JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Glenrothes

English | Français

Glenrothes

1998, Marsala finish

Age
No age statement
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Wilson & Morgan
Fût
Marsala finish
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
83/100

Details de la dégustation

Cote maximum 91/100
Cote minimum 77/100
Ecart 14
Moyenne 82,64

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 22
Excellent 1
Très bon 1
Bon 9
Moyen 11
Mauvais 0
Glenrothes 1998

Nez : Uber fruity(malheureusement de moins en moins à l'aération), pomme verte, vanille, poivre, poussière, gateau au pomme, fruits exotiques, paprika, chips barbecue, vinaigre balsamique. Puissant.
L'eau fait ressortir assez fort les chips au bacon.

Bouche : Chips barbecue, épices, fruits. Sec, bizarre, unique.
Seconde dégustation : Plus fruité avec moins de chips au barbecue. Moins bizarre.

Finale : Fruité, floral, épices, léger boisé(pas dans le sens négatif du terme), biscuité. Long et bizarre.
Seconde dégustation : Plus de fruits, quelques agrumes, plus d'épices.

Commentaires : J'ai trouvé le nez magnifique(sans eau), le reste est un peu moins intéressant même si l'aération l'améliore. Un whisky très bizarre qui n'est pas sans me faire penser aux vieux glenturret 1977(ou 1980). J'éviterais d'ajouter de l'eau, à moins que vous n'aimiez les chips au bacon!
La seconde dégustation a eu lieu 10 jours après la première.

91/100

Couleur : Or pâle
Nez : Tourbé, propre, intense, goudronneux, boisé, avec un peu de vanille, avec une légère influence maritime et un peu de corde de chanvre. Avec le temps, des notes de caramel sont relâchées.
Bouche : Tourbé à très tourbé, aromatique, légèrement floral, avec un touche de miel, de bruyère, ainsi que de légères notes herbacées et de caramel et une douceur sous adjacente et un peu de goudron.
Impression générale :Un whisky tourbé et aromatique des plus agréables, bien équilibré et fort appréciable.

89/100

Robe : Paille.
Nez : 1er Nez sur le cuir, le fumé, puis évolue très vite sur le café, des notes de torréfaction, tiramisu. Ce nez évolue sur du café noir très sucré, voir de l’irish coffee. Un côté viandé, sur la poitrine fumée. Chocolat à l’orange après un certain temps.
Bouche : On retrouve surtout du café corsé et sucré, avec des épices. Le côté viandé/fumé est beaucoup moins présent
Finale : Plutôt longue et assez chaleureuse, elle dans le prolongement de la bouche.

Commentaires : Même s’il ne brille pas par une grande complexité, ce whisky n’en est pas moins plaisant.

87/100

"C'est intéressant. Au début, il a l'air trop jeune, mais ensuite un caractère fruité agréable avec beaucoup de cacao se révèle."
Ce whisky a une couleur de fino.
Nez (86): (5) plus que la moyenne. Fruits, pommes, cannelle, bois, miel, agrumes. Il s'agit d'un dram fruité avec un caractère jeune.
Bouche (87): puissante, grasse. Miel, bois, fruits, pommes, épices, cacao. Me fait penser à un whisky des Highlands ... peut-être un Glenmorangie? 8,7
Finale (87): (5) supérieure à la moyenne. bois, miel, cacao.
87/100

Couleur paille avec des reflets or

Nez: Le nez est puissant, dense et fruité (fruits jaunes). Ce fruit est troublé de belle manière par l'arrivée d'abord d'une pointe de menthol puis de belles épices, gingembre essentiellement.

Bouche: La bouche est fraîche. Les arômes se développent par vagues avec la douceur du fruit puis le piquant de l'alcool. On est sur des épices douces cannelle et gingembre. On part ensuite sur la céréale qui évolue vers le caramel. On termine sur une forte impression sucrée.

Finale: la finale est douce et onctueuse. Toute la finesse du chocolat au lait. finale plutôt courte. La rétro-olfaction se fait sur les épices (curry).

86/100

Couleur : or très pale

Nez: très léger dans un premier temps, mais pas désagréable. S’arrondit avec le temps pour devenir plus enivrant. Des notes de pain d'épice se découvrent progressivement.

Bouche: Une bouffée d'épices avec des petites notes piquantes qui virent franchement sur le boisé. Des arômes de cire et clous de girofle se posent et restent bien présents. La bouche s'assèche progressivement.

Final: le bois s'atténue pour laisser la place aux épices puis s'assèche sur des notes plus vineux me faisant penser à du porto. Xérès blanc ? Très bonne longueur.
Un nez léger mais intéressant, un niveau d'alcool maitrisable sans eau, un beau développé de saveurs surprenantes et une belle longueur. Une bonne surprise.

