JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.

IELogoThere is nothing wrong using IE. But since Internet Explorer - prior to version 9 - does not fully support the last version of CSS, you will miss lots of nice effects and the site could look less nice as expected...
If you want to see the site as it is meant, please try it with Chrome or Firefox or a more recent version of Internet Explorer.

Il n'y a aucun problème à utiliser Internet Explorer. Mais étant donné que IE -jusqu'à la version 9- n'est pas entièrement compatible avec la dernière version de CSS, un certain nombre d'effets esthétiques de ce site ne sont pas disponibles et le site semble moins attractif...
Si vous voulez voir ce site tel qu'il a été conçu, essayez le avec Chrome ou Firefox ou une version plus récente d'Explorer.

enabled
Close
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations. [an error occurred while processing this directive]

Le whisky

Liste des bouteilles

Officiel Legend 74/100
4
3 1
Officiel Surf 73/100
3
3 0
Officiel Enigma 83/100
6
3 3 Forum
Officiel 12 years 81/100
7
3 4 Forum
Officiel Mariner 82/100
7
3 4
Officiel Cask Strength 80/100
6
3 3
Officiel Tempest Batch 3 87/100
2
0 2 Forum
Officiel Tempest 85/100
1
0 1
Officiel 17 years 85/100
7
3 4
Officiel Tempest Batch 2 85/100
1
0 1 Forum
Officiel Tempest, batch 5 86/100
1
0 1 Forum
Officiel Dusk 85/100
6
5 1 Forum
Officiel 18 years 79/100
1
1 0
Officiel Tempest Batch 1 88/100
1
0 1
Officiel Darkest 80/100
4
4 0
Officiel Dawn 86/100
4
4 0
Officiel 16 years, vintage 1989 84/100
17
3 14 BT2016
Officiel 100 degrees Proof 87/100
1
0 1
Officiel Laimrig, batch 3 88/100
4
0 4 Forum
Officiel 21 years 81/100
2
2 0
Officiel Maltmen's selection 1995-2008 88/100
15
0 15 BT2010
Officiel Springtide 88/100
2
0 2 Forum
Berry Bros and Rudd 14 years, 1994 84/100
14
0 14 BT2010
Berry Bros and Rudd 2002-2009 83/100
1
0 1
Cadenhead 14 years 0/100
0
1 7 BT2008
Chester Whisky and Liqueur Company 1998 Bourbon hogshead 89/100
1
1 0
Coepernicker Whiskyherbst 7 years 88/100
1
0 1
Dewar Rattray Cask Collection, 16 yo 84/100
2
0 10 BT2005
Dewar Rattray Cask Collection, 9 years 88/100
1
1 0
Dewar Rattray Cask Collection, 17 years for Bresser & Timmer 88/100
4
2 2
Dewar Rattray Spirits of the sea 2002 74/100
1
0 1
Dewar Rattray Cask Collection, 15 years 90/100
4
3 1
Dewar Rattray Cask Collection, 20 years 85/100
1
1 0
Dewar Rattray Cask Collection 15 years 1990 87/100
12
0 12 BT2016
Dewar Rattray Cask Collection, 24 years 89/100
1
1 0
Douglas Laing Old Malt Cask 1982 88/100
1
0 1
Duncan Taylor 36 years, 1966-2002 93/100
1
0 1 Forum
Duncan Taylor 33 years, 1969 90/100
1
0 1 Forum
Duncan Taylor 1968, 34 years 88/100
1
1 0
Duncan Taylor Taste Still 1968 (from Duncan Taylor) 84/100
1
1 0
Duncan Taylor 1968, 37 years 88/100
1
1 0
Gordon & MacPhail 1989/2007, 17 years 86/100
12
0 12 BT2016
Hart Brothers 12 years old 87/100
2
0 2
Hart Brothers 1963-1989 92/100
1
0 1
Ian McLeod Chieftain's Choice 10 years 84/100
3
3 0
Jean Boyer Best Casks of Scotland 1998 82/100
1
1 0
Jean Boyer Best Casks of Scotland, 2001-2007 84/100
1
1 0
Jean Boyer The witC's Bottlings 2010 88/100
1
1 0
Malts of Scotland 1999 Bourbon hogshead 82/100
1
1 0
Malts of Scotland 2001-2012 86/100
2
0 2 Forum
Malts of Scotland 2000, bourbon barrel 84/100
1
1 0
Malts of Scotland 1995, refill sherry butt 90/100
3
0 3 Forum
Malts of Scotland Sherry hogshead 1995 90/100
1
0 1
Malts of Scotland 1995, Amazing 89/100
2
0 2
Malts of Scotland 1989, Bourbon hoghshead 87/100
20
1 19 WDTS2012-03
Malts of Scotland Images of Islay Round church of Bowmore 87/100
1
0 1 Forum
Meadowside (The Maltman) 21 years 79/100
1
1 0
Scotch Single Malt Society 3.121 Refined Barley Gold 86/100
1
0 1
Signatory Very Cloudy 2000-2008 78/100
1
0 1
Signatory 2002 Very Cloudy 82/100
1
0 1 Forum
Signatory Cask Sample 1992 84/100
1
1 0
Signatory Le Gus 't selection 1, 1999 88/100
3
1 2 Forum
Signatory 1970-2010 92/100
1
0 1 Forum
Silver Seal 21 years old 86/100
20
1 19 WDTS2012-08
Specialty Drinks Ltd Single Malts of Scotland, 26 years 82/100
22
1 21 WDTS2012-06
Taste Still Taste Still 1982 84/100
1
1 0
The Creative Whisky Company 2001-2012 83/100
1
0 1
The Nectar Daily Dram: Womb Ore 9 years 87/100
11
1 10 BT2012
The Nectar 1995-2010 89/100
2
0 2
The Nectar 1989-2011 87/100
1
0 1 Forum
The Ultimate Whisky Company The Ultimate single malt collection 2000 74/100
1
1 0
The Ultimate Whisky Company The Ultimate single malt collection 2002 79/100
1
1 0
The Whisky Agency 1998 86/100
1
1 0
The Whisky Agency 15 years, for Nantes Whisky CLub 88/100
3
0 3 Forum
The Whisky Agency 1993-2010 90/100
1
0 1
The Whisky Agency 16 years, joint bottling La Maison du Whisky 90/100
10
0 10 BT2014
The Whiskyman 1997, "It's only single malt (but I like it)" 83/100
1
0 1 Forum
Thosop 17 years old 87/100
1
0 1 Forum
Wilson & Morgan 15 y.o, sherry finish 84/100
1
1 0
Wilson & Morgan 15 years old 87/100
1
1 0
Wilson & Morgan 16 y.o. Sherry finish 87/100
16
1 15 WDTS2013-03
Wilson & Morgan 22 years, 1992 82/100
1
1 0

Voir help.

0 - 40 € 40 - 80 € 80 - 120 € 120 - 160 € 160 - 200 € 200 - 240 € 240 - 280 € > 280 € prix inconnu
Bowmore: embouteillages officiels

Bowmore

Legend

Age
8 ans
Taux d'alcool
40,0 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
74/100
Bowmore Legend
Couleur Or
Le nez est tourbé, fumé.
Le corps est léger, quoique possédant une texture intéressante.
L'impression en bouche est ferme, et confirme le nez. Le goût fumé et tourbé est prédominant. L'ensemble est doux, et ce jeune whisky frais est assez typique de la distillerie.
La finale est douce et vire vers le salé vers la fin.

(la Maison du Whisky)

Commentaire personnel
Cette version très populaire de Bowmore n'a certainement rien à envier aux autres whiskies de sa classe de prix. La première impression est que la tourbe et la fumée sont passées par là. Le goût est agréable, mais comme c'est souvent le cas pour un whisky aussi jeune, manque un peu de corps, et la finale qui est assez longue laisse le goût en bouche, mais par réellement le plaisir. Il s'agit d'un excellent rapport qualité-prix, mais l'ensemble est légèrement décevant, surtout lorsqu'on a eu l'occasion de gouter d'autres produits de cette distillerie mythique.
70/100
Lors de la seconde dégustation, le nez s'est montré tourbé et fumé avec un caractère très doux, légèrement sucré, mais sans autres arômes distincts. En bouche, ce wihsky se révèle également d'une grande douceur, tout en étant dominé par la fumée et la tourbe. La petite note de violette typique de Bowmore n'est pas présente. Une finale courte qui ne laisse pas un souvenir impérissable...
74/100
Un nez fumé avec de la tourbe en arrière-plan, sans grande complexité. En bouche, l'impression de boire de l'eau tourbée et fumée. Un peu de malt en arrière-fond, et malgré le jeune âge de ce whisky déjà une légère présence de bois, le tout donnant une impression un peu "délavée", caractéristique d'un whisky prometteur, mais assez décevant. Une finale courte qui ne retient que la présence de fumée.
70/100
Commentaire de Aw-Lyaka
Chaud ,délicieusement doux ,fortement marqué par la tourbe et la fumée ,le nez est simple et facile à apprécier. En bouche ,il ne développe pas de saveur particulière ,si ce n'est le malt et la tourbe. La finale est bonne ,impression céréalière ,la tourbe et la fumée sont bien là quoique le tout soit un peu éphémère. Il y a 10 ans ,je trouvais ce whisky somptueux ,maintenant il me semble tout juste passable. Il est heureusement d'un excellent rapport qualité-prix ,ce qui fait qu'on ne peut regretter son achat. Pas fabuleux ,mais très sympa ....
84/100

Bowmore

Darkest

Age
14 ans
Taux d'alcool
43,0 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Sherry Oloroso
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
80/100
Bowmore Darkest
De couleur ambrée à reflets cuivrés, le nez très équilibré surprend par ses arômes de pneu et de caoutchouc brûlé.
La bouche est marquée par l'influence du sherry et par des notes d'écorce d'orange enrobée de chocolat noir.
La finale plutôt sèche révèle un léger fruité qui se mêle à la tourbe et au sherry.

(la Maison du Whisky)

Commentaire personnel
Le nez reconnait immédiatement les arômes typiques d'un Bowmore de grande qualité: de légers accents de tourbe, des relents de violette, une très légère note de fumée. La bouche ne vient en rien démentir la première impression. La finition au sherry y ajoute un goût qui vient un peu contraster avec la tourbe traditionnelle, et contribue à la réussite de ce très beau single malt. Une très bonne bouteille de la maison Bowmore. Son prix cependant ne la met pas réellement à la portée de toutes les bourses.
84/100
Un nez tourbé cependant assez marqué par le sherry avec en arrière-plan certaines notes de violettes. En bouche, la violette prend parfois le dessus, dans un ensemble qui manque parfois un peu de puissance. Une certaine amertume aussi. La finale est assez longue et est marquée par le sherry avec une pointe de tourbe.
79/100
Un nez très franc, avec de nets relents épicés, boisés et de très belles notes de sherry pour couronner le tout. Une pointe d'agrumes et en arrière-fond un peu de fumée. En bouche, une impression très complexe, mêlant la sécheresse terreuse à de fines pointes de violette, ces dernières finissant par prendre nettement le dessus. La finale est assez longue et garde un souvenir de violette poussant dans une tourbière.
79/100
Un très beau nez où la présence de sherry est plus qu'évidente. Toute la douceur d'un sherry bien rond et un peu de l'amertume de la gentiane s'associent pour donner une couleur particulière à ce nez qui finit au bout de quelques minutes par déceler des soupçons d'herbe coupée et de réglisse. Malgré sa complexité, ce nez manque un peu de relief pour être extraordinaire. En bouche, les arômes de violette sont directement présents. Autant ils étaient discrets au nez, autant ils sont dominants en bouche. Un peu de fumée et un léger boisé viennent s'y ajouter au bout de quelques secondes. La finale est assez longue et une légère amertume cache difficilement le souvenir obsédant de la violette.
79/100

Bowmore

Cask Strength

Age
15 ans
Taux d'alcool
56,0 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
Brut de fût
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
80/100
Bowmore Cask Strength
De couleur jaune soutenu, le nez assez riche et ample possède des notes tourbées, animales et iodées.
La bouche sucrée-salée et acidulée est également réglissée.
La finale amère et de longueur moyenne est décevante.

(la Maison du Whisky)

Commentaire personnel
Encore un Bowmore typique. La longue finale de ce brut de fût est particulièrement agréable. La magie de Bowmore est de donner un goût agréable,du genre "fumé-sucré" même à un whisky très fort qui devrait par définition plutôt brûler la langue que la flatter.
79/100
Lors de la seconde dégustation, tout le moelleux de ce cask strength s'est révélé dès le premier contact olfactif. En bouche, ce merveilleux petit gout de violette encore un peu accentué par le taux d'alcool laisse un excellent souvenir d'iode et de tourbe parfumée. Une finale intéressante.
79/100
Lors de la troisième dégustation, une mélange de sueur et de parfum à la violette semblait dominer le nez, avec de nets relents marins, algues et embruns en arrière-plan. La bouche est nettement dominée par un contraste entre un goût assez prononcé de violettes et des notes maltées. Une belle finale, assez longue, mais toujours dominée par ces notes très typiques d'une certaine époque Bowmore...
79/100
Commentaire de Antoine
Fumé mais pas tellement finalement, par rapport aux autres fumés d'Islays et de la même distillerie.
Un fruité très fin, bien rond, très huileux et sucré à souhait. Il n'explose pas tellement, constant dans sa force. Je l'ai trouvé aussi viandé ( eux) et surtout d'un réglissé exquis. Un petit brun de chocolat à ne pas oublié. Très différent de ce à quoi je m'attendais en connaissant le 12, 15 , et dusk.; mais en encore mieux pour moi; bref excellent et belle surprise.
86/100
Commentaire de Aw-Lyaka
Effluves animales,marines et légèrement tourbé;arômes de noix,de fruits sec évoluant avec adjonction d'eau sur des notes plus marines,plus florales. On discerne des parfums de réglisse et de chocolat au lait.
En bouche du sucré-salé évoquant une gauffre nature,très légères touches de prune,de cassis,un petit goût de réglisse goudronneux saupoudré d'iode finement tourbé.Après ajout de 5 gouttes d'eau dans mon verre de 3 cl,le goût comme le nez est plus marin,plus floral,plus complexe et fruité,laissant en finale une petite touche de chocolat noir sur la langue et un doux goût pâtissier chaud et bienfaisant .Sans eau la finale est plus courte ,plus amère, un peu plus rugueuse,moins complexe,sucré et aérienne. A tout point de vue,un whisky à déguster avec adjonction d'eau. Les différents parfums y sont mieux révélés, et au final, à force de comparer, ce whisky est meilleur avec quelques gouttes d'eau (comme pas mal d'autres Cask Strength). A acheter sans se poser de questions.
91/100

Bowmore

Mariner

Age
15 ans
Taux d'alcool
43,0 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
82/100
Bowmore Mariner
Entre or et ambre.
Une odeur de cuir frais, de fougères et d'air marin.
L'impression en bouche est suave, et le goût salé du mélange à des notes de cerises douces.

(la Maison du Whisky)

Commentaire personnel
Cette merveilleuse version de Bowmore agée de 15 ans est un véritable régal. Toutes les notes si spécifiques de Bowmore sont directement reconnaissables: tourbe, fumée et ce petit goût si particulier de violette. Une des meilleures bouteilles de la distillerie, et qui a l'avantage d'être abordable au niveau prix. Un must dans une bonne collection.
84/100
Le nez évoque les odeurs d'un sous-bois à proximité de la mer. Des odeurs végétales, mêlées à l'air iodé du bord de mer. En bouche, le sel domine, et le goût de violettes affleure en arrière-plan. Le goût est assez sobre d'abord, mais devient rapidement plus complexe. Le finale est longue et très agréable.
84/100
Un nez marqué par la mer avec des relents de viande (cuir) et de belles touches de fumée. En bouche, un goût de violette assez typique chez Bowmore domine les autres effluves salées et fumées. Une finale longue et agréable assez sèche.
79/100
Commentaire de Stephane
Un des meilleurs Bowmore que j'ai goûtés à ce jour.
D'un superbe équilibre, avec de délicieuses notes de petits fruits rouges (groseille ?).
Par contre, je trouve étonnant qu'il soit appelé "Mariner" car à mon gré il est moins " marin" que le 12 ans d'âge que je trouve par ailleurs aussi excellent.
86/100
Commentaire de Antoine
une odeur de fumée forte et une fois apprivoisé, un fruité sucré se dégage nettement, une belle harmonie. Miel d'oranger poivré, piquant et fumé et ce petit goût de violette. En fait j'ai ressenti les mêmes goûts au nez et en bouche. Mais attention, il est puissant et corsé. C'est un véritable bord de mer houleux par temps sec...
87/100
Commentaire de Laphroaig-c_moi
Le nez est marqué par la tourbe et des notes chocolatées. En bouche, la tourbe est présente mais pas envahissante, contrebalancée par des notes de fruits rouges très présentes et très agréables. La finale révèle la tourbe, les fruits rouges et des notes végétales, avec une légère amertume. Un whisky gourmand mais qui manque de complexité. Moi non plus je ne vois pas trop ce qu’il a de "Mariner".
70/100
Commentaire de Aw-Lyaka
Végétales ,florales ,unique en leur genre ,les vapeurs essentielles de ce whisky sont irrémédiablement merveilleuse.Volatiles ,fraîches ,insouciantes effluves pleine de mystère ,le nez est vraiment envoûtant.Fougèreux ,humide ,sous-boiseux ,c'est le bonheur ! En bouche ,l'unicité de ce whisky se confirme entièrement.Il allie vraiment terre-mer-ciel en une symphonie où la terre humide et ensoleillé domine toutefois.Le côté maritime est vraiment lointain ,subtile et incertain dans les brumes des monts d'Ecosse...Mûres ? Groseille ? Des fruits rouges ;à n'en point douter.Côté tourbe ,je n'arrive vraiment pas à la distinguer ;c'est un whisky vraiment incroyable ,une merveille absolu.Il me rappelle un peu le Bowmore 17 pour sa finesse ,la touche de violette étant toutefois plus! prononcé dans le 15 ans. La finale ,elle ,reste dans les même tons de fougères ,sous-bois ,violette ,longue ,douce ,agréable...Avec ajout d'eau ,des notes chocolatées se sont dégagése (chocolat au lait) ;un petit côté lactique très sympa.Un des meilleurs Bowmore ,et en tout cas sans doute l'un des plus original que j'ai pu goûter.L'ajout d'eau est assez intéressant.Sublime.......
87/100

Bowmore

12 years

Age
12 ans
Taux d'alcool
40,0 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 81/100
Bowmore 12
Couleur ambre
Le nez perçoit des odeurs de citron, de poires et de miel.
Le goût est fumé et tourbé, et la longue finale est particulièrement agréable.

(la Maison du Whisky)

Commentaire personnel
Très agréable sensation que ce Bowmore aux accents tourbés et fumés. Contrairement à certains de ses ainés, il n'y a pas cette impression de violette. Ce malt reste dans un registre plus classique, mais on y sent la mer proche. Une excellente finale très longue permet de continuer à jouir longtemps du plaisir. Ce qui ne gâche rien non plus, c'est son prix. Une bouteille indispensable.
84/100
Une seconde dégustation a légèrement revu à la baisse l'enthousiasme de la première. La fumée et la tourbe restent présentes, quoique plus discrètes que le première fois et la finale a semblé nettement plus courte.
74/100
Un nez doux et franchement fruité (poire) très agréable et complexe annonce un whisky de très bonne tenue. En bouche, un whisky huileux avec des relents de torube sèche et de fumée dominent, et les fruits annoncés par le nez sont au rendez-vous, même s'ils sont légèrement en retrait. Une belle finale, longue et marquée par un mélange agréable de tourbe et de fruits mûrs. Une très belle version de cette distillerie.
84/100
Commentaire de Antoine
Un fruité ( fraise) , sucré et fumé, idéalement balancé, rien n'est plus fort que l'autre.
Idéal pour essayer les islays typés et y rester, car c'est une valeur sure sans faute de goût.
74/100
Commentaire de Aw-Lyaka
De la tourbe, de l'iode , du sel...... Rugueux,terreux , animal...
Le nez est fort , pénétrant ,maritime ( les algues remontent aux sinus, Terre et Mer s' entremêlent en ballets utopique , le sang du whisky se montre invitant tout en gardant ses distances;c'est un nez primal) En bouche, de l'eau de mer, du poivre, des épices ,de l'iode...Une espèce d'acidité fraîche,quelques notes végétalement boisées;la mer qui revient, toujours en symbiose avec la terre, un nid d'hirondelle fin septembre,l'océan au loin qui se démembre...Du sherry se serait-il immiscé dans la partie?........En réhumant ce breuvage vaguement,c'est l'une des essences que l'on remarque le plus vivement mais qui s'étouffe en humâge plus intense.
L'entre-bouche-finale est coquette,réhaussante,un dimanche dans une propriété anglaise,finement festive,outrageusement sobre,un coquelicot dans une roseraie...
Finale affranchie de toute peur,courageuse et espiègle;modeste monument de candeur au coeur d'une plaine abyssale;cette petite touche de sherry subsiste,du nez furtif à la finale épanouie.Longue,agréable,sèche et foisonnante,des arômes tannés de cendres cuireuses,c'est un petit bouquet d'océan et de labeur qui nous arnache au galop d'un pégase .Un parfum d'orient? Les épices restent après de longues minutes...A vous de voir... Un bon whisky
88/100
Commentaire deJodeenow
Un nez fumé, iodé et assez fruité. Un nez typique Islay, loin d’être désagréable.
En bouche, la tourbe est bien présente, ainsi que le fruit (agrumes). Mais l`ensemble est très léger, sans vraiment de caractère.
Le final est relativement court, sur l`iode, le fumé et les épices.

Un bon whisky sans prétention. Mais sans réelle accroche non plus.

81/100

Bowmore

Surf

Age
8 years
Alcohol percentage
40,0 %
Bottler
Official
=25 euros=25 euros
links & average quote
73/100
Bowmore surf
Couleur Or
Le nez est tourbé, fumé.
Le corps est léger, quoique possédant une texture intéressante.
L'impression en bouche est ferme, et confirme le nez. Le goût fumé et tourbé est prédominant. L'ensemble est doux, et ce jeune whisky frais est assez typique de la distillerie.
La finale est douce et vire vers le salé vers la fin.
Le Bowmore Surf n'est en fait qu'une nouvelle version du Bowmore “Legend”
Commentaire personnel
Ce Bowmore relativement bas de gamme est assez étonnant, et m'a donné quelques difficultés dans mon appréciation. A l'odeur, un Islay typique assez doux, sans arômes trop puissants. On aurait dit un Caol Ila... Le goût tourbé et fumé est agréable, mais la finale longue est assez décevante. Elle donne une impression d'amertume qui contraste assez fort avec le goût agréable et l'odeur raffinée... C'est probablement à cause de ce malt que beaucoup d'amateurs qui ne connaissent pas les meilleurs produits de la distillerie ont tendance à classer Bowmore dans les distilleries offrant moins d'intérêt. A mon avis, cette version n'est pas réellement représentative du savoir-faire de Morisson Bowmore. D'un autre côté, son prix plus qu'abordable en fait un whisky avec un bon rapport qualité-prix.
70/100
Lors de la seconde dégustation, la même difficulté pour cerner ce whisky. La fumée et la tourbe sont au rendez-vous du nez et de la bouche. Un certain manque de complexité cependant, surtout au palais, et la finale plus salée que réellement agréable. Cependant, la cote attribuée la première fois semble trop basse, parce que, même s'il ne s'agit pas d'une bouteille extraordinaire, elle génère un plaisir qui vaut plus que la première cote attribuée.
74/100
Un nez entre le malt fumé et la tourbe légèrement poivrée. En bouche, un certain manque de corps. Des relents de tourbe grasse, et une légère fumée. Une finale assez douce, de longueur moyenne, tout comme le whisky lui-même.
74/100

Bowmore

Dusk

Age
14 ans
Taux d'alcool
50,0 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Bordeaux Wine
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 85/100
Bowmore dusk
Le Bowmore Dusk a été affiné dans des fûts de Claret (nom donné aux vins de Bordeaux par les britanniques).
D'une magnifique couleur cuivrée à reflets roses, le nez surprenant est un subtil mélange entre des arômes typés (animal, fumé et marin) et charmeurs (violette, framboise, orge maltée) d'une grande plénitude.
La bouche onctueuse possède de la matière et confirme cette dualité aromatique très originale.
La finale douce évolue sur les fruits (framboise, cerise, cassis) et les fleurs (lavande, rose, violette).

(la Maison du Whisky)

Commentaire personnel
Cette version de Bowmore affinée dans des fûts de Bordeaux est une pièce d'anthologie. Un plaisir à l'état pur. Comme dans d'autres versions de cette distillerie mythique, le goût de violettes mêlé aux notes de tourbe étrangement équilibrées (probablement dûes à la méthode particulière d'utilisation de la tourbe par Bowmore) sont une source inépuisable de plaisirs qui se prolongent grâce à une finale exceptionnellement longue.
88/100
Le plaisir est resté intact lors de la seconde dégustation. L'odeur typique et équilibrée permet de mettre sur la voie d'un Bowmore, mais dès le premier contact en bouche, il est évident par la dominante de violette et de tourbe très discète qu'il s'agit ici de ce merveilleux Bowmore. Vraiment un des meilleurs malts qu'il m'ait été donné de goûter
88/100
Le nez est très agréablement complexe, mêlant les odeurs de violette et fruits des bois à l'iode et la fumée. En bouche, le goût évolue nettement d'une attaque marquée par malt, vers des relents plus fruités, agrumes d'abord, fruits rouges (framboise) ensuite. Une merveilleuse finale où les souvenirs de la violette refont surface.
88/100
Un très beau nez, avec un doux mélange de fruits, de fleurs et de sel et un léger voile fumé en arrière-plan. Une bouche dominée par un parfum de violette et de légers relents maltés. Pas très complexe mais très agréable cependant et très originale. Une belle finale qui reste dans les tons de la bouche, fruitée et florale.
84/100
Le nez présente de très beaux relents tourbés. Une belle tourbe grasse et envoûtante. Tout en finesse. Une certaine fraîcheur semble transparaître, mais la tourbe domine nettement. Un soupçon de compote de prunes. Un peu de chocolat. La bouche est étonnante. Un goût prononcé de bonbon à la violette, et toute référence à la tourbe semble avoir disparu au profit d'une sorte de fraicheur florale sans aucun rapport avec le nez. A n'en pas douter un Bowmore d'avant 2000. La finale est entièrement dominée par ce goût si typique que certains apprécient... Ce n'est plus mon cas
74/100
Commentaire de Antoine
Finition en fût de vin rouge réussi pour ma part,un vrai régal de cassis et de mure, sucré, très sucré même. D'une couleur rouge presque fluo, étonnante,mais un fruité vraiment très fort sur les fruits rouges sauvages
87/100

Bowmore

Dawn

Age
No age statement
Taux d'alcool
51,5 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Porto
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
86/100
Bowmore dawn
De couleur ambrée à reflets roses, le nez complexe de fruits rouges (framboise, groseille) dévoile également l'orge maltée fumée et les épices (girofle, benjoin).
La bouche concentrée et équilibrée se révèle vineuse sur des notes de violette et de poivre qui se marient parfaitement avec la tourbe de Bowmore animale et florale.
La finale réglissée (cachou) possède une texture presque tannique.

(la Maison du Whisky)

Commentaire personnel
Cette véritable friandise commence par flatter très agréablement le nez, ce qui annonce un très grand plaisir dans la bouche. Les bonbons à la violette de notre enfance ne goûtaient pas autrement. Le goût en est tellement agréable qu'il fait très facilement oublier la forte teneur en alcool. Ce n'est pas réellement ce qu'on peut appeler un brut de fût, mais ça commence à s'en rapprocher sensiblement. Un grand moment de plaisir, et un très grand whisky. Une fois de plus Bowmore se distingue par une merveilleuse réussite.
88/100
La seconde dégustation a complètement confirmé la première. Rien à ajouter.
88/100
Un très beau nez à la fois fruité (d'agréables notes de fruits des bois mêlés à du parfum de violettes), malté et légèrement épicé. En bouche, un très bel équilibre entre le fruit, la violette et les épices, sur arrière fond de fumée relativement discret. Une excellente finale, longue et chaude.
84/100
Un beau nez marqué à la fois par le sherry et le bois. Très expressif, De belles notes épicées, poivre et cardamome complètent les premières impressions et masquent des relents fumés en arrière-plan. Des soupçons d'air marin, odeurs d'algues très discrètes terminent le tableau. En bouche, une première impression très fruitée, avec de très nets relents de lavande ou de violette... Le tout est assez doux et complexe. La finale est longue et chaude et les relents floraux de la bouche ont du mal à disparaître. Une douceur maltée vient tempérer le côté violette de la finale.
84/100

Bowmore

17 years

Age
17 ans
Taux d'alcool
43,0 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
85/100
Bowmore 17
Le nez au caractère moelleux et un peu médicinal dévoile des notes d'orge maltée fumée ainsi qu'un boisé très fin. La bouche ronde se révèle très fondue et équilibrée entre les notes maltées, végétales et tourbées. La finale délicate est végétale et fumée. Un Bowmore tout en finesse.

(la Maison du Whisky)

Commentaire personnel
Un nez très complexe et très agréable assez marin et cependant proche de l'orge. En bouche, l'orge maltée est très présente, avec un sentiment de déguster un hareng bien fait... Une forte impression marine. Un véritable régal. Une finale longue et chaude, avec d'intéressants relents de fumée. Une très grande bouteille, sans la présence de ce petit goût de violette si présent chez beaucoup d'autres Bowmore.
88/100
Une première impression olfactive assez bizarre de cire mêlée à des pommes vertes sur un fond de tourbe et de discrets relents d'algues. En bouche, d'abord une impression d'acidité et un goût légèrement en retrait par rapport au nez. Derrière cette acidité, de forts relents d'orge maltée en bord de mer. Une finale assez sèche, amère et légèrement boisée.
84/100
Un nez assez fermier, avec des odeurs campagnardes de foin mouillé, des épices, poivre assez marqué, un soupçon de fumée et de l'air marin à profusion. La bouche est d'abord amère, avec des pointes d'acidité, des agrumes et semble d'abord manquer un peu de force. Elle ne manque cependant pas de complexité et au bout de quelques instants, ce whisky révèle tout son caractère. Un petit feu d'artifice en bouche avec des goûts allant de la noix à l'orange en passant par des arômes chocolatés, salés. La finale est très impressionnante, avec ses parfums d'agrume mêlés à aux souvenirs de la bouche, et une légère note florale à la fin.
84/100
Commentaire de Aw-Lyaka
Ah!...Bowmore 17 quelle merveille... Sur les quelques 70-80 single malt que j'ai eu l'honneur de déguster c'est pour moi le nouveau n%2 des grands whiskys (oui je sais j'en ai encore 2 ou 3000 à goûter ).C'est le plus aèrien des whiskys écossais que j'ai goûter(seul le Tyrconnel (whisky irlandais) m'a paru encore plus volatile (mais moins fin)).
Nez brumeux, aérien ,effluves griotes, d'une douceur et d'une finesse absolumment incroyable;c'est une mer calme et sereine que l'on perçoit dans ses arômes,parfum de médecine végétale, essences de rosée matinale ,léger fumâge, tourbe discrète,cerise en chuchotis. Rien qu'avec le nez on sait qu'on a affaires à un monstre de noblesse et de subtilité... Il y a des single malts avec lesquels un bon nez ne signifie pas pour autant un grand goût en bouche(et vice-versa(c'est courant));mais le bowmore 17 annonce de l'incroyable pour se révéler être du titanesquement colossal ,Explosion de fureurs euphorique,pleïade d'arômes tumultueuses(orge fumée,tourbe marine, algue au goût de sucreries,végétaux dans toute leurs candeurs);ce Whisky est une éloge au goût,un cantique au bonheur, en un mot: une Symphonie... la finale(normalement on dit 'le',mais comment un whisky de cette grandeur pourrait il être masculin_Bowmore 17 tu es une sirène,je le sais..._...)est démentie, voluptueuse,fine et délicate,volcanique et paresseuse...Après un temps c'est de l'eau claire de roche que l'on a en bouche C'est un Whisky air-mer (avec une pointe de la terre de Islay)sirupeux,doux, volatile et d'une complexité prophètique à s'en faire retourner les seigneurs des Hihlands dans leurs tombeaux. Bref ,une Légende...........
90/100
Commentaire de Amor57
Dégustation du 13 mai 2006. Le nez est riche et complexe : Café, chocolat, vanille, les arômes du rhum du Cuba, le biscuit. Il est légèrement fruité. Cette approche prometteuse et vigoureuse va se muer en une bouche en subtilité. J'y retrouve des légumes verts et du citron sur un fond salé. La finale est brève et dominée par la mer : Sel et iode. Je suis déçu par cette version qui manque d'unité et de profondeur.
79/100
Commentaire de David Kreb
Mouais, c'est pas monstrueux, c'est pas dégueu non plus . . . légérement déçu tout de méme ! Le nez est boisé (grains de café fraîchement torréfiés, rancio) on y sent l'influence d'un Sherry aussi, un côté floral minimaliste puis des agrumes. Celui-ci se révèle étre déséquilibré par son côté alcooleux et sentant un tantinet l'entourloupe ! En bouche, son caractére salé semble être assagi par les notes biscuitées qui sont loin d'étre désagréables, on note des agrumes aussi. Une finale moyenne, un poil fumée et légèrement piquante se termine sur les céréales. Attention, c'est loin d'étre une mauvaise acquisition mais on est en droit d'en attendre un peu plus d'un tel produit ayant passé 17 années en fût.

82/100
Commentaire dePépé
C'est immédiatement agréable. Citronné, des agrumes, du pamplemousse, avant toute autre chose. Tout çà sur fond de léger malt et de chocolat. Un côté citron-givré/glace-coco. Cà me plait beaucoup. Il a un côté frais, genre mentholé, ou citron meringué.

Belle séquence en bouche. Une attaque sur le citron concentré, puis du malt, puis re-citron, mais sous forme de zest. Un brin de fumée se développe ensuite, qu'on retrouvera en finale.

Finale un peu courte quand même, sur la fumée et le citron.

Avec un peu d'aération, le nez trouve un superbe équilibre entre fraîcheur citronée, tourbe légère et malt. C'est bien bon.

88/100

Bowmore

21 years

Age
21 ans
Taux d'alcool
43,0 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
81/100
Bowmore 21
De couleur ambrée à reflets rougeâtres le nez superbe est sherry, fumé, iodé avec une trace de bruyère. La bouche huileuse et équilibrée se développe sur de notes florales. La finale longue avec de la douceur est également iodée.
(La Maison du Whisky)
Commentaire personnel
Le nez est d'abord discret et au bout de quelques minutes seulement il commence à dévoiler sa finesse et son bel équilibre entre la tourbe et la fumée, et plus tard encore, de belles notes de sherry apparaissent. La bouche semble nettement en retrait par rapport au nez, une impression de "délavé", légèrement épicée. La finale par contre est remarquable par sa longueur et son caractère iodé.
84/100
Un joli nez délicatement fruité. Malgré une certaine discrétion, de très belles notes légèrement boisées, mélange de noix et de confiture de prunes.
La bouche présente la même discrétion que le nez. De légères variations entre la pomme presque mûre et la noix forment un ensemble agréable, sans toutefois résulter en un très grand plaisir.
La finale est assez courte, et une palette de relents entre le cerneau de noix (notes plus amères qu'en bouche) et le malt en constituent l'essentiel.
79/100

Bowmore

Enigma

Age
12 ans
Taux d'alcool
40,0 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Sherry
=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 84/100
Bowmore Enigma
Couleur: or.
Nez: Un mélange frais d’air marin et de caramel au premier contact, avec pas mal de beurre salé, thé aux herbes en caoutchouc (pneu neuf). Des notes d’oranges très mûres, Cointreau. Peut-être un peu sulfureux, mais rien de choquant. De plus en plus de notes de brûlé (bois brûle, pain brûlé). Notes de yoghourt. Pas encore une grande réussite, mais 3 crans au-dessus du 12 ans ordinaire, même si les relents de lavande restent présents en arrière-fond. Relents de vieux livres, de fer...
Bouche: une attaque très dynamique pour ses 40%, mais hélas assez amère. Toujours des notes de caramel brûlé, réglisse, sucre candy. Notes de crême de lavande. Un peu de tourbe, mais pas trop. Relents de marmelade d’orange.
La finale est longue et agréable (notes d’eau de vie de gentiane).
(Serge Valentin, whiskyfun.com)
Commentaire personnel
Un nez marqué à la fois par des notes marines mais cependant sucrées, mêlant des relents de caramel à des notes délicieusement fumées. En bouche, la tourbe sèche est nettement présente et contrastant avec de belles notes d'agrumes douces, c'est-à-dire que très légèrement acides. Une belle finale, quoique un peu courte, où les notes d'agrumes se rappelent au bon souvenir, avec en arrière-fond une légère amertume.
84/100
Une légère amertume, une odeur de noix, un léger boisé très agréable, des fruits secs et un soupçon de prunes derrière un voile de sherry. De la fumée et du sel.
La bouche présente d'abord un sorte d'amertume qui évolue lentement de notes de noisette vers des impressions plus boisées en passant par des soupçons fruités, prolongement parfaitement le nez. De très légers relents tourbés aussi
La finale est assez longue et fraîche. La noisette reste très présente.
84/100
Un beau nez très frais, entre l'herbe coupée et le fruit mûr (pêche puis prune). Un soupçon de fumée. Belle complexité annoncée...
La bouche est d'abord à la fois acide (pomme verte, fruit pas mûr) et légèrement amère (noix de cajou) . Cette amertume prend le dessus, évoluant sur des notes de confiture de prunes. Un beau contraste avec le nez.
La finale est longue et cette impression de confiture de prunes se complète avec de lointains soupçons chocolatés.

Dégustation faite à l'aveugle. La bouteille est ouverte depuis de nombreux mois, et il semble que toute référence à la tourbe ait disparu., sans que l'appréciation générale ne s'en soit ressentie. Il s'agit en fait d'un autre whisky suite à l'aération, nais le résultat reste excellent!
84/100

Commentaire de Arno
- Robe : Or.
- Nez : Assez restreint. Citron en dominante, quelques épices. Tourbe sèche discrète. Caramel. Un peu de sherry.
- Bouche : Ronde. Légère amertume maltée. Retrouve du caramel. Tourbe fumée + iode. Quelques agrumes.
- Finale : Moyenne. Peut-être un peu de lavande/violette (tant décriée ...). Pain grillé.
- Conclusion : Pour simplifier, une confrontation entre un pôle citron-épices vs caramel-amertume. Peu de place pour le reste. Tourbe mal équilibrée. Manque d'équilibre et de complexité dans l'ensemble, mais reste un bon whisky qui se boit bien.
81/100

Bowmore

16 years, vintage 1989

Age
16 ans
Taux d'alcool
51,8 %
Embouteilleur
Officiel
Dates
Distill: 1989 Embout: 2005
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT2016 84/100
Bowmore 16
Couleur: paille
Nez: Fruits confits, caramel et massepain, liés par le fumé typique de Bowmore.
Bouche: de délicats relents de fruits doux et de la tourbe légère
Finale: légère, élégante et douce.
Commentaire personnel
Un nez franchement "Islay", avec tout ce qu'il faut de fumé et de relents délicieusement complexes, allant de la noix à l'orge en passant par des relents de nougat. En bouche, c'est d'abord une belle impression de fumée qui se développe très rapidement sur les fruits et même les agrumes, avant de s'assagir et de revenir sur la malt, le tout restant abrité derrière un agréable voile de fumée. Une très belle finale tout en douceur qui contraste avec le feu d'artifices qu'est la bouche. Aucune trace de violette comme dans bien des bouteilles de cette distillerie. C'est probablement le meilleur Bowmore que j'ai goutés.
88/100
Un nez assez franc qui présente un aspect d'abord légèrement médicinal, avant d'évoluer sur des notes discrètes de fumée et de tourbe. Le nez évolue lentement vers des relents fruités relativement complexes (fruits exotiques, abricots) mais très subtilement discrets
En bouche, la première impression est celle d'une belle complexité, allant de la céréale à de franches notes de violette (façon Bowmore...) avant de revenir sur des notes fruitées plus classiques... Décidément le fantôme de la violette poursuivra la production des années 1980/1990 de cette distillerie encore longtemps. Dommage, cette prédominance qui retire tout de même beaucoup du charme de ce whisky par son caractère assez nettement dérangeant pour beaucoup. Ceci dit, je me souviens d'une époque où j'appréciais beaucoup ces notes qui m'apparaissent aujourd'hui comme saugrenues.
La finale présente une belle longueur et ici aussi, ces notes florales exagérées viennent gâcher la fête des papilles.
A la relecture de la précédente note de dégustation (qui date de plus de deux ans, je suis extrêmement étonné d'y avoir insiste sur l'absence du côté "violette" de ce whisky, alors que cette fois, il m'a franchement rebuté. Serait-il possible qu'un effet "bombe à retardement" puisse exister? Parce que si j'ai noté cette absence avec insistance, c'est forcément que je lui ai prêté attention, alors que au cours de cette dégustation, cette caractéristique m'est apparue d'emblée à l'aveugle (d'où la mention "à la Bowmore" au niveau de la bouche...
79/100
Un joli nez discrètement tourbé avec quelques notes fumées et viandées.
La bouche est agréable, avec une dominante de tourbe et des notes chocolatées.
La finale est longue et chaude, prolongeant les impressions de moka, de chocolat et de fumée pour le longues minutes.
Près de deux ans sont passés depuis la dégustation précédente... Effet de l'aération...? Le côté "violette" s'est notablement estompé et je ne l'ai pas détecté à l'aveugle. Après avoir pris connaissance de la bouteille, de légère réminiscences de violette sont apparues... L'effet de l'autosuggestion? Toujours est-il que malgré les 4 ans d'ouverture de cette bouteille, l'impression générale reste très bonne.
84/100
Commentaire de Aw-Lyaka
Forte présence de nougat ,de vanille ,avec des pointes citronniques ,un nez enchanteur marqué par les fruits confits ,les fruits secs ,ambiance autômnale au rendez-vous enveloppée d'une délicate fumée à peine perceptible. La bouche est délicate ,gourmande ,voluptueuse ,un net parfum d'agrumes évoquant de l'écorce de citron macérée.Des notes pâtissières sur le nougat , une très douce acidité agrumique ,des touches de chocolat noir.Une impression de sécheresse ,dans le sens où il ne paraît pas huileux.Il m'évoque cette chaleur fraîche que l'on rencontre par jour de beau temps au loch Lomond. La finale est somptueuse ,la fumée ressort d'avantage ,le citron est nettement présent ,les arômes pâtissier ne ressortant qu'après une petite minute.Un côté floral (lila ?) se découvre totalement.C'est démesurément bon et apocalyptiquement renversant. Après adjonction d'eau ,le nez évoque les bois autômnaux et ses champignons divers ,la bouche est plus florale ,toujours cette petite acidité agrumique déclinant plus vers l'orange et la mandarine.Un soupçon plus printannier ,pêche ,bois vieux ,sensation évoquant la rose ,c'est absolument incoyable.La finale est plus forêstière (champignon) ,des pointes florales et d'orange amères en fond.Un côté maritime et iodé-salé de mer calme qui dévoile tout son altruisme.Altruisme qui se mérite ,s'entend.Le chocolat passe du noir au lait ,c'est un festival d'arômes aussi divers que sublime. Vraiment une bouteille de référence en matière d'élégance et d'originalité.
90/100

ManoCornuta
Nez: tourbe légère , poussière, vernis de bois , coté métallique, caramel, sucre roux, confiture de figue, citron confit , thé ..

Bouche : Légère fumée , tourbe, fruits cuits , caramel , fruits secs, mirabelle , prune, réglisse, citron confit, maritime ....


Finale : légère tourbe élégante, mirabelle , réglisse, citron confit camphre, thé

91/100
Trés bien foutu ce machin ! trés bel equilibre ça ressemble beaucoup a un Ardbeg >20 ans.

Piksi
N: très léger, cireux,
B: cireuse, citronnée, légèrement tourbe, diluée
F: mielleuse, citronnée et courte sur la légère tourbe de la bouche

89/100
Ça se boit tout seul.

Jeep
N : Bouillon de volaille, biscottes. Très étonnant n’est-ce pas ? Il y a pas mal de profondeur, c’est gras. Oui c’est ça, un bon gros bouillon pas dégraissé et du beurre un peu rance. Très léger OBE (métal) et carton humide et de façon plus lointaine quelques fruits fumés.
B : Du réglisse à mâcher, des cendres froides, fumée de cigarettes et herbes aromatiques. Bien puissante et très agréable.
F : Longue cigarette et cendres. Saline.
C : Le nez est difficile à cerner et dort totalement des sentiers battus. Le reste, bien que plus classique, n’est pas sans intérêt. Loin de là

87/100

Savoureur
Aspect : Très huileux, jaune clair
Nez: Intensité faible à moyenne, alcool bien intégré, tourbe et fumée en avant-plan, jus d’huitres, pomme verte, fraicheur iodée, perd beaucoup à l’aération longue (plus d’une heure)
Bouche: Intensité moyenne, alcool bien intégré, fumée, iodé, anesthésiant en bouche, très « straight » et « punchy », bien dans son registre (mais pas mon style de whisky préféré)
Finale: Moyenne

87/100

Arnaud89
couleur : jaune clair

Nez : la tourbe légère, délicate, fait lit commun avec les fruits, tout en restant chacun dans son coin, tel un jeune couple qui se retrouvent pour la première fois au lit, c'est frais, tendre.

Bouche : l'alcool est bien intégré (46°), la tourbe fumée du nez disparaît quasiment pour laisser place à un fruit/herbe assez indescriptible en détail

Finale : Assez longue sur le côté herbacé, picotement en fond de gorge.

Conclusion : un Islay simple, plaisant à souhait

86/100

Alex Kooby
Nez : Du fruit, du miel, de la fumée, de la cendre, du citron. Une petite pointe de bergamote surprenante. Un nez facile et agréable.
Bouche : La tourbe s'installe confortablement et prend beaucoup de place. La fumée, la cendre se mélangent à des notes de fruits frais, du miel et une pointe de menthe. Simple et efficace.
Finale : La fumée s'impose encore au détriment du reste. Un léger manque d'équilibre mais un bon whisky plaisir.

86/100

Jean-Michel
Couleur : Paille
Nez : Démarre sur une tourbe sèche, avant de s’ouvrir sur les agrumes. Gentiment citronné et délicatement vanillé, il semble trahir un vieillissement en fût de Bourbon de premier ou deuxième remplissage.
Bouche : L’attaque est plutôt douce, d’abord dominée par la boule de gomme à la vanille. La tourbe ne revient en scène qu’un peu plus tard, avant de prendre plus franchement les commandes. La bouche est agréablement fluide, savoureuse, marquée par le développement d’une fine amertume. Bel équilibre pour un malt qui doit jouer avec les 48%.
Finale : Longue, elle est portée par la cendre et la fine amertume de l’écorce de pamplemousse, et peut-être même une petite pointe florale.
Commentaire : Un Islay sans chichi et sans défaut. Sans doute pas une référence des plus prestigieuses, mais certainement un beau rapport qualité/prix. Un Laphroaig Signatory ou BBR en pleine adolescence ?

85/100

StephA
Nez : tourbe grasse, fumée, citron confit, très rond et intense
Bouche : puissante, chaude, presque alcooleuse, sucrée/salée, dans la droite ligne du nez
Finales : citron et amertume

84/100
Dans son genre, c'est bien fait, très droit, intense et expressif. Mais pour moi, c'est un peu monolithique, et trop alcooleux. Pas vraiment ma came malgré ses qualités.

Elskling
Nez: frais, du fruit derrière une bonne couche tourbée ?

Bouche: belle entrée en fumée, citrique aussi, quelques agrumes, la fumée se prolonge, petit picotement alcooleux.

C'est précis, puissant, très fumé, trop peut-être pour moi ?
Finale un peu trop sèche.
En y revenant, amertume en bouche, notes végétales.

Avec de l'eau, le nez se calme, se radoucit, gagne un peu en complexité, mais toujours une sécheresse métallique (genre vieux Glenfiddich des années 70).

Pas trop mon truc.

84/100

Dagde
Nez : on a une petite fumée légèrement végétale et terreuse avec des relents de chien mouillé. Les herbes légèrement fumées se conjuguent avec un peu de bacon. C'est assez droit mais on a l'impression qu'il n'y aura que peu de place pour les arômes secondaires. On retrouve également une pointe de violette, de la pierre froide salée, de la pâte à tarte, de la vanille et un peu de menthol. C'est plutôt simple et puissant. L’ouverture apporte un peu d’amidon (patate). L’eau le rend plus neutre avec une composante plus plastique. La violette est plus présente ainsi que la pâte à tarte et un léger poivré.

Bouche : l’entame est bien végétale (réglisse) et minérale avec toujours cette composante florale (violette) qui vient avec une pointe de citron, de la bergamote et quelques fruits blancs. La seconde partie de bouche nous ramène sur le bacon mais l'aspect « violette » légèrement savonneux est encore présent. Les épices sèches (poivre présent) et les céréales arrivent mais tardivement. Si l’eau n’avait pas arrangé le nez, elle permet de donner un peu plus de variété avec un regain d’agrumes et de minéralité.

Finale : elle est plutôt longue et persistante mais avec un relent d'alcool. C'est encore au tour de la composante végétale amère de se mettre en avant. L’arrière-bouche est plus florale avec du sucre raffiné. L’eau nous ramène du chocolat mais surtout du citron et une pointe plastique. L’ensemble semble plus harmonieux même si ce n’est pas réellement équilibré.          

84/100

LaFronde
Nez: Citronné, salin, légère tourbe

Bouche: Tourbée, épicée, chaude

Finale: Moyenne

81/100
Commentaire: Finale trop courte et assèchante

PatGVA
Couleur : paille foncée
Nez : vanille, maritime, iodé, intéressant huileux
Bouche : aille c'est savonneux lavande maritime et huitre aussi
Finale : c'est dommage

75/100
Quel dommage le nez été parfait la bouche si mauvaise.

Dede
Couleur : Or pâle

Nez : Austère. Notes minérales, carton mouillé, tourbe légère. Se fait plus plaisant à l'aération avec l'arrivée d'un peu de pomme et d'agrumes. Une touche de parfum floral chimique.

Bouche : Tout est est comme noyé par des notes de violette chimique. Peut-être un peu de tourbe, de pomme et de réglisse derrière tout ça.

Finale : Longue, amertume de gentiane et toujours ce parfum floral chimique.

Conclusion : Je n'aime pas du tout… Un Bowmore des 80's ?

