[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Tormore

English | Français

Tormore

28 years

Collection
Single Cask Series
Age
28 ans
Taux d'alcool
60,2 %
Embouteilleur
Master of Malt
Fût
Bourbon barrel
Dates
Distill: 24-02-1984 Embout: 11-2012
Bouteille
76 de 182 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2013-04 84/100

Details de la dégustation

Cote maximum 91/100
Cote minimum 70/100
Ecart 21
Moyenne 84,22

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 18
Excellent 2
Très bon 4
Bon 8
Moyen 2
Mauvais 1
Tormore Master of Malt

Nez : tout de suite des effluves orientales avec du bois de santal, des épices asiatiques. Fruité avec de la pomme fraîche mais aussi compotée, cannelle, poivre. Notes de vieux bois ciré, de cuir parfumé, écorce & bois juste coupé. A l'aération s'ouvre sur la menthe fraîche, le chocolat noir amer.
Bouche : pommes, malt, puis rapidement mélange parfumé très complexe avec un bouquet épicé bien relevé, du curry, des épices & herbes thaïlandaises (lait coco, coriandre, ngo-gai...), des notes de vieux bois un peu acide, puis plus astringent sur le liège. L'ensemble est extrêmement fondu, chatoyant, chaleureux, d'une très belle longueur.
Finale : boisé & épices
Conclusion : une incroyable finesse au nez et un superbe fondu en bouche, avec un équilibre parfait, font de ce malt une très belle expression. Les commentaires ne rendent pas justice, on manque quelque chose à la lecture. L'impression de retrouver les mêmes impressions que lorsque je lisais les dégustations dans le livre de M. Jackson : des mots les uns à côté des autres, mais une certaine magie. Comme une vieille bouteille qui aurait vieilli des années, se serait patinée.

91/100

"Tout à fait intéressant. Douceur, vanille, épices, puissant. Peut-être un Master of Malt Single Cask? Arran peut-être? 10 à 12 ans "
Ce whisky est de couleur or.

Nez (89): (5) plus que la moyenne. miel, vanille, épices, agrumes, cannelle. 50% ABV? un Cnoc? Arran?

Bouche (90): puissante, grasse. miel, épices, agrumes, vanille, bois.

Finale (90): (5) plus que la moyenne. miel, agrumes, épices.
90/100

Notes lassiques de Bourbon, cuir sec, fruits exotiques, très complexe, finale douce et longue.
89/100

Nez : Vin blanc, fruits blanc, fruits exotiques, galette de riz au citron vert, vanille. Agréable!

Bouche : Très sucré, légère touche de citron vert qui prend de l'ampleur à l'aération.

Finale : Très sucré, fruits blanc, galette de riz, vanille.
Après aération : Pâtissier, floral.

Commentaires : Très joli whisky, frais avec plein de fruits et une touche de vanille. Il s'améliore avec l'aération, en plus!

89/100

Couleur: Or
Un joli nez fruité avec de belles notes de vanille dominent ce nez extrêmement agréable même si un léger picotement vient rappeler une présence indéniable d'alcool. Un joli contraste également entre la douceur vanillée et des notes acides lui donnant une agréable fraîcheur en plus d'une belle complexité. Des notes mentholées également...
L'attaque en bouche est fort acide, ce qui confirme le côté très frais de ce whisky. Une acidité fruitée qiu domine cette bouche de bout en bout. Ce n'est certainement pas un profil classique pour un whisky. Mais une fois qu'on a accepté qu'une belle fraîcheur peut aussi se dégager d'un bon whisky, on est rapidement conquis. Du moins, c'est mon cas. Ensuite viennent des épices avec une forte présence. Ceci fait de ce whisky un "love it or hate it", de par les contrastes bien marqués entre les diverses sensations.
La finale est longue et reste dans ce registre original marqué surtout par la fraîcheur.
Voilà un whisky qui sort franchement des sentiers battus. Loin d'être un archétype en matière de Scotch, il présente un profil très particulier et un feu d'artifice de goûts inhabituels peut faire qu'on l'adore ou qu'on le haïsse.
87/100

Nez: Délicieuse combinaison de tons d'orge et de fruits, pâte à biscuit sucré, vanille et de légers tons de bois.

Goût: doux et une combinaison d'une certaine amertume et d'aigreur (assez bien par rapport à l'autre). Le goût doit être meilleur après un certain temps dans un verre.

Finale: Longue et épicée (poivre) avec un peu d'amertume à la fin.
87/100

Nez: très agréable, vanille, lait aux amandes, sucre d'orge, nez "pâtissier".
j'ai également cru percevoir des notes de chocolat au lait, de cacao.
Par moment alcooleux puis s'adoucit pour rester toujours très frais et vanillé.

Bouche : chaud en bouche (degré alcool assez élevé), vanille, sucre d'orge, fudge, anis.

Finale : longue, épicée.

86/100

Couleur : Or brillant.
Nez : Agréablement parfumé. Des fruits jaunes juteux (abricots et ananas en boîte), et de la vanille douce (guimauve). Plein de vanille douce et crémeuse, mais attention : ça a l'air assez puissant (plus de 50% ?). Des épices douces issues du fût (noix de muscade), et au bout d'un moment une touche de café. Evoque une crème anglaise ou de l'Advocaat fortement alcoolisés. OK, ça peut sembler un peu "moderne", mais d'une façon très plaisante, je dois dire. Un peu comme le joli Tormore que les gentilles personnes de WB nous ont fait goûter récemment au Witch.
Bouche : Oh oui ! C'est puissant ! Plus proche de 60% que de 50%, je pense. Le fruité crémeux est toujours là (un milk-shake à l'abricot ?), mais avec une sérieuse baffe d'épices boisées. En voici un qui a du passer pas mal de temps dans son fût (25/30 ans ?).
Finale : Du café noir, de la réglisse, et des tanins un peu asséchants sur la fin.
Commentaire : Un nez vraiment appétissant, et une bouche crémeuse et fruitée. Il était temps d'embouteiller ce joli Speysider : le bois commence à s'exprimer de façon un peu ostentatoire sur la fin !

86/100

Couleur: Paille

Nez: Ça commence avec des céréales sucrées suivies par des notes de strudel aux pommes avec des raisins secs.

Bouche: Doux et malté au début, puis le strudel aux pommes arrive suivie par les cendres froides et quelques notes boisées. Avec quelques gouttes d'eau des notes de crème semblent faire ressortir une impression légèrement salée - un peu comme les Werther's Original.

Ce malt a une finale longue et minérale et me donne l'image de l'eau courant sur une pierre calcaire.
86/100

Nez : de la vanille à profusion cachant un cœur fruité (banane mûre). Au fil de l'aération, s'expriment un côté malté, presque houblonné tirant sur la bière avec pas mal de céréales (mon muesli du matin). Ca sent presque le shortbread écossais. Un côté glaçage de pâtisserie aussi.

Bouche : grasse. Puissante. Légèrement fruitée et très épicée.

Finale : longue sur un côté poivré et presque pimenté.

Commentaires : Je partirai sur un whisky des highlands, non réduit (à degré élevé tournant autour de 60), élevé en bourbon barrel, assez jeune (âgé entre 10 et 15 ans maximum). En dehors de ça, j'ai bien aimé car ce whisky est très expressif, sans défauts, long en bouche et facilement buvable malgré un degré alcoolique élevé. Il lui manque de la complexité pour être vraiment à mon goût et avoir une grande note.

85/100

Aspect: Riesling
Nez: intensité moyenne, alcool assez bien intégré (légère agressivité qui disparaît à l’aération), fruits blancs, céréales fraîches, bonbons haribo s’ajoutent après aération, pain grillé en arrière fond
Bouche: intensité moyenne, alcool bien intégré, acidité genre fruits pas mûres, poivre rose, céréales, fruits blancs
Finale: courte à moyenne

85/100

Nez : doux et élégant, frais, avec des notes de Cognac jeune. Légèrement minéral et poussiéreux. Un peu alcooleux. La vanille et les épices d’un malt relativement jeune issu d’un fut de bourbon assez actif (voir neuf). Quand même plutôt engageant. Le bois brulé d’un fut vide.
Bouche : entrée en matière assez vive (les épices/poivre gris-gingembre, un peu alcooleux également), en phase avec la vanille également du nez. Peu évolutif et un peu simple.
Finale : moyenne sans surprise par rapport à la bouche. Chocolat.
Conclusion : un malt honnête, agréable, avec lequel on se fait plaisir du moment que l’on n’en attend rien d’autre qu’un bon daily dram. Peut être un peu alcooleux tout de même.

84/100

nez:
fruité et un peu côtier. Un nez agréable avec de la vanille crémeuse et du sucre au départ, alors vous avez un citron "mordant" (un mélange de citron et de l'alcool - c'est comme s'ils étaient censés s'harmoniser), un peu de pêche, myrtilles, ananas, pomme verte, un peu de sel, un peu de fumée (devient moins intense, plus le whisky respire), poudre effervescente, et une touche de fines herbes, ensemble très agréable et complexe
Avec de l'eau:
perd de la complexité, pomme verte et arômes d'agrumes deviennent plus forts, tandis que le reste disparaît plus ou moins

goût:
puissant en bouche, caramel, très citrique, le zeste de citron, pomme aigre douce, du bois, de la levure, de l'alcool, un peu d'amertume, des bonbons haribo.
avec de l'eau:
plus doux, mais le palais devient plus plat, très facile à boire

Finale:
Long, puissant, chaleureux, du citron et un peu de bois
avec de l'eau:
encore long, plus sur les agrumes douces, plus de bois, un peu poivré
83/100

Couleur : Or.

Nez : Assez sucré sur des notes pâtissières (pâte d’amandes, biscuit au beurre, caramel mou, et vanille). Le fruit est mûr (banane mûre, pêche juteuse, poire), sur un fond malté assez présent. Se développe rapidement sur des notes boisées (vieux parquet ciré), ainsi que de levures de bière. Se développe sur des notes plus florales (violette, lavande).

Bouche : Sur les agrumes, tant par l’acidité que le juteux frais et vif. Me semble très fort en alcool. Assez épicé. A besoin de temps pour s’exprimer. Plus souple avec un trait d’eau, tout de même assez boisé, et finale sur les épices douces et la praline.

83/100

Nez : Léger. Initialement très marqué par l’iode, légèrement agrumique. A l’aération, devient très végétal : herbacé, une pointe florale, parfum cheap
Bouche : Assez intense. Bien plus douce que ne le suggère le nez. Quelques fruits frais, une pointe de miel. Et toujours cette touche florale.
Finale : Assez longue. Saline principalement.
Commentaire : Un whisky particulier, atypique. Rien n’est transcendant mais le whisky est plutôt bien fait et est bien équilibré (dégusté légèrement refroidi).

82/100

Nez: Le nez dévoile un peu de colle à papier au début (acétate d'éthyle), une certaine douceur, sucré avec une trace de fruits (banane?), Mais aussi de la noix de coco. Une courte impression de crème glacée.
Bouche: l'alcool mord si de l'eau n'est pas ajoutée. Ca me rappelle une vieille Grappa. Néanmoins, trop secret pour moi et un peu trop amer à mon goût
Finale: moyenne qui obtient un plus à la deuxième / troisième gorgée, notes légèrement amères, étonnamment sec.
Remarques: D'une certaine manière plus agréable au nez qu'en bouche.
Pas un mauvais whisky, mais rien qui puisse trouver une place sur mes étagères.
79/100

Couleur: Or

Nez: Fève de cacao qui s'estompe vite. Une pointe d'eucalyptus, vin blanc. Un peu d'acidité pique les narines.
Après quelques minutes d'aération, la plupart des senteurs se sont envolées et la fève de cacao revient au premier plan.

Bouche: Attaque très acide et alcooleuse, puis une acidité citrique s'installe et occupe tout l'espace. Une goutte de citron c'est bien, mais là c'est trop. En arrière plan de goûte une forte présence vineuse imprégnée de bois sec.

Finale: Ca me racle la gorge en avalant, et l'acidité reste (trop) longtemps en bouche.

Verdict: Profil atypique assez particulier, qui me fait penser à un finish au fût de vin blanc sec. Beaucoup trop acide à mon goût, du début à la fin.

74/100

Nez : Des notes de pâtes d'amande, d'orange et de fleurs. L'alcool se fait chaudement sentir à l'accueil. L'ouverture comme l'eau lui donne des accents chimiques (lessive lavande), de la pêche sirupeuse, de l'ananas poêlé. Il y a quelques vagues de pâte à modeler également. C'est rapidement écœurant mais pas vraiment désagréable.

Bouche : Texture massive mais chaude, avec un alcool vif sur le chocolat, la vanille et des fruits jaunes (traces). L'alcool est bien trop présent. L'eau ne l'aide pas : L'alcool n'est toujours pas acceptable et les saveurs sont alors évanescentes. Même noyé, partant alors sur l'amande amère, il est encore relevé par l'alcool. Franchement sans intérêt mais frustrant car les arômes auraient pu être jolis.

Finale : La finale contient de l'amande et de la vanille mais la puissance des arômes est presque insignifiante comparée au développement alcoolique.

Commentaire : Un nez assez spécial mais dont la teneur sucré pourra plaire. En revanche, la bouche est nimbée d'alcool (avec ou sans eau) couvrant les quelques marqueurs sous-jacents. On le préférera même sans eau puisqu'il possède alors une relative expressivité. La finale tombe vite et est écrasée par l'éthanol.

70/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]