00524129_1300_158.jpg

Whisky contre Cognac

Le blend

La consommation du whisky écossais, à cause du fort caractère de celui-ci et de la diversité de goûts d'une distillerie à l'autre est fort longtemps resté confiné à l'Ecosse, et ses ventes ont eu énormément de mal à se développer en dehors de ses frontières. Pour attaquer les marchés étrangers, il y avait deux obstacles importants:

Le goût du whisky diffère beaucoup d'une distillerie à l'autre

Le whisky avait affaire à une très forte concurrence de la part du Cognac Français

Le blended whisky, qui allait sauver l'industrie écossaise, est un savant mélange de single malts de diverses distilleries et de whisky de grain, obtenu grâce à l'invention de l'alambic de type Coffey.

Le phylloxera

Le malheur des uns faisant souvent le bonheur des autres, la catastrophe sans nom qui s'est abattue sur le vignoble français dans la seconde moitié du 19ème siècle a détruit pratiquement toutes les vignes, y compris celles servant à la production du Cognac.

Le phylloxera est un insecte microscopique se nourrissant de la sève des pieds de vigne. Cet insecte est arrivé d'Amérique et a rayé de la carte en quelques années l'ensemble du vignoble européen. Ce n'est que grâce à la technique de greffage de cépages européens sur des pieds de vigne américaines (insensibles au phylloxera) que le vignoble européen a petit à petit pu être ressuscité. Bref, la production de Cognac était réduite à sa portion congrue.

Du coup, les amateurs d'eau-de-vie se sont tournés vers le whisky. Cependant, à la différence du Cognac (qui est dans la plupart des cas le résultat d'un savant mélange d'alcools originaires de divers producteurs afin de standardiser le goût), le whisky Single Malt présente d'énormes différences de goût selon la région et le producteur. Pour espérer aller à la conquête du marché ouvert par la catastrophe qui a affecté le Cognac, il était impératif de standardiser le produit pour l'exportation.

Une invention irlandaise allait permettre de résoudre ce problème:

L'alambic de type Coffey

coffey stillEn 1831, Aeneas Coffey inventa un nouveau type d'alambic, permettant la distillation en continu d'alcool de grain. Ce type d'alambic est nommé "Patent Still" ou "Coffey Still", et contrairement au traditionnel "Pot Still", il n'était pas destiné à la distillation d'orge malté.

Aeneas Coffey était un irlandais né à Dublin en 1780 . Ceci pourrait relancer la polémique concernant l'origine géographique du whisky.... (Les deux nations se en effet disputent la paternité du whisky depuis des générations.)

Son invention consistant en un "échangeur de chaleur" a été brevetée en Irlande en 1830. et est considérée comme une des contributions majeures de l'Irlande au monde de l'invention et des innovations. Aeneas Coffey est mort en 1852. L'alambic de type "Patent" ou "Coffey" est constitué de deux grandes colonnes nommées respectivement "analyseur" et "rectificateur".

Le fonctionnement de ce type d'alambic est assez complexe.

A la différence du whisky de malt, le whisky de grain est distillé par une opération continue. L'invention du "Patent Still" a permis la distillation de whisky de grain ou de maïs (entrant dans la fabrication du whisky américain, connu sous le nom de bourbon), et d'ouvrir la porte à la standardisation du whisky écossais, avec l'introduction du blended whisky.

Ceci a permis à l'industrie écossaise de mettre sur le marché un produit à caractéristiques constantes, qui pouvait aisément rivaliser avec le cognac en pleine déconfiture à cause de la catastrophe du phylloxera Très vite le blend a pris le pas sur le single malt, et ce n'est que ces dernières années qu'on assiste à un regain d'intérêt pour le single malt.

Le succès fut tel qu'un bon nombre de distilleries ont produit exclusifement pour les assembleurs, ou même furent construite spécialement pour fournir la matière première aux blenders.

P1130295_1300_158.jpg