65/100

Bowmore: embouteillages indépendants

Bowmore

Chieftain's Choice 10 years

Collection
Chieftain's Choice
Age
10 ans
Taux d'alcool
43,0 %
Embouteilleur
Ian McLeod
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
84/100
Bowmore Chieftains
Commentaire personnel
Curieusement la distillerie Bowmore est typiquement une distillerie dont on ne s'attend pas réellement à des spécialités embouteillées en dehors de la distillerie. Est-ce dû à la gamme étendue de bouteilles officielles, ou à la notoriété de la distillerie... Toujours est-il que j'ai hésité longtemps avant d'acheter cette bouteille. Quel grand tord j'ai eu de ne pas le faire plus tôt. Cette bouteille est une pure merveille dès le premier contact olfactif. Une douceur fumée et délicieusement complexe envahit le nez. Une impression en bouche très complexe également, allant des notes tourbées à certaines notes plus acides d'agrumes qui débouche sur une finale longue et agréable, avec des relents de fleurs et de fruits des bois....
84/100
D'abord, une odeur de fumée assez marquée, mais étonnamment mêlée à des relents de fruits mûrs, poire ou pêche. En bouche, ce whisky se montre très complexe, avec toutes les caractéristiques d'un Bowmore: fumée, tourbe, fruits des bois, iode. Une finale très intéressante et relativement longue, dominée par des touches douces de fruits. Après la fumée, cette finale a de quoi étonner.
84/100
Un nez fort marqué par la fumée ainsi que par la douceur des fruits mûrs, quelques relents de réglisse. En bouche, c'est d'abord la douceur des fruits, pêche ou melon qui apparaît, avec de légers relents de noix sur un fond délicatement marin avant de s'ouvrir nettement sur des notes fumées assez caractéristiques. Une finale agréable, tout comme la bouche, d'abord sur le fruit et ensuite sur la fumée.
84/100

Bowmore

Cask Sample 1992

Collection
Cask sample
Age
11 ans
Taux d'alcool
56,0 %
Embouteilleur
Signatory
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
84/100
Bowmore
COULEUR : jaune or à reflets dorés-cuivrés.
NEZ : vif et puissant, il révèle les fruits exotiques (fruits de la passion, noix de coco) sur fond de notes vanillées, fumées et tourbées.
BOUCHE : onctueuse, elle révèle la fumée de tourbe, le goudron et les fruits exotiques (fruits de la passion, mangue, goyave). Elle se développe sur des notes herbacées et florales (violette, lavande).
FINALE : longue et finement iodée, elle est marquée par la douce amertume de l’orge maltée et par les agrumes (pamplemousse). Elle évolue sur des notes végétales (bruyère, racine de gentiane).
(la Maison du Whisky)
Commentaire personnel
Un nez remarquablement présent, floral avec de légers relents de tourbe en arrière-plan. De belles notes fruitées également. En bouche, toute la puissance de ce whisky à la fois légèrement acide (agrumes) et nettement fumé. Une très belle finale, longue et chaude, revenant amplement sur les fruits légèrement acides avec des relents tourbés.
84/100

Bowmore

Cask Collection, 15 years

Collection
Cask Collection
Age
15 ans
Taux d'alcool
56,5 %
Embouteilleur
Dewar Rattray
Numéro fût
single cask 2057
Dates
Distill: 15-07-1991 Embout: 20-10-2006
Bouteille
433 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
90/100
Bowmore 15 Dewar Rattray
Commentaire personnel
Un très beau nez marqué par le sherry, quelques discrètes notes de foin, de l'iode, un soupçon de tourbe et de fumée en arrière-plan La bouche d'une très belle texture huileuse est très agréable également, complexe à souhait, avec tour à tour, outre quelques relents d'alcool, des goûts fruités où on devine de la framboise et des fraises des bois et des notes finement marquées par le sherry, le chocolat le tout finissant en apothéose dans un équilibre parfait. La finale est longue, doucement marquée par les souvenirs du sherry mêlé au chocolat. Vraiment une bouteille exceptionnelle. Aucune trace du fort parfum de violette qui a caractérisé les productions de la maison pendant des années.
88/100
Un très beau nez marqué par le sherry et la tourbe fumée. Des notes de chocolat et de fruits secs. En bouche une très agréable impression d'une grande complexité, où la fumée se partage l'attention avec des goûts de prune, un soupçon de réglisse et un très fin boisé évoluant sur des notes de café et de moka. Le sel est présent également et ajoute encore à la complexité de ce très beau whisky. Une merveilleuse finale, longue à souhait et dans le parfait prolongement de la bouche, avec ses notes légèrement boisées et ses relents chocolatés.
88/100
Le nez est fortement marqué par le sherry. Une belle complexité parce qu'au-delà du sherry on devine des relents discrets de tourbe et de fumée ainsi que des odeurs de fruits murs mêlés à l'acidité des agrumes. L'ordre d'apparition des divers composants de ce nez complexe à l'air de se modifier avec le temps. Très agréable impression.
En bouche, un contraste immédiat entre des notes douces et des notes amères, une impression d'encens, de bois, de malt, de grand bonheur. Après l'explosion de goûts reste une impression durable d'épices, de poivre.
La finale prend l'exact relais de la bouche. Le poivre semble être le fil rouge, avant d'évoluer sur des notes légèrement amères, entre la noix et le bois. Une expérience unique, un extraordinaire whisky.
93/100
Commentaire de Jean-Michel
La couleur est déjà un spectacle : Fauve avec des reflets mordorés. Le nez est d'abord dominé par une superbe vinosité boisée, riche d'épices (muscade) et d'écorces d'agrumes confites. Puis de franches notes viandées jaillissent du verre, accompagnées d'un petit train médicinal à dominante iodée et fumée parfaitement fondu avec la douceur du malt (plus une petite pointe de colle scotch). Avec le temps, du caramel au beurre salé apparait également. L'attaque est franchement salée, salivante, très marine. La bouche est grasse et crémeuse. La fumée et la tourbe, plus présente qu'au nez, s'en donnent à coeur joie, mais sans aucune vulgarité, équilibrées qu'elles sont par la douceur du malt, la fermeté de l'alcool, une concentration et une richesse de parfums organiques remarquables : jambon fumé, sauce de soja réduite ; du cuir aussi, comme plonger son nez dans une paire de chaussure neuve fraîchement cirée. les 56,5% passent inaperçus, mais assurent la cohérence et la maitrise de l'ensemble : s'ils n'y étaient pas, peut-être ce whisky pêcherait-il par excès de suavité ; une main de fer dans un gant de velours ; un équilibre alcool / rondeur absolument prodigieux. Un vrai bon gros Bowmore qui ne fait pas dans la dentelle, mais qui ne pêche pas par "excès de franchise", et qui affiche au contraire une très belle complexité. Seul souci : après avoir goûté cette expression là, on ne peut qu'être inquiet d'être déçu par les autres !
92/100

Bowmore

Cask Collection, 17 years for Bresser & Timmer

Collection
Cask Collection
Age
17 ans
Taux d'alcool
54,1 %
Embouteilleur
Dewar Rattray
Fût
Bourbon
Numéro fût
single cask 269
Dates
Distill: 26-2-1990 Embout: 18-4-2007
Bouteille
220 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
88/100
Bowmore 17 Dewar Rattray
Commentaire personnel
Un nez admirablement frais, avec des notes de foin, de menthe, une pointe de tourbe, un soupçon de fumée le tout étant parfaitement balancé et relativement complexe.
En bouche, un admirable équilibre entre des notes mentholées, une belle amertume finement boisé et des notes agrumiques (orange). Etonnante bouche, Douceur malgré le taux d'alcool, équilibre dans la complexité, contrastes entre l'acide des agrumes et l'amertume du bois. Malgré ces contrastes, le tout est parfaitement fondu. Très légère présence de tourbe et un soupçon de fumée.
Une finale qui prolonge parfaitement la bouche. Douceur dans le contraste, contraste dans la douceur. Excellent cru. Pas grand chose à voir avec ce que la distillerie Bowmore nous a habitués ces dernières années.
88/100
Des notes de menthe et de fumée caractérisent le premier nez. Un très beau nez, tout en fraîcheur et en nuances. Des effluves de noisette viennent compléter ce premier tableau. Belles promesses pour la suite...
La bouche n'est pas en reste. Très belle complexité, des notes très légèrement amères, graines de sésame, et la fraîcheur mentholée du nez qui se confirme ici. Légère présence de tourbe. Rien que du bonheur
La finale est longue et chaude avec de douces notes de noix de cajou.
88/100
Commentaire de Nulty
Nez : tourbe caoutchouteuse, des bonbons ... Bowmore ! Fleurs, paille et herbe, quelques fruits (des pommes, des agrumes). Un nez léger, "printanier". Une légère influence du bois, accompagnée d'une tout aussi discrète note de malt. Un peu de menthe également.
Bouche : tourbe épicée, belle attaque boisée et fruitée. Quelques apparitions de la chime bowmorienne, un peu de brûlé. Assez léger par sa consistance, ce palais se démarque par un "belle violence".
Final : pour le coup beaucoup plus tourbé, poivré, épicé, long.

Après un nez un peu calme, on a droit à une belle explosion en bouche qui me plaît beaucoup. Le final termine parfaitement ce whisky.
Un très bon Bowmore, pas extraordinaire mais agréable et très facile à boire.
87/100
Commentaire de Kell
Joli Islay fruité raisin blanc/agrumes agrémenté de fumé iodée. Une tourbe marine qui accompagne bien le fruit avec un soupçon de poivre. Pas ultra complexe mais agréable à boire avec pour seul defaut à mon gout une légère amertume sur le final
89/100

Bowmore

Cask Collection, 9 years

Collection
Cask Collection
Age
9 ans
Taux d'alcool
62,3 %
Embouteilleur
Dewar Rattray
Fût
Sherry
Numéro fût
single cask 800037
Dates
Distill: 22-04-1998 Embout: 12-09-2007
Bouteille
629 btls
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
88/100
Bowmore Dewar Rattray 9
Commentaire personnel
Le nez est d'abord très marin, avec ses relents d'algues, d'embruns, de sel et de grand large. De belles notes tourbées et un brin de fumée viennent encore augmenter le plaisir du nez.
La bouche est d'emblée chaude, complexe avec une belle évolution vers des notes de chocolat puis de café, sans qu'à aucun moment le taux exceptionnellement élevé d'alcool ne soit gênant.
La finale est très agréablement longue, avec de nettes notes de noix et le souvenir d'un grand bonheur. Encore un de ces excellents Bowmore d'après la funeste époque de la violette envahissante....
Une goutte d'eau décuple le plaisir. Vraiment une grande réussite, comme quoi la valeur n'attend pas le nombre des années....
88/100

Bowmore

Cask Collection 20 years

Collection
Cask Collection
Age
20 ans
Taux d'alcool
50,1 %
Embouteilleur
Dewar Rattray
Fût
Sherry hogshead
Numéro fût
single cask 1101
Dates
Distill: 18-2-1989 Embout: 4-9-2009
Bouteille
215 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
85/100
Bowmore 20 dewar rattray
Commentaire personnel

Couleur: Brun
Le nez est extrêmement agréable, même s'il est relativement linéaire et ne dépasse pas le cadre du sherry qui domine. De la douceur surtout.
En bouche, le sherry est toujours très présent, mais est rapidement devancé par des notes de violette qui sont si caractéristiques des embouteillages de Bowmore avant 2000. C'est dommage, pare que l'ensemble avait belle allure, mais ces notes exagérément florales viennent un peu gâcher la fête,
La finale est assez longue et reste influencée par la douceur du sherry. Quelques relents de violette viennent s'ajouter à la fin.

85/100


Bowmore

Cask Collection, 24 years

Collection
Cask Collection
Age
24 ans
Taux d'alcool
47 %
Embouteilleur
Dewar Rattray
Fût
First fill bourbon
Numéro fût
single cask 7919
Dates
Distill: 30.10.1989 Embout: 30.10.2013
Bouteille
191 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
89/100
Bowmore 24 AD Rattray
Commentaire personnel
Couleur: Or clair
Le nez est riche et varié. Une tourbe raffinée dissimule de jolis effluves fruités. Le tourbe prend peu à peu le dessus, partageant le devant de la scène avec quelques notes fumées. Il présente également un bel équilibre.
En bouche, la tourbe domine nettement dès l'abord et laisse dans un premier temps peu de place à d'autres goûts. Cependant au bout de quelques instants, des notes de dessous de tarte légèrement brûlée apparaissent. Sans être vraiment spectaculaire, ce whisky est très agréable et ne manque pas de complexité tout en ayant un bel équilibre.
La finale est également marquée par le dessous de tarte trop cuit, avec une belle pointe d'amertume (cerneaux de noix). Elle est longue et relativement fraîche.
89/100

Bowmore

Best Casks of Scotland, 2001-2007

Collection
Best casks of Scotland
Age
No age statement
Taux d'alcool
43,0 %
Embouteilleur
Jean Boyer
Fût
Sherry Cask
Dates
Distill: 2001 Embout: 2007
Bouteille
0 de 0 btls
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
84/100
Bowmore Jean Boyer
Commentaire personnel
Un nez franchement marin avec des notes de fumées. Un feu de tourbe sur la plage, un jour assez venteux, parce que l'ensemble reste relativement discret. Pas de grand spectacle, mais une belle discrétion qui annonce un bel équilibre.
En bouche, de très belles notes assez contrastées de chocolat (moka) avec une légère impression d'épices. Le nez ne trompe pas, ce whisky est très équilibré et particulièrement agréable.
La finale repart sur la fumée avant de revenir en force sur ce goût chocolaté qui était tellement présent en bouche.
Un whisky très étonnant pour un si jeune âge. Une excellente surprise et une grande réussite.
84/100

Bowmore

1968, 34 years

Collection
Peerless
Age
34 ans
Taux d'alcool
43,3 %
Embouteilleur
Duncan Taylor
Numéro fût
single cask 1421
Dates
Distill: 02-1968 Embout: 06-2002
Bouteille
132 de 230 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
88/100
Bowmore 34 ans Duncan Taylor
Commentaire personnel
Un nez délicatement tourbé, une légère odeur de bois moisi, mais également de très belles notes fruitées (prune), des fruits secs, qui ajoutent encore de la complexité à ce nez déjà fort prometteur. La bouche est d'abord légèrement amère, noisette, noix de cajou, bientôt suives par des relents légèrement acides, conservant cette impression de bois moisi et de tourbe fine qui caractérisaient le nez. La finale est très longue, exactement dans les mêmes tonalités que le nez et la bouche.
88/100

Bowmore

The Ultimate single malt collection 2000

Collection
The Ultimate Single Malt selection
Age
7 ans
Taux d'alcool
46,0 %
Embouteilleur
The Ultimate Whisky Company
Fût
bourbon
Numéro fût
single cask 800072
Dates
Distill: 28-3-2000 Embout: 9-8-2007
Bouteille
81 de
=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
74/100
Bowmore 2000 Ultimate Single Malt Scotch Whisky Selection
Commentaire personnel
Un nez assez discrètement frais dont ni la fumée ni la tourbe ne sont absents. Une légère odeur animale et des relents de foin mouillé.
En bouche, il ne se passe d'abord pas grand chose, mais au bout de quelques instants, une sorte de brûlure se fait sentir dans la gorge, et paradoxalement pas sur la langue. A ce moment la fumée et la tourbe apparaissent. Pas extraordinairement complexe ni vraiment raffiné, on sent bien la jeunesse de ce whisky. Par contre, aucune trace de violette comme Bowmore nous y avait un temps habitués.
La finale est marquée également par ces relents de tourbe. Elle est assez longue et agréable.
Sans être extraordinaire, ce petit whisky est assez agréable (surtout pour son prix). J'ai goûté moins bon pour plus cher.
74/100

Bowmore

Daily Dram: Womb Ore 9 years

Collection
Daily Dram
Age
9 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
The Nectar
Dates
Distill: 1998 Embout: 2008
Bouteille
420 btls
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT2012 87/100
Bowmore Womb Ore
Commentaire personnel
Le nez est bien marqué par des relents fermiers et une belle tourbe derrière un léger voile de fumée. Tourbe, foin mouillé, cendre froide sont les odeurs qui semblent marquer ce whisky.
En bouche, une très belle tenue Tourbe et fumée. Très agréable impression.
En finale, toujours cette même belle tenue. Toujours cette tourbe pure et sans compromis. La finale est exceptionnellement longue et chaude.
Pour un jeune Bowmore, cette bouteille est un excellent exemple de la renaissance de la qualité de cette distillerie. Plus de trace de parfum de violette. Et malgré son jeune âge, ce whisky est réellement excellent.
88/100
Commentaire de Jean-Michel
Couleur : Or pâle.
Nez : Mastic frais. Linge propre. Toile cirée neuve. Céréale bouillie. Porridge au miel. Bière éventée. Quelque chose d'agrumique, mais pas franchement citronné. Jus de clémentine ? Pamplemousse rose ? Quelque chose d'un peu artificiel (bonbon à la framboise ?). Pas de barbaque, pas d'herbes de Provence, mais une brume de fumée froide et la petite sensation poussiéreuse qui va avec trahissent son origine maritime. Langoustines fraîches. Une réminiscence de la floralité de certains Bowmore des années 80 (lavande ?), mais supportable.
Bouche : Attaque légèrement pétillante. La bouche est joueuse, à la fois douce (boule de gomme à la vanille) et acidulée (toujours la clémentine et le pamplemousse rose). Plus de punch et de volume qu'anticipé. Etonnamment crémeux. Très bonne sensation en bouche. Puis le caractère maritime s'affirme, avec cette fois de franches notes iodées (Clams et palourdes crues), et un retour en force de la fumée (bois humide brûlé, écorce d'arbre, fumoir).
Finale : Persistante, elle mêle la fumée à la délicate amertume du pamplemousse.
Commentaire : Un whisky aimable et joueur, sans angle, qui ravira à la fois les amateurs de fumée, d'air marin, et de douceur.
84/100

Bowmore

The witC's Bottlings 2010

Collection
The WitC's Bottlings
Age
9 ans
Taux d'alcool
59,6 %
Embouteilleur
Jean Boyer
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
88/100
Bowmore witch4
Commentaire personnel
Un nez très subtile où quelques effluves de tourbe se mélangent parfaitement à des notes fruitées ainsi qu'à des notes marines. Le tout forme un bel ensemble dans la discrétion et la subtilité. Un excellent équilibre.
La bouche est d'abord agréablement fruitée avec un côté acide rapidement complété par les premières impressions tourbées. Magnifique équilibre.
La finale est longue et très chaude et une légère prédominance de la tourbe. Une excellente cuvée. Loin des notes de violettes des Bowmores d'avant 2000...
88/100

Bowmore: echantillons

Bowmore

Taste Still 1968 (from Duncan Taylor)

Collection
Taste Still Selection
Age
37 ans
Taux d'alcool
41,5 %
Embouteilleur
Duncan Taylor
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
84/100
Bowmore 1968 Duncan Taylor for Taste Still
Commentaire personnel
Un nez remarquable, des fleurs à profusion sur un arrière-fond de tourbe et une légère fumée. Extraordinaire fraîcheur. Un peu d'herbe coupée derrière les fleurs. Un parfait équilibre entre les divers composants du nez. En bouche, d'abord une grande sécheresse, un peu d'alcool (malgré le faible taux d'alcool), ensuite de l'amertume évoluant vers plus de douceur au fur et à mesure que le temps passe. Un peu de bois, mais l'exubérance du nez ne se retrouve pas en bouche. Une belle finale, amère, assez longue. Le temps semble avoir fait plus de bien au nez qu'à la bouche dans ce cas précis.
84/100

Bowmore

Taste Still 1982

Collection
Taste Still Selection
Age
24 ans
Taux d'alcool
54,7 %
Embouteilleur
Taste Still
Bouteille
0 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
84/100
Bowmore Taste Still 1982
Commentaire personnel
Un très beau nez. Très complexe, entre le fruit frais et le fruiit sec, entre la pomme et la noisette. Une très belle présence. Une légère fumée en arrière-plan. Très "clean". En bouche, la violette qui a si souvent marqué Bowmore pendant des années est bien présent dans ce whisky, mêlé à une certaine sécheresse. La finale est assez amère, sur la violette. Longue et sèche mais agréable.
84/100

Bowmore

1968, 37 years

Age
37 ans
Taux d'alcool
40,5 %
Embouteilleur
Duncan Taylor
Numéro fût
single cask 3822
Dates
Distill: 2-2006 Embout: 10-1968
Bouteille
71 de 145 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
88/100
Bowmore 1968
Commentaire personnel
Un nez parfaitement équilibré entre des notes légèrement fumées et des odeurs de bruyère. En arrière fond, l'impression de se trouver dans une tourbière sur laquelle on aurait planté de fleurs plus olfactives les unes que les autres. Fruits exotiques également, peau de mandarine. Fumée
Le goût en bouche est très agréable, assez fruité avec un très bel équilibre entre les fruits exotiques et un boisé très fin. Le tout très délicat. De la dentelle. Une très légère amertume alliée à une très légère acidité le tout possédant une très belle texture.
La finale est relativement courte avec de légers relents boisée à côté du souvenir des fruits exotiques.
88/100

Bowmore

18 years

Age
18 ans
Taux d'alcool
43,0 %
Embouteilleur
Officiel
Bouteille
0 de 0 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
79/100
Bowmore 18 ans
Commentaire personnel
Le nez est agréablement parfumé. Mélange de fleurs et de fumée sur arrière fond assez discret de tourbe. En bouche, le parfum si typique des Bowmore d'une certaine époque (parfum de violette) est nettement dominant. Il écrase pratiquement tous les autres goûts, ce qui est regrettable. La finale se partage entre quelques notes boisées et le souvenir de cette violette qui a marqué la production de cette distillerie durant de trop longues années.
79/100

Bowmore

The Ultimate single malt collection 2002

Collection
The Ultimate Single Malt selection
Age
6 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
The Ultimate Whisky Company
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
79/100
Commentaire personnel
De belles notes de tourbe et de fumée (barbecue) apparaissent dès le premier abord. Derrière cette première impression, un soupçon d'embruns marins. Pas de grande complexité.
En bouche, la fumée et la tourbe dominent. Plus aucune trace de ces notes de violette qui ont fait la (mauvaise) réputation de Bowmore durant des années. Ce whisky est manifestement jeune, mais très bien fait. Il ne mérite aucun reproche, même s'il ne mérite pas de médaille non plus. Un bon produit, qui vaut certainement largement son prix.
La finale est courte, et seul un léger souvenir de fumée semble persister.
79/100

Bowmore

2000, bourbon barrel

Age
8 ans
Taux d'alcool
60,1 %
Embouteilleur
Malts of Scotland
Fût
bourbon barrel
Numéro fût
single cask 800267
Dates
Distill: 15/04/2000 Embout: 03/2009
Bouteille
96 btls
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
84/100
bowmore 2000 mos
Commentaire personnel
Nez à la fois fumé et fruité, avec des relents de marée. Poissons sur le bord de la plage. Iode et embruns.
La bouche est très intéressante également. Belle complexité, des mélanges de malt et de poisson. Bel équilibre entre la douceur du malt et le côté marin du poisson. Notes de tourbe en arrière-plan. Evolution sur le cacao. Belle bouche.
La finale est longue et chaude, avec des souvenirs à la fois de chocolat, de fumée et de mer.
Encore un bel exemple du renouveau de cette distillerie.
84/100

Bowmore

Best Casks of Scotland 1998

Collection
Best casks of Scotland
Age
12 ans
Taux d'alcool
43 %
Embouteilleur
Jean Boyer
Dates
Distill: 1998 Embout: 2010
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
82/100
Commentaire personnel
Couleur: Jaune pâle
Une belle tourbe mêlée à des notes marines salées caractérise le premier nez. Au delà de la tourbe de discrètes effluves fruitées se frayent un chemin tant bien que mal. Le nez offre un profil assez bien équilibré avec ses notes de noix qui apparaissent tardivement.
La bouche est très agréablement équilibrée, avec ses impressions de tourbe grasse, son agréable chaleur et ses discrèter notes chocolatées. Peu de complexité mais beaucoup de plaisir.
La finale, qu'on aurait aimé plus longue est dans les mêmes tons que la bouche, douceur chocolatée, chaleur et plaisir.
Sans être spectaculaire, ce Bowmore donne une belle impression de ce que peut être un Islay équilibré, pas trop envahi par la tourbe et qui reste de très bon ton.
82/100

Bowmore

1999 Bourbon hogshead

Age
12 ans
Taux d'alcool
61,2 %
Embouteilleur
Malts of Scotland
Fût
Bourbon Hogshead
Dates
Distill: 22/9/1999 Embout: 10/2011
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
82/100
Bowmore 1999  MOS
Commentaire personnel

Couleur: Or
Au nez, surtout de la tourbe. Quelques notes poivrées apparaissent ensuite, rapidement suivies par quelques notes fermières. Ce nez semble relativement simpliste et ne donne pas à penser que nous sommes face à un malt remarquable.
La bouche, pour agréable qu'elle est, est cependant sans surprise. Un joli Bowmore tourbé, débarrassé des notes parfumées qui ont si longtemps nui à la réputation de cette distillerie. Bref, pour les amateurs de tourbe, voici un whisky parfaitement adapté. La bouche est plus équilibrée et plus complexe que le nez, une très bonne surprise.
La finale de longueur moyenne est parfaitement dans le prolongement de la bouche.

82/100


Bowmore

Best Casks of Scotland 1998

Collection
Best casks of Scotland
Age
12 ans
Taux d'alcool
43 %
Embouteilleur
Jean Boyer
Dates
Distill: 1998 Embout: 2010
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
82/100
Commentaire personnel
Couleur: Jaune pâle
Une belle tourbe mêlée à des notes marines salées caractérise le premier nez. Au delà de la tourbe de discrètes effluves fruitées se frayent un chemin tant bien que mal. Le nez offre un profil assez bien équilibré avec ses notes de noix qui apparaissent tardivement.
La bouche est très agréablement équilibrée, avec ses impressions de tourbe grasse, son agréable chaleur et ses discrèter notes chocolatées. Peu de complexité mais beaucoup de plaisir.
La finale, qu'on aurait aimé plus longue est dans les mêmes tons que la bouche, douceur chocolatée, chaleur et plaisir.
Sans être spectaculaire, ce Bowmore donne une belle impression de ce que peut être un Islay équilibré, pas trop envahi par la tourbe et qui reste de très bon ton
.82/100

Bowmore

1998 Bourbon hogshead

Age
No age statement
Taux d'alcool
55,2 %
Embouteilleur
Chester Whisky Company
Fût
Bourbon Hogshead
Dates
Distill: 1998 Embout: 2013
Bouteille
242 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
89/100
Commentaire personnel
Couleur: Vin blanc
Un nez finement marqué par une tourbe discrète mais bien présente cependant, masquant quelques notes fruitées. Le tout reste bizarrement très frais. Le nez est joli.
En bouche, on a des impressions de tourbe, de sous-bois, de fruits mûrs. Une belle amertume accompagne parfaitement cette tourbe fin et des notes épicées viennent s'ajouter en fin de bouche. Il s'agit ici sans conteste d'un joli Bowmore, tout en finesse. Excellent
Une longue finale vient couronner le tout. L'amertume et la tourbe sont de la partie e.
89/100

Bowmore

1998

Collection
Liquid Library
Age
12 ans
Taux d'alcool
51,8 %
Embouteilleur
The Whisky Agency
Fût
Bourbon
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
86/100
Commentaire personnel
Couleur: Vin blanc
Iode, tourbe et un peu de fumée caractérisent ce nez très prometteur. Cendres froides de barbecue sur une plage. Ce nez est très enjôleur à défaut d'être très complexe. Bel équilibre.
Une première impression quelque peu austère mais qui bien vite évolue vers de belles notes de barbecue, de belles notes de tourbe sèche, et du chocolat noir. Très bel équilibre également.
La finale est longue à souhait. Elle aussi dominée par ces effluves cendrées. Étonnamment complexe, cette finale alors que ni la bouche ni le nez ne nous y avaient préparés.
86/100

Bowmore

15 years old

Collection
W&M Cask Strength
Age
15 ans
Taux d'alcool
57,3 %
Embouteilleur
Wilson & Morgan
Fût
sherry finish
Numéro fût
single cask 960005
Dates
Distill: 1996 Embout: 2011
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
87/100
Bowmore Wilson & Morgan, 15 years
Commentaire personnel

Couleur: Ambre
Le nez est d'abord surtout discret. Il faut du temps à ce whisky pour se révéler. Au bout de quelques minutes d'aération, de très jolies notes délicatement tourbées apparaissent, délicatement mêlées à de lointaines réminiscences de chocolat. Le tout est caractérisé par une étonnante douceur.
La bouche est très équilibrée et fort agréable. Sans être très complexe, elle offre cependant des goûts joliment tourbés mêlés à de jolies notes fruitées. Aucune gêne due au taux d'alcool
La finale est relativement longue, et tout comme le nez et la bouche, l'impression dominante est l'équilibre. Elle est assez discrète et très subtile.

87/100


Bowmore

15 y.o, sherry finish

Collection
Barrel Selection, Cask Strength
Age
15 ans
Taux d'alcool
61,3 %
Embouteilleur
Wilson & Morgan
Dates
Distill: 1998 Embout: 2013
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
84/100
Commentaire personnel
Couleur: Or
Un nez d'abord très discret dont finissent par émaner de belles notes de fruits secs, suivies d'une tourbe subtile et d'un voile de fumée. Étonnamment aucune gêne due à l'alcool malgré le taux élevé. Encore un whisky à qui il faut du temps pour se révéler, mais au bout de quelques minutes, d'agréables notes d'agrumes apparaissent.
Ce whisky est d'un abord assez difficile, mais offre à celui qui a suffisamment de patience, un nez remarquable.
La bouche présente une certaine complexité axée autour de diverses impressions tourbées, avec quelques fruits mûrs par derrière. ici aussi, aucune gêne due à l'alcool. La tourbe reste discrète, n'écrasant pas tous les autres goûts. On reste cependant un peu sur sa soif....
La finale est longue et un agréable souvenir de tourbe continue à donner du plaisir pour quelques minutes.
84/100

Bowmore

22 years, 1992

Collection
Barrel Selection, 20yo & older
Age
22 ans
Taux d'alcool
48,6 %
Embouteilleur
Wilson & Morgan
Fût
sherry finish
Dates
Distill: 1990 Embout: 2013
liens et cote moyenne
82/100
Commentaire personnel
Couleur: Vieil or
Le nez présente un agréable mélange de sherry et de tourbe discrète. De la fumée et de la confiture de prunes. Il reste cependant assez discret. Au bout de quelques minutes, de nouvelles senteurs font leur apparition. Une belle amertume légèrement boisée, des fruits secs.
La bouche manque nettement de précision. Un amalgame de goûts (sherry, tourbe, une discrète pointe d'agrumes, puis tourbe à nouveau) donnent un impression de brouillon, un net manque d'équilibre, même si le tout apparaît assez complexe. Cette complexité ne mène cependant pas au plaisir.
La finale est de longueur moyenne et n'apporte rien de plus.
82/100

Bowmore

21 years

Collection
The Maltman
Age
21 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Meadowside (The Maltman)
liens et cote moyenne
79/100
Bowmore 21 Meadowside
Commentaire personnel

Couleur: Paille
Un nez relativement discret où se distinguent cependant quelques notes fruitées et quelques relents de levure. De la brise marine et un peu de tourbe. Tout cela ne demande qu'à se développer...
La bouche est d'abord assez discrète également,. Au bout de quelques instants des notes fruitées légèrement acides s'ajoutent à une première impression relativement fade. Une bouche assez quelconque.
La finale est relativement longue. Un manque évident d'équilibre n'arrange pas les choses.
79/100


Bowmore

16 y.o. Sherry finish

Collection
Barrel Selection
Age
16 ans
Taux d'alcool
56,6 %
Embouteilleur
Wilson & Morgan
Fût
sherry finish
Dates
Distill: 1996 Embout: 2012
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2013-03 87/100
Bowmore 16, Wilson Morgan
Commentaire personnel
WDTS2013-03
Commentaire de Savoureur
Aspect: or jaune
Nez: intensité moyenne, alcool bien intégré après 10 minutes d'aération, variantes de tourbe et fumée avec des notes fermières, de feu éteind et de lard fumé, fruité (ananas), céréales fraiches et légèrement épicé (thé vert)
Bouche: intensité moyenne à forte, alcool bien intégré, les variantes de la tourbe se retrouvent en bouche, une touche "sale" de gomme brûlée et de vieille graisse s'ajoute
Finale: moyenne

91/100
WDTS2013-03
Commentaire de Jbrice
Nez : le premier nez est assez rebutant. Ça sent fort le gaz, l'allumette grattée, le souffre. Cela s'estompe bien heureusement après quelques minutes d'aération pour laisser place à un coeur de fruits rouges très agréable. La puissance de l'alcool se décèle. En fond, je sens quelques fruits secs. J'ai même presque l'impression de sentir un peu de tourbe fumée en fond.

Bouche : La bouche est saisissante et concentrée. Ce sont les arômes de fumée et de confiture qui se ressentent surtout.

Finale : longue sur des arômes de bois fumé et de fruits rouges.

Commentaires : J'adore ce genre de whisky. Il aurait encore été meilleur avec des arômes fumés plus marqués... Mais il est quand même au top!

90/100
WDTS2013-03
Commentaire de Mars
Nez : Fruité, boulangerie, beaucoup d'épices différentes, menthe, citron, iode. C'est frais!

Bouche : Tourbe, sec, puissant, citron, pomme verte, iode.

Finale : Tourbe, pomme verte, sec, légèrement piquant. Gagne en exotisme à l'aération.

Commentaires : Tourbé qui ne se découvre qu'une fois la première gorgée avalée(sinon, on ne sent pas la tourbe).
Plus complexe que mes commentaires ne le laisse paraitre. J'ai beaucoup aimé.

90/100
WDTS2013-03
Commentaire de Whiskywardrobe
"Sherry et tourbe! Peut-être un Bunna? Peut-être Caol Ila? Pas mal du tout "
Ce whisky est de couleur cuivre.

Nez (88): (5) plus que la moyenne. Miel, agrumes, les noix, du cuir, de la tourbe. On dirait un malt de 15 à 18 ans.

Taste (89): puissante, grasse. Miel, agrumes, noix, tourbe, bois, fumée.

Finition (89): (5) plus que la moyenne. Miel, tourbe, noix.
89/100
WDTS2013-03
Commentaire de Arno
Nez : initialement sur les fruits compotés, la confiture, vire rapidement sur un registre plus boisé type résineux (sapin, genévrier) puis sur la tourbe, le cuir. Quelques touches épicées et un registre 'acide' qui se tient bien (vinaigre de xérès, myrtille, bois acide) et rajoute un peu de piquant, rendant le tout bien agréable. A l'aération bien plus sur la cheminée, le feu de bois.
Bouche : attaque acide et sèche, puis tourbe & conifères, herbes, bois & sel. Plus fruité (fruits secs, fruits confits) sur la fin, se prolonge en un joli fumé jusqu'en finale.
Conclusion : très belle expression d'une tourbe au registre « sec », avec ses tournants fruités & acides. Sherry cask ? J'aime.

89/100
WDTS2013-03
Commentaire de Mapi
Couleur cuivre clair avec reflets verts

Nez: Le nez s'ouvre sur la douceur avec des épices (cannelle). L'alcool vient dans un deuxième temps apportant avec lui ce qui fait la particularité du whisky : des notes fumées et lardées. Cette fumée tout en finesse fait penser au fumage d'andouille de Vire.

Bouche : De la puissance. L'alcool prend tout d'abord le dessus avant de libérer le brulé et le lard découvert au nez. La deuxième partie est onctueuse, presque grasse. On est pleinement sur des notes des maturation de sherry avec du caramel et du cuir toujours tendus par le côté lardé.

Finale : moyennement longue. La finale est puissamment aromatique, la fumée laisse progressivement la place à la douceur.

Très beau whisky.

89/100
WDTS2013-03
Commentaire de TTN
Nez puissant et riche dans lequel on peut y déceler beaucoup de tourbe végétale, de l'humus, des gaz d'échappement, le tout accompagné d'agrumes (orange/citron). On y distingue également des notes de caoutchouc et de paprika.
La bouche est huileuse citronnée, très fermière, salée et bien entendu très tourbée (le coté végétal de la tourbe).
La finale est de bonne longueur chocolatée et salée avec la présence d'écorces d'orange.
Une bombe bien tourbée et côtière : un Ledaig?
Plus je le goûte, plus je l'aime...

88/100
WDTS2013-03
Commentaire de Piazzolla
Nez : un peu sage mais semble assez complexe, en tout cas fondu. Il faut aller le chercher. Matrice minérale et fruitée. Un voile de fumée. Une pointe de sherry.
Bouche : attaque assez sucrée, puis fumée, évolution sur quelques notes fruitées puis de bois brûlé. Sel. Un peu piquant. S’améliore sensiblement au grès du temps pour prendre quelques reflets fruités voir exotique (mais ça reste discret !).
Finale : assez longue et évolutive sur une certaine sécheresse, de la fumée, de la minéralité. Du sel également.
Conclusion : Très probablement un Islay en fut de sherry (ou alors c’est bien imité !). Une version intéressante mais manquant d’un je ne sais quoi pour totalement convaincre (peut être de quelques années de plus dans le fut ?).

87/100
WDTS2013-03
Commentaire de Singlemalt71
Nez: Au début, doux et chaud. Belles notes de sherry et agréable fruité (fruits rouges). Quelques notes clairement boisées et puis fortes épices (noix de muscade), qui prennent de plus en plus d'importance.

Bouche: Très accessible, mais aussi très épicée avec du chocolat noir. Après cela, une certaine amertume avec un peu de douceur.

Finale: Longue, épicée avec des tons et des tanins de bois clair.
87/100
WDTS2013-03
Commentaire de Malt1972
Couleur: marron oloroso

Nez: notes fermières d'écurie mêlées à de l'eucalyptus. Notes terreuses aussi. Sirop contre la toux. Soupçons de fumée. C'est très intéressant.

Bouche: chaude et épicée. Assez avare en fait. Clous de girofle et muscade. Gingembre et paprika. Mais aussi bolis riche avec une forte influence de menthol à nouveau. Notes de sherry à l'arrière-plan.

Finale: de longueur moyenne. Le poivre se développe sur l'amertume plus tard. Complexe.

Commentaire: Un whisky intéressant avec un nez et un palais très inhabituels. Peut-être un peu trop chaud et épicé pour moi.
87/100
WDTS2013-03
Commentaire de RX21
Couleur: Ambre
Nez: Fruits compotés , liqueur d'orange
Bouche: Confiture d'oranges, cerises à l'eau de vie, équilibré
Finale: Moyenne

87/100
WDTS2013-03
Commentaire de Dede
Couleur : Ambre pâle

Nez : Frais, oscillant entre amertume et acidité, quelque chose d'un Tonic avec en prime des notes plus vertes, végétales. L'aération le rend plus suave, sucré, le profil change de manière très sensible. L'alcool demeure assez présent.

Bouche : Puissant dès l'attaque. Pas désagréable, mais en voilà un qui va mériter sa goutte d'eau. Il est assez sucré, avec en plus un aspect légèrement savonneux, mais rien de désagréable, au contraire. Un peu de raisins secs aussi. Un peu d'eau apaise la brûlure de l'alcool. C'est effectivement sucré, presque sirupeux, collant au palais, mais avec en plus une sensation d'effervescence. Côté saveurs, des notes acidulées se mêlent aux raisins secs et à un voile de fumée.

Finale : Retour à une amertume maîtrisée, assez longue.

Conclusion : Trop lourd et collant en bouche pour moi.

85/100
WDTS2013-03
Commentaire de Jmputz
Couleur: Vieil or
Un joli nez marqué par une légère tourbe mêlée à des fruits mûrs. Le nez reste cependant relativement monolithique, mais assez équilibré. Un petit air marin.
La bouche nous plonge d'emblée dans la tourbe et la fumée. Pas très complexe non plus, cette bouche est marquée par la puissance de l'alcool qui n'est cependant pas gênant.
La finale est longue et chaude, largement dominée par la tourbe et le caractère marin de la bouche.
84/100
WDTS2013-03
Commentaire de Jean-Michel
Couleur : Mordoré, avec des reflets rouges.
Nez : Joliment tourbé-sherry, avec quelque chose de vineux. Un finish vin rouge ou Porto ? Pas mal d'alcool (56% ?), et des copeaux d'écorces. Des fruits doux émergent après un moment, mais pas facile de dire lesquels. Confiture d'abricot ? Sirop de grenadine ? Quelque chose de peu conventionnel, comme dans certains Benriach tourbés finis en fûts de vin. Mais qu'importe : J'aime ça.
Bouche : Chaude, tourbée, sherry, fruitée, vineuse. Et beaucoup plus sucrée que le nez. Plus sucrée, et plus salée. Plus de suie, et un boisé plus marqué après un petit moment. Sec et sucré à la fois. Et très organique. Étrange.
Finale : Longue, âcre, avec pas mal de tanins, et bizarrement savonneuse, elle laisse votre bouche pleine de cendres froides parfumées, comme si vous aviez fumé un cigare trempé dans de l'eau de lavande.
Commentaire : Un peaty-sherry vraiment pas conventionnel, marqué par une étrange présence parfumée.

84/100
WDTS2013-03
Commentaire de Flonews
Couleur : or soutenu

Nez: assez expressif, sur des notes épicés et délicatement fumées. Sans agressivité, des notes plus suaves et lourdes se découvrent avec le temps.

Bouche: Surprenante, sur le bois puis rapidement sur des notes torréfiées persistantes.

Final: Sur le bois et la vanille. Astringent avec des pointes amères, mais assez long

Assez brut de décoffrage pour moi, mais assez plaisant. Le coté torréfié est surprenant.

84/100
WDTS2013-03
Commentaire de Jeep
Nez : Assez fermé. Le nez est lourd, pesant : des notes de sherry, et pas mal d’alcool. Une légère brise marine est également présente et rafraîchie le tout (heureusement).
Bouche : Dissociée entre une tourbe terreuse, des notes iodées et marines et un sherry très, trop, sucré.
Finale : Longue. Saline, marine sur les algues et les coquillages
Commentaire : Nez trop fermé, la bouche manque de cohérence et d’unité. Beaucoup de choses sont là, mais je n’accroche pas

81/100

Bowmore

1989, Bourbon hoghshead

Age
22 ans
Taux d'alcool
51,2 %
Embouteilleur
Malts of Scotland
Fût
Bourbon Hogshead
Numéro fût
single cask 11004
Dates
Distill: 10-1989 Embout: 10-2011
Bouteille
22 de 238 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2012-03 87/100
Bowmore MOS 1989
Commentaire personnel
WDTS2012-03
Commentaire de ALouis
Couleur : jaune paille
Nez: jolie tourbe sur la cendre froide, un peu d'iode, des fruits frais sur les agrumes et légèrement exotique.
En fond quelques notes sucrée,
Bouche: Belle tourbe fine et fermière, des fruits frais sur les agrumes et la passion,
Quelques épices et du miel en fond.
Finale : longue sur une balance tourbe, fruit et épice.
91/100
WDTS2012-03
Commentaire de Amor57
De la tourbe au service. Mais elle disparaît très vite au profit de la minéralité, du vin cuit - vanille girofle cannelle - et d'un léger fruité, beaucoup plus agréable. Avec de l'aération, le whisky part sur le beurre, la gelée de groseille, la minéralité se renforce, avec purée de fraise, jus de tomate. Il devient très plaisant, d'autant plus que l'aération renforce le gras et les épices. En bouche l'attaque est douce et part immédiatement sur les épices, girofle en tête, la menthe. Puis l'olive verte, le fumé, la muscade arrivent. La finale est boisée, sur la cendre et se termine sur l'amertume du bâton de réglisse agrémentée de vanille.
Un whisky magnifique.

90/100
WDTS2012-03
Commentaire de Dede
Couleur: Or
Nez: Puissant et tourbé, aux arômes subtilement médicinaux (clou de girofle) se mariant superbement à la fraîcheur acidulé du citron. La vanille vient apporter sa douceur en toile de fond, accompagnée de grenadine et de pelure de pomme verte. L'aération révèle des notes fermières complétant plus qu'agréablement ce tableau.
Bouche: Beaucoup de tourbe, grasse et terreuse, beaucoup de gentiane bien amère, et toujours un brin de grenadine et d'acidité citronnée sur fond de douceur vanillée. Très classique, et tout aussi plaisant.
Finale: Longue, très tourbée et fortement marquée par l'amertume de la gentiane avant de finir sur une note citronnée.

Conclusion : Un malt qui lorgne du côté d'Islay de façon très classique mais diablement efficace. Il me fait penser au Laphroaig 18yo OB, en plus puissant et moins « technologique ».

90/100
WDTS2012-03
Commentaire de Blackmalt
Nez tourbé. Une vague d'arômes salés et fruités(bonbons? Fleurs?). Peut-être de la banane mûre. Ce nez me fait penser à un Islay bien connu. Genre un Laphroaig mélangé à un Caol Ila. Je n'affirme rien, c'est juste en comparaison bien sûr. Car ce côté de bonbon/fruité/floral(oui ça fait beaucoup, mais bon...) interpelle... Un peu de poisson fumé? Peut-être .. Il y a aussi une odeur de pain de savon de Marseille juste humide. Puis le côté de fruit et non de bonbon(?), qui revient. Pu***n, voilà ! Il sent la lavande ce whisky... Eau de Cologne diluée. Petit sachet que ma grand mère met dans son placard à linge...
Bouche très discrète en attaque, fraîche. Cendrée. Dommage qu'elle soit plus "plate" que le nez... Quoique non, elle n'est pas pareille... Je retrouve encore cette note de bonbon genre fraise Tagada? Non ça doit être autre chose... Pas évident de le cerner. Peut-être encore la banane du nez.
Finale moyennement longue. Cendrée tout comme le reste. Puis aussi salée. Un arôme d'herbe brûlée,de papier cramé sur les bords.
Voir aussi, bon ok c'est fantaisiste, mais un arôme d'oeufs battus...

Commentaire il m'en aura pris du temps ce sample... Dommage que le flacon soit vide ! Très bon whisky dans l'ensemble. rien de bien négatif à dire.
Le nez est riche, l'alcool n'agresse en rien. un bon moment.
89/100
WDTS2012-03
Commentaire de Alexandre
Le nez est précis et tranché, sur de la tourbe, des herbes sauvages, de la cendre froide, des agrumes (citron, orange) et des influences marines. Il réalise une belle utilisation de la tourbe, en second plan, bien intégrée avec les autres arômes. L’aération laisse apparaître des fleurs capiteuses, de la fumée et un peu de café.
La bouche, plus puissante que le nez, est sur la tourbe médicinale, la cendre froide et une belle influence fermière. Le tout est bien intégré et complexe. L’aération met en avant de la céréale en attaque et des agrumes puis du sel mêlés à la tourbe. Un peu de viandox et d’algues également. Un bel ensemble.
La finale, longue, est sur le sel, les arômes fermiers, la tourbe et les algues. On a aussi un peu de chocolat amer et de fumée.

En conclusion, un beau whisky a qui il manque peut être un peu de précision.
89/100
WDTS2012-03
Commentaire de Savoureur
Aspect: jaune paille
Nez: intensité faible à moyenne (monte au cours de l'aération), alcool bien intégré, raisins secs, vernis à meubles, douceur maltée, thé noir aromatisé aux fruits, fumée et tourbe en arrière fond
Bouche: intensité moyenne à forte, alcool bien intégré, base sur la tourbe et la fumée (sans pour autant dominer), antiseptique, air marin, fruité
Finale: moyenne

Conclusion:
Un beau whisky combinant finesse et complexité sur toute la ligne
89/100
WDTS2012-03
Commentaire de Jean-Michel
Couleur : Paille à reflets or pâle.
Nez : Une très belle tourbe, rustique et gorgée de fruits du soleil comme je l’aime. Etable, purin, oranges, citrons et mélisse. Poussiéreux et un peu sale. Mouton tout juste tondu. Puissant mais pas brûlant (les 60% ne sont pas loin !). J’adore. Est-ce qu’on nous aurait encore dégotté un autre de ces excellents Ardmore 1992 ?
Bouche : Beaucoup plus sec que ce à quoi je m’attendais. Sinon, tous les ingrédients d’un joli malt tourbé et fermier sont là. Des cendres et de la suie, du gibier, et pas mal de réglisse.
Finale : Plus de charbon maintenant, et une pointe d’amertume, comme dans un thé très fort.

Commentaire : Si vous l’aimez tourbé et fermier, ce malt est fait pour vous. Mais attention : ce n’est pas un whisky pour fillette !

89/100
WDTS2012-03
Commentaire de Canis_Lupus
Robe : Vin blanc, or pâle.
Nez : 1er nez immédiatement très charmeur, fruité, entre fruits jaunes et fruits rouges, peut-être même exotiques, pâtissier sur la génoise. Très rond au démarrage, le nez s’affûte pour devenir plus pointu, plus acéré, plus précis en quelque sorte. Puis du pot pourri, fleurs séchées. On glisse ensuite sur des notes d’amande, de pistache, voir de noisettes vertes. On devine également une note un peu plus âcre, toute en finesse, qui me fait penser à un boisé très léger et délicat. Les notes fruitées ont glissé vers les agrumes, la chair de citron jaune.
L’eau affaiblit nettement ce nez.
Bouche : Tout comme le nez, on démarre sur quelque chose de très charmeur, à la fois doux et gourmand, puis la bouche se développe et se muscle, en quelque sorte. Sur du sucre fruité au démarrage, devient de plus en plus relevé, épicé, mais sans jamais nuire à l’harmonie et à l’équilibre.
Là aussi, l’eau est très destructrice.
Finale : La progression perçue en bouche continue de se développer, et les épices s’enrobent d’une belle fumée et d’un peu de tourbe terreuse. Chaleureux également, et d’une belle longueur.
L’ajout d’eau, en plus d’affaiblir cette finale, lui donne un profil boisé et savonneux.

Commentaire : Un whisky vraiment très plaisant, charmeur et de qualité. L’eau est à éviter.

89/100
WDTS2012-03
Commentaire de Jmputz
Couleur: Or
Le nez est d'abord marqué par la tourbe. Au bout de quelques instants, de délicate notes florales apparaissent de façon très subtile. Quelques embruns. Un joli nez nuancé et relativement discret.
La première attaque en bouche est tout en douceur, La bouche se révèle plus complexe que le nez tout en conservant son côté subtil et nuancé. Du cacao, du sel, de la fumée, des fleurs et quelques fruits. Cependant les notes de café, cacao, tourbe dominent nettement.
Une finale d'une très belle longueur. Les notes de cacao de la bouche prolongent le plaisir durant de longues minutes.
88/100
WDTS2012-03
Commentaire de Corbuso
Couleur : Or-vieil or
Nez : Sur des belles fines et délicates notes tourbées, quelque peu fermières et viandées, avec un peu d’iode et d’algue.
Bouche : Sec à très sec, tourbé, aromatique, subtile, complexe, avec une légère amertume et un peu de fumée de tabac. La finale est moyenne à longue, tourbée, aromatique, avec un peu de bruyère, réglisse et tabac.
Impression générale : Un agréable whisky moyennement tourbé, raffiné et subtile.

88/100
WDTS2012-03
Commentaire de mapi
Couleur vin blanc avec des reflets or
Nez : Le nez s'ouvre sur le goudron et la cendre froide. Puis viens une belle impression de sève de pin parasol et de menthol.
Bouche : La texture est plutôt huileuse. Les arômes sont ceux du bonbon au pin des Vosges. Vient ensuite la piqûre de l'alcool qui donne de la fraîcheur et permet d'aller vers la finale. Une belle structure générale.

Finale: la finale est fruité avec de belles notes de pêche. Elle est longue et délicate avec un beau fruit.

87/100
WDTS2012-03
Commentaire de Piazzolla
Nez Très minéral, légèrement iodé et tourbé. Belle harmonie appétissante via une complexité difficile à discriminer. Crêpe au beurre sucrée (la crêpe de Mars au Witch !).
Bouche attaque en phase avec le nez sur la minéralité et la fumée, puis évolution sur des notes sucrées agréables (tarte amandine). Un peu sec malgré tout.
Finale moyennement longue en phase avec la bouche et le nez.
Conclusion Une belle surprise. Equilibré, atypique, surprenant. On prend un vrai plaisir avec ce whisky. Pas hyper complexe mais honnête et sympathique.
86/100
WDTS2012-03
Commentaire de Dagde
Couleur : Or pâle
Nez : L'alcool semble bien présent. Un peu de fruit de la passion et du chocolat au lait également. Une ambiance végétale de type bruyère englobe le tout. Une vraie cohésion dans ce nez. L'ajout d'eau libère des arômes de fruits blancs toujours dans des notes légèrement fumées.
Bouche : Pas timoré, il tapisse bien le palais. la bruyère est déjà bien plus réduite – le sel ressort un peu -. Le chocolat noir tient bien la barre. Des notes de céréales fumées l'accompagne. L'eau apaise les notes plus sucrées. Quelques notes d'alcool subsistent en bouche, mais cela reste léger.
Finale : Belle finale sur le chocolat noir avec une pointe d'amertume cacaotée. L'arrière-bouche est plus végétale et frugale.

Commentaire : Un whisky puissant mais finalement assez bien fait. Les saveurs se conservent bien tout au long de la dégustation avec une finale assez réussie. La bouche est légèrement en-deçà.

86/100
WDTS2012-03
Commentaire de Arno
Nez : une jolie tourbe, avec de la fumée, de la terre mouillée, des herbes, des épices (poivre, girofle, curcuma, réglisse…). Je retrouve du citron vert, qui tend à s’imposer à l’aération. L’ensemble, quoique plaisant, reste assez acide et piquant (citron + épices).
Bouche : légume (courgette), herbacé (thym) en premier lieu. La tourbe se déroule ensuite, avec un peu de bitume dilué, de fumée, de cendre, de roche, de tabac, de sel et de poivre. Une pointe de citron, au milieu des épices qui marquent le palais.
Finale : sur le pneu & le cuir, avec des accents fleuris (lilas ?)
Conclusion : assez monolithique dans l’ensemble, il manque le petit quelque chose pour animer l’ensemble, lequel avait un certain potentiel. J’ai senti que j’aurais pu aimer bien plus (un peu plus d’âge, de patine ? des degrés en plus ?).

86/100
WDTS2012-03
Commentaire de Roblanza
couleur: or pâle
nez: vanille légère, bonbons et chêne frais, aussi des bananes
goût:: velouté, notes sucrées et un peu de beurre cireux, bois frais, légèrement ferme et floral, vanille et (frais) de chêne complètent la finale
85/100
WDTS2012-03
Commentaire de Bpoujol
Or pâle.
Nez assez doux. Fumée froide très présente. Légers agrumes. Sec, austère. Légères notes de fruits jaunes.
Bouche assez douce, tourbe végétale. Un peu simple.
Finale assez longue, peu intense sur la fumée.
Un jeune Islay ? Peu d'originalité.
84/100
WDTS2012-03
Commentaire de Mars
Nez : Tourbe terreuse, citron. Avec un peu d'eau, gagne en puissance, apparition de poivre et il y a moins de tourbe.
Bouche : Citron, fumée. C'est léger.
Finale : Orange, fumée grasse, piment. Longueur moyenne.
Avec un peu d'eau, gagne en longueur et apparition de notes anisées.
Avec l'aération, gagne aussi en longueur et c'est plus fruité.

Commentaires : C'est bien fait même si ce n'est pas un style que j'affectionne. C'est très peu complexe et mieux avec un peu de d'eau et de temps devant soi.

84/100
WDTS2012-03
Commentaire de Jolie_Grenouille
Couleur : Vin blanc
Nez : Assez minéral, très léger. L'alcool n'est pas très présent. Viennent ensuite quelques notes de plantes médicinales, fraîches, très agréable.
Bouche : Chaude, plus complexe que le nez mais dans la même lignée avec en plus quelques notes poivrées (légèrement mentholées) qui s'intensifie avec un peu d'eau.

Finale assez courte, minérale.

82/100
WDTS2012-03
Commentaire de Jbrice
Nez: Confiture d'abricots, noix, bière, un peu minéral.
Bouche: Puissante et boisée. Amertume en fin de bouche.
Finale: Chaude et longue avec des relents de minéralité.

82/100
WDTS2012-03
Commentaire de Malt1972
Couleur: or
Nez: propre, herbeux et sur le grain, floral, de la fumée?
Dégustation: forte, épicée, sorte de fruits exotiques, de raisin.
Finition: moyen, poivré avec une plus grande impression d'herbe
82/100

Bowmore

Single Malts of Scotland, 26 years

Collection
The Single Malts of Scotland
Age
26 ans
Taux d'alcool
54,9 %
Embouteilleur
The Whisky Exchange
Fût
Hogshead
Numéro fût
single cask 24372
Dates
Distill: 27/09/1985 Embout: 27/04/2012
Bouteille
225 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2012-06 82/100
Bowmore SMOS 26
Commentaire personnel
WDTS2012-06
Commentaire de Whiskywardrobe
Merveille de tourbe Et avec cette couleur ce ne peut être que Octomore.
Belle tourbe et agrumes avec quelques fruits rouges en bouche.
Et mis en bouteille à une très haut degré d'alcool. J'en veux plus!
91/100
WDTS2012-06
Commentaire de Alexandre
Le nez est marqué par une tourbe ciselée bien maîtrisée et ample. L’influence est clairement maritime, avec un peu de citron. On a aussi un petit côté végétal, avec un peu de chocolat et de café. Cette tourbe est vraiment bien utilisée. Avec l’aération, ce beau nez nous transporte vers une ambiance de saline, avec aussi un peu plus d’agrumes. Le tout avec une puissance et une maîtrise remarquable.
La bouche débute sur du chocolat noir et du café, avec une pointe d’effervescence, avant une tourbe fermière et terreuse très agréable. Cette tourbe vire rapidement à quelque chose de plus (trop ?) rocailleux et industriel. Des agrumes apparaissent, faisant alors penser à une sorte de soda au citron sans sucre. L’eau met en avant ce côté rocailleux quelque peu désagréable. C’est bien le seul point négatif de cette belle bouche.
La finale, tourbée, est également ferreuse et rocailleuse. Longue et chaleureuse, elle se développe parallèlement sur du chocolat noir et un très léger fruité.

En conclusion, un très beau whisky tourbé. Dommage que ce côté rocailleux soit en bouche un peu trop prononcé pour moi.

90/100
WDTS2012-06
Commentaire de Singlemalt71
Nez: Piquant de parfums et de douceur. Après un certain temps, les influences de bourbon sont clairement en vue, ce qui peut être décrit comme malté (pâte à biscuits),  vanille et  fruité. Après encore plus de temps, influence de bois grillé (fumée).
Goût: agréablement doux immédiatement et pétillant, mais aussi des tonalités côtières (salé) et tout comme l'odeur, influencé également par le bois grillé.
Finale: Longue, avec bel arrière-goût de réglisse et un peu d'amertume.
87/100
WDTS2012-06
Commentaire de Savoureur
Aspect: Riesling clair
Nez: intensité moyenne, alcool bien intégré, tourbe, fumée fine (devient plus présente après aération), thé aromatisé, bonbons haribo, étable à vaches
Bouche: intensité moyenne à forte, alcool bien intégré, la fumée domine en bouche, les arômes d'étable, de fruits (pomme) et de thé complètent l'ensemble
Finale: moyenne

87/100
WDTS2012-06
Commentaire de Amor57

Le nez est d'abord minéral avec de l'eau de Cologne, de la violette. Puis le pain grillé, de légers fruits rouges, de la confiture de reine-claude mêlent leurs effluves pour donner un ensemble fort séduisant. Avec un peu d'aération, arrivent des épices puissantes, de l'orange confite (à moins que ce ne soit de la marmelade d'orange douce) et une corbeille de fruits de toutes origines. Avec encore plus d'aération, le whisky devient végétal sur un retour aux premières notes minérales. En approchant le verre de la bouche on est pris par une tourbe qui se confirme après l'avoir passé en bouche. L'attaque est franche et nette sur un mélange tourbe, tannins, alcool discret. En rétro-olfaction on sent le métal chauffé. L'évolution se fait sur de nettes notes de silex et un léger sel. La finale, d'une belle longueur, est d'abord tourbée puis fruitée. Elle s'éteint lentement sur des épices et de l'iode.
Un whisky plaisant et intéressant.
87/100
WDTS2012-06
Commentaire de mapi
Couleur paille avec reflets or
Le nez s'ouvre sur la fumée. celle-ci enveloppe des notes de fruits murs (pêche). L'alcool est présent mais ne gêne pas. Ensuite on passe sur des impressions de fleurs blanches avec par exemple l’odeur lourde du muguet.
La bouche propose une attaque tout en rondeur et en douceur. On est de nouveau sur les fleurs blanches avec cette fois ci des effluves de liseron. le whisky offre une belle structure et se développe ensuite sur la pêche de vigne. La dilution révèle une superbe note mentholée.
La finale est puissante. Elle propose néanmoins une certaine amertume qui vient troubler la chaleur de la rétro-olfaction.

Un whisky charmeur et très original

87/100
WDTS2012-06
Commentaire de Sebou007
Couleur : Or
Nez : On commence sur de belles notes d'amandes torréfiées. De la fumée, de la tourbe grasse. C'est très iodé et légèrement citronné. Une jolie fraîcheur mentholée. Mangue un peu trop mure. De la cendre, du tabac blond et un peu de poivre blanc.
Bouche : C'est puissant, sur des notes de tabac, de cendre. De l'amande grillée, de la noisette et de la crème de marron. Une légère amertume, ciselée. Un joli fruité exotique.
Finale : Longue, chaude, sur la tourbe et la liqueur d'orange. De l'amande grillée qui reste longtemps. Très jolie finale.

Conclusion : Un joli dram, tourbé et ciselé. Un peu d'exotisme, des fruits secs. Bon choix d'hiver.

86/100
WDTS2012-06
Commentaire de Dagde
Nez : De la banane au beurre et du sel (beaucoup) enrobe une tourbe douce, marine, citronnée. Le nez est posé mais peu puissant avec l'aération (tire sur la pâte à tarte). Toutefois, cela demeure très plaisant.
Bouche : Une tourbe bien ronde et salée accompagnée d'un peu de banane, de citron un peu minéral (eau gazeuse citronnée) et d'une bonne dose de chocolat amer.
Finale : La finale est un peu courte sur la tourbe légèrement citronnée. Le chocolat devient évanescent tandis que le sel explose.

Commentaire : Un whisky plutôt dépouillé mais plaisant. La tourbe est très bien intégrée et est bien en accord avec ses composantes sucrées. On regrettera par contre une sur-présence saline.

86/100
WDTS2012-06
Commentaire de Dede
Couleur : Or
Nez : A la fois marin (embruns) et délicatement floral (violette), puis se développe un nuage de tourbe fine. Du fruit également (agrumes), apportant une touche acidulée. L'ensemble est vraiment très sympathique.
Bouche : Attaque franche, toujours une sur une tourbe légère même si plus franche qu'au nez, du citron, de l'iode, une touche florale délicate de violette, le tout servi pas une belle puissance et une texture fluide et agréable.
Finale : Longue et tourbée, mais toujours sur cette tourbe sèche et fine. La violette se fait toutefois trop présente.

Conclusion : Un tourbé assez raffiné qui, s'il n'est pas des plus complexes, a le bon goût d'être différent de ce que l'on goûte habituellement. La violette, bien présente, a cependant tendance à sa faire trop présente sur la fin de bouche.

86/100
WDTS2012-06
Commentaire de Piazzolla
Nez : minéral, tourbé avec quelques fruits. L’ensemble reste équilibré et sage.
Bouche : Frais (menthe), tabac, moins tourbé qu’au nez et plus complexe. Levure. Melon canari. Un peu vif (non réduit ?).
Finale : En phase avec la bouche et assez long (comme tous les tourbés).
Conclusion : Composition intéressante par une certaine complexité. Mérite que l’on s’y arrête.

86/100
WDTS2012-06
Commentaire de Canis_Lupus
Robe : Or pâle.
Nez : 1er nez moyennement expressif, un peu âcre, accroche un peu, pointe alcooleuse, de la fraîcheur, un peu végétal. Une certaine forme d’austérité. S’adoucit et s’harmonise avec le temps, un peu de fruits (exotiques ?).
Bouche : De texture assez légère, elle gagne en puissance jusqu’à en devenir presque mordante. Epices, fruits, miel avec l’âcreté un peu rugueuse déjà perçue au nez. Boisé assez présent mais sans aller jusqu’à l’excès. De la tourbe également.
Finale : Dans le prolongement de la bouche, chaleureuse. Le boisé évolue progressivement sur de cendre légèrement astringente.

Commentaire : Un whisky avec un certain caractère, un peu trop pour en faire un daily dram, mais sans pour autant avoir assez de complexité pour en faire un whisky de catégorie supérieure.

85/100
WDTS2012-06
Commentaire de Roblanza
couleur: foin lumineux
Nez: douceur intégrale, légèrement parfumée, des copeaux de bois, d'abricot et d'amandes
goût: doux, de la vanille équilibrée avec des notes boisées (noix) la finition est plus parfumée, beaucoup de notes florales
85/100
WDTS2012-06
Commentaire de Jean-Michel
Couleur : Or pâle.
Nez : Tourbe légère et fruits avec une bouffée de fumée. Plutôt élégant compte tenu du titre alcoométrique élevé (55% ?). Subtiles notes de vanille et de guimauve. Avec le temps, s'ouvre sur des notes de lavande à la Bowmore des années 80, mais relativement tenues. Bureaux fraîchement aménagés. Plastique d'emballage. Mastic frais.
Bouche : Les notes de lavande sont plus envahissantes à présent. Ce type de profil me fait fuir habituellement, mais j'en ai goûté des pires, je dois dire. Là encore, se montre relativement suave compte tenu de son taux alcoométrique élevé. Et agréablement agrumique.
Finale : Evolue sur une note savonneuse et fumée.
Commentaire : Si vous ne supportez pas le profil des Bowmore des années 80, passez votre chemin. En ce qui me concerne, c'est loin d'être ma tasse de thé, mais sa douceur et la formidable intégration de l'alcool méritent l'intérêt, comme dans certains embouteillages SMoS. Indiscutablement.

85/100
WDTS2012-06
Commentaire de Flonews
Couleur : Or pale
Nez : Alcool, foin et fumée. Le coté herbacé prédomine après aération. Plutôt léger et frais.
Bouche : explosif, un brut de fût certainement. Les arômes du nez sont repris dans un feu d'artifice d'herbes relevé par la céréale devenant gourmande peu à peu. La fumée vient mettre sa petite touche après coup. Au coup de la dégustation, des arômes de bonbons apparaissent. Légère amertume.
Finale : En final, l'herbe laisse la place à la céréale, le tout dans un petit nuage de fumée.

84/100
WDTS2012-06
Commentaire de Borg
Couleur: Or pâle / clair
Nez: alcool fort, savon pour la vaisselle (dreft), fleuri, anis. Agréable et énergique
Goût: fumé, malt, avec encore des relents de savon, épicé

Après: brûlures épicée, s'évanouit lentement
83/100
WDTS2012-06
Commentaire de Jmputz
Couleur: Or
Le nez est d'abord discret. Une légère tourbe et un léger voile de fumée ainsi que des embruns et quelques soupçons de bruyère. Avec quelques minutes d'aération, ce nez se fait plus présent.
La bouche trahit immédiatement un Bowmore des années 90. Une première attaque sur la violette qui continuera à parfumer de palais tout au long de la dégustation. Un peu dommage, cette violette. Derrière cette dominante, quelques notes douce-amères de moka, du fruit vert.
Le souvenir de la violette hante cette finale. Elle est fraîche et de longueur moyenne.
83/100
WDTS2012-06
Commentaire de ALouis
Couleur: Jaune paille
Nez: fin et élégant, sur des notes fruitées, de la pâte d'amande, du miel et quelques notes de fumé en fond.
Bouche: moins élégant qu'au nez mais original, avec des notes de bourbon, sur l'eau de rose, les épices mais aussi un aspect chimique sur le bonbon et les arômes de synthèse.
Finale : moyenne et asséchante, comme pour la bouche, trop marqué par le bois.
Commentaire : Un whisky qui a besoin d'aération et pour lequel l'oxydation en bouteille sera bénéfique.
On sent que le fruit n'est pas loin mais il est resté un peu trop longtemps en fût, ou dans un fût un peu trop actif.

82/100
WDTS2012-06
Commentaire de RX21
Nez: Notes marines, plastique
Bouche: Plastique, végétal (artichaut), sel
Finale: Saline, âcreté

81/100
WDTS2012-06
Commentaire de Corbuso
Couleur: Or
Nez: Rond, tourbé, légèrement fermier, floral et avec quelques notes florales. Avec l’aération, il devient plus propre, tourbé et jeune.
Bouche : Savonneux, tourbé, floral, jeune, légèrement aromatique, propre, sec, goudronneux à très goudronneux. Relativement rugueux. La finale est de longueur moyenne, tourbée, très goudronneuse, savonneuse, propre, sur des notes florales amères et fermières.
Impression générale : Un whisky jeune, très tourbé et goudronneux avec de fortes notes florales et goudronneuses. L’équilibre des arômes est particulier et pas à mon goût.

71/100
WDTS2012-06
Commentaire de Wiski
Couleur : Or.
Nez : Le premier nez est concentré sur la tourbe (très tourbé) et la menthe (eucalyptus aussi). Cendré, il fait aussi la part belle au bâton de réglisse. L'aération développe des notes herbacées et même florales (violettes?). Le nez reste très malté.
Bouche : Très (trop ?) porté sur les fruits exotiques (citron, pamplemousse, ananas) avec toujours ces notes florales qui prennent beaucoup d'ampleur (violettes toujours, lavande, gentiane), musque. Fumée de manière presque pétillante et tout en finesse. L'amertume de l'écorce de citron et la citronnelle sont aussi présent par la suite.
Beaucoup plus fumé en bouche mais aussi plus épicé (clou de girofle, poivre blanc surtout) avec un trait d'eau. Toujours ces notes très florales... voire savonneuse.
Finale : Fumé et cendré, sec et poivré.

68/100
WDTS2012-06
Commentaire de Malt1972
Couleur: vieil or.
Nez: parfum et du savon ( Bowmore FWP le style des années 80!), Plus tard, quelques notes fumées aussi.
Dégustation: ceci est très étrange. Savon mêlé à de la tourbe! Des choses dures, mais aussi moelleux. Un peu de citron à l'arrière-plan.
Finale: très longue. Le parfum reste dans la bouche toute la nuit ...

Commentaire: Je n'ai jamais goûté quelque chose comme ça avant. Est-ce un tonneau désastreux ou juste une expérience pour les papilles? Pas vraiment ma tasse de thé, mais intéressante au goût.
65/100
WDTS2012-06
Commentaire de Jbrice
Nez: De la violette à mort!! Un peu de vanille et de tourbe dissimulées derrière cette vague de violette!!
Bouche: Grasse, parfumée. De la lavande et de la violette.
Finale: Longue

60/100

Bowmore

21 years old

Collection
Special Bottling
Age
21 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Silver Seal
Dates
Distill: 1898 Embout: 2011
Bouteille
154 de 565 btls
Particularité
non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2012-08 86/100
Bowmore 21 silver seal
Commentaire personnel
WDTS2012-08
Commentaire de Whiskywardrobe
Une tourbe subtile, du miel et de la vanille... Cela ressemble tellment à Caol Ila...
Un peu terreux et des notes de café en bouche.
J'aime ça.
Il lui manque simplement 6% d'alcool en plus...
90/100
WDTS2012-08
Commentaire de ALouis
Couleur: vin blanc
Nez: belle tourbe mêlée à des notes marines, sur l'iode et les algues, quelques amandes, pas mal de fruits frais, sur les agrumes surtout, et une bonne dose de céréales en fond.
Bouche: La tourbe est plus discrète, on est plus sur les fruits, agrumes et légèrement exotique.
Un peu d'iode et quelques notes minérales.
On finit sur les céréales.
Bel équilibre et alcool parfaitement maîtrisé.
Finale : longue sur des notes marines et fruitées/sucrées

90/100
WDTS2012-08
Commentaire de Jmputz
Couleur: Jaune pâle
Au nez, il y a du poivre, de la tourbe, de l'air marin et quelques agrumes. L'ensemble est équilibré et présente une jolie complexité.
La première impression en bouche est fort agréable. De jolis contrastes entre des agrumes plus présents qu'au nez et cette tourbe toujours là. Ensuite, toutes ces jolies notes restent bien présentes, mais malheureusement manquent de punch. Voici un whisky qui aurait gagné à être embouteillé à la force du fût.
C'est dommage parce que nous avons affaire ici à une très belle expression.
La finale est courte et en ce sens prolonge les impressions de la bouche où on observe un dégradé dès les premières minutes. De belles notes de poivre font leur apparition ici, rappelant les premières impressions du nez.

89/100
WDTS2012-08
Commentaire de TTN
Sa couleur très pale n'est pas des meilleurs présage.
Nez : Aucune agressivité. Belle association de tourbe, d'agrume et de poivre. Très maritime.
Bouche : Manque un peu de texture, toutefois il développe des arômes de céréale, de tourbe, de charbon, d'ananas, de coquillage.
Finale : assez longue, équilibrée, poivrée, citronnée et bien sur tourbée.

La première approche laisser présager un fût usé... il n'en est rien! Ce malt mérite bien de s'y attarder de longues minutes.

89/100
WDTS2012-08
Commentaire de RX21
Couleur: Paille
Nez: Iode, bord de mer, coquillage, citron et cendres
Bouche: Tourbe grasse, médicinale, agrumes
Finale: Longue, sèche, pointe de sel

88/100
WDTS2012-08
Commentaire de Borg
couleur: jaune pâle
Nez; de la tourbe bien équilibrée, de la douceur, subtile, les agrumes (orange), un peu de fumée derrière
Goût: boost tourbé, de la sécheresse, des fruits légers, chêne.
Alcool très rafraîchissant.
Après: sec, tourbe fumée.

Bon dram.
87/100
WDTS2012-08
Commentaire de Hoke
Couleur: jaune clair
Nez: fumé, goudron, un peu terreux
Goût: lfumée de tourbe, très agréable Islay
Finale: Pas très longue


Dans l'ensemble: joli malt d'Islay, très agréable à boire
87/100
WDTS2012-08
Commentaire de Dede
Couleur : Vin blanc sec
Nez : Il s 'ouvre sur un entrelacs de notes fruitées et de tourbe fine, avec une once de vanille en trame de fond. Il se fait ensuite plus acidulé, mais aussi marin, sur les embruns.
Bouche : Elle manque un peu de puissance, mais demeure de belle facture, avec une tourbe fine, quelques notes fruitées (poire) et acidulées (citron).
Finale : Relativement brève, même si la tourbe reste longtemps sur la palais.

Conclusion : Un joli malt tourbé, bien équilibré mais manquant malheureusement trop dilué pour délivrer tout son potentiel.

87/100
WDTS2012-08
Commentaire de Canis_Lupus
Robe : Vin blanc.
Nez : 1er nez sur une tourbe âcre et boisée, bois précieux, bois de santal, bois de rose. De la fumée également. Des notes sucrées de miel. Puis du cuir neuf, fraîchement ciré. Du citron jaune également, aigrelet, marinade. Lacté et céréalier.
L’eau appauvrit ce nez et le fait devenir principalement herbacé et salé, même si il subsiste de la tourbe citronnée.
Bouche : Huileuse, sur les fruits secs, huile de noix, puis le boisé prend le dessus sans jamais devenir désagréable. Des épices également. On retrouve la tourbe.
On frôle la sur-dilution dés les premières gouttes d’eau.
Finale : Dans le prolongement de la bouche, avec de la fumée. Assez chaleureuse.
L’eau a sur la finale le même effet que la sur la bouche.

Commentaire : Un tourbé maritime presque classique, mais en mieux, plus complexe, expressif. L’eau est superflue.

87/100
WDTS2012-08
Commentaire de Savoureur
Aspect: Riesling
Nez: intensité moyenne, alcool bien intégré, tourbe, fumée (cendres froides), poires, fraicheur marine, tourbe et fumée dominent mais n'écrasent pas les autres arômes, donc un nez qui garde une certaine finesse
Bouche: intensité moyenne, alcool bien intégré, arômes et répartition des arômes en ligne avec le nez
Finale: moyenne
Conclusion: Un whisky tourbé qui évite le piège de la tourbe monolithique, pas écœurant au nez et plaisant à boire

87/100
WDTS2012-08
Commentaire de Jbrice
Nez : en humant le tube, je sens du fruit surtout. Une fois dans le verre, ce n'est pas la même chose. Beaucoup de tourbe mais se manifestant comme chez un whisky d'Islay moyennement âgé (10 à 12 ans). Ce nez est assez austère, direct. Marin, citrique, tourbé et fumé comme on sait le faire au sud de l'île me semble-t-il. Le deuxième nez présente de la pâte d'amande.
Bouche : en parfaite adéquation avec le nez. Le milieu de bouche me déçoit légèrement. Fin de bouche boisée et acidulée.
Finale : quelques herbes aromatiques fumées et des relents de minéralité.

Commentaires : Un beau malt jeune et tourbé. En cette époque de l'année, j'adore même s'il n'y a aucune once de complexité.

86/100
WDTS2012-08
Commentaire de Alexandre
Le nez, discret et raffiné, est sur la tourbe, le sel et un bon paquet d’agrumes (citron, orange). C’est très concentré cependant. On a aussi une petite influence marine, mais il est difficile d’apercevoir davantage, vu la légèreté de la chose. L’aération ne le fait pas bouger.

L’attaque en bouche est sur la noisette, avec toujours cette légèreté. Cependant, on voit vite arriver une grosse tourbe grasse bien plus puissante et dense, elle en est presque collante. Il y a aussi du goudron, et quelques oranges amères. Le tout est relativement agréable, en dépit d’une certaine austérité.

La finale, de longueur moyenne, est sur la fumée et le goudron. C’est raffiné, avec quelques senteurs fermières. On a aussi de la tourbe, et du sel avec l’aération.

En conclusion, un bon whisky tourbé, mais qui pâtit d’un manque de relief et de puissance.

86/100
WDTS2012-08
Commentaire de Malt1972
Couleur: paille
Nez: propre, les agrumes et fruité avec un fumé sucré agréable. Des notes florales également.
Dégustation: fumé, herbeux et malté. Chocolat à la menthe et de la tourbe. Pas très complexe, mais une douceur moelleuse tout au long de la dégustation.
Finale: pas très longue, ténue, un peu de piquant, mais s'estompe rapidement.

Commentaire: joli whisky dans le style Ardbeg avec des agrumes et de la douceur. Whisky dangereux, car il est très agréable à boire!
86/100
WDTS2012-08
Commentaire de Amor57
Le premier nez est dominé par la tourbe, le minéral. Le caoutchouc brûlé le dispute au sel de mer. Une fois la tourbe dominée, la bile et son amertume, l'anis étoilé et bois arrivent en toile de fond. Avec l'aération, la tourbe se fait plus légère, les épices arrivent mais sont difficiles à identifier, l'eucalyptus pointe le bout de son nez. En bouche l'attaque est d'abord marine, avant d'être tourbée. On n'a pas la douceur habituelle des whiskies tourbés. Puis les fruits , le carpaccio de poisson de mer et le zeste de citron émergent. La finale est ternaire : épices dominant la tourbe, soulignées par le côté marin.
85/100
WDTS2012-08
Commentaire de Singlemalt71
Nez: De nettes notes fumées (tourbe), des agrumes et un peu de vanille.
Bouche: Les notes fumées reviennent ici, sèches avec une pointe de douceur (réglisse) vers la fin.
Finale: de longueur moyenne et épicée (poivre)
84/100
WDTS2012-08
Commentaire de Sebou007
Couleur : Paille
Nez : De belles notes de fumée, de tourbe, de citron confit au sel. Une jolie rondeur de beurre salé. Un peu de poivre blanc. Je ne lui trouve pas ce côté côtier (iode, algue) mais un whisky bien tourbé.
Bouche : Une très jolie bouche, sur le jus de citron, la tourbe, la cendre et la fumée. C'est en revanche assez aqueux (trop à mon avis). Un peu de réglisse.
Finale : Moyenne, sur la tourbe et la réglisse.

Conclusion : Un whisky plutôt bien fait, pour les amateurs de tourbe grasse. Pas d'une grande complexité, mais ça remplit son office. La bouche aurait mérité quelques degrés de plus pour en faire un très bon whisky.

84/100
WDTS2012-08
Commentaire de Roblanza
couleur: foin humide
Nez: vanille bonbons, bois frais, les agrumes et aigre
Bouche: Très doux, vanille, légèrement floral, les abricots et les bananes, la finale est courte avec une note épicée, très propre.
84/100
WDTS2012-08
Commentaire de Wiski
Couleur : Or pâle.
Nez : Le premier nez est d'emblée très tourbé et fumé. Le nez développe des notes de poivre noir, de charbon de bois et de suie. Le nez est frais sur des notes marines, iodées et herbacées (algues).
Bouche : La bouche est très fruitée (fruits exotique en particulier, agrumes, pamplemousse), citronnelle, d'une grande douceur avec cette tourbe élégante et vanillée. Gagne en puissance au fur et à mesure, pour être finalement poivré et cendré, puis plus sec après une bouche bien moelleuse.
Finale : Sur les cendres, le poivre, mais aussi des notes plus douces de vanille, gras.

84/100
WDTS2012-08
Commentaire de Jean-Michel
Couleur : Vin blanc.
Nez : Tourbé et maritime. Saumâtre. Salé. Et siiiii léger ! Une tourbe facile et pas prise de tête. Jus de citron archi-dilué, et de la vanille. Simple, mais agréable.
Bouche : Oui. C'est effectivement léger et tourbé. Léger, mais pas ramollo. Très simple et sans chichi, tout en évitant les défauts que l'on trouve généralement dans les whiskies jeunes. Malgré le faible titrage (43% ?), les sensations en bouche sont bonnes. Crémeux. Comme manger un carré de chocolat blanc fumé (!) tout en buvant un verre de Canada Dry.
Finale : Les cendre froides restent longtemps en bouche.
Commentaire : J'ai toujours pensé qu'il était difficile pour un malt tourbé de faire un bon compagnon à l'heure de l'apéritif. Eh bien celui-ci pourrait faire l'affaire, même s'il reste encore un peu simple pour espérer une meilleure note.

81/100
WDTS2012-08
Commentaire de Dagde
Nez : L'attaque est sur le plastique brûlé accompagné de notes très sucrées en arrière-plan. Malheureusement il s'agit avant tout de sucre candi (un peu de banane ultra-mûre, une pointe de citron) rendant les effluves assez vite écoeurant. Un peu d'ouverture rend le nez assez gras et bien moins agressif. Dans tous les cas, bien trop doucereux et lassant.
Bouche : La texture est très souple avec une tourbe très franche (végétale et industrielle à la fois) avec une légère pointe de chocolat noir, du malt et encore du sucre candy. Rien d'extraordinaire dans cette fumée qui envahit le tout. Ce n'est pas réellement déplaisant (en bouche, le palais est bien tapissé) mais cela reste indistinct et artificiel. En effet, toutes les notes périphériques sont évanescentes et suivent le phénomène de vague en bouche.
Finale : D'une longueur tout à fait honnête, elle poursuit la line directrice de ce dram, mais en relâchant un peu plus de saveurs (le malt survit mieux). L'arrière-bouche revient sur la tourbe.
Commentaire : Un vrai tourbé qui ne cherche pas la précision, la subtilité mais qui se contente d'une texture tout à fait honorable pour un résultat vraiment trop doucereux. Même les notes en bouche semblent un peu factices : C'est un peu le plat tout prêt de la tourbe.

81/100

Bowmore

Le Gus 't selection 1, 1999

Collection
Le Gus't
Age
13 ans
Taux d'alcool
56,5 %
Embouteilleur
Signatory
Numéro fût
single cask 800293
Dates
Distill: 06/09/1999 Embout: 04/03/2013
Bouteille
203 de 236 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 88/100
Bowmore 1999 le gust
Commentaire personnel
Couleur: Vin blanc
Voici un Bowmore qui a besoin de temps pour s'ouvrir. Un premier nez assez alcooleux et pour tout dire assez discret pour le reste.
Au bout de quelques minutes dans le verre, il commence enfin à révéler ses charmes.
De jolies notes de cendre, quelques effluves de sous-bois, un peu de fumée et du tabac.
L'alcool reste présent, même si maintenant il ne gêne absolument plus.
En bouche on a immédiatement droit à un feu d'artifices de goûts. L'alcool reste très présent mais est bien intégré. Voici un whisky réservé aux amateurs de bruts de fût. On y retrouve la réglisse, un peu de tourbe, et de la réglisse à nouveau. Le côté marin est indéniable. Des impressions furtives de barbecue de poisson. Salé, bien sûr...
La finale est très longue, extrêmement agréablement complexe et équilibrée et les notes de réglisse semblent dominer ici.

88/100
Commentaire de Daimon2
Couleur vin blanc

Nez: Wow ! Ca démarre sur du bacon, de la viande fumée (Beef Jerky), et également du poisson fumé. C'est très suprenant comme démarrage et on a envie d'y retourner. C'est très salin et la tourbe est très subtile. On a du mal à imaginer qu'il dépasse les 55°.
So far so good...Avec un peu d'aération, du cuir, de la cendre chaude. Quel nez !

Bouche: Attaque piquante, chaleureuse mais pas agressive, très salé. De la poire, mais c'est tout ce que je relève en fruit. Les notes carnées ressenties sont toujours bien présentes. Poivrée et maltée. C'est très bon, même si la bouche est moins complexe que le nez, ce qui rend le whisky assez déséquilibré à mon sens.

Finale: Une finale assez longue, toujours aussi salé (il est élevé à Guérande ce whisky ??).

Bilan: Un whisky très salin terriblement efficace. Le nez est admirable, les aromes en bouche moins évolués.

86/100
Commentaire deDede
Couleur : Vin blanc

Nez : Tourbé et bourré d'agrumes, mais aussi de pomme verte bien acidulée, et agrémenté de notes de tabac, voire fermières. Pas spécialement complexe, mais ciselé, et très expressif.

Bouche : Puissante, avec une tourbe bien présente, mais fine et sèche. Puis des agrumes, un joli jus de citron, et une jolie touche d'exotisme en prime, avant que la réglisse n'apporte son amertume et que le sel ne tapisse la palais.

Finale : Longue, tourbée, salée et marquée par l'amertume terreuse de la gentiane et l'acidité du citron.

Conclusion : Un excellent Bowmore, pur, ciselé, à déconseiller aux amateurs de sucreries. J'aime beaucoup. Meilleur sec.

89/100

Bowmore

Bowmore

Old Malt Cask 1982

Collection
Old malt cask
Age
20 ans
Taux d'alcool
50 %
Embouteilleur
Douglas Laing
liens et cote moyenne
88/100
Commentaire personnel
Commentaire de Laphroaig-c_moi
Un whisky qui m’a réconcilié avec cette distillerie. Bien complexe : sel, tourbe, un côté marin voire poissonneux/fruits de mer, au nez j’ai même senti du tarama (???). Également du fruit mais j’ai pas trop réussi à mettre un nom dessus, et puis un boisé vanillé très discret, juste ce qu’il faut. Bonne longueur en bouche. Bref un très bon whisky.

88/100

Bowmore

1995, refill sherry butt

Collection
Clubs
Age
14 ans
Taux d'alcool
56,7 %
Embouteilleur
Malts of Scotland
Fût
Refill sherry butt
Dates
Distill: 1995 Embout: 2009
Bouteille
113 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
91/100
bowmore MOS club
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Nez : on reconnaît immédiatement un Islay, mais bien difficile de savoir que c'est un Bowmore ! Tourbe bien présente, avec une certaine fraîcheur sous-jacente. Ça ressemble plus à du PE.
Bouche : toujours de la tourbe bien sûr, mais également un boisé délicat et l'apparition de fruits à coques et d'autres plus exotiques, peut-être aussi des agrumes. L'alcool est bien intégré dans cet ensemble : si on le sent véritablement en bouche, il n'est cependant pas trop agressif - même s'il chauffe bien !
Final : résurgence du bois et des noix avant une fin plus douce, liquoreuse.

Une très grosse claque, c'est fin et très punchy en même temps.

Voyons avec de l'eau ...
Nez : on est plus maintenant sur de la fumée que sur de la tourbe, c'est moins terreux et plus animal.
Bouche : un peu comme le nez, l'eau se charge ici de supprimer un peu la tourbe et d'exprimer plus les fruits exotiques.
Final : pas différent du final sec.

Pas franchement utile l'eau sur celui-ci.

Un excellent Bowmore, qui tranche véritablement avec les arômes proposés par les jeunes versions de cette distillerie que j'ai pu boire précédemment.
C'est propre, l'alcool est parfaitement intégré et cette dualité tourbe/fruits est un délice. Une vraie réussite !
91/100
Commentaire de Bpoujol
Premier embouteillage MOS pour un club. Je l'ai gouté deux fois (sample 3cl).

La première dégustation a été très décevante : whisky refermé, peu expressif, brouillon, brûlant. (Pourtant je l'avais laissé s'ouvrir, ajouter de l'eau etc...).

Hier soir je suis revenu dessus, et il était très intéressant :

Bowmore - Range Clubs 01 - 1995/2009 - Malts of Scotland - Refill sherry butt - C#113 - 56,7%
Nez puissant, fruité, marin. Légères notes de sherry. Quelque chose de bizarre oeuf ? L'eau fait ressortir le sherry et un petit coté floral.
Bouche puissante, tourbe légère, fruits, léger sherry. Avec de l'eau, la tourbe ressort plus.
Finale longue sur la tourbe. Très tourbée (tourbe assez grasse).
Un très bon bowmore avec de superbes notes de refill sherry. Le nez est un peu en retrait de la bouche. La première dégustation avait été très décevante (whisky refermé, peu expressif, brouillon).

88/100
Commentaire de Jeep
N : Marin, très marin : iode, embruns, algues. Légèrement salin également. A l’aération, le sherry fait son apparition, et on est alors plus sur un combo moka/chocolat/marin. Miam.
B : Très grasse, sur le bacon d’abord puis rapidement le côté iodé/salin prend le dessus et emporte tout. Très puissant, très marin (algue). Peut être un peu de banane et de poivre, ainsi que du chocolat noir en milieu de bouche.
F : Très longue sur le sel.
C : Très bien. A la limite il ne manque que des fruits, mais le résultat est néanmoins excellent, surtout cette bouche ultra saline sans que ça ne soit écœurant.

90/100

Bowmore

12 years old

Age
12 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Hart Brothers
liens et cote moyenne
87/100
Bowmore Hart Brothers 12
Commentaire personnel
Commentaire de David Kreb
De belles notes fumées de suite présentes au nez nous transporte illico dans un fumoir à jambons avec toutes ces cuisses soigneusement entreposés et suspendues dans un silence quasi religieux !!! Puis, là mes cadets !!! Un fruité . . . déconcertant mais pour notre plus grand plaisir, les fruits exotiques explosent en bouche (mangue, ananas, litchi). Côté bouche, rien à redire, trés fumée partant sur le végétal (fougère, bruyère). Excellente! Une finale très végétale, s'étirant sur les céréales se révèle piquante et épicée ! La grande surprise de la soirée ! A mettre dans tous les gosiers . . . . .
90/100
Commentaire de Amor57
Le premier nez est voluptueux, riche, entêtant, obsédant. On y trouve du fumé (beaucoup) de la tourbe (un peu) et du fruité : ananas, litchee, mangue. La verdure n'est pas loin non plus : L'herbe fraîchement coupée et un peu de foin.
La bouche est gourmande, onctueuse. C'est d'abord le bois avec la bruyère. Cette version ne peut pas nier son caractère marin, l'iode est présent.
En finale le tourbé s'exprime enfin au dessus du fumé. La dernière touche est la réglisse qui permet un évanouissement agréable de ce bouquet de parfums et d'arômes. Une version qui m'a complètement séduit.
84/100

Bowmore

1963-1989

Age
26 ans
Taux d'alcool
43 %
Embouteilleur
Hart Brothers
Dates
Distill: 1963 Embout: 1989
liens et cote moyenne
92/100
Commentaire personnel
Commentaire de ALouis
Couleur: Or soutenu à reflets cuivrés à verdâtres.
Nez: Quel nez, d'abord une tourbe légère puis une avalanche de fruits exotiques (passion, melon, banane). En arrière plan de la colle scotch et de la cire de meuble.
Bouche: Le fruit domine sur les fruits frais, les fruits exotiques et agrumes. La tourbe relève la bouche mais juste en arrière plan. Superbe.
Finale: Belle finale persistante, quelques notes marines et fermières en finale. On en redemande. Un vieux whisky plein d'histoire, que notre ami bottler importait en France avec la société Auxil. Dommage que les Bowmore actuels ne soient pas si réussi.
92/100

Bowmore

3.121 Refined Barley Gold

Age
17 ans
Taux d'alcool
56,9 %
Embouteilleur
Scotch Single Malt Society
Dates
Distill: 1989 Embout: 2006
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
86/100
Bowmore SMWS
Commentaire personnel
Commentaire de Amor57
Troisième dégustation de ce whisky et je ne le découvre qu'aujourd'hui. Dans le bon sens.
Le nez présente une tourbe majestueuse : elle n'a pas besoin de s'imposer, on sait qu'elle est présente, et de qualité. Elle offre sur un plateau les effluves suivants : Du fumé, de l'iode, du malt et un fruité bien agréable. L'ensemble est superbe. L'aération met en évidence des arômes de violette, de vanille, de citron, d'amandes grillée, de clou de girofle et de pomme à cidre. On pourrait en faire un dessert n'est-ce pas ? La suite m'a un peu déçu.
l'attaque en bouche est franche, presque agressive. La tourbe se révèle instantanément, avec de l'alcool, de la poire, de la violette et du fumé. Ça me paraît trop simple après un nez si riche.
La finale, de longueur moyenne persiste sur les mê! mes parfums que la bouche, avec quelques notes supplémentaires de cannelle et de vanille. En conclusion, je dirais que si je m'étais arrêté au nez, ce whisky aurait été remarquable, exceptionnel. Il est juste très bon...
86/100

Bowmore

Very Cloudy 2000-2008

Age
8 ans
Taux d'alcool
40 %
Embouteilleur
Signatory
Fût
Bourbon barrel
Dates
Distill: 2000 Embout: 2008
Particularité
( C#800087+89)
liens et cote moyenne
78/100
Commentaire personnel
Commentaire de Dede
Dégustation en aveugle

Couleur : jaune très pâle. La collerette est épaisse (whisky probablement dilué)
Nez : Frais et agréable, sur la poire fraîche avec un soupçon de pâte d'amande qui s'évanouit rapidement. Quelques notes iodées, puis l'ensemble devient plus végétal, avec de l'herbe coupée, des fruits verts et un très léger voile de tourbe ainsi qu'une certaine minéralité.
Bouche : Attaque faiblarde puis sensation aqueuse avant qu'un léger piquant ne se fasse ressentir à la pointe de la langue. Notes végétales et fruits verts, ainsi qu'un peu de tourbe en fin de bouche. Ensemble peu expressif.
Finale : Peu intense et légèrement amère. De longueur moyenne, sur les fruits rouges pas assez mûrs (cerises vertes).
Conclusion : Un whisky jeune ramené à 40%, issu d'un fût très peu actif. Bruichladdich ? Et non, le sample m'apprend qu'il s'agit d'un Bowmore SV very cloudy 2000/2008.
78/100

Bowmore

Maltmen's selection 1995-2008

Age
13 ans
Taux d'alcool
54,6 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT201088/100
voir BT2010
Commentaire personnel

Bowmore

14 years, 1994

Age
14 ans
Taux d'alcool
56,2 %
Embouteilleur
Berry Bros and Rudd
voir:BT2010
Commentaire personnel

Bowmore

Cask Collection, 16 yo

Age
16 ans
Taux d'alcool
53,8 %
Embouteilleur
Dewar Rattray
Fût
refill sherry
Numéro fût
1092
Dates
Distill: 18-2-1989 Embout: 05-04-2005
liens et cote moyenne
BT20050/100
Voir:Voir notes de déguatation:BT2005
Commentaire personnel

Bowmore

14 years

Collection
Authentic Collection
Age
No age statement
Taux d'alcool
56,1 %
Embouteilleur
Cadenhead
Fût
Bourbon Hogshead
Dates
Distill: 1991 Embout: 06-2006
Bouteille
294 btls
liens et cote moyenne
BT2008 0/100
BT2008
Commentaire personnel

Bowmore

7 years

Age
7 ans
Taux d'alcool
59,8 %
Embouteilleur
Coepernicker Whiskyherbst
Numéro fût
single cask 800427
Dates
Distill: 11/12/2002 Embout: 23/8/2010
Bouteille
260 btls
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
88/100
Bowmore copernicker whiskyherbst 7
Commentaire personnel

Bowmore

17 years old

Collection
Hand written label
Age
17 ans
Taux d'alcool
53,7 %
Embouteilleur
Thosop
Fût
Bourbon
Numéro fût
single cask 477
Dates
Distill: 1993 Embout: 2010
Bouteille
198 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum87/100
Commentaire personnel
Commentaire de Jean-Michel
Couleur : Or pâle.
Nez : Beaucoup de malt et du foin mouillé. Epi de maïs bouilli avec les feuilles et la barbe (toujours ce foin mouillé). Pâte à pain crue. Riz bouilli. Saké. De la vanille, et une note de vernis qui évoque le kiwi trop mûr. Puis de la réglisse salée, et du jus d'orange… salé aussi.
Bouche : Belle liqueur, sucrée, ample et savoureuse qui rempli bien la bouche. Puissance alcoolique parfaitement dosée. Kahlua. Jus de citron très sucré. Plus de fumée qu'au nez. Foin mouillé jeté sur le feu. Réglisse. Ammoniaque.
Finale : Interminable, parfaitement soutenue par une tourbe douce, mais expressive.
Commentaire : Un bon Bowmore, étonnamment liquoreux, très satisfaisant en bouche, même si j'y ai trouvé moins de fruit qu'annoncé.
87/100

Bowmore

Tempest

Age
10 ans
Taux d'alcool
56,3 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
85/100
Bowmore Tempest
Commentaire personnel

Bowmore

2002-2009

Age
7 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Berry Bros and Rudd
Particularité
( fûts #20139/20140)
liens et cote moyenne
83/100
Commentaire personnel
Commentaire de Jolie_Grenouille
Couleur: Très pale
Nez : Tourbé, marin, très agréable. De belles notes de massepain et de poire bien mûre. Très peu de fumée. L'alcool est bien intégré dans le mélange.
Bouche : L'alcool est plus présent qu'au nez. De belles notes de tourbe dominent... J'adore, mais la bouche manque un peu de complexité par rapport au nez.
Finale : Moyenne à courte, tourbée avec toujours ces note iodées.
Un malt bien plaisant pour son jeune âge.
83/100

Bowmore

Tempest Batch 2

Age
10 ans
Taux d'alcool
56 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
First fill bourbon
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum85/100
Bowmore Tempest B2
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Goûté blind.

Nez : tourbe, citron, algues, légère amertume agrumique. Mais aussi floral et frais. Sécheresse boisée. Du caoutchouc également, mais du genre élastique, il n'est pas cramé ici.
Sans doute un Bowmore.
Bouche : douce entrée en matière tourbée et phénolique. Puis une explosion d'agrumes (oranges amères) avec un bon coup de pied asséné par l'alcool. Cela se calme ensuite et une délicate texture liquoreuse s'installe. Un peu de caoutchouc encore, plus ça va plus ça sent le Bowmore cette affaire.
Final : plutôt long, cendres et oranges.

Le nez est sympathique mais manque un peu de punch, ce qui n'est pas du tout le cas de la bouche. Elle évolue joliment et réveille les papilles de fort belle manière.
Un Bowmore réussi, avec de belles notes d'agrumes.
85/100

Bowmore

36 years, 1966-2002

Collection
Peerless
Age
36 ans
Taux d'alcool
43,3 %
Embouteilleur
Duncan Taylor
Numéro fût
single cask 3306
Dates
Distill: 1966 Embout: 2002
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
Forum93/100
Commentaire personnel
Commentaire de Dede
Couleur : Or

Nez : D'un exotisme à tomber. Du genre qui vous enterre un Benriach 76 ou un vieux Clynelish. Des tonnes de fruits de la passion, de goyave, de mangue, de papaye et encore plus de pamplemousse rose, le tout baignant dans une atmosphère marine délicatement salée. L'aération le voit gagner en complexité, avec des notes végétales fraîches (aneth ?), du sucre glace, de crème vanillée et surtout un aspect médicamenteux bien différents des antiseptiques et couloirs d'hôpital habituels. On est plus sur de l'aspirine aromatisée, ce même arôme que j'avais du mal à définir dans le Bowmore Bicentenary 43%, btl. 10836, 75cl qu'avait samplé Xavier. En tout cas c'est excellent.

Bouche : Pas fatigué du tout le vénérable. L'attaque est piquante, épicée, avant une explosion de jus de pamplemousse rose. Du jus de pamplemousse poivré, tout simplement. Ajoutez à cela un soupçon de sel et de fumée, et vous y êtes. Pas monstrueusement complexe, mais très bien fondu.

Finale : Longue, sur l'amertume fruitée du pamplemousse, le sel ainsi qu'un soupçon de fumée à la retro olfaction.

Conclusion : Un excellent whisky. Les seuls reproches que l'on pourrait lui faire serait de manquer un peu de corps en bouche et sa relative linéarité. Mais si tous les whiskies linéaires étaient de ce calibre, cela ne me dérangerait pas ! 93 pour le nez vraiment exceptionnel.
93/100

Bowmore

1995-2010

Collection
The Nectar of Daily Drams
Age
15 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Bresser&Timmer / The Nectar
Fût
Oloroso Butt
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
89/100
Commentaire personnel
Commentaire de Tomy63
Couleur : or

Nez : Un mélange bien maîtrisé entre les arômes du sherry et le côté marin typique des Bowmore: Un côté frais et fruité (oranges, pommes), sucré (mains moins que le Bowmore darkest) ainsi que des noix et du chocolat et un côté marqué par le sel et la tourbe.
Bouche : Dans le prolongement du nez : l'orange domine les autres fruits, mais elle est bien équilibrée avec le sel et une tourbe végétale.
Finale : Très longue, pas vraiment d'arômes en plus.

Un excellent sherry marin, très bien équilibré.
89/100
Commentaire de jodeenow
Nez très frais et légèrement tourbé / fumé. Quelques notes d`agrumes.
Le second nez est assez végétal.
En bouche, la tourbe ressort un peu ainsi que les agrumes. On sent le
sherry qui arrive en arrière plan avec une impression d`iode qui englobe
tout ça. C`est minéral, un peu sec mais bien charpenté.
Le final, moyennement long, s`attarde sur une fraicheur fruitée et un soupçon de fumée qui persiste sur la durée.

Un très bon whisky !

88/100

Bowmore

1995, Amazing

Collection
Amazing Casks
Age
15 ans
Taux d'alcool
56,4 %
Embouteilleur
Malts of Scotland
Fût
Bourbon barrel
Numéro fût
single cask 177
Dates
Distill: 25-05-1995 Embout: 10-9-2010
Bouteille
222 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
89/100
Bowmore 1995 Amazing MoS
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Goûté blind.

