Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 17314
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

Vue l'éclatante couleur qui ressort de ton avatar, je suppose qu'il s'agissait "d'agapes ze blouse" ? :lol:
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11963
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Jean-Michel »

bottler a écrit :Ben nous, hier soir, on s'est éclaté les papilles avec une dizaine de malts (de Jean BOYER, de qui voulez vous qu'ils aient été ou que voulez vous qu'ils aient tété ?) avev Jean Michel et Peyronel et encore une vingtaine de gosiers.

Ma modestie naturelle me pousse à donner la parole à l'un de ces messieurs pour raconter ces agapes (il y avait un repas en plus).
Avec Jean-Marie en maître de cérémonie, c'était une soirée pour le plaisir des papilles, bien sûr, mais aussi pour celui des oreilles.
4 jours plus tard et sans prise de notes d'aucune sorte (Jacques-François me surveillait de près !), pas facile pour moi de remettre un peu d'ordre dans la petite douzaine de flacons que nous avons joyeusement attaqués.
Relevons le défi, toutefois, avec ma seule mémoire comme aide (Jean-Marie, tu auras le droit de me corriger) :
Pour démarrer, jolie trilogie apéritive, avec 3 petites choses légères et savoureuses dégustées sous un soleil qui à 20:00 était toujours bel et bien actif. Petit regret : les verres mis à notre disposition par nos hôtes ne se prêtent pas tout à fait à la dégustation de whisky, plus proche du format verre à moutarde Maille que de la traditionnelle petite tulipe. On fera avec.
- Glendullan 2002/2006 "Gifted Stills" : Un nez dominé par le jus de fruit frais, comme croquer dans du raisin blanc, ou dans une poire fraîche. En bouche, le fruit est toujours présent, complété par une touche de crème à la vanille qui apporte un côté pâtissier très agréable. Très céréalier, dirait Antoine.
- Ben Nevis "Best Casks of Scotland" : Encore une belle présence du fruit, dans une expression moins "fruit frais", et plus "fruit cuit", dans une soupe épicée. La bouche gagne en chaleur et en complexité. Un filet de fumée apparait en deuxième partie de bouche, accompagné d'une très nette note réglissée. Un whisky sans défaut de la distillerie "chouchoute" de Jean-Marie.
- Aberlour 1998 "Gifted Stills" : Celui là, je vous ai déjà suffisamment enquiquiné avec par le passé pour pouvoir me permettre de ne pas en mettre des tartines. Je me contenterai de dire qu'il est exubérant, mais avec une grande délicatesse, monstrueusement aromatique, fruits à chair blanche et un je ne sais quoi d'exotisme qui le rapproche d'un Gewurtz (lychee, Mei kwei lu, eau de rose, bouquet de jasmin en fleur).
Ensuite, la petite assemblée passe à table.
- Sur le saumon fumé mi-aux herbes mi-mêlé à de la crème fouettée et fourré dans un petit chou, et bien j'ai oublié ce que nous avons bu... Mais je me souviens que c'était très net, tranchant, avec de beaux arômes kirschés. Glenlossie ?
- Caperdonich "Small Peaty Barrel" accompagnait une effilochée de souris d'agneau cuite à l'étouffée dans une aumonière. "Un whisky tourbé mais pas iodé", nous explique Jean-Marie. Effectivement, il y'a ce "truc" un peu bizarre qui fait qu'on voit ressent que ce n'est pas un Islay, sans vraiment savoir expliquer pourquoi. Là, c'est peut-être cette association de tourbe et de notes plus gourmandes de pralin et de liqueur (Kahlua ? Drambuie ?). Une curiosité bougrement apétissante.
- Sur le fromage, Jean-Marie a joué la carte de la surprise : son Bunna 97/07 peaty. Un Islay tendance "herbes aromatiques", plein de thym et d'origan, hyper salé, relevé d'une pointe iodée et d'une note organique (grillade). Très proche du Signatory dans l'esprit, et incontestablement mieux équilibré que le Toiteach. Dommage que l'assiette de fromage ait été aussi indigent : il aurait fallu un bon petit morceau de Munster au carvi ou un bon bourguignon bien relevé pour donner la réplique à ce jeune pré-adolescent fougueux.
- Sur le dessert, un jeune Bowmore, si j'ai bonne mémoire (2001 ?) dans sa jolie "bouteille voleuse" de 50cl (dixit Jean-Marie). Moins entêtant que le Bunna, plus velouté. Le caractère marin est là, aussi iodé que le Bunna pouvait être herbacé, mais l'iode est parfaitement équilibré par une grande douceur vanillée. Un Bowmore "café au lait" très plaisant.
Après le café, nous nous sommes retirés en terrasse pour terminer la soirée sur quelques gros bras :
- D'abord un Bowmore fraîchement tiré d'un fût reçu la veille à Saint-Geours de Maremnes. Des arômes très prometteurs de fruits exotiques, accompagnés d'une pointe de thérébentine. Moi je trouve ça sympa, même si la bouche est plus raide. Jean-Marie semble un peu déçu. Mais pas inquiet : effet transport. Le whisky a besoin de se reposer, d'être réduit, de se reposer à nouveau... Ca devrait donner quelque chose de grand : déjà avec une bonne rasade d'eau, les parfums frutiés et floraux se développent très agréablement.
- Finlaggan avec plein de degrés partout (une soixantaine). Un single malt d'Islay qui tait son nom, c'est toujours intéressant. Celui-ci m'a paru plutôt consensuel, dominé par la tourbe et la fumée.
- Le fameux Caol Ila 1979, qui m'a paru encore plus exotique qu'à La Haye, encore plus gourmand, avec plein de fruit de la passion, une fumée très évanescente, quasi imperceptible, un délice ; mais je ne le dis pas trop fort : cette bouteille est un secret que je souhaite garder pour moi. Et pour ceux qui auront eu le courage de me lire jusqu'au bout !
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)

Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 15:19

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par bottler »

Jean-Michel a écrit :Relevons le défi, toutefois, avec ma seule mémoire comme aide (Jean-Marie, tu auras le droit de me corriger) :
- Sur le saumon fumé mi-aux herbes mi-mêlé à de la crème fouettée et fourré dans un petit chou, et bien j'ai oublié ce que nous avons bu... Mais je me souviens que c'était très net, tranchant, avec de beaux arômes kirschés. Glenlossie ?
Oui, 1989.

Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 10:33

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par antoine »

Merci Jean Mi.

Désolé de n'avoir pu venir Jean Marie.

Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 15:19

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par bottler »

antoine a écrit :Merci Jean Mi.

Désolé de n'avoir pu venir Jean Marie.
Faute avouée est à moitié pardonnée. reste l'autre moitié !!!

Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 10:33

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par antoine »

Dans pas longtemps !

canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 17314
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

Jean-Michel a écrit : - Le fameux Caol Ila 1979, qui m'a paru encore plus exotique qu'à La Haye, encore plus gourmand, avec plein de fruit de la passion, une fumée très évanescente, quasi imperceptible, un délice ; mais je ne le dis pas trop fort : cette bouteille est un secret que je souhaite garder pour moi. Et pour ceux qui auront eu le courage de me lire jusqu'au bout !
Groumph! Et moi, je n'ai toujours pas vu ce whisky dans un rayon, je ne sais ni ou le trouver, ni combien il coute.Au secours !

Sinon:
- samedi midi, en guise d'apéro chez un pote, un Glenmorangie Sherry Wood Finish. Disons que ça aurait pu être pire. :mrgreen:
- dimanche midi, un Laphroaig JB 98-06 One Shot. Qu'est-ce que c'est bon ce truc. Dire que la bouteille est presque finie, c'est l'horreur. :( Celui-là aussi, j'aimerais bien savoir ou le trouver.
- dimanche soir, Bruichladdich Infinity. Le nez est plaisant, complètement sur le caramel. La bouche est quelque peu décevante, et le final est un incendie d'œsophage.


Mais pourquoi on ne trouve pas les whiskys Jean-Boyer partout ?
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Avatar de l’utilisateur
Smokey-Kong
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1626
Inscription : 21 nov. 2005, 22:44

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Smokey-Kong »

canis lupus a écrit :[
Groumph! Et moi, je n'ai toujours pas vu ce whisky dans un rayon, je ne sais ni ou le trouver, ni combien il coute.Au secours !
T'es pas le seul, help !!
Quand au Bruicladdich infinity : première ou deuxième version ?

canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 17314
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

Smokey-Kong a écrit :
canis lupus a écrit :[
Groumph! Et moi, je n'ai toujours pas vu ce whisky dans un rayon, je ne sais ni ou le trouver, ni combien il coute.Au secours !
T'es pas le seul, help !!
Quand au Bruicladdich infinity : première ou deuxième version ?
Il n'y a rien de précisé sur la bouteille, donc je suppose que c'est la première version. Il titre 55.5%.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 15:19

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par bottler »

canis lupus a écrit :
Jean-Michel a écrit :Mais pourquoi on ne trouve pas les whiskys Jean-Boyer partout ?
Parce que si on en trouvait partout ils ne seraient pas bons.
La vie est mal faite !

Avatar de l’utilisateur
pat gva
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 7935
Inscription : 14 févr. 2006, 22:54

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par pat gva »

bottler a écrit :
canis lupus a écrit :
Jean-Michel a écrit :Mais pourquoi on ne trouve pas les whiskys Jean-Boyer partout ?
Parce que si on en trouvait partout ils ne seraient pas bons.
La vie est mal faite !
Non mais si on trouvé partout, alors cela signifierait que les volumes acheté serait énormes et que l'on est loin d'un produit exceptionnel, car tu n'aurais pas le choix des fûts.
Avis personnel (non pas les doigts :mrgreen: )
Master Experimental Blender
Genève

Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 15:19

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par bottler »

pat gva a écrit :
bottler a écrit :
canis lupus a écrit :
Jean-Michel a écrit :Mais pourquoi on ne trouve pas les whiskys Jean-Boyer partout ?
Parce que si on en trouvait partout ils ne seraient pas bons.
La vie est mal faite !
Non mais si on trouvé partout, alors cela signifierait que les volumes acheté serait énormes et que l'on est loin d'un produit exceptionnel, car tu n'aurais pas le choix des fûts.
Avis personnel (non pas les doigts :mrgreen: )
Oui, c'est d'ailleurs ce que j'ai voulu dire.

ttn
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3740
Inscription : 04 août 2005, 11:05

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par ttn »

Samedi soir, mon ami irlandais qui habite à Dubai et occasionnellement en France avait invité une amie, de longue date, anglaise mariée à un Hollandais (et qui vivent aux Pays Bas). Rien d'étonnant pour qu'il invite également des Français, en l'occurence ma femme, ma fille et moi... Ayant appris que le monsieur de la dame anglaise etait amateur de whisky (avec une préference pour la tourbe), l'occasion etait trop belle pour ne pas ramener quelques bouteilles de malts écossais et partager quelques drams...
Juste le programme :
- Glen Garioch 1975-1990 (First for us) - 43%
- Linkwood 1987-2002 - Cadenhead - 58,6% - butt
- Springbank 1991-2006 - Cadenhead - 53,9% - sherry butt
- Bowmore 1991-2006 - Cadenhead - 56,1% - bourbon
- Talisker 1987-2005 - Clan des Grands Malts - 51,6%

canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 17314
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

Ardberg Very Young. J'aime bien. Largement assez expressif pour qu'on ne sente pas l'alcool, typiquement pour ne pas dire caricaturalement Islay. De la tourbe, médicinal, du sel, de la puissance mais sans aller jusqu'à l'excès.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

laphroaig c moi
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2806
Inscription : 11 févr. 2005, 07:52

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par laphroaig c moi »

Hier soir, toujours à la recherche de vieux flacons dans mes placards, cette fois-ci échangés avec Patrick (Corbuso) :
- Ben Nevis 1967-2003 52,5% : un superbe fût de sherry parfaitement équilibré avec ce côté un peu rustique de Ben Nevis, vraiment excellent
- Longmorn G&M distillé en - j'arrive pas à te relire Patrick, c'est 1963 ou 68 ? - et mis en bouteille en 1996. Un bon sherry classique auquel il manque juste un peu de voltage (40%)

En tout cas merci Patrick pour ces excellents flacons.

Répondre

Revenir à « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »