[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Port-Ellen

English | Français

Port-Ellen

Rarest of the Rare 27 years

Collection
Rarest of the Rare
Age
27 ans
Taux d'alcool
49,4 %
Embouteilleur
Duncan Taylor
Numéro fût
single cask 672
Dates
Distill: 03-1983 Embout: 05-2010
Bouteille
278 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTSRG87/100

Details de la dégustation

Cote maximum 93/100
Cote minimum 82/100
Ecart 11
Moyenne 87,16

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 19
Excellent 2
Très bon 8
Bon 3
Moyen 2
Mauvais 0

Port Ellen Duncan Taylor 27

Nez : Tourbe légère bien présente, assez frais, puis apparaissent des notes de plante médicinale, de pharmacie. (Laphroaig?) Nez très agréable.
Palais : fidèle au nez, sur la tourbe. Tourbe bien présente. Alcool bien maîtrisé. Notes de bonbon à la menthe sur la langue.
Finale longue et très agréable sur la tourbe, un peu de poivre.
93/100

Couleur : Jaune paille
Nez: Une tourbe fine et ciselée mêlée au citron et à des notes minérales et légèrement fermière.
Les notes marines ne sont pas en reste avec une bonne dose d'iode, des algues et des fruits de mer.
A l'aération la tourbe se fond joliment à des notes de céréales en fermentation.
Superbe.
Bouche: La bouche est très minérale, sur les pierres mouillées et le silex, droite et austère.
La tourbe est présente pour amener une belle structure, à la fois médicinale et sur le goudron.
Cette tourbe et cette minéralité sont fondues au citron, aux amandes et aux huîtres.
Finale persistante sur la minéralité, les agrumes et les notes marines.
Voilà un superbe Islay sans trop de tourbe, sans trop de bois et d'une élégance remarquable.
92/100

Un nez de Port Ellen! De la tourbe pas agressive, très belle, crémeuse, un peu de fruits jaunes, sweet avec des notes plus vanillée, lait d'amande, même une touche de mirabelle, le tout, balancé par des notes d'agrumes, du citron, pomme, un fort beau coté marin, et un petit air médicinal. Waouw!
En bouche, commence doucement, tourbe douce, suivit par une vague marine qui apporte le sel, le citron, les agrumes, très fort marin, algues, médicinal, balancé encore une fois par des notes huileuses, amande. La finale est belle, très marine, médicinale, citron, légèrement herbacée, tar, fumée douce. Longue finale qui manque un peu de punch après 2-3 minutes.
Franchement sublime!
92/100

Au premier nez, des poires tourbées ! Très fin et très complexe, la tourbe n'est pas dominante et s'allie parfaitement à un air marin (eau de mer/coquillages), ainsi que de légères notes d'hydrocarbures et de sable chaud. Des fruits viennent compléter le tableau avec le citron et toujours ces beaux arômes de poires, poires au beurre. Douceur et équilibre annonce un grand malt.
En bouche, les fruits (citron/fruits blancs) se marient avec l'orge tourbé, la fumée ainsi qu'une agréable douceur sucrée.
La finale est longue, en partie sur la cendre et sans défaut.
92/100

Aspect: Riesling clair, jambes fines qui s'écoulent lentement
Nez: intensité moyenne à forte, alcool très bien intégré, air marin, algues, poisson frais, tourbe (dans le genre charbon / goudron), citronné, mentholé, légèrement résineux
Bouche: intensité moyenne à forte, mêmes arômes qu'au nez, sans grand développement en bouche, ce qui dans le présent cas n'est pas un défaut car tous les arômes sont présents du début à la fin
Finale: moyenne à longue
Conclusion: Un whisky harmonieux, plaisant et bien fondu du début à la fin
91/100

Nez : Doux. Démarre sur une tourbe légère, fine et élégante. Herbes aromatiques. De la fumée. Un petit côté métallique aussi. Notes citronnées. Ensemble harmonieux, joli nez.
Bouche : Texture assez liquoreuse. Démarre sur la fumée de bois, la cendre et la tourbe. Notes d'encens. Légèrement sucré (miel) ainsi qu'une pointe de sel.
Finale : Longue, dans le prolongement de la bouche, principalement sur la tourbe et la fumée.
90/100

Couleur : Paille, lumineux.
Nez : Tourbe fine, délicatement parfumée. Floral et fruité. Linge propre et une bonne dose de conifère. A la fois très résineux et agréablement citronné. Ecorce d'agrume jetée dans la cheminée. Petite note lactée, vanillée, abricotée. Quelque chose entre la gomme neuve et le bébé propre.
Un peu d'ozone en arrière-plan, et une fumée discrète de feu de jardin qui s'éteint sous la pluie.
Bouche : Attaque douce et vanillée, propre, appétissante, expressive. La bouche joue la même partition que le nez, avec ce bel équilibre fruité/floral, délicieux. D'abord du bonbon acidulé au citron. Puis l'alcool, discret jusque là, pointe le bout de son nez en même temps que revient la fumée, et une touche de réglisse Florent à la violette.
Finale : Longue, prolongée par la fumée froide et une légère âcreté.
Commentaire : Un whisky savoureux pour amateur de tourbe fruitée et pas trop envahissante.
88/100

Couleur : Vin blanc
Nez : Le nez est assez puissant, piquant.Quelques notes de cuir. Il est légèrement métallique. Une odeur de fèves fraiches. Tourbé, iodé? Sur les multiples aérations, je sens des odeurs de céréales.
Bouche : La bouche restera moins puissante que le nez. De la cendre, de la réglisse. Elle est fraiche et fluide. Peut-être légèrement piquante avec des touches de café.
Un léger boisé se fait ressentir après aération.
Finale : Je la trouve moyennement longue dans la continuité de la bouche. Avec un léger gout de marc de café sec, mais très discret.
Conclusion :
Le nez reste assez puissant. Les arômes sont bien maitrisés et on ne part pas dans tous les sens. L'évolution me plait.
La bouche, moins puissante s'effondre peut-être un peu vite. Mais les arômes y sont bien clairs.
La finale restera pour moi pas assez longue et pas assez prononcée. Mais elle reste dans la lignée de la bouche.
87/100

Robe : Or blanc nacré.
Nez : 1er nez mentholé avec une composante acide, genre vinaigre de vin blanc. De la fraîcheur, de la fougère, genièvre. Du sel, presque iodé. Une très légère note tourbée tout du long, mais très discrète, plutôt comme une toile de fond de tout le reste. A la longue, des notes animales, viandées.
Bouche : Attaque très douce et onctueuse, voire huileuse. Principalement végétale. Un peu de miel. La tourbe est plus présente qu’au nez, alors qu’on ne détecte quasiment pas de sel. S’amenuise lentement vers des notes de fruits secs (noix de cajou).
Finale : Dans le prolongement de la bouche, elle démarre doucement puis gagne en puissance progressivement, d’agréables notes sucrées et légèrement mentholées, subtilement fumées et tourbées. Une amertume apparaît et se développe, mais sans jamais devenir envahissante. L’alcool jusque là absente se révèle peu à peu et rend cette finale chaleureuse.
86/100

Nez: Très ressemblant à un alcool de fruits blanc (pomme), légèrement céréalier, herbe fraîchement coupée, léger caoutchouc. je penche pour un whisky à plus de 50%.
Bouche: Définitivement plus de 50%, très céréalière, sur le houblon, florale sur la bruyère, légère touche médicinale indique une présence de tourbe. Aucun influence du fût, ni bois, ni vanille. Un whisky jeune 10/16 ans.
Finale: sur la tourbe, légèrement carné et assurément métallique, la langue devient rapeuse.
86/100

Nez : Gros tourbé (fumée terreuse et grasse)avec beaucoup de fruits derrière (poire, agrumes et un peu de fruits exotiques). Léger coté new make et biscuité.
Bouche : Fruitée et sucrée. Toujours cette fumée terreuse. C'est aussi citronné, minéral et huileux.
Finale : Fumée mêlée d'agrumes, de citron et d'huile de moteur. La finale est aussi minérale et très longue.
86/100

Nez: iodé, minéral, finement tourbé, pain/levure, bois brûlé aussi en fond de toile, côté animal par la suite (chien mouillé)
Bouche: assez vif, équilibré sur les mêmes notes que le nez, jouissif mais court, sucré/salé
Finale: asséchante et amère, comme la plupart des tourbés …
86/100

Nez: Agrumes
Bouche: Picotements, Soda à l'orange, Tourbe
Finale: assez courte
86/100

Le nez s'ouvre sur de la tourbe fraiche, marine, accompagnée de sel et de fumée. D'une puissance moyenne, il fait se révéler suite à l'aération des notes subtiles de caoutchouc froid et de pétrole. Une ambiance très fraiche, presque froide, bien aidée par le taux d'alcool, pas du tout agressif. La tourbe laissera sa place progressivement aux influences marines, salées, et une touche d'agrumes s'apercevra après une bonne aération, avec toujours de la fumée en arrière plan. Encore cette sensation de fraîcheur, presque monolithique, sans pour autant être désagréable. Intéressant, mais loin d'être complexe.
La bouche est bien équilibrée entre la tourbe et le sel. Toujours rien de franchement agressif, ni, au contraire, de trop fade : le taux d'alcool est parfait. Suite à l'aération, l'orge maltée commencera à dominer la bouche, avant des notes de café et de chocolat noir, rapidement recouvertes par une tourbe fraîche et saline. Une pointe de fumée. Un bon équilibre, à défaut d'être complexe.
La finale, longue, est toujours sur les mêmes arômes, dominée par la tourbe, toujours avec cette touche de fraîcheur. Des notes salines restent un bon moment.
En conclusion, un bon guide touristique du whisky tourbé option marin, sans plus. Mais c'est déjà ça.
84/100

Couleur: Jaune pâle
Un premier nez pratiquement exclusivement composé de tourbe sèche mais qui évolue heureusement vers plus de complexité en dégageant des notes de cuir et de discrètes odeurs fermières et ensuite quelques discrète notes d'agrumes, tout en continuant de dégager des impressions dominantes de cendre froide. D'une façon générale, ce nez est assez austère. Agréable, équilibré mais pas festif, sauf peut-être pour les inconditionnels de la tourbe.
En bouche, une première impression nettement acidulée. Des agrumes et toujours la tourbe, mais contrairement au nez, la bouche présente un aspect nettement plus complexe et agréable que le nez. Un perpétuel va-et-vient entre les agrumes et la tourbe et la fumée. Une légère amertume augmente le plaisir en accentuant les contrastes entre les goûts.
La finale est longue et chaude et prolonge parfaitement le nez. Toujours cette tourbe dominante et ces quelques agréable notes acidulées qui égayaient si agréablement la bouche. Dommage que la fin soit si sèche et minérale.
84/100

N : coco, vanille, réglisse, céréales, chocolat, boisé, fumée, bouilon de poule, frais, précis
B : belle rondeur, crème , jolie boisée de santal, équilibré
F : courte, florale, pointe citronné, réglisse belle équiibre
84/100

Couleur : paille ou vin blanc
Nez : tout d'abord la tourbe (c'est un Islay), puis quelques notes de bonbon, un peu de banane, un peu de vin blanc. Un côté aigre (type citron au sel), ce qui laisse penser à un whisky d'une dizaine d'années. Après quelques minutes d'ouverture, le nez se fait plus aguicheur, toujours sur le bonbon Haribo à la banane.
L'alcool ne se fait pas sentir.
Pas de différence majeure après ajout d'une goutte d'eau.
Bouche : alcool très bien intégré. Feu de cheminée, pralin (très joli), citron confit, un peu d'origan. Très légère amertume. Je préfère la bouche au nez, qui est un peu aigre tandis que la bouche est très ronde.
L'ajout d'eau fait ressortir la cendre et donc l'amertume.
Finale : moyenne sur le citron confit et la cendre.
Un jeune whisky agréable sur les agrumes (citron notamment), la banane et la cendre.
84/100

Robe vin blanc/paille.
Nez un peu fermé. Assez puissant. Céréalier. Léger fruité. Vanillé. Un peu floral. L'aération l'ouvre et amène un petit coté mielleux.
La bouche est douce, patissière. Toujours sur les céréales (légère amertume). Toujours un léger fruité.
Finale assez douce, enrobante. Moyennement longue. Maltée. Une petite pointe sucrée sur la fin.
Un bon whisky mais qui semble un peu jeune.
83/100

Une tourbe lointaine, à base de caoutchouc brûlé, avec des touches d’ozone (arc électrique) et de noisette. Simple au premier abord. L’aération n’apporte guère de changements et permet d’approfondir : poussière de maison, poireau, de rares agrumes, de la menthe, des fleurs, du plâtre en poudre, de la vanille, le tout à doses homéopathiques.
En bouche, l’attaque est plate puis arrivent des épices, de l’âpreté boisée, du sucre et du caramel, de la tourbe lointaine. Et après ? A
près, c’est la finale qui relève un peu le niveau de la dégustation : menthe et épices, une légère amertume qui croît, de la banane, de la prune Cythère (fruit exotique) et cette palette laisse lentement la place à la douceur tourbée qui va persister longtemps.
82/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]