[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

AUchentoshan

English | Français

Auchentoshan

27 years

Collection
Single Cask Series
Age
27 ans
Taux d'alcool
58 %
Embouteilleur
Master of Malt
Fût
ex-bourbon
Dates
Distill: 11-12-1984 Embout: 20-11-2012
Bouteille
2 de 209 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2013-02 83/100

Details de la dégustation

Cote maximum 92/100
Cote minimum 77/100
Ecart 15
Moyenne 83,25

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 20
Excellent 2
Très bon 4
Bon 6
Moyen 6
Mauvais 2
Auchentoshan 27 MoM

Nez : Joli fruité exotique délicat et très frais. Un petit coté vin blanc(muté). Un peu de zeste de citron vert et surtout un arôme que je n'arrive pas à nommer. Cet arôme prend de l'ampleur au fil de la dégustation.

Bouche : Zeste d'agrumes, jolie amertume, épices. Et toujours cet arôme inconnu mais si délicieux.

Finale : L'arôme inconnu explose dans le palais à chaque gorgée et reste pendant très très longtemps en bouche(même après avoir mangé ou bu autre chose). Je définirais cet arôme comme un mélange de thé, de miel, de fleurs, de carambole, de lait de noix de coco et de citron vert.

Commentaires : J'adore, il n'y a pas d'autres mots. Ce n'est pas très complexe et il faut aimer cet arôme bizarre mais moi j'aime. Il m'en faut une bouteille, absolument.

92/100

Couleur: Or clair
Un nez très frais et fort agréable. Quelques soupçons de fruits noirs (cassis), une légère amertume et des traces médicinales (style pommade Vicks). Le tout est assez complexe et annonce un whisky pour le moins original.
La première attaque en bouche est très spectaculaire. D'une grande fraîcheur, on y retrouve pêle-mêle du citron, de la violette, de la menthe. On sent que le taux d'alcool est élevé, mais cela ne gêne en rien, bien au contraire. Les goûts semblent soutenus par cette présence alcoolique, dénotant une parfaite intégration de l'alcool. Un feu d'artifices de goûts et malgré cela une belle impression d'éqilibre.
On aurait aimé une finale un peu plus longue, mais le souvenir de la fraîcheur et de la complexité est bien présent et s'estompe peu à peu pour faire place à quelques notes légèrement amères.
90/100

Couleur: or
Nez: beaucoup de douceur, comme une promenade dans un magasin de bonbons. Entièrement rempli avec des paniers de fruits avec litchis, ananas et noix de coco. Un peu de réglisse ainsi.
Goût: wow, une bombe de fruits tropicaux! Revêt la bouche, très lisse. Pommes juteuses mêlés à des fruits de la passion.
Finition: soyeuse et chaleureuse. Le goût s'atténue très lentement. Complexe.

Commentaire: Personnellement, j'aime bien beaucoup ce style de whisky, fruits sucrés. Pas très commun, mais délicieux. J'aimerais acheter une bouteille!
90/100

"Entre 15 et 20 ans, plus de 55% et peut-être fût de bourbon. Je paierais pour cette bouteille plus de 100 € "
Ce whisky est de couleur or.
Nez (87): (4) moyenne. miel, alcool, agrumes, épices, vanille, fleurs.
Taste (89): puissante, grasse. miel, réglisse, agrumes, épices, fleurs. Mis en bouteille à haut degré d'alcool.
Finition (88): (5) supérieure à la moyenne. floral, réglisse.
88/100

Nez : L'alcool ressort assez fortement et on a de la peine à discerner les senteurs. Elles semblent assez fondues avec du miel, un peu de pomme et de la vanille. Il y a également un peu de cannelle et une pincée de poivre. L'ouverture apporte un peu de châtaigne et de bonbons à la violette. Ce la demeure au final assez frais sans être éthéré. Un nez intéressant.

Bouche : Une texture huileuse avec un peu de vanille, de la châtaigne mais aussi des touches florales vers le milieu de bouche (violette de confiserie). L'alcool est encore un peu présent. L'ajout d'eau fait ressortir du miel. Des notes de fleur arrivent dès l'entrée de bouche puis c'est le malt qui arrive avec la crème de marron. Dommage que l'on sente encore un peu l'alcool au milieu des saveurs. Quand il est bien dilué, la confiserie ressort encore plus, prenant le pas sur le reste.

Finale : On a un revirement plus traditionnel : Des notes de malt et d'épices (les mêmes qu'au nez) qui accompagnent toujours ses notes de fleurs. Une bonne longueur qui permet en arrière-bouche un retour du duo châtaigne-violette.

Commentaire : Un Whisky très marqué par la violette ce qui risque d'en rebuter certains. On regrettera l'apparition de l'alcool en bouche mais le duo bonbons aux fleurs-châtaigne s'avère très original.

87/100

Couleur : Paille.

Nez : Puissant ! Et minéral ! Et délicatement fruité ! Un Lowlander ? Non : En lui laissant un peu de temps, on attrape quelques élégants effluves de tourbe. En lui laissant un peu plus de temps, il se fait plus doux, comme si on entrait dans une patisserie. Gateau éponge aromatisé avec des zests de citron. Et en lui laissant encore plus de temps, il devient floral et herbacé. La douceur de la rose mêlée à la rusticité de la racine de gentiane. Ca semble étrange, mais j'aime ça !

Bouche : Oh oh oh ! Y'a beaucoup de violette à la Bowmore 80s là-dedans, en effet. Mais contre toute attente, ça ne me dérange pas plus que ça. Pour tout dire, c'est doux et velouté comme un lokoum à la rose, ce qui est assez étonnant compte tenu du titrage plutôt élevé (55% ?). Puissant et velouté à la fois. On pourrait en descendre des litres sans s'en rendre compte.

Finale : Longue, longue, longue, avec pas mal d'herbes amères.

Commentaire : Je suis inquiet : Est-ce que je me mettrais à apprécier la violette dans mon whisky ? Hum... Disons que celui-ci doit avoir quelque chose de spécial. Complexité ?

87/100

Aspect: Riesling
Nez: intensité moyenne, alcool assez bien intégré, pâte d'amandes, bonbons Haribo, céréales fraîches, fraîcheur alcoolique
Bouche: intensité moyenne, alcool bien intégré, malté, agrumes, poivre doux, écorce de noix, tous les arômes sont présents du début à la fin de la bouche
Finale: moyenne

87/100

Nez: beaucoup d'alcool, épicé agréable, très fruité et vanillé (doux). Après un certain temps encore plus de tons de bois (rôti).

Goût: Légèrement aigre avec une combinaison d'amertume et de douceur et très épicé.

Finale: Longue, épicé avec un peu d'amertume (tons de bois) à la fin.
87/100

Robe: paille
Nez: fruité, boisé et épicé, poire, pèche, ananas, fruits secs (amandes, raisins), bonbons acidulés pomme, boisé (pin, sciure), épicé (gingembre, cardamome), huileux (cire de bougie) et lacté (lait d'amande)
Bouche: attaque fraîche et surprenante pour un whisky, légèrement sucrée, bombons acidulés pomme citron ananas, notes résineuses (sève, pin) assez présente, assez puissant, grande longueur sur les fruits secs (amandes) et la résine.
la finale qui reste un peu sur la résine n'est pas de mon goût sinon la note aurait été supérieure, il y a de la complexité et de l'intérêt dans ce malt

85/100

Nez: Beaucoup de mal à se livrer. Céréales, malt, pain grillé, un peu de fruit (prune, poire). Avec un peu d’eau, c’est beaucoup plus floral.
Bouche : Chaude, l’alcool est bien présent. C’est jeune. Très épicé. De la violette également. Avec quelques gouttes d’eau, c’est beaucoup plus rond et gourmand : caramel au beurre salé, toffee et toujours cette violette
Finale : Plutôt courte sur les épices et… la violette.
Conclusion : Pas mauvais, mais pas mon truc. Ressemble fort aux bottlings JB du witch 2012. 82+

82/100

Nez : légèrement fruité (confit) puis floral. Beaucoup de violette. Un peu de vanille. Un brin de minéralité s'exprime à l'aération. Plaisant.

Bouche : tourbe et bonbons à la violette! Légèrement écœurante.

Finale : Assez longue sur une frangipane aux violettes!

Commentaires : un malt au profil très spécial et atypique. La violette, je peux aimer et je peux détester. Dans le cas présent, je trouve cela correct même si pas fantastique (balance nez et bouche).

81/100

Couleur : très clair

Nez: léger, florale, avec une pointe de caramel.

Bouche : Puissante et immédiatement marqué par la violette. Peu de choses s'expriment après cette vague florale.

Final: moyenne, toujours la violette avec un léger retour pâtissier.

J'ai assez peu l'occasion de croiser des whiskies marqués par ce fameux parfum de violettes. Le dernier était un Bowmore. Mais pas de trace de fumée ici. Il s'agit d'un whisky original, avec une certaine cohérence entre le nez et la bouche. Il n'offre cependant pas une palette aromatique très vaste. Une fois l'effet de surprise de la violette passé, on reste sur sa faim, ou plutôt sur sa soif. Reste l'originalité.

80/100

Couleur : or pâle.
Nez : assez fermé, un peu d'alcool, sûrement un whisky puissant. C'est un peu mieux avec de l'eau, quelques fruits verts, surtout céréales et sucre. Peu expressif.
Bouche : puissante (pas loin des 55% ?), floral, beaucoup de violette. Un Bowmore des années 80 sans tourbe. Je ne sentais pas la violette au nez pourtant. Un peu de sucre et de malt aussi.
Finale : bonne longueur mais beaucoup trop de violette.
Un whisky pas très agréable à cause de ce goût de violette omniprésent.

80/100

Couleur : Or

Nez : Suave et fruité, sur les poires, la vanille, un peu d'épices (gingembre), un soupçon de noix de coco. Il se fait un peu plus vert à l'aération.

Bouche : Puissant dès l'attaque. Le fruité est bien présent, mais semble moins naturel, plus chimique qu'au nez, de même que la note florale de violette qui l'accompagne. Les épices sont également de la partie avec beaucoup de gingembre.

Finale : Relativement brève, dans la ligne du nez, avec cette note florale que je trouve peu agréable.

Conclusion : Un whisky qui sonne « moderne », pour ce que ça veut dire.

79/100

Couleur Or pale

Nez: Gourmand avec des notes sucrées. On passe ensuite vers le massepain. Puis vient ce qui va être l'axe central du whisky : un présence florale qui va en s'accentuant. On est en plein dans un parfum féminin bien trop présent et monolithique au point qu'il en devient désagréable.

Bouche: on est d'abord sur une texture fluide avant une explosion de saveurs. On a l'impression d'absorber un flacon de parfum, le même ressenti au nez. Tout cela est exagéré, manque de précision, de finesse, d'élégance. Too much.

Finale: Tout simplement un soulagement : il était temps que cela s'arrête. Je me retrouve comme après avoir croisé dans la rue une femme tombée dans un flacon de parfum, le soulagement après l'excès.

79/100

Nez : Beurre. Caramel. Tarte tatin. Semble gourmand mais un peu artificiel. Poudré (sucre glace). Vernis discret.
Bouche : attaque assez surprenante car plutôt sur des notes herbacées qui se prolongent de manière élégante. Assez différent du nez. Pas mauvais mais un peu monolithique. Menthe. Belle texture assez fluide.
Finale : presque courte sur un dessert japonais au haricot rouge
Conclusion : Ce malt est une sorte d’énigme car le nez est vraiment très différent de la bouche. Ce pourrait être un lowland à mon sens. Mérite que l’on s’y arrête, voire plus, pour les amateurs du style !

79/100

Couleur : Or pâle.

Nez : Le premier nez est plutôt boisé (chêne), citronné (avec son zeste), légèrement vanillé. Le malt est légèrement tourbé et fumé. Assez herbacé tout de même. Frais.

Bouche : Très pétillante à l’attaque, sur de franches notes d’iode et une légère tourbe sous-jacente. Fruits exotiques. Herbacé. L’ajout d’un trait d’eau apporte un peu plus de moelleux, mais le caractère iodé et sec reprend vite le dessus. Toujours sur les fruits exotiques (agrumes, citrons, pamplemousse).

Finale : Sur le vieux bois, plus sec, salé, pétillant.

79/100

Couleur : Jaune paille plutôt pale

Nez : Nez végétal et floral avec une pointe d’épice légère et de verni. Une note sucrée est également là (bonbon au miel). Un nez qui s’ouvre au fur et à mesure plutôt fin et équilibré mais difficile à cerner. Plus le temps passe et plus le nez me semble floral/sucré, de plus en plus agréable

Bouche : Extrêmement déconcertant, je n’ai pas goûté de whisky de la sorte jusqu’à présent, l’impression d’avoir un bonbon miel/plante en bouche, j’avoue avoir du mal à tout cerner mais aromatiquement il y a pas mal de chose mais tout ceci ne me touche pas forcément ça a presque un côté médicamenteux…

Finale : Moyenne avec toujours ce côté bonbon aux plantes en bouche

78/100

Couleur: Jaune paille
Nez: Fleurs
Bouche: Bonbons à la violette
Finale: Ecoeurante

78/100

couleur: or pâle
Nez: vanille, bananes enrobées de sucre, la vanille
goût: saveurs de vanille et bonbons, la finale est douce (peut-être trop) mais équilibré par les épices
77/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]