85/100

Nez : Premier nez plutôt léger : à la fois malté et minéral. La première impression est qu’il n’y a pas de défaut mais rien de follement exubérant. A l’aération, un peu de poire, de prune et de fruits à coque, surtout des noix. Puis du toffee, beaucoup de toffee. Un côté Macvin Jurassien.
Bouche : La bouche est plus ronde, voire grasse. Le whisky tapisse bien tout le palais. Des fruits jaunes, un joli boisé et du praliné. Etonnant.
Finale : Une finale salivante et saline mais beaucoup trop courte
Conclusion : Un nez d’abord évolutif et qui nécessite une bonne aération, puis celui-ci reste bloqué en mode toffee. L’alcool est bien intégré en bouche et la texture est agréable. Par contre, la finale est beaucoup trop courte. Un whisky bien fait.

85/100

Couleur: Jaune pale
Nez: Céréale, Malt
Bouche: Caramel au beurre, malt , biscuit
Finale: Légère amertume

85/100

Couleur vin blanc

Nez discret et délicat pour le moment. Un peu de tourbe terreuse. Enfin pas celle d'Islay quoi. Peut-être un peu de fruit, c'est léger.
Une touche de noix et fromage (fromage avec des noix entière dessus (je ne me souviens plus du nom)) avec un voile de poussière.
Oui, clairement de la noix, cela se confirme après aération qui donnera aussi un soupçon de miel.
Et avec tout ça, on aura une pointe d'arachide. Et c'est bizarre, mais j'ai l'impression qu'il y a des agrumes en fond.. Genre orange acide et sucrée. Ou bien citron...

Bouche piquante en attaque. Boisée avec les mêmes notes de noix que pour le nez mais en plus prononcé. Quelques vagues effluves de café.
Qui me fait d'ailleurs penser à un café liègois avec une boule de glace à la vanille. Sans oublier ses petits grains de café par dessus :)


Finale boisée, un peu amère et de longueur moyenne. On retrouvera quand même le même café que pour la bouche.



Commentaire Assez bizarre. Bizarre, car je ne sais pas trop quoi en penser. D'un côté, j'ai de la noix, puis arrive quelques agrumes.
Assez étrange, on jongle avec plusieurs registres. Difficile de juger. Sinon il sera un peu faiblard et manque de petits degrés.

84/100

couleur: or pâle.
Nez: légèrement parfumée, vanille, tourbe terreuse, bonbons caramélisés et raisins secs.
goût: douceur vanillée et bois frais, quelques épices avec moins de tourbe que le nez, à la fin plus piquant et saveurs de céréales, très doux et frais
84/100

Couleur : Or pâle.
Nez : Le premier nez est très floral et sur des notes d’herbes plutôt sucrées… Agrumes (citron), citronnelle, vanille, bruyère, fruits mûrs (banane, pomme), le tout est assez crémeux. L’aération apporte des notes intenses de café crème, très gourmand. Le fruité n’en demeure pas moins intense (pomme toujours), tarte aux pommes, biscuité, vanillé, pâte d’amandes. Avec un trait d’eau, il devient encore plus biscuité, le café crème est net avec en plus de douces notes de cuir, de caoutchouc (non sans déplaire).

Bouche : La bouche est douce, sur l’acidité de la pomme et du citron cette fois, avec une certaine amertume du (très) vieux bois, avec un soupçon de poivre blanc et d’écorce de citron. L’ajout d’un trait d’eau apporte quelques notes de réglisse aux notes de vieux bois. La pomme est mûre toujours. Automnal. Raisin blanc sec. Presque vineux. Légèrement poivré en fin de bouche.

82/100

Couleur: Jaune paille
Nez: Assez original, un peu de noix, des épices, une légère fumée fine, une touche de caramel et quelques notes florales en fond.
Bouche: Décevante par rapport au nez, on a du poivre, de la noix et quelques fruits secs.
Finale : Moyenne sur la noix

81/100

Nez : L'alcool charrie immédiatement son lot de sel, ainsi que du malt sec. On retrouve derrière ce premier palier, de la pêche melba assez fugace. L'ouverture donne du caramel pâtissier assez soutenu ainsi que des pointes de raisin.

Bouche : Le chocolat noir et le malt dominent avec des relents de bourbon (vanille, caramel). La pêche se retrouve légèrement mais disparaît tout aussi rapidement. On sent encore l'alcool mais on a du mal à percevoir les saveurs en entrée de bouche. Cela vient d'un coup d'un seul dans la surenchère chocolatée.

Finale : On retrouve du chocolat au lait. L'arrière bouche redevient plus fruitée.

Commentaire : Un whisky assez moyen dans l'ensemble. Le nez fait très « dessert » mais brouille les pistes avec son malt plus asséchant. En bouche, ça manque de finesse et d'élégance. La mise en place est brutale et le fruit jaune peine à vivre.

