Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
david S
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1521
Inscription : 01 nov. 2007, 17:00

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par david S » 08 juil. 2008, 18:47

Ce soir: Glenmorangie 18yo 43°pour comparer avec le ressenti des PDM.

Impression générale : De couleur or soutenue. Le nez est ample, suave et précis. Très fruités, la banane, l’abricot sec avec une touche florale. Le tout est relevé par des notes boisées vanillées et vineuses. L’attaque en bouche est douce et fine. Fluide et sucrée, à nouveau la banane, la vanille et le biscuit au beurre. La finale est moyenne est sèche sur la cendre et le boisé. Manque juste un peu de punch. Un "lady" dram :lol:

En second un dram de Bowmore darkset 15yo. Toujours aussi sympa. Son nez concentré sur le sherry et le rhum vieux.
Sa bouche gourmande et délicieusement tourbée terreuse.

David
Dernière modification par david S le 08 juil. 2008, 19:15, modifié 2 fois.

laphroaig c moi
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2806
Inscription : 11 févr. 2005, 07:52

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par laphroaig c moi » 08 juil. 2008, 19:02

C'est noté Smokey, je garde l'autre moitié du flacon pour cet hiver ! Ceci dit vu le temps en ce moment je suis pas loin d'allumer un feu...

canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16942
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus » 08 juil. 2008, 21:47

Retour sur mes 3 dernières acquisitions, quelques jours après l'ouverture des bouteilles.

North British 1994 SV Single Grain 17/11/94-06/10/06 43% : Mon premier Single Grain. Très léger, subtil, mais assez présent tout de même. Tout ce que j’aime dans le grain (enfin le peux que j’en connais) sans le côté liquoreux, écœurant qu’on retrouve (trop) souvent. J’aime vraiment bien.

Glen Keith OB 10yo 43% : Joli petit nez sur la banane haribo pour commencer puis l’alcool monte un peu pour « durcir » légèrement ce nez, du fumé très légèrement viandé. La bouche est douce et progressive, attaque très légère, puis s’affermit doucement avec un peu d’amertume. Finale assez longue mais difficile à identifier. Laisse une petite touche agressive d’alcool sur les joues. Demande peut-être plus de temps pour s’ouvrir encore dans la bouteille ?

Mortlach Chieftain’s 10yo 1988 43% : Le nez commence sur de la vanille doucereuse puis après un bref passage floral, évolue sur le fruit sec (noix de cajou). Du caramel au bout d’un moment puis de plus en plus. La bouche est assez fidèle au nez dans l’ensemble mais sans le caramel à la fin.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

amor57
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3492
Inscription : 12 janv. 2006, 08:19

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par amor57 » 08 juil. 2008, 21:56

Ce soir je fais une infidélité au blind tasting et je suis parti sur un Convalmore 1975-2006 Scott's selection en provenance directe de la ville rose. Après une première approche assez lointaine, il devient gourmand en diable, avec des notes pa^tissières et des fruits comme on aime.
canis lupus a écrit :Mortlach Chieftain’s 10yo 1988 43% : Le nez commence sur de la vanille doucereuse puis après un bref passage floral, évolue sur le fruit sec (noix de cajou). Du caramel au bout d’un moment puis de plus en plus. La bouche est assez fidèle au nez dans l’ensemble mais sans le caramel à la fin.
Si j'ai bien compris : de la vanille et du caramel, puis la même chose, puis de la vanille :P Mais as-tu apprécié ? J'ai le même flacon à la maison, dégotté sur une étagère poussiéreuse d'un caviste original, mais je ne l'ai pas encore ouverte. Est-ce que tu conseilles de goûter ou de passer à côté ?
Alain
Winner of the International Witch Blending Challenge
Site CoMAW

canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16942
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus » 08 juil. 2008, 23:03

amor57 a écrit :
canis lupus a écrit :Mortlach Chieftain’s 10yo 1988 43% : Le nez commence sur de la vanille doucereuse puis après un bref passage floral, évolue sur le fruit sec (noix de cajou). Du caramel au bout d’un moment puis de plus en plus. La bouche est assez fidèle au nez dans l’ensemble mais sans le caramel à la fin.
Si j'ai bien compris : de la vanille et du caramel, puis la même chose, puis de la vanille :P Mais as-tu apprécié ? J'ai le même flacon à la maison, dégotté sur une étagère poussiéreuse d'un caviste original, mais je ne l'ai pas encore ouverte. Est-ce que tu conseilles de goûter ou de passer à côté ?
Ben, faut être honnête, ce n'est absolument pas une tuerie, loin s'en faut. C'est très sympathique, mais ça ne va pas plus loin. Je n'ai pas du tout retrouvé de trace de sherry dedans, contrairement à mon G&MP 1990. En même temps, j'ai toujours du mal avec les whisky légers, subtils, et sans doute ne s'est-il pas encore complètement ouvert.
Mais dans l'état actuel des choses; le North British et le Glenkeith sont beaucoup plus francs et expressifs.

