Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Jbrice
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 5767
Inscription : 20 sept. 2009, 11:10

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Jbrice »

Clynelish 96 TWE master pièces. Fin de sample, plutôt bon, parfumé maintenant on repassera pour y trouver une pièce de maître... 88
Clynelish DD 96 by Gérard. Excellent, sur le fruit mûr, un beau sherry. C’est moyennement complexe mais j’adore le profil. 90
Marseille

Image
o livier
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 534
Inscription : 06 juil. 2014, 16:32

Re: RE: Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par o livier »

juju cassoulet a écrit :Ca donne quoi comme profil un tomatin 76 "jeune" ?
Celui ci n'était pas mal du tout, avec les caractéristiques fruitées auxquelles on s'attend avec les Tom 76. Moins complexe/profond que les w du même millésime ayant passé plus de temps en fût cependant.
Bref très bien mais les 30yo+ que j'ai pu goûté sont meilleurs je pense.

Sent from my SM-G950F using Tapatalk
Image
Brieuc
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 995
Inscription : 27 nov. 2015, 20:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Brieuc »

HIer soir, petit set très hétéroclite :

- Caol Ila 12yo OB 2016 : pff, sérieusement, c'est inattaquable. Le profil Caol Ila en plein, la définition-même. Citrons jaunes et verts, algues, sable et sel, fine tourbe, bois flotté, olives vertes, mie de pain blanc. C'tout. Spontanéité aromatique parfaite, filiation nez-bouche parfaite, alcool et textures parfaits, c'est et ça reste mon Islay d'entrée de gamme "de coeur". 87-88

- Balblair 24yo 1993 GM CC 50th an., Sherry, 51,6%
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... ir-1993-gm
Je l'avais gouté brièvement à l'ouverture et ne l'avais pas noté car je sentais qu'il lui fallait de l'ouverture comme à pratiquement tout gros sherry qui se respecte. Amputé de sa moitié depuis 2 semaines par un split, il a eu le temps d'un peu respirer.
Le nez n'a pas beaucoup changé : toujours cette combinaison extrêmement atypique de cuir, de tapenade olive noire - tomate séchée et de sirop au thym pour commencer, avec du Jagermeister, sur un truc très old school et très herbal, totalement inattendu pour du Balblair. Le développement se poursuit sur du plus conventionnel avec énormément de pruneaux et de cuir mais pas du tout d'une manière classique néanmoins (pas du tout en mode chocholat Glendro par exemple). Aucun soufre. Quelques touches de grenadine, de rhum, voire de fumée industrielle : un peu de funk inexplicable. Belle intégration et spontanéité, alcool indétectable.
La bouche, elle, s'est nettement améliorée depuis l'ouverture et présente un crescendo d'intensité impressionnant amenant rapidement à une bouche extrêmement terreuse (terreau frais), florale (violette et pots-pourris variés en force), presque un rien fumée (toujours ce coté industriel, journeaux mouillés), avec beaucoup d'encens boisé, et un retour, en le machant de façon prolongée (ce que je conseille), des pruneaux cuireux, du Jagermeister, et des marqueurs plus fruités (prunes, sloe berries). Extrêmement forestier, terreux et floral, très très intéressant et à nouveau très ovni. (NB : bouche qui n'est pas sans rappeler à certains niveaux ce Springbank sherry https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... nk-1997-sv )
La finale est exactement dans la même veine, sur une terre boisée mais pas tannique, avec de la violette, du camphre, des pots-pourris variés. Très longue, avec une prolongation aromatique très fidèle. Asséchante, elle laisse la bouche toute propre. Décidément c'est intéressant et atypique, je m'attendais à un truc plus fruité et moins herbal de la part d'un Balblair mais force est d'admettre que je n'ai jamais gouté un sherry pareil ! 90-91, évolution à suivre, je crois qu'il en bénéficiera pas mal. Je déconseille l'eau (à l'inverse de Serge).

- Kilchoman 2011-2015 Madeira 50%
Gouté en festival à sa sortie il m'avait fait forte impression (positivement) mais j'étais à l'époque au début de mon parcours maltesque et c'était fin de journée, le genre de moment où l'enthousiasme rend tout au pire intéressant, et au mieux "TROP BON MICHEL GOUTE CE TRUC".
Un nez relativement peu influencé par le fût, sur une tourbe végétale amère et cotière typique de Kilchoman il est vrai, et seulement en second plan des macarons et du sponge cake trempé dans du jus d'orange. Le végétal sert de trait d'union à minima entre les marqueurs tourbés et Madère, mais on ne peut pas dire que ce soit la symbiose parfaite. Jusqu'ici le distillat l'emporte ceci dit, c'est relativement aérien et citronné. Quelques notes moins sympa typiques de Kilcho (surtout de certains loch gorm) se pointent aussi style asperges soufrées, choucroute.
C'est en bouche que la richesse vineuse apparait, avec une tourbe plus terreuse et racinaire et en parallèle une forte sucrosité qu'on ne retrouvait pas au nez, avec pain d'épices, orange macérée, clous de giroffle, du marasquin et beaucoup de Cointreau surtout. L'intégration alcoolique et la texture sont tout à fait acceptables. Le rapport de force aromatique s'est donc totalement inversé ici. Bonne nouvelle, on ne retrouve pas de marqueurs végétaux dérangeants à ce niveau.
La finale est sur la même idée, pas spécialement longue, sucrée et pleine de Cointreau terreux et fumé. Orangette, camphre. Au final, comme dirait Serge parfois, "more of a recipe than a proper malt whisky", mais ça fonctionne pas si mal. Trop "arrangé" que pour être un vrai grand évidemment, mais ça aurait pu être nettement pire. Pas aussi dingue que dans mon souvenir ceci dit (comme attendu). 86

Sympathique dégustation, bon dimanche à tous :obscene-drinkingcheers:
Dernière modification par Brieuc le 25 nov. 2018, 13:27, modifié 1 fois.
steve_pinkcity
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1720
Inscription : 08 avr. 2014, 11:21

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par steve_pinkcity »

Très jolie description, le Balblair fait envie...
Avatar de l’utilisateur
Von Barton
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3198
Inscription : 09 juin 2018, 17:54

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Von Barton »

Je suis entièrement d'accord avec toi sur le Caol Ila 12yo OB. Je trouve personnellement qu'il s'agit d'un des meilleur rapport qualité/prix au niveau whisky tourbé.
J'ai payé la mienne 32€ lors d'une promo Leclerc début d'année, c'est un tout petit peu plus cher qu'un Blend milieu de gamme, y'a pas photo pour moi.
"Tout homme a le droit de dire ce qu'il croit être la vérité, et tout autre a le droit de l'assommer pour cette bonne raison."
Dr. Samuel Johnson


http://www.whiskybase.com/profile/von-barton/collection
Brieuc
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 995
Inscription : 27 nov. 2015, 20:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Brieuc »

steve_pinkcity a écrit :Très jolie description, le Balblair fait envie...
Merci du compliment ! Si une prochaine fois on se recroise sur un split et que t'es chaud, il m'en restera surement ;-)
Brieuc
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 995
Inscription : 27 nov. 2015, 20:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Brieuc »

Von Barton a écrit :Je suis entièrement d'accord avec toi sur le Caol Ila 12yo OB. Je trouve personnellement qu'il s'agit d'un des meilleur rapport qualité/prix au niveau whisky tourbé.
J'ai payé la mienne 32€ lors d'une promo Leclerc début d'année, c'est un tout petit peu plus cher qu'un Blend milieu de gamme, y'a pas photo pour moi.
Clairement, le rapport qualité prix est assez hallucinant. Pratiquement imbattable à vrai dire.
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4714
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par juju cassoulet »

Jai fini une bouteille a midi justement, cest a un prix correct mais la tourbe n'est pas tres élégante.
Je préfère plus jeune, comme quoi...
Brieuc
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 995
Inscription : 27 nov. 2015, 20:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Brieuc »

juju cassoulet a écrit :Jai fini une bouteille a midi justement, cest a un prix correct mais la tourbe n'est pas tres élégante.
Je préfère plus jeune, comme quoi...
Ca c'est étrange parce que justement, je la trouve plus élégante que dans tout OB d'entrée de gamme auquel je pense.
Après si on commence à comparer à des IB, là c'est plus la même chose, effectivement on peut la retrouver plus aérienne et plus pure ailleurs.
quenticna
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 166
Inscription : 15 févr. 2016, 10:00

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par quenticna »

Un petit set de sample at random:

Mortlach 1991-2012 jean boyer first fill sherry 53,5 : au début trop sur le soufre il gagne a l'aération avec un côté brut et sec
Yamazaki 18 : le plus charmeur de la série de prime abord, le nez est presque mieux que la bouche. Du caramel et un côté rond ce n'est pas très complexe mais très bon.
glenfarclas 1970 SBT 37 ans 46 : d'abord assez discret il va devenir assez floral avec beaucoup de violette, assez original, ca m'a plu
Bunna DT 69/02 42,8 : un peu l'intrus avec un nez sur l'alcool et les fruits blancs. En bouche c'est épicé très fruits blancs, agrumes et toujours une pointe d'alcool. Ca envoie des watts et je me demande si il n'y a pas un peu de tourbe.
Longmorn G&M 1969/2011 59,4 : la bombe de la serie qui m'a scotché, le nez est enveloppant, complexe et puissant sur le sherry mais c'est en bouche que ça fout une claque. Équilibré, complexe, dynamique et gourmand avec en plus une touche exotiquequi change tout. Très long.
:obscene-drinkingcheers:
Quentin
quenticna
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 166
Inscription : 15 févr. 2016, 10:00

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par quenticna »

Bowmore 12yo dumpy Brown Auxil 43% ( après un peu d'ouverture je l'ai super bien goûté pour la première fois avec un petit côté exotique du plus bel effet, merci dede )
Port Ellen 27yo 83/11 TWM 55,5
Port Ellen SV 82/09 cask 1524 58,4
Port Ellen 82/05 ST M&H Cask selection 55,7
Port Ellen 79/10 DL old&rare platinum 53,3
Brown 6th 55,7

La tourbe n'étant pas forcément mon premier choix avec une telle sélection ça passe bien ;)
Mon préféré serait le Douglas Laing suivi du brora (sans compter le Bowmore avec le côté exotique à part) et celui qui m'a un peu déçu alors que je l'ai déjà mieux goûté est le TWM.
Quentin
tissaneb64
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1363
Inscription : 18 août 2016, 07:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par tissaneb64 »

Benromach 10. Décidément j'accroche pas. Pourtant j'y reviens régulièrement, mais non, ça le fait pas pour moi...
juujuu
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 274
Inscription : 09 mai 2018, 16:04

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par juujuu »

Elements of Islay - CI11 : Nez sur la fumée et la tourbe mais pas trop marqué, un peu de solvant. En bouche la fumée est plus présente, ya aussi un côté terreux, et du caramel qui arrive plus tard après aération. Finale sur la fumée ; c'est bon mais je suis pas super emballé, ça reste dans la subtilité et j'avais envie d'un truc plus bourrin je pense :oops:
Avatar de l’utilisateur
rousp
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 838
Inscription : 13 mai 2014, 10:56

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par rousp »

J’ai commencé mon calendrier de l’avent avec :
- Port Charlotte The Heretic : un peu brouillon et vineux à mon goût, tout de même bien fait même si ça paraît un peu artificiel.
- William Larue Weller 2016 : sûrement le meilleur Bourbon que j’ai gouté pour l’instant, gourmand et complexe.
Brieuc
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 995
Inscription : 27 nov. 2015, 20:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Brieuc »

Dimanche soir :

- Balblair 1993 24yo GM Connoisseur's Choice 50th an. : c'est vraiment en train de devenir une belle petite tuerie, se délestant de certains cotés "trop" atypiques présents initialement pour devenir une sherry bomb fruitée, florale et extrêmement terreuse, très intéressante avec une texture en bouche qui ne cesse de s'affirmer dégustation après dégustation.
- Caol Ila 1984 32yo CA 52,9% for The Nectar : neat, le nez et le profil globalement sont devenus un peu trop axés toile de jute camphrée et rhubarbe pour mon gout personnel (sans que ce soit objectivement mal fait, loin de là), mais quelques goutes d'eau lui confèrent désormais toute sa subtilité, avec des crevettes grises et du fromage de chèvre au nez, et en bouche, une pure démonstration de fine tourbe champêtre, avec diverses terres séchées et minéraux ainsi qu'une avalanche de fleurs sauvages et graminées, le tout avec une cohérence et une élégance aromatique indéniable.

Deux excellents dram donc, oscillant tous les deux entre 90 et 92 en fonction des dégustations je dirais.
Répondre

Revenir à « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »