00521611_1300_158.jpg

An Cnoc ( Officiel) - 30 years (1975-2005) - 30 ans - 50%
 alt=2F: 89/100


An-Cnoc 30 years  (1975-2005)

Forum
Embouteilleur:
Officiel
Age:
30 ans
Taux d'alcool:
50%
Détails bouteille:
distillation: 1975 embouteillage 2005
bourbon
Cote moyenne
89/100
(88,50)
Classe de prix:

Back

Savoureur

Aspect:
or jaune, larges jambes qui s'écoulent lentement
Nez:
moyennement intense, l'alcool se fait sentir mais n'est pas dérangeant (poivre doux), coctail de fruits exotiques mûres incluant des agrumes qui domine, un peu de vanille et une touche poussiéreuse ainsi qu'un boisé sur les épices doux, presque pas d'évolution au courant de l'aération (ce qui dans le présent cas ne me dérange pas car je trouve le profil très jouissif)
Bouche:
attaque douce, apès le whisky remplit bien la bouche, au début plus sur le citron, après les fruits exotiques reviennent avec le boisé sur les épices doux en arrière fond, à partir du milieu de bouche les épices doux deviennent dominants, l'alcool est très bien intégré, pendant toute la bouche une fraicheur agréable (direction citronée et mentholée) est perceptible, plus d'évolution en bouche qu'au nez
Finale:
moyenne à longue, la fraicheur reste le plus longtemps
Avec eau:
Au nez plus équilibre entre le fruité et l'épicé, la touche poussiéreurse disparait au profit de thé noir et la fraicheur (déjà présente en bouche sans ajoute d'eau) apparait aussi au nez. L'intensité du nez diminue un peu. En bouche il y a aussi une légère diminution de l'intensité. Pour les arômes je ne constate pas de différence majeure. L'ajoute de quelques gouttes d'eau est suffisant. Avec l'ajoute de plus d'eau le whisky risque de s'effondrer.
Conclusion:
Bel embouteillage qui procure du plaisir en buvant et en analysant. J'aime mieux sans eau. Pour moi un whisky qui s'adapte bien à une dégustation en solo. En line-up d'une dégustation je positionnerais ce whisky en début de dégustation.
91/1002010

Jean-Michel

Couleur : Vieil or.
Nez : Expressif et sexy, de cette séduction issue des meilleurs fûts de bourbon, et qui mêle épices douces (muscade, cannelle), sciure de bois chaude, vanille, tabac aromatique (Clan), et fleurs capiteuses (jacinthe). Plus une touche de carambar au citron. Plus un je ne sais quoi de végétal qui m'évoque les plantes de tourbières (châtaigne d'eau ?).
Bouche : Attaque douce, sur le berlingot à l'orange et la goyave. Puis la bouche se fait plus épicée (toujours sur la muscade et la cannelle), salivante et grasse. Rien de monstrueusement complexe, mais franchement bon, et sans aucune lourdeur.
Finale : Evolue sur une certaine amertume végétale (fond de théière froide ?), et une pointe de cacao en poudre.
Commentaire : Un nez prometteur, une bouche un peu plus stéréotypée, mais une belle surprise dans l'ensemble pour les amateurs de malt fruité.
86/1002011

Back

JM247557_1300_158.jpg