JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

GlenDronach

English | Français

Glendronach

Original 12 years

Age
12 ans
Taux d'alcool
40,0 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2013-04 83/100

Details de la dégustation

Cote maximum 89/100
Cote minimum 69/100
Ecart 20
Moyenne 83,22

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 18
Excellent 0
Très bon 5
Bon 7
Moyen 4
Mauvais 2
Glendronach Original

"Pas mal mais un whisky plutôt inintéressant"
Ce whisky est de couleur or.

Nez (86): (5) plus que la moyenne. miel, agrumes, épices, vanille. 43%? 10-15 ans?

Taste (87): puissante, grasse. miel, agrumes, épices, herbes, vanille, bois.

Finition (86): (5) plus que la moyenne. miel, bois, épices.
89/100

Couleur : Vieil or.

Nez : Chocolat au caramel liquide en son centre. Se développe rapidement sur des fruits mûrs (pruneau, datte, orange confite). Le café crème est gourmand. On retrouve l’amertume de l’écorce d’orange, de la noix. Sur le vieux bois, mais sans excès. Gâteau aux fruits secs (genre gâteau de Noël britannique). Sur des notes typiques d’un vieillissement en fût de sherry. Fruits rouges (fraise, groseille, confiture de fruits rouges).

Bouche : Riche en fruits et d’une grande douceur. On retrouve les notes de pruneau, de datte, d’agrumes. D’une grande douceur chocolatée, gourmande. Une pointe d’épices douces et une pointe fumée en fin de bouche.

88/100

Nez : dès l'entame, ce whisky fait montre de beaux arômes de sherry. Beaucoup de fruits rouges, de la cannelle, de la marmelade d'oranges. Un peu de bois aussi. Du café et du cacao en fond. Un nez assez classique en somme mais qui a le mérite d'être expressif.

Bouche : Sucrée et agréable mais moins intéressante que le nez. Pas mal de cacao, un peu de fruits rouge et une légère amertume boisée en fin de bouche.

Finale : Finale assez longue

Commentaires : Bien fait. Facile à boire. Zéro défaut. Pas un grand whisky mais un excellent daily dram sherry! M'a fait penser à un jeune sherry type A'Bunadh dilué, un Glendronach Revival ou une cuvée de chez Wilson & Morgan Highland Heart.

87/100

Crème brûlée, caramel, crème, toffee, Werthers Original et finale sèche.
87/100

Nez: notes de sherry vives et épicées. Un boisé évident ainsi que quelques notes fruitées.

Bouche: Beaucoup de notes de bois (amertume) et épicés avec un soupçon de douceur.

Finition: Mi-longue, épicée et un peu aigre.
86/100

Nez : Net. Fruits macérés, cerises à l’eau de vie, du rancio, beaucoup de rancio et encore plus à l’aération et aussi des fruits à coque.
Bouche : Vive. On retrouve les mêmes arômes qu’au nez avec en plus un peu de bois, de cuir (mais très délicat). Des fruits secs également, surtout des raisins.
Finale : Moyennement longue. Sur les raisins secs et le rancio.
Conclusion : Un sherry assez vif. Peut-être un peu jeune, il lui manque quelque chose. Un GlenDronach ?

85/100

Nez: rôti / parchemin, vin, épices, du sel, sucre vanillé caramélisé, feuilles de thé fraîches, chaux, acide (agrumes), herbes fraîches du jardin,
Avec de l'eau: devient plus frais, plus de limes, bleuets, pêches, moins épicé et pas tant d'herbes.

Goût: nouveau rôti, sherry doux, sauce, quelques baies, cuir,
Avec de l'eau: beau caractère très doux, citron vert, moins sauce, la vanille, un manque de puissance

Finale: belle finale avec du beurre, lde a vanille et du bois, pas très long mais bon...
Avec de l'eau: longue et plus chaude, encore un peu de vanille, moins de bois
85/100

Couleur: Ambre.

Nez: Assez particulier. Beaucoup de bois d'entrée et de la tourbe très fine qui se dissimule en arrière plan. Le bois s'efface et les fruits cuits et sucrés arrivent en force. Ça sent bon !
Après aération la tourbe (de bruyère ?) se fait plus présente, sans toutefois occulter le reste.

Bouche: Très doux et sucré, mais le goût global est aussi très discret. C'est sage, trop. Pas fougueux pour un sou. Des fruits jaunes dominent. L'alcool ne se sent pas beaucoup.

Finale: Très courte. Ça coule tout seul tellement c'est doux. Juste de légers picotements sur le bout de la langue.

Verdict: Un nez extra, mais le reste est très en retrait. Pas assez fougueux à mon goût.

84/100

Nez: acre, effluves de ... fromage, notes de caoutchouc brûlé, noisette, notes vineuses, Xérès (?)

Bouche : tout en douceur, livre en bouche ce qu'il a sans complexe déjà dévoilé au nez

84/100

Nez : Dirty, fruits trop mur, menthol.

Bouche : Fruité, doux, menthol.

Finale : Joli fruité, dirty, menthol, épices.

Commentaires : Je n'ai jamais été un grand fan des whisky au fruité dirty, celui ci n'est pas une exception!

84/100

Nez : clairement typé sherry, on frise la note de souffre que je n’aime pas , sans pour autant l’atteindre (ouf). Des fruits sec et très murs. Assez sympa et équilibré.

Bouche : pas de surprise par rapport au nez. Nous sommes bien en présence d’un sherry assez marqué: café, fruits secs (date), fruits très murs). Peu/pas évolutif pour moi.
Finale : surtout sur une certaine amertume/un café non sucré, levure
Conclusion : un malt qui devrait plaire aux amateurs du genre (sherry marqué), mais là n’est pas ma préférence, car un peu trop extrême pour moi.

84/100

Aspect: Or jaune
Nez: intensité faible à moyenne (perd en intensité au cours de l’aération), alcool bien intégré, mélange de caoutchouc frais et légèrement brûlé, léger soufre (allumette éteinte), marshmallows, barbe à papa
Bouche: intensité moyenne, alcool bien intégré, fruits secs, léger viandé, la douceur des marshmallows revient mais le caoutchouc brûlé domine la bouche, un profil très moderne (qui se vend bien selon mon caviste) mais qui ne correspond pas à mes préférences personnelles

84/100

Nez: Un peu ennuyeux au premier nez, pas de forte influence d'une tourbe lourde ou d'un Sherry sombre, assez propre. Alcool principalement en arrière-plan. Développe de la guimauve avec le deuxième nez, céréales grillées.

Bouche: sensation de crémeux en bouche, pas vraiment salée, mais avec l'impression de sel, un peu amer, le caoutchouc brûlé

Finale: Longue finale avec une légère note de tourbe qui reste assez longtemps en bouche

Remarques: n'a pas besoin d'eau pour mon goût, le nez est un peu décevant, mais le goût est beaucoup mieux, très intéressant
83/100

Nez : Assez soyeux et fondu de prime abord. Du vinaigre qui laisse rapidement sa place à du cuir avec des fruits secs (noix, noisette), une pointe de caramel au beurre. L'ouverture passe au café au lait, avec des pointes végétales, du cassis, des pommes au beurre, un peu de solvant. Un peu poussiéreux également. Un joli nez, bien équilibré et qui ne sombre pas dans l'archétype.

Bouche : Une belle texture, un très joli équilibre entre chocolat, café au lait et noisettes. Il y a aussi des épices. C'est bien fait mais c'est devenu plus passe-partout au niveau du profil. Le fondu le rend un peu lisse.

Finale : le chocolat reste parfaitement en bouche et s'équilibre avec les épices et le zeste d'orange (sucre, amertume et acidité). La part gourmande a tendance à s'écraser assez rapidement mais la longueur en bouche est honorable. L'arrière-bouche vient sur l'abricot sec.

Commentaire : Un dram bien équilibré. C'est cohérent, assez varié avec un fondu ennuyeux par moment. Easy drinkable mais pas à la hauteur de son nez lorsque l'on passe à la dégustation.

83/100

Couleur: Ambre clair
Une première odeur assez désagréable de mélange de fromage et d'insecticide à fourmis, de la levure et ensuite du sherry. Ce nez s'assagit au bout de quelques minutes pour devenir plus discret et se concentrer autour de quelques notes de confiture de prunes.
La bouche semble d'abord un peu supérieure au nez, mais un manque de complexité et d'équilibre le handicapent. Ici aussi on se retrouve finalement sur de la confiture de prune.
La finale est de longueur moyenne et rappelle bien qu'on avait affaire à un sherry... comme l'indiquait la confiture de prunes du nez et de la bouche.

80/100

Nez : épices, malt, bois. Puis plus minéral avec roche, fumée. L'ensemble est très simple, un peu bancal.
Bouche : attaque doucereuse, faible. Un peu de fruit, d'amande, de bois vert & amer. Quelques épices de ci de là.
Finale : fruitée
Conclusion : ce sample ne joue pas dans la même cour que les autres. Pas mauvais non plus, il reste néanmoins peu attrayant, pèche par sa simplicité exagérée.

78/100

Couleur: jaune paille foncé

Nez: Il commence avec quelques arômes de diluant à peinture, mais ensuite des arômes de bois de santal et de champignons vont suivre.

Bouche: Un mélange de cuir, de tabac et de bois foncé est très présent, puis de nouveau quelques notes maltées et des notes de champignons apparaissent.

La finale est longue avec une légère amertume.
78/100

Couleur : Ambre pâle.
Nez : Attaque "rooty" et jeune. Ca sent comme ces petits trucs verts qu'on vous met dans les cakes industriels. Entêtant comme un mauvais blend malgré un titre alcoométrique dans le bas de la fourchette, si j'en crois le test des bulles. J'entends la mise en garde de mes parents : "le mauvais whisky, ça sent la punaise écrasée !". La punaise écrasée peut-être pas, mais le sirop d'orgeat, oui. Des arômes que l'on retrouve parfois dans les jeunes malts élevés en fûts de Cognac. se calme au bout d'un moment, s'ouvrant sur de la brioche lourdement aromatisée à l'eau de fleur d'oranger (mouna).
Bouche : Bien meilleure ! Ou du moins, bien moins pire que le nez ne me le faisait craindre. De l'ampleur, du gras, et des fruits à coques. Et pas mal de vanille. Est-ce que je me suis fait avoir par l'absence de bulles ? En tout cas on a plus l'impression d'avoir affaire à un whisky à 60% qu'à 43% ! OK. C'est puissant et crémeux, mais au niveau des arômes, on n'évolue pas vraiment dans le périmètre que j'affectionne, j'ai bien peur.
Finale : Longue, avec des tanins très présents maintenant, et un retour de ces arômes verts et asséchants que je n'apprécie pas.
Commentaire : Un malt qui se rapproche plus d'un blend brut de fût que d'un single malt. Un Auchroisk ou un Glen Ord un peu jeunes ?

69/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:54.
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2014)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close