JM207353_1300_159.jpg

Bunnahabhain ( Officiel) - 12 years - 12 ans - 40,0%
 alt=8F: 3E: 80/100


Bunnahabhain 12 years

Forum
Embouteilleur:
Officiel
Age:
12 ans
Taux d'alcool:
40,0%
Détails bouteille:
Cote moyenne
80/100
(80,26)
Classe de prix:

3 notes available in English
Back

Jean-Marie Putz

Parmi les whiskies de l'Ile d'Islay, Bunnahabbain s'est fait une place à part. Il est en effet le moins tourbé de tous les whiskies de l'Ile tout en gardant son caractère maritime, typique des Iles Hebrides (dont Islay fait partie). Ce whisky est tout simplement merveilleux, surtout à l'issue d'une promenade dans la campagne en hiver... Son caractère doux et puissant à la fois se révèle alors pleinement. A recommander... et à goûter à tout prix (lequel prix est plus que raisonnable pour un whisky d'une telle classe). Le vieux marin représenté sur la bouteille ne me démentira sûrement pas.
84/1002003

Dede

Couleur : Or soutenu

Nez : Doux et malté, suave, avec des notes salines, du café et des fleurs capiteuses. Peu complexe, mais bien construit et fondu.

Bouche : L'attaque est aqueuse, dommage. Le milieu de bouche révèle un piquant épicé (chili) inattendu, enrobé de la même douceur maltée qu'au nez, ainsi que des notes terreuses (terre humide) et salées. Cerneaux de noix. Les arômes manquent toutefois singulièrement d'intensité.

Finale : De longueur moyenne mais décroissant très vite en intensité, elle est dans le prolongement de la bouche, sur le malt et l'amertume des cerneaux de noix.

Conclusion : Un malt de tous les jours, mais pour quelqu'un d'autre. Je n'accroche pas au profil. Hormis ce point, il y a des qualités (fondu, équilibre), mais les saveurs sont trop faibles en bouche.
78/1002011

Antoine

Fin comme il n'y parait pas pour un Islay, pas de fumé, un poil d'embrun, excellent apéritif, pas fort, belle entrée en matière pour apréhender les whiskies fin d'Islay et des Iles.
78/1002005

David Kreb

A priori, au nez, on jurerai ne pas avoir à faire avec un Islay ! On a à entre les mains (et dans les naseaux) un breuvage légèrement iodé, légèrement fumé, sans aucune trace de tourbe . . . MMMmmmm, intrigant ! Ça part sur l’amertume des cerneaux de noix et de la levure de boulanger puis sur le chocolat à la liqueur. Quelques effluves d’olives vertes et pour finir de douces notes maltées. Et puis, oh surprise, on retrouve notre petit bout de terre entouré de flotte sur une attaque sèche, élégante et plutôt douce avec des relents de fumée et de tourbe, toutefois sans extravagance, avec ce côté assez subtil. De nouveaux des céréales, un boisé léger et quelques notes végétales. Une longueur moyenne sur les céréales termine tout ça. Un whisky élégant, doux et subtil, à recommander à tout ceux que l’exubérance de certaines distilleries d’Islay exaspère !
82/1002007

Jean-Marie Putz

Le nez est particulièrement discret et les premières impressions sont fruitées, mais plutôt des odeurs de confiture de prune que des fruits mûrs.
La bouche est assez linéaire, sur des notes fruitées teintées d'amertume, une nette impression de cerneaux de noix et des relents de sherry sec.
La finale est longue, mais au bout de quelques instants il ne reste en bouche que le souvenir des cerneaux de noix, et tout le caractère fruité a disparu.
Il n'est pas exclus que cette bouteille est ouverte depuis trop longtemps, eu égard aux différences d'appréciation avec les notes précédentes.
74/1002010

Jean-Marie Putz

Une odeur de sous-bois se dégage d'abord de ce whisky dont le nez évolue vers des notes florales (violettes) assez rapidement.
En bouche, une certaine complexité où les fleurs font tour à tour place à une discrète réglisse, au chocolat voire au miel, sur un arrière fond lointain de tourbe.
Une finale agréable mais relativement courte revenant sur le fruit mûr et le miel. Un peu dommage que ce whisky soit embouteillé à 40°.
79/1002005

Jean-Marie Putz

Un nez marqué à la fois par des relents fruités et iodés. Un panier de fruits au bord de la mer. Une légère impression de cire d'abeilles également. En tout cas, un nez qui promet bien du plaisir.
La bouche est caractérisée par un contraste entre des goûts légèrement amers (cerneaux de noix), une pointe d'agrumes et un arrière-fond de malt. Une impression de trop peu, due probablement au taux d'alcool. Dommage.
Une belle finale, longue, boisée et plus chaude qeu ce que la bouche laissait à penser.
84/1002006

Jean-Marie Putz

Le nez est très agréable et relativement complexe. Loin des explosions de tourbe des autres distilleries d'Islay, on a affaire ici à un whisky tout en nuances, avec des odeurs très florales et douces.
En bouche, un goût assez intense tout en restant dans les notes sucrées révèle de lointains relents tourbeux, un goût assez rustique tout en étant fort délicat.
Une finale assez remarquable, quoique un peu courte.
84/1002004

Back

JM166696b_1300_158.jpg