JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Ledaig

English | Français

Tobermory

Ledaig 10 years

Age
10 ans
Taux d'alcool
46,3 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
non filtré à froid
=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTSRG84/100

Details de la dégustation

Cote maximum 93/100
Cote minimum 72/100
Ecart 21
Moyenne 84,32

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 19
Excellent 0
Très bon 2
Bon 8
Moyen 4
Mauvais 0
Ledaig 10

Nez maritime avec de l'iode, de la poire et un peu de new make, de la poudre de feu d'artifice. Il y a un coté fermier avec des algues et du citron.
C'est bien fondu, puissant, légèrement agressif et gras.
Bouche : Citronnée, grasse, sucrée, épicées(pas de trace de bois). Il y a aussi de la menthe, du thé(beaucoup)et de la réglisse. Le tout est bien fondu.
Finale : Fumée grasse et citron a gogo. C'est sucré et épicé(toujours pas de trace de bois). Il y a de la menthe, énormément de thé, de la réglisse, des légumes et des traces de fruits exotiques et de pamplemousse.
C'est frais et écoeurant à la fois.
93/100

Nez : Un Islay probablement (Ardbeg?). Beaucoup de tourbe, bien grasse et médicinale. De la terre organique, de l'herbe sèche,
Palais : Chaud, alcool bien présent mais pas dérangeant du tout... Beaucoup de tourbe. Un peu de poivre, de menthe fraîche. Palais fidèle au nez.
Finale très longue sur la tourbe bien grasse.
88/100

N : jambon fumée, cendre froide, chocolat noir, intense, précis, équilibré fruit blanc.
B : très belle bouche similaire au nez mais avec plus d'amplitud. tapisse la bouche, légère pointe brûlante, chocolat amer.
F : longue, fruit blanc, chocolat noir, très ample, nerveuse et équilibré superbe whisky.
88/100

Couleur : Or pale
Nez: Une tourbe à la Talisker avec ces notes iodées et poivrées.
Assez monolithique mais agréable.
Tourbe, iode et quelques agrumes en fond.
Bouche: En bouche par contre c'est plus islay, démarre fort sur la tourbe, sur la cendre froide et des notes terreuses.
On a un peu de citron en fond ainsi que de l'iode et des algues.
Finale assez longue sur la tourbe et une légère astringence.
86/100

couleur or clair
Nez : Puissant, légèrement tourbé, un peu métallique. Bien fermier par la suite. Avec l'aération, des fruits jaunes et un petit goût de "Petit Beurre de Lu" et de café.
Bouche : Chaude, piquante, cendrée. Moins puissante que le nez. Toujours cette odeur de ferme, et ce côté fruité.
Finale : Longue sur la cendre, une légère amertume. Un gout camphré, des fruits exotiques. Un peu piquante sur le retour en bouche.
86/100

Nez : minéral, iodé/tourbé, sucré
Bouche : texture grasse vraiment agréable, sucré, en phase avec le nez,
Finale : assez longue sur une tourbe sèche et un peu de poivre
86/100

Nez: tourbe
Bouche: Tourbe grasse, vétiver
Finale: assez courte
86/100

Robe paille.
Nez vanillé. Beaucoup de fumée. Légères notes fruitées, agrumiques. Fermier, iodé.
Attaque en bouche un peu fruitée, puis la tourbe (sèche) prend le dessus. Salée. Légère, manque de "corps". Un peu aqueuse.
Finale assez longue, sur la fumée. Tourbe sèche. Salée.
Un whisky bien fait mais peu complexe. La bouche est un peu trop faible.
85/100

Couleur : or
Nez : d'abord des touches de citron et de fruits exotiques (ananas) accompagnées par une fine tourbe et une légère et subtile odeur d'amande torréfiée, de gros sel et de poivre.
Alcool très bien intégré.
Bouche : de délicates notes de citron et de praliné (voire nougatine). Un dram un peu aqueux, un peu trop à mon goût. Un peu de chocolat au lait. Cendre et fumée iodée.
Finale : moyennement longue sur le citron et la fumée.
85/100

Le nez débute sur des notes de tourbe, de fumée. Le décor est rapidement posé, mais sans puissance, tout en raffinement. D’ailleurs, des notes d’herbe fraiche et de citron l’empêchent d’être qualifié de "peat monster". L’aération confirmera cette relative douceur : du sucre, du miel, prendront place en début de nez, avant que le citron, la tourbe, le sel et le goudron ne viennent rappeler l’influence marine évidente de ce whisky. Une belle palette aromatique, un peu sobre néanmoins.

La bouche débute sur un ton très sirupeux, c’en est presque une surprise. De l’orange, du chocolat noir, des écorces d’orange, le tout sur un tapis céréalier, rendent l’attaque en bouche très douce, agréable et surprenante. Puis, des notes de tourbe, de goudron et surtout de fumée viennent compléter l’ensemble, sans, encore une fois, devenir trop puissantes. Elles sont bien, voire trop maîtrisées. Un whisky vraiment tout en fraicheur, en douceur, qui manque donc d’un peu de patate.

La finale, assez longue, est dominée par des arômes de fumée et de sel, même si des saveurs fruitées, trop légères pour être davantage décrites, tentent vainement de s’y faire une place. Un souvenir iodé, salé, reste de longues minutes en bouche.

En conclusion, il faut attendre la finale pour sentir un peu de puissance. Ce whisky reste néanmoins bien construit, fin et assez complexe.
84/100

Robe : Or blanc soyeux.
Nez : 1er nez tourbé, genièvre. Plutôt végétal, voir floral, évoque un peu un pot pourri. Croûtes de pain blanc un peu rassis. Un peu de minéralité quelque peu cireuse. Noyau de fruit. On pressent une amertume boisée en bouche.
Bouche : Attaque très douce, bouche très fluide, peu de consistance. La bouche se développe progressivement sur d’agréables notes tourbées et sucrées, légèrement miellées. Harmonieuse et équilibrée. Très joli fondu.
Finale : Sur les fruits sec, avec de la tourbe et un soupçon de fumée. Elégante et de bonne longueur.
84/100

Nez : Doux, on sent d'abord la tourbe et la fumée. Il y a une certaine fraîcheur. Peu à peu apparaissent des notes fermières, d'étables, de fumier. Après un moment ces notes fermières laissent place à des notes médicinales, de spray désinfectant.
Bouche : L'attaque est puissante sur la tourbe et la fumée, surtout la fumée. Il y a du sel, beaucoup de sel. De légères notes d'agrumes, sur l'orange principalement.
Finale : Assez longue, principalement sur la fumée et le sel.

84/100

Le premier nez est fumé avec de forts relents de caoutchouc brûlé. Rapidement la palette s’enrichit avec de l’abricot, du pain grillé, du miel, du biscuit aux amandes et du miel. J’y note aussi des traces de girofle et de vanille. À défaut d’être riche, le nez est précis, les arômes nets et bien définis.
En bouche, l’attaque est épicée et sucrée. Du caramel censé adoucir mais un peu écoeurant, de la noisette, de la tourbe et quelques fruits exotiques agrémentés d’eucalyptus forment le panel.
La finale, de faible intensité et de longueur moyenne s’ouvre sur un mélange sucré – salé, à base de tourbe et d’épices. Ceux-ci vont rapidement s’enrichir de menthe et encore d’eucalyptus.
83/100

Au nez, très expressif! Notes franche de tourbe, assez dirty, un peu étable, mais une odeur de cacahuète envahissante voilant un peu tout. Ensuite, des notes plus agrumiques, citron. Devient plus vanillé avec le temps. En bouche, assez soft, tourbe, légère fumée, marin, agrume, lemon, un peu écoeurant. Dirty. Tar, un coté animal, poissonneux (haddock). Un peu acidulé, longue finale fidèle à la bouche.
83/100

Nez: C'est un combattant, très punchy, herbacé, tourbé et salin, puis devient fruité (framboise), pointe de réglisse et miel. Assez surprenant et complexe, il mériterait plus ample analyse. Je pars sur un bdf.
Bouche : L'alcool se fait moins présent, plus maîtrisé, texture crémeuse, sommes nous vraiment sur un bdf? Goût de croûte de pain frais, tourbe, léger réglisse, toujours salin, puis sur les aromates (thym).
Final: bonne tenu sur la tourbe fraîche, le coté gras persiste. Les amateurs de tourbe devraient l'apprécier.
83/100

Couleur: Paille
Une tourbe très présente au nez. Quelques odeurs d'étable et de sous-bois en arrière-plan. Des soupçons de cerneaux de noix, bref tourbe et amertume dominent clairement.
La bouche est légèrement plus expressive que le nez. D'abord une certaine fraîcheur fruitée suivie par de belles notes épicées, avec toujours cette fumée de tourbe en arrière-fond, des notes de chocolat au lait. Un bel équilibre et un alcool parfaitement maîtrisé.
La finale est de longueur moyenne et elle ne trahit en rien la bouche. Une première impression fraîche et épicée suivie par des notes de cendres froides.
Un whisky dans l'ensemble agréable et facile à boire.
83/100

Aspect: Riesling clair, jambes fines qui s'écoulent lentement
Nez: intensité moyenne, alcool moyennement bien intégré (se manifeste par un picottement si on penche le nez trop dans le verre), mélange entre tourbe / fumée et citron, peut-être aussi de la pomme verte
Bouche: intensité moyenne, tourbe dominante avec une acidité citronnée et un peu de malt
Finale: courte à moyenne
Conclusion: Un nez simple mais plaisant, une bouche sur le profil des jeunes tourbés (que je n'affectionne pas particulièrement mais qui sont prisés par beaucoup) bien faite.
83/100

Au nez, malt, tourbe, herbes aromatiques et caoutchouc se livrent bataille sans réussir à flatter mon groin.
La bouche est également maltée, moyennement tourbée, relativement simple sans être désagréable.
La finale est moyennement longue et présente des notes de noix.
80/100

Couleur : Paille à reflets saumonés.
Nez : Tourbe diluée et poudre d'iris. Peut-être un peu de purée de fraise, mais à ce stade, les arômes semblent coincés au fond du verre du fait d'une dilution excessive. En plongeant le nez au fond du verre, on finit par attraper quelques notes de queue de distillation (vieux fromage de Salers), et un peu de café au lait, mais Dieu que tout cela reste discret et lointain !
Bouche : L'attaque est douce et sucrée, pas déplaisante, mais sans grand arôme, sans grande puissance. De l'eau sucrée que vient enrichir de la cendre froide, et un peu de réglisse douce. Et puis pas grand chose d'autre. Rien d'indigent, mais ça manque de punch, de goût, de personnalité.
Finale : S'évanouit très vite, ne laissant que l'âcreté de la fumée. Comme boire un verre d'eau derrière une cigarette.
72/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:59.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close