Avec des mets du Sud-Ouest

Le whisky et les cigares, le whisky et la cuisine, etc...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4464
Inscription : 11 févr. 2005, 14:36

Avec des mets du Sud-Ouest

Message non lu par Stephane » 19 juin 2006, 16:08

Voici donc mes alliances préférées lors de notre soirée Sud-Ouest:

APERO

Bladnoch 10 ans Flora & Fauna, avec des toasts au confit de violette (un vrai délice!).

Dalmore 12 ans, avec des magrets fumés.

Ardbeg Ten, avec les magrets fumés, mais surtout avec les toasts au confit de violette (pour un contraste sucré/salé-tourbé des + saisissants et goûteux!)

A noter que le Bladnoch est peut-être le whisky qui s'en est le mieux sorti car il était également bon avec le reste du buffet (rillettes, magrets séchés).


REPAS

Lagavulin 16 ans avec Foie gras, le côté sec et fumé/tourbé relève au maximum le gras toujours un peu fade du foie, une alliance haute en couleurs.

Avec le foie, nous avons aussi dégusté:
- un Talisker 10ans : pas mauvais, certains ont même préféré au Lagavulin, mais pour moi un peu trop d'amertume dominante
- un Edradour SFTC Sauternes finish: un peu décevant, l'alcool et le bois dominaient trop, avec très peu des arômes vineux/fruités/sucrés qu'on attendait...


Confit de canard (arrosé au Balvenie 12 ans) et sa jardinière de légume, avec un Macallan 12 ans Fine: excellent, une alliance toute en finesse et richesse à la fois.

Avec le confit, nous avons aussi dégusté:
- un Aberlour 16 ans: beaucoup plus corsée/épicée, cette alliance m'a un peu moins plu mais en a convaincu qqes uns
- un Ledaig 7 ans: avis partagés, moi j'ai bien aimé son côté tourbé/herbacé/viandé sur le confit et les champignons, d'autres moins.


Tourtière landaise aux pruneaux avec un Macallan 12 ans sherry qui passait tout seul dessus d'un avis commun je pense.

Voilà, bref une des soirées les + riches et fortes en sensations gustatives que nous ayons faites, qui prouve que les produits de gastronomie de notre région peuvent sans pb se décliner avec des single malts écossais très divers!
J'espère que cela vous donnera envie d'essayer certaines d'entre elles, et l'inspiration pour en créer d'autres.
Alain, à toi de jouer pour ta future "cassoulet party"!! ;)

Bon habano et Talisker 20 ans pour la fin de la soirée, histoire de terminer en beauté :)
Hélas je n'ai pas pu dégoter assez de Navarre pour tout le monde... mais bon de toute manière je n'accroche pas du tout sur ce cigare.

Plus de détails sur notre site lorsqu'Antoine l'aura mis à jour.

Stéphane

P.S.: Pour info, ce dimanche j'ai décidé de terminer le fond de mon Balvenie 12 ans en arrosant un bon poulet que nous avions préparé au four ma compagne et moi, et on s'est vraiment régalé, le jus était super parfumé et légèrement corsé!
Je ne peux que conseiller à ceux qui ont un fond de cette bouteille qu'ils n'arrivent pas à finir de l'employer en cuisine, avec une volaille par exemple.

amor57
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3492
Inscription : 12 janv. 2006, 08:19

Message non lu par amor57 » 19 juin 2006, 21:05

Salut Stéphane

Cette relation de votre soirée me fait regretter encore plus de n'avoir pu faire le déplacement, mais une journée c'était vraiment trop court pour une A/R Metz - Toulouse.

Ta relation et le succès de ces alliances me font penser que certaines avaient déjà dû être testées auparavant. Me trompe-je ? Globalement, je pense que je n'aurais pas eu le courage de concocter certaines de celles-ci (d'alliances).

Enfin, si tu commences à me faire de la publicité pour ma "cassoulet-party" je pense qu'il faudra que j'en organise deux, dont une spécialement pour les malteux, de Toulouse ou d'ailleurs !

Alain

Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4464
Inscription : 11 févr. 2005, 14:36

Message non lu par Stephane » 20 juin 2006, 09:21

Tu ne te trompes pas Alain :)

en effet comme cette soirée était prévue de longue date et que nous tenions vraiment à la réussir, j'avais déjà testé diverses alliances de mon côté ;)

Et toutes ne furent certes pas réussies!
Par exemple sur les confits j'avais aussi essayé un Glen Garioch 15 ans... et en fait le côté fortement floral/parfumé n'allait pas du tout pour moi avec la texture et le goût des confits...

Sur le foie aussi j'avais fait plusieurs alliances, pas évidente vu la densité et la richesse d'un bon foie gras, et le pb était aussi de savoir comment allait être celui pris par le restaurateur (fort en goût ou pas, plutôt léger ou gras, relevé/poivré ou pas...).

Sur les confits j'avais d'abord essayé plusieurs bouteilles, et je m'étais quasiment arrêté sur Aberlour 16 ans et Ledaig 7 ans.
Cela aurait aussi pu être intéressant avec un islay bien tourbé, mais comme nous avions déjà l'Ardbeg à l'apero et le Laga sur le foie, et que tous ne raffolent pas du "fortement tourbé/fumé", j'ai préféré opter pour un autre style de tourbé "continental", et cela a plutôt marché.
Je n'en avais pas mais sinon cela aurait peut-être aussi pu être intéressant avec un Ardmore (?)...
Et puis donc subitement, avec un bout de confit qu'il me restait, je me suis dit: "Et pourquoi pas un Macallan ?..."
Le 100% sherry ne me branchait pas trop dessus, et puis nous avions un 100% sherry pour le dessert, alors j'ai tenté le Fine. Et là vraiment immense surprise de voir le whisky admirablement aller avec le confit!
Toi qui aime les produits du sud-ouest notamment le canard, Alain, je te conseille d'essayer! Pratiquement tout le monde a trouvé cette alliance très réussie et goûteuse. Et nous avions fait exprès avec Antoine de choisir essentiellement des whiskies à portée de toutes les bourses et assez faciles à trouver.

amor57
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3492
Inscription : 12 janv. 2006, 08:19

Message non lu par amor57 » 20 juin 2006, 21:24

Ma première intuition, sur un confit est de partir sur un whisky d'abord malté comme un Ben Nevis 10 ans ou un jeune Edradour (sans finition). Le choix du Macallan me plaît bien aussi et je me risquerai une prochaine fois à tester ce mariage.

Sur un magret, je serais tenté de prime abord par un Islay pas trop tourbé comme un Bowmore 12 ans Hart Brothers ou le Bruich Moine Mhor, ou à défaut un Benriach.

Et sur le fois gras ??? Un autre Islay plus marqué tourbe ? Je pencherais plutôt pour un Lowland type jeune Auchentoshan ou Glenkinchie 10.

Enfin tout ceci est à essayer ...

Alain

Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 10:33

Message non lu par antoine » 21 juin 2006, 08:04

Oui, c'est étonnant, mais en fait, la relative fadeur du foie gras est mise en valeur par la tourbe.... à moins que ce ne soit la tourbe et sa puissance qui soit un peu "domptée"...

Avatar de l’utilisateur
Smokey-Kong
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1626
Inscription : 21 nov. 2005, 22:44

Message non lu par Smokey-Kong » 21 juin 2006, 14:07

A mon avis cela doit mettre de la graisse sur les muqueuses, d'où le résultat, ne crois-tu pas Pierre ? :lol:

Slainthe

Smokey

Avatar de l’utilisateur
PNicolas
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4049
Inscription : 16 févr. 2005, 16:28

Message non lu par PNicolas » 21 juin 2006, 18:53

Pas que sur les muqueuses :lol:

C'est quoi un confit de violettes ?

Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 10:33

Message non lu par antoine » 21 juin 2006, 19:28

En fait c'est une sorte de confiture, une spécialo d'une DAME du coin, artisanal tout çà..

Avatar de l’utilisateur
Djeepy1
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 62
Inscription : 16 sept. 2005, 23:17

Message non lu par Djeepy1 » 28 juil. 2006, 14:31

Pour compléter le sujet, nous avons essayé récemment avec Antoine et Stéphane les magrets en papillotte au whisky (au BBQ).
La sauce qui en résulte est un délice avec un simple...plat de nouilles.
Par contre, attention, la sauce peut vite "brûler" et devient donc immangeable.

Comme dit Antoine : "le whisky, on sait pas quand il y en a pas mais on sent quand il y en a".
C'est ça Antoine ?
Djeepy1 - Straight from the Cask

Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 10:33

Message non lu par antoine » 28 juil. 2006, 17:26

pas exactement...

on ne trouve pas forcément le whisky quand il y en a eu pour la préparation ( cuisson ), par contre on sent bien qu'il y a un manque dans le plat quand il n'y en a pas eu pour la préparation....

Avatar de l’utilisateur
Djeepy1
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 62
Inscription : 16 sept. 2005, 23:17

Message non lu par Djeepy1 » 30 juil. 2006, 11:25

presque :-(
Djeepy1 - Straight from the Cask

Répondre

Revenir à « Et si le whisky se mariait aussi... »