Nez : très herbacé et bien floral, une belle combinaison "printanière". De la menthe et des notes fermières (paille) et boisées (pin). Céréales, muscade, vanille. Un peu de tourbe ressort au milieu de ce nez floral et frais.
Bouche : épaisse. Fumée, tourbée et un peu piquante, légèrement poivré. Une bien belle attaque. Plus fruitée ensuite, liquoreuse. Toujours aussi floral, herbe, mais aussi des fruits exotiques expansifs, de la menthe encore. Avec de l’eau, plus explosive, plus fumée, plus minérale.
Final : moyen, boisé, fumé. Violette. De l’eau l’ouvre joliment, l’allonge, fait ressortir la tourbe.

Un nez complexe et délicat, suivi d'une bouche délicieusement explosive.
L'eau lui fait beaucoup de bien. Et comme ça y en a plus !
88/100
Commentaire de Dede
Couleur : Or pâle

Nez : Alcooleux au premier nez, il est d'abord médicinal (alcool camphré) avant de se tourner vers des arômes de pamplemousse, puis vers une tourbe terreuse, assez fine, mais évoquant plus des sous-bois humides (mousse) que l'air marin. Il est également assez minéral. Un nez austère, pas facile, pas immédiat, mais qui prend une belle dimension à l'analyse. L'aération voit l'apparition d'un brin de vanille, de notes vaguement mentholées, d'un soupçon d'eau de vie de poire et finalement, enfin !, la fraîcheur salée d'une brise marine. L'ajout d'eau fait ressortir la vanille et l'acidité des agrumes (pamplemousse, mais aussi citron).

Bouche : Explosive, l'alcool se fait sentir. Malgré cela, de sympathiques saveurs fruitées et acidulées se laissent déjà percevoir, ainsi qu'une tourbe fine et délicate. La deuxième gorgée se laisse déjà mieux apprivoiser, pamplemousse, de l'iode. C'est que c'est bon ce machin. Ajoutons-y un peu de flotte. Oui, l'eau libère les arômes, la minéralité du nez se retrouve en bouche, ainsi que la douceur de la vanille qui se fait plus présente et se mêle aux agrumes (citron, pamplemousse toujours). Un soupçon d'exotisme peut-être, mais rien de prédominant. Le profil est vraiment celui d'un Islay quand ces derniers jouent la finesse plutôt que la tourbe grasse.

Finale : Longue, sur l'amertume de la gentiane et la tourbe fine, avant un retour de l'acidité du citron.

Conclusion : Un malt qui a besoin de temps, et d'un peu d'eau, pour exprimer tout son potentiel. On est loin du plaisir immédiat d'autres Islays, mais qui saura s'y arrêter pourra en tirer beaucoup de plaisir.
90/100

Bowmore

15 years, for Nantes Whisky CLub

Age
15 ans
Taux d'alcool
51,8 %
Embouteilleur
The Whisky Agency
Fût
Oloroso
Dates
Distill: 1995 Embout: 2010
Bouteille
84 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 88/100
Commentaire personnel
Commentaire de Alexandre
Le nez laisse entrevoir un peu d'oloroso, mais en toute discrétion. Il y a également de la pâte à papier, du citron, du maritime et un léger fruité acidulé. Le tout avec un alcool très bien intégré. Avec l'aération, on voit apparaître de la menthe fraiche et des oranges confites, le tout accompagné d'un beau développement du sherry (fruits secs, arômes pâtissiers). L'ensemble est alors extrêmement bien balancé entre le sherry est les arômes plus maritimes et frais.

La bouche attaque sur du sherry oloroso, avant une belle tourbe fumée qui enveloppe l'ensemble. C'est austère, puissant et minéral. Il y a aussi un peu de végétal en fin de bouche. Cette tourbe est bien soutenue par les arômes de sherry, c'est bien foutu. Avec le temps, on voit apparaître de la céréale, et un peu d'amandes en attaque. Le tout se fait plus présent et rocailleux. C'est loin d'être désagréable.

La finale, moyenne à longue, est dominée par le sherry et la fumée. Encore cette belle alliance. On trouve également du charbon, dans une ambiance maritime revigorante.

En conclusion, un whisky bien charpenté, charmeur et technique, qui montre une belle alliance entre la mer et le sherry.
89/100
Commentaire de Dede
Couleur : Ambre

Nez : De la tourbe, du sherry (sans blague...), mais pas du monster. Une expression plutôt délicate, assez gourmande, voire beurrée mais aussi bien marquée par les parfums maritimes (embruns). Quelques notes fugaces de carton déparent, mais rien de dramatique. Il se fait plus animal à l'aération, voire fermier. L'eau l'ouvre davantage tout en rendant la tourbe plus végétale.

Bouche : Puissante, acidulée et légèrement mentholée. La tourbe, toujours discrète, est néanmoins présente, sur la cendre. Les agrumes ont ensuite la part belle, frais (citron), ou confits (orange). Il s'ouvre avec de l'eau, gagne en fraîcheur sans changer de profil, si ce n'est que les arômes acidulés laissent un peu de place à des notes vertes, végétales.

Finale : Assez longue, végétales et fumées, avec une pointe d'acidité.

Conclusion : Un très beau malt, peut-être un peu trop délicat pour moi, mais qui comblera les amateurs de peaty sherry équilibrés.

88/100
Commentaire deNulty
Nez : tourbe assez sèche, épicée. Mélange d'herbes aromatiques et d'épices, cacao, café un peu brûlé. Joliment végétal, feuilles mortes, champignons. Caramel bien cuit voire cramé lui aussi. Notes carnées. Nez incisif.
Bouche : de belles notes vinaigrées, carnées, de fond de poêle cramé. Des épices. La tourbe est assez discrète et est bien intégrée. Puissant, sec, franc. Discrets agrumes, un peu de fruits noirs cuits.
Finale : retour du végétal (mais ce n'est pas vert), plus de tourbe ici, de fumée, de cendres.

Un ensemble plutôt austère, ce n'est pas un problème. C'est puissant, l'alliance de la tourbe et du sherry fonctionne très bien.
Un peu plus fruité avec deux gouttes d'eau, et on a alors droit à une jolie texture épaisse.

88/100

Bowmore

2001-2012

Collection
The Exclusive Malts
Age
10 ans
Taux d'alcool
56,2 %
Embouteilleur
The Creative Whisky Company
Fût
PX finish
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
83/100
Commentaire personnel
Commentaire de Tomy63
couleur : ambre clair
Nez : un peu trop marqué par l'alcool qui masque les arômes. Dans le fond, on décèle des arômes marins attendus : tourbe, sel, coquillages, le tout mêlé à des fruits secs et des épices du sherry. Mieux avec une goutte d'eau.
Bouche : Assez sec, le bois est présent, beaucoup d'oranges confites mais surtout du caramel et du sucre brun, beaucoup trop de sucre. Par contre l'alcool est très bien intégré.
Finale : Longue, sucré et vite écoeurante.
Si le sucre rend les premières gorgées faciles à boire, ça devient vite écoeurant. Dommage, le reste était prometteur.
83/100

Bowmore

1993-2010

Collection
The Perfect Dram
Age
16 ans
Taux d'alcool
53,8 %
Embouteilleur
The Whisky Agency
Fût
Bourbon Hogshead
Dates
Distill: 1983 Embout: 2010
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
90/100
Commentaire personnel
Commentaire de Tomy63
Couleur : paille
Nez : S'ouvre sur la tourbe, le sel et le côté marin typique de Bowmore. Puis les fruits apparaissent, c'est citronné, un peu de poire et d'agrumes également. Très bien équilibré.
Bouche : alcool bien intégré. Il y a de la vanille désormais. On retrouve le mélange marin/fruité du nez mais avec un côté exotique en plus en plus du citron. L'eau augmente le côté fruité.
Finale : Longue, et minérale.
Note 90/100 Encore un excellent Bowmore 1993, a priori proche du perfect dram IV d'après ce que j'en ai lu.
90/100

Bowmore

Tempest Batch 3

Age
10 ans
Taux d'alcool
55,6 %
Embouteilleur
Officiel
Dates
Distill: 2001 Embout: 2011
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 87/100
Bowmore tempest 3r edition
Commentaire personnel
Commentaire de Apollo
Robe très pale, nez assez tranchant, très vif et assez fin. Assez frais, on y retrouve un influence maritime assez marquée, pas mal de citron, un peu de pomme verte, et un peu de fumée, mais pas trop fortement marquée par la tourbe. Avec aération apparaît aussi un coté boisé, assez typique des futs de bourbons dans un premier temps, puis plus porté vers du bois résineux, typé sapin, voir un peu de bois verni. Après encore un peu d'aération, la fumée s'impose de plus en plus comme l'élément majeur, avec le citron en support.

La bouche est plus chaude et un peu plus sucrée que le nez ne le laissait présager. Le citron n'est pas tellement acide, plutôt façon tarte citronnée. La fumée se fait également plus tourbée et chaude. Enfin, le coté boisé reste très présent avec pas mal de vanille et quelques traces d'épices, notamment dans la finale, qui est d'ailleurs assez longue et persistante, toujours sur cette fumée maritime et tourbée.

Au final, un très bon dram, assez calibré peut être, mais très bien fait et très agréable, à la fois très puissant et vif, mais sans être agressif ou trop alcooleux.

88/100
Commentaire deJodeenow
Le nez est assez frais et porté sur la fumée, typique des whisky d'Islay.
En bouche, ce Bowmore est puissant, poivré, iodé et très marqué par la fumée. Il brûle un peu la langue, l'alcool est moyennement intégré (ouverture de bouteille ??). On comprend mieux le terme Tempest !
Le final est long et chaleureux avec un net retour des épices.

On est face à un whisky typique d`Islay. Fougueux et puissant, avec une bonne dose de caractère. Quelques gouttes d`eau permettent de l`apaiser un peu et de faire ressortir des notes fruitées. Une bonne pioche pour qui aime cette région !

86/100

Bowmore

Sherry hogshead 1995

Age
16 ans
Taux d'alcool
56,8 %
Embouteilleur
Malts of Scotland
Numéro fût
single cask 12018
Dates
Distill: 05/1995 Embout: 04/2012
Bouteille
225 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
90/100
Bowmore 16 MOS
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Goûté blind.

Nez : beau sherry épicé. Raisins secs, amandes, noix de cajou, caramel un peu cramé. Notes florales, de thé, cire. Légèrement fruité, oranges amères. De la tourbe se fait de plus en plus présente, elle est marine et minérale, très fine. Eucalyptus, charbon de bois, cendres.
Avec de l'eau, on a plus de tourbe, de terre, un peu de poussière.
Bouche : belle tourbe, fine et légère tout en étant bien présente. Fumée. Toujours une très forte influence du sherry, une texture épaisse, du moka, des épices, des noix, du Carambar. Quelques fruits. Pas d'amertume, un bel équilibre, un puissance maîtrisée.
Après dilution, on a une légère amertume en attaque qui disparaît vite pour laisser place à de délicieux fruits confits (agrumes, cerises). Belle texture liquoreuse.
Finale : longue, avec un peu de fruits (pommes), du café, de la fumée.

Un très beau sherry, complexe et délicatement tourbé. Il n'est pas facile à décortiquer mais très facile à boire.

90/100

Bowmore

100 degrees Proof

Collection
Travel Retail
Age
No age statement
Taux d'alcool
57,1 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
87/100
Bowmore 100 proof
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Goûté blind.

Nez : tourbe maritime, beaucoup d'embruns. Un peu de caoutchouc ou de cirage. Également floral, épicé et malté, miettes de pain grillé. Anis, vanille. Des fruits ensuite, oranges, poires. Chocolat.
Bouche : tourbe agrumique, du citron, des notes maritimes. Belle puissance contrôlée, délicat boisé. Fruits blancs et jaunes, bien mûrs, quelques fruits rouges aussi.
Finale : moyenne, un peu amère et verte, zeste de citron.

L'eau n'apporte pas grand'chose, on perd même en vivacité en bouche.

87/100

Bowmore

Tempest Batch 1

Age
No age statement
Taux d'alcool
55,3 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
88/100
Commentaire personnel
Commentaire de Kell
Nez: Très vif, à base de citron orangé, d’air marin et de tourbe marine. Viennent s’ajouter la vanille, la cannelle et le gingembre pour un nez de tarte au citron meringuée sur un plage Bretonne. Très agréable.
Bouche: sur la continuité du nez c’est le citron qui se démarque accompagné par la tourbe et le sel marin, enrobés dans la vanille, cannelle/gingembre/poivre du bois. L’alcool est bien intégré, la texture est épaisse. La bouche évolue sur l’orange avec une légère amertume.
Finale: Longue, sur les agrûmes au sucre candy, la tourbe, l’amertume et le poivre/gingembre.

Précis, équilibré mais quand même assez simple

88/100

Bowmore

Laimrig, batch 3

Age
15 ans
Taux d'alcool
53,7 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
sherry cask finish
Bouteille
18000 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 88/100
Commentaire personnel
Commentaire de Tomy63
Couleur : ambre clair.
Nez : un peu d'alcool à l'ouverture de la bouteille, a besoin de s'aérer un peu. Le sherry est bien présent : chocolat, fruits secs, orange, fruits rouges, cerises, noix, épices. Assez peu tourbé, marin mais moins que la plupart des Bowmore. Le sherry passe devant.
Bouche : puissante, peu tourbée, un peu de sucre mais moins que dans le 15ans Darkest. Notes de cacao, fruits rouges, orange, fruits secs, fruits acidulés, un léger côté bois vernis, épices (girofle ?). Le sel de Bowmore est plus présent qu'au nez mais reste au second plan.
Finale : longue, puissante, chaude, le côté marin a encore progressé légèrement.
Note : 88/100. Un beau sherry/marin, même si le sherry passe devant. Il a la complexité, la longueur qu'il manquait au Darkest sans être écoeurant.

88/100
Commentaire de Canis_Lupus
Ouverture de la bouteille.

Pas mal du tout ce bousin. Déjà, l'alcool est immanquablement intégré, on ne le sent à aucun moment, j'ai même pas pensé à ajouter de l'eau à la fin du dram, c'est dire. Une expressivité bien présente dés le départ et qui ne faiblit pas, tant au nez qu'en bouche.
Le profil évolue en permanence.
C'est très rond et gourmand, y'a de la matière, un peu à la façon de certains rhums de mélasse.
L'influence du sherry est des plus manifeste, sur le chocolat, le cacao, la café au lait, cappuccino.
Les fruits sont moins présent que ce que j'espérais, et ce ne sont pas des fruits rouges. Peut-être exotiques à la rigueur, et encore. On est plus sur de la pomme cuite caramélisé, pomme tâtin, poire belle Hélène, ce genre de chose. La Danette chocolat noir sur lit de poire.

La tourbe n'est pas perceptible en tant que telle, mais on la perçoit fondue dans la rondeur de l'ensemble, une sorte de présence épaisse, presque terreuse (sur l'humus), mais qui ne renie pas sa paternité Bowmorienne.

Une petite pointe d'inquiétude toutefois, c'est qu'en plein milieu de la dégustation, au fil de son évolution au fur et à mesure qu'il s'ouvre, il passe à un moment par les célèbres notes violette/herbes de Provence qu'on trouvait malheureusement trop souvent dans le Bowmore distillés dans les 80's, mais qui a normalement disparu dans la décennie suivante, il ne devrait donc pas se retrouver dans ce whisky.
A moins qu'il est écoulé quelques très vieux fûts dans ce batch ?
Heureusement, ce moment ne dure pas et on repart assez vite sur de belles choses bien plus agréables.

Un whisky gourmand, presque féminin (si tant est que cela veuille dire quelque chose), qui n'est pas sans évoquer par moment certaines liqueur de whisky, comme le Baileys, mais en bien moins écœurant...

Le finishing au sherry a été très actif et a été arrêté juste à temps avant qu'il ne dévore complètement complètement toute trace de profil Bowmorien.
Un bel exercice de style bien maitrisé, à fortiori pour un OB. Et on devine un sacré potentiel d'évolution au fur et à mesure qu'il va s'ouvrir dans la bouteille. Très supérieur (plus typé, plus marqué) qu'un Darkest, aussi réussi, dans un tout autre registre, que les Tempest. Pourrait bien devenir une sorte de must dans le futur.

Tel quel, c'est du 86/88, mais qui, si il tient ses promesses d'évolution, pourrait bien aller titiller les 90 dans quelques semaines/mois, quand il aura pris sa pleine mesure.

88/100
Commentaire de Mika
Un sherry trés boisé, fumé, une légère trace de tourbe, de la cannelle coté épice, cacao, une légère astringence, un peu d'amertume, un poil de sécheresse, du rancio et du sel de mer en finale...

Les 54° ne sont là que pour la superbe longueur en bouche.

Wow, ce jus est divin...

90/100
Commentaire de Stephane
Nez : Intense et gourmand, boisé un peu toasté, chocolat, fruits secs grillés et caramélisés, des notes de fleurs parfumées et de fruits (rouges et noirs, figues, orange).
Une pointe tourbée perce à travers mais le côté maritime de Bowmore est complètement englouti par le fût.

Bouche : Puissante, vive, chaude. On y retrouve les ingrédients du bouquet, avec un côté épicé supplémentaire, et des notes agrumiques acidulées qui se font de plus en plus intenses au fil des gorgées. Cette fois l'origine du whisky parvient à s'extirper du sherry via des "bouffées" salines/iodées qui parviennent par moments à percer le blindage boisé/agrumique, notamment en finale, se mélangeant avec une légère astringence.


En conclusion un très bon whisky mais un peu déséquilibré à mon goût en bouche par une légère acidité/astringence, et on peine à trouver son origine maritime.

87/100

Bowmore

2002 Very Cloudy

Collection
Very Cloudy
Age
10 ans
Taux d'alcool
40 %
Embouteilleur
Signatory
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 82/100
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Nez : commence sur des notes rappelant les préparations pour inhalations. Comme ça, ça peut faire peur, mais perso j'aime bien. Sans doute l'habitude !
Réglisse, un peu de caoutchouc et de tourbe. C'est surtout végétal (herbes de Provence, un peu de menthe, herbe). Poivre.
Bouche : toujours sur des herbes variées, comme le nez. Réglisse, légère tourbe grasse. Peu complexe et manquant de puissance, n'évolue pas.
Finale : moyenne, légère tourbe, du poivre pendant un moment.

Le nez est sympa, sans plus, le reste n'offre pas grand'chose. C'est quand même tout à fait buvable.

82/100

Bowmore

33 years, 1969

Collection
Peerless
Age
33 ans
Taux d'alcool
42,5 %
Embouteilleur
Duncan Taylor
Numéro fût
single cask 8085
Dates
Distill: 11-1969 Embout: 03-2003
Bouteille
238 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
Forum 90/100
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Goûté blind.

Nez : léger au premier abord, avec des poires, des pommes, un peu de cire, de menthe. Herbal. Légèrement boisé et épicé (muscade, poivre léger). À l'aération, les fruits deviennent plus exotiques, des agrumes. Algues sèches, une pointe de tourbe maritime. Guimauve, marshmallow.
Bouche : des fruits ! Pêches, abricots, mais aussi des choses bien plus exotiques comme de l'ananas, du fruit de la passion. Une présence boisée juste suffisante, une belle texture crémeuse, couvrante, mielleuse, qui fait un peu penser à un Irlandais. Un peu de tabac, de noisettes, des fleurs. Une très légère tourbe, un peu passée, un peu "vieux pneu".
Finale : longue, sur des fruits cuits et des bonbons La Vosgienne.

Des fruits en veux-tu en voilà !
Le nez manque un peu de puissance mais la bouche se rattrape bien à ce niveau. Le palais est très classieux et bien expressif.
Easy-drinkable (désolé François-Marie) au possible.

90/100

Bowmore

Springtide

Collection
Travel Retail
Age
No age statement
Taux d'alcool
54,9 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
First fill Oloroso casks
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 88/100
Bowmore Springtide
Commentaire personnel
Commentaire de Tomy63
Couleur : ambre clair.
Nez : un peu fermé, un peu d'alcool au départ, pas très expressif même après quelques minutes d'ouverture. Quasiment pas de tourbe au nez, notes iodées assez discrètes, notes de sherry, plutôt d'agrumes, beaucoup d'oranges, on ne dirait pas un 1st fill.
Bouche : puissante, beaucoup plus marine que le nez mais toujours peu de tourbe. Beaucoup d'orange, un peu de citron, fruits secs et épices, mais on n'a pas vraiment le côté chocolaté du sherry.
Finale : longue, puissante, sel, orange, épices.
Note : 88/100. Un Bowmore peu tourbé, légèrement marqué par le sherry, avec beaucoup d'orange. Bien fait, mais mauvais rapport q/p.

88/100
Commentaire deNulty
Goûté blind.

Nez : fine tourbe accompagnée d'un joli sherry bien fruité (bananes et fraises ... ?!). Discrètes notes maritimes, fumée légère. Le sherry est carné, mais aussi sur les noix, noisettes. Un peu d'hydrocarbures.
Bouche : attaque plus tourbée que le nez, le sherry arrive ensuite. Notes de viande grillée, raisins, agrumes. Champignons noirs. Je m'attendais à quelque chose de plus violent, ici l'alcool est parfaitement intégré.
Finale : longue, sur la fumée, les épices, un joli boisé.

Un peu trop discret dans le sens où les arômes en bouche sont trop fondus, pas assez bien définis. Cela reste vraiment très joli.

Rapport qualité/prix/âge catastrophique.

88/100

Bowmore

1997, "It's only single malt (but I like it)"

Age
15 ans
Taux d'alcool
53,8 %
Embouteilleur
The Whiskyman
Dates
Distill: 1997 Embout: 2012
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 83/100
Commentaire personnel
Commentaire deBishlouk
Nez: Typique d'un Bowmore. De la fumée, de la bruyère, des fleurs de sous bois. Aucune agressivité, nez doux et agréable. Une légère odeur de paille sèche. Un nez complexe qui évolue au fil du temps, tout en gardant sa spécificité "Bowmore". J'aime beaucoup.

Bouche: D'entrée une déception: une attaque (trop) forte en alcool et le goût typique des Bowmore sans la particularité que j'attends d'un embouteillage indépendant. C'est pas mauvais, mais je m'attendais à quelque chose de plus "spécial", à quelque chose qui sortirait des sentiers battus.

Finale: L'alcool reste longtemps dans la gorge, ainsi qu'un arrière goût âcre qui ne correspond pas à mes goûts personnels. Heureusement, cette sensation s'estompe avec le temps.

Verdict: Autant le nez m'a séduit, autant j'ai été déçu par le manque d'exotisme de la bouche par rapport aux profils "standards" des Bowmore. J'ai décidément du mal avec les Islays (à part de rares exceptions près).

83/100

Bowmore

1989-2011

Age
21 ans
Taux d'alcool
48,1 %
Embouteilleur
The Nectar
Dates
Distill: 1989 Embout: 2011
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 87/100
Commentaire personnel
Commentaire deBishlouk
Nez: Assez typique des Bowmore, mais la tourbe se veut plus discrète, plus fine. Les fruits frais (pomme) et les fleurs coupées supplantent très vite la tourbe. Violette et vanille se placent à l'avant plan. Du foin apparaît après aération.

Bouche: Aucune agressivité, c'est délicat. Du citron, de la tourbe iodée. Beaucoup de goûts minéraux apparaissent quand on laisse le liquide en bouche pendant plus d'une minute.

Finale: Quelque chose d'indéfinissable colle longtemps au palais. Le reste est assez court, du bois sec et de la terre mouillée.

Verdict: Le meilleur Bowmore que j'ai bu jusqu'à présent (avis très personnel), certainement parce qu'il est assez éloigné du profil Bowmore habituel.

87/100

Bowmore

Spirits of the sea 2002

Collection
for Ambrosius whisky club (Koksijde)
Age
10 ans
Taux d'alcool
60,7 %
Embouteilleur
Dewar Rattray
Dates
Distill: 2002 Embout: 2012
Bouteille
109 de 119 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
68/100
Bowmore spitits of the sea
Commentaire personnel
Commentaire de Louis
Couleur: jaune très pâle
Nez: fumée , floral ( genre fleur d'oranger), tourbe sèche/cendrée/minérale, assez prenant , vanille, un peu agressif , même après dilution. Avec de l'eau, on remarque plus la vanille mais le caractère floral prédomine . On remarque le développement d'épice : le girofle, la feuille de laurier, la sauge? Genévrier. , des notes de citron/citron vert, the vert, des notes terreuses.

Bouche: assez brutal, même après dilution, l'attaque est franche et se développe rapidement sur la fumée et la tourbe , la cendre. L'alcool semble mal intégré, le fut serait il un peu fatigué? Une forte amertume gagne le palais suivie d'un retour alcooleux et poivré. Même après aération , le coeur de ce malt ne veut pas s'attendrir! Le finish est amer et la fumée / tourbe persiste. Le malt trouve difficilement son équilibre et reste dans un registre brut de décoffrage. Un peu de souplesse lui ferait le plus grand bien.

74/100

Bowmore

1970-2010

Age
No age statement
Taux d'alcool
51,5 %
Embouteilleur
Signatory
Fût
Oloroso sherry butt
Numéro fût
single cask 4686
Dates
Distill: 1970 Embout: 2010
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 92/100
Commentaire personnel
Commentaire de Tomy63
Couleur : ambre foncé.
Nez : beaucoup de vernis, le reste est bien caché, très balsamique, bois, chocolat, fruits secs (dattes, raisins), menthol ?, avec de l'eau moins de vernis mais très peu expressif.
Bouche : bien mieux, très épaisse, beaucoup de fruits rouges (fraises, cerises), fruits cuits (prunes), très légèrement vernie, beaucoup d'épices, bois, noix, orange, confiture d'abricot, mandarine, toujours beaucoup de vinaigre balsamique, pas très sec pour un oloroso. On a un côté fruits sucrés/acidulés qui rend le whisky très gourmand et facile à boire. Avec de l'eau les agrumes sont encore plus présents. Petite pointe iodée, pas de tourbe. Fantastique !
Finale : très bonne longueur, fruits rouges, agrumes, chocolat, épices, bois.
Note : 92/100. Dommage que le nez soit vraiment très vernis, la suite est grandiose.

92/100

Bowmore

Images of Islay Round church of Bowmore

Collection
Images
Age
No age statement
Taux d'alcool
53,2 %
Embouteilleur
Malts of Scotland
Dates
Distill: 1995 Embout: 2013
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 87/100
Commentaire personnel
Commentaire de Tomy63
Couleur : ambrée.
Nez : bien marqué par le sherry, légèrement tourbé pour un Bowmore, mais très iodé, sur l'orange, le sucre brun, la prune, les fruits secs, la noisette. Assez clean.
Bouche : douce, gourmande, sucrée, typée PX, très salée, légèrement tourbée, beaucoup d'orange, caramel, cassonnade, quelques épices, un peu de fruits rouges. Facile mais assez simple, elle a un petit côté Laph PX.
Finale : bonne longueur, peut-être un peu trop sucrée, elle peut devenir écoeurante assez vite je pense, très iodée.
Note : 87/100. Un Bowmore sherry facile et gourmand, peut-être un peu trop sucré et pas assez tourbé pour rivaliser avec les meilleurs peaty/sherry.

87/100

Bowmore

2001-2012

Age
No age statement
Taux d'alcool
58,2 %
Embouteilleur
Malts of Scotland
Dates
Distill: 2001 Embout: 2012
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
Forum 86/100
Commentaire personnel
Commentaire de Stephane
La première vague est puissante, franche, tourbée, marine, iodée, saline et presque décapante : un petit raz de marée from Islay qui vous chamboule bien les papilles !

La deuxième vague est toute en finesse et délicieuse avec des fruits en veux-tu en voilà : citron confit, liqueur de pamplemousse, fruits du verger (poires et mirabelles) et de discrètes mais exquises notes exotiques (goyave, ananas, kaki, papaye, coco...). Un petit goût de paradis qui n'est pas sans évoquer les fabuleuses versions plus opulentes des années 60.

Le boisé vanillé est très bien intégré, avec une pointe d'astringence mais plus bénéfique que néfaste (le rend encore plus appétissant).

Un autre embouteillage M.O.S. d'une grande qualité, un Bowmore tout fringuant à la fois diablement appétissant (pour l'apéro, peut être aussi à essayer avec des tapas marins, des huitres et crustacés...) et gourmand par son fruité raffiné (qu'on pourrait juste déguster par plaisir légèrement rafraichi une soirée d'été en rêvassant).
L'équilibre des saveurs (sucré/salé/acide/amer) est juste parfait.

Mérite un bon 87/100 pour moi, peut-être même plus s'il s'ouvre encore plus au fil des jours (je sens un bon potentiel).

(Je précise que je l'ai dégusté avec un petit filet d'eau fraiche, pour ouvrir son bouquet un peu fermé à l'ouverture de la bouteille, et pour réduire légèrement son degré et sa fougue, mais les amateurs de bdf pur jus devraient y trouver leur compte sans ajouter d'H2O).

87/100
Commentaire deJean-Michel
De mémoire :
Je lui ai mis un sympathique 85/100.
Ce que j'apprécie sur ce type de profile, c'est la finesse et la discrétion de la tourbe au nez. Rien d'entêtant, rien d'ostentatoire. Tout sur une fine crème brûlée délicatement fumée. Un peu de barbe à papa aussi. Et de la purée de banane. Et un poil de coco. Et un peu de réglisse Florent en toute fin. Un fût assez actif, de toute évidence, mais ça marche bien.
Pour la bouche, laissez reposer 5/10 minutes ; ça permet d'évacuer des extraits boisés un peu trop intenses à mon goût. Ca peu surprendre pour un malt si jeune. Après cette petite respiration, l'attaque est d'une délicieuse douceur vanillée. Même sans eau, ça démarre super soft. L'amertume n'arrive que dans un deuxième temps, avec de très nettes notes d'écorces de pamplemousse et de marmelade d'orange. Ce n'est qu'à ce stade que la tourbe commence réellement à s'exprimer, plus sur la cendre froide que les notes marines ou médicinales, je trouve. Beaucoup de cendres froides. Et puis quelque chose qui n'a pas été évoqué : perso, je trouve pas mal de notes florales, là-dedans... Toujours la réglisse Florent aromatisée à la Violette, mais aussi un poil de lavande. C'est parfaitement dosé, et bien équilibré par l'amertume des agrumes et la puissance montante de la cendre, mais c'est bien présent.
Sur la finale, on n'a plus que de la cendre froide et l'amertume de l'écorce du pamplemousse en bouche. C'est long, et si on veut retrouver un peu de douceur, faut en reprendre une petite gorgée.

Si vous cherchez un malt tourbé à budget serré qui sorte de l'offre standard, qui ne sente pas l'hôpital, qui ne soit pas marqué par les herbes de Provence (mise à part la petite touche de Lavande), celui-ci peut constituer un très bon choix. Un chouette Daily Fruity Peated Dram.

85/100

Bowmore

16 years, joint bottling La Maison du Whisky

Collection
Private Stock
Age
16 ans
Taux d'alcool
54,1 %
Embouteilleur
The Whisky Agency
Fût
ex-bourbon hogshead
Dates
Distill: 1993 Embout: 2010
Bouteille
188 btls
Particularité
Brut de fût
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT2014 90/100
Bowmore TWA 1993
Commentaire personnel

Dekyriel
Nez: On est sur un autre niveau là, c'est sacrément complexe et fin. Les arômes sont si bien fondus que c'est au delà de mes moyens à décrire.

Bouche: Je suis navré d'admettre que ce whisky me laisse sans voix, je n'arrive pas à discerner son profil tant il est riche. Pamplemousse, bois, il y a quelque chose derrière mais je ne saurais pas mettre un nom dessus.

Finale: Gelée royale, poivrée.

94/100
Bravo et merci pour cette claque sensorielle.

PatGVA
N : brise de mer proche du 1 jolie fruit sur la mangue et banane séchées fin et élégant, le fruit se développe, pointe de lychee, note de houblon et de pêche.

B : Costale, jus d'huitre et iode, c'est pas très complexe mais quelle longueur et élégance, c'est aussi très buvable. Le fruit (mangue) vient après, il y a aussi des notes de réglisse.

F : on retrouve la côte et la mangue c'est très long et enchanteur.

93/100
Peut être la même distillerie que le 1 (Laphroaig ?) Une belle bouteille si c'est la mienne (et même si c'est pas la mienne ;-))) c'est somptueux, il y a tout une complexité en bouche et au nez et une finale rès longue.

Mars
Nez : Tourbé agrumique et floral.

Bouche : Bonbon tourbé.

Finale : Jolie fruité exotique et agrumique. Légèrement tourbé.

Commentaires : L'alcool est bien intégré. J'ai beaucoup aimé la finale et le coté floral/fruité.

90/100

Very_bad_day
Nez:
Tourbé, fumé, brise marine, fruits à chaire blanche, malt
D'une extrême fraîcheur!

(avec de l'eau) C'est une corbeille de fruit frais

Bouche:
De l'agrume, amertume, tourbé, iodé
La tourbe est délicate mais c'est le fruit qui prend le déçu.

(avec de l'eau) Mais où est passée la tourbe?! Il n'y a plus l'amertume, quel fruité!

Finale:
Moyenne à longue sur une tourbe amer.

90/100
Ça sent le bord de mer! Dommage cette amertume.. J'ai rarement vu l'eau avoir une telle influence sur un whisky 91/100 Mouillé - 89/100 Sec! 4 gouttes dans 1 cl

Amor57
Le premier est boisé et vanillé, avec quelques fleurs, des épices (cannelle) et des fruits secs. Cette première approche annonce de beau, voire du très beau. C’est discret et très équilibré. La gourmandise fait le pendant à l’amertume, le boisé au floral (rose, iris). L’aération élargit la palette sans la déséquilibrer : farine, musc, écorces d’orange amère confites, léger grillé, anis. Vraiment délectable. En bouche l’attaque est nette et précise. A la fois douce et amère, avec des fruits secs dont le pruneau dominateur. Des épices entrent en jeu et alternent avec du boisé. La finale, de longueur moyenne, reste sur les mêmes notes, le caractère floral et épicé s’accentuant. Une compote de fruits secs s’éteint doucement.
Un très beau whisky. J’adore.

90/100

Savoureur
Aspect:
Riesling
Nez:
intensité moyenne, alcool assez bien intégré, tourbé, fumée de cendrier de cigares, fruits acidulés, vieux filet d’un bâteau de pèche
Bouche:
intensité moyenne, alcool bien intégré, papaye, goudron, moins complexe que le nez mais très bien dans son style
Finale:
moyenne

90/100

Piksi
Nez : Pâtissier, frais (limite menthe) et tourbé.
Bouche : acidulé, fruitée (cassis), légère astringence qui rend la bouche fraîche. Tourbe fermière très légère.
Finale : tourbée. Laisse une impression de gras.

J’adore le nez même si ça décape un peu. Whisky assez équilibré entre les fruits et la tourbe. Évolue beaucoup quand le garde dans le verre.

89/100

Ben_whisky
Nez : Tourbé/ fumé. Epices
Bouche : tourbe évoluant sur le fruit.
Finale : le fruit en finale est très agérable.
Un profil qui me fait aimer la tourbe. Le nez n'est pas très accueillant mais la bouche est géniale. Mieux sans eau.

89/100

Jeep
N : Très frais, jeune, printanier, délicat. Ce n’est pas très puissant avec des fruits du verger en pagaille : pêche, poire, pomme, abricot. Belle fraicheur. Légèrement végétal. Aussi un peu de banane et de vanille. Sympa mais plutôt léger.
B : Plus de puissance, beaucoup plus mais dans la continuité du nez. Les mêmes fruits, très présents, un côté bonbon anglais et aussi un peu de tabac (très léger). Jolie amertume très agréable. En tout cas, cette bouche est vraiment très expressive et bien puissante.
F : Longue, très longue. Intense et sèche avec des touches de poivre et surtout de gingembre.
C : J’aime plutôt bien. Peut être un Lowland (il me fait penser au Littlemill Pure Spirit). Frais, fruité. Ça manque d’un petit quelque chose pour atteindre 90

88/100

Jean-Michel
Couleur : Paille.
Nez : Phénols herbacés et délicatement citronnés. Zestes de citron vert confits. Un distillat très pur et très propre. Un peu de mastic frais et de pâte à pain fraîche. Et un peu de boule de gomme à la vanille, signe d'un vieillissement en fût de Bourbon. Ce qu'un Caol Ila d'une vingtaine d'années aurait de mieux à offrir.
Bouche : Plus chaude à présent, mais pas brûlante, voire même douce pour un alcool qui pourtant doit tutoyer 57%. Des arômes sucrés, pour un malt viril. De la présence en bouche. Toujours de la vanille, un petit manque de complexité et, pour finir...
Finale : ... de très nettes notes de fruits exotiques qui nous renvoient à présent plutôt vers les territoires d'Ardmore.
Commentaire : Un Caol Ila exotique ou un Ardmore viril ? Je pencherais pour le deuxième.

84/100

Bowmore

Tempest, batch 5

Age
10 ans
Taux d'alcool
55,9 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 86/100
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Goûté en aveugle.

Nez : tourbe un peu poisseuse, réglisse, bois assez jeune. Fraîcheur agrumique : pamplemousse, citron vert. Fines notes fermières pas très propres, céréales. Cire, miel, anis, légèrement minéral. Nez rond et riche, ça fait très Bowmore.
Bouche : attaque fraîche et fruitée, épicée. Anis, gingembre, réglisse, vanille discrète. Melon, pamplemousse, et des fruits exotiques après dilution. Texture beurrée. Ça c'est du Bourbon ... Jolie rondeur maltée, belle puissance. Tourbe salée, piquante, plus maritime qu'au nez.
Finale : longue, sur le gingembre, la réglisse. Tourbe qui rappelle le Laphie 15yo.

Joli whisky, sans doute un Bowmore Tempest. La tourbe s'efface devant les fruits, qui sont encore plus nombreux avec quelques gouttes d'eau. Le bois et le malt donnent à l'ensemble une belle structure.

86/100

Bowmore

1989/2007, 17 years

Collection
Secret Stills
Age
17 ans
Taux d'alcool
45 %
Embouteilleur
Gordon & MacPhail
Dates
Distill: 1989 Embout: 2007
Particularité
( Cask 7052-54, 58+59)
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT2016 86/100
Bowmore Secret Stills
Commentaire personnel

ManoCornuta
Nez : plutôt poussiéreux , noisette , assez fermé , epices, cardamone , vanille, pomme cuite, menthol. Avec le temps un coté calvados et une liqueur de pomme qui apparait  

Bouche: Entrée sucré , la c’est autre chose , terreux , prune , mirabelle , pomme , fruits confits , polisch , leger menthol, un peu de bois, verveine ,tourbe legere qui enrobe tous ces arome

Finale : tourbe legere , mirabelle , confiture de prune, sucre roux.

90/100
Bien fait, le nez est juste un peu trop fermé mais la bouche est d’un tres bon niveau avec une belle finale. Ca peux faire penser à un springbank >17 ans

Dede
Couleur : Vieil or

Nez : Tourbe fine et fruitée, avec de l'ananas frais et juteux. Ca sent diablement bon malgré un petit manque de puissance.

Bouche : La bouche est très agréable. Après l’attaque un peu aqueuse, forte dilution oblige, on retrouve le côté frais et acidulé du nez, avec plus d'agrumes cette fois, et toujours cette tourbe très fine mais bien présente.

Finale : De longueur moyenne pour peu que l'on ai bu une gorgée suffisante, sur le pamplemousse et le citron, avec une fine amertume et toujours cette tourbe délicate.

Conclusion : Me rappelle ce bon vieux Laphroaig 15yo. Ca manque un peu de peps, mais je suis client !

88/100

Savoureur
Aspect : Peu huileux, jaune or
Nez: Intensité moyenne, alcool bien intégré, tourbe fermière, douceur, fraicheur, compote de fruits jaunes, « lemongrass »
Bouche: Intensité moyenne, alcool bien intégré, fermier, léger fruité, un peu de pierre humide
Finale: Moyenne

88/100

Jean-Michel
Couleur : Ambre clair.
Nez : Tourbe douce et fruits doux. Tout inspire la douceur sur ce nez plutôt simple, mais assez séduisant. Les phénols sont ronds, rehaussés par une touche de réglisse, et un certain boisé qui s’éveille avec le temps. Le fruit est accueillant, comme un petit sucre d’orge à l’ananas. Et ce ne sont pas les 43% du titre alcoométrique qui vont venir nous effrayer. Une petite note poussiéreuse et dirty sur la fin. Un embouteillage un peu ancien ?
Bouche : La douceur, toujours, mais les 43% (je persiste) sont parfaitement exploités. La bouche, grasse et savoureuse, ne manque pas de punch. On est d’abord accueillis par le bonbon à l’ananas avant d’être rattrapés par l’âcreté de phénols assagis par le temps, mais toujours décidés à ne pas se laisser malmener.
Finale : Courte sur les premières gorgées, dominées par la fraîcheur et la fluidité initiale, elle s’allonge au fur et à mesure que l’âcreté gagne.
Commentaire : Un malt qui mérite qu’on le côtoie longuement. Je l’ai abordé comme un tourbé réduit assez anodin, genre Port Charlotte réduit, et je suis maintenu convaincu qu’on nous a fait l’offrande d’un embouteillage réduit, certes, mais nettement plus ancien, comme pourrait l’être un vieil Ardbeg GM Connoisseurs Choice ou Meregalli. Simplement bon.

87/100

Arnaud89
Couleur : jaune franc

Nez : tout de suite un mano à mano entre les céréales (un peu fermière) et la tourbe fumée, le tout en toute légèreté, en finesse. Puis des notes fruitées arrivent, la pêche blanche domine

Bouche : C'est dans les céréales que la fraîcheur s'exprime, fraîcheur dûe à ce côté mentholé/camphré. Un poil acqueux (40/43°).

Finale : Relativement longue

Conclusion : Un whisky bien construit dans l'ensemble, tout en finesse, un peu d'OBE. Un Vieux Caol Ila?

87/100

Piksi
N: frais, citronné, tourbé
B: au début mielleuse et citronnée puis devient tourbée, poivrée
F: tourbée, poivrée, herbacée

86/100
Ça se boit bien mais ce n’est pas très complexe.

PatGVA
Couleur : Doré ambré
Nez : riche bel équilibre fruits blancs et huile de moteur, laine mouillée, pointe chimique.
Bouche : rond élégant belle longueur en bouche sherry bien intégré, pamplemousse, jolie boisée, poivre
Belle finale bien intégré le côté chimique prend un peu le dessus

85/100
Beau début belle intégration

StephA
Nez : fumée, cendre, salinité marine, caramel au beurre salé, bonbons de réglisse
Bouche : cendres, fumée, tourbe marine, épices douces, bâton de réglisse, boisé fin
Finale : épicée et saline, cendres, sucre du réglisse

85/100
On dirait un jeune-vieux Islay. Je pencherais pour un Caol.

Dagde
Nez : il semble un peu fermé et rustre. La tourbe est légèrement fermière, légèrement marine avec un sherry en retrait. Il est pourtant assez beurré (biscuit) nous offrant un mélange de cuir, de tomate, de bacon et de tabac à pipe. L'ouverture offre du caramel, un peu de thé à l'orange avec une pointe de camphre. C'est très homogène et droit. Ca manque un peu d'expressivité et d'évolution mais cela reste agréable.

Bouche : la tourbe est droite et oscille entre les cendres, la terre et le thé vert. On retrouve un sherry vraiment mesuré et peu envahissant avec de la liqueur d'orange et de la tomate. Le tout est moins beurré qu'au nez avec une tourbe qui s'impose plus en seconde partie de bouche (herbe sèche, origan, bacon doux). La texture manque de gras mais cela reste assez doux dans l'ensemble grâce à l'ajout de caramel au lait et de vanille.

Finale : c'est moyennement long avec une persistance qui est présente mais réduite à une expression minimaliste. On retrouve alors la tourbe salée et légèrement fermière qui vient avec de l'orange. L'arrière-bouche est plus sèche sur les herbes et le caramel brûlés (aromatique légère) ainsi que l'eucalyptus.

85/100

Elskling
Nez: assez vif, un peu agressif, notes fermières et tourbées qui ressortent.

Bouche: tourbe puissante (moins en seconde passe), un peu végétale, parfois amère, finale un peu courte, texture trop simple, impression de dilution.

Je ne suis pas très convaincu, pas mon style de malt a priori.

84/100

Alex Kooby
Nez : fumée et cendres avec de belles notes de thym, de romarin, de céréales. En arrière plan, un peu de vanille, de poire, de caramel, d'épice. Avec l'ouverture, ça se complexifie et on trouve une rondeur inespérée très agréable.
Bouche : Grosse fumée ici. Peut être un peu trop. On est a l'impression de mâcher de la tourbe. Grosse amertume. Céréales, poivre, sel et puis pas grand chose d'autre. La fumée est vraiment trop imposante. La rondeur qu'on trouvait au nez peine à se faire remarquer en bouche. Dommage.
Finale : Sèche, amère, avec de la cendre, de fumée, du bois carbonisé. C'est assez monolithique.

83/100

LaFronde
Nez: Cendre, citronné

Bouche: Epicée, tourbée, léger sherry

Finale: Courte-moyenne

78/100
Commentaire: Légèrement asséchante, sur le vernis

Bowmore

Cask Collection 15 years 1990

Collection
Cask Collection
Age
15 ans
Taux d'alcool
55,7 %
Embouteilleur
Dewar Rattray
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT2016 87/100
bowmore 15 dw
Commentaire personnel

Jeep
N : Frais, jeune et fougueux. Fruits du verger, un peu de bois vert, un soupçon de poussière. On retrouve également du cuir et du malt, céréales. Les épices se font un peu plus présentes à l’aération. Malgré cette complexité, ça reste frais et facile. Ça commence bien.
B : Attaque ronde, fruitée, presque huileuse puis paf un gros kick de fumée et de tourbe terreuse totalement inattendue.
F : Extrêmement longue et saline. Salivante.
C : J’aime beaucoup. Peut-être un joli Bowmore de 15-20 ans. Ou peut être pas.

91/100

Piksi
C'est bon mais pas monolithique et écœurant. Le genre de quille qui gagne à s’aérer pendant un ou deux ans...
90/100
C'est bon mais dommage que la cendre est si violente.

Dede
Couleur : Or soutenu

Nez : On devine un nez plaisant derrière les vapeurs d'alcool. Tourbe fine, cire, orange amère, vanille. L'eau fait ressortir la minéralité, mais c'est au détriment de la gourmandise.

Bouche : Très puissante. La tourbe est plus présente qu'au nez, mais demeure délicate. Teinture d'iode, gentiane, citron, notes minérales. Texture grasse collant bien au palais. C'est top miam !

Finale : Longue, amère et finement tourbée.

Conclusion : Meilleur sans eau malgré un degré d'alcool probablement élevé (>55%).

90/100

ManoCornuta
Nez: Poussiéreux, craie, tourbe, assez fermé .. , terre, silex, légère pomme en arrière plan ..

Bouche: tourbe puissante , fruits jaunes compotés, fumée, cendres , miel, citron confits , salin et poivre

Finale: Sel, tourbe , fruits compotés , pomme cuite, poivre puis retour de la tourbe interminable et très puissante

90/100
Un jolie Peat Monster , au vu de ma note de dégustation on a de grande chance d'etre sur un Laphroaig , voir un Caol ila un poil original . Max 12ans d'age .

Elskling
Nez: vif, fruité, agrumique, très plaisant

Bouche: tourbe fine et ciselée, des fruits et un peu de ferme, un peu sec en finale, mais c'est tout bon !

90/100

Alex Kooby
Nez : Minéral, citronné, avec une fine fumée en arrière plan. Une petite sucrosité amenée par des notes de fruits.
Bouche : Puissante, dans la lignée du nez avec une belle précision dans les arômes. Un peu de végétal en arrière plan, mais rien de dérangeant.
Finale : longue, sur des notes de fumée, de cendres, de citron. Vraiment chouette !

89/100

Jean-Michel
Couleur : Or pâle.
Nez : De la tourbe et de la puissance ! Me renverrait directement au numéro 3, si ce n’était cette puissance alcoolique. Plus de puissance, mais plus de sucre vanillé également. De plus en plus de sucre vanillé. Je vois les petits cristaux qui sortent du sachet. Avec le temps, se fait plus pâtissier encore. De la génoise ? Un trait de sirop d’ananas en boîte ? Un peu moderne, mais bien appétissant !
Bouche : Tout de suite ample, crémeuse, et savoureuse. La tourbe est là, mais l’équilibre avec la suavité des autres arômes est remarquable. Génoise à l’ananas copieusement imbibée d’un bon Bowmore et couverte d’une bonne couche de crème. Et le tout qui flirte avec les 60%.
Finale : Rançon de la douceur, elle manque un poil de longueur. Mais est-ce bien grave ?
Commentaire : On connaissait le baba au rhum. En voici un qui me donnerait envie d’essayer le baba au Bowmore. Ou au Laph. A suivre…

87/100

PatGVA
Couleur : paille claire
Nez : maritime chaud, belle équilibre, pin
Bouche : belle équilibre, pin belle
Finale : courte mais équilibré

86/100
bon peut être Talisker ou un indépendant PC

Dagde
Nez : on a une part de végétation fumée avec de la poire, du raisin blanc et un peu de malt. Il y a aussi quelques touches d’encre d’imprimante et de pâte à modeler. Les notes de céréales apparaissent plus douces (biscuit) avec le temps tandis que le citron perce peu à peu. Ce n’est clairement pas le plus bavard des nez. Toutefois, l’effet pommadé qui vient avec l’aération est plutôt agréable (effet fermier), venant avec une note de barbe à papa, de citron confit et de chocolat au lait. L’eau le rend plus souple avec un peu de fleurs blanches, du citron mais surtout beaucoup de fruits blancs et des bonbons Haribo (crocodiles).

Bouche : l’amorce végétale est clairement sur le devant avec une sucrosité assez marquée. On retrouve du citron, du raisin blanc et quelques notes de malt réveillé par les épices (cannelle). Quelques touches florales (fleurs blanches) viennent aussi s’intégrer au tout. C’est un bloc aromatique qui avance donnant l’impression d’avoir un dram monolithique. Le menthol est aussi de la partie avec un déroulé qui, après aération, est plus sur le citron confit et la minéralité. L’eau ne change pas réellement la donne.

Finale : c’est assez long mais toujours avec cette sucrosité un peu fumée qui charrie du citron et du raisin blanc. Le citron devient plus présent avec une approche de la minéralité qui est très agréable. Cela reste moyennement équilibré notamment au niveau du sucre.

86/100

Savoureur
Aspect : Très huileux, jaune clair
Nez: Intensité faible, alcool assez bien intégré, herbacé, floral, nez fermé par l’alcool, avec eau une fraicheur et une douceur fruitée apparaissent, même une très longue aération n’ouvre pas le whisky (ou je passe à côté de cet échantillon)
Bouche: Intensité moyenne, bouche dominée par l’alcool, minéral, herbacé, poivré, avec eau plus de bois (vanille et peu de noix)
Finale: Courte à moyenne

85/100

StephA
Nez : jolie corbeille de fruits frais, sirop de sucre de canne, vanille, fleurs, tourbe citronnée
Bouche : vive, épicée, saline, tourbe végétale, un peu des fruits du nez en arrière plan (fruits blancs)
Finale : équilibre vacillant entre sucrosité et astringence du bois et de la tourbe végétal

84/100
Un joli nez, très sympathique, mais la suite est moins à mon goût.

LaFronde
Nez: Fruité, tourbe légère

Bouche: Tourbée, ronde, épicée

Finale: Moyenne

80/100
Commentaire: Agréable, sans plus

> Le comptoir Sunday, 02-Jul-2017 14:46:34 CEST
Sun 23 07 2017, 12:39 - 2 visiteurs au cours de la dernire heure et 1 visiteur sur le site en ce moment.
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close