JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Tobermory

English | Français

Tobermory

10 years

Age
10 ans
Taux d'alcool
46,3 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
non filtré à froid
=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTSRG79/100

Details de la dégustation

Cote maximum 88/100
Cote minimum 60/100
Ecart 28
Moyenne 79,84

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 19
Excellent 0
Très bon 3
Bon 4
Moyen 7
Mauvais 1
Tobermory 10

Couleur : Vieil or
Nez : Ça me plaît ! Du fruit bien mûr et de la concentration. Nectar d'abricot. Confiture de kiwi. Fruité, et très pâtissier. Génoise chaude. Savarin à l'ananas. Beaucoup d'extraits de bois. Vanille, crème glacée à la banane, cannelle... Vraiment très appétissant. Egalement quelque chose de huileux. Cire à bougie. Huile de lin.
Bouche : Ne trahit en rien le nez. Encore plus d'épices peut-être (cannelle, muscade, vanille), et la même débauche pâtissière et fruitée. Un fût neuf américain ? Un whisky non filtré à froid, en tout cas, et au titre alcoolique situé dans la fourchette basse. Ce qui n'empêche pas les sensations en bouche d'être bonnes. Du gras et du goût. Suave et crémeux, mais bien maintenu par une petite acidité qui évite toute lourdeur.
Finale : Décline sur la pétale de rose. Vite ! Il me faut une nouvelle gorgée !
Commentaire : Un très beau malt, très consensuel (et pour une fois ce n'est pas un reproche), qui par sa facilité à se laisser boire satisfera tous les gourmands, débutants comme amateurs chevronnés.
88/100

Le nez débute sur une belle sensation mêlant les saveurs capiteuses, céréalières, florales, avec une petite odeur marine pour couronner le tout. Très agréable et prometteur. A l'aération, c'est un très bel équilibre entre le bois légèrement influencé par le sherry et l'orge maltée qui prendra le dessus. Cet équilibre très intéressant n'en demeurera pas moins précaire : au fil de l'aération, le sherry dominera, faisant aller ce whisky vers des saveurs de rancio, de chocolat, de fruits rouges (groseilles) et d'amande. Au contraire, la céréale pourra, à son tour, emmener le nez vers des notes plus capiteuses (citron), fruitées (écorces d'orange) et herbacées (herbe coupée). Le tout restant remarquablement équilibré entre le bois et la céréale, sans verser jamais trop vers l'une ou l'autre de ces deux, rendant le tout très agréable, bien aidé par un taux d'alcool bien intégré. Du très bon travail.
La bouche est ronde, presque suave. Elle débute sur une pointe de fraîcheur sucrée (salade de fruits) avant de se rendre sur des saveurs plus boisées et céréalières, comme le chocolat ou l'orge maltée. Une fois encore, le tout reste bien équilibré, allant volontiers vers l'herbe coupée, même si cette bouche manque un peu de précision, au contraire du nez. Le taux d'alcool, s'il semble fort, n'en est pas pour autant dérangeant. Il aide d'ailleurs à la rondeur de ce whisky.
La finale demeure sur les mêmes arômes de céréales et de bois, faisant ressortir des notes de chocolat au lait, avant, aération aidant, de changer de registre et de se diriger vers des saveurs de citron et de fumée.
En conclusion, un whisky très bien équilibré. Un très beau nez, le reste étant un peu en dessous, toujours porté par cette belle balance entre la céréale et le bois.
87/100

Nez : Il y a une légère odeur de déchet organique légèrement décomposé.(comme quand vous épluchez une pomme et que vous laisser les épluchures jusqu'au lendemain à l'air libre)mêlée à de l'huile de moteur usagée, de l'iode et des algues. Il y a un peu de broux de noix, une touche de citron et d'aspirine ainsi que de porridge et de poire cuite.
Mêlé à tout cela, j'ai aussi une forte odeur de craie.
Le tout est très bizarre mais c'est bien équilibré et pas aussi déplaisant que mes mots ne le laisse à penser.
Bouche : Très citronnée. Sucrée/acide avec quelques épices(cannelle, sauge, thym). La craie surnage toujours tout le reste.
Finale Fumée légèrement citronnée. Ensuite vient de nombreuses épices et une légère astringence toujours mêlée de citron. Au bout d'un moment de l'huile de moteur et de l'iode apparaissent mêlés à une vanille très aromatique.
87/100

Couleur : or
Nez : Discret, fin sur des notes boisées, quelques notes de soufre.. Sur l'aération, le soufre disparait et le boisé également. Ils laissent place aux fruits pâtissier qui me fait penser à une "tarte amandine". Et plus bizarrement, quelques notes de viande séchée qui me fait penser aux "Schmackos".
Les extraits secs font penser à du foin sec.
Bouche : Attaque piquante, fraiche et boisée. Elle est bien plus puissante que le nez. En arrière fond, je sens un gout sucré mais j'ai du mal à savoir ce que c'est... Peut-être de la sève d'arbre. Mais pas sûr du tout.
Finale : Assez longue sur un retour en bouche piquant et toujours le même boisé du nez et de la bouche mais en plus prononcé cette fois. Et le même foin que les extraits secs du nez.
86/100

N : poire, chocolat blanc, poivre, réglisse, toffee, précis, légère poussière et métal pas désagréable, nez enivrant.
B : chocolat, jambon fumée, brûlant et déséquilibré pas au niveau du nez
F : courte, chèvrefeuille, salinité.
85/100

Nez: sage, minéral, fruité, céréale, notes nettes de sherry (ou de Porto/banyuls), bois brûlé, côté poudré également. Pépin de raisin. Semble complexe mais potentiel affecté par une dilution malvenue à mon sens.
Bouche: attaque sur la crème anglaise, céréalier, une pointe de griotte, un peu sec,
Finale: décroissance douce, un peu salé
85/100

Au nez, léger fruité, frais, un peu chocolat, sent un peu les vapeurs de moules au vin blanc. En bouche, assez doux, léger fruité, un peu moutarde, grassy, mirabelle. Notes un peu vineuse sur la fin.
84/100

Nez: coing
Bouche: fruitée, note de vétiver
Finale: picotements, dans le prolongement de la bouche
84/100

Robe : Or jaune.
Nez : 1er nez de la tourbe et une petite pointe aigre/acide qui agace les narines, mais qui s’efface très vite. Vient ensuite un peu de cire et de minéralité, de la pomme de terre crue non épluchée. Quelques notes pâtissières et de fruits légèrement acidulées. Du beurre aussi. Un peu de poudre d’amande.
Un peu d’eau ravive ce nez, sur les mêmes notes, mais plus expressives, plus plaisantes.
Bouche : Attaque douce, très progressive, un peu effacée, huileuse, des notes assez semblables au nez. Devient un peu alcooleuse au bout d’un moment.
La aussi, quelques goûtes d’eau ont un effet plutôt positif. Pas de révolution dans les sensations, mais c’est à la fois mieux fondu et un peu plus expressif.
Finale : Assez étonnante, un vague de poudre d’amande surgit d’on ne sait ou, puis s’amenuise progressivement. Belle longueur.
L’eau fait disparaître cette poudre d’amande pour ne laisser qu’une légère impression tourbée peu flatteuse. Etonnamment, la finale dure encore plus longtemps. Laisse une désagréable amertume sur la langue.
82/100

Nez : De suite sur le New Spirit, pour moi un whisky de -10y. Vanille et miel. Après quelques minutes de repos, toujours cette présence new-make.
Bouche : Crémeuse, sur les céréales, crème brulée, grain de café, pas très expressive, confirme la sensation de jeune whisky.
Finale : Assez longue, toujours crémeuse et légèrement végétale sur les légumes apéritifs crus. Une pointe de tourbe?
82/100

Nez : Léger et frais, on a d'abord un profil herbacé, avec des notes maltées. Ensuite apparaît des fruits, de la pomme.
Bouche : L'attaque est douce, onctueuse, légèrement fruitée. On retrouve les notes maltées, avec du miel cette fois. Peu à peu la bouche devient chaude, des épices apparaissent, surtout du poivre.
Finale : Assez longue, sur le poivre avec une certaine fraîcheur.
82/100

Le premier nez évoque une tourbe lointaine, avec des notes de caoutchouc brûlé et de silex. Une aération met en exergue du feu de cheminée et du miel. Une aération plus prolongée fait évoluer cette palette vers un fruité aqueux, à base de poire.
En bouche, l’attaque est sèche avec de l’alcool et des fruits jaunes, pêche et abricot et se développe sur la tourbe, la réglisse, le gingembre et de jolies épices, relevant bien l’ensemble. La finale est dominée par l’amertume de la réglisse, un peu de tourbe et de l’alcool.
De longueur moyenne et de faible intensité, les épices apparaissent, avec des fruits jaunes, puis progressivement la tourbe disparaît, nous laissant un fond d’épices et de persil.
81/100

Robe paille.
Nez léger. Fruits jaunes et fruits blancs. Vanillé (léger boisé). Un peu de miel. Quelques céréales. Pas un profil dont je raffole.
Bouche un peu aqueuse. Des céréales. Du bois. Légèrement sucrée.
Finale assez courte. Maltée. Boisée. Légère amertume.
81/100

Couleur : or
Nez : de belles touches d'amandes grillées. On continue sur des odeurs de vin blanc. Un whisky très frais, sur des touches mentholées et citronnées et de réduction de miel. Légère fumée et soufre.
Bouche : on commence sur de la nougatine, une certaine amertume boisée. Léger goût de vanille. Difficile à définir.
Finale : moyenne avec une légère amertume.
81/100

Aspect: Riesling, larges jambes qui s'écoulent moyennement vite
Nez: légèrement à moyennement intense, alcool moyennement bien intégré (se fait remarquer par une fraîcheur alcoolique), légumes, grappa, vanille, voile de fumée, après 45 minutes d'aération la note légumineuse et de grappa diminue au profit d'une note de malt / céréales sucrées
Bouche: intensité faible à moyenne, mélange entre acidité et amertume, légumes, grappa
Finale: courte, chauffante (alcool)
Conclusion: Un whisky qui ne coïncide définitivement pas avec mes préférences maltesques.
73/100

Couleur: Or
Une odeur assez désagréable rappelant l'insecticide anti-fourmis en poudre de mon enfance... J'ai l'habitude de décrire cette odeur comme étant des odeurs de levure.
Relativement peu complexe malgré les quelques effluves fruitées et chocolatées qui semblent se dessiner en filigrane.
La bouche est assez agressive et plus complexe que ne l'était le nez. Une acidité dominante lui donne du relief à défaut de procurer véritablement du plaisir. Elle est cependant loin d'être désagréable malgré cette légère gêne due à un alcool moyennement maîtrisé.
La finale démarre en force pour retomber au bout de quelques courts instants et ne laisser le souvenir que de quelques relents sucrés.


72/100

Un nez comme j’en ai horreur dans le whisky. Ce n’est pas évident à décrire mais il m’évoque des plantes qui auraient macérés dans un sachet plastique au soleil, agrémentées de notes céréalières et de caoutchouc, le tout recouvert d’un voile de poussière (craie ?).
La bouche est nettement plus acceptable, sucrée avec une pointe acide et principalement axée sur la céréale.
La finale n’est pas terrible.
72/100

Nez : Wow, troublant, très frais au départ puis s'ouvre sur des note marines, iode, fruits de mer. Ensuite des relents d'agrumes apparaissent avec l'aération. L'alcool est discret. Palais : Moins surprenant que le nez, assez léger, on retrouve la fraîcheur présente dans le nez, et l'alcool est toujours assez discret. Finale assez courte, dommage.
65/100

Couleur : ambré
Nez: Un nez marqué par le sherry avec de fortes notes soufrées.
Je n'apprécie pas le souffre dans un whisky mais après 30 min d'aération on a quelques autres arômes derrière, faut quand même bien chercher.
On a donc ensuite du caramel, des notes sucrées, quelques épices et de l'orange.
Bouche: En bouche pas de souffre, merci.
Par contre on a une astringence dû aux bois et pas grand chose d'autres.
Finale courte.
60/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:59.
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2014)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close