Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Savoureur
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4952
Inscription : 15 mai 2007, 14:02

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Savoureur »

Pour ce mec précis, tu n'as qu'à aller voir ses scores sur Whiskybase.
Et il y a des notes pour ce Laph précis qui expliquent bien le 78.
Yann'
Distillateur
Distillateur
Messages : 413
Inscription : 18 mai 2020, 22:47

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Yann' »

Gaet59 a écrit : 06 juil. 2021, 23:29
Et pourtant tu as toujours des mecs qui te lachent un 78 sur ce genre de quilles.
Doivent boire que des quilles de 1960 à voir certaines notes.
Ton retour donne envie.
Le format reste interrogatif. Tu as ce format ou c'est du 70cl la tienne?
Ce n'est malheureusement pas un 70 cl. Il y a une petite partie sentimentale liée à une histoire personnelle sur cette quille qui fait que je ne suis pas objectif à 100% sur le ressenti. Je lui avais peut-être mis un point de plus. Du coup je préfère la supprimer.
Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11410
Inscription : 12 mars 2009, 16:34

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par dede »

Savoureur a écrit : 07 juil. 2021, 07:25 Pour ce mec précis, tu n'as qu'à aller voir ses scores sur Whiskybase.
Et il y a des notes pour ce Laph précis qui expliquent bien le 78.
Disons que ça fait gros sherry bien bourrin. Si j'ai pu être client à une époque, ce n'est plus un profil qui me fait rêver.
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.
jazza
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 668
Inscription : 09 avr. 2019, 15:55

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jazza »

Ledaig EVWC 1997-2020 / 52,1°
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... -1997-evwc

Des Ledaig de cette trempe on en goute pas tous les jours. Lassé ces derniers temps par cette distillerie, me voilà réconcilié.

Il lui faut du temps, beaucoup de temps, et la magie arrive :
Un nez profond et complexe, avec une bien belle fumée encore pour son âge, assez salé, kiwi, prune fondue, abricot séché et d'autres fruits plutôt blancs.
En bouche, c'est ample, large, toujours aussi complexe, la texture est moelleuse et délicate, mais on rentre dans le vif du sujet Ledaig, avec le cuir et la selle de cheval qui apparaissent, toujours beaucoup de fruits, mais des citrons confits arrivent en renfort.
La finale est magistrale, d'une longueur incroyable, toujours des fruits, mais avec du poivre qui vient pimenter l'affaire toujours dans cette magnifique fumée !

Ma référence pour le moment était sans conteste le 97 d'Amaury, mais là c'est le combi idéal pour mes papilles. Un sherry butt, sans une influence majeure du fût, juste là pour ajouter la compléxité qu'il faut, plus les 52° qui est mon degré favori. Est-ce que 97 serait une bonne année Ledaig ? on pourrait le croire. En tout cas ces 2 là, sont de haut vol.

91/92
Avatar de l’utilisateur
TheWhiskySnoob
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 576
Inscription : 10 mai 2016, 20:08

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par TheWhiskySnoob »

jazza a écrit : 08 juil. 2021, 09:58 Ledaig EVWC 1997-2020 / 52,1°
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... -1997-evwc

Des Ledaig de cette trempe on en goute pas tous les jours. Lassé ces derniers temps par cette distillerie, me voilà réconcilié.

Il lui faut du temps, beaucoup de temps, et la magie arrive :
Un nez profond et complexe, avec une bien belle fumée encore pour son âge, assez salé, kiwi, prune fondue, abricot séché et d'autres fruits plutôt blancs.
En bouche, c'est ample, large, toujours aussi complexe, la texture est moelleuse et délicate, mais on rentre dans le vif du sujet Ledaig, avec le cuir et la selle de cheval qui apparaissent, toujours beaucoup de fruits, mais des citrons confits arrivent en renfort.
La finale est magistrale, d'une longueur incroyable, toujours des fruits, mais avec du poivre qui vient pimenter l'affaire toujours dans cette magnifique fumée !

Ma référence pour le moment était sans conteste le 97 d'Amaury, mais là c'est le combi idéal pour mes papilles. Un sherry butt, sans une influence majeure du fût, juste là pour ajouter la compléxité qu'il faut, plus les 52° qui est mon degré favori. Est-ce que 97 serait une bonne année Ledaig ? on pourrait le croire. En tout cas ces 2 là, sont de haut vol.

91/92
T'as pas été frappé par le sel à l'arrivée? On a le même score sur cette bouteille, que je recommande toujours à qui veut l'entendre...content que ça t'aies plu. :obscene-drinkingcheers:
jazza
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 668
Inscription : 09 avr. 2019, 15:55

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jazza »

complètement pour sel sel oui, fou !
Avatar de l’utilisateur
florian09
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1573
Inscription : 28 juil. 2014, 18:30

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par florian09 »

Jeudi soir c'était :

1). Dalmore 1991 Whiskysponge 29yo.
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... e-1991-wsp
2). Chichibu the first ten.https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... 0-year-old
3). Jura 1991 Whiskysponge 29yo.https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... a-1991-wsp
4). Brora 3rd release.

1). Après avoir tant entendu parler du Dalmore et ayant goûté quelques Dalmore bourbon cask du début des 90's que j'ai adoré (notamment celui-ci : https://www.whiskybase.com/whiskies/whisky/80799), j'avais beaucoup d'attente sur ce whisky.

Eh bien quelle déception ! Au nez il ne se passe pas grand chose, c'est limite trop alcooleux. Quelques timides notes fruitées, acidulées d'orange et de pomme verte. Un petit côté minéral type mine de crayon.
En bouche pas de surprise, c'est assez plat et encore une fois alcooleux. Les fruits ont encore plus de mal à se frayer un chemin, la minéralité domine mais l'ensemble me paraît mal intégré.
Pas à mon goût ...

2). À peine servi, le Chichibu cause beaucoup plus ! C'est très étonnant, alternant entre des notes gourmandes de banane/coco avec des notes élégantes et florales de roses et de litchi. Fleur d'oranger et miel de fleurs, comme un bon gâteau chaud qui sort du four.
La bouche est dans la même lignée.
Très beau whisky, dire que ça n'a que 10 ans !

3). Nez très intense qui démarre sur des notes de fruits trop mûrs, mangue, fraise. Ça continue dans un registre assez "lourd" avec du cuir, de la résine fumée et de la mousse humide. L'impression de se balader en forêt avec un "feu de fruits" au loin. Derrière, de subtiles notes mentholées se dévoilent ainsi que du citron confit et du foin fumant. Splendide.

En bouche, j'ai des notes de chanvre et de foin fumé, un côté très waxy également et de la levure de bière comme quand on finit une bière dans laquelle il y a du dépôt. On a également de fines notes boisées et anisées, du cuir et de l'eucalyptus. Les fruits sont plus en retrait mais plus présents en fin de bouche. La finale est très longue, chauffante (poivre et piment doux) et délicatement fumée.
Un vrai coup de coeur pour moi ! Au nez ce sont les notes de fruits très mûrs qui occupent le devant de la scène, en bouche ce sont les notes animales et fumées. Chacun laisse place à l'autre, donnant un ensemble hyper harmonieux et complexe.

4). Après ces notes de foin fumé et de cuir, je me suis dit que c'était une bonne introduction à quelque chose d'encore plus animal. Du coup : Brora 3rd release.

Bon, à peine versé, on sait qu'on va passer un bon moment. Et on comprend pourquoi ces embouteillages sont si recherchés.

Quel monstre de tourbe fermière, de senteurs animales, bacon fumé et paprika. Le tout dans un ensemble gras et crémeux. Crème de tourbe quoi. On se demande un court instant s'il a autre chose à donner que de la tourbe. Mais rapidement... de la mangue bien mûre, du melon, de l'orange sanguine, du fruit de la passion acidulé. Miel d'acacia, cuir, bitume chaud nous ramène ensuite dans un registre très puissant et animal .
La bouche est immensément fumée et tourbée. Quelle intensité ! Je crois n'avoir senti ça que dans les (rares) Brora que j'ai goûté. Bitume chaud, paprika et poivre, cochonnaille sur le grill, cendre froide. Puis, comme pour le nez, les fruits apparaissent mais ils sont tous fumés ! Melon, pêche blanche, orange et fruit de la passion.
La finale est interminable, évidemment fumée, herbacée, épicée.
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 18935
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

florian09 a écrit : 10 juil. 2021, 12:53 1). Après avoir tant entendu parler du Dalmore et ayant goûté quelques Dalmore bourbon cask du début des 90's que j'ai adoré (notamment celui-ci : https://www.whiskybase.com/whiskies/whisky/80799), j'avais beaucoup d'attente sur ce whisky.

Eh bien quelle déception ! Au nez il ne se passe pas grand chose, c'est limite trop alcooleux. Quelques timides notes fruitées, acidulées d'orange et de pomme verte. Un petit côté minéral type mine de crayon.
En bouche pas de surprise, c'est assez plat et encore une fois alcooleux. Les fruits ont encore plus de mal à se frayer un chemin, la minéralité domine mais l'ensemble me paraît mal intégré.
Pas à mon goût ...
C'est rageant quand tu n'aimes pas un truc qui est encensé partout, hein ? Un sentiment que je connais bien. ;-)
Au delà de ça, il y a des distillereis que je suis incapable d'imaginer autrement qu'en sherry cask: Highland Park, Bunnahabhain, Stratislha, Glendronach, Glenfarclas, Macallan, ... et Dalmore.
Chaque fois que j'en ai goûté des versions bourbon ou hogshead, j'ai été déçu.
A l'opposé, j'ai eu quelques surprises magnifiques avec des Mortlach, des Longmorn ou des Linlwood (pourtant traditionnellement très sherry) en futs de bourbon, mais c'était des whiskys de plus de 30 ans.
florian09 a écrit : 10 juil. 2021, 12:53des notes de chanvre
T'as fais ta dégustation avec VB ? :mrgreen:

florian09 a écrit : 10 juil. 2021, 12:53Quel monstre de tourbe fermière, de senteurs animales, bacon fumé et paprika. Le tout dans un ensemble gras et crémeux. Crème de tourbe quoi. On se demande un court instant s'il a autre chose à donner que de la tourbe. Mais rapidement... de la mangue bien mûre, du melon, de l'orange sanguine, du fruit de la passion acidulé. Miel d'acacia, cuir, bitume chaud nous ramène ensuite dans un registre très puissant et animal .
La bouche est immensément fumée et tourbée. Quelle intensité ! Je crois n'avoir senti ça que dans les (rares) Brora que j'ai goûté. Bitume chaud, paprika et poivre, cochonnaille sur le grill, cendre froide. Puis, comme pour le nez, les fruits apparaissent mais ils sont tous fumés ! Melon, pêche blanche, orange et fruit de la passion.
La finale est interminable, évidemment fumée, herbacée, épicée.
C'est en pensant à la "pertinence" de fermer Brora, ou Prt Ellen, qu'on réalise à quel point Diageo n'est qu'un repère de businessmen et pas d’amateurs de whiskys. :dd
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
TheWhiskySnoob
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 576
Inscription : 10 mai 2016, 20:08

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par TheWhiskySnoob »

florian09 a écrit : 10 juil. 2021, 12:53

3).
En bouche, j'ai des notes de chanvre et de foin fumé, un côté très waxy également et de la levure de bière comme quand on finit une bière dans laquelle il y a du dépôt. On a également de fines notes boisées et anisées, du cuir et de l'eucalyptus. Les fruits sont plus en retrait mais plus présents en fin de bouche. La finale est très longue, chauffante (poivre et piment doux) et délicatement fumée.
J'avais relevé à peu près les mêmes arômes en bouche, ca fait plaisir!
Piksi
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 661
Inscription : 26 nov. 2011, 17:29

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Piksi »

canis lupus a écrit : 10 juil. 2021, 13:47 C'est en pensant à la "pertinence" de fermer Brora, ou Prt Ellen, qu'on réalise à quel point Diageo n'est qu'un repère de businessmen et pas d’amateurs de whiskys. :dd
Ils étaient pas là pour faire de l'humanitaire...
A partir du moment où fallait fermer car ils perdaient de l'argent, tu fermais quoi?

Brora, vielle distillerie ou Clynelish, distillerie juste en face et à l'époque, toute neuve ?
Port Ellen, dont les quilles cassaient pas 3 pattes à un canard ou Caol Ila, même genre de profil mais à l'époque, complètement rénovée?

Et en plus, nous, on résonne en tant qu'amateur de single malt. Diageo, son marché, c'est faire du blend.
Les single malt, c'est pas grand chose en pourcentage de vente...
Image
wisekycourse
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3623
Inscription : 18 janv. 2016, 18:41

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par wisekycourse »

Piksi a écrit : 11 juil. 2021, 13:29
canis lupus a écrit : 10 juil. 2021, 13:47 C'est en pensant à la "pertinence" de fermer Brora, ou Prt Ellen, qu'on réalise à quel point Diageo n'est qu'un repère de businessmen et pas d’amateurs de whiskys. :dd
Ils étaient pas là pour faire de l'humanitaire...
A partir du moment où fallait fermer car ils perdaient de l'argent, tu fermais quoi?

Brora, vielle distillerie ou Clynelish, distillerie juste en face et à l'époque, toute neuve ?
Port Ellen, dont les quilles cassaient pas 3 pattes à un canard ou Caol Ila, même genre de profil mais à l'époque, complètement rénovée?

Et en plus, nous, on résonne en tant qu'amateur de single malt. Diageo, son marché, c'est faire du blend.
Les single malt, c'est pas grand chose en pourcentage de vente...
voilà ,ils allaient pas sacrifier une disitille qui fait des bouteilles en blend ou autres à gogo!
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 5631
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par juju cassoulet »

Ce soir jai été faible (en fait toute cette semaine :cry: ), je me suis versé un demi cl de springbank 12 CS avant d aller au lit (je suis dans le lit avec un bon bouquin).
Je crois que l on peut le définir comme un des mètres étalon de ce que doit être le whisky.
Je crois que j'ai fais le tour du sujet
Image
Vente viewtopic.php?f=1&t=20558
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 18935
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

Piksi a écrit : 11 juil. 2021, 13:29
canis lupus a écrit : 10 juil. 2021, 13:47 C'est en pensant à la "pertinence" de fermer Brora, ou Prt Ellen, qu'on réalise à quel point Diageo n'est qu'un repère de businessmen et pas d’amateurs de whiskys. :dd
Ils étaient pas là pour faire de l'humanitaire...
A partir du moment où fallait fermer car ils perdaient de l'argent, tu fermais quoi?

Brora, vielle distillerie ou Clynelish, distillerie juste en face et à l'époque, toute neuve ?
Port Ellen, dont les quilles cassaient pas 3 pattes à un canard ou Caol Ila, même genre de profil mais à l'époque, complètement rénovée?

Et en plus, nous, on résonne en tant qu'amateur de single malt. Diageo, son marché, c'est faire du blend.
Les single malt, c'est pas grand chose en pourcentage de vente...
Je sais bien tout ça, ce sont des arguments que j’ai déjà utilisé, mais c'est pas pour autant que ça fait plaisir.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Yann'
Distillateur
Distillateur
Messages : 413
Inscription : 18 mai 2020, 22:47

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Yann' »

2 très belles surprises lors de la dernière dégustation composée de samples pris récemment ici même. Ces 2 là nous ont donné beaucoup de plaisir, juste en dessous de quelques rares stratosphériques samples. Au même niveau sur cette soirée, voire même peut-être un peu au dessus pour le glencadam, que par exemple les teaninich 76 twa, beltane 89 twcc, strathmill 74 DD ou lilltemill 91 ca, tous avec des profils très différents et regoûtés en même temps. Sans doute plus connus, j'évoquerai donc juste ces 2 là:

Glencadam, twa, 1973/2013, 44,1°
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... m-1973-twa

Glen Albyn, clan des grands malts, 1979/2008, 58,2°
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... albyn-1979

Ce dernier a demandé beaucoup de temps, très soufré au début. La patience a payé, ça a totalement disparu. Un très beau, doux et long sherry ensuite, aussi bien au nez qu'en bouche. Impressionnant. Très classe, équilibré. Grande finesse... Le premier, le Glencadam, était a contrario une merveille de fruits exotiques et de fruits jaunes, plus proche dans mes souvenirs de certains irlandais. Deux dram qui ont beaucoup évolué sur la durée, bien complexes. Deux dram qui donnent envie de connaître un peu plus ces distilleries, même si cela risque d'être très compliqué pour glen Albyn, fermé depuis des lustres...
Avatar de l’utilisateur
sagara-kun
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1296
Inscription : 09 déc. 2013, 18:48

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par sagara-kun »

Ah, quelques gouttes de pluies, peut être que la température va retomber ?
Dans le doute, je vais boire quelques drams .....

Springbank 1974 #2246 Dun Bheagan
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... nk-1974-im
J'ai déjà gouté celui là plusieurs fois, et j'avais toujours été assez déçu par l'attaque que je trouvais très portée sur le solvent. L'aération n'a pas changé grand chose sur ce point malheureusement ... mes narines sensibles brûlent, ce qui est dommage vu qu'on est à 48%.
Heureusement c'est le seul faux pas. On retrouve un très joli tertiaire avec du cuir, du cigare, du pruneau, du clou de girofle, du poivre. C'est bien équilibré dès qu'on le met en bouche.
Je reste sur 89-90 en note.

Springbank 2000/2020 Wu Dram Clan #669 50.8%
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... k-2000-twk
Merci Gérard pour ce sample !
C'est vraiment très joli. On a une belle complexité et un bel équilibre entre la minéralité, les agrumes, le côté marin, et la fumée. Le distillat parle entièrement ici.
90-91 sans problème

Caol Ila 1999/2021 Hidden Spirit
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... -1999-hisp
Ce coup ci merci à Simon ! (tu me l'as survendu donc j'en attends beaucoup :mrgreen: )
C'est très bon, plutôt en dirty sherry je trouve. Très intense sur le cuir, les fruits macérés, les épices.
Malgré le côté unpeated j'y perçois un petit côté fumé du début à la fin.
Très bon 89-90
Répondre

Revenir à « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »