JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.

IELogoThere is nothing wrong using IE. But since Internet Explorer - prior to version 9 - does not fully support the last version of CSS, you will miss lots of nice effects and the site could look less nice as expected...
If you want to see the site as it is meant, please try it with Chrome or Firefox or a more recent version of Internet Explorer.

Il n'y a aucun problème à utiliser Internet Explorer. Mais étant donné que IE -jusqu'à la version 9- n'est pas entièrement compatible avec la dernière version de CSS, un certain nombre d'effets esthétiques de ce site ne sont pas disponibles et le site semble moins attractif...
Si vous voulez voir ce site tel qu'il a été conçu, essayez le avec Chrome ou Firefox ou une version plus récente d'Explorer.

enabled
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations. [an error occurred while processing this directive]

Le whisky

Liste des bouteilles

Officiel Ten 85/100
12
3 9
Officiel Airigh nam Beist, batch 3 89/100
1
0 1 Forum
Officiel 1975 77/100
2
1 1
Officiel 1998-2009 86/100
1
0 1
Officiel Airigh nam Beist, batch 2 89/100
1
0 1
Officiel 1972-2004 for France 95/100
1
0 1 Forum
Officiel 1976, for La Maison du Whisky 87/100
1
0 1
Officiel Feis Isle 2011 92/100
1
0 1 Forum
Officiel Provenance 1974-2000 (version for Asia) 95/100
1
0 1 Forum
Officiel Almost There 86/100
3
1 2
Officiel Renaissance 88/100
6
1 5 Forum
Officiel 12 years 82/100
1
0 1
Officiel Seventeen 82/100
7
4 3
Officiel Uigeadail 90/100
17
3 14 Forum
Officiel Still Young 86/100
6
2 4 Forum
Officiel Blasda 79/100
1
1 0
Officiel Very Young 2004 83/100
5
3 2 Forum
Officiel Airigh nam Beist 83/100
4
2 2 Forum
Officiel Corryvreckan 88/100
4
1 3
Officiel Alligator 86/100
3
1 2
Officiel Supernova 2010 87/100
2
0 2
Officiel Supernova 2009 88/100
5
1 4 Forum
Officiel Ardbog 86/100
1
0 1 Forum
Officiel Committee Reserve 88/100
6
6 0
Officiel 1977 91/100
3
2 1
Officiel Lord of the Isles 89/100
4
3 1
Officiel Ardbog 88/100
1
0 1 Forum
Officiel New Galileo 84/100
3
0 3 Forum
Officiel 1992-2008 90/100
1
0 1
Officiel 1975-2006 88/100
1
0 1
Officiel 1976-2008 94/100
1
0 1 Forum
Officiel Provenance, first release 92/100
3
0 3 Forum
Officiel Single Sherry cask 4702 for France 94/100
1
0 1 Forum
Adelphi 17 years, 1979-1996 for USA 90/100
2
0 2 Forum
Adelphi Adelphi 1998 10 y.o 0/100
Cadenhead 150th anniversary 95/100
1
0 1 Forum
Cadenhead 17 years 84/100
1
0 1
Cadenhead 13 years old, 1965 84/100
1
0 1
Douglas Laing Old Malt Cask 9 years 91/100
1
0 1
Douglas Laing Old Malt Cask, 1993 87/100
4
4 0
Douglas Laing Old Malt Cask 1973-2000 95/100
2
0 2 Forum
Douglas Laing Old Malt Cask 1972-2000 91/100
2
0 2 Forum
Duncan Taylor Rare Auld Cask Strength 15 years 90/100
1
0 1
Gordon & MacPhail 1995 84/100
1
0 1
Gordon & MacPhail 1974-1995 93/100
1
0 1 Forum
Gordon & MacPhail Gordon & MacPhail, 1996 84/100
4
3 1 Forum
Ian McLeod Smokehead 84/100
14
0 14 BT2010
Ian McLeod Dun Bheagan, 1998-2012 86/100
1
0 1
Ian McLeod Dun Bheagan 1996-2009 82/100
1
0 1 Forum
Jack Wieber The Cross Hill 1993-2007 0/100
M&H 1990 Roberto Alonzi 0/100 Forum
Mackillop Single cask 1991 86/100
1
0 1
Malts of Scotland Dunes an òir 0/100
Murray McDavid 8 years 84/100
1
0 1
Signatory 28 yo Pale oloroso 1967-1995 cask #575 94/100
1
0 1 Forum
Signatory 30 years 93/100
6
0 6 BT2013
Specialty Drinks Ltd 7 years 88/100
1
0 1
Specialty Drinks Ltd Elements of Islay, AR1 86/100
3
1 2 Forum
Taste Still Smells like teen spirit 84/100
1
0 1
The Nectar Daily Dram: Still very young Islay Single Malt 84/100
1
1 0
The Nectar 12 years old 1998/2011 87/100
2
0 2 Forum
Whiskybase Kidalton 7 years 83/100
1
0 1 Forum
Whisky for you 18 y.o., Whisky for You 93/100
2
0 2 Forum

Voir help.

0 - 40 € 40 - 80 € 80 - 120 € 120 - 160 € 160 - 200 € 200 - 240 € 240 - 280 € > 280 € prix inconnu

Ardbeg

Ten

Age
10 ans
Taux d'alcool
46,0 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
non filtré à froid
=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
85/100
Ardbeg ten
De couleur or à reflets verts, le nez fumé est marqué par des notes de tabac.
La bouche fraîche et huileuse est très fumée, maltée et iodée.
La finale longue et salée revient sur la tourbe.
Il s'agit (actuellement) de la seule version d'Ardbeg qui n'est pas filtrée à froid.
(La Maison du Whisky)

Couleur : Robe jaune paille.

Nez : Nez tourbé, finement fumé, avec une certaine puissance.

Bouche : Bouche expressive, avec une attaque marquée par la tourbe, mais aussi un caractère malté bien structuré.

Finale : Puissant, avec une longue finale où reviennent les notes fumées, mais qui n'écrasent pas le caractère général. L'élégance caractéristique d'Ardbeg est bien au rendez-vous.
(Dugas)
Commentaire personnel
Toute la finesse iodée de l'Ile d'Islay se retrouve dans ce merveilleux whisky. Pour préserver les arômes, Ardbeg a décidé de ne pas filtrer cette version à froid. La distillerie a été bien inspirée... Les arômes riches, l'odeur de fumée et de tourbe sont bien présents dans cette bouteille qui est un must absolu dans toute collection de whisky. La finale est cependant un peu courte à mon goût. La couleur très claire peut surprendre au premier abord, mais ne doit pas rebuter ceux qui sont habitués à boire des whiskies mûris dans des fûts de sherry, ou auxquels on a ajouté du caramel...
84/100
La seconde dégustation a montré un nez fort marqué par la fumée, tout en gardant une finesse et une subtilité remarquables. En bouche la fumée est très présente également avec un arrière gout malté. L'ensemble est très agréable, bien que la finale soit un peu courte. Elle est par contre très agréable et chaude.
84/100
Un nez marqué par la fumée mais aussi par le souvenir d'une brise de mer annonce un whisky tout en finesse et complexité. En bouche, d'abord un goût de tourbe, assez sec. Un goût de terre avec de jolis relents marins et une belle présence. La finale est relativement courte, et des relents tourbés viennent s'y mêler à la fumée et au sel.
84/100
Commentaire de Aw-Lyaka
Whisky comme je les idolatre,ce Ardbeg est une véritable merveille. Doux,fanc,une odeur fermière rappelant la vache,effluves salees,on sent la mer proche s'ecrasant sur les falaises d'Islay. Un brin de fureur caline en bouche,on en reste pétrifié face à cet étrange symbiose alliant à la fois la tranquillité d une terre bovine à la folie d une mer enragée.Le résultat est d'une complexité primitive déroutante;la finale est grasse et huileuse,la bouse de vache est bien là.Après quelques minutes, une rugueur salee persiste, attenuèe par une doucereuse couche sirupeuse qui tapisse les joues. C'est un Islay,brut,écorceux,tourbé-fumé à souhait,primitif et complexe à la fois;une véritable petite oeuvre d'art. Islay,j'arrive...
94/100
Commentaire de Amor57
Le nez est incontestablement fumé. Il révèle ensuite ed la viande crue, de l'ananas sur un fond iodé, salin. L'ensemble est très fondu derrière cette dominante fumée. L'attaque en bouche est nette, sans être agressive et montre du fumé et du salé, dense mais pas très riche. La finale, de longueur moyenne, est sucrée et très légèrement astringente avec des notes sde citron vert, de poivre et d'eucalyptus. C'est un bel ensemble malgré sa simplicité. Pour qui aime, ce qui n'est pas mon cas.
86/100
Commentaire de Canis_Lupus
Robe: Or jaune. Nez:De la tourbe épicée, très légèrement citronnée. Puis des notes céréales et pâtissières. Puis ça glisse sur des notes sucrées, mentholées, végétales, et subtilement fruitées. L’ajout d’eau fait ressortir une note citronnée. Puis on a une sorte de menthe fruitée des plus agréables. Bouche: Onctueuse et grasse, dans le prolongement du nez, avec en plus une petite pointe piquante, très légèrement sur le gingembre. Un peu d’eau lui donne un peu plus de peps. Finale : La tourbe arrive d’un sel coup de façon assez prononcée avec une note amère, un peu sur le réglisse, qui lui donne du caractère. La encore, l’eau avive quelque peu la finale Mon impression : Ce bon vieil Ardbeg Ten, Un standard dans le bon sens du terme. Etonnamment, alors qu’il est déjà dilué, l’ajout d’eau le révèle d’avantage.
86/100
Commentaire de Dede
Couleur : Vin blanc Nez : Tourbé (fumée, goudron) et iodé, avec beaucoup de pomme verte et un peu de jus de citron. L'aération va permettre à des notes vanillées d'apporter un peu de douceur à l'ensemble. On a connu plus complexe, mais l'équilibre entre tous ces éléments est très bien réalisé. Bouche : Assez nerveuse et fluide, elle joue une partition très classique mais plaisante : jus de citron, pomme verte, tourbe, iode. Si l'attaque est douce, la fin de bouche se durcit sur des notes poivrées et l'apparition d'une légère amertume végétale, alors que l'acidité du citron se fait plus dominante. Finale : Assez longue, elle est bien tourbée et combine l'amertume de la gentiane à l'acidité du jus de citron. Conclusion : Un chouette whisky que cet Ardbeg Ten. Probablement le malt qui m'a fait découvrir et apprécier la tourbe. Un whisky très agréable, bien équilibré, pas compliqué pour deux sous mais bien fait.
86/100
Commentaire de PierreDH
NEZ: Citron, iode, embruns, glue, malt, tourbeeeeee :)
BOUCHE: Fumée, ronde, fondue
FINALE: Intense, chocolat noir, bois sec, tourbe. Cendres.
86/100
Commentaire de Nulty
Nez : beaucoup de tourbe, mais surtout du goudron. Le moins que l'on puisse dire c'est que c'est loin d'être léger !
L'alcool n'est pas parfaitement maîtrisé, dommage.
Iode, coquilles d'huîtres. Citron. La tourbe s'affirme.
Bouche : huileuse, centrée sur la tourbe. Plastique. Encore du citron, un peu de fruits (de l'abricot).
Fina: long, fumé et tourbé.

La première gorgée passe gentiment mais le verre n'est pas franchement facile à finir.
C'est assez agressif et pas particulièrement goûtu.
81/100
Commentaire de Kell
Pommes vertes citronnées légèrement sucrées, thé noir fumé (lapsang souchong), iode, tourbe maritime, épices (poivre et gingembre), quelques notes médicinales (camphre)le tout sur une texture huileuse. C’est assez simple mais la réalisation est splendide. L'un de mes profil préféré.
90/100

Ardbeg

Seventeen

Age
17 ans
Taux d'alcool
40,0 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
82/100
Ardbeg 17

La couleur est jaune/or.
Le nez léger évoquant le vernis est assez fin et doux avec des notes animales, végétales, tourbées, réglissées et “levurées”.
La bouche confirme le nez mais elle manque de puissance.
La finale salée et vanillée est courte.
Un malt assez typé et plaisant mais un peu léger. On perd en bouche et en finale les arômes du nez, typiques d'Ardbeg.

(La maison du Whisky)


Nez : Nez puissant et équilibré.
Bouche : Harmonieux équilibre entre tourbe et iode, sur une dominante maltée. Elégance générale avec une dominante tourbée.
Finale : Finale persistante et bien fondue.
(Dugas)

Commentaire personnel

Bien qu'excellent, ce whisky typique de l'Ile d'Islay me donne moins de satisfactions que son cadet de 10 ans. La différence se trouve problablement dans le fait que le 10 ans d'âge n'est pas filtré à froid, et qu'il dégage une foule d'arômes qui sont moins facilement décelables dans la version 17 ans.
84/100
Lors de la seconde dégustation, le nez tourbé et assez doux (miel?), quoique complexe, n'annonce pas vraiment le goût en bouche qui est assez en retrait par rapport à ce que le nez laissait entrevoir. La douceur est toujours présente, mais il manque une certaine complexité. La finale est relativement courte.
79/100
Le nez est un bel exemple d'équilibre entre une tourbe assez discrète mais bien présente et des notes plus douces, maltées. En bouche, toujours cette douceur et un certain manque de caractère même si la classe est au rendez-vous et le palais passe par une foule de sensations agréables, allant de l'iode au malt. Probablement que le degré d'alcool influence le jugement. La finale est assez longue, et les notes iodées reviennent en force.
84/100
De belles effluves florales rapidement suivie par des senteurs de fruit caractérisent le nez par ailleurs très agréable de ce whisky. Un léger voile de fumée, un soupçon de tourbe et des relents discrets de levure viennent ensuite.
La bouche est marquée par d'agréables goûts légèrement acides mêlés à une belle amertume. Du contraste et de l'équilibre.
La finale est assez longue et les caractéristiques de la bouche se prolongent.
84/100

Commentaire de Antoine
Intéressant petit lait,pas très fumé,un peu quand même, sans être puissant, juste assez. Rondeur et huile en bouche sur le sucré/fruité. Un cappucino. L'âge l'a assagie, très beau
79/100
Commentaire de Stephane Gauze
Cette version n'a pas du tout la puissance de certains autres Ardbeg, mais un nez d'une remarquable finesse. On y décèle de manière remarquable le parfum de la bruyère basse, cela m'évoque automatiquement l'Ecosse et ses paysages.
La bouche est douce et miellée, contrairement à ce que l'on a l'habitude de boire en provenance d'Ardbeg, mais n'en est pas moins délicieuse.
Un excellent whisky, surtout pour sa puissance évocatrice.
84/100
Commentaire de Nulty
Goûté blind.

Nez : superbe tourbe vanillée, pleine de sucrosité, presque bonbonneuse par moments, très fine. Très herbale et herbacée également, bruyère. Pommes, épluchures de clémentine, citron. A l'aération on s'oriente vers du sherry, avec du cuir, de la praline, une pointe de caramel aussi. Des notes plus austères apparaissent finalement, fermières. Elles prennent de plus en plus d'importance. Superbe nez, délicat et fin.
Bouche : j'avais un peu peur que la bouche soit trop molle au regard de la finesse du nez, mais non, l'attaque a de la présence. Tourbe citronnée et maritime, mais aussi des notes fermières très présentes. Ensuite, très fumée, fruitée (citron) et boisée. Amandes. Oreos.
Final : cendres, agrumes, feu de bois.

Un nez très réussi mais un palais un peu en retrait, le bois prenant le dessus je trouve.

84/100

Ardbeg

Committee Reserve

Age
No age statement
Taux d'alcool
55,3 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
88/100
Ardbeg Committee reserve
Des fûts de 10, 20 et 30 ans entrent dans la composition de cet exceptionnel whisky.
Mise en bouteille 2002.
Des fûts des années 70, 80 et 90 ont été utilisés pour cette édition particulière de laquelle il n'existe que 3000 bouteilles. Les étiquettes à l'arrière de la bouteille sont personalisées (portent le nom et le numéro de membre du comité, et sont signées par le directeur de la distillerie)
Commentaire personnel
Une odeur de fumée et de tourbe assez discrète n'annonce pas vraiment le plaisir intense qu'on a à déguster ce malt d'exception. Une grande richesse de goûts très subtiles, quoique rarement éloignés de la fumée tourbée si caractéristique de cette très grande whisky d'Islay. Le choix des fûts que la distillerie a fait pour élaborer cette bouteille réservée aux membres du club Ardbeg, et introuvable dans le commerce est vraiment très judicieux. Une longue finale, toute en nuances prolonge longtemps le plaisir donné par cette bouteille exceptionnelle.
88/100
Une seconde dégustation a permis de confirmer les conclusions de la première. Un nez remarquable, légèrement médicinal et marin suivi d'une explosion d'arômes dans les tons typiques d'Islay, tourbe, mer et fumée. Une véritable merveille avec une très longue finale.
88/100
Lors de la troisième dégustation, le nez était très complexe, tourbé et fumé mais aussi doux et fruité, fort et frais. Une extraordinaire combinaison de sensations. Cette belle entrée en matière a été rapdement suivie par une plus grande complexité encore en bouche.La tourbe et la fumée sont toujours présents, mais aussi des notes plus fraiches voire acides de fruits. Une finale très longue et salée, marine vient terminer cette très agréable dégustation, sur des relents de poisson fumé et de souvenirs de grandes vagues océanes.
88/100
Un nez marqué par les fruits sur un arrière fond de fumée et de notes d'agrumes légèrement acides , sans aucune agressivité. Des touches de mandarine et une légère odeur de noix annoncent un whisky complexe. En bouche, un mélange de douceur, d'amertume et d'acidité dans un parfait équilibre offre une extraordinaire complexité. Un mélange de noix salées, de réglisse, de malt et de fumée légère, avec une légère pointe de chocolat. Aucune gêne du taux d'alcool relativement élevé. La finale est longue et salée, iodée, maritime.
88/100
Le nez est d'abord fumé, et derrière cette fumée apparaissent des notes fruitées (agrumes) et de remarquables relents tourbés. Une odeur de terre mouillée également. Le tout haut en couleur et très complexe.
En bouche, la tourbe le dispute aux agrumes, avec de legers relents boisés. Très complexe et très agréable. L'équilibre entre l'acidité de l'agrume et la sécheresse de la tourbe est quasi-magique. Un grand moment.
La finale est longue, salée, iodée, agréable. Un très grand Ardbeg.
88/100
Une légère odeur de foin qui évolue lentement sur de doux relents fruités . Belle fraîcheur avec des notes acides assez agréables. Un soupçon de fumée et même de tourbe sur un discret arrière-plan. De la guimauve aussi.
La bouche est assez acide avant d'évoluer vers des notes tourbées, mais où le coté agrumique prend nettement le dessus.
La finale est assez longue et agréable. La tourbe (sèche, terreuse) reprend finalement le dessus.
A la relecture des anciennes notes de dégustation, il semblerait que cette bouteille ait perdu de ses qualités avec le temps (elle est ouverte depuis très longtemps), et l'aspect tourbé semble avoir disparu du nez et quasiment de la bouche.
84/100

Ardbeg

Uigeadail

Age
No age statement
Taux d'alcool
54,2 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Sherry
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 90/100
Ardbeg Uigeadail
Ardbeg Uigeadail - prononcé 'Oog-a-dal' doit son nom au loch où la distillerie puise son eau depuis des siècles.
Cette version a été créée à partir de fûts sélectionnés datant des années 1990, 1993 ayant contenu du bourbon et certains nettement plus anciens ayant contenu du sherry.
Le résultat en est un whisky dans le plus pur style maison avec un petit quelque chose de somptueux en plus.
Ce whisky a été lancé en 2003.
Le whisky est plein d’arômes, riche et onctueux avec un équilibre intrigant entre la douceur, la saveur et les relents de fumée.
Commentaire personnel
Une odeur merveilleuse de fumée et de tourbe, d'une grande complexité et gardant un certain mystère donne le ton d'emblée. Un très grand whisky, dans le pur style d'Ardberg. La bouche est extrêmement complexe. Il s'agit d'un des whiskies d'Islay les plus complexes que j'ai goûtés. Un mélange de goût traditionnel Ardbeg (fumée et tourbe) avec quelque chose en plus d'assez indéfinissable et de merveilleusement agréable. Ajoutez à cela une finale très longue et très agréable, reppelant tous les arômes détectés par le nez et la bouche, et vous avez un des meilleurs whiskies qui soient.
88/100
La tourbe, l'iode et la fumée avec quelque chose de plus, de doux et de fort à la fois, quelque chose d'animal, cacao marquent un nez très intense. En bouche, de légères pointes acides sur fond de réglisse, de tourbe et de fumée. Quelle complexité! Quelle explosion de goûts. Une finale très longue et chaude, avec au début une pointe d'acide, citron et de nets relents de fumée. Quel whisky! Quel Ardbeg!
88/100
Un nez nettement marqué par la fumée de tourbe avec quelques relents d'agrumes en arrière-fond. Un soupçon d'épices par-dessus le tout. En bouche, un joli mélange de tourbe, de malt et d'agrumes, avec un soupçon d'amertume qui donne un certain cachet à l'ensemble. Une bouche assez complexe et variée. Une finale agreable, longue et chaude qui prolonge le bonheur procuré par ce whisky.
84/100
Commentaire de Stephane Gauze
Pour surprendre, il surprend ! Il faut du temps pour s'y habituer, ce n'est pas le whisky qu'on va boire au coin d'une table avant le repas. Du goudron huileux mêlé à des fruits secs, du pur cacao et un fumé intense. Curieusement, on ne sent absolument pas les 54%. C'est le whisky le plus impressionnant que j'ai pu goûter. Incontestablement, de la grande qualité. A boire en dernier, rien ne lui résiste, au palais il persiste pendant des heures, mais quand on s'y est habitué, c'est un délice.
92/100
Commentaire de Amor57
Dégustation du 10 juin 2006. Le nez est prenant, fruité, fumé : L'ananas côtoie la pâte d'amande, le coing, la gauffre au jambon fumé (!) et la levure. La bouche est fumée, fruitée sur les biscuits. L'ensemble est très doux, équilibré malgré ses 54%. La finale est longue et fait remonter des parfums d'ananas, de pomme et de coing. L'ensemble est très correct, voire même agréable.
90/100
Commentaire de Antoine
Fumé et fruité, rond onctueux, framboise et fraise sucré. légère amertume en fin de bouchée. Un peu plus tard dans le temps, j'y ai découvert ce que l'on appelle viandé, avec cette odeur de viande donc celle dans un plat avant cuisson, un peu forte mais agréble, enfin pour les viandars. Un brin de chocolaté voire cappuccino aussi. En fait il est une réelle claque qui vous remets à votre place; en tout cas excellent en s'améliorant à chaque dégustation.
92/100
Commentaire de Laphroaig-c_moi
Très fumé au nez. En bouche ça devient plus précis, vraiment un goût de viande fumée, et également du fruit. Une grande rondeur, une grande puissance, une bonne longueur en bouche, bref un whisky top classe, à ne pas mettre entre toutes les mains… Beaucoup de plaisir. St
92/100
Commentaire de Aw-Lyaka
Sec,après un humâge intense,on sent une odeur de goudron mouillé par la mer. J'étais sceptique quant à l'odeur de résine synthétique du commentaire de notre conwhiskymanfrère Laurent Nicolas,mais oui, il y a bien une légère note résineuse.Et en plus je vois que notre ami a pensé à la sacro-sainte adjonction d'eau pour cette dégustation.Yo! Vive l'eau(mais pas trop...) Après un bon quart d'heure d'aération,le nez est plus doux, plus complexe, plus subtil. La bouche reste huileuse,fumé,tourbé et marine à souhait. Après quelques instant un goût âcre reste en bouche, puis évolue vers des notes plus floral, finement salé, d'agrume-amer, d'algues et toujours ce petit goût de goudron qui reste en fond. C'est une finale chaude et robuste. Avec de l'eau,le nez évolue vers des arômes plus frais,plus fruité, vague fond de menthe, palet breton. On sent moins le goudron. En bouche,ce whisky se révèle complètement; une foule d'arômes envahit le palais. Avec l'eau,le côté écorceux,animal et rustique devient beaucoup plus végétal,minéral; même si la rusticité reste.On y décèle des effluves de foin, de bruyère, de cendres(fruits confits?).Le côté marin est moins intense.La finale,elle est sublime,bien plus longue et chaude que sans eau.Le côté goudronneux a quasiment disparu.Reste une amertume mêlé de sel,d'algues et de cuir(entre autres).Après 2 à 3 minutes, ce whisky est orgiaque,flamboyeux,un feu en guise de nuage tant en finale les aspects aérien et incendiaires sont unifiés. Un pur régal.Je trouve un charme en plus au Ardbeg 10,cela étant dû au fait que j'apprécie plus encore le goût primal et sauvage du 10. Le Uigaeadail, c'est un guerrier qui aspire au repos. A déguster après s'être lavé les cheveux dans une rivière écossaise.
91/100
Commentaire de Laurent Nicolas
Après avoir passé une venteuse journée d'octobre sur le bord de mer, nous voici à présent bien au chaud, dans un salon bien cosi, enfoncé dans un canapé de cuir capitonné. L'on déguste quelques dates, ainsi que du chocolat 75% cacao. Pas loins, l'armoire à cigares dont la porte est restée ouverte. Dans l'âtre brûle un feu de hêtre. Ce whisky est complètement renversant. Une finale qui vous accompagne des heures durant.


Une deuxième dégustation m'a fait découvrir au nez dez notes de goudron, de résine synthétique (style composants électroniques), mais aussi fruitées. En bouche, toujours le goudron, puis la fumée, une âcreté sur le fond du palais. Après l'adjonction d'une goutte d'eau, l'apparition d'un côté très biscuit de noël, caramel brûlé, mêlé à la fumée, la tourbe. Une finale longue, très longue, qui n'en fini pas de ravir les sens. Un whisky de grande classe, puissant, très étonnant. Un 19 qui lorgne du côté du 20...
93/100
Commentaire de Nulty
Tourbe bien sûr, typique de la distillerie avec ce citron. Surprenamment fruité, du caramel. De la puissance et de l'équilibre, un nez très réussi. En bouche c'est un peu plus de la même chose, de la tourbe mêlée à des fruits, des céréales. Long final, cendré.
Un très beau whisky.
88/100
Commentaire de Alexandre
Le nez offre un surprenant mélange bien fondu de sherry, de senteurs maritimes, relevées d'une pointe de goudron et de fruits de mer. Etonnamment frais en dépit du sherry bien présent, il évolue rapidement vers un profil un peu plus typique, avec de la tourbe fine et fraiche, accompagnée de sel, d'algues et de brise marine. L'aération permet au sherry de se développer sans devenir trop envahissant (fruits secs, boisé, cuir), et aux influences marines et fraiches d'aller vers de la menthe fraiche et des agrumes. C'est puissant et frais, quoiqu'un peu trop concentré.

L'attaque en bouche est puissante, sur le sherry (chocolat). Apparaît ensuite de la tourbe toujours très fraiche et de la fumée. L'influence marine est indéniable : l'ensemble est très frais et revigorant. Le tout est bien fondu, et l'alcool est très bien intégré. On voit ensuite apparaître des notes d'oléagineux en attaque (noisette), tandis que la tourbe se développe sur un registre un peu plus gras, accompagnée d'agrumes et d'une pointe de café, le tout bien enveloppé dans un voile fumé.

La finale, longue, est dominée par la fumée, avec de la tourbe et des épices. Cela donne un aspect chaleureux à l'ensemble, même si l'on en garde un souvenir salé et marin.

En conclusion, une belle rencontre entre Ardbeg et le sherry, d'une étonnante complexité pour ce malt au fond assez jeune.
89/100
Commentaire de Damien
Couleur : or légèrement clair.
Nez : de la tourbe prononcée, mais subtile. Un peu sucré et iodé. Un léger fumet de cendre et de pneu. Bien rond et suave (chocolaté ?). Herbeux également.
Bouche : assez fraiche. D’emblée, on sent que l’alcool est bien intégré. Sur le bois (assez nettement), légèrement épicé (poivré plutôt), un peu acidulé (faiblement) ou plutôt une légère amertume.
Finale : ronde et souple, l’alcool passe tout seul. Sur le bois comme la bouche, mais plus subtile encore. La fumée est présente, légère et accentuant ce goût de sous-bois. Sur les fruits secs (noisette, noix) également, voire le raisin sec (un peu sucré: vanille?). Très rond et réchauffant, la finale est longue : d’abord assez épaisse, elle tend, au fil des minutes, à s’adoucir pour terminer un réglisse doux.
90/100
Commentaire de Cocojazzsta
dégusté en aveugle

C : or piment
N : Fumé avec un coté végétal très agréable et des notes de jeune sherry présentes et bien intégrées, tourbe, foin frais, salé, iodé, pin, épicé, plantes médicinales et fruits secs
B : La tourbe et la fumée sont bien présentes, salé, hareng fumé, goudron, un peu de fruit en arrière plan (sherry?), finale équilibrée sur la tourbe et le goudron avec une belle persistance des notes marines,

Conclusion : Le nez est intéressant et agréable, la bouche est équilibrée sur la tourbe et le goudron avec un arrière plan marin et des touches sherry intéressantes (quelques notes trahissent une certaine jeunesse) l'alcool est bien intégré, bref une réussite

88/100
Commentaire de jodeenow
Au nez, on sent de la tourbe, de la fumée et comme du fruit trop mûr. Très accrocheur. En bouche, il explose. Encore et toujours de la tourbe et de la fumée. Puissant et chaleureux. Le final est moyennent long. Sur la fumée, les épices et le fruit.

une belle découverte !

87/100
Commentaire de Zuzu
Couleur: jaune or, reflets ambrés.

Nez: d'emblée, nous avons affaire avec une grosse tourbe (cendres de cigare, BBQ) bien grasse mais qui laisse de la place à des fruits confits (pêche, pomme, raisin) mais également des fruits pressés (orange, raisin). Plus discrets, on peut y trouver des notes de noix grillées et du miel.

Bouche: se montre grasse, douce et puissante avec une tourbe bien présente, les fruits confits du nez, les noix grillées, le miel,  le raisin et les épices. Le tout cohabite de manière cohérente et les arômes semblent s'échanger avec harmonie au niveau des papilles.

Finale: très longue! La douceur laisse place à une certaine amertume, toujours sur la tourbe et les noix.

Excellent dram pour les amateurs d'Islay. Un must-have!

90/100

F

Ardbeg

Very Young 2004

Age
6 ans
Taux d'alcool
58,3 %
Embouteilleur
Officiel
Dates
Distill: 1998 Embout: 2004
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 83/100
Ardbeg Very Young

Le "petit monstre tourbé" d'Arbeg est arrivé.
Entièrement produit dans des fûts de premier remplissage, cette mise en bouteille d'un Ardbeg 6 ans est la première d'une série annuelle provenant du même distillat. En 2005, une version 7 ans, puis 8 en 2006 et ainsi de suite jusqu'en 2008 lorsque ces fûts auront atteint l'age traditionnel de 10 ans. A chaque fois, un nombre limité de bouteilles sera mis sur le marché.

Ce "jeune" whisky n'est pas filtré à froid, et embouteillé à un taux d'alcool fougueux de 58,3% De nature vigoureuse, ce jeune Ardbeg est plein de tourbe, de bois brûlé et de sel marin, se dévelopant en une finale fruitée.

(The whisky shop)

Commentaire personnel
Un nez très tourbé, un peu trop peut-être. Un véritable Ardbeg, manquant parfois de nuances et de subtilité. En bouche, on sent qu'on a affaire à "du sérieux". Pas nécessairement à du subtile. L'âge joue certainement un role dans cette impression. Le temps va certainement augmenter la complexité de ce whisky très prometteur, mais pas encore mur. La finale est agréable, longue, légèrement acide et le tout forme un bon whisky. On peut cependant se demander d'où vient l'idée de mettre ce jeune whisky sur le marché. La démarche est suffisamment inhabituelle pour être soulignée.
84/100
Le nez est nettement tourbé et offre des relents marins assez marqués. Le manque de maturité est cependant très évident. En bouche, la même impression de jeunesse, dans le sens d'immaturité. Un manque de complexité, mais ce whisky promet d'être excellent lorsqu'il aura atteint sa maturité. Une finale assez longue, relativement sucrée et marquée par la tourbe grasse et la fumée.
79/100
Un nez bien marqué par une belle tourbe grasse. De beaux relents de fumée cachent de discrètes notes fruitées ainsi qu'un soupçon de foin. En bouche, un mélange de tourbe et d'agrumes avec des notes boisées fines et très agréables. Des notes de levure de bière complètent le tableau. Agréables inpressions dans l'ensemble. La finale est assez longue et des relents chocolatés le disputent à la fumée et la tourbe.
84/100
Commentaire de Jack Larcher
Dégustation réalisée en fin de soirée dans les verres de la mdw en 33 cl De légères bulles subsistent sur le pourtour lors du remplissage Le visuel jaune pale brillant avec de légers reflets verdâtres Jambe assez fluide avec de fines gouttelettes qui perlent Le premier nez puissant procure un léger picotement à la cloison nasale viennent ensuite une bouffée de tourbe et de fumée très marquée Le deuxième nez a du mal à s’ouvrir peut être épicé ( girofle ) après aération un léger fruité se dégage (poire) En bouche ça explose la tourbe, le sel, la fumée . Impressionnant pour un brut de fut pas agressif mais par contre il reste dans les joues avec une légère astringence peut être du à son jeune âge La finale est relativement longue . et agréable En conclusion arômes très présents il ne renie pas ses origines il a la force de sa jeunesse j’aime beaucoup je lui mets
79/100
Commentaire de Canis_Lupus
Robe: Or jaune
Nez: Parait monolithique au début, sur une tourbe minéral, sèche, poussiéreuse, qui évoque le vieux grenier. Avec le temps, quelques impressions fruitées apparaissent, comme une sorte de pomme très douce, sans note acidulée et de citron jaune, mais là encore dénuée de toute acidité. Vient ensuite une note terreuse, de sous bois d’automne, sur le champignon, un peu soufré. Puis évolue encore sur les fruits secs, comme la noix, la noix de cajou, la graine de sésame également. Apparaît également une légère note mentholée très légèrement anisée. L’ajout d’eau remet la tourbe au premier plan au détriment du fruit, mais fait apparaître des notes céréalières, voir pâtissières. Tien, finalement, le fruit revient mais plus sur la cerise au sirop, la clémentine, voir le fruit de la passion. Un nez joueur comme je les aimes, toujours changeant.
Bouche: Attaque assez franche, sans agressivité, sur le fruit confit adouci, la pêche qu sirop. Une pointe d’alcool apparaît au bout de quelques secondes sous forme de gingembre confit, voir un peu de poivre noir. La tourbe n’est jamais en avant, mais plutôt en bruit de fond. L’ajout d’eau ne change pas tellement les saveurs, mais ajoute indubitablement du moelleux, renforce encore l’équilibre de ce whisky et l’arrondi encore plus.
Finale : Sur le prolongement de la note de gingembre. L’alcool ne se révèle que dans l’œsophage. L’ajout d’eau améliore l’expressivité de cette finale, en ajoutant de douces notes fruitées
Mon impression : A noter que cette bouteille est ouverte depuis assez longtemps et qu’il n’y reste que l’équivalent de quelques samples. Est-ce cela qui rend ce whisky aussi doux et posé malgré sa jeunesse ? Toujours est-il que comme ça, il est vraiment très bon, agréable, un bel équilibre entre fruit et tourbe tout en douceur. Bon dry, aussi bon, voir meilleur avec un peu d’eau.
88/100

Ardbeg

Still Young

Age
8 ans
Taux d'alcool
56,2 %
Embouteilleur
Officiel
Dates
Distill: 1998 Embout: 2006
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 86/100
Ardbeg still young
Commentaire personnel
Un nez délicatement marqué par un mélange de tourbe et de fumée, laissant apparaître de belles notes florales ainsi que de nets relents de vanille. En bouche, un délicieux mélange aigre-doux, avec successivement des notes tourbées et d'autres légèrement boisées ainsi que quelques pointes délicatement acidulées. La finale est très agréable, longue et chaude, avec des souvenirs de fumée et une certaine amertume.
88/100
Une belle tourbe derrière un rideau de fumée de barbecue caractérise le nez au premier contact. Quelques discrètes notes fruitées apparaissent au bout de quelques instants, ainsi qu'une odeur médicinale qui reste heureusement à l'arrière-plan.
En bouche, la tourbe le dispute un peu à l'alcool dans un premier temps, mais le goût évolue heureusement assez rapidement vers des notes d'abord amères et une pointe d'acidité en fin de bouche.
La finale est bien cadrée sur la tourbe également, et une impression de chocolat fondant vient achever le tout. La finale est assez douce même si l'amertume tourbée est bien présente.
84/100
Commentaire de Amor57
Alors là, et au risque d'être en complet désaccords avec les autres je le trouve très différent du very young. Il a plus de sagesse, toute relative, car il est très fort, et plus de maturité malgré son jeune âge. Il est presque au niveau ( déjà), de l'uiguedail qui est une référence pour moi. Très tourbé, iodé, avec une multitude de fruit rouges sucrés au nez et en bouche avec cette tourbe qu enrobe le tout. En fait une tourbe " sucrée ". Il est immensément bon.. cela augure d'une très grande qualité des versions à venir.. le presque fini et le 10 ans !! J'ose espérer qu'il sortira en version brut de fût, car il s'exprimera à plein poumon, c'est quasi sur. Un hurlement de tempête sur une mer déchaînée plein d'embrun, avec des cheminées fumantes sur une côte coupé à la serpe. ! Tiens en fait un champ de fraise sur les côtes bretonnes battues par le vent d'ouest et une mer démontée
84/100
Commentaire de Nulty
Goûté blind.

Nez : très belle tourbe fine et précise, citronnée et légèrement médicinale. Cendres, fumée, pétrole. De belles notes de fruits sec, mélange de noix et de cuir offrent un relief agréable.
Bouche : tourbe piquante, poivrée. Citrons et pommes. Une belle fumée s'impose ensuite, avec quelques amandes et noisettes. Clair, défini, vibrant, un joli palais qui manque un peu d'épaisseur, de complexité. L'alcool est parfaitement intégré.
Final : sur la tourbe, un citron acidulé et des amandes.

Un très beau nez, de délicates touches rappelant le sherry accompagnent une fine tourbe bien fichue. Le palais est du même acabit mais malheureusement la tourbe et la fumée prennent trop le dessus et au final cela manque un peu de prestance.

Quand on découvre qu'on a affaire à un 8 ans d'âge, on relativise un peu les choses ...
86/100
Commentaire de Alexandre
Le nez, puissant, est dominé par la tourbe, avec aussi beaucoup de fumée, de citron et un peu de sel. C'est presque ferreux, et bien ciselé. Avec l'aération, on trouve un léger chocolat noir, et des épices continuant sur ce ton de la puissance (paprika et poivre).

L'attaque en bouche est franche et puissante, sur la tourbe, la fumée et la cendre froide. On a aussi quelque chose de sucré, laissant à penser à de la tourbe sucrée (bonbon). En fin de bouche, c'est encore une belle fumée qui est présente, mêlée d'arômes végétaux. La bouche va finalement en s'apaisant en ce qui concerne la puissance. L'aération permet à du chocolat noir, du citron et du gros sel de venir compléter le tout.

La finale, longue, est dominée par les saveurs marines, avec de la tourbe et des amandes. L'ensemble est encore une fois très ciselé.

En conclusion, on a à faire à un jeune Ardbeg, aucun doute, avec déjà de belles qualités pour cet âge, mais évidemment, un léger manque d'intégration des arômes, qui aurait pu être bien pire.
87/100
Commentaire de Dagde
Nez : Une tourbe un peu chimique (plastique brûlé) accompagnée de caramel et de barbe à papa. L'aspect sucré se fond alors dans la masse pour laisser sourdre le sel et le citron plus côtiers. Enfin, viennent se greffer du céréale et des épices. Intéressant et multi-facettes sans être d'une complexité folle.

Bouche : L'entame en bouche est fougueuse, ce qui masque les arômes. La tourbe énergique (brûlée chimique) est liée à du chocolat au lait, un peu de malt et pas mal de sucre candy. On a également des touches plus végétales qui apparaissent une fois le feu descendu. L'eau calme le jeu et le rend plus fréquentable avec une approche plus marine et plus citronnée. Dommage qu'il y ait toujours cette présence (too much) de sucre artificiel.

Finale : L'intensité baisse rapidement pour retrouver son lit fumé, salé et sa dose de sucre de confiserie. On retrouve aussi dans l'arrière-bouche une petite amertume végétale.

Commentaire : Autant quand il va sur le terrain marin, ce jeune Ardbeg est agréable autant son conglomérat chimique (tourbe/sucre) est à vite oublier. Un Whisky pas mal fait qui m'a fait penser à un Galileo qui aurait des choses à dire ...

84/100

Ardbeg

1977

Age
No age statement
Taux d'alcool
46,0 %
Embouteilleur
Officiel
Dates
Distill: 1977
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
91/100
Ardbeg 1977
Nez : Notes chocolatées et agrumeuses.
Bouche : Vieilli en fûts de bourbon, ce millésime se caractérise notamment par une structure plus aérienne, moins lourde et écrasante que d'autres. Il est marqué par de surprenantes notes chocolatées et agrumeuses planant sur ce fond d'iode et de tourbe élégante qui fait la réputation d'Ardbeg.


Finale : "Enorme. Incroyablement long, vous le savourerez encore le lendemain." (Dave Broom in Whisky magazine)


(Dugas)
Commentaire personnel
Un nez puissamment subtil, complexe, mêlant l'iode, la tourbe et la fumée sur un arrière-fond d'agrumes et décelant encore des foules d'autres odeurs toutes aussi délicatement marines les unes que les autres. En bouche, un feu d'artifice d'arômes à la fois proches de la terre et extraordinairement marins, avec des pointes légèrement acides (agrumes) mais subtilement dissimulées par la puissance du chocolat mêlé à des relents très présents de noix. Une très légère impression de bois, mais tellement discrète qu'elle se fond merveilleusement dans le paysage, et ne domine pas l'ensemble, pas plus d'ailleurs que n'importe laquelle des autres composantes de ce whisky d'exception. Une finale extrêmement longue et agréable résumant parfaitement tous les plaisirs procurés par cette extraordinaire bouteille.
93/100
Un nez exceptionnellement frais et tourbé à la fois. De belles et discrètes notes d'agrumes et de fruits exotiques derrière un voile de fumée. Rien qu'un très bel équilibre, pas de domination de l'une ou l'autre effluve. Équilibre et légèreté caractérisent le mieux ce nez plus que prometteur. Ce nez continue à évoluer très longtemps sans se départir de ses qualités initiales.
En bouche, c'est d'abord la tourbe qui apparaît, d'abord douce, mais qui devient de plus en plus forte, donnant d'abord une sensation de sécheresse en bouche et qui ensuite évolue sur les notes fruitées avec une belle douceur légèrement acide qui vient s'ajouter aux notes tourbées du départ.
La finale est très intéressant, avec toujours ce parfait équilibre entre la tourbe et le fruit. Elle est exceptionnellement longue, à la fois fraîche et chaude.
Cette bouteille est toute en nuances et exceptionnellement raffinée.
88/100
Commentaire de Dede
Couleur : Or

Nez : Plus frais que le Lord of the Isles, ce nez est d'abord très médicamenteux (notes nettes d'alcool modifié camphré). Puis l'aération arrondit les angles, une douceur vanillée, voire chocolatée (chocolat au lait crémeux) se fait jour, ainsi qu'un fruité délicat, légèrement acidulé (ananas). Le camphre demeure toutefois présent, rejoint bientôt par des bouffées d'iode et même quelques notes fermières. La tourbe, inexistante au début, ne se révèle qu'une fois la première gorgée avalée. Un nez complexe, très intéressant et qui présente une très belle évolution dans le verre.

Bouche : La bouche est puissante et salée. On y retrouve l'ananas présent au nez, de la tourbe ainsi que des notes boisées donnant un peu d'amertume. De texture grasse, elle est dense et emplit entièrement la bouche. Les saveurs sont parfaitement fondues entre elles. Excellent !

Finale : Longue et moyennement intense, elle est plus sèche, plus tourbée aussi. De faibles notes iodées se marient à l'amertume du bois et aux pointes acidulées du fruit.

Conclusion : Un superbe Ardbeg, qui montre toute la finesse que l'on peut attendre de cette distillerie. Si le nez est moins immédiatement flatteur que celui du Lord of the Isles, le développement qu'il propose dans le verre est tout simplement superbe. La bouche est à l'avenant et la finale longue et subtile. Un must !
92/100

Ardbeg

Lord of the Isles

Age
25 ans
Taux d'alcool
46,0 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
89/100
Ardbeg Lord of the Isles
Nez : Nez à la fois riche et doux, avec des notes de cacao et d'amandes, et tourbé en arrière-plan.
Bouche : En bouche, le tourbé et le fumé se développent rapidement, accompagnés de notes d'agrumes et de chocolat amer. Equilibre remarquable entre la douceur et la sécheresse. Tourbe et malt chocolat rivalisent au palais dans une grande harmonie.
Finale : Une étonnante complexité qui se poursuit longtemps, longtemps...
(Dugas)
Commentaire personnel
Un nez d'une exceptionnelle délicatesse, à la fois marin, salé, avec un rien de tourbe en arrière-fond tout en développant de délicats relents d'orge maltée et des senteurs à la limite de la guimauve. Aucune agressivité. Une belle bouche complexe, à la fois sucrée et salée, avec des relents discrets d'agrumes sur un fond de tourbe et d'algues marines tout en dégageant de légers relents de bois, le tout dans un superbe équilibre. Une finale longue, marquée à la fois par de lointains relents de tourbe sèche, de souvenirs d'agrumes et de bois (à moins que ce ne soient des noix). Une remarquable bouteille qui contraste assez fort avec les autres produits de la même distillerie. Tout ici est douceur et délicatesse. Pas d'attaque fumée et fortement tourbée auxquelles d'autres bouteilles de cette distillerie nous ont habitués.
88/100
Le nez a besoin de quelques minutes pour se révéler pleinement. Mais alors quel plaisir. Une très grande complexite, une très grande douceur et une très grande délicatesse. Pas d'attaque en force sur la tourbe comme d'autres whiskies de cette distillerie, non, tout en finesse. Du chocolat, ou plutôt du cacao, une très légère pointe d'agrume, un soupçon de tourbe, un grand équilibre. En bouche la même grande délicatesse se retrouve, avec une belle évolution tantôt vers la tourbe, tantôt vers la fumée, avec toujours par moments une très légère pointe d'acide agréable. La longue finale est des plus agréables également, toujours aussi complexe, faisant apparaître tour à tour la fumée et la tourbe.
88/100
Un nez harmonieusement tourbé avec de claires notes marines, sel et embruns. De discrètes notes fruitées apparaissent après quelque temps avant d'évoluer sur des effluves de massepain, du nougat voire du chocolat.
En bouche, la même impression de tourbe bien équilibrée. Par contre pas de trace de fruits ni de massepain. Un bel exemple de tourbe qui se suffit à elle-même.
La finale est longue et agréable, et ici les notes discrètement fruitées font leur réapparition derrière une belle tourbe. Belle parce que discrète.
88/100
Commentaire de Dede
Couleur : Ambré

Nez : Dès le premier nez c'est grandiose. Un mélange subtil de bois, de solvant, de fruits exotiques (ananas au sirop, mangue, coco), d'agrumes (orange), de sucre roux vanillé (plein de sucre vanillé) et enfin d'une tourbe fine et délicate qui recouvre l'ensemble d'un léger voile. Quelques épices douces (cannelle, muscade) et une touche médicinale (camphre) viennent parachever l'ensemble. L'aération dévoile une superbe et très précise note d'encens (du vrai d'église, pas les bâtonnets parfumés à tout et n'importe quoi).

Bouche : La bouche est puissante et grasse, mais aussi plus sèche que le nez ne le laissait entendre. La douceur du sucre vanillé laisse place ici à des épices puissantes (piment, muscade) qui recouvrent les fruits exotiques avant que le boisé ne revienne en fin de bouche. La tourbe n'est perceptible qu'en faisant circuler un peu d'air dans la bouche.

Finale : Astringente, elle est longue et boisée, marquée par la muscade, avec un retour de la tourbe et de l'encens à la retro-olfaction, qui finissent par s'installer durablement dans le palais.

Conclusion : Le nez est à se damner. La bouche, plus sèche, n'en demeure pas moins de très belle qualité. C'est par l'astringence de sa finale que ce whisky pèche, l'empêchant de prétendre aux plus hautes marches du podium.
90/100

Ardbeg

Airigh nam Beist

Age
16 ans
Taux d'alcool
46,0 %
Embouteilleur
Officiel
Dates
Distill: 1990 Embout: 2006
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 83/100
Ardbeg Airigh nam Beist
Commentaire personnel

Un très joli nez tourbé. De la tourbe grasse avec des notes de cire. En bouche, un délicieux mélange de tourbe et d'agrumes dans un bel équilibre assez complexe et un soupçon de fumée en arrière-plan. Ensuite, il apparaît que l'alcool est indéniablement présent, et de fine notes boisées apparaissent enfin. Un whisky dont les goûts semblent se suivre dans un ordre déterminé. Une finale assez longue, tourbée avec des relents de fumée laissant la place au bout de quelques instants aux notes acides qui déjà suivent la tourbe en bouche.
84/100
Un joli nez, associant des effluves de malt à des notes de réglisse et quelques notes florales, après une première approche un peu moins encourageante où des odeurs de levure semblaient dominer.
La bouche est relativement quelconque, manquant de relief et de complexité, tout en restant agréable.
La finale contraste assez avec la bouche avec ses notes de pain grillé et sa relative longueur.Notes étonnantes pour un Ardbeg... Probablement le fait que cette bouteille est ouverte depuis plusieurs années. Mérite une nouvelle dégustation de confirmation.
79/100

Commentaire de Amor57
Au nez, une tourbe forte domine un beau fruité et un léger fumé. J'y trouve aussi du malt, de la vanille et du thym, ainsi que quelques légères notes d'éther. Simple pour ne pas dire simpliste. La bouche est dans la même ligne. L'attaque est douce et fine. D'abord de la tourbe, puis un léger fruité (pêche) et de la canne à sucre. La finale est longue, tourbée, sucrée, amère avec une touche de silice. L'ensemble est dominé par la tourbe, mais autant celle-ci est présente sur le nez, autant, par la suite, la tourbe se fond dans l'ensemble. Agréable pour qui aime la tourbe.
83/100
Commentaire de Alexandre
Le nez dévoile une tourbe rocailleuse et végétale. On a aussi quelques agrumes (citron). Cette tourbe est très ample, mais manque un peu de précision. C’est proche du monolithique, même si l’on décèle quelques influences marines.
L’attaque en bouche est sur le chocolat noir, avant une belle vague tourbée, cendrée et rocailleuse. Cette tourbe est encore, comme au nez, très rocailleuse et végétale. La réduction fait ici du mal à la bestiole, les saveurs étant bien moins démonstratives que dans la version Ten. L’aération montre un peu d’arômes salés et ferreux, avec une légère effervescence.
La finale, sur une tourbe plus fumée qu’auparavant, est par ailleurs cristalline. On a un peu de café aussi, et on trouve trace de goudron.

En conclusion, en dépit d’une belle tourbe, ce whisky manque de personnalité et de précision. Il souffre en tout cas de la comparaison avec le Ten.

86/100

Ardbeg

Corryvreckan

Age
No age statement
Taux d'alcool
57,1 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
88/100
Ardbeg Corryvreckan
Commentaire personnel
Le nez se montre d'emblée délicieusement complexe avec ses notes fruitées (pomme verte) et très fraîches, ses discrètes effluves d'herbe coupée et ses notes épicées complexes et agréables derrière ce léger voile de fumée et un vague soupçon de tourbe.
L'impression en bouche est celle d'une véritable explosion de saveurs, allant de la tourbe aux agrumes en passant par diverses variations fruitées. Le poivre et les épices reste très présent. Un peu d'acidité, un peu d'amertume, beaucoup de plaisir! Le taux d'alcool se devine... Le pourcentage doit être assez élevé mais cela n'est en rien gênant. Étonnante cette tourbe évidente en bouche, alors qu'au nez je ne l'avais pas notée.
La finale est longue et très particulière. Elle finit sur des notes de bonbons pour la toux à l'eucalyptus après être passées par des notes fumées. Ici aussi la présence de l'alcool est indéniable, sans être gênant.
88/100
Commentaire de Dede
Couleur : Or

Le profil est proche du SMOS 7yo dégusté avant-hier, mais celui-ci semble moins puissant, moins riche mais incontestablement plus frais. La tourbe est évidente, médicinale (teinture d'iode), avec des odeurs de goudron et de fumée (feu de bois). Elle se marie aux classiques notes acidulées (citron, pomme verte) et maritimes d'Ardbeg. De fugaces notes minérales, vanillées et animales sont parfois perceptibles, mais ce nez est joueur, ces arômes allant et venant à leur guise. Avec un peu d'eau : les notes vanillées sont plus présentes, mais le profil reste inchangé.
Bouche : La bouche est superbe. Grasse, puissante et tourbée, elle laisse la part belle aux agrumes et aux fruits décelés au nez avant une explosion poivrée. Le parfait combo d'un jeune Islay alliant fraîcheur marine, acidité agrumique, piquant épicé et chaleur tourbée. Avec un peu d'eau : l'attaque se fait plus fraîche avant que les épices et la tourbe ne reprennent le dessus.
Finale : Longue et très intense, sur la tourbe et la fumée bien sûr, mais présentant aussi un regain de minéralité. Le poivre et les agrumes sont bien présents.
Conclusion : Un très bel Ardbeg. Le nez du SMOS 7yo m'a d'abord semblé supérieur, mais l'aération a vraiment joué en faveur du Corrywreckan. L'assemblage a été parfaitement réalisé, alliant la fougue de la jeunesse à la complexité des vieux malts d'Islays. La bouche est vraiment le point fort de ce whisky qui se passe parfaitement d'eau malgré ses 57.1%
90/100
Commentaire de Nulty
Nez : tourbe et fumée habilement mêlées. Viril sans être agressif, un très beau nez. Il est également bien orienté vers la mer.
Bouche : citron et tourbe, pas vraiment de surprise à ce niveau ! Vraiment réussie.
Final : interminable et tout à fait dans le genre de la maison.Quelques gouttes d'eau font joliment évoluer la bouche, avec des notes plus légères de fruits et de céréales.
85/100
Commentaire de Damien
Couleur : or foncé
Nez : tourbe, goudron ou pneu brûlé (pas trop prononcé, plutôt subtil), épices, léger goût d'agrumes (mandarine, orange), alcool bien intégré, un peu floral, frais, fumée. N'augure que du bon!
Bouche : noisette, agrumes (de la mandarine légère), tourbe (présente, indéniablement, mais pas agressive), épices (plutôt poivré), bois fumé (la senteur du bois sec, l'automne), herbeux, amertume présente et se développant petit à petit.
Finale : sur les herbes, la tourbe (moyenne), bois sec (de plus en plus prononcé), eucalyptus (léger), longue et finissant sur la pomme verte, un peu acidulée. L'iode est également présente. Vraiment très agréable, la finale, est un peu "terre et mer".
Un très bon whisky.
90/100

Ardbeg

Almost There

Age
9 ans
Taux d'alcool
54,1 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
First fill cask
Dates
Distill: 1998 Embout: 2007
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
86/100
Ardbeg Almost there
Commentaire personnel
Un nez franchement marqué par une tourbe raffinée où l'aspect jeune de ce whisky ne fait pas défaut. Des relents discrets d'agrume lui donnent une certaine fraîcheur. En bouche, des notes agrumiques se mélangent bien à la tourbe, mais ce wisky semble manquer un peu de complexité, malgré ses indéniables qualtiés. Belle finale, fraîche et assez longue, dans le parfait prolongement de la bouche. On aurait aimé un peu plus de complexité cependant.
84/100
Commentaire de Amor57
Le nez est manifestement tourbé. Derrière : du fumé, un peu de mer avec de l'iode et du sel et des notes mériodionales : pastis, eucalyptus, citron, tilleul et en toute fin, du biscuit. C'est une belle expression équilibrée où la tourbe agit en maître des cérémonies. L'attaque en bouche est franche et nette, très expressive, à la limite de l'agressivité. D'abord sur la tourbe, le sucre, le café et le chocolat précèdent les agrumes séchés et un léger piquant (piment ?). La finale est longue, douce et tourbée avec des nettes notes de lavande et de pâte à tarte. Pour qui aime la tourbe jeune et expressive, l'ensemble pâtit de sa jeunesse et manque un peu de complexité.
86/100
Commentaire de Canis_Lupus
Robe: Or pâle.
Nez: J’ai cru un moment m’être trompé de whisky tant la tourbe est peu présente. A la place, on a du fruit, sur le pamplemousse pomelos, la mandarine, de la menthe verte, des céréales, une très légère note pâtissière. Tarte au citron. L’ajout d’eau apporte une note acidulée, et renforce la note tourbée, qui reste toutefois assez légère. Le fruit s’estompe un peu au profit d’une note de genièvre.
Bouche: Attaque progressive, moelleuse, des notes fruitées assez douces. La tourbe est à la limite de la perception. L’ajout d’eau rend ce whisky encore plus fondu, plus harmonieux.
Finale : C’est la que la tourbe s’exprime en grand, mais sans écraser les notes perçues en bouche. La aussi, quelques goutte d’eau renforce l’harmonie des différentes saveurs.
Mon impression : Cette bouteille est ouverte depuis quelques mois, mais est toujours quasiment pleine. Je m’attendais à une déferlante de tourbe monolithique, et c’est tout le contraire. Une agréable surprise. Ce Ardbeg est normalement le "même" que le Very Young avec quelques années de plus en fût et montre un évolution intéressante -de ce qui est devenu depuis le Renaissance et l’actuel 10yo, il me semble- ou la tourbe s’est effacée au profit des notes de fruits, même si il s’est quelque peu assagi, moins joueur surtout au nez.
88/100

Ardbeg

Renaissance

Age
10 ans
Taux d'alcool
55,9 %
Embouteilleur
Officiel
Dates
Distill: 1998 Embout: 2008
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 88/100
Ardbeg Renaissance
Commentaire personnel
Couleur: Or
Un nez très frais sentant bon l'herbe coupée, avec de douces notes de menthe et des soupçons de fruits mûrs. Une agréable tourbe vient s'ajouter au tout. Une tourbe loin d'être dominante. Une belle complexité annonçant un whisky-plaisir
La première impression en bouche est très agréable. D'abord dans le parfait prolongement du nez, et au bout de quelques instants, une légère amertume chocolatée apparaît. L'alcool est indéniablement présent également. La bouche est assez différente de ce qu'annonçait le nez. On n'est plus dans le registre de la fraîcheur mais dans celui d'un subtil boisé. Une bouche par ailleurs extrêmement plaisante.
La finale est longue et fraîche. Une certaine complexité a survécu jusqu'à ce stade. Quelques notes de fumée et un léger boisé complètent le tableau.
88/100
Commentaire de Alexandre
Le nez débute sur des notes franches de tourbe, sans être trop excessif cependant. Cette tourbe est entremêlée de saveurs de fumée et de pétrole. Ce nez laisse ensuite apparaître des arômes de café et de feuilles de tabac, qui deviendront plus discrets suite à l'aération. Enfin, des notes végétales fraiches (menthe), marines (iode) et capiteuses se montrent. Un nez à l'équilibre parfait, frais sans tomber dans le monolithique, et à la complexité bluffante pour un whisky de cet âge. D'ailleurs, après aération, tout se mélange en parfaite harmonie. Une excellente surprise.

La bouche débute sur une sensation d'eau de vie assez jeune, sans être agressive. Puis, des notes de chocolat noir apparaissent, ainsi que des fruits après quelques temps dans le verre (ananas, papaye). C'est alors que la tourbe prend les choses en main, mais une fois encore sans excès. Une tourbe raffinée, marine, contrebalancée par une saveur subtile de caramel. On a de la fumée également, et des notes de fromage sec affiné (vieux cantal). L'alcool passe tout seul, et rien ne dépasse. C'est encore une fois bien fondu et complexe.

La finale, longue, est dominée par la tourbe, le sel et les épices. L'influence salée est grandissante suite à l'aération, où une pointe de café apparaît.

En conclusion, un whisky bien équilibré pour son âge. Bien charpenté et tout en finesse, remarquable. Et un réel plaisir à le déguster.
90/100
Commentaire de Nulty
Goûté blind.
Nez : tourbe, fumée, feu de bois. Notes médicinales. Réglisse et vieille menthe, gingembre. A l'aération, de beaux agrumes (pamplemousse) mais aussi des discrètes traces de sherry, avec des épices et du cuir.
Bouche : tourbe très marine, médicinale, réglisse, beaucoup d'agrumes encore, du poivre aussi, du gingembre. Belle épaisseur, belle longueur, c'est frais et ça titille les papilles dans le bon sens. Violent, juste ce qu'il faut.
Final : long, très fumé et tourbé, poivre.
Vraiment pas mal du tout cet Ardbeg. Pas terreux pour un sous, très phénolique par contre.
87/100
Commentaire de Dagde
Nez : La tourbe attaque fort mais va peu à peu se faire plus discrète (laissant de la fumée et un sentiment médicinal assez Laphroaig dans l'esprit.). La noisette devient alors proéminent. Il y a aussi la pomme verte acidulée qui vient se mêler à la bataille puis des touches “vertes” bienvenues (eucalyptus rafraîchissant, douceur florale) ainsi que des épices. Alors qu'il semblait assez dur en attaque, il devient plus léger et frais en conservant son caractère insulaire. L'aération fond toutes les saveurs avec un joli équilibre, une douceur ronde (on dirait presque qu'il y a un peu de miel).

Bouche : L'alcool tape fort avec une tourbe en retrait et qui se fait sacrément douce pour un Ardbeg. On retrouve plus une influence marine et une fumée juste perceptible.
On retrouve de la noisette et du sel (ainsi que du poivre noir). Il lui manque une intégration alcoolique plus propre et un peu d'ampleur pour atteindre le niveau du nez. L'eau n'arrive pas à gommer ses défauts.

Finale : On finit sur la fraîcheur de la Granny Smith et un voile de fumée (un peu chimique, caoutchouc) accompagnée du reste d'épices et de sel. Pas interminable mais suffisante avec une nette présence amère.

Commentaire : Un Ardbeg atypique, au nez (Laphroaig-like) du plus bel effet. Ensuite c'est moins charmant, que ce soit dans la délicatesse du liquide que de l'équilibre de l'alcool (même avec ajout de l'eau). Cela reste un bon Ardbeg qui arrive à contenir ses pulsions de tourbe pour laisser s'exprimer par bribes les saveurs sous-jacentes, parfois incisives et parfois fraîches.

Il me faudra une deuxième passe pour affiner tout cela. En l'état c'est vraiment dommage que la bouche soit en dessous, j'aimais bien son côté retenu pour un Ardbeg.

85/100
Commentaire de Sebou007
Nez : on commence sur une légère odeur d'orange, de la fumée, de l'iode et du citron confit (avec de la fleur de sel).
On passe ensuite sur des graines torréfiées (amande, noisette, cacahuète) et un peu de café.
Un joli côté résine et eucalyptus (sirop pour la toux) et un brin viandé et fumé (cendrier).
Pour un whisky de cet âge, c'est plutôt complexe et intéressant. Merci à eux de ne pas l'avoir dilué...
Avec une goutte d'eau, le nez devient encore plus fin, genre fleur de sel sur du citron. Un peu de parfum et de miel (genre hydromel).

Bouche : On reste sur des notes fumées et iodées. Du citron très léger, des amandes torréfiées. C'est bon et dynamique.
C'est assez ciselé, les agrumes, la tourbe et la noisette s'entremêlent très joliment.
Sur la fin, une amertume bien présente qui n'emporte cependant pas la bouche.
Ca manque un brin de complexité, mais on prend du plaisir.
L'eau l'apaise un peu (c'est presque dommage de tenter d'apprivoiser une bête pareille), lui donne un côté pomme verte et lui enlève un tout petit peu d'amertume. Ce n'est pas nécessaire.

Finale : Longue et chaude, sur la fumée, le bois et le citron confit.

Conclusion : Un whisky de très belle facture. Pas hyper complexe, mais efficace.
Un nez et une bouche très cohérents, même si le nez est plus fin et complexe. La bouche est un peu d'un seul bloc, un brin amère.
Un bon blast de tourbe !

89/100
Commentaire de Bpoujol
Robe paille.
Premier nez sur des notes très vanillées.
Au nez, présence d'un léger fruité (des fruits jaunes et des fruits blancs). Un peu de bois. La tourbe est présente mais relativement légère. La jeunesse ne se fait pas sentir (contrairement aux plus jeunes versions).
La bouche est vanilée, salée, iodée, tourbée. De légères notes boisées apporte une légère amertume. Au final une bouche assez simple.
Finale assez longue, fumée, iodée.
Un whisky sympa mais un peu simple.

86/100

Ardbeg

Supernova 2009

Age
No age statement
Taux d'alcool
58,9 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 88/100
Ardbeg Supernova
Commentaire personnel

Un joli nez avec une belle tourbe grasse d'abord discrète, mais qui évolue rapidement vers des notes fruitées d'une part et vers un caractère assez nettement médicinal de l'autre. Au bout de quelques minutes, le nez révèle toute sa complexité.
La bouche présente un délicat équilibre entre la tourbe et de très belles notes de fruits exotiques (mangue). Une exceptionnelle présence en bouche.
La finale est chaude, avec de légers soupçons d'amertume s'ajoutant aux impressions déjà décrites plus haut. On sent une nette évolution avec le temps, parce que cette finale est interminable. Un va-et-vien entre une légère amertume (noix de cajou) et le fruit exotique avec des notes tourbées d'un très bel effet.
Une splendide bouteille. Un grand Ardbeg.
88/100

Commentaire de ALouis
Attention, voici un peat monster. Débutant ou âme sensible s'abstenir :o) Couleur: Jaune paille, à reflets dorés. Nez: Rien qu'à servir les verres, le tourbe est présente au nez. Waouuu ça dépote en tourbe, comme on dit par ici. Des notes de citron, cendre froide, médicinal (du même niveau que le Laphroaig embouteillage forum) et iode. Puis le saumon fumé et une pointe de poivre. Là on balaie la roue des arômes dans les catégories tourbé,fumé, iodé. Bouche: Ample, attaque franche mais pas agressive. On retrouve en bouche, ce qu'on a au nez: poisson fumé, iode, médicinal et les agrumes, notamment le citron. Des notes terreuses, une saveur légèrement sucrée mais à dominante salée. Texture grasse. C'est propre, c'est net, c'est bien fait.Après ajout d'eau le citron ressort. Une finale exubérante et qui dure, qui dure... légèrement poivrée voir pimentée. Pour ceux qui connaissent, c'est un AR1 ++ et au niveau prix on est dans la gamme de l'AR1 (40 livres les 50cl contre 75 euros les 70 cl pour le supernova) A 60/65 euros c'est une affaire par contre. Note: 90/100, à avoir dans son bar
90/100
Commentaire de Dede
Couleur : Or
Nez : Le premier nez est un peu alcooleux et forcément tourbé, très tourbé, extrêmement tourbé. Puis arrivent des notes médicinales, de la liqueur aux herbes (Chartreuse verte très nette) et de la gentiane, du café, probablement dû à la teneur en alcool, et un peu de chocolat noir. Le profil n'est pas sensiblement modifié par l'ajout d'eau.
Bouche : Moins tourbée que le nez, en tout cas à l'attaque. C'est très puissant, sur un profil alliant la fumée de tourbe à des notes végétales amères (gentiane, réglisse). Avec de l'eau, il devient plus buvable. Des notes acidulées (citron) émergent alors du flot de tourbe et de cendres qui envahit la bouche, et la réglisse se fait plus présente.
Finale : Puissante et bien sûr très tourbée, elle est longue, révélant une amertume cacaotée très agréable.
Conclusion : Contrairement à ce que je pensais en ouvrant le sample, il s'agit d'un dram qui n'est pas du tout immédiat. Il nécessite du temps avant de s'ouvrir pleinement, l'alcool et la tourbe masquant les autres arômes au premier nez. L'ajout d'eau, de mon point de vue, est absolument nécessaire pour révéler tout le potentiel de la bouche.
85/100
Commentaire de Alexandre
Ouf, voilà un nez très tourbé, aux influences rapidement marines, salées, piquantes. Du citron, des agrumes donnent un ensemble revigorant, et les 58,9% laissent échapper une sensation alcoolisée et piquante pas toujours agréable. Ca réveille. L'aération l'apaise à peine, bien qu'il tourne franchement vers le marin, avec toujours un de fumée. Un peu de pétrole, mais toujours ce côté astreignant. Il était temps de lui rajouter de l'eau pour l'apaiser, et le rendre bien plus balancé, toujours sur ces arômes marins et citronneux. Pas de doute, l'eau lui a fait énormément de bien, les odeurs étant bien mieux fondues entre elles.

La bouche est très intense, sur la tourbe. Du chocolat, des herbes grasses, une pointe de malt et de sel accompagnent cette dominante très marine encore une fois. Dans la continuation du nez finalement, le coté citron / agrumes en moins. C'est sûr, il n'est pas là pour rigoler. Bouche très intense et puissante. A l'image du nez, l'eau la rend plus agréable, calme et balancée, et fait apparaître des pointes de noisettes, de céréales sur fond d'ambiance terreuse avant cette cascade tourbée et marine. On a même droit à une pointe très légère de sucre de canne. On est toujours sur les mêmes aromes : pas de doute, l'amateur de tourbe très marine sera ravi.

La finale est longue, chaleureuse, presque reposante après cette bouche puissante, sur la tourbe grasse, la terre et une petite influence boisée.

En conclusion, un bon peat monster, manquant à mon sens de complexité et de raffinement, même si le but premier de ce genre de whisky n'est pas de faire le tour entier des arômes pouvant être proposés.
87/100
Commentaire de Blackmalt
Couleur or clair

Nez tourbé, salé et sur le poisson frais (étalage de poisson, de fruits de mer frais un jour de marché.). Du miel et un peu de cire d'abeille. Par l'aération, il devient un peu plus fermier et/ou avec des odeurs de fromages.
Assez riche et équilibré. Il oscille vraiment entre cette cire qui devient plus présente à la longue, une tourbe plus discrète qu'aux premières sensations et le côté fermier/fromager. Plus tard, un côté poussière de céréales fera son apparition avec une note de citron (tout juste coupé)

La bouche est franche et pétillante par l'attaque mais elle ne mord pas. De la cendre froide mentholée avec un gout de sucre et une belle tourbe grasse vient faire son apparition en milieu de bouche pour s'éteindre doucement et laisser place à de la minéralité et un peu de fruité

Finale amère, salée et cendrée (odeur de barbecue tout juste éteint à l'eau). Assez piquante mais douce malgré le degré. Mais pas assez longue.


J'aurais bien donné plus mais la finale m'a déçue.
Le nez est franchement terrible et j'avais l'impression que les arômes ne cessaient d'arriver et de se dévoiler. Le jonglage de ces derniers est vraiment très sympa :)
Seule la finale est en retrait.... Pas assez présente et décevante par rapport au reste. Sinon, je serais monté facilement à 90
88/100

Ardbeg

Old Malt Cask, 1993

Collection
Old malt cask
Age
10 ans
Taux d'alcool
50,0 %
Embouteilleur
Douglas Laing
Numéro fût
single cask DL 1109
Dates
Distill: 1/11/1993 Embout: 1/01/2004
Bouteille
391 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
87/100
Ardbeg Old malt cask
Commentaire personnel
La tourbe et la fumée si typiques d'Ardbeg sont présentes dès que le nez s'approche du verre, mais il y a en plus de légers relents plus acides, rappelant de loin d'odeur de l'orange mêlée à du pudding. Une odeur très complexe, allant de la douceur maltée à l'acidité en passant par la fumée et la tourbe. Un vrai bonheur.La même palette gustative, allant de la fumée à l'agrume, sucré-salé. Du grand art. Une merveilleuse finale, plus douce que le palais vient compléter ce malt exceptionnel.
88/100
Le nez détecte la fumée et la tourbe de loin. Le nez est complexe, révélant de légères pointes acidulées. En bouche, la même complexité, et une fumée très agréable, comme si on venait d'avaler un feu de bois... Une tres belle et longue finale où la fumée et la tourbe continuent à dominer. Un Ardbeg qui fait plaisir à boire.
88/100
Le nez révèle d'emblée une forte présence de tourbe grasse avec des relents d'agrume lui donnant un beau relief. En bouche, la même impression de tourbe avec un goût agréablement fruité (oranges, banane) et une belle complexité. Des agrumes, de la tourbe, de l'orge, de la chaleur, du plaisir. La finale est assez longue et chaude et les relents fruités de la bouche remontent doucement après un certain temps, suivies par de légers souvenirs boisés.
84/100

Couleur: Or
Une tourbe évidente quoique discrète caractérise le premier nez. Agréable nez, même s'il n'est pas très complexe. En dehors de cette tourbe grasse, des embruns marins sont présents, et quelques notes de chocolat amer.
La bouche est également influencée par la tourbe, mais celle-ci est d'une exemplaire douceur. La bouche est nettement plus complexe que le nez même si la tourbe domine toujours. Une belle maîtrise de l'alcool et un belle texture grasse. Une bouche très agréable.
La finale est dans le parfait prolongement du nez, et la première impression est que les parfums sont plus accentués encore que dans la bouche.
86/100


Ardbeg

Adelphi 1998 10 y.o

Age
10 ans
Taux d'alcool
58,8 %
Embouteilleur
Adelphi
Numéro fût
single cask 1979
Dates
Distill: 1998 Embout: 2009
Bouteille
193 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
0/100
Ardbeg Adelphi 1998
Commentaire personnel

Ardbeg

Gordon & MacPhail, 1996

Collection
Connoisseurs Choice
Age
9 ans
Taux d'alcool
46,0 %
Embouteilleur
Gordon & MacPhail
Numéro fût
single cask 901
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 84/100
Ardbeg 1996 Gordon & MacPhail
COULEUR : jaune vive à reflets verdâtres
NEZ : fin, épicé (girofle). Il est marqué par la fine acreté de la fumée de tourbe, les agrumes confits (citron). Il évolue sur l'herbe fraîchement coupée avec des épices (poivre, muscade) Beaucoup de finesse.
BOUCHE : riche, complexe, elle est tourbée et réglissée (avec élégance). Elle évolue sur la fumée et la cendre. Apparaissent ensuite des notes de sous-bois, de champignons ainsi que les fruits confits (poire).
FINALE : longue, marine. Le sel emplit la bouche au fur et à mesure de même que notes iodées. Elle se prolonge sur le curry, la paille, la praline et l'orange confite.
(La maison du Whisky)
Commentaire personnel
Un nez marqué par un mélange de tourbe sèche et d'agrumes (oranges) dans un bel équilibre et une fraîcheur inhabituelle pour un Ardbeg. Des pointes d'épices également. La bouche est complexe, et des relents de réglisse cotoyent des pointes de citron, sur un arrière-fond discret de tourbe donnant un caractère sec et terreux à l'ensemble. Une belle finale, assez longue et complexe, salée et ici aussi une impression terreuse et sèche.
84/100
Un nez très franc, marqué à la fois par la fumée et la torube, avec des relents frais d'agrumes, et un soupçon d'odeurs médicinales. La bouche est délicieusement complexe, avec d'abord des notes tourbées assez marquées, suivies de relents de feuilles mortes, de champignons avec de temps à autres une pointe d'agrumes donnaint une belle fraîcheur à l'ensemble. La finale est agréable, d'abord sur les agrumes et revenant progressivement sur les notes fumées et tourbées du nez et du palais.
84/100
Un nez marin avec de fortes influences tourbées, poivrées , des notes de café et une belle fumée. Superbe nez.
En bouche, les relents de café du nez se mélangent agréablement à des notes agrumiques .
La fumée et la tourbe dominent une finale qui se montre très longue et les notes d'orange remontent pour compléter le tableau au bout de quelques minutes.
84/100
Commentaire de Canis_Lupus
Robe: Or pâle.
Nez: Tourbe parfumée aux herbes de Provence, florale, il devient pâtissier. Une légère pointe citronnée. Avec de l’eau, le côté pâtissier se renforce, et surtout, c’est le fruit qui se révèle (enfin) avec quelques épices. Du coup, le nez en devient agréable.
Bouche: Douce, peu expressive, une sorte de tourbe sucrée. La aussi, étonnamment, l’ajout d’eau apporte du caractère, avec un renforcement de tourbe et du bâton de réglisse.
Finale : Une sorte de mix de la bouche et du nez. L’ajout d’eau lui apporte un peu d’amertume réglissée et la rend plus chaleureuse.
Mon impression : Difficile à cerner sec, il devient assez sympathique avec de l’eau
84/100

Ardbeg

The Cross Hill 1993-2007

Collection
The Cross Hill
Age
No age statement
Taux d'alcool
56,3 %
Embouteilleur
Jack Wieber
Dates
Distill: 1993 Embout: 2007
Bouteille
303 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
0/100
Ardbeg 1993 The Cross Hill
Commentaire personnel

Ardbeg

Dunes an òir

Age
17 ans
Taux d'alcool
58,9 %
Embouteilleur
Malts of Scotland
Numéro fût
single cask 15035
Dates
Distill: 1998 Embout: 2915
Bouteille
136 de 240 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
0/100
Ardbeg Dunes an Oir
Commentaire personnel

Ardbeg

Daily Dram: Still very young Islay Single Malt

Collection
Daily Dram
Age
7 ans
Taux d'alcool
62,6 %
Embouteilleur
Bresser&Timmer / The Nectar
Dates
Distill: 2000 Embout: 2007
Particularité
Brut de fût ( en collaboration avec Whisky Fair)
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
84/100
Ardbeg Still Very Young
Commentaire personnel
Un nez très "Ardbeg"... Une belle tourbe grasse, de la fumée, de belles odeurs fermières, la chaleur du foin mêlé aux odeurs du bétail, de l'iode, une pointe d'agrumes dissimulée derrière tout cela; le tout bien balancé annonçant un excellent whisky.
En bouche, il ne cache pas as force. On ne titre pas plus de 62 degrés sans que cela ne se remarque. Ceci dit, un palais habitué aux bruts de fût s'en sort sans trop de dégats... en tout cas pas de dégats irréversibles. Belle complexité, avec des belles notes de noisette mêlées à des relents fruités, des impressions de café, de moka. Quelques gouttes d'eau lui font le plus grand bien. A mes papilles aussi, d'ailleurs. L'eau lui permet de réveler pleinement ses notes de fumée et la complexité en bouche en est renforcée. Il devient tout d'un coup d'une grande douceur et les notes de noisette évoluent en amertume pour évoquer un bois fin.
La finale est longue, et le doux souvenir de l'étable bien chaude et au bord de la mer prolonge le plaisir durant de longues minutes.
84/100

Ardbeg

Elements of Islay, AR1

Collection
Elements of Islay
Age
No age statement
Taux d'alcool
58,7 %
Embouteilleur
Specialty Drinks Ltd
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum86/100
Ardbeg Elements of Islay Ar1
Commentaire personnel
Un magnifique nez envahi par la tourbe et de beaux arômes fruités. Bien que cachées derrière des odeurs de caoutchouc les effluves de prunes et de pommes sont bien présents.
Le premier contact en bouche est très surprenant. Un mélange de fraîcheur acide avec des notes chocolatées donne à ce whisky une très agréable complexité. Malgré le taux d'alcool non négligeable, une impression de douceur caractérise la bouche.
La finale est exceptionnellement longue et douce, marquée par le souvenir chocolaté de l'orge tourbée.
Un excellent Ardbeg.
88/100
Commentaire de Nulty
Nez : tourbe, pétrole, poisson séché. Herbes aromatiques, miel, caramel, avec la tourbe cela forme une très jolie combinaison.
Très joli nez dans l'ensemble mais un poil alcooleux. Légumes verts (poireaux, navets ...).
Avec de l'eau, cela devient très viril et "industriel" : plus de pétrole, de poudre, bois brûlé, charbon de bois, plastique ...
Un peu de fruits également (peaux de nectarines).
Bouche : huileuse. Superbe tourbe un peu poivrée, mais aussi accompagnée d'épices. Pétrole, barbecue, cendres chaudes. Belle intégration de l'alcool.
Final : très long, fumé (feu de jachère), tourbé.

Belle tourbe puissante et intéressante sans eau. La grosse influence "brûlée", "cramée" est un peu trop envahissante. Ce n'est pas pour les fillettes !
L'ensemble est très puissant (et ça j'aime) mais encore une fois ce combo charbon de bois/poudre/pétrole a un peu de mal à passer.
Pas forcément ma tasse de thé.
82/100
Commentaire de Alexandre
Le nez, fin est ciselé, met en avant la cendre froide, la tourbe et un peu de jus de citron. Frais, presque ferreux, il montre une belle amplitude. Il se développe par la suite vers des notes plus résineuses (sève). On a aussi un peu de pétrole et d'éther. L'aération ne le développe pas trop, sans doute ce travail avait déjà été réalisé en bouteille. Un nez typique, mais bien fait et tellement agréable.

L'attaque en bouche est finalement assez douce vu le profil : on a du café, qui gagne en amplitude après aération, où il sera accompagné d'un peu de bois, avant une grosse cascade de cendre froide et de tourbe qui vient tout arracher sur son passage. C'est fougueux et puissant. On retrouve aussi un petit quelque chose d'herbacé et de résineux. L'aération développe des notes salées et agrumiques, pour le plus grand plaisir des papilles.

La finale, longue et puissante, est dominée par la fumée de tourbe. On a aussi un peu de végétal (menthe fraîche) et de l'influence marine. Presque collante, cette finale se développe après aération sur des notes plus délicates de sel.

En conclusion, un très bon Ardbeg, dont la seule petite faiblesse, c'est rare, se situe au nez.
89/100

Ardbeg

1975

Age
24 ans
Taux d'alcool
43 %
Embouteilleur
Officiel
liens et cote moyenne
77/100
Ardbeg 1975
Commentaire personnel

Le nez est relativement discret, ce qui est assez inhabituel pour un Ardbeg. De la tourbe et de la fumée mais aussi des relents de massepain mêlés à du foin mouillé. Le tout restant très discret. La bouche est assez agréable, relativement douce, sur le malt, avec de beaux relents légèrement amers, et une très légère acidité avec un caractère relativement aqueux. Une impression globale de trop peu. Trop peu d'alcool, trop peu de fumée, trop peu de tourbe, mais l'ensemble est agréable. La finale a également un léger goût de trop peu. Elle est longue et semble posséder tous les ingrédients pour être extraordinaire, mais elle se contente d'être très agréable. Je pense que l'embouteillage à 43% a été fatal à ce whisky qui semble avoir plus de potentiel que ce qu'il dégage en réalité.
79/100

Commentaire de Antoine
Whisky chocolaté, vineux sur le vin chaud alsacien, avec des relents de barbapappa.Par contre il a une amertume assez prononcé qui en fait que le verre est "spécial" à prendre; peut être est ce du à sa relative ressente ouverture. Un autre whisky que je redécrirai une autre fois après l'avoir regoutté pour plus de précision et que je noterai à cette occasion. En fait relative déception pour le moment mais à priori l'oxydation lui fait du bien donc j'y reviendrai.Un fruité plus présent que lors de la première dégustation, avec ce petit cappuccino au nez, comme sait le faire Ardbeg. En fait au nez on dirait presque un Uiguedail en moins costaud. En bouche la rondeur se perd un peu, mais reste agréable sur le fruit, le fumé restant en retrait pour moi,( et j'aime çà ), ; par contre une amertume bien présente se fait sentir en finale, ce qui pour moi dans ce cas, a tendance à amoindrir sa prestation. Je réévalue ma première note mais pas de trop. Je lui préfère les autres versions que j'ai goutté dans cette distillerie.
75/100

Ardbeg

1990 Roberto Alonzi

Age
No age statement
Taux d'alcool
58,6 %
Embouteilleur
M&H
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 0/100
Ardbeg Roberto Alonzi
Commentaire personnel

Ardbeg

Blasda

Age
No age statement
Taux d'alcool
40,0 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
79/100
Commentaire personnel
Au nez, un doux mélange de notes agrumiques, de tourbe et de fumée. Une fraîcheur inhabituelle pour un Ardbeg. Des soupçons d'herbe coupée.
En bouche, au-delà de la nette impression de délavé, les notes de tourbe sont bien présentes, et le tout manque de corps, malgré les quelques effluves fruitées qui se frayent un passage.
La finale est de longueur moyenne, et la tourbe domine discrètement quelques effluves fruitées.
Bouteille intéressante, mais c'est réellement dommage de l'avoir embouteillée à 40%. Cette impression aqueuse est présente tout au long de la dégustation.
79/100

Ardbeg

Alligator

Age
No age statement
Taux d'alcool
51,2 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
86/100
Commentaire personnel

Couleur: Vieil or
Un premier nez plutôt médicinal rapidement suivi par des notes de barbecue, cendre sèche. La tourbe est présente, quoique assez discrète. Le nez présente un bel équilibre et est modérément complexe.
L'impression en bouche est d'emblée agréable, avec de jolis contrastes entre des notes de fumée, quelques notes acides, des épices et quelques agrumes. Cela ne suffit cependant pas à lui donner de la complexité. Une impression générale de faiblesse en bouche semble se compenser avec la finale.
Cette finale est longue et très agréable. Ce whisky semble ne se révéler qu'en finale. Complexe et équilibrée, cette finale nous offre le plaisir qui nous a manqué en bouche, avec ses contrastes marqués entre les agrumes, la fumée, un soupçon de tourbe.

84/100

Commentaire de Nulty
Nez : tourbe évidemment, bien terreuse, mais pas trop dominante. Sauce barbecue. Des épices. L'ensemble est sympa, l'alcool bien intégré.
Bouche : des fruits, de la fraîcheur. Toujours la tourbe, la fumée, toujours bien maîtrisées. Là encore l'ensemble est équilibré, doux et savoureux.
Final : le gros point positif pour moi. Une explosion de tourbe hyper sèche venue d'on ne sait où. Cela surprend agréablement.

Très agréablement surpris par cet Alligator, c'est un Ardbeg mesuré et bien loin du Ten ou du Supernova.
87/100
Commentaire de Damien
Couleur : dorée, tirant vers le foncé.
Nez : la tourbe arrive au nez assez rapidement, mais se mêlent également des notes de terre et de fumée. L’alcool est également présent, mais discret pour ses 51%.
Bouche : de la tourbe, s’alliant avec quelque chose de plutôt médicinal (quelque chose d’un Laphroaig, mais beaucoup plus discret?). Ensuite arrive l’alcool, plutôt doux, accompagné de notes épicées. C’est chaud et suave en bouche, assez équilibré. Il y a quelque chose de sucré dans ce whisky (fruité ?).
Finale : la tourbe resurgit et reste assez longtemps en bouche. Finalement, tout ce qu’on a ressenti au début de la dégustation s’amplifie dans cette finale. Peut-être un peu moins sucré que la bouche, un peu salé (peu, mais relevant le palais), un peu boisé.
Un très bon Ardbeg. Moins « fougueux » que le 10 ans, moins typé peut-être, mais bien équilibré.
88/100

Ardbeg Hors collection

Ardbeg

17 years

Collection
Authentic Collection
Age
17 ans
Taux d'alcool
58,3 %
Embouteilleur
Cadenhead
Dates
Distill: 1991 Embout: 10/2008
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
84/100
Ardbeg 17 cadenhead
Commentaire personnel

Ardbeg

Old Malt Cask 9 years

Collection
Old malt cask
Age
9 ans
Taux d'alcool
50 %
Embouteilleur
Douglas Laing
Dates
Distill: 1990
Particularité
non filtré à froid
liens et cote moyenne
91/100
Commentaire personnel
Commentaire de Damien
Couleur : dorée, tirant vers le foncé.
Nez : la tourbe arrive au nez assez rapidement, mais se mêlent également des notes de terre et de fumée. L’alcool est également présent, mais discret pour ses 51%.
Bouche : de la tourbe, s’alliant avec quelque chose de plutôt médicinal (quelque chose d’un Laphroaig, mais beaucoup plus discret?). Ensuite arrive l’alcool, plutôt doux, accompagné de notes épicées. C’est chaud et suave en bouche, assez équilibré. Il y a quelque chose de sucré dans ce whisky (fruité ?).
Finale : la tourbe resurgit et reste assez longtemps en bouche. Finalement, tout ce qu’on a ressenti au début de la dégustation s’amplifie dans cette finale. Peut-être un peu moins sucré que la bouche, un peu salé (peu, mais relevant le palais), un peu boisé.
Un très bon Ardbeg. Moins « fougueux » que le 10 ans, moins typé peut-être, mais bien équilibré.
88/100

Ardbeg

28 yo Pale oloroso 1967-1995 cask #575

Age
28 ans
Taux d'alcool
53,7 %
Embouteilleur
Signatory
Fût
Pale Oloroso
Numéro fût
single cask 575
Dates
Distill: 1967 Embout: 1995
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
Forum 94/100
Commentaire personnel
Commentaire de Dede
Couleur : Vieil or

Nez : Unique. Je n'ai jamais humé un nez pareil. Extrêmement camphré, résineux, avec des notes de colle universelle, d'hydrocarbures et peut-être un peu de caoutchouc. De la sciure de bois aussi, ainsi que de la liqueur aux herbes et de la verveine. Derrière se dessinent des fragrances plus douces, huile d'amande douce et vanille, ainsi que quelques relents marins.

Bouche : Quelle fraîcheur ! Le profil si particulier du nez se retrouve en bouche. Difficile à décrire, mais on y retrouve des notes de camphre, de résine, d'eucalyptus, de bonbons à la mélisse et au citron, d'herbes aromatiques. La texture est très grasse et l'alcool un peu plus présent que dans le Cadenhead malgré un degré inférieur. Cet Ardbeg est médicinal certes, mais il lorgne plus vers l'aromathérapie que vers le classique sirop pour la toux.

Finale : Un peu moins longue que celle du Cadenhead, elle se prolonge sur la résine de pin, les herbes aromatique et la verveine. Elle assèche légèrement la bouche.

Conclusion : Un profil tellement particulier ! C'est la première fois que je goûte à un whisky pareil. Toujours est-il que c'est excellent !
94/100

Ardbeg

150th anniversary

Collection
Authentic Collection
Age
18 ans
Taux d'alcool
57,7 %
Embouteilleur
Cadenhead
Dates
Distill: 1974 Embout: 1992
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
Forum95/100
Commentaire personnel
Commentaire de Dede
Couleur : Vieil or
Nez : Beau mélange de tourbe et de sherry, mais pas dans la catégorie monster. Plus chaud et plus animal (viande fumée, cuir) que le whiskyforyou.it, plus puissant aussi, mais tout aussi médicinal et marin. Un bateau-hôpital amarré au port. Il se fait fruité à l'aération, avec des notes de quartiers de pomme fraîches très précises, puis chocolaté. Un malt incroyablement joueur, tantôt chaud, animal et gourmand, tantôt frais et fruité, toujours médicinal et marin.
Bouche : Elle aussi joue sur le chaud/froid. Du fruit (poire), du chocolat, de la tourbe, du camphre, de l'iode, du citron, un peu de menthe aussi, ainsi qu'une note épicée de clou de girofle en fin de bouche. L'alcool est parfaitement intégré, on ne sent absolument pas les plus de 57% de ce whisky. Fucking brilliant !
Finale : La finale est longue, très longue délicatement amère, fruitée et pleine de cendre, avec un sublime retour de la tourbe à la rétro-olfaction.

Conclusion : Ardbeg c'est bon, mangez-en !!!
95/100

Ardbeg

1995

Collection
Connoisseurs Choice
Age
10 ans
Taux d'alcool
40 %
Embouteilleur
Gordon & MacPhail
liens et cote moyenne
84/100
Ardbeg 10 GM
Commentaire personnel
Commentaire de Amor57
Bouteille ouverte le 15 décembre 2005. Dégustation du 13 mai 2006. Le nez est manifestement tourbé et fumé, sur le lilas et le caramel. Riche et complexe, il inspire le respect. En bouche, le bois domine sur la framboise, le caramel et l'herbe séchée. Là aussi, on se fait plaisir autant à le goûter qu'à attendre de le boire. La finale est dans la continuité de la bouche, longue, avec une lente extinction. L'ensemble est superbe et mérite le détour.
84/100

Ardbeg

1992-2008

Age
16 ans
Taux d'alcool
55,7 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Bourbon barrel
Numéro fût
single cask 772
Dates
Distill: 1992 Embout: 2008
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
90/100
Commentaire personnel
Commentaire de ALouis
Couleur:
Or pale à reflets dorés

Nez:
Un nez trés agréable et frais, presque mentholé.
Très parfumé, sur les fruits frais et les agrumes, puis une légère tourbe et beaucoup d'épices et quelques notes boisées.

Bouche:
En bouche il est moins sage et doux, la tourbe se fait sentir avec le feu de bois.
Les fruits frais et le citron viennent ensuite.
Belle texture huileuse qui enveloppe le palais et la langue.

Finale:
Longue finale, persistante avec des notes iodées.
Légère astringence et des notes de toffee et de café.

Un bon Ardbeg sur une tourbe légère avec une belle palette aromatique.
Dommage qu'il est été vendu si cher (192£)
90/100

Ardbeg

Single cask 1991

Collection
Mac Kullick's Choice
Age
12 ans
Taux d'alcool
43 %
Embouteilleur
Mackillop
Numéro fût
single cask 175
Dates
Distill: 17-10-1001 Embout: 10-2003
liens et cote moyenne
86/100
Commentaire personnel
Commentaire de Canis_Lupus
Robe: Or pâle
Nez: Fruité, puis pâtissier. La tourbe est à peine perceptible. A l’aération une très belle note sur la framboise et la groseille. Le nez ne cesse de se développer et de gagner en puissance avec le temps. L’ajout d’eau éteint pas mal le nez.
Bouche: Onctueuse, huileuse, en retrait sur le nez mais sur les mêmes notes. Tout comme le nez, l’ajout d’eau ne lui rend pas service.
Finale : Elle suit les notes de la bouche et du nez. La encore, l’ajout d’eau affadit cette finale tout en révélant une note amère désagréable faute de d’opposant.
Mon impression : Un whisky très agréable, easy drinkable, mais surtout, pas d’eau.
86/100

Ardbeg

8 years

Age
8 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Murray McDavid
Fût
bourbon cask
Numéro fût
single cask MM2998
Dates
Distill: 09-1990 Embout: 06-1999
Particularité
non filtré à froid
liens et cote moyenne
84/100
Commentaire personnel
Commentaire de Canis_Lupus
Robe: Or pâle. Nez: Tout d’abord, du citron jaune, limite marinade. Puis cette note s’efface au profit d’une tourbe humide et un peu minérale. Du sel et une fraîcheur maritime, sans aller jusqu’à l’iode. Un peu de céréale. Une nette présence végétale, très verte. L’ajout d’eau adoucit la note de citron et la fraîcheur au profit des céréales. Bouche: Grasse et onctueuse, harmonieuse mais à l’expressivité contenue, légèrement tourbée. Peut-être une très légère note de réglisse. L’ajout d’eau met un peu de relief, sans plus. Avec le temps, les saveurs se renforcent un peu. Finale : assez nettement sur la tourbe, mais douceâtre, sur une note assez Bowmorienne (lavande, herbes de Provence). Avec de l’eau apparaît un peu de fruit. Mon impression : Etonnamment effacé en bouche pour un (jeune) Ardbeg, il en est du coup délicat. Mais le nez garde une bonne expressivité.
84/100

Ardbeg

1998-2009

Age
11 ans
Taux d'alcool
55,4 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Bourbon barrel
Numéro fût
single cask 1275
Dates
Distill: 1998 Embout: 2009
liens et cote moyenne
86/100
Commentaire personnel
Commentaire de Dede
Couleur : Vin blanc

Nez : Puissant, mais présentant également une belle rondeur. C'est d'ailleurs le sucre vanillé que l'on sent en premier, suivi par des arômes fruités gourmands et acidulés (pomme verte et banane) avant que la tourbe ne se fasse plus présente, amenant des notes marines (iode). A l'aération, de plus en plus de tourbe, le fruité devient moins gourmand (les notes de banane s'évanouissent). Avec de l'eau : la tourbe devient plus sèche et fumée, l'iode est plus présente.

Bouche : Puissante et grasse, l'attaque est aussi sucrée que tourbée (la tourbe est plus médicinale qu'au nez). Puis on retrouve les pommes vertes présentes au nez, du poivre, une touche de sel et d'iode. Très Ardbeg en somme. Avec de l'eau : l'ensemble devient plus vert (amertume végétale) et perd un peu en rondeur. La tourbe connaît a même évolution qu'au nez (plus sèche et fumée).

Finale : Intense et tourbée, on perçoit également les notes sucrées et de pommes présentes à toutes les étapes de la dégustation.

Conclusion : Ne boudons pas notre plaisir : c'est un bon whisky. Mais à 180 livres la bouteilles (prix d'origine), on était en droit d'en attendre un peu plus de bonheur (et de complexité) que de ce bon vieux 10yo !
86/100


Ardbeg

7 years

Collection
The Single Malts of Scotland
Age
7 ans
Taux d'alcool
62,5 %
Embouteilleur
The Whisky Exchange
Dates
Distill: 2000 Embout: 2007
liens et cote moyenne
88/100
Commentaire personnel
Commentaire de Dede
Couleur : Or

Nez : Très puissant et typique d'un jeune Islay. De la tourbe à foison, sur le goudron et la poudre, quelques notes d'agrumes exotiques (citron vert), de l'iode, une touche de douceur vanillée en fond. Notes de café dues à l'alcool. De la richesse et de l'exubérance. Avec de l'eau : apparition de notes métalliques et poivrées.

Bouche : Moins grasse qu'attendu, mais très puissante. Tourbée, légèrement citronnée et poivrée. Un trait d'eau s'impose. Les arômes décelés sur la bouche sèche sont confirmés. Un léger viandé apparaît alors que le poivre se fait plus puissant.

Finale : Longue, sur la tourbe et le citron vert, avec le retour de l'iode.

Conclusion : Un jeune Islay typique qui m'a rappelé le Laphroaig 6yo 2000 SV SFTC après que la bouteille a été bien aérée. Un bon gros jeune peat monster. Roboratif.
88/100


Ardbeg

18 y.o., Whisky for You

Age
20 ans
Taux d'alcool
50 %
Embouteilleur
Whisky for you
Dates
Distill: 1991 Embout: 2009
Bouteille
120 btls
liens et cote moyenne
Forum 93/100
Ardbeg 20 whisky for you
Commentaire personnel
Commentaire de Dede
Couleur : Ambre clair

Nez : Assez timide au démarrage, il se développe de fort belle manière par la suite. D'abord marin, il est vite agrémenté de réglisse, de notes médicinales (sirop pour la toux), d'un léger fruité (pomme), de camphre, de chanvre goudronné, de malt. La tourbe est loin d'être timide, mais toujours sous-jacente, elle est le creuset dans lequel se fondent les autres arômes. Et c'est encore meilleur avec un peu d'eau ! Eucalyptus (pastille Vicks), iode, saucisse fumée, et j'en passe. A la fois très complexe et pourtant simple, on explore ici un registre dans toutes ses nuances.

Bouche : L'attaque est agréablement fraîche, avant de se réchauffer sous l'action conjointe de la tourbe et des épices (poivre). Le milieu voit l'apparition de notes fruitées (pomme) et agrumiques (jus de citron). L'ensemble est terriblement médicinal (toujours le sirop pour la toux). Un peu d'eau bonifie encore cette bouche. Comme au nez, le profil demeure le même mais devient encore plus médicinal et marin, avec plus d'iode, plus de camphre, de réglisse et de bonne médecine. La très légère gêne que pouvait occasionner l'alcool disparaît complètement, ne laissant s'exprimer que le meilleur.

Finale : Longue, réglissée, salée et tourbée. Excellente.

Conclusion : Waow !!! J'avais peur de m'être laisser emporter lors de la session WA qui m'a vu acheter deux bouteilles de ce breuvage, mais je n'ai plus aucun regret. Mon meilleur Ardbeg à ce jour, devant le 1977. Quand on sait que ce whisky est censé ressembler aux vieux Ardbeg (dixit un certain SV), on comprend mieux pourquoi ces derniers sont tant prisés. Je reviens après avoir vendu mon âme au diable pour m'acheter un 1974 Provenance et un 1967 Kingsbury !
93/100
Commentaire de Sebou007
Nez : brioche grillée, fumée, feu de bois.
Magnifique ! Ca me rappelle l'Ecosse et une des raisons pour lesquelles j'aime le whisky.
Noisette, amande, nougatine (presque tarte tatin) avec ce joli côté zeste d'orange amère, citron confit et sel. Ca sent un peu la charcuterie fumée.
C'est chaud, c'est rond avec un alcool bien intégré.
A l'aveugle, je me serais fait avoir, j'aurais parié sur un Laphroaig de 15 ans environ.

Bouche : en parfaite phase avec le nez, la bouche est chaude, envahissante, sur la tourbe, la fumée, les agrumes (marmelade et jus de citron).
Goût de pain grillé beurré, un peu de caramel. La dilution ne lui a pas enlevé son caractère. Ca reste énergique.
On sent une certaine amertume boisée balancée par une fraicheur d'eucalyptus ou de camphre.

Finale : Longue, chaude, poivrée, sur la fumée (la cendre) et le sel.

Conclusion : Un excellent Ardbeg, oscillant entre le fin (parfois) et le brut, mais très très plaisant.
On retrouve tout ce qu'on attend d'un bon whisky tourbé, le côté fruité en prime.
Un très bon moment. On en reveux ! On en reveux !
92/100

Ardbeg

Smokehead

Age
No age statement
Taux d'alcool
43 %
Embouteilleur
Ian McLeod
Particularité
( Ardbeg?)
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT2010 84/100
Smokehead
Commentaire personnel

Ardbeg

Airigh nam Beist, batch 3

Age
17 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Officiel
Dates
Distill: 1990 Embout: 2008
Particularité
( Batch 3)
liens et cote moyenne
Forum 89/100
Commentaire personnel
Commentaire de Dede
Couleur : Or

Nez : Tourbé, marin (iode mais surtout embruns) et minéral, mais aussi agréablement frais, sur le citron. Il devient plus médicinal à l'aération, se faisant légèrement camphré. Puis apparaissent des notes animales de viande rouge crue.

Bouche : Fluide, elle se développe sur la tourbe et le citron, les pastilles pour la toux et le sel sur fond de notes végétales un peu amères (réglisse). Les 46% sont très bien exploités, on ne ressent ni faiblesse, ni brûlure alcoolique. A noter une note fraîche et florale, curieuse, fugace mais loin d'être désagréable qui naît en haut du palais pour s'évanouir en fin de bouche.

Finale : Longue et intense, sur la tourbe, le sel et la réglisse.

Conclusion : Un très bel Ardbeg, puissant, sans rondeur, et plus complexe que supposé au premier abord. J'aime beaucoup.
89/100

Ardbeg

Airigh nam Beist, batch 2

Age
17 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Officiel
Dates
Distill: 1990 Embout: 2007
liens et cote moyenne
89/100
Ardbeg airgn nam beist 2
Commentaire personnel
Commentaire de Pierre Giraudo
Couleur : Or intense et scintillant.
Nez : Affirmé ! Tourbe puissante, Citron, Iode, goudron.
Bouche : Corps assez plein, huileux. Le nez est confirmé, la tourbe est puissante, et persistante. Attaque très vive. Whisky poivré très appétissant. Robustesse. Un zeste de citron. Une pointe de souffre. Gout malté de la céréale.
Finale : Huileuse. Longue en intensité.Tourbe persistante. Citron, poivre, iode, sel.

Il s'agit là de mon meilleur Ardbeg. Complexe, puissant. On peut facilement en tomber amoureux.
89/100

Ardbeg

Rare Auld Cask Strength 15 years

Collection
Rare Auld Cask Strength
Age
15 ans
Taux d'alcool
58,9 %
Embouteilleur
Duncan Taylor
Dates
Distill: 10/1993 Embout: 07/2009
liens et cote moyenne
90/100
Commentaire personnel

Ardbeg

1975-2006

Age
No age statement
Taux d'alcool
54,2 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Sherry butt
Numéro fût
single cask 1375
Dates
Distill: 1975 Embout: 2006
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros =25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
88/100
Commentaire personnel
Commentaire de ALouis
Couleur:
Ambrée à reflets rougeâtres.
Nez:
Nez assez complexe, d'abord floral et parfumé.
On ne sent presque pas le sherry puis viennent des notes de vanille, toffee et épices du sherry.
Fruits secs et des notes marines, sur l'iode.
Aprés aération des arômes fruités en arriére plan apparaissent: pomme et mangue.
Bouche:
Pas de tourbe au nez mais en bouche oui, tourbe légère.
Saveurs chaudes de chocolat, pruneau et phénol, belle alliance de la tourbe et du sherry.
Finale:
Légère astringence et une finale longue et chaleureuse.
Un bon Ardbeg, trés beau nez mais bouche en deça.
En tout cas rien ne justifie son prix de vente de 400£.
Il perd 1 point à cause du prix.
88/100

Ardbeg

Old Malt Cask 1973-2000

Collection
Old malt cask
Age
27 ans
Taux d'alcool
50 %
Embouteilleur
Douglas Laing
Numéro fût
single cask 2919
Dates
Distill: 1973 Embout: 2000
Bouteille
282 btls
Particularité
non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 95/100
Ardbeg OMC 1973
Commentaire personnel
Commentaire de Pompix
Le nez est d'emblée très frais, fin, ciselé avec une belle minéralité (granite) ainsi qu'une tourbe délicate mais bien présente, des notes de charbon, un air marin rappellent l'iode et les fruits de mer ainsi que des fragrances de "chair à poisson" (celles que je retrouve parfois dans certains PE). Les fruits sont également de la partie avec le combo typique d'Ardbeg : citon/fruits blancs(pomme).
En bouche, l'attaque est douce, fruitée, épicée et tourbée. Belle symbiose entre tous les éléments.
La finale est longue sur la cendre/graphite et légèrement fruitée.

Vraiment un superbe Ardbeg, un de mes meilleurs goûtés à ce jour.
93 voire 94 pts.
93/100
Commentaire de Kell
Nez: Puissant et très minéral. Pommes vertes/citron, tourbe cendrée très fine, iode et son cortège de notes maritimes (huitres, algues)
Bouche: la première gorgé m’a vraiment paralysé la gorge, la densité de cette expression est proprement hallucinante ^^
Une magnifique texture d’huile d’olive de qualité. C’est le jus de citron légèrement sucré qui domine ici sur les pommes vertes Ardbegiennes. La tourbe est légère,cendrée, patinée, parfaitement intégrée. Très sec et minéral il est accompagnée de superbes épices (poivre, gingembre)
Finale: une éternité de citron minéral

Ultra dense, sharp et merveilleusement équilibré.

96/100

Ardbeg

Supernova 2010

Age
No age statement
Taux d'alcool
60,1 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
87/100
Ardbeg supernova 2010
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Nez : au premier abord, la tourbe est omniprésente, même si une certaine fraîcheur transparaît. Une légère pointe d'agrumes. Pas facile de gratter sous cette tourbe ... un aspect animal également, à mi-chemin entre une viande fumée et du cuir. On sent bien sûr l'alcool. Après 5-6 minutes, la mer s'exprime avec quelques bouffées d'embruns, des coquillages vides sur une plage. Citronnelle. Après vingt minutes, l'ensemble est plus végétal (haie) avec une pointe de sparadrap.
Bouche : grosse attaque tourbée et fumée même si la texture est étonnement liquoreuse. On sent qu'il y a des fruits là-derrière, mais bien difficile de discerner autre chose. Même avec de l'eau cela me reste impossible à décrire plus en profondeur, la tourbe et l'alcool étant vraiment très présents. Avec encore plus d'eau, un peu de menthe semble se faire jour.
Final : long et tourbé, épais, on a l'impression de pouvoir le mâcher.

Ce Supernova apparaît très complexe ... à décortiquer !
Je dois avouer que c'est presque impossible pour moi d'y trouver autre chose que cette tourbe envahissante tant elle est puissante.
Un challenge, sans aucun doute.
86/100

Ardbeg

1972-2004 for France

Age
32 ans
Taux d'alcool
49,2 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Bourbon Hogshead
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
Forum95/100
Commentaire personnel
Commentaire de ALouis
Couleur: Or
Nez: Superbe nez à la fois expressif et élégant réunissant tous les éléments d’un bon islay :
Une tourbe fine et ciselée sur l’antiseptique et l’hôpital joliment mêlée aux agrumes, citron et pamplemousse.
Il évolue ensuite sur des notes plus marines d’algue, d’huitre et de coaltar.
Avec l’aération le nez se fait plus minéral et citronné.
Bouche: La bouche est démente, complexe et easy drinkable à la fois.
Les arômes du nez sont tous là mais tout est superbement fondu, vous mixez soigneusement tourbe, plus sur le goudron cette fois, citron, algue, huître, coaltar et de belles notes minérales et vous obtenez ce divin nectar.
Finale interminable sur la tourbe, le citron et la pierre mouillée.
32 ans de fût et pas une trace de bois, un Ardbeg typique de ce millésime.

95/100

Ardbeg

12 years old 1998/2011

Collection
The Nectar of Daily Drams
Age
12 ans
Taux d'alcool
55,4 %
Embouteilleur
Bresser&Timmer / The Nectar
Dates
Distill: 1998 Embout: 2011
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum87/100
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Nez : très belle tourbe citronnée, présente mais fine à la fois. Une jolie influence marine également. Légères notes fermières, terreuses. Des fruits aussi : pommes.
Bouche : explosion de tourbe, très puissante. Fruits rouges. Avec de l'eau, devient plus liquoreuse. Pâte d'amande.
Final : moyen-long, salé et fumé.

Un Ardbeg très plaisant, avec une superbe tourbe puissante mais parfaitement maîtrisée.
84/100
Commentaire de Tomy63
Couleur: paille
Nez : Très expressif, magnifique, très "Ardbeg", tourbe, iode, un côté médicinal puis des fruits, citron, poire et pomme. Quel nez !
Bouche : Un peu en-dessous du nez. On retrouve les mêmes arômes, mais il a besoin d'un peu d'eau. Alors le fruité prend le pas sur la tourbe. Puissant mais l'alcool est très bien intégré.
Finale : Longue, puissante. Un peu d'amande également.

Note 89/100 Bien au-dessus de l'Ardbeg Ten à mon avis, plus puissant, plus fruité et plus complexe.
89/100

Ardbeg

Smells like teen spirit

Age
No age statement
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Taste Still
Numéro fût
single cask 1796
Dates
Distill: 1998 Embout: 2010
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
84/100
Ardbeg Taste Still
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Goûté blind.

Nez : tourbe très présente, elle est marine, salée. Des embruns, des algues, des coquillages. Tout en contraste on trouve des agrumes (citron), du menthol, de l'eucalyptus. On a également un peu de caoutchouc qui me rappelle les whiskeys Connemara, un léger pétrole aussi. Par la suite, des notes florales très jolies se développent, voire du miel. Voici un nez qui, s'il n'a rien d'exceptionnel dans l'originalité ou la vigueur des arômes, sait s'exprimer.
Bouche : la texture est huileuse, agréable. L'attaque est un peu faiblarde mais l'ensemble prend de l'ampleur graduellement pour finir sur une belle tourbe épicée (poivre, "mélange 5 épices") et beaucoup de fumée. On a droit à un peu de pamplemousse sur le tard.
Final : là aussi c'est moins bien avant d'être mieux. Assez long, tourbe poivrée, légères amandes.

Un whisky honnête dont le nez est vraiment sympa. Le palais est moins intéressant, un poil trop réduit peut-être, mais plaisant.
84/100

Ardbeg

17 years, 1979-1996 for USA

Age
17 ans
Taux d'alcool
64,3 %
Embouteilleur
Adelphi
Numéro fût
single cask 11928
Dates
Distill: 1979 Embout: 1996
Bouteille
258 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
Forum90/100
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Nez : me plonge dans la vieille armoire à pharmacie en bois de ma grand-mère, ce mélange de produits désinfectants et de vieux bois en fond. On a aussi de la fumée, de la tourbe fine, citronnée et maritime. Feu de bois, charbon de bois, une légère influence minérale, comme des cailloux mouillés. Par bouffées, quelques apparitions d'un aspect végétal marqué.
Bouche : quelle puissance ! Mais malgré le degré cela est tout à fait buvable. La texture est sublime, épaisse, huileuse mais pas grasse (hum ... ?). Tourbe toujours citronnée, un quelque chose du vieux Calva, menthe, épices.
Final : long, fumé, tourbé avec une pointe d'écorce d'orange.

Un superbe whisky, qui développe en bouche une puissance et une texture assez géniales. Je suis moins emballé par les saveurs en elles-mêmes, peu de complexité et lorsqu'on sort de la tourbe et du citron, peu d'expressivité.
89/100
Commentaire de Alexandre
Le nez est puissant et ciselé, sur des notes de tourbe et une influence marine, au moins dans un premier temps. Il y a aussi beaucoup de cendre froide, de fumée, et un quelque chose de sucré qui tente d'équilibrer cette fougue tourbée (bonbon sucré). Avec l'aération, apparaissent des braises, un peu de sel et de pétrole. Ce nez fait alors le tour d'un peu tout ce qui peut se trouver dans un tourbé, avec une puissance peu commune. L'ajout d'eau ne remet pas en cause cette complexité, mais ouvre les arômes. Cela permet à la fumée de prendre clairement le dessus, au détriment des saveurs marines.
L'attaque en bouche est plus douce que le nez le laissait à penser, sur les épices douces et le chocolat noir. Puis, une vague fumée et tourbée très huileuse et précise vient frapper le palais, avant une fin plus liquoreuse sur les amandes. L'aération développe les arômes tourbés, avec de la cendre froide, et laisse apparaître clairement du citron. Même l'ajout d'eau ne remet pas en cause cette puissance du milieu de bouche.
La finale, un peu moins expressive que la bouche, est longue, sur la fumée et la cendre froide. On trouve aussi quelques agrumes (citron) et de la ciboulette. Elle est plus ferreuse après ajout d'eau.

En conclusion, un Ardbeg fougueux, puissant, à qui il faut du temps et de l'eau pour se montrer sous son meilleur jour. Mais l'attente vaut le coup.
90/100

Ardbeg

Provenance, first release

Age
No age statement
Taux d'alcool
55,6 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Bourbon
Dates
Distill: 1974 Embout: 18/11/1997
Bouteille
5000 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 92/100
Ardbeg Provenance
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Nez : tourbe, agrumes (citron), algues, feu de bois, très jolie fumée. Pommes cuites un peu caramélisées, confiture d'abricots. Très légère vanille, un peu sucré, quelques notes florales.
Bouche : très épaisse et huileuse, couvrante. Tourbe piquante et maritime, fumée un peu industrielle. Rappelle par certains aspects un vieux calva. Un peu vert également, de la menthe. Épices (gingembre, poivre).
Finale : longue, fumée plus que tourbée, jolie sucrosité.

Très bel Ardbeg, puissant mais surtout doté d'une texture en bouche incroyable.

90/100
Commentaire de Alexandre
Le nez, frais, recèle beaucoup d'agrumes (citron glacé) et de la pomme. La tourbe est dans un premier temps discrète, comme dans un écrin qui serait enrobé par ces senteurs sucrées. L'intégration est parfaite, même si ce nez est un peu discret. En cherchant bien, la tourbe se fait assez rapidement très douce, végétale. On a aussi quelques céréales et du chocolat amer, avec toujours cette présence sucrée et acidulée. Après aération, on observe du caramel et du chocolat qui se fait davantage sucré. Un excellent ensemble, qui manque juste un peu de présence.

L'attaque en bouche, plus puissante que le nez le laissait à penser, est sur le végétal et le chocolat noir. On a ensuite une belle tourbe fumée, des agrumes (orange) avec un petit côté piquant / herbacé, et une belle cendre froide. Le défilement des différentes arômes, excellemment intégrés entre eux, est impressionnant. On a aussi du chocolat amer, du café, et un petit quelque chose faisant penser à du sucre glace. Avec l'aération, un côté plus effervescent et ferreux se montre, toujours dans une très belle fraîcheur. L'eau lui apporte du goudron.

La finale, très longue, est plus marine que le reste. On y retrouve de la tourbe, du varech et un peu d'anis. L'ajout d'eau la rend plus florale.

En conclusion, un très bon whisky aux arômes excellemment fondus et intégrés. Dommage que le nez manque de puissance et que la bouche montre un petit côté monolithique après quelques temps dans le verre.

91/100
Commentaire de Kell
Nez: pommes acidulées, tourbe, fumée mais pas celle de viande séchée qu’on trouve chez d’autres cousins Islay, plutôt de l’encens ou du papier d’arménie. A ça s’ajoutent des notes maritimes (huître, algues séchées) et médicinales (camphre) pour un tour complet de l’ile.
On est pas à des années lumières des marqueurs des OB récent, notamment le Ten mais avec un coefficient multiplicateur de 2 ou 3.
Le nez est assez protéiforme, les notes varient d’un instant à l’autre ce qui le rend particulièrement ludique.

Bouche: Le plus extraordinaire mélange pommes acidulées, thé fumé et tourbe maritime (jus d’huitre) le tout rehaussé aux épices: gingembre, poivre, cannelle.
Le corps est dense, proche des huiles d’olive de grande qualité, les arômes sont puissants mais équilibrés, la tourbe ne prédomine pas comme sur les OB récents.

Finale: tourbée évidemment mais alliant puissance et élégance, épicée, interminable

96/100

Ardbeg

1976-2008

Age
31 ans
Taux d'alcool
52,4 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Sherry butt
Numéro fût
single cask 2397
Dates
Distill: 1976 Embout: 2008
Bouteille
519 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 94/100
Commentaire personnel
Commentaire de Dede
Couleur : Ambre pâle

Nez : Ca démarre comme un Islay ordinaire, tourbe, citron, mer. Mais minute après minute, il gagne en ampleur et en complexité, avec l'apparition de ces belles notes résineuses et camphrées typiques des vieux Ardbegs. Puis arrive le sherry et sa cohorte de cacao et de vinaigre balsamique. De son alliance avec la tourbe naissent les hydrocarbures, la fumée de charbon, la tabac, le goudron, le cuir. Fab'... L'ajout d'eau ajoute encore à son intensité.

Bouche : Tourbé et résineux, avec des notes évoquant la violette, loin toutefois de l'aspect chimique des Bowmore 80's. Elle se développe sur l'amertume de la gentiane, le camphre, la Chartreuse, le clou de girofle, toujours la fumée de charbon et le goudron, mais encore le cacao et les agrumes (citron, mais surtout orange). Enorme, et peut-être encore meilleur avec un peu d'eau qui délie les arômes.

Finale : Longue, extrêmement tourbée et marquée par la gentiane avant un subtil retour acidulé et floral.

Conclusion : Dans l'absolu, c'est trop cher. Mais si vous cherchez raison valable pour vous mettre en froid avec votre banquier, n'allez pas plus loin. C'est exactement pour ce genre de dram qu'aucun autre spiritueux n'est parvenu à prendre la place du whisky dans mon cœur. Divin.

94/100

Ardbeg

1976, for La Maison du Whisky

Age
31 ans
Taux d'alcool
54,2 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Sherry butt
Numéro fût
single cask 2397
Dates
Distill: 21/11/1976 Embout: 10/06/2008
Bouteille
519 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
87/100
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Goûté blind.

Nez : tourbe un peu vanillée, hydrocarbures, charbon, fumée, embruns, quelques notes terreuses (voire fermières ?) et végétales un peu plus sèches. Sherry discret : chocolat blanc, moka. Un peu de réglisse. Sel. La tourbe est très jolie mais le reste ... ça va encore être un vieux Lagavulin ou un Ardbeg 1972 ce truc ....
Bouche : toujours cette belle tourbe maritime, on a droit également à une délicieuse texture huileuse. Le bois ressort joliment. Peut-être des pommes, un léger sherry. Résineux, camphré. Fumée salée.
Finale : moyennement longue, un peu épicée, fumée, maritime. Fruits (agrumes ?) en toute fin.

La tourbe très fine, délicate, est superbe. Elle alterne entre le franchement maritime et des influences plus terrestres. Malheureusement le reste manque d'expressivité, de ... ça ne me fait pas vibrer quoi.

87/100

Ardbeg

Old Malt Cask 1972-2000

Collection
Old Malt Cask for Alambic Classique
Age
28 ans
Taux d'alcool
50,1 %
Embouteilleur
Douglas Laing
Dates
Distill: 11-1972 Embout: 11-2000
Bouteille
234 btls
Particularité
non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 91/100
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Goûté blind.

Nez : tourbe sèche, un peu d'hydrocarbures, de macadam. Pamplemousse, orange mais aussi fruits du verger. Terre sèche. Des traces de sherry : noisette, cuir. Gingembre. Cela paraît un peu fermé par l'alcool. Un peu de bacon grillé. Quelques arômes marins, sel, embruns.
Avec de l'eau : plus terreux, des fruits rouges. Redevient plus marin ensuite ...
Bouche: attaque tourbée, maritime (huîtres). Les agrumes arrivent ensuite en force. Toujours cette belle présence du sherry. Cela se calme assez rapidement malheureusement. Texture épaisse, soyeuse très sympa. Très fondu.
Après dilution, beaucoup plus délicat et fin. Toujours très fondu, texture hyper liquoreuse, j'adore.
Finale : longue, fumée, maritime. Un peu boisée, juste ce qu'il faut. Épices. Belle fumée.

Très fin et très complexe, constamment en évolution, sans aucun doute un whisky haut de gamme ... mais j'ai un peu de mal avec la manière dont toutes les saveurs sont fondues et cela manque un poil de watts en bouche.

89/100
Commentaire de Alexandre
Le nez est très frais et expressif. Il y a de la tourbe sèche, de la cendre froide, et un petit côté fermier. Secondairement, on trouve du fer, de l'iode et quelques traces de noix. C'est très intense et extrêmement bien intégré. Avec l'aération, une belle sensation maritime va s'ajouter à tout cela, mais aussi quelques agrumes (citron) et des senteurs résineuses. L'eau lui apporte des céréales. Un excellent nez en un mot.

En bouche, on retrouve cette très belle tourbe, plus végétale qu'au nez, et de la fumée. On a aussi quelques influences marines là aussi, et toujours cette cendre foide. Le tout donne un bel ensemble extrêmement bien intégré. Avec le temps, le marin se fait de plus en plus présent, avec pas mal d'iode. Quelques traces de chocolat noir également. L'eau ne change rien.

La finale, interminable, offre un beau mélange entre les arômes tourbés et végétaux. On a encore cette petite sensation ferreuse également. Avec ajout d'eau, on aperçoit quelques clous de girofle.

En conclusion, un excellent Ardbeg, qui ne décoit pas, porté notamment par un excellent nez.

92/100

Ardbeg

Dun Bheagan 1996-2009

Collection
Dun Bheagan
Age
No age statement
Taux d'alcool
48 %
Embouteilleur
Ian McLeod
Dates
Distill: 1994 Embout: 2009
Particularité
( casks 794/800)
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 82/100
Commentaire personnel
Commentaire de Dagde
Nez : Une tourbe bien présente (entre brulé léger, sel et des touches plus tcasks 794/800erreuses) accompagnée de pomme verte et de malt. On sent également que les épices s'invitent à l'ouverture.

Bouche : Pas de doute la tourbe emporte tout et reste dans le pure style Ardbeg. On retrouve le malt, les épices (sèches) et le chocolat noir. La texture n'est pas suffisamment enveloppante mais l'alcool est assez bien intégré.

Finale : L'amertume se poursuit pour se lier à cette tourbe fumée (parfois proche du caoutchouc). Si la longueur est bien là, la finale n'est pas très agréable. L'arrière-bouche revient sur le fruité.

Commentaire : Un Ardbeg sans grande surprise. La tourbe est dominatrice et les épices sont un peu sur-exprimées. Il n'y a pas une grosse complexité mais surtout l'amertume joue un peu trop des coudes jusqu'aux dernières saveurs.

82/100

Ardbeg

Ardbog

Age
No age statement
Taux d'alcool
52,1 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Bourbon barrels & Manzanilla butts
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 86/100
Commentaire personnel
Commentaire de Tomy63
Couleur : or.
Nez : assez fermé, même après une bonne aération dans le verre, peu expressif, et légèrement alcooleux. Un peu de tourbe dans le fond bien sûr, un peu de citron, de vanille, de fumée de barbecue, d'iode.

Bouche : mieux que le nez, l'alcool est mieux intégré et c'est plus expressif, légèrement sucré, vanillé, citronné, notes de réglisse et d'épices aussi, noisette, caramel. Iode, anchois, tourbe assez grasse, assez typique d'Adbeg. Whisky assez facile à boire, avec sa tourbe un peu sucrée et vanillée. Le corryvreckan bu en parallèle semble plus complexe, plus puissant, moins sucré, moins facile et beaucoup plus long.

Finale : assez longue, tourbée, réglissée, épicée et vanillée.

Note : 86/100. Passé le nez, on a affaire à un bon petit whisky, une version facile d'Ardbeg, loin du niveau du Corryvreckan et du Uigedail pourtant vendus moins cher. Le Ten est moins gourmand mais a peut-être plus de personnalité, s'il n'était pas réduit il serait probablement meilleur. Mais il n'y a rien d'immonde non plus dans ce whisky

86/100

Ardbeg

30 years

Collection
Dumpy bottle
Age
30 ans
Taux d'alcool
52,2 %
Embouteilleur
Signatory
Numéro fût
single cask 1138
Dates
Distill: 22-3-1967 Embout: 24-8-1997
Bouteille
557 de 580 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT2013 93/100
Ardbeg Signatory 30
Commentaire personnel

Ardbeg

Dun Bheagan, 1998-2012

Collection
Dun Bheagan
Age
14 ans
Taux d'alcool
42,9 %
Embouteilleur
Ian McLeod
Fût
Oloroso Sherry finish
Dates
Distill: 06/1998 Embout: 2012
Particularité
( Casks 91031/91032)
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
86/100
Commentaire personnel
Commentaire de Damien
Couleur: or foncé

Nez: tourbe fumée (viande séchée), sherry. Le nez est doux. On ressent quelques épices. L'alcool est léger. Présence de malt.

Bouche: l'entrée est légère. On sent de la tourbe, du sel (iode), des épices. On dénote également des notes boisées. L'alcool est bien intégré au sherry, les deux se mêlant agréablement.

Finale: finale chaude, mais pas énorme. En laissant un peu de temps, la tourbe revient (viande séchée encore une fois).

En conclusion, un whisky agréable, léger, bien fondu entre tourbe et sherry. Manque peut-être un peu de finale.

86/100

Ardbeg

Feis Isle 2011

Age
13 ans
Taux d'alcool
55,1 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
PX
Dates
Distill: 1998 Embout: 2011
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
Forum 92/100
Commentaire personnel
Commentaire de Alexandre
Le nez montre un envoûtant mélange de saveurs tourbées et de sherry gourmand. On a de tourbe fraîche, minérale et ciselée, accompagnée de cendre froide et de senteurs marines, mais aussi des raisins secs et des noisettes. La relation peaty / sherry est juste parfaite. Avec l'aération, la bestiole devient encore plus complexe, avec du chocolat noir et de la pâte d'amande. L'eau le rend beaucoup plus austère, avec un aspect plus ferreux.

La bouche confirme la très bonne utilisation du fut de PX : on a une attaque sur le sherry (chocolat, noisettes) avant une tourbe typique de la distillerie, fraîche, ciselée, puissante et précise. L'ensemble est très bien charpenté, rien ne dépasse. On aperçoit également une pointe de fruits exotiques. Mais ce qui marque, c'est comme au nez, la perfection du mélange sherry / tourbe. L'eau met en avant la tourbe.

La finale, longue et chaleureuse, est la fumée de tourbe et les crustacés. On a aussi un peu de chocolat.

En conclusion, un excellent peaty / sherry, tout simplement. Bien au dessus des souvenirs que j'ai de l'Uigeadail en tout cas.

92/100

Ardbeg

1974-1995

Collection
Connoisseurs Choice
Age
No age statement
Taux d'alcool
40 %
Embouteilleur
Gordon & MacPhail
Dates
Distill: 1974 Embout: 18-12-1995
Particularité
( Import Jacques)
liens et cote moyenne
Forum 93/100
Commentaire personnel
Commentaire de PatGVA
Une véritable bombe malheureusement introuvable.

Nez : crème, huître, salin, coing, menthe, coquillage, phénoménale, long et intense sublime.
Bouche : crème, tabac, café, coquillage, huître, magnifique, long et intense.
Finale : interminable sur la crème l'huître le café, salin

Fabuleuse bouteille avec une note qui ne saurait être inférieure à 93/100 dans mes livres.

Moments d'exception ou tout s'efface et on entre en communion avec le whisky

93/100

Ardbeg

Provenance 1974-2000 (version for Asia)

Age
No age statement
Taux d'alcool
55 %
Embouteilleur
Officiel
Dates
Distill: 1974 Embout: 2000
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
liens et cote moyenne
Forum 95/100
Commentaire personnel
Commentaire de PatGVA
Cette bouteille ouverte depuis un certain temps (1 mois), est une pure merveille

Apparence : Mordorée, huileuse,
Nez : D'abord on a peine a croire au mythe et une, très discrète première vague sur le jus d'huître et la craie nous invite au voyage, une 2ème vagues nous apporte la crème, le toffee, le poivre blanc, la réglisse, le cumin, l'orange amère, cannelle, la menthe, pomme verte un peu sonné on reçoit alors la 3ème vagues sur la laitue, la chicorée, la cire, le bonbon Vix, l'encaustique, la crème aigre, le bonbon acidulé, la tarte tatin, l'encre, le champignon, le sous-bois humide. Bon on va arrêter là, on pourrait parler du nez toute la nuit, c'est tout simplement hors du commun.
Bouche : 1ère bouche crème, jus d'huître, sous bois, champignon 2ème bouches cumin, orange amère, menthe, haricot vert, 3ème bouches pomme verte, chicorée, bon acidulé, l'encaustique, wasabi, curcuma, gingembre, lait acidulé, sucre d'orge, herbe de Provence.
Finale : infinie sur la crème, le jus d'huître, la compote de pomme, la cannelle, la chicorée, le réglisse, la cire, l'encaustique, la menthe, gingembre, thym, herbe de Provence (après 1/2 heure j'ai encore la bouche remplie d'arôme)
95/100
1ère dégusté sans dilution 2ème avec une petit dilution et la 3ème avec une dilution plus importante

95/100

Ardbeg

New Galileo

Age
13 ans
Taux d'alcool
49 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Marsala finish
Dates
Distill: 1999 Embout: 2012
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 84/100
Ardbeg Galileo
Commentaire personnel
Commentaire de Jeep
Goûté vite fait tout à l'heure.
Je n'y ai pas forcément trouvé une influence du marsala finish.
Au nez, c'est jeune et frais. Fruit frais et surtout de la poire bien mure. menthol. En tout cas, la tourbe m'a semblé relativement discrète.
En bouche, au contraire, elle fait son apparition et cache tout le reste (si tenté qu'il y ait autre chose). Néanmoins, c'est trop monolithique. De plus, l'alcool se fait un peu sentir malgré que ce soit dilué à 49%.
La final est assez longue. Sur la tourbe bien sûr.

Mouai, un whisky tout à fait correct. Mais rien d'extra

83/100
Commentaire de Owidram
Robe Or jaune bien soutenue.

Un nez un peu insaisissable, des notes de cuir neuf, une tourbe végétale bien présente sont un peu frontales.
Un côté eucalyptus m'a un peu rappelé un Laphroaig 10, mais le whisky ne se limite pas à cette impression.
De la cendre, du sucre roux, et un fond de caramel brûlé, des notes d'anis. Je n'ai pas particulièrement d'arômes
fruités.
Beaucoup de caractère et une certaine finesse. Un nez qui se mérite et qui ne se livre qu'en se concentrant bien.

Je m'attendais à quelque chose de relativement rond en bouche mais c'est plutôt mordant, voire poivré-pimenté.
Je craignais un peu de retrouver les mêmes arômes de barbecue prédominants de l'Alligator.
Ici du feu de bois, OK, mais pas ce côté "planche de bois neuf" qui m'avait tellement déçu dans l'Alligator. Ouf.
Combiné avec des notes de menthol et de piment, et un côté vineux, le tout est bien équilibré.
L'alcool m'a paru plus prononcé subjectivement que les 49° en présence, ce qui donne un côté cask strength bien agréable.

Finale plutôt longue, légèrement réglissée, un poil anisée même, un certain "gras" se manifeste, qui chatouille la langue.
Puis un côté sucré/bonbon en toute fin, et là encore le menthol.
C'est là que le whisky pêche pour moi par un manque de fondu et de complexité.

Conclusion:
Pour moi la "patte" élégante d'Ardbeg est bien présente.
Et c'est très bien fait, élégant, intéressant même, mais un peu brut de décoffrage.
Je n'en stockerai pas d'autres bouteilles pour les vieux jours mais ne bouderai pas mon plaisir à déguster celle-ci.

85/100
Commentaire de Owidram
La bouteille commentée ci dessus à l'ouverture à tellement évoluée depuis que je me dois de faire un nouveau CR qui n'aura strictement rien à voir avec le précédent:

Nez sur les fruits rouges ( framboise ), vineux. La tourbe médicinale est là, en contrepoint et vraiment en second rideau. Ça reste assez élégant mais beaucoup plus facile. Notes de roses et de litchi qui font penser à un gewurztraminer.

Bouche fluide et facile, marquée par un côté tannique, vin rouge, avec une petite amertume sur la langue qui simplifie l'ensemble mais une pellicule grasse qui vient enrober tout ça. C'est pâtissier cette histoire là.

La longueur un peu amère Sèche un peu et ce n'est pas le côté bonbon et réglisse qui s'y associe qui lui donnera beaucoup d'ampleur. Un bois grillé pas des plus élégants apparaît en toute fin.

aucune violence, ce malt s'est vraiment transformé en peu de temps en quelque chose de beaucoup plus facile et consensuel qu'à l'ouverture.

S'il continue sur cette voie c'est pas gagné. En tous cas le manque de puissance me dérange et les 50° en font 40° pour moi ce soir. Heureusement que le poivre se manifeste en finale, après s'être bien fait attendre.

85/100

Ardbeg

Ardbog

Age
No age statement
Taux d'alcool
52,1 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 88/100
Ardbog
Commentaire personnel
Commentaire de Stephane
Ma première impression est tout à fait positive.

nez :
fortement tourbé et fumé. goudron. fraicheur marine. agrumes. soupçon de sherry (fruits rouges, chocolat, pot pourri floral).

bouche :
Reprend le bouquet. évocation de tarte aux pommes au feu de tourbe (me demandez pas comment).
cerises et fruits rouges, agrumes, délicieusement et subtilement fruité, m'évoque le Laph PX que j'aime aussi beaucoup, en un peu plus sec et puissant.
Equilibre général (alcool, bois...) excellent, bonne longueur.

Pour moi sans pb au niveau du Corry, de l'Airigh et autres meilleurs Ardbeg sortis ces dernières années (bien sûr sans commune mesure avec les monstres des 60ies/70ies mais ça tout le monde le sait :)
Un bon 87/88.

88/100

Ardbeg

Kidalton 7 years

Collection
Archives
Age
7 ans
Taux d'alcool
54,4 %
Embouteilleur
Whiskybase
Fût
Hogshead
Numéro fût
single cask 9396
Dates
Distill: 08/2007 Embout: 09/2014
Bouteille
170 btls
Particularité
Brut de fût
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 83/100
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Goûté en aveugle lors de la soirée PS du 12/02/2015.

Nez : tourbe plutôt grasse, mais moins que le Kornog précédent. Pomme verte, citron. Paille, herbes aromatiques, légèrement carné, pointe de paille un peu sale.
Bouche : attaque qui attaque ... C'est puissant, tourbé, un peu végétal et sec (paille). Huileux, on retrouve les discrètes notes fermières du nez. Lardons, bacon, réglisse.
Finale : assez sympa, moyenne dans sa longueur. Un peu salée, cendrée.

Direct, assez peu complexe. La vivacité est sympathique, la tourbe assez charmeuse, mais toute ces facilités cachent un peu la misère. C'est monolithique et trop jeune.
83/100

Ardbeg

13 years old, 1965

Collection
Black label dumpy bottle
Age
13 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Cadenhead
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
84/100
Ardbeg 1965
Commentaire personnel
Commentaire de Nulty
Goûté en aveugle.

Nez : très complexe, avec en particulier un joli camphre. Délicatement minéral et cireux, on pense à Clynelish bien sûr. Cumin, menthol, orties. Papier d'Arménie. Joli et fin.
Bouche : ça se complique sérieusement ici, racines, sève, tout l'ensemble est vert et végétal. Pour tout dire, c'est assez bizarre, voire tordu comme goût. Amandes, carvi, jus d'orties.
Finale : très épicée, sur les herbes aromatiques. A posteriori, elle ressemble à celle de l'Airigh Nam Beist.

Très joli nez, mais la bouche ne ressemble pas à grand'chose.

84/100

Ardbeg

Single Sherry cask 4702 for France

Collection
OB SIngle Cask for France
Age
23 ans
Taux d'alcool
45,2 %
Embouteilleur
Officiel
Fût
Sherry Cask
Numéro fût
single cask 4702
Dates
Distill: 26.12.1975 Embout: 20.10.1999
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
Forum 94/100
Ardbef for France
Commentaire personnel
Commentaire de Savoureur
Aspect:
Ambre fonçé

Nez:
Intensité moyenne, alcool bien intégré, fumée fine, charbon et vieille graisse, fruits exotiques (papaye) en arrière-fond, touche antiseptique, citronnelle, légers arômes d’étable, quelle complexité et quel mélange d’arômes

Bouche:
Intensité moyenne, alcool bien intégré, le feu d’artifices des arômes du nez continue, des truffes s’ajoutent encore

Finale:
longue

Conclusion:
Élégance, complexité, intensité, plaisir directe et plaisir d’analyse, etc. etc. Un tout grand!

94/100

> Sunday, 20-Aug-2017 12:03:10 CEST
Mon 20 11 2017, 14:54 - 54 visiteurs au cours de la dernire heure et 1 visiteur sur le site en ce moment.
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close