Pourquoi parfois je ressens plus d'amertume dans le finish ?

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

VinZ35
Messages : 2
Inscription : 03 févr. 2015, 21:00

Pourquoi parfois je ressens plus d'amertume dans le finish ?

Message non lu par VinZ35 » 03 févr. 2015, 22:38

Bonjour à tous

Lors de différentes dégustations, je remarque que parfois, je vais ressentir beaucoup plus fortement les notes amères dans le finish. :???:

Je me demande comment se fait t-il qu'un jour je savoure un whisky, puis quelques jour après je vais le trouver dur à apprécier à cause d'un excès d'amertume dans le finish, que je ne sentirai plus dans une prochaine dégustation... :roll:

J'en appelle à votre expérience

- Qu'est ce qui permet de faire baisser la perception de l'amertume d'un whisky ?

- Qu'est ce qui augmente la perception de l'amertume d'un whisky ?

:think:

Je dois consulter, ou vous savez me rassurer ? :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
cyriltoulousain
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10282
Inscription : 02 juin 2008, 11:22

Re: Pourquoi parfois je ressens plus d'amertume dans le fini

Message non lu par cyriltoulousain » 03 févr. 2015, 23:00

Avant d'aller consulter, tu dois te présenter surtout...

Avatar de l’utilisateur
nulty
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2613
Inscription : 01 janv. 2011, 17:56

Re: Pourquoi parfois je ressens plus d'amertume dans le fini

Message non lu par nulty » 04 févr. 2015, 08:25

Peut-être ce que tu as mangé ou bu avant ?
Que la perception varie d'une dégustation à l'autre c'est normal, mais pas dans ces proportions et pas toujours sur l'amertume en particulier.

Avatar de l’utilisateur
palactu
Distillateur
Distillateur
Messages : 485
Inscription : 13 oct. 2014, 18:28

Re: Pourquoi parfois je ressens plus d'amertume dans le fini

Message non lu par palactu » 04 févr. 2015, 08:41

Hypothèse de ma part : ça vient peut-être de la façon dont tu fais tourner le liquide autour de ta langue. Les papilles gustatives ne sont pas réparties uniformément. Et même si il n'y a pas une zone spécifique de la langue pour l'amertume, peut-être que ça a un effet.
Je dis ça, je dis rien. Personnellement je n'ai pas ressenti de différence flagrante d'amertume entre deux dégustations de la même bouteille (même s'il y a souvent des différences entre les premiers centilitres et après aération de la bouteille, ce n'ai jamais sur l'amertume pour moi).

Image

Localisation : Orléans

VinZ35
Messages : 2
Inscription : 03 févr. 2015, 21:00

Re: Pourquoi parfois je ressens plus d'amertume dans le fini

Message non lu par VinZ35 » 04 févr. 2015, 20:52

Merci pour ces premiers retours.

@Tous : Alors pour me présenter rapidement, moi c'est Vincent, 37 ans, de Bretagne, je découvre avidement le monde du whisky depuis un peu plus de 6 mois maintenant.

@nulty : Perso, dans la palette des goûts, il n'y a qu'avec l'amertume que j'ai du mal quand elle n'est plus équilibrée par d'autres saveurs, du coup je vais la ressentir plus fortement.
Je pense que le ph dans la bouche fait peut-être ressortir différemment l'amertume, et dans certaines circonstances, plus fortement...

@palactu : C'est possible, je me demande même si il n'y a pas un lien avec la circulation d'air entre la bouche et le nez, le fait de parler qui va plus ou moins aérer, ventiler la langue lors du finish.

Owidram
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 262
Inscription : 22 août 2012, 00:47

Re: Pourquoi parfois je ressens plus d'amertume dans le fini

Message non lu par Owidram » 09 juin 2015, 19:08

Pour la part c'est l'accumulation qui produit parfois cet effet.
Une ou deux fois par an, lors de grosses journées de dégustation, il peut m'arriver de ressentir une forte amertume sur le dernier verre, celui de trop, non pas dans le sens alcool car en étalant sur la journee ça se gère. mais en terme de ressenti d'acidité.
C'est le signal que trop d'alcool est déjà passé par là.
Un facteur de plus, c'est que ce genre de journee se termine souvent sur du gros sherry bien souvent tourbé à tendance brut de fut. Et les notes acides et souffrées dans ces whisky peuvent être très prononcées, accentuant peut être aussi cette sensation. Rien ne vaut le fut de bourbon pour la douceur et la suavité je trouve.

Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11790
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Pourquoi parfois je ressens plus d'amertume dans le fini

Message non lu par Jean-Michel » 12 juin 2015, 16:26

VinZ35 a écrit :Pourquoi parfois je ressens plus d'amertume dans le finish ?
Parce-que post coitum omne animal triste est ?
Mais ça devrait se passer après le finish...
Et puis comme sive gallus et mulier, tu devrais être épargné...
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)

Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10593
Inscription : 12 mars 2009, 16:34

Re: Pourquoi parfois je ressens plus d'amertume dans le fini

Message non lu par dede » 12 juin 2015, 16:59

T'as la forme toi ! :lol:
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.

Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3389
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Pourquoi parfois je ressens plus d'amertume dans le finish ?

Message non lu par juju cassoulet » 28 févr. 2019, 17:29

Je déterre un sujet, pas au pif, mais qui colle un peu a ma lecture du moment, le charme discret de l intestin.
J y ai lu que le gout et plus précisément la finale que l'on perçoit est directement lié aux type de bactéries que l on a (ou pas) sur la langue. Que cela expliquerai la différence de ressenti entre les personnes, et la j extrapole, mais peut être certaines aversions ou sensibilité a des parfums précis.

Je trouve ca interessant, ca pousse un peu plus loin les causes classiques du type sinusite, allergies...

Répondre

Revenir à « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »