Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
florian09
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1377
Inscription : 28 juil. 2014, 18:30

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par florian09 » 10 mai 2019, 20:55

Je viens d'ouvrir ma 2eme bouteille d'Octomore 6.3. Mon préféré jusqu'à ce jour :)

Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2794
Inscription : 28 févr. 2018, 15:35

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jnpons » 10 mai 2019, 21:03

florian09 a écrit :
10 mai 2019, 20:55
Je viens d'ouvrir ma 2eme bouteille d'Octomore 6.3. Mon préféré jusqu'à ce jour :)
J’en ai un sample justement, pas encore goûté...
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

https://www.whiskybase.com/profile/jnpons/collection

Localisation: 94

Avatar de l’utilisateur
Jbrice
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 5743
Inscription : 20 sept. 2009, 11:10

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Jbrice » 10 mai 2019, 21:07

florian09 a écrit :
10 mai 2019, 20:55
Je viens d'ouvrir ma 2eme bouteille d'Octomore 6.3. Mon préféré jusqu'à ce jour :)
Ah! Qu’est-ce qui fait que tu le préfères à tous les autres?
Marseille

Image

steve_pinkcity
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1662
Inscription : 08 avr. 2014, 11:21

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par steve_pinkcity » 10 mai 2019, 21:28

Le 6.3 m’en souviens comme d’un truc trrrès fermier. Très bon souvenir également, au salon d’Amaury d’il y a qq années.

Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2794
Inscription : 28 févr. 2018, 15:35

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jnpons » 10 mai 2019, 21:44

Jbrice a écrit :
10 mai 2019, 21:07
florian09 a écrit :
10 mai 2019, 20:55
Je viens d'ouvrir ma 2eme bouteille d'Octomore 6.3. Mon préféré jusqu'à ce jour :)
Ah! Qu’est-ce qui fait que tu le préfères à tous les autres?
Il aime bien la ferme
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

https://www.whiskybase.com/profile/jnpons/collection

Localisation: 94

Avatar de l’utilisateur
Jbrice
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 5743
Inscription : 20 sept. 2009, 11:10

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Jbrice » 10 mai 2019, 21:50

Dis tout de suite qu’il aime les bouses!
Marseille

Image

Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2794
Inscription : 28 févr. 2018, 15:35

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jnpons » 10 mai 2019, 22:21

Jbrice a écrit :
10 mai 2019, 21:50
Dis tout de suite qu’il aime les bouses!
:whistle:
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

https://www.whiskybase.com/profile/jnpons/collection

Localisation: 94

Brieuc
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 733
Inscription : 27 nov. 2015, 20:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Brieuc » 10 mai 2019, 23:55

Aaah oui, je l'aime beaucoup aussi ce 06.3 !

Non pas que j'ai gouté beaucoup d'autres Octomore ceci dit, mais son profil a quelque chose d'unique, a la fois tellement massif et tellement plus que "juste de la tourbe". Paprika, origan, orange marinée, chou rouge, artichauts, cuir et autres trucs en effet très fermiers. Avec évidemment une immense fumée organique, cendrée, finement épicée, mais qui enrobe sans dominer. Faudrait que je m'en reserve un, un de ces quatre, maintenant que j'en parle ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
aphex
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1729
Inscription : 15 nov. 2014, 13:09

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par aphex » 11 mai 2019, 01:10

Idem. Le 6.3 reste mon préféré avec l'OBA.
Image
samples et bouteilles disponibles
Localisation : Paris

Avatar de l’utilisateur
Jbrice
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 5743
Inscription : 20 sept. 2009, 11:10

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Jbrice » 11 mai 2019, 10:15

Je vois que je l'ai gouté le 22/05/15 et noté 88 mais n'en ai aucun souvenir...
Marseille

Image

Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2794
Inscription : 28 févr. 2018, 15:35

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jnpons » 11 mai 2019, 10:25

Jbrice a écrit :
11 mai 2019, 10:15
Je vois que je l'ai gouté le 22/05/15 et noté 88 mais n'en ai aucun souvenir...
Je me le fais ce soir !
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

https://www.whiskybase.com/profile/jnpons/collection

Localisation: 94

Avatar de l’utilisateur
Von Barton
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1580
Inscription : 09 juin 2018, 17:54

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Von Barton » 11 mai 2019, 10:44

Jbrice a écrit :
11 mai 2019, 10:15
Je vois que je l'ai gouté le 22/05/15 et noté 88 mais n'en ai aucun souvenir...
C'est comme ça que ça commence... et après on finit par aller bosser sans pantalon... :lol:
"Tout homme a le droit de dire ce qu'il croit être la vérité, et tout autre a le droit de l'assommer pour cette bonne raison."
Dr. Samuel Johnson


http://www.whiskybase.com/profile/von-barton/collection

canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 17059
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus » 11 mai 2019, 19:41

Mercredi soir, un premier petit set pour découvrir certaines de mes dernières acquisition:

- The Singleton Of Glendullan "GoT" Select 40%, code L9031CM005 00008219.
- Glengoyne Jean Boyer "Best Casks Of Scotland" 10yo 43%, 1995-2005, Small Barrels.
- Ledaig Les Grands Alambics "L'envol 1.2" 10yo 52.7%, 02/2008-09-2018, Hogshead #51, bottle 04/84.
- Glenrothes Jean Boyer "Best Casks Of Scotland" 15yo 43%, 1990-2003, First Fill Sherry Cask.
- Bruichladdich Jean Boyer "One Shot" 16yo 46%, 1991-2007.

Puis, comme j'étais en forme, une petite verticale Longrow avec mes deux autres nouveautés:

- Longrow C.V. 46%, code 08/66.
- Longrow 10yo 46%, 1996.
- Longrow 10yo 100 Proof 57%, for The Nectar Belgium, code 09/443.
- Longrow 11yo Rundlets & Kilderkins 51.7%, 11/01-01/13, 9000 bottles, code 13/02.
- Longrow 11yo 56.9%, 11/07-03/19, Refill Re-Chared Sherry Butts, 2250 bottles, For Springbank Society Members.
- Longrow 14yo 46%, code 11/88.
- Longrow 18yo 46%, code 11/181.
- Longrow 18yo 46%, code 18YR LONGROW 23/03/18 18/141.

Première bonne surprise, et bien qu'en théorie désavantagé par sa position de starter, le Glendullan est bien sympa. Elégant et joliment fruité, équilibré, c'est bien foutu. Un bon petit daily dram. Dans la série, nettement supérieur au Cardu et quasiment au niveau du Talisker, dans un style complètement différent. Bob, bien sur, la Laga est toujours très loin devant.
Le Glengoyne me ramène des années en arrière, quand la maison Jean Boyer faisait l'essentiel de mon actualité. Complètement dans l'esprit de l'épouqe de cet embouteilleur, des whiskys à la dilution bien maitrisée. C'est fruité, plutôt sur des fruits rouges, à la Glengoyne, quoi.
Le Ledaig est, disons-le, l'une des grandes surprises de ce set. Quand Thomas nous avait fait part ici du lancement de cette nouvelle gamme, j'avais trouvé les tarifs un peu élevé par rapport aux pédigrées annoncés. J'avais pu goûter un autre whisky, un Caol Ila je crois, lors d'une précédente soirée d'Arnaud, et si ce CI était bon, il avait confirmé mon à-priori de rapport q/p pas au mieux de ce quon peut trouver. Mais ce Ledaig, là, par contre, est vraiment bon. Quand ces nouveaux Ledaig sont apparus chez les IB, il y a quelques années, ça a été la belle surprise. Même si les OB avait commencé à dévoiler des nettes améliorations les années précédant, ces IB avaient été une sacré surprise, et chez tous les embouteilleurs qui s'y étaient mis. Et ce dans tous les types de fut, qu'ils soient sherry, bourbon ou hogshead. Et cette vague ne s'est pas démentie et continue encore de nos jours. Les Ledaig qui sortent encore maintenant continuent d'être très souvent bons. Mais voilà, les sherry se ressemblent tous beaucoup entre eux, de même que les bourbons, ou les hogshead. Du coup, si je continue de goputer les nouveautés, j'ai chaque fois une impression de déjà vu et donc, je n'achète pas. Sauf que là, celui-ci, acheté presque pour essayer (en vain) de diluer des fdp, apporte quelque chose de très nouveau. On a toujours de la tourbe citronnée, mais contrairement à d'habitude, on ne perçoit quasiment pas de côté fermier. Non, là, on est complètement déstabilisé par une grosse vague maritime. On a l'habitude de comparer ces Ledaig aux productions emblématique d'Islay, mais là, on est sur une sorte du meilleur mariage possible entre Talisker et Old Pulteney. C'est salin, iodé, mentholé, très frais, et bien citronné. Et au bilan, très bon.
Glenrothes, voilà bien une distillerie que j'aborde avec circonspection. Le truc, c'est que c'est tout le temps bon au delà de 24/25yo, et tout le temps assez inintéressant en dessous de 15yo. Et entre les deux, comme ici ? Ben c'est très aléatoire. Et heureusement, celui-ci est du bon côté de la barrière. Bien exotique comme savent l'être ses frères plus âgés, et avec du corps apporté par le fut de sherry. Tout est très maîtrisé, à commencé par la dilution, très équilibré, mais on en vient tout de même à se demander si ça n'aurait pas été encore meilleur avec un peu plus de watts.
Et donc, last but not least, le Bruichladdich clos ce premier set. Alors qu'il est d'une époque ou la distillerie faisait un peu n'importe quoi avec ces embouteillages défigurés avec ces finish des plus hasardeux, ce Bruichladdich justifie pleinement son appartenance à la gamme One shot. D'un très beau classicisme sans être old school, il a de belles notes fruitées, sur les agrumes, sous un agréable voile de fumée qui lui apporte un peu de mystère.

A ce stade, je me fais une bonne pause, histoire de me recaler le palais, et je repart à l'ouvrage, sur les Longrow.

En commençant par le C.V., qui me plonge d'entrée de jeu dans l'univers, de cette partie tourbée de cette distillerie, qui me pait tant. En fait, Longrow pour moi est comme Caol Ila, la marque sans faute, qui ne fait jamais d'erreur, jamais dans le moyen et encore moins dans le mauvais. Ici, on plonge donc la tête la première dans cet univers à la tourbe si caractéristique, très citronné, très légèrement minéral mais sans excès, avec ce léger voile de fumée. C'est bien bon.
Le 10yo 96 est exactement dans la même veine. Les deux sont extrêmement proches.
le 100 Proof reste sur le même profil, mais avec moins de générosité, de gourmandise. Plus austère, plus fermé par son alcool, un peu plus sur les galets aussi. Il s'ouvre avec un peu d'eau, mais étonnamment, n'arrive jamais à rejoindre les deux autres. Un autre délire, mais bien appréciable également.
Le R&K nous ramène dans la lignée des deux premiers et lui, n'a pas besoin d'eau pour se développer.
On passe à la première des nouveautés, en sample, avec le Society Members. Et lui aussi s'inscrit dans la même typicité. A ce stade, seul le "100 Proof" est un peu à part.
Le 14yo ne déroge pas à la règle. A me lire, on pourrait penser que ces whiskys sont tous semblables, pourtant, même si ce n'est pas évident à décrire, on sent petit à petit l'influence de l'âge.
Le premier des 18yo, le plus ancien des deux, reste lui aussi dans la lignée. Mais ici, on sent un vrai step du à l'écart d'âge, là ou avant, c'était très progressif. L'équilibre est encore meilleur, c'est plus fondu.
Et le deuxième et dernière nouveauté, le 18yo de l'année dernière. Et là, c'est nettement différent. Bien sur qu'on est toujours sur ce profil de tourbe si particulière, et citronné, mais là ou pour la plupart des autres (des mises nettement plus anciennes) à l'exception peut-être du 100 Proof, la minéralité était très peu perceptible, ici, elle vient au premier rang faire jeu égal avec les autres arômes. On est vraiment sur la plage de galet.

Bilan, Longrow, c'est très bon.

Tiens, au passage, je ne me souviens pas avoir jamais vu de Longrow IB, alors que les Springbank sont courants. :think:
Dernière modification par canis lupus le 11 mai 2019, 21:29, modifié 1 fois.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10641
Inscription : 12 mars 2009, 16:34

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par dede » 11 mai 2019, 20:46

C'est parce qu'ils sont embouteillés en tant que Springbank. Tu ne te souviens pas des deux Springbank "Peat Smoked" que BBR avait sortis il y a quelques années ? J'avais eu le premier, c'était très bon, et c'était clairement du Longrow.
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.

Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2794
Inscription : 28 févr. 2018, 15:35

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jnpons » 11 mai 2019, 21:06

C est vrai que Longrow c’est bon !!
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

https://www.whiskybase.com/profile/jnpons/collection

Localisation: 94

Répondre

Revenir à « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »