Whisky français...

Venez ici débattre des autres whiskies

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10418
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Whisky français...

Message non lupar jmputz » 02 oct. 2005, 15:47

Pour toutes sortes de raisons, je n'ai pas pu aller faire mon pélerinage aux sources en Ecosse cette année, et comme je l'explique ailleurs sur ce forum et sur le site, j'ai visité deux distilleries sur le chemin des vacances.
Une distillerie belge et une distillerie bretonne. Elles ont en commun le fait de n'avoir pas encore mis sur le marché un véritable whisky puisque leurs premières distillations ont moins de 3 ans.
Elles ont également comme point commun d'avoir l'air très prometteuses, même si les techniques de distillations sont fort différentes. Si Jean Donnay a fait résolument le choix d'installer dans les locaux de Glan ar mor de véritables pot stills (alambics utilisés en Ecosse) miniatures, Etienne Bouillon a opté pour d'anciens alambics de bouilleurs de cru. On pourra lire ailleurs l'importance de la forme et de la conception des alambics sur la qualité du whisky.
J'ai eu l'occasion de goûter au first make spirit des deux, et cela semble prometteur, même si mon expérience en dégustation de fisrt make spirits est très limitée.

Fort de ces expériences pleines de promesses, je me suis enfin décidé à goûter un échantillon de la distillerie Guillon (Montagne de Reims), une finition Maury à 46° que Régis m'a très gentiment filée.

Je n'ai pas pour habitude de commenter les whiskies que je n'ai pas aimés, mais force est de constater que la région de Champagne est plus réputée pour la production de son vin mousseux que pour celui du single malt. Et probablement qu'il y a de bonnes raisons à cela. De même que je n'irais probablement pas me précipiter sur un champagne écossais, j'éviterai à l'avenir de goûter le single malt champenois...

Le nez est "spécial" pour un amateur de single malt. Sans être vraiment désagréable, il évoque cependant plus la thérébenthine que le single malt. Ou alors un alcool de fruits gras, genre pommes d'éther.
En bouche, cela va encore se gâter. Un goût d'alcool de fruits très plat même s'il est à la fois sucré et acidulé, ce qui pourrait laisser penser à une certaine complexité. Malheureusement, il y a aussi une finale. Aussi plate que la bouche, mais malgré tout assez (trop) longue.
Que tous ceux qui peuvent lui échapper le fassent. Même pour la curiosité... Il y a tellement de choses intéressantes (aussi hors d'Ecosse) que pour se permettre de soigneusement éviter ce truc-là sans regrets.


Comme je me sens une âme de missionnaire aujourd'hui, je vais pousser l'abnégation jusqu'à ouvrir l'autre sample de Guillon que Régis m'a fait parvenir: le 42°
(à suivre)
Slainte Mhath
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10418
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Et maintenant le Guillon à 42°

Message non lupar jmputz » 02 oct. 2005, 16:02

Le nez est de la même nature que le 46°, avec comme avantage sur ce dernier d'être nettement plus discret, à moins que ce ne soit une défense naturelle de mon appendice nasal...
En bouche, c'est également du même accabit, mais avec une impression un peu plus dérangeante encore. On s'attendrait à une présence moindre d'alcool, mais la rugosité de cette version fait que l'alcool a l'air plus présent ici. Une finale comparable à la version 46°
Loin d'être un must non plus...
Slainte Mhath
laphroaig c moi
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2806
Inscription : 11 févr. 2005, 08:52

Message non lupar laphroaig c moi » 02 oct. 2005, 16:27

Je me souviens avoir goûté un Guillon chez Régis, mais c'était vraiment en fin de dégustation (15è whisky ?), tout ce que j'avais senti c'est une présence assez écoeurante et pas très subtile, mais je crois me rappeler que Régis m'avait expliqué que la qualité n'était pas la même quand ils avaient sélectionné le produit : il y aurait donc des différences assez substantielles d'une mise à l'autre. Peut-être qu'un jour Guillon nous surprendra agréablement ?
Avatar de l’utilisateur
Djeepy1
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 62
Inscription : 16 sept. 2005, 23:17

Message non lupar Djeepy1 » 02 oct. 2005, 20:17

Je l'ai également gouté en juillet dernier, ramené par mon oncle, producteur de Champagne (s'il ya des intéressés ;-)).
Bien qu'originaire de cette région et par conséquent un peu chauvin concernant ces produits, l'embouteillage ne m'a pas inspiré confiance dès le départ, on est loin des codes écossais (bien que j'approuve la recherche d'une identité propre pour une région).
La dégustation a confirmé mes craintes : un "whisky" dégueulasse (désolé, je n'ai pas trouvé d'autre mot).
Je ne lui donnerai même pas le qualificatif de whisky. Cela ressemble à de l'eau grossièrement mélangée à de l'alcool de fruit avec un fond de Clan Campbell pour donner un gout de spiritueux malté.

Je rejoins jmputz : à oublier, même pour découvrir.

Je ne souhaite pas descendre totalement Guillon et espère qu'ils feront des progrès dans leurs prochains millésimes...
Djeepy1 - Straight from the Cask
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

Message non lupar antoine » 02 oct. 2005, 23:06

j'adore ce gars ;-), attention je parle pas de guillon, non, je parle de JP..une autre prose..un autre vocabulaire..un complément et un élément essentiel.


très heureux de te connaitre..
Avatar de l’utilisateur
Djeepy1
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 62
Inscription : 16 sept. 2005, 23:17

Message non lupar Djeepy1 » 06 oct. 2005, 13:51

C'est trop d'honneur mon cher...et cela va à l'encontre de ce que disaient de moi mes profs de français et de philo au collège et lycée.

En bon épicurien, j'espère aussi t'étonner avec mon choix de fromages pour la prochaine soirée dégustation.
Djeepy1 - Straight from the Cask
Damien
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 234
Inscription : 09 juin 2005, 17:11

Re: Whisky français...

Message non lupar Damien » 06 oct. 2005, 19:33

De même que je n'irais probablement pas me précipiter sur un champagne écossais, j'éviterai à l'avenir de goûter le single malt champenois...



Bien d'accord...C'est un peu comme aller chercher du rhum en Australie... :mad

Damien 8)
laphroaig c moi
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2806
Inscription : 11 févr. 2005, 08:52

Re: Whisky français...

Message non lupar laphroaig c moi » 06 oct. 2005, 20:12

JM972 a écrit :
De même que je n'irais probablement pas me précipiter sur un champagne écossais, j'éviterai à l'avenir de goûter le single malt champenois...



Bien d'accord...C'est un peu comme aller chercher du rhum en Australie... :mad

Damien 8)

Je ne crois pas qu'il faille en faire une question de principe, à ce compte là on ne boirait jamais de whisky japonais (quel dommage !) ou de vin californien (là je n'y connais rien mais paraît qu'il y en a d'excellents).
Avatar de l’utilisateur
jack
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 107
Inscription : 06 mars 2005, 13:11

Message non lupar jack » 06 oct. 2005, 20:41

vin californien (là je n'y connais rien mais paraît qu'il y en a d'excellents).

bonjour Oui si tu y mets le prix et encore il n’y a plus lieu de terroir mais plutôt de méthode de vinification .
et surtout de mondialisation …… mais là autre problème
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10418
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Message non lupar jmputz » 06 oct. 2005, 20:49

Oui si tu y mets le prix
Je pense que les Français ne connaissent pas leur bonheur de pouvoir se procurer du bon vin français à un prix raisonnable.:lol:
Ici en Hollande, c'est plutôt le phénomène inverse. Les vins californiens, ou (surtout) sud-africains sont nettement plus abordables financièrement que des vins français de qualité équivalente.
Et ça ce n'est encore que l'Europe.. w.k
Slainte Mhath
lexus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2259
Inscription : 14 juin 2005, 12:57

Message non lupar lexus » 06 oct. 2005, 21:55

Et oui , c'est aussi cela la mondialisation.

Mais pour rejoindre JM, en Belgique, on a aussi observé le même phénomène il y a quelques années. Les vins "du monde" étaient moins chers à qualité égale. Le problème était parfois de trouver cette qualité égale, mais bon, il y avait moyen de tomber sur de super cru sud-américains ou sud-africains pour pas cher.
Maintenant, ces vins "du monde" ayant pris des parts de marché de + en + grandes, ( et le nombre de bons vins étant aussi en nette progression), nos amis viticulteurs français ont pour beaucoup revu un peu leur politique de prix. Fini les vins moyens à prix forts ( ici je ne parle que des vins d'entrée de gamme of course, il est clair que dans les grands crus la france est encore loin devant les autres à mon avis ) comme ce fût le cas lorsque la France avait le quasi monopole du marché.
Un exemple de plus de la mondialisation. Mais pour une fois à l'avantage du consommateur.
Slainthe math
---------------------------------------------------------
The Nectar : Sharing Passion
---------------------------------------------------------
Avatar de l’utilisateur
jack
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 107
Inscription : 06 mars 2005, 13:11

Message non lupar jack » 06 oct. 2005, 23:32

Un exemple de plus de la mondialisation. Mais pour une fois à l'avantage du consommateur.

Oui mais moi ce que je n’aime pas c’est l'uniformisation du goût
Et la mondialisation engendre ce genre de chose ou comment faire un vin sans terroir Michel Rolland la bien compris ….et exploité !!!
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

Message non lupar antoine » 07 oct. 2005, 18:17

Djeepy1 a écrit :
En bon épicurien, j'espère aussi t'étonner avec mon choix de fromages pour la prochaine soirée dégustation.


Oui, il me tarde.....avec quelques petits accords.. :P
SebH
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 51
Inscription : 30 juin 2005, 16:46

Message non lupar SebH » 10 oct. 2005, 23:26

JM, entre la Belgique et la Bretagne ta route aurait dû te conduire en Normandie. Ca aurait été l'occasion de découvrir le whisky normand. J'en ai déjà parlé dans un autre sujet. Ca sera pour une prochaine fois...
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10418
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Message non lupar jmputz » 11 oct. 2005, 08:37

En fait, j'ai un principe un peu tordu peut-être: les distilleries écossaises, je fais des rendez-vous pour pouvoir visiter, et les autres, j'attends patiemment d'être invité...
Mais je suis ouvert à toutes les propositions
Slainte Mhath

Revenir vers « Et si le whisky n'était pas uniquement écossais... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités