[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Glen Garioch

English | Français

Glen-Garioch

21 years

Collection
Single Cask Series
Age
21 ans
Taux d'alcool
48,8 %
Embouteilleur
Master of Malt
Fût
refill bourbon
Dates
Distill: 16-05-1990 Embout: 02-2012
Bouteille
72 de 245 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2013-01 84/100

Details de la dégustation

Cote maximum 88/100
Cote minimum 75/100
Ecart 13
Moyenne 83,59

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 22
Excellent 0
Très bon 4
Bon 11
Moyen 4
Mauvais 3
Glen Garioch MoM

Nez : Fruits exotiques, vanille, citron vert, massepain.
Seconde dégustation : Un peu sale, fruits avancés et caoutchouc. Le tout disparait assez rapidement au profit du reste(voir plus haut)

Bouche : Léger fruité, vanille, massepain, cake. C'est plus citronné avec un peu d'eau. Manque de punch.
Seconde dégustation : Gagne beaucoup en punch, c'est aussi nettement plus fruité, assez sec.

Finale : Citronné, massepain, épices, huileux. Moyenne.
L'eau fait ressortir les épices.
Seconde dégustation : Ce n'est plus huileux et c'est fort sec. On gagne en puissance et en longueur.

Commentaires : Joli whisky fruité typique d'un bon vieillissement en fût de bourbon(je dirais). Sans doute un peu simple mais très plaisant et facile à boire. Personnellement je n'ai pas du tout aimé le résultat avec adjonction d'eau, j'éviterais donc(ma note perd 10 points avec de l'eau). La seconde dégustation a eu lieu 10 jours après la première.

88/100

«Le nez est grand, propre, doux, plein de vanille ... mais le goût est un peu trop boisé pour moi. Peut-être un whisky de 15 ou 20 ans "
Ce whisky a une couleur de fino.

Nez (89): (5) plus que la moyenne. Miel, vanille, agrumes, épices. Beaucoup de miel et de vanille, il est vraiment familier ... umm ... peut-être Springbank?
Bouche (87): puissante, grasse. Miel, bois, épices, agrumes, carton. Trop boisé.
Finition (87): (5) supérieure à la moyenne. Miel, agrumes, épices.
88/100

Couleur : Vin blanc
Nez : Assez austère mais plaisant, marqué par l'encre de journal, l'iode, le citron, un peu d'agave aussi, avec en prime une note musquée assez originale. Pas spécialement complexe, mais équilibré dans son genre.
Bouche : L'attaque est franche, le milieu de bouche suit. On sent de la puissance, mais l'alcool est bien intégré. On reste dans la droite ligne du nez, avec un peu d'iode, du citron, des notes vertes, un peu de papier journal aussi, plus une pincée de poivre blanc.
Finale : Moyennement longue, puissante, marquée par une belle amertume végétale.

Conclusion : Si vous aimez les whiskies secs et austères, vous serez servis!

87/100

Couleur: paille
Nez: d'abord de douces notes dórge et du miel de bruyère. Plus tard belles notes rondes boisées et pommes vertes.
Goût: la bouche est chaude, grasse et cireuse. Douce et amère à la fois. Vanille et beaucoup de douceur boisée à nouveau (un fût de bourbon?).
Finale: longue, salée avec un peu de piquant.

Commentaire: J'aime beaucoup ce style de whisky .
87/100

Robe : Paille.
Nez : 1er Nez immédiatement sur du cuir boisé un peu âcre, mais cette note s’estompe aussi vite qu’elle est apparue. Après un court passage malté et pommadé, c’est du citron jaune qui apparaît et s’amplifie, évolue sur de la marinade au citron, puis du vinaigre blanc. De la fraîcheur et un peu de sel également, légèrement floral. Evolue sur la fleur d’oranger concentrée après pas mal de temps.
Bouche : Très agréable et harmonieuse, beaucoup plus douce que ne le laissait imaginer le nez
Finale : En total contraste avec la bouche, un côté fermier inattendu apparaît d’un seul coup, mêlé à la plupart des arômes perçus au nez.

Commentaire : Bien que plutôt plaisant, ce whisky manque pour le moins d’harmonie entre nez, bouche et finale.

86/100

couleur: vin blanc
Nez: vanille et notes florales, légèrement tourbé, bonbons et de boisé doux.
goût: douceur d'abricot et de banane, vanille et bien équilibré et fruité, la finition est très bien équilibrée et moyenne à longue, un petit verre très bien équilibré et ça me donne le sourire parce que c'est tellement facile
86/100

Couleur: Jaune pale
Nez: Citronnelle
Bouche: Fromage, plantes aromatiques (citronnelle, coriandre)
Finale: Légère amertume sur les agrumes

86/100

Aspect: Riesling
Nez: intensité légère à moyenne, alcool bien intégré, mélange de fruits indigènes frais, arômes d'étable, léger air marin, fromage suisse mi-vieux qui domine
Bouche: intensité légère à moyenne (monte en intensité), alcool bien intégré, en ligne avec le nez, la note fromagère lui donne une belle individualité
Finale: courte
Commentaire: Un whisky avec un potentiel "on aime ou on aime pas". Moi j'aime cette individualité.

86/100

Couleur: Or
Nez: notes de distillation, caramel, éther puis avec l’aération arrive les céréales, les fruits secs et le miel.
Bouche: Fine tourbe, miel, noix, poivre et fruits secs.
Finale : assez longue, poivrée et fruitée
85/100

Couleur : Vin blanc.

Nez : Tranchant et minéral, et assez alcooleux. S'ouvre sur des tas d'amandes fraîches et de pignons de pin. Et de la céréale brute stockée dans l'étable.

Bouche : Le distillat est très propre, sans esbroufe. Très bel équilibre pour un whisky dont je pensais qu'il atteignait 58%. Seul problème : il en fait 10 de moins... Pas bien compliqué niveau arômes, avec des notes de poire, de la céréale fraîche, et une douceur miellée agréable.

Finale : Longue, sans défaut, elle laisse un évident arrière-goût de cendres froides qui vous renvoie direct dans les îles. Un Tobermory confidentiel ?

Commentaire : Un malt résolument à l'ancienne et sans chichi. Pas mon style préféré, certes, mais ce whisky respire l'honnêteté. Et ça, ça mérite des points supplémentaires. Je trouve.

85/100

Couleur or clair

Nez: première impression complètement déroutante avec des effluves de légumes pourrissants, de poubelle. Avec l'aération tout cela s’atténue pour laisser place à des notes caramélisée et vanillées. Le deuxième passage heures après confirme cette impression mais avec moins de puissance.

Bouche: La bouche a du volume, la texture est souple. L'alcool vient dans un deuxième temps. Les arômes sont clairement placés sur la céréale ponctuée de fruits rouges.

Finale: la finale est puissante. Belle rétro-olfaction avec retour de la céréale et des fruits rouges essentiellement de la groseille. un petit côté boisé.

Autant le nez est troublant, autant la finale est séduisante.

85/100

Nez : Plutôt réservé, il laisse quelques traces de noisettes et de chocolat au lait. La ferme s'invite quelque peu au sein d'un bloc crémeux, avec une légère touche de framboise (saveurs plus pâtissières). L'ouverture harmonise les différentes saveurs. Un peu timide peut-être mais pas anodin.

Bouche : L'impression fermière se montre plus féroce mais est domptée par un malt omniprésent. L'ajout d'eau confirme nos impressions, soulignant les notes maltées.

Finale : Encore cette aspect fermier qui disparaît peu à peu en laissant le malt dominer outrageusement. Une pointe de framboise cuite (acidulée) revient en arrière-bouche.

Commentaire : Un whisky assez simple mais easy drinkable. On aurait aimé que les touches plus sensibles du nez soient présentes en bouche pour galvaniser le coeur de pierre de ce dram.

84/100

Couleur : Paille claire
Nez : Jeune, frais, intense, doux, sur la vanille et la fumée tourbée.
Bouche : Rond, malté à très malté, sur l’orge broyée, la viande séchée des grisons, un peu de goudron, de vieilles cendres, l’écurie et autres notes fermières et aromatiques. La finale est de longueur moyenne, passablement légère, parfumée, sur la fumée tourbée, le fromage corsé, la viande séchée des grisons, des notes fermières et tourbées, cendrée et quelque peu fumée.
Impression générale : Un whisky relativement difficile, très fermier et avec de fortes notes de viande séchée. Un whisky original mais agréable. Peut-être pas au gout de tout le monde.

83/100

Nez : Assez simple mais expressif. Sur la pêche au sirop et même le noyau de pêche. Présence de quelques épices et notamment de vanille.
Bouche : Confite et concentrée. Alcool est bien maîtrisé.
Finale : Acidulée et saline

Commentaires : Un simple malt des Highlands sûrement élevé dans un Bourbon cask ou un hogshead. Sympathique bien que peu complexe.

83/100

Le premier nez part la ferme, le sous-bois et de rares fruits à coque, dans un majestueux déséquilibre. Très rapidement, le médiocre début s'assagit au profit de fruits de type quetsche sur fond d'ozone. Le boisé apparaît, avec du lierre sous la pluie, alors que l'humus résiste, tout en étant devenu plus discret. L'impression qui vient à l'esprit est celle de la cave humide qui n'a pas été rangée depuis longtemps. Mais avec une bonne aération, les prunes se renforcent, la réglisse peine à émerger, et la pomme à couteau côtoie l'abricot. Une singulière amélioration avec l'oxydation ! En bouche l'attaque est alcooleuse et âpre avec de forts tannins. Puis la douceur du miel accompagnée de fruits secs prend - brièvement - le dessus. La finale, de faible longueur, est étonnamment douce, mais également assez insipide.
Longtemps après, bien plusieurs heures, le fruité et le whisky, tout au moins le nez, deviennent presque agréables.
Pour le nez après cette très longue aération...

82/100

Couleur: Or pâle
Un nez laissant apparaître des épices derrière un voile de discrètes notes florales. Le nez me laisse un peu sur ma soif, par un certain manque de franchise en faisant un nez difficile à commenter.
La bouche commence par une décoction végétale assez agréable mais toujours difficile à décrire. Des notes agréables ici aussi. Une certaine amertume discrète, un ensemble agréable mais très difficile à décrire...
La finale est longue et chaude.
82/100

Couleur : or

Nez: Immédiatement, des notes de bois et de végétaux. Assez volatile, l'ensemble s'assèche sur des notes de foin puis laisse filtrer des légères notes de clémentines confites.

Bouche: Le développé en bouche est impressionnant, le bois astringent explose et laisse filtrer des notes de vanilles qui envahissent tout le palais. Assez monolithique, les notes de réduisent doucement dans une bonne longueur et cohérence. L'aération laisse échapper des notes aériennes difficile à identifier, mais la bouche reste fidèle à elle même. Un peu de sel sur la fin laisse penser à l'attaque d'un fromage de chèvre cendré.

Final: Franche et dans la continuité de la bouche. Vanille et bois. Manque de complexité ?

Franc du collier,envahissant et immédiat. Ce whisky est sympathique et cordiale. Par contre, il manque de complexité pour un whisky de soirée.

81/100

Nez : Un peu trop sage. Sur de vagues notes de sherry en contradiction avec sa couleur assez pale. Évolue davantage sur les fruits blancs (poire à priori, pêche blanche).
Bouche : attaque sur une pointe de tourbe. Texture assez agréable car grasse. On garde un genre de poire presque blette (côté terreux de la tourbe). Assez simple même si recèle un côté original.
Finale : Assez courte, pointe de sel.
Conclusion : Le nez ne laisse pas présager la tourbe. Se laisse boire sans déplaisir sans faire grimper aux rideaux.

81/100

Nez: Un peu fruité, floral et épicé. Il a vraiment besoin d'un peu d'eau pour réveler toutes ces odeurs.

Goût: fort, épicé et un peu d'amertume.

Finition: De longueur moyenne et épicé.
81/100

Nez : Pas mal d’alcool et peu expressif. Plutôt céréalier. Après une bonne aération (30 minutes), ça change totalement. Des notes végétales assez lourdes, du foin notamment, et pas mal de choses que je n’arrive pas à identifier : bourgeons ? Je ne suis pas certain d’aimer cette évolution…
Bouche : D’abord tendue et incisive. Agrumique, surtout du citron. Ici ce n’est pas tant la complexité et l’exubérance des arômes qui me semblent intéressants mais surtout la sensation de tension et de droiture. Mais là encore, l’aération n’est pas une franche réussite pour moi : la bouche se fait alors sans relief…
Finale : Moyennement longue sur un côté boisé, mais frais (paradoxal non ?), qui fait son apparition et donne finalement un peu de complexité.
Conclusion : Nuancé! Autant avant aération j’étais agréablement conquis (principalement par la texture et la droiture en bouche) autant après aération, l’évolution brutale alourdit le whisky… 83 avant, 75 après, ce sera 79

79/100

Couleur : Or pâle

Nez : Le premier nez est légèrement boisé avec quelques épices (poivre ?) et un caractère plutôt pâtissier (pâte d’amandes, vanille, beurre), avec quelques fruits secs. Le nez développe aussi quelques notes fraîchement herbacées. Un registre beaucoup plus campagnard s’ouvre à l’aération (vieux bois, humus, champignons) avec des notes de fleurs des champs, de cuir, vraiment animal en fin de compte… Surtout avec de l’eau.

Bouche : La bouche est très douce et particulière, sur des notes d’iode qui prennent de l’ampleur vers la fin de bouche, associées aux notes de bruyère, aux fleures séchées. Pétillant. Avec de l’eau des notes de charbon de bois se développent, assez maritime et plutôt sec.

79/100

Couleur or

Nez assez difficile de le décrire comme ça. Il est assez étouffé. Mais derrière ça, on aura du fruit. Dommage qu'une sensation d’alcool soit un peu trop présente.
Ouais, ça pique un peu, dommage. Un brin métallique, avec peut-être un peu de banane. Par la suite, on aura un peu de café/caramel puis quelque chose de plus "animal".
Comme de la viande grillé. Avec un peu de cire pour les meubles. Ouais, bon...

Bouche minérale, pétillante. L'alcool passe mieux là. Un peu de bois sec. Puis un peu de levure? L'amertume arrive vers la fin.
Hum... On dirait que je bois un "jus au bon gout de vieux bois" mouais, c'est pas mon truc. Heureusement qu'elle brûle moins que le nez, c'est déjà ça.


Finale trop plate. On dirait de l'eau. De l'eau avec de l'alcool.


Commentaire Ca part dans tous les sens ! le nez est spécial avec tout ce que j'ai pu ressentir. Puis le reste, ben c'est plat.
Ce n'est pas mon genre de whisky.

75/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]