JM176846_1300_158.jpg

Clynelish (The Bonding Dram) - 1997/2012, The Bonding Dram 5th Anniversary - 15 ans - 55,7%
8F: 84/100


Clynelish 1997/2012, The Bonding Dram 5th Anniversary

BT2013
Bouteille proposée par:
Dagde
nr:
2013-9
Embouteilleur:
The bonding dram
Age:
15 ans
Taux d'alcool:
55,7%
Détails bouteille:
distillation: 1997 embouteillage 2912
Brut de fût non filtré à froid
fût nr:5733
Cote moyenne
84/100
(83,75)
Classe de prix:

Back

Ptitdadou

Nez: Quelques notes de fruits au départ avec de la prune et de la cerise, ainsi que du gingembre. Malheureusement le tout semble assez bloqué par la force des épices.

Bouche: Gingembre et poivre. Comme au nez, les épices dominent trop pour ressentir autre chose.

Finale: Courte

Commentaire: Les épices sont vraiment trop présentes. L'ajout d'eau apporte des notes de vanilles mais c'est tout.

76/1002013

Mars

Nez : Pêche galore, abricot, fruits, chocolat blanc après aération.

Bouche : Fruits bien murs et acidulés.

Finale : De nouveaux les fruits bien mur et acidulés. Menthol et épices.

Commentaires : Très bon et original mais il manque quelque chose.

87/1002013

Jean-Michel

Couleur : Or brillant.
Nez : D'abord une franche bouffée d'alcool (éther). Patientons... Le fruit est là, associé à une petite touche "rooty" qui reste sagement en arrière plan. Un fruité assez moderne : C'est l'ananas (pas bien mûr) qui domine, accompagné d'inoffensives groseilles à maquereaux et d'un peu de carambole. L'ensemble gagne en concentration et se fait plus appétissant avec le temps. Du citron confit, et une petite note de bois précieux. D'appétissantes notes de gâteau chaud. Génoise copieusement arrosée de rhum, Savarin à l'orange... Et de plus en plus de vanille. Peut-être pas au niveau d'un Nadurra ou d'un Benriach bodybuildé au fût de chêne neuf américain, mais dans son genre, il fait bien le boulot.
Bouche : C'est chaud (56% ?), mais plus équilibré que le premier nez ne pouvait le laisser craindre. Ca se boit très bien sans eau. Toujours beaucoup de vanille, beaucoup de sucres résiduels, et peut-être un peu de feuille de citronelle froissée maintenant. Thé à la menthe.
Finale : Longue, sur la vanille et le poivre gris. Le bois laisse des traces.
Commentaire :Un Speysider moderne, "technologique", pas vraiment sophistiqué, mais sans défaut majeur. Idéal si vous cherchez un remplaçant à votre bouteille de Nadurra.

84/1002013

Amor57

Le premier nez est dominé par du sherry, rancio avec des notes de crème et de cire, ainsi qu'une légère cendre. Le premier abord est très agréable. Arrivent ensuite un caractère marin, et une menthe lointaine, apportant une once de fraîcheur. L'aération renforce le rancio et le fumé. Apparaissent ensuite des agrumes discrets, des traces d'ozone (arc électrique). Et le rafraîchissement se poursuit avec du maracudja ou de la goyave. Il y a aussi une douceur évoquant le bol de chocolat chaud.C'est un ensemble équilibré, frais et surtout plaisant. En bouche l'attaque est toute en douceur malgré une légère âpreté tannique, avec des notes de sherry : orange, soupçon de cacao et zestes d'agrumes. La finale montre des épices marquées, toujours le chocolat qui est la toile de fond de cette dégustation, mais aussi de la crème et des agrumes.

Le nez est très prometteur, riche et équilibré. La bouche – sans défaut cependant – a du mal à suivre. Une belle unité.

85/1002013

Savoureur

Aspect:
Or jaune
Nez:
intensité moyenne, alcool présent mais pas dérangeant, cire, miel des bois, pomme verte, poivre blanc, légèrement costal, poussière de céréales
Bouche:
intensité moyenne, alcool bien intégré, miel, fruits rouges, poivre noir, céréales torréfiées
Finale:
moyenne

86/1002013

Caribou

Couleur: or
Nez: frais (pointe de menthol), notes de beurre, amandes, un peu de poussière. un nez doux avec des arômes très fondus. l'aération amène de délicates notes fruités (pèches, abricots), ainsi qu'une pointe de vernis
Bouche: très douce avec des notes de pèches, petits beurres, notes de bois, légère amertume
Finale: sur les épices et les fruits blancs

87/1002013

Jeep

N : Je trouve que ce whisky à énormément de mal à se livrer même après 1 heure. On décèle tout de même un côté fruité qui fait très envie : raisin, mirabelle, mais difficile d’en savoir plus.
B : Très liquoreuse, sucrée, limite écoeurante. La bouche est également un peu marquée par l’alcool. C’est dommage car il y a un joli fruité derrière ainsi que des touches florales qui apportent un peu de peps.
F : Longue sur les fruits jaunes bien mûres.
C : Pas convaincu (peut-être passé à côté).

81/1002013

PatGVA

N : fleure, frais épicé rose pâtissier long
B : pâtissier florale bon
F : courte précise

84/1002013

Back

JM156644_1300_158.jpg