JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Bowmore

English | Français

Bowmore

16 y.o. Sherry finish

Collection
Barrel Selection
Age
16 ans
Taux d'alcool
56,6 %
Embouteilleur
Wilson & Morgan
Fût
sherry finish
Dates
Distill: 1996 Embout: 2012
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2013-03 87/100

Details de la dégustation

Cote maximum 91/100
Cote minimum 81/100
Ecart 10
Moyenne 87

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 16
Excellent 2
Très bon 7
Bon 6
Moyen 1
Mauvais 0
Bowmore 16 Wilson & Morgan

Aspect: or jaune
Nez: intensité moyenne, alcool bien intégré après 10 minutes d'aération, variantes de tourbe et fumée avec des notes fermières, de feu éteind et de lard fumé, fruité (ananas), céréales fraiches et légèrement épicé (thé vert)
Bouche: intensité moyenne à forte, alcool bien intégré, les variantes de la tourbe se retrouvent en bouche, une touche "sale" de gomme brûlée et de vieille graisse s'ajoute
Finale: moyenne

91/100

Nez : le premier nez est assez rebutant. Ça sent fort le gaz, l'allumette grattée, le souffre. Cela s'estompe bien heureusement après quelques minutes d'aération pour laisser place à un coeur de fruits rouges très agréable. La puissance de l'alcool se décèle. En fond, je sens quelques fruits secs. J'ai même presque l'impression de sentir un peu de tourbe fumée en fond.

Bouche : La bouche est saisissante et concentrée. Ce sont les arômes de fumée et de confiture qui se ressentent surtout.

Finale : longue sur des arômes de bois fumé et de fruits rouges.

Commentaires : J'adore ce genre de whisky. Il aurait encore été meilleur avec des arômes fumés plus marqués... Mais il est quand même au top!

90/100

Nez : Fruité, boulangerie, beaucoup d'épices différentes, menthe, citron, iode. C'est frais!

Bouche : Tourbe, sec, puissant, citron, pomme verte, iode.

Finale : Tourbe, pomme verte, sec, légèrement piquant. Gagne en exotisme à l'aération.

Commentaires : Tourbé qui ne se découvre qu'une fois la première gorgée avalée(sinon, on ne sent pas la tourbe).
Plus complexe que mes commentaires ne le laisse paraitre. J'ai beaucoup aimé.

90/100

Nez : initialement sur les fruits compotés, la confiture, vire rapidement sur un registre plus boisé type résineux (sapin, genévrier) puis sur la tourbe, le cuir. Quelques touches épicées et un registre 'acide' qui se tient bien (vinaigre de xérès, myrtille, bois acide) et rajoute un peu de piquant, rendant le tout bien agréable. A l'aération bien plus sur la cheminée, le feu de bois.
Bouche : attaque acide et sèche, puis tourbe & conifères, herbes, bois & sel. Plus fruité (fruits secs, fruits confits) sur la fin, se prolonge en un joli fumé jusqu'en finale.
Conclusion : très belle expression d'une tourbe au registre « sec », avec ses tournants fruités & acides. Sherry cask ? J'aime.

89/100

Couleur cuivre clair avec reflets verts

Nez: Le nez s'ouvre sur la douceur avec des épices (cannelle). L'alcool vient dans un deuxième temps apportant avec lui ce qui fait la particularité du whisky : des notes fumées et lardées. Cette fumée tout en finesse fait penser au fumage d'andouille de Vire.

Bouche : De la puissance. L'alcool prend tout d'abord le dessus avant de libérer le brulé et le lard découvert au nez. La deuxième partie est onctueuse, presque grasse. On est pleinement sur des notes des maturation de sherry avec du caramel et du cuir toujours tendus par le côté lardé.

Finale : moyennement longue. La finale est puissamment aromatique, la fumée laisse progressivement la place à la douceur.

Très beau whisky.

89/100

"Sherry et tourbe! Peut-être un Bunna? Peut-être Caol Ila? Pas mal du tout "
Ce whisky est de couleur cuivre.

Nez (88): (5) plus que la moyenne. Miel, agrumes, les noix, du cuir, de la tourbe. On dirait un malt de 15 à 18 ans.

Taste (89): puissante, grasse. Miel, agrumes, noix, tourbe, bois, fumée.

Finition (89): (5) plus que la moyenne. Miel, tourbe, noix.
89/100

Nez puissant et riche dans lequel on peut y déceler beaucoup de tourbe végétale, de l'humus, des gaz d'échappement, le tout accompagné d'agrumes (orange/citron). On y distingue également des notes de caoutchouc et de paprika.
La bouche est huileuse citronnée, très fermière, salée et bien entendu très tourbée (le coté végétal de la tourbe).
La finale est de bonne longueur chocolatée et salée avec la présence d'écorces d'orange.
Une bombe bien tourbée et côtière : un Ledaig?
Plus je le goûte, plus je l'aime...

88/100

Couleur: marron oloroso

Nez: notes fermières d'écurie mêlées à de l'eucalyptus. Notes terreuses aussi. Sirop contre la toux. Soupçons de fumée. C'est très intéressant.

Bouche: chaude et épicée. Assez avare en fait. Clous de girofle et muscade. Gingembre et paprika. Mais aussi bolis riche avec une forte influence de menthol à nouveau. Notes de sherry à l'arrière-plan.

Finale: de longueur moyenne. Le poivre se développe sur l'amertume plus tard. Complexe.

Commentaire: Un whisky intéressant avec un nez et un palais très inhabituels. Peut-être un peu trop chaud et épicé pour moi.
87/100

Nez : un peu sage mais semble assez complexe, en tout cas fondu. Il faut aller le chercher. Matrice minérale et fruitée. Un voile de fumée. Une pointe de sherry.
Bouche : attaque assez sucrée, puis fumée, évolution sur quelques notes fruitées puis de bois brûlé. Sel. Un peu piquant. S’améliore sensiblement au grès du temps pour prendre quelques reflets fruités voir exotique (mais ça reste discret !).
Finale : assez longue et évolutive sur une certaine sécheresse, de la fumée, de la minéralité. Du sel également.
Conclusion : Très probablement un Islay en fut de sherry (ou alors c’est bien imité !). Une version intéressante mais manquant d’un je ne sais quoi pour totalement convaincre (peut être de quelques années de plus dans le fut ?).

87/100

Couleur: Ambre
Nez: Fruits compotés , liqueur d'orange
Bouche: Confiture d'oranges, cerises à l'eau de vie, équilibré
Finale: Moyenne

87/100

Nez: Au début, doux et chaud. Belles notes de sherry et agréable fruité (fruits rouges). Quelques notes clairement boisées et puis fortes épices (noix de muscade), qui prennent de plus en plus d'importance.

Bouche: Très accessible, mais aussi très épicée avec du chocolat noir. Après cela, une certaine amertume avec un peu de douceur.

Finale: Longue, épicée avec des tons et des tanins de bois clair.
87/100

Couleur : Ambre pâle

Nez : Frais, oscillant entre amertume et acidité, quelque chose d'un Tonic avec en prime des notes plus vertes, végétales. L'aération le rend plus suave, sucré, le profil change de manière très sensible. L'alcool demeure assez présent.

Bouche : Puissant dès l'attaque. Pas désagréable, mais en voilà un qui va mériter sa goutte d'eau. Il est assez sucré, avec en plus un aspect légèrement savonneux, mais rien de désagréable, au contraire. Un peu de raisins secs aussi. Un peu d'eau apaise la brûlure de l'alcool. C'est effectivement sucré, presque sirupeux, collant au palais, mais avec en plus une sensation d'effervescence. Côté saveurs, des notes acidulées se mêlent aux raisins secs et à un voile de fumée.

Finale : Retour à une amertume maîtrisée, assez longue.

Conclusion : Trop lourd et collant en bouche pour moi.

85/100

Couleur : or soutenu

Nez: assez expressif, sur des notes épicés et délicatement fumées. Sans agressivité, des notes plus suaves et lourdes se découvrent avec le temps.

Bouche: Surprenante, sur le bois puis rapidement sur des notes torréfiées persistantes.

Final: Sur le bois et la vanille. Astringent avec des pointes amères, mais assez long

Assez brut de décoffrage pour moi, mais assez plaisant. Le coté torréfié est surprenant.

84/100

Couleur : Mordoré, avec des reflets rouges.
Nez : Joliment tourbé-sherry, avec quelque chose de vineux. Un finish vin rouge ou Porto ? Pas mal d'alcool (56% ?), et des copeaux d'écorces. Des fruits doux émergent après un moment, mais pas facile de dire lesquels. Confiture d'abricot ? Sirop de grenadine ? Quelque chose de peu conventionnel, comme dans certains Benriach tourbés finis en fûts de vin. Mais qu'importe : J'aime ça.
Bouche : Chaude, tourbée, sherry, fruitée, vineuse. Et beaucoup plus sucrée que le nez. Plus sucrée, et plus salée. Plus de suie, et un boisé plus marqué après un petit moment. Sec et sucré à la fois. Et très organique. Étrange.
Finale : Longue, âcre, avec pas mal de tanins, et bizarrement savonneuse, elle laisse votre bouche pleine de cendres froides parfumées, comme si vous aviez fumé un cigare trempé dans de l'eau de lavande.
Commentaire : Un peaty-sherry vraiment pas conventionnel, marqué par une étrange présence parfumée.

84/100

Couleur: Vieil or
Un joli nez marqué par une légère tourbe mêlée à des fruits mûrs. Le nez reste cependant relativement monolithique, mais assez équilibré. Un petit air marin.
La bouche nous plonge d'emblée dans la tourbe et la fumée. Pas très complexe non plus, cette bouche est marquée par la puissance de l'alcool qui n'est cependant pas gênant.
La finale est longue et chaude, largement dominée par la tourbe et le caractère marin de la bouche.
84/100

Nez : Assez fermé. Le nez est lourd, pesant : des notes de sherry, et pas mal d’alcool. Une légère brise marine est également présente et rafraîchie le tout (heureusement).
Bouche : Dissociée entre une tourbe terreuse, des notes iodées et marines et un sherry très, trop, sucré.
Finale : Longue. Saline, marine sur les algues et les coquillages
Commentaire : Nez trop fermé, la bouche manque de cohérence et d’unité. Beaucoup de choses sont là, mais je n’accroche pas

81/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:53.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close