Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
tomy63
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3023
Inscription : 03 janv. 2011, 18:40

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par tomy63 »

C'est parce qu'Yvain lui a mis 1/100, j'ai trouvé qu'il avait été un peu dur :mrgreen:
Image

Samples à échanger dans mon profil

Blog : http://whiskywinenbeer.canalblog.com/

Avatar de l’utilisateur
niko
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1248
Inscription : 18 févr. 2015, 08:29

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par niko »

Tu m'étonnes ... le double ! Généreux, l'auvergnat ^^
Rhodanian connection.

Avatar de l’utilisateur
rousp
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 837
Inscription : 13 mai 2014, 10:56

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par rousp »

C'est franchement imbuvable.

Avatar de l’utilisateur
Peatnoob
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 692
Inscription : 30 juin 2013, 22:07

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Peatnoob »

J'ai été moins méchant que vous :lol:
Bonne soirée en tout cas, difficile d'établir un top trois pour ma part mais un gros coup de cœur pour le SC d'Amrut...
Peatnoob
_______________________

Jai connu une Polonaise qu'en prenait au ptit déjeuner...

Avatar de l’utilisateur
Arribba
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 576
Inscription : 04 juin 2014, 14:05

Re: RE: Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Arribba »

tomy63 a écrit :C'est parce qu'Yvain lui a mis 1/100, j'ai trouvé qu'il avait été un peu dur :mrgreen:
rousp a écrit :C'est franchement imbuvable.
+ 1, les arômes n'émergent pas de l'acool.
Dernière modification par Arribba le 28 avr. 2017, 17:36, modifié 1 fois.
Localisation: Toulouse

Avatar de l’utilisateur
daimon2
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2248
Inscription : 12 juil. 2012, 15:43

Re: RE: Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par daimon2 »

tomy63 a écrit :- Imperial SV Ucf choisi par Savoureur
- Amrut single cask
- Port askaig 100 proof
- Caol Ila 2005 G&M CS
- Ledaig 2008 Arc
- Bowmore W&M 1998
- Glen Scotia Run to the Stills
- Bas Armagnac delord l'authentique
- Clément single caask 2003
- Savanna Herr
- Liqueur d'immortelle, gin maison...
Une bien belle soirée ! Mon top 3 : Imperial, Caol Ila, Delord.
Comment tu as trouvé le Glen Scotia?

Avatar de l’utilisateur
tomy63
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3023
Inscription : 03 janv. 2011, 18:40

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par tomy63 »

J'ai noté Glen Scotia 1992-2014 The Whiskyman Run to the stills 51,3% : en mauvaise posture dans le line-up, ouvert pour remplacer le Bowmore. Il s'en est bien sorti, beaucoup de fruits, orange, de la cire, du miel, des épices, assez doux, complexe, il manquait juste un poil de longueur. Note : 88/100.

Mais on l'a goûté derrière le Bowmore et même après avoir rincé les verres il restait un peu de soufre, et aussi derrière des whiskys à 60%, donc à prendre avec des pincettes. Yvain a mis une note plus précise sur whiskybase
Image

Samples à échanger dans mon profil

Blog : http://whiskywinenbeer.canalblog.com/

Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10976
Inscription : 12 mars 2009, 16:34

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par dede »

Et le Herr ?
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.

Avatar de l’utilisateur
rousp
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 837
Inscription : 13 mai 2014, 10:56

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par rousp »

dede a écrit :Et le Herr ?
C'est assez dingue comme rhum, très changeant au fil des minutes.
On retrouve en vrac du haribo fraise, vernis, bonbon arlequin le tout assez acidulé.
Le parfum embaume littéralement la pièce, la dégustation n'est pas de tout repos. Je suis content de l'avoir goûté mais je préfère le chai humide, plus civilisé et appréciable à la longue.

Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10976
Inscription : 12 mars 2009, 16:34

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par dede »

Ca a des chances de me plaire, de ce que tu dis.
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.

Avatar de l’utilisateur
Peatnoob
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 692
Inscription : 30 juin 2013, 22:07

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Peatnoob »

Bien apprécié le Glen Scotia 1992-2014 The Whiskyman Run to the stills 51,3% : Nez de fruits jaunes, miel et figues. Belle bouche harmonieuse sur les mirabelles, de l’iode, du miel et de la cire. Courte finale malheureusement, un brin métallique. Cette finale est décevante mais c’est un bon whisky qui n’est pas sans rappeler Clynelish.

Le Herr aussi, d'une puissance aromatique extrême, c'est vrai qu'il est moins civilisé que les Lontan 11 et 12 ans mais il est tellement in your face qu'il a un charme unique. Je trouve ça agréable de se dire qu'une bouteille comme ça ne va descendre que tout doucement, parce qu'on ne va pas aligner les verres les uns après les autres, et de savoir, en même temps, que chaque dégustation va nous mettre au visage un sourire d'étonnement et de satisfaction.
Peatnoob
_______________________

Jai connu une Polonaise qu'en prenait au ptit déjeuner...

tissaneb64
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1255
Inscription : 18 août 2016, 07:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par tissaneb64 »

Glentauchers sélection VIII 1996 19 ans 47,2% Legus't

Couleur or orangé. Texture qui semble bien grasse.
Nez: Tarte tatin, alcool un peu dérangeant à l'ouverture du sample. Puis, au bout de quelques minutes l'intégration se fait. On part sur des notes fruitées, herbacées, une certaine fraîcheur mentholée. Céréale, chocolat, banane, vanille, un petit côté floral me semble aussi. Ouh, mais c'est qu'il y a quand même pas mal de choses là dedans... S'équilibre sur un côté vanille menthol cire.
Bouche: Vanille, raisin, prune. Une certaine amertume mais pas trop gênante, moi qui n'aime pas trop ça. Un peu d'acidité aussi. Une légère gourmandise. Pas de soucis d'intégration alcoolique pour moi.
Finale: Moyenne je dirais sur les fruits rouges.

Au final un nez évolutif qui m'a beaucoup plu. Du coup je trouve la bouche un peu en dessous. Mais un whisky très agréable à boire et plutôt équilibré je trouve.

Merci beaucoup Amaury pour le sample ;-)
Dernière modification par tissaneb64 le 29 avr. 2017, 21:00, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 12094
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par Jean-Michel »

dede a écrit :Ca a des chances de me plaire, de ce que tu dis.
Ca va FORCEMENT te plaire.
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)

cthulhu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3078
Inscription : 14 sept. 2011, 11:39

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par cthulhu »

glen mhor 21yo d.1976 glenkeir
"Une des rares choses qui procurent plus de satisfaction que goûter un grand whisky, c'est goûter un grand whisky que personne d'autre n'a goûté."

http://theoldmanofhuy.blogspot.com/

canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 17768
Inscription : 19 janv. 2008, 00:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lu par canis lupus »

Hier soir, c'était l'ouverture de mes derniers achats.
Après moult tergiversations sur l'ordre de passage de ce set un peu hétéroclite, je finis par me dire que puisqu'après tout il faut bien un starter, et que c'est encore mieux quand utilise une bouteille qu'on connait, autant commencer par une verticale Reimonenq, puis poursuivre sur les rhums vieux et laisser les blancs pour la fin.

- Reimonenq 3yo 40%
- Reimonenq 2009 42%, bottled c2014 ?, code Lot VX2015 218
- Reimonenq "Réserve Spéciale"6yo 40%
- Reimonenq "Cuvée Prestige" 9yo 40%
- Savanna Lontan Grand Arôme Vieux 8yo 60.4%, 18/07/07-05/16, Fut Cognac #171, bouteille 45/726, Vieillissement en chai humide.
- Longueteau Selection Parcellaire 55%, Parcelle n°9, Canne Rouge, 04/03/14-07/03/14-24/02/15, bouteille n°4783/5000.
- Savanna Lontan Grand Arôme 57¨%, 60th anniversary LMDW
- Neisson L'Esprit 70%

Ça commence sur les chapeaux de roues par ce tonitruant Reimoneq 3yo. Je ne devrais plus être surpris mais chaque fois il me met sur le cul. Comme une eau de vie si jeune peut bien présenter une telle palette aromatique, aussi gourmande, généreuse, cette vivacité, cette fraicheur de fruit ? Quand on sait que ça coute une misère en gms, en plus.
Son grand frêre millésimé offre un contraste saisissant. S'il ne renie aucunement la typicité de la distillerie, il est beaucoup plus rond, plus fondu, plus gras, moins vif, plus sur le chocolat que sur les fruits.
Retour sur une bouteille connue avec Reimoneq 6yo qui est un peu entre les eux précédents. Vraiment très bon et lui aussi peu couteux.
Enfin, l'aîné de la bande, le 9yo, toujours dans la même lignée, et encore plus sur le chocolat, le cafe, la torréfaction. Une note de bois apparait, mais très bien contenue, elle ne nuit pas au profil, au contraire.
On passe ensuite sur le Savanna 8yo qui, malgré sont label "grandarôme" est loin d'écraser les Reimonenq passés avant. Il n'est mémé pas très éloigné aromatiquement, c'est dire la richesse des Reimonenq.

Et puis je suis passé aux rhums blanc et là, ... ben ça a été beaucoup moins fun.
On commence par le Longueteau, dont je me faisais une joie à l'avance tant j''avais lu de bien au sujets de ces versions sur ce forum. J'ouvre la bouteille, je verse, renifle et là ... Pouah! mais qu'est-ce que c'est que cette saloperie ? J'ai l'impression qu'on m'a mis la tête dans un sac plastique surchauffé. Ca fait vraiment hyper chimique, aucune note fruitée, c'est austère en diable, âcre.
Ça me rappelle aussitôt l’échec que j'avais rencontré avec le Bielle Canne Grise.
Décidément, je ne sais pas ce qu'on peut bien trouver à ce genre de travail sur la canne.
Heureusement, le Savanna relève magistralement le niveau, avec une avalanche de fruits frais au nez. C'est bien simple, on à l'impression d'avoir à faire à une excellente eau-de-vie de fruit et non pas à un rhum. En fait imaginer la parfaite fusion entre meilleur eau-de-vie de Poire Williams son homologue mirabelle que vous connaissez, et vous y êtes. Mais ça, c'est au nez. En bouche, si on retrouve les notes du nez, c'est d'une façon assez austère, presque waxy, avec un peu d'amertume qui fait penser à du boisé, ce qui un comble pour un alcool n'ayant jamais connu le fut. Mais c'est quand même bien bon, c't'affaire là.
Et puis vient ce qui aurait du couronner le tout, un rhum un peu extrême que j'avais découvert il y a des années lors d'un salon Julhès et qui avait été un coup de cœur à l’époque. Pourquoi n'en ais-je jamais acheté une bouteille jusqu'ici ? Va savoir. Et donc alors que je m'aprète à me délecter enfin de ce Neisson, c'est la dégringolade verticale d'un Eden attendue aux abysses dégustatotres. Une déconvenue qui n'est pas loin du Longueteau. Je ne retrouve rien de mes souvenirs de générosité fruités surpuissantes. L'impression de renifler de la paraffine et de bouffer de la cire, c'est hyper austère et super âcre, et le degré d'alcool ne fait qu'empirer les choses.

Bref, je me suis vraiment régalé avec la première partie du set. Reimonenq est vraiment une magnifique marque, que je ne peux que vous suggérer de découvrir.
D'ailleurs, une question au passage aux expert en rhum: J'ai constaté que les Reimoneq sortaient de la distillerie Bellevue. Peut-on en déduire que les IB de Bellevue offrent la même palette aromatique, la même richesse, la même gourmandise ?
Savanna semble effectivement une distillerie bien prometteuse, qu'il convient de suivre, même si je pense que tout n'est pas achetable en confiance aveugle. Pour le moins, leurs "grand arôme" sont assez remarquables.

Reste ce double échec de rhums blancs.
Ce Longueteau, après le Bielle ... 100% d'échec sur ces travaux sur le type de canne, je pense qu'on en m'y reprendra pas avec ce genre ... "d'expérimentations".
Et enfin et surtout, reste cette énigme sur le Neisson 70%. Est-ce un problème de batch ? Le profil aurait-il été si dénaturé en quelques années ? Quelle déception en tout cas.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Répondre

Revenir à « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »