JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Highland Park

English | Français

Highland-Park

1989, Bourbon Hogshead

Age
23 ans
Taux d'alcool
53,2 %
Embouteilleur
Malts of Scotland
Fût
Bourbon Hogshead
Numéro fût
single cask 12030
Dates
Distill: 04/1989 Embout: 05/2012
Bouteille
95 de 281 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2013-04 83/100

Details de la dégustation

Cote maximum 90/100
Cote minimum 71/100
Ecart 19
Moyenne 82,72

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 18
Excellent 2
Très bon 0
Bon 8
Moyen 8
Mauvais 0
Highland Park MOS 1989

"Un grand whisky sans ambitions autress que de procurer un plaisir pur et naturel "
Ce whisky est de couleur fino.

Nez (90): (5) plus que la moyenne. miel, agrumes, épices, bois, vanille.

Taste (90): puissante, grasse. miel, agrumes, vanille, épices, de bois. 15 à 17 ans? 46%?

Finition (90): (5) plus que la moyenne. miel, épices, vanille.
90/100

Couleur: Paille.

Nez: De l'orangeade mélangée avec du vin blanc, avec une couche d'iode par dessus. L'orangeade s'efface et la tourbe iodée domine. Un nez qui me prend à contrepied.

Bouche: D'abord de la douceur aqueuse, puis une attaque franche de poivre dans les joues. Ensuite des minéraux envahissent la bouche.

Finale: Assez courte. Un côté vineux revient et acidifie la gorge, suivie par une vague de poivre.

Verdict: C'est très particulier. Trèèèèèès complexe. Et j'adore la complexité. J'ai l'impression de boire un jeune whisky très fougueux, mais cette complexité au contraire pourrait me laisser penser à un whisky plus âgé. La finale assez courte fait pencher la balance vers le whisky
jeune; surtout qu'après aération beaucoup de choses s'en vont (cet état de fait fait perdre quelques points sur la note). Un whisky à boire rapidement !

89/100

Nez : Poire, fruits blanc, citron.

Bouche : Vanille, fruits blancs.

Finale : Poire, fruits blancs, épices.

Commentaires : Simple mais agréable. L'aération ne lui réussi pas trop, par contre!

86/100

Nez: difficile à cerner et si l'on s'en approche trop gare au piquant de quelques esters rebels... laissant place aux agrumes, principalement au citron.

Bouche : chaude, très citronnée

Finale : longue et très agréable

85/100

Couleur : Or pâle.

Nez : Sur le malt fumé, mais sans excès. Assez herbacé, mentholé, eucalyptus. Réglisse. Se développe sur des fruits exotiques (goyave, mangue, citron vert).

Bouche : la bouche par contre est très fumée, marine, sur les algues et quelques notes mentholées. Le tout est cendré, poivré, épicé. Toujours ces fruits exotiques encore plus intenses. Presque des allures de rhum blanc agricole par ses fruits exotiques. L’alcool est cette fois très bien intégré. Finale plus iodée, cendrée et carnée.

85/100

Des notes de poires Williams, mirabelles, très, très douces, petites notes de colle
84/100

Couleur: or pâle

Nez: Une douceur très intense (dragées) est suivie par un fruité doux-amer léger comme des mandarines confites.

Bouche: Une bouche douce et crémeuse est suivie par des notes épicées de poivre blanc. Plus tard fruité et des notes florales apparaissent.

Le tout est complété par une finale longue et maltée.
84/100

Aspect: Riesling
Nez: intensité faible à moyenne, alcool assez bien intégré (alcool présent mais pas dérangeant), tourbe fine, fraîcheur maritime, jus d’huitres, douceur maltée après aération
Bouche: intensité moyenne, alcool bien intégré, poivre noir qui domine sans écraser le autres arômes déjà présents au nez, la douceur maltée revient surtout en fin de bouche, pas mal du tout mais le fait que je n’aime pas beaucoup le poivre corsé dans mon whisky pénalise ma note finale
Finale: moyenne

84/100

Nez: Dès le début, des arômes de fleurs, de vanille et de bois avec fruité (jeune et aigre). Le côté aigre augmente fortement après un certain temps! Plus tard, un peu plus d'odeurs de levure aussi.

Goût: acidité subtile, la levure (il me fait penser à ça), certains tons de douceur et de bois.

Finition: Mi-longue et épicée.
84/100

Nez : assez discret. Un peu de soufre dans le registre "allumette grattée". M'évoque un new spirit sur certains aspects mais en plus fondu. Austère. Légèrement floral. Un peu de vanille et de frangipane.

Bouche : Concentrée pour sûr! Et en brut de fût! Assez fruité et plus à mon goût que le nez!

Finale : longue sur ce goût de spirit floral et légèrement fruité.

Commentaires : c'est loin d'être le whisky de l'année et je ne suis pas fan de ce genre de profil mais je dois reconnaitre qu'il ne présente pas de défauts si ce n'est peut être d'avoir été embouteillé trop jeune ou dans un fût inactif. Toutefois, je crois avoir compris que ce genre de whisky a son lot d'amateurs..

83/100

Nez : commence tout doucement par des notes de d'infusion type verveine-tilleul, d'herbes. On part ensuite sur quelque chose plus proche de la tourbe, avec une pointe de fumée. L'aération révèle plus de caramel, voire quelques touches florales. Ce nez est vraiment timide.
Bouche : une fumée très adoucie, avec des notes de tourbe sèche, avec un fond sucré qui accompagne l'ensemble. Un peu tancé par des épices et du poivre, avant de retrouver une pointe d'amertume bienvenue, maltée, avec un côté mélasse. Bouche assez ronde, sucrée de bout en bout.
Finale : sur la fumée de sapin, plus sèche que le reste
Conclusion : une tourbe facile à appréhender, sans grand défaut mais sans grande originalité. Un peu austère.

82/100

Couleur: Or pâle.
Un nez clairement floral hélas accompagné de picotements probablement dus à l'alcool. Notes de miel. Se ce n'était la présence d'alcool on pourrait caractériser ce nez de discret.
La première gorgée ne dément pas le nez. D'abord floral et discret, au bout de quelques secondes c'est une montée en puissance de l'alcool qui écrase tout. Fleurs et miel
Une finale assez longue, dominée par quelques effluves florales et toujours cette légère présence de miel.
Dommage que l'alcool écrase le palais tout au long de la dégustation. Avec une meilleure intégration, on aurait eu affaire à un whisky très convenable.
82/100

Nez : très minéral et assez herbacé (Lowland ?). Un peu piquant. Quelques notes de fruits également (poire ….). Manque de présence.
Bouche : comme on nez, on reste un peu sur sa faim. Ca n’est pas mauvais, mais ça manque de caractère et de puissance. Sel
Finale assez courte
Conclusion : Un malt sans défaut si ce n’est qu’il ne plaira ni aux plus exigeants, ni aux amateurs en quête de densité !

82/100

Nez : Citron confit, anis bien présent, miel. Cela reste très sucré et dense dans l'ensemble, le végétal n'explosant pas énormément sur la fraîcheur. L'ouverture révèle un peu de malt et de chocolat au lait. Quelques notes fermières (en retrait), de pêche, de sel et une pointe de minéralité viennent s'ajouter bien que le tout reste compact. En attendant encore, le sel devient vraiment ultra présent.

Bouche : Texture bien riche avec du chocolat au lait, du sel, du miel et de l'anis. C'est pas mal mais c'est malheureusement très salée ce qui déséquilibre l'ensemble. L'ajout d'eau n'est pas spécialement bénéfique.

Finale : Finale bien salée, un peu fumée avec des notes végétales sporadiques et du miel citronné. Le sel reste fortement en arrière-bouche avec le citron. Globalement c'est assez éteint en fin de bouche.

Commentaire : Un whisky qui possède un très beau nez, complexe et utilisant de multiples facettes. En bouche, le sel omniprésent s'intègre mal dans un dispositif aromatique agréable mais sans puissance. La finale, elle aussi, se fait bien présente mais avec des parfums épars.

81/100

Nez: me rappelle la colle à papier, mais aussi des saveurs fruitées, ananas. Un peu d'alcool qui reste en arrière-plan

Bouche: douce, à nouveau ananas, un peu plus artificiel que dans le nez, un cocktail de saveurs qui disparaissent rapidement pour être nommé en quelque sorte salé

Finition: moyen à long, développe des notes amères et les garde après que les autres saveurs soient partis depuis longtemps, pas vraiment mon goût

Remarques: Un peu trop amer pour moi et je ne l'achèterais probablement pas
80/100

Nez : Ça picote ! Bière éventée, vomis… Beurk ! Devient bien plus agréable en s’aérant (pas difficile non plus !) : très floral, très clean. Il reste un peu de céréales, des fruits frais (pêche, poire) et un peu d’agrumes
Bouche : Puissante. Un peu chimique : bonbons acidulés, floral, cake aux fruits. Pas mal d’épices mais quoi ? Cette bouche est déséquilibrée.
Finale : Longue et chaude sur les épices.
Conclusion : Alcool mal intégré. J’ai également du mal à accrocher à la palette aromatique de ce whisky

80/100

Couleur: Vin blanc

Nez: un nez frais, avec un caractère métallique, la choucroute, les jeunes pommes vertes, un peu de choucroute, bois fraise, de gingembre, et peut-être un peu de thé feuilles de lime
avec de l'eau: plus agréable, fruité, gomme fraîche de vin, de beurre, de vanille crémeuse, pommes, ananas,

Bouche: alcool fort, vient à la vanille beurre, pomme verte, quelques herbes, austère, une amertume - tout est beaucoup plus silencieux que l'alcool.
avec de l'eau: moins d'alcool, mais il est toujours présent, l'amertume est à forte, un peu de fumée, bois, agrumes,

Finale: longue, fortes, l'alcool, les citrons amers
avec de l'eau: encore de l'amertume, de l'alcool, et pas beaucoup plus - longue
77/100

Couleur : Vin blanc.
Nez : D'abord sec et brûlant. Vert et "rooty". Il y'a beaucoup d'alcool, là-dedans. Beaucoup d'extraits boisés, également, mais pas ceux dont je suis le plus friand. Un quintal de réglisse, et des tonnes de poivre. Encre d'imprimerie et vieux papier journal poussiéreux froissé. Et peut-être un petit caractère maritime. Avec du temps, vous attraperez peut-être une petite note de yoghourt bas de gamme aromatisé à l'abricot. Pas vraiment divertissant, hein ?
Bouche : Etonnamment douce. Enfin... Pas si surprenant que ça, en définitive : il n'est pas rare que les whiskies fortement alcoolisés proposent une certaine douceur chaleureuse en bouche. Démarre sur pas mal de vanille. De plus en plus de poivre au fur et à mesure que l'alcool se fait plus présent.
Finale : Longue et brûlante, de plus en plus sèche, elle se termine sur une grosse amertume végétale.
Commentaire : Ca brûle, c'est poivré, avec une petite touche maritime. Un Tobermory brut de fût aurait-il été proposé récemment ? Bah... De toutes façons, celui-ci n'est pas pour moi...

71/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:54.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close