81/100

Couleur: Or pâle
Le nez est assez doucereux, avec un mélange d'odeurs de levure et de notes sucrées. Crème brûlée, miel. C'est loin d'être mon profil favori.
En bouche, il est d'abord assez discret avant d'évoluer vers des notes légèrement métalliques. Derrière ces notes métalliques acides, on sent que la douceur veut s'exprimer, mais n'y arrive pas. Cela trahit un manque d'équilibre.
Décidément ce whisky n'est pas fait pour moi.
La finale est relativement courte et toutes les impressions de la bouche s'y retrouvent.

81/100

Le premier nez est fermier, avec de légères touches marines et boisées. L'amande amère et l'origan séché apportent une début de complexité. Avec de l'aération, le sauvage persiste et de rares traces de vanille font leur apparition accompagnant d'aussi discrètes notes d'humus. Pas très complexe et j'ai du mal à accrocher. En bouche, l'attaque est douce, presque effacée : l'origan et une légère vanille rappellent le nez, alors que l'âpreté tannique le dispute à l'amertume du café. Heureusement quelques trop rares fruits égayent le tableau. La finale, de longueur moyenne, est sur la mer et le sucré-salé. De rares épices résistent difficilement aux tannins qui reviennent en force.
Un whisky, faute de mieux...

80/100

Nez : Peu engageant. Mélange de new make et de médicament. Noix, moutarde à l’ancienne.
Bouche : texture soyeuse puis on retrouve le côté new make du nez. Ça n’évolue pas vraiment et ça reste sur une note assez amère et peu agréable (l’écorce de la noix).
Finale : absente à part une légère amertume
Conclusion : pas grand-chose à raconter à part que je n’ai pas accroché à ce malt, malheureusement.

80/100

Couleur : Vin blanc
Nez : Assez austère, sur un mix de citron, d'herbe coupée et de minéralité. Quelques notes d'alcool de fruit aussi, comme une grappa encore jeune. L'aération dévoile également des cerneaux de noix.
Bouche : L'attaque est aqueuse, le milieu plus relevé, présente une certaine amertume (cerneaux de noix) mâtinée de quelques épices et de notes végétales (agave) et minérales.
Finale : Assez courte et surtout peu intense.

Conclusion : Pas de défauts majeurs, mais pas de quoi se relever la nuit non plus.

79/100

Couleur : Vin blanc très pâle.

Nez : Semble d'abord simple, assez jeune, et pas complexe pour 2 sous. Puis après un petit moment devient... étrange. Très végétal, avec plein de pur jus de canne fraîchement extrait. Ou est-ce de l'agave ? Et du sucre roux (ou est-ce du caramel bon marché ?), très surprenant compte tenu de la pâleur du malt. Et également de la réglisse douce.

Bouche : Ouaip. Y'a de la racine et du rhum. Du rhum blanc. Et une incise salée. De la saumure. Un whisky poids plume (43% ?) mais en aucune façon mou du genou.

Finale : De longueur moyenne. Les notes de saumure se font encore plus prononcées.

Commentaire : Pas vraiment ma tasse de thé, mais pas inintéressant, je dois dire. Quelque chose entre le caractère simple et noisetté d'un jeune Speysider, et le côté salin d'un jeune Higlander côtier.

79/100

Couleur: vin blanc
Nez: Floral, herbeux et malté. Plus tard, plus fruité (pommes vertes, melon et poire).
Goût: épicé! Poivre, clous de girofle, le gingembre et la muscade. Très légère et propre. En fin de compte une bouffée de fumée.
Finition: court. Sèche et amère. . Pas très bien équilibré.

Commentaire: rien de spectaculaire à mon avis. Whisky de style apéritif, mais probablement un peu trop épicé pour cela.
79/100

Aspect: Riesling
Nez: intensité moyenne, alcool assez bien intégré, légumes frais, vanille, pain grillé, douceur maltée, après 10 minutes d'aération un arôme de caramel brûlé apparaît et devient de plus en plus dominant
Bouche: intensité faible, alcool assez bien intégré, caramel brûlé (en avant plan mais moins dominant qu'au nez), douceur, vanille, malté
Finale: courte à moyenne

78/100

Nez: Dans un premier temps, jeune, frais avec de l'alcool léger et des notes de fruits (poire?). Même après un certain temps, les parfums restent superficiels ce qui fait soupçonner aue le fût n'a pas eu une importante influence positive sur ce whisky.

Goût: Prononcé, alcoolique, un peu de douceur légère et un peu d'amertume (tanins) egalement.

Finale: Longue et poivrée et ici aussi une certaine amertume.
78/100

Nez : Ca sent le spirit tourbé! A l'aération, cela gagne un peu en complexité. Du bois, un peu de poire et quelques soupçons d'arômes empyreumatiques. Il y a aussi pas mal d'alcool (légèrement dérangeant) et quelques fleurs. Du chou-fleur..
Bouche : Citronnée et minérale.
Finale : De longueur moyenne ; légèrement saline et minérale.

Commentaires : Un whisky qui pour moi ne présente aucun intérêt notable bien que sans réel défaut .

77/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:51.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close