Méthodes de dégustation

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
pompix
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 8363
Inscription : 26 avr. 2007, 12:52

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par pompix »

Horaires : soir avant manger, samedi ou dimanche avant midi.
Nombre de whiskies : 1 à 12
Durée : de 20 minutes à 1h30 par dram.
Type : en blind ou non.
Verre : tulipe (Ardbeg) ou WhiskyFair.
Dose : 1 à 1.5cl.
Dilution : trop rarement.
Lieu : Dans le salon, avec ou sans musique.
Accompagnement/rinçage : eau uniquement.
Température : Ambiante, de préférence entre 16 et 20°C.
Prise de notes : aucune sauf dans les cas de blind "officiels" pour le forum.
Dernière modification par pompix le 27 avr. 2011, 20:17, modifié 1 fois.
"Die with a beer in your hand !" (Tankard)
Savoureur
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4749
Inscription : 15 mai 2007, 14:02

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par Savoureur »

Lors de dégustations analytiques en solitaire c'est pratiquement toujours comme suit:
Horaires : soir après manger et rangement (donc pratiquement jamais avant 20h30)
Nombre de whiskies : 1 à 8 (si plusieurs whiskys quasiment toujours en parallèle)
Durée : 1 heure à 3 heures
Type : en blind ou non
Verre : WhiskyFair ou tulipe (Forum = id. Ardbeg).
Dose : +- 1.5cl
Dilution : systématique en cas de dégustation analytique
Lieu : Dans le salon devant la télévision, si plusieurs whiskys dans la salle à manger avec musique en arrière fond
Accompagnement/rinçage/ dilution : eau (Vittel)
Température : Ambiante +- 21°C.
Prise de notes : à la main sur une feuille en papier, je tape les notes sur l'ordinateur le(s) jour(s) suivant(s)

Pour les dégustations plaisir je ne me préoccupe pas de toutes ces choses. Après tout il y a 1001 manières de se faire plaisir avec du whisky, la dégustation analytique n'étant qu'une manière.
Avatar de l’utilisateur
pompix
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 8363
Inscription : 26 avr. 2007, 12:52

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par pompix »

Petite précision : lorsque Savoureur évoque une durée de 1 à 3h, je suppose que c'est par session, c'est ça ?
Ma durée de 20 minutes à 1h30 est par dram dans mon cas.
"Die with a beer in your hand !" (Tankard)
blackmalt

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par blackmalt »

pompix a écrit : Prise de notes : aucune sauf dans les cas de blind "officiels" pour le forum.

Comment tu fais pour te souvenir de ce que tu bois ? Tu as une mémoire hors norme? :shock:
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 18493
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par canis lupus »

blackmalt a écrit :Tu as une mémoire hors norme? :shock:
Bah, déjà qu'il a une tête de cochon ... :mrgreen:
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
pompix
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 8363
Inscription : 26 avr. 2007, 12:52

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par pompix »

blackmalt a écrit :
pompix a écrit : Prise de notes : aucune sauf dans les cas de blind "officiels" pour le forum.

Comment tu fais pour te souvenir de ce que tu bois ? Tu as une mémoire hors norme? :shock:
Je ne me souviens pas spécialement de tout. Mais je sais que lorsque je suis en fome, je peux goûter une dizaine de drams un soir et en faire un résumé plus ou moins précis le lendemain. Lorsque je goûte, mes sens enregistrent des sensations, parfois associées à des images qui restent assez bien ancrées dans ma mémoire. Pour les drams qui en valent la peine bien entendu et à plus ou moins long terme.
"Die with a beer in your hand !" (Tankard)
Avatar de l’utilisateur
Jbrice
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 5767
Inscription : 20 sept. 2009, 11:10

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par Jbrice »

Horaire : exclusivement le soir à l'apéro ou en digeo. 3 jours / semaine (moyenne).
Nombre de whiskies : 1 à 4.
Durée : entre 30 minutes et 1h30.
Verre : Tulipe ou Glen Cairn ou INAO ou "Chef & Sommelier Cool" (tout dépend du moment et du type de whisky)
Dilution : presque jamais.
Accompagnement : j'ai souvent un verre d'eau à côté pour me rincer le gosier entre deux drams différents. Pas de nourriture avec. Souvent un cigare par contre.
Blind : jamais en dehors des soirées du club marseillais.
Lieu : dans mon salon, devant l'ordi, devant un film ou avec des potes.
Température : ambiante, l'été j'envoie le verre au congélo au préalable d'après les conseils du sieur Jean-Mimi...
Prise de notes : quasimment jamais.
Marseille

Image
Avatar de l’utilisateur
HEDON
Distillateur
Distillateur
Messages : 447
Inscription : 22 août 2009, 16:16

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par HEDON »

mars a écrit :Je déguste mes whisky :
- devant l'ordinateur
- dans un fauteuil en regardant un film
- en discothèque(c'est plus rare)
- avec des amis autours d'une table
- sur ma chaise avec une feuille blanche et un bic pour noter
Très varié donc,c'est vrai qu'en ce qui concerne le whisky t'es réputé pour passer facilement du "coca l'âne" ;-)

Pour moi c'est plutôt après 23 H00 quand la tribu est couchée et en général après un entrainement .Bien "nase" donc ,encore plein d'endorphines ,vautré dans le canapé en écoutant un CD de jazz ou ,s'il fait doux dehors, devant mon bassin avec le son de la fontaine et les discrètes odeurs d'humus ,de garrigue ou d'iode ( Selon l'hygrométrie ou la direction du vent) .Verre C&S ou tulipe .
Mais j'avoue...J'en recrache toujours au moins la moitié :oops: .N'empêche, depuis que je recrache,mon pif s'attarde beaucoup plus longuement et je suis devenu expert dans le "gargarisme" délicat,le "roulé de liquide" sophistiqué ,le crachat très "16ème arrondissement" et tout ça, dans une délicate émission sonore qui forme un mélodieux duo avec le glouglou de la fontaine :violin: En tous cas, je trouve que j' ai gagné en sensations .
En plus, je peux déguster un grand nombre de drams tout en gardant la fougue et la vivacité d'un jeune lapin qui me permet ,ensuite, de me faire pardonner auprès de ma femme de ces moments de plaisirs solitaires...
Comme pompix, je note rien ,je me régale sans aucune contrainte de notation.Mais contrairement à la plupart d'entre vous ,pas de mémoire , je ne me souviens de rien (ça, c'est sûrement l'age...), seulement du plaisir ressentit avec telle ou telle bouteille .
Avatar de l’utilisateur
pompix
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 8363
Inscription : 26 avr. 2007, 12:52

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par pompix »

HEDON a écrit :
mars a écrit :Je déguste mes whisky :
- devant l'ordinateur
- dans un fauteuil en regardant un film
- en discothèque(c'est plus rare)
- avec des amis autours d'une table
- sur ma chaise avec une feuille blanche et un bic pour noter
Très varié donc,c'est vrai qu'en ce qui concerne le whisky t'es réputé pour passer facilement du "coca l'âne" ;-)
.
Excellent !
:roll
HEDON a écrit : ...
Comme pompix, je note rien ,je me régale sans aucune contrainte de notation.Mais contrairement à la plupart d'entre vous ,pas de mémoire , je ne me souviens de rien (ça, c'est sûrement l'age...), seulement du plaisir ressentit avec telle ou telle bouteille .
L'avantage c'est que tu peux goûter tous les jours la même bouteille sans t'en rendre compte. Comme ça, pas besoin d'avoir 200 boutanches dans tes armoires, c'est très économique ! :lol: ;-)
"Die with a beer in your hand !" (Tankard)
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 12286
Inscription : 08 janv. 2009, 18:40

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par mars »

Très varié donc,c'est vrai qu'en ce qui concerne le whisky t'es réputé pour passer facilement du "coca l'âne" ;-)
Cela me fait penser que cela fait un moment que je n'ai plus rien essayé avec du coca! :twisted:
J'ai vu une bouteille de ce tord boyaux qui trainait et je vais acheter une bouteille de grenadine pour mon test avec le laphroaig whiskybase et fifth birthday.

Sinon, c'est surtout une question de concentration (quelque soit l'endroit). Mais je admettre avoir du mal à me rappeler mes sensations après le 7/8ème verre (sans doute aussi parce que mes papilles sont alors bien abimées)
Charleroi, Belgique
blackmalt

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par blackmalt »

Je viens de remarquer enfin c'est pas nouveau, que le fait de couvrir le verre quelques temps dévoilait pas mal d'arômes.
Je pense intégrer cette méthode à mes futures maintenant !
Tof
Messages : 8
Inscription : 02 mai 2011, 12:42

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par Tof »

Horaire : le soir devant un film avec madame qui déguste aussi!
Nombre de whiskies : 2 max.
Durée : 1h max.
Whisky connu : toujours, rarement à l'aveugle.
Verre : pagode.
Lieu : canapé ou a table suivant les convives.
Eau et nourriture : éventuellement de l'eau mais jamais prévu, c'est selon.
Température : de cave, j'entrepose la plupart de mes whisky a l'entrée de la cave, seul sont dans le bar les alcools commun ou ne me plaisant pas!
Nil Obstat
Avatar de l’utilisateur
pierrebzh
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1199
Inscription : 21 oct. 2009, 13:50

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par pierrebzh »

Tu en a de la chance Madame Pierrebzh déteste ca :???: bon je vais pas en changer pour autant :lol:
Image

Localisation : Nantes la plus part du temps mais aussi Rennes et St Malo
Avatar de l’utilisateur
nulty
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2613
Inscription : 01 janv. 2011, 17:56

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par nulty »

Je n'ai pas véritablement d'horaire, même si j'évite quand même le matin ...

En général c'est entre 17h et 20h, avant d'avoir mangé.
Normalement c'est un nouveau whisky à chaque fois, parfois après avoir pris un premier dram connu.
Toujours en connaissant le whisky jusqu'à présent, j'utilise un verre Ardbeg avec son petit chapeau :)
Le lieu est loin d'être original : à table, devant mon PC pour y noter mes commentaires. J'ai toujours un peu d'eau lorsque le whisky dépasse 50°, je teste toujours la dilution à ce niveau. La dilution n'intervient pas toujours au même moment : sur un whisky très puissant où les arômes me semblent bloqués par l'alcool, ce sera dès la deuxième gorgée. Si je sens que les 56% ne sont pas un obstacle, je ne testerais que la dernière goûte en diluée.
blackmalt

Re: Méthodes de dégustation

Message non lu par blackmalt »

En tous cas, je viens vraiment de prendre conscience d'une chose.

La dernière fois, j'avais gouté un sample sans ressentir grand chose. Fatigue ou manque d'odorat, le fait est que je n'avais rien au nez ni en bouche que dalle.
Ben j'avais quand même insisté mais au final, j'ai gâché un sample de Alouis qui était un Laphroaig 11 ans 1999/2010 The Nectar Of Daily Dram, Sherry Butt, 59.5% .

Et là, il m'est arrivé la même chose jeudi avec deux samples du WDTS03. Mais cette fois là, je n'ai pas insisté. J'ai repris ce matin, et c'était bien mieux.

Alors à l'avenir, rien ne sert de se forcer, vaut mieux attendre patiemment et ne pas gâcher. :dance:
Répondre

Revenir à « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »