Différence entre tourbé et fumé ?

Venez ici pour discuter de whisky et de distilleries, mais aussi de la distribution de celui-ci. Où achetez-vous votre whisky: caviste, grande surface, etc...

Modérateur : Modérateurs

fabien
Messages : 6
Inscription : 29 déc. 2005, 10:59

Différence entre tourbé et fumé ?

Message non lu par fabien »

Bonjour à tous,

Une question simple dont vous aurez sûrement la réponse...

Est qu'il y a une différence entre les arômes fumés et tourbés ?
(je me pose la question après mon Lagavulin 16 ans d'hier soir et après avoir lu les commentaires de dégustation)

Fabien

Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4464
Inscription : 11 févr. 2005, 14:36

Message non lu par Stephane »

Difficile question qui a déjà été débattue ici je crois (as-tu fait une recherche sur ce topic Fabien ?).

difficile surtout d'en parler sans drams sous la main pour concrétiser...

disons que pour moi, je parle de "fumé" quand le bouquet ou les saveurs m'évoquent des choses comme un feu de cheminée, ou de BBQ, ou encore de feuilles mortes ; de saumon ou de viande fumé...

la sensation de tourbé se rapproche plus d'arômes terreux, (un agriculteur qui labourre son champ) elle est pour moi moins aisément détectable que le fumé.

d'autres vont sûrement t'éclairer mieux que moi.

Steph

laphroaig c moi
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2806
Inscription : 11 févr. 2005, 07:52

Message non lu par laphroaig c moi »

Vaste débat, moi je dirais que "fumé" est une sous-catégorie de "tourbé", dans la mesure où sauf erreur de ma part le goût de fumé vient toujours de la tourbe, mais la tourbe peut se traduire par des arômes différents : médicinal, goudronné etc. Un bon exercice à mon sens : comparer les versions 10 ans "de base" d'Ardbeg et Laphroaig, pour moi le premier est vraiment centré sur la fumée et le second est plus sur la tourbe en général. Enfin dans mes vieux souvenirs...

Avatar de l’utilisateur
nikos
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 203
Inscription : 18 févr. 2005, 04:04

Message non lu par nikos »

Je suis assez d'accord avec Stephane quand il parle de ses impressions.

En fait les deux sensations se fondent naturellement. C'est au moment du séchage, qui s'effectue en faisant brûler de la tourbe, que le malt acquiert des caractéristiques fumées/tourbées.
C'est donc via la fumée de tourbe que le malt est tourbé (et pas via l'eau de la source).

Hé les autres !! je raconte pas des bêtises au moins ? :o)

Avatar de l’utilisateur
Serge
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2801
Inscription : 02 mai 2005, 21:13

Message non lu par Serge »

Pour moi, les différences sont les suivantes:
Fumé (smoky) : comme dans des aliments fumés (thé, saumon, jambon, charcuteries etc.) Peut se trouver dans des malts non ou peu tourbés.
Fumée (smoke) : la fumée d'une cheminée, de bois, d'allumettes, de charbon, feux de camps etc.
Fumée de tourbe (peat smoke) : essentiellement au nez, fumée végétale, feu de jardin, ou feu de pneus, ou d'algues sèches selon le cas.
Tourbe (peat) : proche de la fumée de tourbe (et provenant du même procédé), essentiellement sur des arômes fermiers, foin fermenté etc. mais il y a plein de variantes aromatiques (hydrocarbures, médicinal etc.)

Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 11122
Inscription : 09 févr. 2005, 17:32

Message non lu par jmputz »

Je dois avouer que je confonds assez souvent les deux notions. Mais comme toute dégustation est subjective, je n'en fais pas un dram(e).
La description de Serge me paraît très claire. Surtout la distinction entre fumé et fumée.
Au-delà de ces distinctions relativement faciles à faire pour un profane (et encore... j'ai souvent pas mal de dfficultés - un nez n'est pas l'autre -), je pense qu'on arrive dans un monde hyper spécialisé de "nez".
"- Ah ca sent la banane"
"- Précise: la peau de banane, ou la chair de la banane"
"- La peau"
"- Le côté intérieur ou le côté extérieur"....
et ainsi de suite.

Moi mon nez ne me donne pas toujours toutes les nuances, et il faut bien compenser par l'expérience.
Merci Serge pour ton explication claire.

Avatar de l’utilisateur
Serge
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2801
Inscription : 02 mai 2005, 21:13

Message non lu par Serge »

Oui Jean-Marie, tout cela est de toute façon lié aux expériences de chacun, pas forcément avec les malts mais avec tous types de senteurs et de flaveurs. J'utilise celles qui "me disent quelque chose" tout en étant conscient du fait que cela peut ne rien dire à d'autres. Par exemple, l'huile d'argan est très significative pour moi, mais peu de gens savent ce que c'est - pourtant je l'indique quand je la trouve (sans parler de l'huile d'argan grillée!) et ça fait sans doute un peu 'maltopornographe'. En revanche, pour moi, par exemple l'iode ne me dit pas grand-chose et je l'utilise quasiment jamais.
Ta plaisanterie sur la banane n'en est une qu'à moitié. C'est un classique de la dégustation (aussi dans le vin) et entre une banane bien mûre et une petite banane verte, y'a un monde ! Sans compter la banane flambée, ou la banane séchée, ou oui, la peau de banane, ou le bonbon à la banane (une mollécule très typique, acétate d'amyle ou qq chose dans ce genre - ah que mes cours de chimie sont loin !)
C'est pour tout ça que c'est toujours plus marrant de déguster à plusieurs, ont peut vite délirer...

Avatar de l’utilisateur
nikos
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 203
Inscription : 18 févr. 2005, 04:04

Message non lu par nikos »

laphroaig c moi a écrit :Vaste débat, moi je dirais que "fumé" est une sous-catégorie de "tourbé", dans la mesure où sauf erreur de ma part le goût de fumé vient toujours de la tourbe.
Je pense qu'il y a erreur de ta part, le gout tourbé ne peut venir que de la fumée, pas l'inverse ! :D Booo !! :lol:

laphroaig c moi
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2806
Inscription : 11 févr. 2005, 07:52

Message non lu par laphroaig c moi »

nikos a écrit :
laphroaig c moi a écrit :Vaste débat, moi je dirais que "fumé" est une sous-catégorie de "tourbé", dans la mesure où sauf erreur de ma part le goût de fumé vient toujours de la tourbe.
Je pense qu'il y a erreur de ta part, le gout tourbé ne peut venir que de la fumée, pas l'inverse ! :D Booo !! :lol:
Nan, ce que je veux dire, c'est que certes le goût de tourbé vient de la fumée, mais de la fumée de tourbe, donc de la tourbe ; mais ce goût tourbé recouvre diverses expressions dont le goût de fumé n'est qu'un exemple. Enfin bon c'est comme ça que je le ressens.

Avatar de l’utilisateur
Serge
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2801
Inscription : 02 mai 2005, 21:13

Message non lu par Serge »

laphroaig c moi a écrit :
nikos a écrit :
laphroaig c moi a écrit :Vaste débat, moi je dirais que "fumé" est une sous-catégorie de "tourbé", dans la mesure où sauf erreur de ma part le goût de fumé vient toujours de la tourbe.
Je pense qu'il y a erreur de ta part, le gout tourbé ne peut venir que de la fumée, pas l'inverse ! :D Booo !! :lol:
Nan, ce que je veux dire, c'est que certes le goût de tourbé vient de la fumée, mais de la fumée de tourbe, donc de la tourbe ; mais ce goût tourbé recouvre diverses expressions dont le goût de fumé n'est qu'un exemple. Enfin bon c'est comme ça que je le ressens.
Tout à fais d'accord. Les mollécules aromatiques convoyées ou imparties au malt par la fumée de tourbe sont multiples (DONT les aspects fumés, mais pas qu'eux). Certains malts (notamment certains Speyside tourbés, ou les Loch Lomond tourbés par exemple - Croftengea, Inchmoan etc.) sont tourbés sans offrir des notes réellement fumées ou de fumée à mon avis.

laphroaig c moi
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2806
Inscription : 11 févr. 2005, 07:52

Message non lu par laphroaig c moi »

Serge a écrit :Croftengea, Inchmoan
A tes souhaits :lol: !

Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 10:33

Message non lu par antoine »

Ben pour moi pareil..
Fumé = cheminée et aussi bbq, donc j'englobe les deux ( smoky et smoke ); pour la tourbe, c'est pour moi un arôme plus "lourd" avec un aspect un peu viandé..enfin ce sont mes ressentis..

ttn
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3740
Inscription : 04 août 2005, 11:05

Message non lu par ttn »

Afin de mieux distinguer la tourbe dans son verre il est préférable d'en avoir préalablement déjà "reniflé" un échantillon. A défaut, un dram qui me parait être assez représentatif par son coté " tourbe végétale" c'est le Longrow!
Slainte
Tony

Avatar de l’utilisateur
mitsuyan
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 989
Inscription : 07 nov. 2005, 23:35

Message non lu par mitsuyan »

Pour ce qu'il me concerne,
Fumé >> la mer
Fumée >> l'hiver, la cheminée...
La tourbe >> ballade automnale en forêt (après une averse), la campagne

... à chacun ses référents ! :wink:

a+
"J'ai fait un régime en ne buvant plus et en mangeant très léger ; en quinze jours, j'ai perdu deux semaines"
Joe E. Lewis

Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 10:33

Message non lu par antoine »

D'ou l'utilisation du therme général tourbé/fumé, comme cela tout le monde s'y retrouve...;-)

Répondre

Revenir à « Le monde du whisky »