JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Glenlivet

English | Français

Glenlivet

Glenlivet 1977-2010, Celtic Heartlands

Collection
Celtic Heartlands
Age
33 ans
Taux d'alcool
47,7 %
Embouteilleur
Murray McDavid
Fût
Bourbon
Dates
Distill: 1977 Embout: 2010
Bouteille
1358 btls
Particularité
( enhanced in Chateau d'Yquem casks)
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTSRG84/100

Details de la dégustation

Cote maximum 90/100
Cote minimum 72/100
Ecart 18
Moyenne 84,58

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 19
Excellent 1
Très bon 7
Bon 4
Moyen 3
Mauvais 0
Glenlivet Celtic Heartlands

Le premier nez est sur des notes marines et médicinales très discrètes, entouré d’un voile pâtissier, tendre et bien sucré. Il ne tarde pas ensuite à dévoiler une très belle complexité, débutant par des notes sucrées affirmées et très suaves (pâte d’amande, sucre de canne), dans une ambiance très "rhum", pour aller ensuite sur des notes plus marines et salées, où l’on décèle même une pointe de fumée, avant de finir sur des saveurs fraiches médicinales et d’eucalyptus. Très beau voyage au pays des arômes, avec un taux d’alcool bien intégré. Un peu de mal à s’ouvrir cependant, mais il n’en demeure pas moins très prometteur.
La bouche confirme la complexité et la belle construction du nez. On a à faire à un grand whisky. Sans être exubérante, cette bouche est dominée par la tourbe, les influences marines et un peu de goudron, après une attaque très suave voire aqueuse sur la salade de fruits et le miel, permettant encore la comparaison avec le rhum. Une pointe d’épices s’aperçoit, ainsi que des fleurs capiteuses. Une bouche très riche en arômes, mais qui a du mal à se faire précise. L’aération permettra aux notes sucrées de prendre le dessus sur les saveurs marines.
La finale, longue, est dominée par la tourbe marine et le sel, avec juste une pointe boisée et fruitée (amandes et fraises). Un merveilleux souvenir de chaleur mêlée de sel restera de longues minutes.
En conclusion, un très bon whisky. L’aération une fois la bouteille ouverte devrait permettre de préciser un peu la bouche.
90/100

Couleur : Or
Nez: Démarre sur la cire, le miel et les fruits jaunes.
A l'aération il devient plus gourmand sur des notes sucrées de bonbon au miel et de poire.
Puis on a de nouveau de la cire mêlées à des notes minérales et une touche de fumée en fond.
On finit de belles notes iodées et citronnées.
Belle évolution.
Bouche: La bouche est moins complexe, on a le miel ainsi que des céréales et des notes marines, iodées.
Quelques fruits d'automne et des épices en fond.
Finale moyenne avec une légère astringence.
Dommage que la bouche soit en retrait par rapport au nez.
90/100

Nez : Attaque sur l'alcool, puis génoise, sirop d'agave, légèrement anisé. Devient plus doux après quelques minutes d'aération. Une pointe de fruit rouge, légère sensation de chocolat crémeux. Le coté pâtissier reste dominant accompagné par une fraîcheur mentholée. Très joli.
Bouche : L'alcool est présent, joli maturité. Le coté pâtissier reste la ligne directrice, mais avec des notes de tabac qui s'ajoute à une sensation de cerises confites, proche d'un clafoutis. C'est très bon, le style de whisky qui me séduit.
Finale: Légèrement astringente, le coté crémeux disparaît, pas très longue. Le plaisir reste dans la dégustation.
89/100

Aspect: Riesling, quelques jambes qui s'écoulent rapidement, d'autres restent presque collées au verre et s'écoulent comme de l'huile
Nez: intensité légère à moyenne, alcool se remarque mais pas dérangeant (disparaît à l'aération), légère douceur et fraîcheur citronnée, légumes frais, épices doux, le tout sur un fond céréalier / pâtissier, pourriture noble, (? vraiment présente ou est-ce une imagination à cause de la finition), la finition est tellement bien intégrée qu'on ne la reconnaît pas
Bouche: attaque crémeuse, après poivre et peau de noix (donc légère amertume et sécheresse), à partir du milieu de bouche le côté doux et céréalier revient pour former un bel équilibre
Finale: moyenne sur les arômes de fin de bouche
Conclusion: Un whisky très fin et bien fondu qui nécessite beaucoup d'attention. Un whisky à boire seul ou en début de dégustation
89/100

Au nez, quelle douceur! Pralineux, mirabelle, devient ensuite plus fruité, acidulé. Un peu cireux, cooked apple. Fragrance, et un peu boisée. En bouche, soyeux comme le nez, et devient ensuite acidulée, citrique, fruitée, épicée, et une vague de wasabi. Un peu de heather, salée. La finale, est un peu astringente et boisée. Cireuse.
88/100

Nez : Doux. Attaque sur les fruits frais bien mûrs, agrumes, pêche, poire, banane. Pointe d'exotisme. Le miel amène une belle rondeur. Gourmand. Après aération, il devient légèrement floral. Quelques notes de solvant, pas désagréables. Léger boisé aussi, mais sans la moindre astringence. Belle complexité.
Bouche : Chaude. Fidèle au nez, on retrouve les mêmes fruits frais bien mûrs. Toujours ce miel aussi. Pointe de vanille. Texture liquoreuse. Notes de solvant. Le bois se fait plus présent qu'au nez, avec une légère astringence. Un peu piquante.
Finale : Moyenne, boisée, un peu piquante avec des notes de solvant.
88/100

Couleur : Or moyen.
Nez : Très appétissant. Fruité et céréalier. Abricot sec et mandarine. Bière bien maltée. Gâteau sec (petit beurre). Puis les extraits de bois se font plus présents. Le fruité se fait plus sec, plus mordant, doublé d'une légère amertume. La bière se fait plus houblonnée, et des notes de pamplemousse apparaissent. Plus d'épices aussi. Muscade et cardamome. Et peut-être de la sauge. Et quelque chose qui m'évoque le papier glacé, comme un magazine neuf fraîchement sorti de son emballage. Rien de monstrueusement complexe, mais l'ensemble est bien agréable.
Bouche : Pas mal de vanille à l'attaque, et les mêmes fruits qu'au nez. Assez rapidement, une certaine rugosité,une certaine astringence apparaissent. Le bois a clairement beaucoup donné. Peut-être un poil trop ? Evolue sur une pointe de réglisse salée, et une touche de géranium.
Finale : D'abord agréablement florale, elle est maintenue par une amertume finalement assez élégante qui vient rappeler le pamplemousse.
Commentaire : Après un premier contact facile et gourmand, voici un malt qui s'avère plus sophistiqué qu'on aurait pu le croire.
87/100

Nez: épices douces
Bouche: cannelle, chocolat au lait, notes de fruits jaunes
Finale: moyenne

87/100

Couleur : or
Nez : on commence bien avec de la cire et du miel, suivis de près par la pomme acide très légèrement sucrée (et rissolée au beurre). C'est assez subtil et très joli. Moins exubérant que certains Clynelish, mais très agréable.
Bouche : essentiellement de l'abricot sec (mélangé au beurre toujours) et miel. L'alcool est bien intégré. Amande amère en fin de bouche. Cela tire presque vers la crème pâtissière avec une légère touche de fleur.
Finale : moyenne, sur l'abricot sec.
Un dram agréable, léger, bien conçu sur le miel, la pomme et l'abricot sec. Le nez et la bouche se complètent bien.
86/100

Robe or.
Premier nez expressif, sur les fruits (fruits jaune), le miel. Il se ferme avec le temps, et évolue sur les épices et le bois ainsi que quelques notes vanillées.
La bouche est douce, sur les épices, boisée. Le bois est trop présent pour moi.
Finale assez longue, pas très intense, un peu mielleuse, épicée, boisée.
85/100

Couleur : Or
Nez : Délicat, fruité sur la poire bien sucrée ou la pomme du même ordre. Plus loin, un peu de chewing-gum aux fruits. Sur l'aération, il se porte clairement sur les fruits exotiques.
Bouche : Fraîche, fluide. Plus puissante que le nez, elle devient plus sèche à la longue à la limite de l'astringence. Un peu piquante avec un goût de bois sec. On conserve le côté fruité du nez.
Finale : De longueur moyenne. Un retour piquant en bouche et encore ce bois sec.
Sinon le reste ne me parle pas. Dommage.
84/100

N : pomme blette, tomate cerise, eaux de vie, bois de rose, toffee, long doux précis.
B : eaux de vie, crème anglaise, bois de rose, simple, très simple, monolithique
F : eaux de vie, équilibré, long manque de personalité
84/100

Nez: trop sage, fruits exotiques et blancs (poire), herbes vertes
Bouche: assez difficile à cerner, en phase avec le nez mais surtout sur les herbes et les fruits blancs (poire au sirop), un côté (bon) cognac, un peu alcooleux,
Finale: assez courte et un peu (trop) sec
84/100

Le nez démarre sur des notes de vanille et de fleurs très parfumées (Lila?). Il évoque aussi la pâte d'amande alliée à des fruits (fruits blancs/fruits jaunes). Il évolue ensuite sur l'herbe fraiche et les épices.
En bouche, l'attaque est légèrement sucrée. Elle rappelle le nez (vanille/fleurs) et parait un peu brute (boisé léger). La finale est moyennement longue mais n'a rien d'extraordinaire.
84/100

Robe : Or jaune
Nez : 1er nez sur un joli fruité mais qui s’atténue rapidement pour laisser place, sans disparaître complètement, à des notes céréalières, sur la croûte de pain blanc. Un peu d’alcool de fruit, sur les cerises ou les framboises à l’eau de vie. Une étrange dualité.
Bouche : Attaque douce et onctueuse, huileuse. Les notes fruitées sont plus évidentes qu’au nez.
Finale : Moyennement longue, difficilement descriptible, mais donne une impression globale agréable
83/100

Couleur: Or
Un nez très doux , fruité, vanillé et mielleux. Aucune agressivité d'aucune sorte. Un régal pour les amateurs de douceur. Pas de complexité non plus par contre...
La bouche démarre sur une impression nettement plus acide que ce qu'annonçait le nez. De la pomme verte avec un peu de miel et une présence assez évidente d'alcool. Plus de complexité qu'au nez également. Heureusement l'impression d'alcool disparaît assez rapidement.
La finale est assez longue et contrairement au nez qui était mielleux, à la bouche qui elle était acide, cette finale est agréablement amère.
Un whisky assez déroutant et très différent selon la phase de dégustation.
82/100

Nez très floral et mielleux. Légèrement fruité(pomme verte). Assez bien de vanille et un peu de gâteau quatre quart. Agréable, très agréable!
Bouche : Sucrée, vanillée et légèrement amère(écorce d'orange). L'alcool est quand même bien présent(piments).
Finale : Vanillée avec une légère touche de fumée et du marshmalow. Pas mal d'épices, c'est d'ailleurs légèrement astringent
81/100

Nez : très frais, fruité, sur les agrumes. Très très légère odeur de vanille. alcool très discret, pas trop présent. Peu de complexité.
La dilution ne change pas grand chose
Palais : fidèle au nez. Fruité, pas de trace de vanille. Alcool assez discret, légèrement poivré après dilution.
Finale courte à moyenne sur les agrumes.
74/100

Lors du service, on est assailli par du caoutchouc. Pas du caoutchouc brûlé comme on peut en retrouver dans la tourbe, non, simplement du caoutchouc vulcanisé récemment, et qui donc laisse transparaître des relents soufrés, laissant rapidement la place à de la vanille, de la crème pâtissière. Avec un peu d’aération une autre palette se dévoile avec du vernis, quelques herbes aromatiques, un peu de craie et de carton, des fruits blancs lointains (pêche, pomme). Il fait vraiment aqueux et très léger. En bouche l’attaque est fuyante puis arrivent les épices, une âpreté boisée, de l’alcool net, des traces d’eucalyptus et une amande lointaine. La finale, faible en longueur et en intensité, continue sur cette âpreté désagréable et est complétée par une astringence marquée, tout aussi désagréable heureusement relevée d’une nette menthe et de traces d’anis.
72/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:59.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close