[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Springbank

English | Français

Springbank

19 years #482

Collection
Single Cask Series
Age
19 ans
Taux d'alcool
55,2 %
Embouteilleur
Master of Malt
Fût
Hogshead
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2013-04 85/100

Details de la dégustation

Cote maximum 90/100
Cote minimum 79/100
Ecart 11
Moyenne 84,61

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 18
Excellent 1
Très bon 6
Bon 4
Moyen 6
Mauvais 1
Springbank Master of Malt

Nez: cendre froide, côté fumé, boisé, notes de réglisse, citron, vanille, côté mentholé (?)

Bouche : très bon mélange sucré/salé, avec la cendre froide, les notes de réglisse le citron et le côté vanillé

Finale : longue et très agréable ressassant le plaisir

90/100

Couleur: Or clair
Un joli nez mêlant les fruits trop mûrs à des notes de fumée et à de la pomme verte et des agrumes, avec des notes réglissées assez intéressantes. Un nez riche en odeurs diverses, fort contrasté, une belle fraîcheur tout en conservant un équilibre certain. Un très joli nez en tout cas
La première impression en bouche est métallique avant d'évoluer rapidement sur des notes acides riches suivies elles-mêmes par des soupçons de café et de chocolat. Très belle évolution en bouche. Whisky très complexe et original. Ce contraste entre la fraîcheur acide et les notes boisées/chocolatées est vraiment très agréable.
La finale est un relativement longue et chaude et ici ce sont les notes chocolatées qui prennent le dessus.

Ce whisky est un exemple de contrastes vraiment intéressants. Plusieurs whiskies en un seul..
89/100

Couleur : Paille.
Nez : Démarre sur toutes sortes de fruits blancs du verger, mais bon sang, qu'est-ce que c'est puissant ! Mieux vaut garder vos narines à distance au premier nez ! Si chaud et entêtant qu'il vous donne l'impression que vous êtes en train de l'avaler alors que vous ne faites que le sentir. De grâce, laissez-le respirer. Oh oui ! Très chouette, maintenant. Toujours très affirmé, mais adouci par plein de citron confit. Ou du citron vert, plutôt. Et en arrière plan, de légers phénols délicatement fermiers. La signature Ardmore 1992 ? On parie ? Encore plus doux après un moment, avec une touche de rhum. Un joli ti-punch.
Bouche : Oui, y'a du citron là-dedans. Chaud, mais doux (j'assume!). Adouci par d'élégantes notes vanillées. Bon, ça reste un whisky d'homme, mais si vous ne cherchez pas à le descendre par grandes gorgées, ça reste tout à fait consommable en l'état. Les notes fermières sont très délicates, mais bien présentes.
Finale : Longue, sur le zeste, elle s'évanouit sur la longue et élégante amertume du pamplemousse.
Commentaire : Un malt vraiment complexe et élégant. Si vous aimez les Ardmore 1992, vous aimerez ce malt-là. Mais encore une fois, laissez-le respirer !

88/100

Couleur: Paille

Nez: Très complexe avec des fruits trop mûrs (raisins, pommes) et certaines céréales.

Bouche: Elle commence sur une note légèrement acidulée avec des notes citriques et un peu de sel, puis les fruits tropicaux et de la cire apparaissent. Encore une fois une saveur très complexe.

La finale est longue, fruitée et un peu cireuse - dans l'ensemble un malt très intéressant et savoureux.
88/100

Aspect: Riesling
Nez: intensité moyenne, alcool assez bien intégré (picotement au début qui disparaît à l’aération), antiseptique (genre sparadraps), arômes d’étable, austérité minérale qui donne un peu un style à l’ancienne à ce whisky, pas trop complexe mais très “sexy” sur un profil genre Campbeltown
Bouche: intensité moyenne, alcool bien intégré, moins austère et minéral en bouche, la tourbe s’exprime par une belle douceur (un peu dans le genre de certains anciens Ardbeg jeunes et de quelques jeunes Ledaig actuels), le côté maritime reste présent
Finale: moyenne

87/100

"On dirait une bouteille de 10 à 12 ans, à 48%? Pas mal du tout, mais tout à fait à base de plantes à mon goût "
Ce whisky est de couleur fino.

Nez (85): (5) plus que la moyenne. miel, herbes, herbes, agrumes.

Taste (89): puissante, grasse. miel, agrumes, épices, ananas, de la tourbe.

Finition (88): (5) plus que la moyenne. miel, agrumes, de la fumée.
87/100

Nez : du soufre (un petit peu), une légère tourbe fumée, de la confiture de prune. Un nez assez peu commun. Des touches d'acidité très présentes. Je ne sais pas si c'est à cause de la présence de soufre mais je qualifierai presque ce nez d'"industriel", par rapport à l'uniformité des arômes.

Bouche : huileuse, sucrée et très fumée.

Finale : longue sur les fruits fumés.

Commentaires : assez intéressant et déroutant car atypique, surtout par rapport à la combinaison aromatique. Je partirai sur un whisky des îles (plutôt islay, genre Laphroaig) ou un campbeltown, assez peu âgé, non réduit, provenant de fût de second remplissage ou plus. J'ai bien aimé même si c'est loin d'être exceptionnel.

86/100

Nez : Dirty, pomme, poudre a canon.

Bouche : Epicé (alcohol), vanille, calcaire, fruits.

Finale : Dirty, fruits trop mur.

Commentaires : Un peu bizarre dans un style que je n'affectionne pas trop. Mais cela reste très largement buvable!

87/100

Nez : Résine, glu, herbes aromatiques, caoutchouc. Un relent de tourbe végétale. A l’aération, ces différentes senteurs restent présentes mais l’ensemble semble plus clean, plus frais, plus propres, plus en place.
Bouche : Là encore, cette tourbe végétale, caoutchouteuse. Difficile à décrire. Peut être un peu d’essence. Le milieu de bouche évolue franchement sur la tourbe et le poivre.
Finale : Longue sur la tourbe et la menthe poivrée.
Conclusion : Assez atypique et déroutant. Une tourbe très étrange et inhabituelle. Un whisky intéressant

85/100

Nez: arôme artificiel de poire, alcoolique et mordant le nez, menthol, un peu de fumée, de la réglisse avec de l'eau, une découverte

Bouche: un peu "crémeux" pendant une seconde, puis l'alcool fort qui brûle sous la langue, mais qui disparaît très rapidement, juste pour revenir avec une sensation de bouche sèche en conjonction avec le cendrier froid et des saveurs amères.
avec de l'eau aussi réglisse en bouche, mais seulement pour quelques instants, plus tard, plus un "arrière-goût de cigarette"

Finale: Le cendrier reste longtemps dans la finale, même avec de l'eau.
Dans l'ensemble, longue finale, devient très sèche, d'une certaine manière assourdissante

Remarques:
Whisky très intéressant que je voudrais acheter
84/100

Nez : Une fumée dissipée, du caramel et de la pomme verte. L'ouverture donne lieu à des saveurs plus engageantes: Du lacté fermier, de la pêche blanche, de la mandarine mais avec une bonne dose de sucre pur (moins intéressante). On tire sur le pâtissier mais sans réelle finesse.

Bouche : Une fumée salée, légèrement fermière avec cette marque très lactique, du chocolat au lait, de la cannelle mais toujours avec un peu de mandarine. L'eau fait partir un peu l'alcool présent en bouche. La tourbe reste vraiment dominante.

Finale : Une belle longueur avec une fumée salée et du citron.

Commentaire : Un petit dram dont la tourbe s'accommode bien du chocolat et des agrumes. Ca manque d'explosion et de complexité mais cela demeure gentiment buvable.

84/100

Couleur: or blanc
Nez: un nez charnu et sucré épicé, biscuit aux amandes, cannelle, clou de girofle, canneberge, fraise, pâte à gâteau, oeufs crus / lait de poule /, certains agrumes, de la pêche
avec de l'eau: plus doux, un peu de caramel, raisins, citrons verts, baies

Bouche: beaucoup d'herbes, coriaces, le tabac, (comme un vieux bourbon / rye), les fruits secs, présente alcool
avec de l'eau: plus coriace, sec, très austère thé bouilli et très sombre, frais

Finale: longue, crémeux, du thé et du cuir
avec de l'eau: calme même, avec un peu de caramel
84/100

Nez : tourbe au caractère très herbacé, très racineux, terreux (ginseng). Notes de fumées douces, d'encens entêtante, puis pointe de citron vert.
Bouche : début très doux et sucré, sur caramel mou, puis réglisse. Puis d'un seul coup, fumée vive avec des épices qui chauffent le palais. Une note amère reste persistante (orange & amande)
Finale : la fumée douce perdure
Conclusion : un profil pas trop typique qui me plait bien. L'attaque en bouche est quand même assez raplapla, et la fumée vient balayer tout ça. L'ajout d'eau fait ressortir les agrumes et atténue ces notes pyrogénées; c'est mieux.

83/100

Nez: Frais, jeune et de la levure (comme un new make), certains fruité, mais aussi un peu de vanille douce et biscuits de céréales.

Goût: doux (réglisse), sûr et une certaine amertume (tons de bois).

Finale: Longue, quelques épices et encore un peu d'amertume.
83/100

Nez : très minéral et épicé (poivre blanc). Notes herbacées également (Lowland ?). Manque un peu d’expressivité. Frais avec un peu d’exotisme mais trop peu !
Bouche : on retrouve le piquant du nez (poivre) et pas grand-chose d’autre. Clairement trop simpliste pour moi.
Finale : une certaine persistance du boisé avec un peu de genièvre.
Conclusion : Je ne suis pas fan de ce type de malt d’autant que son manque de complexité frustrera même les amateurs de malt poivré.

80/100

Couleur : Or.

Nez : Il y a sans conteste un je ne sais quoi de médicinal qui déroute (pansement, clou de girofle), sans être particulièrement tourbé. Citronnelle. Se développe sur des notes de pain, de levure.

Bouche : Là encore, plus tourbé que le nez ne le suggérait, agrumes, fruits exotiques, frais et herbacé. Tout de même assez floral. Finale sèche.

80/100

Couleur: Paille.

Nez: Un gros nez tourbé. Du cuir brûlé, de la fumée noire. Un peu d'air marin en arrière plan. Du pétrole brut. Très vite la force de cette tourbe s'assagit et cela devient plus doux; laissant découvrir de l'herbe verte.

Bouche: Un peu d'éther, une attaque alcooleuse assez forte. Une pointe citronnée et un peu de végétaux au milieu de ce déluge phénolique.

Finale: La langue et la gorge s'enflamment. Ouch ! Si il y a autre chose, c'est occulté par l'incendie et le caoutchouc cramé.

Verdict: Un profil très Islay, très tourbé qui me laisse de marbre (je ne suis pas fan des Islays). C'est peut-être un bon tourbé cramé pour ceux qui apprécient ce genre de profil, ce qui n'est pas mon cas.

79/100

Faible nez, un peu salé, vieux parfum, vieux beurre, gras, très mauvaise finale
79/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]