Mais de toute façon, si tu as cette bouteille, tu vas bien l'ouvrir un jour, non ?
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11854
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Jean-Michel » 09 juil. 2008, 00:00

amor57 a écrit :Ce soir je fais une infidélité au blind tasting et je suis parti sur un Convalmore 1975-2006 Scott's selection en provenance directe de la ville rose. Après une première approche assez lointaine, il devient gourmand en diable, avec des notes pa^tissières et des fruits comme on aime.
Salut Alain,

C'est marrant ce que tu écris : nous avons tasté cette bouteille en Novembre dernier sur une soirée Scott's (http://passionnesdumalt.free.fr/themenov07.htm#w3) et j'ai fait le cheminement inverse : nez hyper exotique, très gourmand (noix de coco, jus d'ananas, pommes vertes, bonbon arlequin, dissolvants, rhum agricole...), et bouche décevante, linéaire, sans trop de caractère, avec une finale platounette et assez sèche...
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)

amor57
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3492
Inscription : 12 janv. 2006, 08:19

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par amor57 » 09 juil. 2008, 08:53

Voulant faire court, je me suis mal exprimé : Le premier nez est assez plat et l'aération le rend magnifique (fruits rouges plus qu'exotiques, pistache). La bouche est effectivement un peu creuse. je suis donc en accord avec la première partie de ton tasting. Par contre J'ai trouvé la finale assez intéressante, avec une bonne dose d'amertume (réglisse), de sel, de légère acidité et d'échalote.
Alain
Winner of the International Witch Blending Challenge
Site CoMAW

Avatar de l’utilisateur
BugsBunna
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1311
Inscription : 27 août 2007, 14:25

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par BugsBunna » 09 juil. 2008, 14:03

Hier, c'était le Linkwood 1989 d'Adelphi (55,6%).

A l'ouverture de la bouteille, j'avais été un peu déçu par ce whisky, que j'avais trouvé agressif et fermé.
Après une semaine, il s'est visiblement ouvert et détendu, même s'il a gardé une certaine "nervosité".

- Belle couleur d'un acajou soutenu.
- Nez sucré et doux, sur l'orange et le caramel, avec un petit fond de parfum boisé.
- En bouche, beaucoup de rondeur, de matière et de densité, et un côté très doux, presque moelleux, avec une dominante de zestes d'orange confits au chocolat, et quelques notes de griottes macérées. Heureusement pour l'équilibre de l'ensemble (je ne suis pas fan des sherry cask sucré-sucré), les tannins du bois (présents, sans excès, et joliment enrobés), quelques notes animales et une bonne dose d'épices douces (badiane, girofle) viennent rapidement animer la dégustation. Les épices sont de plus en plus présentes sur la fin.
- La finale est assez longue, sur l'orangette au chocolat (ou la fondue au chocolat aux épices tn. ).

C'est un whisky très compact, plein, puissant, un peu vif et chaud, mais vraiment satisfaisant. :D

Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11854
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Jean-Michel » 09 juil. 2008, 14:13

BugsBunna a écrit :Hier, c'était le Linkwood 1989 d'Adelphi (55,6%).

A l'ouverture de la bouteille, j'avais été un peu déçu par ce whisky, que j'avais trouvé agressif et fermé.
Après une semaine, il s'est visiblement ouvert et détendu, même s'il a gardé une certaine "nervosité".

- Belle couleur d'un acajou soutenu.
- Nez sucré et doux, sur l'orange et le caramel, avec un petit fond de parfum boisé.
- En bouche, beaucoup de rondeur, de matière et de densité, et un côté très doux, presque moelleux, avec une dominante de zestes d'orange confits au chocolat, et quelques notes de griottes macérées. Heureusement pour l'équilibre de l'ensemble (je ne suis pas fan des sherry cask sucré-sucré), les tannins du bois (présents, sans excès, et joliment enrobés), quelques notes animales et une bonne dose d'épices douces (badiane, girofle) viennent rapidement animer la dégustation. Les épices sont de plus en plus présentes sur la fin.
- La finale est assez longue, sur l'orangette au chocolat (ou la fondue au chocolat aux épices tn. ).

C'est un whisky très compact, plein, puissant, un peu vif et chaud, mais vraiment satisfaisant. :D
Celui là, je pensais que je repartirai de La Haye avec, avant de m'apercevoir que celui que le 16 ans qui m'avait tant plus était... un fût de Bourbon ! Très bonbon-framboise que l'on peut acheter dans certains monastères, très confiture de fraise avec une grande fraîcheur mentholée en prime. Du coup, le Sherry présenté au WITCH2 m'a un peu déçu : pas mauvais, mais sans réelle signature : un whisky caramel / eau de vie dont on aurait pu aussi bien me dire qu'il s'agissait d'un Glenfarclas sans étiquette sans que je ne sourcille...
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)

Avatar de l’utilisateur
BugsBunna
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1311
Inscription : 27 août 2007, 14:25

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par BugsBunna » 09 juil. 2008, 14:24

Jean-Michel a écrit :le Sherry présenté au WITCH2 m'a un peu déçu : pas mauvais, mais sans réelle signature : un whisky caramel / eau de vie dont on aurait pu aussi bien me dire qu'il s'agissait d'un Glenfarclas sans étiquette sans que je ne sourcille...
Il n'est pas follement original (pas très loin de l'esprit d'un Glenfarclas, en effet), mais il est bien réussi, pas du tout écœurant, et surtout très intense.
Pour ma part, je voulais revenir du Witch avec un whisky comme celui-ci, qui manquait dans mon bar (en brut-de-fût).
J'ai donc regardé en priorité les Mortlach (ma distillerie préférée, dans le genre), mais ils n'ont pas soutenu la comparaison avec ce Linkwood. :D

Avatar de l’utilisateur
david S
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1521
Inscription : 01 nov. 2007, 17:00

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par david S » 09 juil. 2008, 18:34

BOnsoir les filles.

A l'instant: PLUTENEY 15yo Cask Strengh 55° (sample)
Impression générale : De couleur or avec des reflets verdâtres. Le nez vif est ample et gourmand. La fraicheur des agrumes, le bonbon au caramel avec des notes florales. L’attaque en bouche est vigoureuse et chaude. Une texture grasse et acidulée qui nous fait découvrir les agrumes et les épices. Une finale persistante et sèche sur les épices et le boisé.
Note 17,5/20. C'est mon premier "Pulteney" en attendant ma bouteille de Jean boyer :wink:

David

Avatar de l’utilisateur
BugsBunna
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1311
Inscription : 27 août 2007, 14:25

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par BugsBunna » 10 juil. 2008, 11:57

david S a écrit :BOnsoir les filles.
Salut la fourmi
david S a écrit :A l'instant: PLUTENEY 15yo Cask Strengh 55° (sample)
Il sort d'où ton Plutné ?
Un officiel distillé sur Pluton ? ind.
Ou encore un indé bizarroïde genre "plutonium enrichi finish" ? :si

canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16942
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus » 10 juil. 2008, 22:30

Scapa 1993 G&MP 45% "Single Cask". Toujours aussi bon. Décidément, G&MP ont fait un super boulot sur cette collection "Single Cask".
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Savoureur
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4391
Inscription : 15 mai 2007, 14:02

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Savoureur » 11 juil. 2008, 10:00

BugsBunna a écrit :
david S a écrit :BOnsoir les filles.
Salut la fourmi
david S a écrit :A l'instant: PLUTENEY 15yo Cask Strengh 55° (sample)
Il sort d'où ton Plutné ?
Un officiel distillé sur Pluton ? ind.
Ou encore un indé bizarroïde genre "plutonium enrichi finish" ? :si
J'estime qu'il s'agit de l'embouteillage officiel 1991, 15 yo, cask strength 54,9 %.
Un whisky qui me plait bien, surtout au nez. Aussi un échantillon pour moi et mon deuxième Pultney. L'autre c'était un 17 yo, 54,2 %, Cadenhead, plus fruité mais moins complexe.
Mes impressions sur le OB CS:
Nez: expressiv avec une belle fraicheur, suave (miel, vanille, bonbon Toffifee), légèrement iodée, agrumes, un peu de noisette, résineux
Bouche: prolongement du nez mais un peu plus acidulée, attaque en douceur puis plus costaud sans devenir alcooleux
Finale: moyenne à longue, d'abord sèche puis le côté suave revient.
Savoureur

Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 15:19

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par bottler » 11 juil. 2008, 13:17

Ben nous, hier soir, on s'est éclaté les papilles avec une dizaine de malts (de Jean BOYER, de qui voulez vous qu'ils aient été ou que voulez vous qu'ils aient tété ?) avev Jean Michel et Peyronel et encore une vingtaine de gosiers.

Ma modestie naturelle me pousse à donner la parole à l'un de ces messieurs pour raconter ces agapes (il y avait un repas en plus).

Répondre

Revenir à « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »