00524328_1300_158.jpg

Benriach (Specialty Drinks Ltd) - Single Malts of Scotland, 22 years - 22 ans - 53,2%
14F: 87/100


Benriach Single Malts of Scotland, 22 years

BT2010
Bouteille proposée par:
GaxMalt31
nr:
2010-7
Embouteilleur:
Specialty Drinks Ltd
Age:
22 ans
Taux d'alcool:
53,2%
Collection:
The Single Malts of Scotland
Détails bouteille:
distillation: 1984 embouteillage 2007
Hogshead
fût nr:784
Cote moyenne
87/100
(86,50)
Classe de prix:

Back

Piazzolla

Nez: tuerie probable ! Des fruits murs et des notes automnales (marron). Superbe fumée en toile de fond. Fait vieux whisky. Côté gâteau. Superbe. Hyper complexe et très évolutif.
Bouche: décevante. Assez confuse et dominée par une certaine amertume. Mieux avec quelques gouttes d'eau (plus en phase avec la bouche). De la tourbe sur la fin.
Finale: sur le bierre et une certaine amertume.
89/1002010

Mars

Nez : Phénol avec un joli fruité (prune, pomme, poire) et du rancio. Pas mal d'épices et un coté floral. Après quelques mois, de la tourbe sèche apparaît à l'arrière plan.
Bouche : Alcool légèrement agressif qui se calme avec l'aération. C'est sucré et légèrement fruité avec un coté floral.
Finale : Longue avec toujours ce coté floral mais aussi de la tourbe (qui forment un joli mariage). Un vrai parterre de fleurs après la pluie! C'est salé et la tourbe se fait plus présente avec le temps ainsi qu'apparaissent des notes de fruits exotique. (après quelques mois, on a des tonnes de citron)
90/1002010

Dede

Couleur : Or. Collerette fine : bdf 50° minimum.
Nez : Le nez présente une belle tourbe sèche et fine, mêlée de notes marines et médicinales (éther). Derrière la tourbe se cachent des parfums plus doux de vanille, l'acidulé d'une granny smith, du jus de citron aussi. Il est encore meilleur à la deuxième dégustation. La tourbe s'est faite douce et laisse la place à des notes exotiques insoupçonnées, pamplemousse, citron lime, ananas. Un sensation de pétillant aussi, Schweppes Agrumes. Puis des épices douces (curry doux), quelques notes animales qui se font plus présentes à l'aération, et de la vanille. Une alliance réussie de fruité acidulé, de fraîcheur marine, de douceur et de tourbe animale. C'est excellent.
Bouche : La puissance devinée au nez se retrouve en bouche. Si on n'atteint pas les 55°, on s'en rapproche fortement. C'est tourbé, marin, presque pétillant en bouche, légèrement vanillé et agréablement citronné. Seconde dégustation : l'excès de puissance perçu la première fois a disparu. La tourbe est bien présente, plus qu'au nez, mais ne masque pas le fruité acidulé. Les notes marines sont également présentes. Finale : Du jus de citron tourbé ! Elle est longue et puissante, tout à fait au goût du peat-freak que je suis.
90/1002010

ALouis

Couleur: Or soutenu
Nez: très parfumé, de belles notes florales. Evolue rapidement sur le fruité, fruits jaunes, pommes et agrumes en fond. Se termine sur des épices, par contre à l'aération le nez perd vite de son ampleur.
Bouche: Surprenante, à la fois végétale et florale, avec une légère fumée en fond. De belles notes mentholées et épicées. On a des fruits en fin de bouche.
Finale persistante.
90/1002010

PatGVA

Nez : fumée, maritime, zeste d'orange, amande, noix, cannelle, massepain, végétale, laiteux exotique
Bouche : élégant, résineux, charbon, astringent, brûlant Finale : long très beau persil, noix
88/1002010

Savoureur

Aspect: or rougeâtre, larges jambes qui s'écoulent lentement
Nez: intensité moyenne, alcool assez bien intégré, léger vernis, litière d'étable, un peu tourbé, végétaux en début de putréfaction (perçu comme agréable), léger air marin, mélange d'oursons Haribo
Bouche: intensité moyenne, tourbe dominante par rapport aux autres arômes du nez, sécheresse boisée, dommage que la bouche reste largement en dessous de ce que le nez promettait
Finale:moyenne sur la tourbe sèche et les fruits secs.
Avec eau:Le fruité des oursons Haribo et la litière ressortent bien plus au nez, la bouche devient plus équilibrée (tourbe moins dominante) et la différence de qualité perçue entre le nez et la bouche est moindre

88/1002010

Korova

Robe: Dorée
Nez: Sur le fruit compoté (pomme) légèrement tourbé, le tout légèrement voilé/poussiéreux (OBE???) assez proche de la céréale (malt!), part un peu sur la banane trop mure avec des relent sde gouache...
Bouche: attaque sucrée et épicée , part sur un mélange tourbe légère/bois assez amer.
Finale:légèrement amère, avec des notes maltées et légèrement savonneuses.
83/1002010

Canis_Lupus

1ère dégustation – 02/10/2010 Robe: Or pâle Nez: 1er nez très délicatement fruité. Se développe assez rapidement sur des fruits confits et des fruits secs, tout le temps au parfait équilibre entre ces deux composantes. L’ajout d’eau fait pencher l’équilibre sur les fruits secs. Bouche: Attaque douce et huileuse, très délicate. Fruits confits légers, épice. L’ajout d’eau adoucit cette bouche, mais en même temps exacerbe un peu les fruits, et fait surtout apparaître une très nette note tourbée passée inaperçue jusque là. Final : Explosion de fumée, très longue, puissante, grasse. L’ajout, tout comme la bouche, fait apparaître une belle note tourbée. Mon impression : Un whisky assez surprenant, ce qui en soit est une qualité pour moi. Même si on n’est pas séduit du premier abord, c’est très intéressant, et on a envie d’y revenir pour arriver à mieux le comprendre. 87/100 Robe: Or pâle Nez: 1er nez sur l’alcool de fruit, genre mirabelle. Devient assez vite végétal, sur l’herbe de prairie fraîchement coupée. De la tourbe maritime, iodée et salée apparaît. Viennent ensuite des notes de fruits secs grillés. Un peu de menthe également. Avec de l’eau, devient principalement herbacée. Toutes les autres composantes, ont disparues. Bouche: Attaque en douceur et assez grasse, mais d’emblée sur une pointe d’amertume un peu astringente. L’eau fait disparaître cette note un peu agressive, mais du coup, la bouche devient un peu hermétique. Final : Limite explosive à la déglutition, presque brutale, amère et sûre. Avec de l’eau, surprise, la final devient intensément tourbée et un peu fumée, changement radicalement le profil de ce whisky. Mon impression : Un whisky biface, en quelque sorte. Soit on privilégie le nez, au détriment de la bouche et de la finale, et alors il ne faut lui ajouter d’eau. Soit on préfère calmer la bouche et révéler la finale, et dés lors, l’ajout est indispensable. Et si le truc était de le noser sans eau, puis de lui en ajouter quelques gouttes pour profiter de la bouche et de la finale ? Quoiqu’il en soit, sans être vraiment désagréable, ce n’est pas non plus enthousiasment. 85/100
86/1002010

Francky

Nez : tourbe "fraîche", sucrée, avec un côté fermier agréable. Légèrement citronné.
Bouche étrange, de l'amertume, tourbe, pamplemousse, je ne suis pas fan.
Finale moyenne
81/1002010

Bugsbunna

Nez alcooleux, assez peu fruité, sur le cuivre, le zinc et le chanvre. Pas désagréable cependant.
Bouche : raaaaaahh, qu'est-ce que c'est ? Hyper-sucré ET hyper-salé, c'est propre et c'est sale, y'a de la boue et du savon. Vieux chewing-gum fraise-vanille qui a traîné trop longtemps sous la semelle ? Heureusement, la finale est courte, mais l'arrière-goût est bizarre Extrême... mais pas inintéressant non plus.
80/1002010

Corbuso

Couleur : or. Nez : Tourbé, fermier à très fermier, avec un peu d’algue et d’iode.
Bouche : Sec, tourbé, sur la réglisse, l’algue, les coquillages, l’iode, le gourdon, un peu de cendre et sur la vanille.
La finale est longue à très longue, sur la réglisse, l’iode, le goudron, un peu de cendre et une abondance de vanille.
86/1002010

Amor57

Le premier nez est boisé avec des notes fromagères (gruyère) nettes. Mais aussi une petite pointe de citron et de tourbe, fine, lointaine, un peu d'humus aussi. L'aération renforce ce côté automnal, et des fruits, poire en tête. Avec encore un peu plus d'aération, il devient délicat, pâtissier, minéral, crayeux avec un retour sur le boisé. Et puis, j'allais oublier un côté marin, iodé, salin se promène tout au long du nosing.
La bouche présente une attaque nette et précise. Tourbe, agrumes et fruits exotiques se mêlent et s'équilibrent, un peu relevés de poivre blanc. La bouche serait enchanteresse, n'était la tourbe.
La finale, d'une intensité moyenne, et d'une très belle longueur, poursuit les noets de poivre blanc de la bouche. D'autres fruits exotiques et de la pomme, de la mirabelle se surajoutent à la cardamome. Iode lointain et rémanent. La palette, très stable, s'enrichit en toute fin d'une pointe de tourbe.
88/1002010

Jean-Michel

Couleur : Vieil or. Nez : Encore de la tourbe. Encore un peu stéréotypé au premier nez. Tourbe médicinale jeune et directe, propre, mais pas passionnante. Herbes aromatiques. Puis s'adoucit gentiment. Notes briochées et gelée de thym-citron. Marmelade de citron et lemon curd. Pomme sauvage. Puis de la gomme neuve, et une note florale tirant sur le produit d'entretien. Et une pointe de caramel au café pour qui saura l'attendre.
Attaque étonnamment douce. Bouche ample, mais sans saveur dominante. Puissance de l'alcool (un des plus puissants de la série ; 60% ?) associée à la douceur de la boule de gomme vanille et du carambar citron. Et pas grand chose d'autre...
Finale longue, marquée par une sensation poussiéreuse de bière éventée et l'âcreté de la gomme caoutchouc. Un jeune Laphroaig effronté et sincère ? Ca ne suffira pas pour que j'en fasse mon Daily Dram...
82/1002010

Bpoujol

Robe paille, or.
Nez bien fruité (jaunes, légèrement exotiques !). Légère tourbe en arrière plan. Après aération, une tourbe assez grasse semble avoir pris le dessus. Les fruits sont relégués derrière.
Attaque en bouche fruitée, puis la tourbe fait son apparition. Bouche douce et grasse. L'eau atténue la tourbe et fait ressortir les fruits.
Finale longue, tourbée, fumée, salée. Tourbe assez grasse.
Caol Ila ? Ledaig ? env 30y ? 50% ?
90/1002010

Back

JM166653_1300_158.jpg