JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Caol Ila

English | Français

Caol-Ila

18 years

Collection
Barrel Selection, Cask Strength
Age
18 ans
Taux d'alcool
57,5 %
Embouteilleur
Wilson & Morgan
Fût
Sherry
Numéro fût
single cask 10027
Dates
Distill: 1995 Embout: 2013
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2013-05 87/100

Details de la dégustation

Cote maximum 92/100
Cote minimum 80/100
Ecart 12
Moyenne 86,68

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 19
Excellent 5
Très bon 4
Bon 6
Moyen 4
Mauvais 0
Caol Ila 18 WM

"Un délicieux petit verre! Il a l'air vieux et avec un bon goût sur ​​le côté tourbé de la vie "
Ce whisky est de couleur cuivre.

Nez (92): (5) plus que la moyenne. Tourbe, bois, épices, lemiel, terre, agrumes, vanille.

Bouche (92): puissante, grasse. tourbe, bois, agrumes, épices, miel, de la terre, cacao. Peut-être un Caol Ila?

Finition (91): (5) plus que la moyenne. Tourbe, du bois, du cacao.
92/100

Couleur: Vieil or
Nez : Fumé, rond, maritime, aromatique, tourbé, avec un peu d’algue, de camphre et de bandage.
Bouche : Boisé, rond, tourbé, fumé, maritime, salé, sur l’algue, un peu de goudron, de camphre, d’iode, d’épices de bois, un peu d’agrumes et de légères notes fermières. La finale est longue à très longue, sur la fumée de tabac, la chique, la tourbe, l’algue, les phénols, le goudron, peu de cendre, quelques notes fermières, un soupçon de citron et de vanille.
Impression générale : Un très bon whisky, bien équilibré et très tourbé, probablement de Kildalton.

90/100

Couleur : Caramel
Nez : Ce nez m'a hypnotisé pendant un long moment par sa complexité. Les marqueurs d'un bon sherry tourbé. Fumé, frais, toast caramélisé, beurré, fermier, orange sanguine, herbe fraîche, notes de mandarine, de framboise. C'est très grand.
Bouche : Oufff que c'est salé. Acidulée, terreuse, boisée, mentholée, encore une fois, c'est très iodé. Caoutchouc. Eau de vie de framboise.
Finale : Exotique par ses épices (gingembre), pâtissière (pâte fraîchement tirée), herbale (thé vert), marine puis fermière à nouveau.

Commentaire : Très beau nez complexe, je pense à un vieux whisky ici. Sa bouche est extrême et ne plaira pas à tous. Personnellement, j'ai adoré.

90/100

Nez : Ce nez est puissant. De la poudre à canon, des notes vineuses (moût de raisin), d’autres légèrement toastées et aussi de la viande fumée séchée. Ça fait vraiment envie mais je trouve aussi une étrange impression d’acidité.
Bouche : Puissante également. Beaucoup d’épices dont du poivre. Du piment aussi, c’est étonnant. Le boisé se fait beaucoup sentir mais ça reste très plaisant, des notes caoutchouteuse voire pétrolées… du chocolat, encore de la viande séchée et fumée.
Finale : Très longue sur le chocolat, la cendre et la fumée.
Conclusion : Vraiment très bon, complexe, puissant et pourtant, à mon goût, je trouve qu’il manque un tout petit quelque chose pour que ce soit énorme. A revoir.

90/100

Couleur : Ambré soutenu.
Nez : Sur le pain toasté, grillé, le fût charbonné, une tourbe présente mais très fine et complexe. Très barbecue avec ces notes carnées (viande au feu de bois) et gourmand avec ces notes de caramel au beurre salé. S'ouvre peu à peu sur des notes d'encaustique (parquet vernis) et la fumée prend de l'ampleur (feu de cheminée). Se développe sur le vieux bois de résineux.
Bouche : sucré sur le caramel, le café crème, puis amère sur le cacao, la noix, le charbon de bois, la suie, le réglisse. Très riche. Assez tannique (sur le fût de sherry ? ou de porto ?... ou de Rioja?!) qui contrebalance une tourbe complexe et fine.

90/100

Nez: Tourbe, Sherry nez, sucre brûlé, expresso, des céréales, des noix grillées.

Bouche:, grains de café torréfiés doux et crémeux, bois.
Goût complexe et bien équilibré.

Finale: Longue et tourbeux finition, encore une fois avec du sucre brun, un soupçon de sel et l'air de la mer.

Très belle Whisky, je pense que je devrais acheter une bouteille.
89/100

Nez: intense fumée
Bouche: bouche douce, beaucoup de fumé, complexe huileux
Finale: longue, chaude
89/100

Nez : Très expressif et complexe avec de l’iode, du menthol et une pointe de colle à bois mélangée à une tourbe délicate et à des notes plus douces de miel et de dattes.
La complexité est au rendez vous, l’alcool est bien intégré bref le plaisir est immédiat !
Avec de l’aération on a de la fumée froide (une odeur de cendrier froid à envahit la pièce !), de la réglisse et une certaine fraîcheur maritime qui se dégage.
C’est vraiment un nez qui donne envie !

Bouche : C’est plus puissant que ce que le nez laisse paraitre!
L’attaque se fait en douceur sur des notes sucrées (peut-être un peu de prune) puis la tourbe envahit rapidement le palais suivie d’une grosse vague d’épices tels que le poivre blanc ou la muscade.
La sensation mentholée revient en fin de bouche et apporte un peu de fraîcheur.
La finale est longue et complexe : on part sur la terre brûlée et la fumée froide qui semble s’élever du fond de notre gorge et vient raviver les épices du milieu de bouche pour finir sur une pointe d’amertume (noix ?).
Avec un peu d’eau la finale devient plus précise et rappelle les bâtons de réglisse et le tabac blond.

Conclusion : C’est puissant mais maîtrisé, complexe mais pas trop cérébral bref un excellent whisky!

89/100

Couleur: Vieil or
Une tourbe grasse semble dominer ce nez qui présente heureusement d'autres odeurs en plus. De la fumée, des soupçons de pétard et même quelques fruits discrets cachés derrière tout cela.
La première impression est étonnamment sucrée, mais bien vite apparaît la chaleur de l'alcool en même temps qu'une certaine amertume inattendue avant de finir en apothéose sur de la tourbe. Une bouche assez complexe, même si finalement c'est la tourbe qui était la première impression du nez domine sans surprise.
Une finale agréablement longue, avec un mélange de tourbe et d'une amertume légèrement acide.

88/100

Couleur: Cuivre
Nez: Fruits compotés (abricots , pêches)
Bouche: Vieux rhum demarara , bois, raisin sec, melon trop mûr, noisettes
Finale: Sur les fruits secs

87/100

Aspect: Riesling
Nez: intensité moyenne à forte, alcool bien intégré, vieux cendrier, jambon fumé, marin, clou de girofle, sherry oloroso sec, pas vraiment complexe mais très plaisant
Bouche: intensité moyenne, alcool bien intégré, un mélange classique et plaisant du peaty/sherry
Finale: moyenne

87/100

Nez : minéral, fumé, cendre froide, tourbé, un peu d'agrumes (écorce d'orange), fruits secs.

Bouche : La fumée domine nettement, les agrumes et les fruits secs sont en retrait. Un joli fruité fini par s'exprimer. L'acool est assez présent et l'ajout d'eau n'y change pas grand chose, au contraire cela fait ressortir une astringeance assez désagréable. Mauvais nageur !

Finale : longueur moyenne, sur la tourbe, avec une très légère amertume en tout fin.

commentaire :Pour amateur de tourbe et de sensations fortes.

86/100

Nez: Sec, tons de fruits fumés, des arômes de poudre à canon et de feuilles d'automne humides. Plus de notes tourbées et un peu de goudron après un certain temps.

Goût: Une combinaison d'aigreur et de douceur. Également des caractéristiques de fumé et un peu d'amertume aussi.

Finition: doux, longue et épicée.
86/100

Couleur: orange foncé.
Nez: légèrement fumé, des fruits rouges par la suite.
Bouche: tourbe, fruits rouges, jambon, plus tard, et avec un peu d'eau le chocolat apparaît.
Finale: longue et tourbée.

Globalement: malt très intéressant, agréable à déguster avec de l'eau.
85/100

Nez : Assez fermé. Met beaucoup de temps à s'exprimer. Ceci étant dit, au bout d'une quinzaine de minutes, des arômes assez discrets d'un vieillissement en fût de sherry apparaissent. J'ai presque l'impression de humer un vieux Banyuls plutôt qu'un whisky. Le second nez présente plus d'épices et de fruits secs (amandes, noix). Il présente aussi un léger côté "parfumé" et floral ; je sens presque un peu de violette et de lavande. La tourbe arrive au bout d'un moment mais domine le nez au fil du temps.

Bouche : La bouche ne me surprend pas ; elle est puissante, boisée, légèrement huileuse, typique d'un brut de fût. Beaucoup d'épices. Sûrement un peu de tourbe aussi.

Finale : très longue sur des relents épicés, floraux et tourbé.

Commentaires : Un whisky au profil très spécial. Est-ce un vieillissement complet en fût de sherry ou une finition? Je ne suis pas forcément amateur même s'il faut reconnaître qu'il se laisse facilement boire. Me suis-je trompé dans le ressenti de la tourbe? En tous cas, elle est atypique. Serait-ce un jeune Ledaig? Un Highland Park? Un Bunnahabhain? Un Campbeltown? Difficile à dire...

84/100

Couleur: Ambrée
Nez: fin et élégant, voir timide.
des fruits secs, des épices, un peu de vernis, chocolat et des notes vineuses.
Quelques notes marines en fond.
Bouche: bouche assez timide aussi.
Quelques fruits, une légère amertume, du chocolat et des épices.
Une tourbe très (trop) discrète en fin de bouche
Finale: moyenne.

82/100

Nez : Les effluves sont assez puissantes. Une tourbe médicinale sucrée (sans fumée), de l'orange caramélisée, un peu de malt et de jolies notes d'olives (type tapenade). De facto, cela devient un peu salé. Par vague on a des chamallows qui se montrent ce qui brise un peu l'harmonie. Nonobstant, C'est plutôt tentant quand des amandes se joignent à la fête. Un joli nez gourmand mais pas trop ostentatoire. L'eau ajoute des notes de poire vanillée.

Bouche : C'est bien gras avec une tourbe médicinale, un peu carnée (léger) du sucre artificiel(c'est moins bien), de la vanille et du chocolat noir (peu). Dommage que le sucre soit trop présent. Cela rend la bouche un peu trop putassière et agressive. L'ajout d'eau ne change pas fondamentalement la donne et ne rééquilibre pas l'ensemble.

Finale : La tourbe la porte longtemps avec un reliquat sucré mais sans la compensation du chocolat. L'arrière-bouche revient sur l'orange et le chocolat-café et un soupçon d'olive.

Commentaire : Un whisky qui paie son combo tourbe-sucre punchy. Cela devient vite envahissant et dès qu'on quitte le nez, il n'y a plus de compensation de cette composante abrasive. On pourra apprécier la texture et la finale longue mais ca manque un peu de saveurs périphériques. L'arrière-bouche le remet sur le droit chemin (notes d'olive notamment).

82/100

couleur : foncé avec des reflets orangers

nez : puissant, évolue sur la fumée puis laisse passez des notes exotiques. Alcool assez présent. L'ajout d'eau fait fuir l'exotisme du premier nez pour révéler des notes plus fermières. Le nouveau profil peut rebuter, ma femme se désolidarise de la dégustation !

bouche : l'attaque explosive sans dilution est âpre, boisée et destructrice. Vivement de l'eau et de l'aération ! Après quelques réglages, il est enfin accessible mais ne révèle rien de gourmand. Le breuvage est salé, fumé et très herbacé avec un retour boisé astringent. L'évolution est plutôt bien contrôlée mais il faut vraiment oublier les promesses d’exotisme du nez avant dilution. Le goudron fini par s'installer plongeant le breuvage dans un peu plus d'amertume.

final : L'amertume musquée du nez qui s’installe prolonge le final sur une bonne longueur. Pas contre, il faut apprécier ce genre de parfums pour que cela ne devienne un défaut rédhibitoire !

Le nez, quoique fumé, laisse présager quelque chose de plus gourmand. La bouche est inaccessible pour moi sans dilution, mais l'ajout d'eau efface totalement le premier profil. Reste un whisky avec une identité claire mais assez rebutante. Alors que la bouche oscille entre l'ambiance marine et fermière, le nez ne s'adoucit pas avec le temps. Il reste puissant mais vire franchement dans l'amertume et le foin macéré. En conclusion, un whisky avec une forte personnalité qui ne fait aucune concession. A garder pour un jour de tempête !

81/100

Couleur : Acajou poli.
Nez : Un chouette nez tourbé-sherry sec et puissant, avec une légère sensation vineuse. Ne fait pas vraiment dans la finesse, mais plutôt efficace !
Bouche : C'est la tourbe sauvage qui mène la danse. Le genre de tourbe animale que j'aime. Très puissante et très grasse. Envahissante. Malheureusement, se fait de plus en plus suave, presque écoeurante. M'évoque un Longrow vieilli dans un fût de Tokaji.
Finale : Longue, puissante, et poisseuse.
Commentaire : Le premier nez était vraiment excitant, avec cette belle tourbe animale, mais ce malt perd vite de son intérêt une fois que sa face suave se dévoile. Vraiment dommage...

80/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:55.
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2014)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close