Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Brieuc
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 921
Inscription : 27 nov. 2015, 20:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Brieuc »

cthulhu a écrit :
05 août 2019, 12:32
Brieuc a écrit :
04 août 2019, 15:57
Glen Moray, mais les plus emblématiques du style (notamment le SMWS "Arabian Nights" pour Glen Moray)
Tu as goute ca? Si oui, je peux te demander ou?
Non justement cthulhu, c'est là tout le problème : je ne l'ai jamais gouté, or j'en rêverais, or ça devient tout doucement difficile voire impossible.

Brieuc
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 921
Inscription : 27 nov. 2015, 20:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Brieuc »

Allez allez on part sur un première note pour le récemment splitté

Kavalan SMWS 139.5 "Midnight Espresso", Port cask, 57,8%.

Je l'avais déjà gouté à l'ouverture mais j'étais pas en top forme et c'était typiquement le genre de dram sur lequel je suis obligé d'attendre pas mal de temps et d'aération en bouteille pour me faire un avis fiable (comme souvent avec les gros Port/Sherry, a fortiori à haut degré d'alcool). Cette note elle-même est donc encore vouée à être temporaire, vu que je ne peux que m'imaginer qu'il s'améliore et se "focuse" un peu mieux avec l'aération.

Nez : Pinot noir, sponge cake, chlore et pas mal d'alcool initialement. Let's wait. Puis mûres, cuir, clou de girofle. Effectivement un coté marc de café et terreau mouillé mais reste étonnamment léger, pas du tout putassier ou over-sucré par le Porto. Relativement complexe mais difficile à déchiffrer, on sent qu'il va encore lui falloir quelques mois de repos dans sa bouteille (et un contexte automnal/hivernal ne lui siéra que d'autant mieux). Cerises noires fraiches, peu sucrées. Brownie humide, cassis, sous-bois et revient sur le pinot noir. En trois mots on pourrait résumer tout ça à "Dark mais léger", ce qui est assez intéressant car potentiellement antinomique dans l'esprit de beaucoup. Quelques gouttes d'eau apportent une autre dimension avec prunes et viandes braisées au thym. Très peu boisé au niveau du nez. Très réussi, mais demande de la patience et la prochaine fois je tâcherai de voir jusqu'où on peut aller avec l'eau.

Bouche : très bonne première touche, assez vineuse à nouveau, puis la rigueur de l'alcool arrive avec pas mal de marc de café, de marc de raisin, de brownie et une acidité assez fraiche. Plus épicée : girofle, muscade. L'eau ne le change pas énormément mais j'en ai peut-être pas mis assez ni attendu assez. Plus boisée que le nez, mais assez noble à ce niveau, avec pruneaux, thym infusé, thé noir, énormément de terre et de feuilles mortes.

Finale : très longue et extrêmement terreuse également, boisée, avec du poivre blanc, de la muscade mais aussi des raisins noirs juteux, de la menthe, du marc de café, des airelles, du chocolat noir de noir, du thé noir. Massive, longue, assez sèche mais avec un soupçon de fraicheur pour contrebalancer. C'est un temps fort du dram indubitablement, mais c'est chargé, et le boisé pourrait devenir borderline pour certains.

Verdict : de façon étonnante, ce dram a un profil aromatique qui devient de plus en plus concentré au fur et à mesure des étapes. D'un nez plutôt léger et pas si cask-driven que ça (mais très beau et complexe si on lui laisse le temps) on passe à une bouche transitionnelle déjà plus tannique pour débarquer sur une finale massive, ultra terreuse, remplie de fruits noirs, de pot pourri, de bois et feuilles mortes, d'espresso (en effet !) et de thé noir. C'est assez marrant ! J'ai bu le dernier sip avec quelques gouttes d'eau en plus des premières, et la bouche avait l'air plus équilibrée niveau alcool (qui est déjà pas mal du tout neat, cependant). La prochaine fois j'essayerai de cerner son niveau de dilution optimal.

Je pars sur un 89 temporaire tout en étant quasi certain qu'il pourra se transformer en 90 à terme, quand la fougue de l'alcool et du fût auront trouvé leur juste place dans la bouteille. Pour aller vers les 91, je pense cependant qu'il lui faudrait un peu plus de texture en bouche et un nez plus dissécable, et je ne suis pas certain que ça arrivera un jour, mais ... qui sait ?

Avatar de l’utilisateur
Dark Star
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 290
Inscription : 05 août 2019, 21:25

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Dark Star »

Pour fêter mon inscription sur le forum ce soir je m'accorde quelques cl du Glenrothes 27yo The Art of Whisky Ageing - TWE.

J'aime toujours autant. C''est d'abord discret mais élégant, sur la douceur maltée accompagnée de petits fruits acides, citron vert et kiwi. Puis beaucoup d'abricots secs et une pointe menthe fraîche. Enfin, des odeurs de gâteaux aux yaourts sortie du four apporte de la gourmandise.
Ici pas d'exubérance mais un malt précis et équilibré auquel il faut accorder un peu de temps. Après, selon l'humeur ce manque de folie, ce côté trés sage, peut aussi jouer contre lui ...

PS : Poster après le CR de Brieuc ça met une sacrée pression :roll

Brieuc
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 921
Inscription : 27 nov. 2015, 20:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Brieuc »

Dark Star a écrit :
06 août 2019, 22:09
Pour fêter mon inscription sur le forum ce soir je m'accorde quelques cl du Glenrothes 27yo The Art of Whisky Ageing - TWE.

J'aime toujours autant. C''est d'abord discret mais élégant, sur la douceur maltée accompagnée de petits fruits acides, citron vert et kiwi. Puis beaucoup d'abricots secs et une pointe menthe fraîche. Enfin, des odeurs de gâteaux aux yaourts sortie du four apporte de la gourmandise.
Ici pas d'exubérance mais un malt précis et équilibré auquel il faut accorder un peu de temps. Après, selon l'humeur ce manque de folie, ce côté trés sage, peut aussi jouer contre lui ...

PS : Poster après le CR de Brieuc ça met une sacrée pression :roll
Ahah, au final, pas de pression à avoir, j'aime même davantage les compte-rendus plus courts que les miens, c'est juste que je sais pas m'empêcher de gratter du papier :roll Au final, comme disait l'autre : "Les bons whiskys font prendre le stylo ; les très grands invitent à le poser".

Avatar de l’utilisateur
Von Barton
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2263
Inscription : 09 juin 2018, 17:54

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Von Barton »

Ce soir, apres une petite fouille dans ma boite a sample :

- Macallan 12yo Sherry Oak
- Speyside Region 1973-2017 Whisky Fässle ( merci Forrest )
- Port Ellen 2nd Release ( merci Arnaud )

Je peux vous dire qu'il y en a deux qui étaient vraiment très très bons...
"Tout homme a le droit de dire ce qu'il croit être la vérité, et tout autre a le droit de l'assommer pour cette bonne raison."
Dr. Samuel Johnson


http://www.whiskybase.com/profile/von-barton/collection

cthulhu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3010
Inscription : 14 sept. 2011, 11:39

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par cthulhu »

Brieuc a écrit :
07 août 2019, 00:43
comme disait l'autre : "Les bons whiskys font prendre le stylo ; les très grands invitent à le poser".
C'est tres joliment dit. Je risque de m'en resservir.
"Une des rares choses qui procurent plus de satisfaction que goûter un grand whisky, c'est goûter un grand whisky que personne d'autre n'a goûté."

http://theoldmanofhuy.blogspot.com/

canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 17573
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

Dark Star a écrit :
06 août 2019, 22:09
PS : Poster après le CR de Brieuc ça met une sacrée pression :roll
C'est surtout dommage que Brieuc gaspille des commentaires aussi bien détaillés dans ce topic fleuve qui n'est pas du tout fait pour ça à l'origine. Du coup, ses commentaires seront très vite noyés dans la masse et perdus pour tout le monde.

La bonne pratique qui avait court ici il n'y a pas encore si longtemps pour mettre ne valeur les commentaires de dégustation de cette qualité, c'était de rechercher un topic existant sur le whisky en question, et d'y mettre son commentaire dans la fil, ou d'ouvrir un nouveau topic s'il n'y en avait pas d'existant. Mieux encore, copier ce commentaire sur le site.
Ainsi, tout un chacun qui veut se faire une idée sur un whisky n'a qu'à consulter le fil correspondant.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Brieuc
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 921
Inscription : 27 nov. 2015, 20:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Brieuc »

Il y a deux jours, en tapant la carte avec deux potes, à l'ancienne :

- Fin de ma bouteille de Teeling 21 Silver edition, Sauternes, batch 4 : elle va me manquer ! Quand on voit à quels genres de prix ça part maintenant ... ça restera symboliquement la première bouteille "craquage" que j'ai jamais acheté, et c'était il y a déjà longtemps ! Un profil difficile à immiter en tout cas.

- Flaming Heart CB 5th ed, 2015 : toujours aussi bon voire meilleure, le coté Clynelish ressort de plus en plus à mesure que le niveau de la bouteille descend, le tout devient superbement intégré. Je me souviens qu'à l'ouverture, l'intégration de l'alcool était bof, mais là, c'est juste parfait. Fumée douce, cire fondue, aneth, graviers, petrichor, citron vert ...

- Bladnoch 1990-2018 Wemyss "Exotic Fruits Sorbet" : déjà reviewé, toujours au top !

Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3569
Inscription : 28 févr. 2018, 15:35

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jnpons »

Brieuc a écrit :
08 août 2019, 10:52
Il y a deux jours, en tapant la carte avec deux potes, à l'ancienne :

- Fin de ma bouteille de Teeling 21 Silver edition, Sauternes, batch 4 : elle va me manquer ! Quand on voit à quels genres de prix ça part maintenant ... ça restera symboliquement la première bouteille "craquage" que j'ai jamais acheté, et c'était il y a déjà longtemps ! Un profil difficile à immiter en tout cas.

- Flaming Heart CB 5th ed, 2015 : toujours aussi bon voire meilleure, le coté Clynelish ressort de plus en plus à mesure que le niveau de la bouteille descend, le tout devient superbement intégré. Je me souviens qu'à l'ouverture, l'intégration de l'alcool était bof, mais là, c'est juste parfait. Fumée douce, cire fondue, aneth, graviers, petrichor, citron vert ...

- Bladnoch 1990-2018 Wemyss "Exotic Fruits Sorbet" : déjà reviewé, toujours au top !
J avais beaucoup aimé ces silver edition !
Valeur sure !
" À l’Alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes. " H.Simpson

https://www.whiskybase.com/profile/jnpons/collection

Localisation: 94

canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 17573
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

jnpons a écrit :
08 août 2019, 13:26
Brieuc a écrit :
08 août 2019, 10:52
Il y a deux jours, en tapant la carte avec deux potes, à l'ancienne :

- Fin de ma bouteille de Teeling 21 Silver edition, Sauternes, batch 4 : elle va me manquer ! Quand on voit à quels genres de prix ça part maintenant ... ça restera symboliquement la première bouteille "craquage" que j'ai jamais acheté, et c'était il y a déjà longtemps ! Un profil difficile à immiter en tout cas.

- Flaming Heart CB 5th ed, 2015 : toujours aussi bon voire meilleure, le coté Clynelish ressort de plus en plus à mesure que le niveau de la bouteille descend, le tout devient superbement intégré. Je me souviens qu'à l'ouverture, l'intégration de l'alcool était bof, mais là, c'est juste parfait. Fumée douce, cire fondue, aneth, graviers, petrichor, citron vert ...

- Bladnoch 1990-2018 Wemyss "Exotic Fruits Sorbet" : déjà reviewé, toujours au top !
J avais beaucoup aimé ces silver edition !
Valeur sure !
Clairement, c'est le whisky qui a amené Teeling sur le devant de la scène.Malheureusement, ça ne durera pas.

En tout cas, bien content d'avoir toujours un batch 1.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3569
Inscription : 28 févr. 2018, 15:35

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par jnpons »

Et content de l avoir goûté ce batch 1 !
Merci Canis ! ;-)
" À l’Alcool ! La cause et la solution à tous nos problèmes. " H.Simpson

https://www.whiskybase.com/profile/jnpons/collection

Localisation: 94

Avatar de l’utilisateur
Shalill
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 568
Inscription : 04 sept. 2014, 12:18

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Shalill »

Le Asta Morris Caol Ila AM058, que c'est bon bazar. Curieux de voir dans quelque temps quand l'oxygénation aura fait son boulot.

Avatar de l’utilisateur
Von Barton
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2263
Inscription : 09 juin 2018, 17:54

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Von Barton »

Shalill a écrit :
10 août 2019, 21:10
Le Asta Morris Caol Ila AM058, que c'est bon bazar. Curieux de voir dans quelque temps quand l'oxygénation aura fait son boulot.
Content que tu dises ca !
"Tout homme a le droit de dire ce qu'il croit être la vérité, et tout autre a le droit de l'assommer pour cette bonne raison."
Dr. Samuel Johnson


http://www.whiskybase.com/profile/von-barton/collection

Avatar de l’utilisateur
Mathieutaz13
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1979
Inscription : 04 juil. 2013, 18:33

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Mathieutaz13 »

Armagnac tenareze domaine Gaturlon 1974
La filiation avec un cognac de la même époque est assez forte au nez avec un joli fruit confit et cette note herbacée qui apporte un peu de fraicheur.
En bouche l’attaque est sur le fruit mais c’est quand même un peu plus boisé avec des notes grillées qui arrivent en milieu de bouche et une finale qui tire sur le bâton réglisse.

Avatar de l’utilisateur
Mathieutaz13
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1979
Inscription : 04 juil. 2013, 18:33

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Mathieutaz13 »

Suivi de son cadet 1986 au nez plus patissier (frangipane) et fleur d’oranger.
La bouche est nettement moins boisée et plus agréable avec une amertume mieux maîtrisée qui tire sur le chocolat noir et qui s’associe parfaitement aux notes d’oranges.
La finale est plus chaude et moins boisée que son aîné
Le nez du 74 est plus avenant mais la bouche du 86 est mieux équilibrée, sûrement trop de vieillissement en fut pour le 74 dommage...

Répondre

Revenir à « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »