Création du whisky

Venez ici pour discuter de whisky et de distilleries, mais aussi de la distribution de celui-ci. Où achetez-vous votre whisky: caviste, grande surface, etc...

Modérateur : Modérateurs

Katil
Messages : 3
Inscription : 10 juil. 2019, 03:40

Création du whisky

Message non lu par Katil » 11 juil. 2019, 19:08

Bonjour à tous,
je me permets d'écrire un nouveau topique sur la création du whisky car j'ai beaucoup de questions sur ce sujet.
Je suis tombé sur ça https://www.whisky-distilleries.info/fr ... stillation
Mais j'ai encore quelques questions précises sur l'étape de création.

KILN :
plusieurs questions sur cette étape sur son fonctionnement.
1- Dans le KILN la fumée passe par des tuyaux et qui sont sortie dans la pièce ou le malt est entreposé pour sécher ? enfin dans ce genre.
2- Je voudrais aussi savoir si on veut pas que notre whisky soit tourbé que peut-on mettre dans le KILN pour qu'il soit bien personnel et bon bien sur :lol:

BROYEUR ( grist ) :
1- Cette étape consiste juste à casser l'orge et non de le broyer n'est-ce pas ?

MASH TUNS :
(copié collé ) : On utilise généralement 1 volume de grist pour 4 volumes d’eau. On utilise pour cette opération, 3 eaux successives : la première eau pour le premier brassage sera à 63-64°C, la deuxième eau pour le deuxième brassage sera à environ 75°C, et la troisième eau pour le troisième et dernier brassage sera à environ 82°C pour le nettoyage du MASH.

1- Toute cette eau, n'est-ce pas beaucoup d'eau pour le MOÛT. Risque t-il pas de perdre tout son sucre ? vu qu'il faut 1 volume d'orge pour 4 d'eaux

LEVURE :
1- Comment calcule t-on la quantité de levure qu'on à besoin pour le volume de MOÛT qu'on à.

WASHBACKS :
On laisse juste la levure faire son travail pour un temps : environ 2 à 3 jours voire un peu plus. ( quand c'est ton que c'est bon ) ?

WASH STILL :
1- Dans les alambics il faut juste mettre le liquide (alcool) qui est prêt par le travail du WASHBACKS ?
2- Pour le whisky on dit qu'il faut le distiller 2 fois pour qu'il soit à un degré d'environ 63° à 72° n'est-ce pas beaucoup de degré ? à ce niveau c'est du désinfectant et non de l'alcool :lol: :lol:
3- Quelle quantité d'alcool (litre et non degré) est perdu entre chaque étape de distillation ( exemple un alambic de 400L donc 400L d'alcool qu'est-ce qu'il va rester après 2 distillations )
4- J'ai entendu dire qu'on met direct le whisky en fin de maturation du fût dans la bouteille mais si on compte 2° de perdu par an c'est toujours beaucoup pour le mettre dans l'état dans les bouteilles.
5- Comment dilué le whisky si on doit rajouter de l'eau comment sait-on le taux

FÛTS :
1- Il faut choisir des fûts en chêne et uniquement en chêne pour faire son whisky ?
2- J'ai lu sur internet qu'il faut toujours changer de fût quand on fait du nouveau whisky pourquoi ? Que ce passe t-il si on utilise toujours les mêmes fûts pour son whisky ?
3- Les fûts peut-il rester dehors pour la maturation ? ou ils doivent toujours rester à l'intérieur entre 20° et 30° en température

Merci de vos réponses
Amicalement David

Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3389
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Création du whisky

Message non lu par juju cassoulet » 12 juil. 2019, 08:30

Salut, ca fait beaucoup.
Je ne crois pas qu'il ny ait qu'une seule bonne réponse a tes questions.
Ce que tu demande est tres spécifique mais il appartient a chaque distillerie de faire comme elle l'entend. Selon son pays, son climat, ses traditions...
Et puis nous le whisky, on le boit.

Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2528
Inscription : 28 févr. 2018, 15:35

Re: Création du whisky

Message non lu par jnpons » 12 juil. 2019, 08:56

Tu as des ouvrages spécialisés sinon aussi.
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

https://www.whiskybase.com/profile/jnpons/collection

Localisation: 94

wisekycourse
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1778
Inscription : 18 janv. 2016, 18:41

Re: Création du whisky

Message non lu par wisekycourse » 12 juil. 2019, 09:20

juju cassoulet a écrit :
12 juil. 2019, 08:30
Salut, ca fait beaucoup.
Je ne crois pas qu'il ny ait qu'une seule bonne réponse a tes questions.
Ce que tu demande est tres spécifique mais il appartient a chaque distillerie de faire comme elle l'entend. Selon son pays, son climat, ses traditions...
Et puis nous le whisky, on le boit.
:roll :roll :roll
en plus ,c'est vrai!!!!
mais maintenant des jus un peu plus chers vu l'augmentation de gentilles taxes de notre gouvernment chéri!!! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2528
Inscription : 28 févr. 2018, 15:35

Re: Création du whisky

Message non lu par jnpons » 12 juil. 2019, 10:06

va voir ce site pour les instruments DIY

https://www.destillatio.eu/fr/blog/Quel ... uts/b-101/
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

https://www.whiskybase.com/profile/jnpons/collection

Localisation: 94

cthulhu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2817
Inscription : 14 sept. 2011, 11:39

Re: Création du whisky

Message non lu par cthulhu » 12 juil. 2019, 10:28

Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
1- Dans le KILN la fumée passe par des tuyaux et qui sont sortie dans la pièce ou le malt est entreposé pour sécher ? enfin dans ce genre.
Non. La fumee monte dans le kiln qui n'est qu'une grosse cheminee. L'orge est etendue sur des plaques perforees a l'interieur de la cheminee (le German mesh).
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
2- Je voudrais aussi savoir si on veut pas que notre whisky soit tourbé que peut-on mettre dans le KILN pour qu'il soit bien personnel et bon bien sur :lol:
La plupart des malteries en Ecosse utilisent de l'air chaud. En gros, un seche-cheveux geant, qui carbre souvent au mazout.
Aux Etats-Unis, ils brulent parfois des palettes.
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
BROYEUR ( grist ) :
1- Cette étape consiste juste à casser l'orge et non de le broyer n'est-ce pas ?
Non. C'est un moulin. Il broie a la consistance pour laquelle il est configure, et qui varie d'une distillerie a une autre.
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
1- Toute cette eau, n'est-ce pas beaucoup d'eau pour le MOÛT. Risque t-il pas de perdre tout son sucre ? vu qu'il faut 1 volume d'orge pour 4 d'eaux
D'abord, toutes les distilleries ne font pas la meme chose (nombre d'eaux, temperature, duree). Ensuite, goute un whisky et dis-nous si c'est trop d'eau. :)
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
LEVURE :
1- Comment calcule t-on la quantité de levure qu'on à besoin pour le volume de MOÛT qu'on à.
Ca depend des levures...
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
WASHBACKS :
On laisse juste la levure faire son travail pour un temps : environ 2 à 3 jours voire un peu plus. ( quand c'est ton que c'est bon ) ?
On essaie et on voit ce que ca donne. Plus serieusement, lorsque la levure a fini son travail, les bulles et la production de chaleur ralentissent et finissent par s'arreter.
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
WASH STILL :
1- Dans les alambics il faut juste mettre le liquide (alcool) qui est prêt par le travail du WASHBACKS ?
Affirmatif.
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
2- Pour le whisky on dit qu'il faut le distiller 2 fois pour qu'il soit à un degré d'environ 63° à 72° n'est-ce pas beaucoup de degré ? à ce niveau c'est du désinfectant et non de l'alcool :lol: :lol:
C'est pas une vraie question, ca. Tu trouves juste que c'est trop fort pour toi.
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
3- Quelle quantité d'alcool (litre et non degré) est perdu entre chaque étape de distillation ( exemple un alambic de 400L donc 400L d'alcool qu'est-ce qu'il va rester après 2 distillations )
Il reste tres peu. Ca depend encore d'un endroit a un autre (des cutting points, pour etre precis), mais les pot ales et spent lees representent qqch comme 75--80% du total. Donc pour un volume de 1000l de biere, tu tires 200l de whisky, si mes souvenirs sont bons.
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
4- J'ai entendu dire qu'on met direct le whisky en fin de maturation du fût dans la bouteille mais si on compte 2° de perdu par an c'est toujours beaucoup pour le mettre dans l'état dans les bouteilles.
Je ne sais pas ce que tu as entendu, mais ce que tu en dis est confus. On perd 2% du volume par an, pas 2% d'alcool. La majorite des whiskies ne sont pas mis en bouteille tels quels. On les melange, on les coupe, on les filtre, puis seulement on les embouteille.
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
5- Comment dilué le whisky si on doit rajouter de l'eau comment sait-on le taux
Dans le verre, tu fais ce que tu veux. Pour mettre en bouteille, le producteur mesure le taux d'alcool a l'hygrometre et calcule combien d'eau il faut ajouter pour tomber au taux desire (40, 43, 46, 50, ...)
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
FÛTS :
1- Il faut choisir des fûts en chêne et uniquement en chêne pour faire son whisky ?
En Ecosse, oui. Sinon, ce n'est legalement pas du whisky.
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
2- J'ai lu sur internet qu'il faut toujours changer de fût quand on fait du nouveau whisky pourquoi ? Que ce passe t-il si on utilise toujours les mêmes fûts pour son whisky ?
Non. Le fut vierge est peu utilise, car il prend le pas sur le whisky lui-meme. Les futs sont reutilises x fois (ca depend des futs et des distilleries).
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
3- Les fûts peut-il rester dehors pour la maturation ? ou ils doivent toujours rester à l'intérieur entre 20° et 30° en température
Dehors, les variations sont trop grandes. L'evaporation serait enorme. A l'interieur, c'est plus controle. Et c'est plutot 13--15C.
Cela dit, la vraie contrainte, ce sont les accises. Si les futs etaient dehors, tout le monde y aurait acces, ce ne serait pas pratique. Pas oublier que les taxes ne sont dues qu'a l'embouteillage.

En esperant que ca t'aide un peu. Comme les autres l'ont dit, songe peut-etre a ouvrir un bouquin sur la question.
"Une des rares choses qui procurent plus de satisfaction que goûter un grand whisky, c'est goûter un grand whisky que personne d'autre n'a goûté."

http://theoldmanofhuy.blogspot.com/

canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16802
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Création du whisky

Message non lu par canis lupus » 12 juil. 2019, 11:27

Beaucoup de réponse éclairés t'on été apportés. Juste deux bricoles supplémentaires.
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
2- Pour le whisky on dit qu'il faut le distiller 2 fois pour qu'il soit à un degré d'environ 63° à 72° n'est-ce pas beaucoup de degré ? à ce niveau c'est du désinfectant et non de l'alcool :lol: :lol:
La plupart des whiskys subissent effectivement une double distillation, mais quelques uns sont distillés trois fois de suite.
Quand au degré à cette étape, il ne s'agit pas de ce que tu retrouveras dans ton verre, mais de ce qui sort des alambics et qui est mis à vieillir dans les fûts.
Katil a écrit :
11 juil. 2019, 19:08
4- J'ai entendu dire qu'on met direct le whisky en fin de maturation du fût dans la bouteille mais si on compte 2° de perdu par an c'est toujours beaucoup pour le mettre dans l'état dans les bouteilles.
Le taux de perte de volume par évaporation est différent selon plusieurs critères, mais le plus impactant est sans doute les conditions climatiques ou vieillit le fut. Mais plus encore, selon les conditions climatiques, le whisky ne va pas perdre son et son alcool à la même vitesse, ce qui fait que le taux d'alcool évolue tout au long du vieillissement dans le fut. Dans l'immense majorité des cas, l'alcool va s'évaporer plus vite que l'eau, et le taux d'alcool va donc baisser. Mais dans certaines régions du monde, ça peut être l'inverse.

Après, pour l'immense majorité des whisky, de l'eau est ajoutée avant de mettre en bouteille pour faire baisser le taux d'alcool, souvent entre 40 et 46%.

Lorsqu'on débute dans le whisky, les seuls repères qu'on a sont les alcools vendus couramment, notamment en grande surface. Et la qualité n'étant pas toujours au rendez-vous, les arômes et les saveurs ne sont pas assez fortes pour équilibrer l'agressivité de l'alcool.
Forcément, on en déduit donc que plus le degré d'alcool est élevé, plus l'alcool va brûler. Mais en fait non. A partir du moment ou les arômes et les goûts sont là, que l'équilibre est bon, on ne sent pas l'alcool, même à 50 ou 60%.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Répondre

Revenir à « Le monde du whisky »