Page 1488 sur 1599

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 26 oct. 2019, 09:12
par Dark Star
Brieuc a écrit :
26 oct. 2019, 00:48
Dark Star a écrit :
25 oct. 2019, 16:55
Brieuc, ça fait drôlement envie ce petit Glenburgie !
Et au final, tu as donc préféré celui-ci au SMOS 900900 ? Si oui, il va falloir que je mette en quête du Cadenhead car le 900900 est pour moi une référence.
C'est à dire que oui sans doute que j'ai un peu préféré, parce que ça a quelque chose de plus frais et de plus juteux, alors que le 900900 est vraiment à mort sur la salade de fruit bien sucrée. C'est juste différent quoi, j'aurais du mal à dire que l'un est "mieux" que l'autre, parce que c'est vraiment affaire de gouts ;-)
Bien sûr, arrivé à ce niveau de qualité, les goûts et l'appetence pour des profils en particulier vont devenir preponderant dans la hiérarchisation. Mais j'aime bien savoir comment les autres (surtout ceux du forum ;-) ) hierarchise (principe des notes quoi :lol: ), surtout qu'il s'agit de la même distillerie.
En tout cas, je suis assez intrigué par la "tension" que tu décrit. J'aime les vins blancs tendus et minéral, du coup ça me parle.

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 26 oct. 2019, 22:35
par jnpons
Le Tout premier Lagavulin White Horse 16 yo embouteillé milieu des années 80.

Il porte l’appellation spéciale “white horse distillers Glasgow”

https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... 6-year-old

Distillé fin 60, son nez est sublime et enfumant !
Un bon vieil Old school, terreux et charbonneux à souhait.

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 27 oct. 2019, 20:26
par tissaneb64
Enfin le temps aujourd'hui de me poser et d'ouvrir le Glen Keith d'Amaury pour Taiwan. D'entrée on est dans un profil que moi j'aime bien : céréalier, pâtissier, amande, anis, influence du bois peu présente. Petit bémol à ce stade une légère sensation aqueuse. Puis arrivent les bonbons types tagada, Haribo, fraise, banane. Qui repartent assez rapidement, bizarrement. Au nez. Parce qu'en bouche ils sont bien là et on assiste alors à un joli fondu maintenant de toutes les saveurs. L'aération lui fait vraiment du bien et je pense que les dégustations futures seront intéressantes. Question Amaury : on est bien sur un brut de fût ? En règle générale il me semble que c'est le cas pour tes embouteillages... Un whisky prometteur.

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 27 oct. 2019, 21:30
par Von Barton
tissaneb64 a écrit :
27 oct. 2019, 20:26
Enfin le temps aujourd'hui de me poser et d'ouvrir le Glen Keith d'Amaury pour Taiwan. D'entrée on est dans un profil que moi j'aime bien : céréalier, pâtissier, amande, anis, influence du bois peu présente. Petit bémol à ce stade une légère sensation aqueuse. Puis arrivent les bonbons types tagada, Haribo, fraise, banane. Qui repartent assez rapidement, bizarrement. Au nez. Parce qu'en bouche ils sont bien là et on assiste alors à un joli fondu maintenant de toutes les saveurs. L'aération lui fait vraiment du bien et je pense que les dégustations futures seront intéressantes. Question Amaury : on est bien sur un brut de fût ? En règle générale il me semble que c'est le cas pour tes embouteillages... Un whisky prometteur.
Ca donne en tout cas une bonne impression !

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 28 oct. 2019, 13:40
par Savoureur
Brieuc a écrit :
26 oct. 2019, 00:43
J'imagine que je prendrai la peine de faire des notes plus complètes pour ce que j'ai gouté chez Massen aujourd'hui dans la section adéquate (et j'espère que les autres le feront aussi ! :D) mais en attendant je peux quand même dire que parmi les nouveaux Daily Dram, le Clynelish et sans doute plus encore le Benrinnes sont super bons.

Pour revenir sur ce dernier, c'est vraiment un sherry parfait. Un pur sans faute, c'est superbe, comme on se le disait avec Savoureur tout à l'heure "il y aurait eu toutes les raisons du monde pour que ce soit raté et pourtant c'est réussi", il y a ce coté "alignement des étoiles" qui est assez admirable. J'ai été impressionné par la qualité et ça vient de quelqu'un qui est tout sauf un sherry freak, donc c'est dire. Même sans être grand amateur de sherry, si j'avais eu 285€ à mettre dans un gros sherry actuellement, je l'aurais fait sans hésiter. C'est cher, clairement, mais je parierais encore plus cher à parier que sur les 3-4 dernières années, il n'y a pas 10% de ce que Glendro a vendu au même prix (ou plus cher !) qui était de ce niveau-là, par exemple.
Aucune surpise sur le Benrinnes que j'avais déjà gouté il y a trois semaines.
Belle améliorations sur le Clynelish avec l'aération de la bouteille depuis son ouverture début du mois. L'embouteillage se rapproche plus de celui de l'année passé (qui reste plus Clynelish pour moi) et c'est un excellent sherry whisky.
Le Old Pulteney SC Premium Spirits a également séduit plein d'autres visiteurs du festival. Pas certain qu'il en reste encore. Le Speyburn très huileux en bouteille m'a moins séduit en dégustation car manque de matière et moderne avec assez de douceur, de poire et de bois.
Rapide dégustation des quatre "secret" bottlings de The Nectar avec TWA. Le Lowland grain de 42 ans a séduit plus d'un. Perso j'ai trouvé bon mais pas au point de creer l'enthousiasme. Les trois autres étaient plus à mon gôut mais avec beaucoup de ressemblence avec plein d'autres de ces "secret" bottlings.
Pour la dizaine de Signatory for The Nectar, pour Massen, etc. je n'ai pas noté les références. Des beaux rapports qualité/prix dans ces embouteillages. Mais avec un stock en cave jusqu'à la fin de mes jours ce n'est pas la catégorie de whisky qui m'intéresse. Exception pour un Glen Keith d'une vingtaine d'années, embouteillé en 2017 et que j'avais déjà acheté à l'époque. J'étais étonné que cet embouteillage était encore disponible.
Egalement en whisky à siroter, deux jeunes Caol Ila. Le plus clair (distillé le jour (pas l'année) de l'anniversaire du responsable du rayon whisky a bien mérité sa désignation. L'alcool élevé (plus de 60% si mes souvenirs sont exactes) masque les arômes et ne le rend pas facile d'accès.
Deux Benriach (un 2007 et un 2008) tourbés en oloroso cask ont partagé les avis. Perso j'ai bien aimé le 2008 avec un alcool bien intégré et un sherry/tourbé équilibré. Plein d'autres ont préféré le 2007 plus punchy.
Au stand G&M on a fait un face to face de quatre embouteillages non tourbés (on était à quatre à gouter en parallèle), un Glenturret est sorti vainqueur unanime.
Puis ftf de cinq Caol Ila en réduit et le dernier (un sc pour la Belgique) en bdf. Une belle expérience mais rien qui a déclenché un reflexe d'achat (contrairement au Glenturret cité avant).
Ceux qui veulent les références exactes doivent espérer que d'autres ont été plus consciencieux que moi et on bien noté ou pris de photos.

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 29 oct. 2019, 18:13
par dede
Lagavulin Feis Ile 2009 : https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... vulin-1995

Je l'ai bien plus apprécié que la dernière fois, il y a deux ans. Un côté 16yo sous stéroïdes pas déplaisant, avec une belle complexité et une rondeur qui contrebalance la puissance de la tourbe. Belle bête. 91/100

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 31 oct. 2019, 21:34
par aphex
Ces derniers jours une petite session Caol Ila.

Caol Ila 22 yo (58.4%, OB, Feis Ile 2019, sherry-treated American oak casks, 3000 bottles, 2019) : 90.5
Caol Ila 1982 36 yo (54.4%, Cadenhead, Authentic Collection, Bourbon Hogshead, 120 bottles, 2018) : 92
Caol Ila 1982 34 yo (60.1%, Cadenhead, Small Batch, 2 Bourbon Hogsheads, 264 bottles, 2016) : 93
Caol Ila 1979 25 yo (50%, Douglas Laing, Old Malt Cask, Refill Hogsheads, DL 2001, 323 bottles, 2005) : 90
Caol Ila 1980 30 yo (59.4%, Douglas Laing, Platinum Selection, Refill Hogsheads, 270 bottles, 2011) : 92
Caol Ila 1979 (52.3%, Malts of Scotland, Bourbon Hogshead, #12022, 280 bottles, 2012) : 91
Caol Ila 1984 31 yo (52.1%, Cadenhead, Small Batch, Bourbon Hogsheads, 432 bottles, 2016) : 90
Caol Ila 1984 34 yo (57.6%, Cadenhead, Single Cask, Bourbon Hogshead, 162 bottles, 2018) : 91

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 31 oct. 2019, 22:04
par Brieuc
Joliiiii ça aphex ! Nom de diable ça donne envie :D

Moi aussi j'ai découvert du Caol Ila aujourd'hui, on m'en avait dit du bien :

Caol Ila 2002-2019 16yo G&M CC 19/059 53,6%
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... la-2002-gm

Eh ben de fait c'est juste excellent. Et en plus ça a le mérite d'être assez différent du profil Caol habituel, certaines notes fruitées notamment ne s'y retrouvent classiquement pas, et évoquent parfois certains bons Bowmore middle-aged. On a une fumé hyper raffinée (le thème du raffinement perdure vraiment tout au long) avec journeaux mouillés et coquillages, puis de la mandarine et des fruitellas, le tout est superbement délicat. Entrée en bouche sur un registre très subtil à nouveau, surtout les edamame, puis la tourbe toute fine, les coquillages, la mandarine fumée, le pomélo, la mirabelle, le lait d'amande, la tarte au riz, la noix de coco et de macadamia. Finale sur le lait d'amande et les edamame, légèrement calcaire. Très très beau, particulièrement classe. 89(-90)

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 31 oct. 2019, 22:15
par red71
Goûté aussi en vitesse chez Massen. Même impression que Brieuc sur la finesse de ce Caol Ila. Super équilibré.
Par contre, pas donné pour du 16 yo...

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 01 nov. 2019, 00:26
par Brieuc
red71 a écrit :
31 oct. 2019, 22:15
Goûté aussi en vitesse chez Massen. Même impression que Brieuc sur la finesse de ce Caol Ila. Super équilibré.
Par contre, pas donné pour du 16 yo...
Dans l'absolu, c'est pas faux !
Mais d'un autre coté, je me suis justement fait la réflexion que la complexité et le raffinement du profil pouvaient clairement donner le change pour quelque chose de potentiellement plus âgé ! Donc quelque part, une fois l'épreuve de la dégustation passée, l'âge n'a plus qu'une importance relative à mon sens. Ceci dit c'est clair qu'il ne faudrait pas non plus encourager l'industrie (les IB qui plus est !) à pratiquer impunément ce genre de prix tous les jours. A moins que ce ne soit déjà le cas ...

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 01 nov. 2019, 11:04
par amaury
tissaneb64 a écrit :
27 oct. 2019, 20:26
Enfin le temps aujourd'hui de me poser et d'ouvrir le Glen Keith d'Amaury pour Taiwan. D'entrée on est dans un profil que moi j'aime bien : céréalier, pâtissier, amande, anis, influence du bois peu présente. Petit bémol à ce stade une légère sensation aqueuse. Puis arrivent les bonbons types tagada, Haribo, fraise, banane. Qui repartent assez rapidement, bizarrement. Au nez. Parce qu'en bouche ils sont bien là et on assiste alors à un joli fondu maintenant de toutes les saveurs. L'aération lui fait vraiment du bien et je pense que les dégustations futures seront intéressantes. Question Amaury : on est bien sur un brut de fût ? En règle générale il me semble que c'est le cas pour tes embouteillages... Un whisky prometteur.
C'est bien un brut de fut. Comme tout whisky fraichement embouteillé, il peut y avoir des legers désequilibres qui viennent avec la mise .
Il faudrait attendre une bonne année pour que tout se stabilise. Je me fais pas de souci , im ne sera que de meiux en mieux.

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 01 nov. 2019, 12:01
par Jean-Michel
juju cassoulet a écrit : Cest la que l'on voit que tu n'es pas un ancien ici. Une note de jean michel va forcement tourner autour de plats culinaires inconnus ou d'une référence a un souvenir d'enfance dans les colonies :mrgreen:
Colonies néerlandaises, alors. Parce que mise à part une courte escale à Tahiti en rejoignant Brisbane par Rio et l’île de Pâques, je ne suis jamais allé dans la moindre colonie française, quand j’étais enfant :mrgreen:

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 01 nov. 2019, 14:07
par Jean-Michel
Von Barton a écrit :
20 oct. 2019, 23:18
dede a écrit :
20 oct. 2019, 22:03
Ce très joli MacDuff : https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... ear-old-jm

Nez superbe, plein de fruits compotés et de miel. La bouche est sur le même profil, belle puissance aromatique mais pas agressive, juste le bois qui parle un peu trop sur les épices à la fin. 91/100
Ah oui ! j'ai pu goutter ça au witch !

Une personne fort bien intentionnée ( je n'ai malheureusement plus le souvenir de son identité ) m'as demandé si j'y avais goutté. Ayant répondu par la
négative, cette même personne m'a fortement conseillé de goûter a ce MacDuff, a côté duquel je serais complètement passé si on n'avait pas attiré mon attention sur ce magnifique whisky ( encore merci à toi, mystérieux inconnu ! et merci aussi à la personne ayant apporté la bouteille ! )
Une bouteille achetée pas cher en salle des ventes, parce qu’elle était... ouverte ! Au niveau aromatique, c’est la jumelle d’un autre embouteillage James MacArthur : le 1967-1994 pour le 500eme anniversaire de la légalisation de la production de whisky en Ecosse. J’aime beaucoup !

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 01 nov. 2019, 14:14
par Jean-Michel
dede a écrit :
21 oct. 2019, 20:00
Et ce soir, Glendronach 1994 C#3400 Abbey Whisky : https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... onach-1994

Bon, ça confirme mon désamour pour les sherry monsters. Dans le style c'est bien fait, très concentré, plein de cacao, de prune, de confiture de fruits rouges/noirs. Quelques notes plus salées aussi. Mais c'est trop boisé/astringent pour ce que sont devenus mes goûts. Autour de 88/100. J'ai revendu la plupart de mes gros sherries, je n'ai pas de regret.
Je l’avais beaucoup aimée, cette version. Plus en tout cas que d’autres embouteillages un peu trop portés sur la confiture de pétale de rose et le bonbon à la framboise.
Un peu bourrin, mais bien bon.

Re: Ce soir, c'était ...

Publié : 01 nov. 2019, 14:30
par Jean-Michel
Savoureur a écrit :
23 oct. 2019, 08:08
dede a écrit :
22 oct. 2019, 17:21
Ce n'est pas tous les jours, mais je ne suis pas d'accord avec Gérard : le Pe1 demeure un de mes peaty sherry favoris. A la fois gourmand et très fin et complexe.
Bien pour toi. Je n'ai plus de PE gros sherry dans ma cave.
De toute manière les PE au gros sherry ne sont pas très nombreux. Je me rappelle de certains OMC, Provenance, W&M, un M&H, un SSMC et un Whisky Doris.
Pour le cas des PE1 à 5 c'est mon ancienneté qui me défavorise.
J’ai un Acorn que j’aime beaucoup, également.
https://www.whiskybase.com/whiskies/whisky/1141