JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Bowmore

English | Français

Bowmore

Single Malts of Scotland, 26 years

Collection
The Single Malts of Scotland
Age
26 ans
Taux d'alcool
54,9 %
Embouteilleur
The Whisky Exchange
Fût
Hogshead
Numéro fût
single cask 24372
Dates
Distill: 27/09/1985 Embout: 27/04/2012
Bouteille
225 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2012-06 82/100

Details de la dégustation

Cote maximum 91/100
Cote minimum 60/100
Ecart 31
Moyenne 82,05

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 22
Excellent 1
Très bon 5
Bon 9
Moyen 2
Mauvais 4
BowmoreSingle Malts of Scotland

Merveille de tourbe Et avec cette couleur ce ne peut être que Octomore.
Belle tourbe et agrumes avec quelques fruits rouges en bouche.
Et mis en bouteille à une très haut degré d'alcool. J'en veux plus!
91/100

Le nez est marqué par une tourbe ciselée bien maîtrisée et ample. L’influence est clairement maritime, avec un peu de citron. On a aussi un petit côté végétal, avec un peu de chocolat et de café. Cette tourbe est vraiment bien utilisée. Avec l’aération, ce beau nez nous transporte vers une ambiance de saline, avec aussi un peu plus d’agrumes. Le tout avec une puissance et une maîtrise remarquable.
La bouche débute sur du chocolat noir et du café, avec une pointe d’effervescence, avant une tourbe fermière et terreuse très agréable. Cette tourbe vire rapidement à quelque chose de plus (trop ?) rocailleux et industriel. Des agrumes apparaissent, faisant alors penser à une sorte de soda au citron sans sucre. L’eau met en avant ce côté rocailleux quelque peu désagréable. C’est bien le seul point négatif de cette belle bouche.
La finale, tourbée, est également ferreuse et rocailleuse. Longue et chaleureuse, elle se développe parallèlement sur du chocolat noir et un très léger fruité.

En conclusion, un très beau whisky tourbé. Dommage que ce côté rocailleux soit en bouche un peu trop prononcé pour moi.

90/100


Le nez est d'abord minéral avec de l'eau de Cologne, de la violette. Puis le pain grillé, de légers fruits rouges, de la confiture de reine-claude mêlent leurs effluves pour donner un ensemble fort séduisant. Avec un peu d'aération, arrivent des épices puissantes, de l'orange confite (à moins que ce ne soit de la marmelade d'orange douce) et une corbeille de fruits de toutes origines. Avec encore plus d'aération, le whisky devient végétal sur un retour aux premières notes minérales. En approchant le verre de la bouche on est pris par une tourbe qui se confirme après l'avoir passé en bouche. L'attaque est franche et nette sur un mélange tourbe, tannins, alcool discret. En rétro-olfaction on sent le métal chauffé. L'évolution se fait sur de nettes notes de silex et un léger sel. La finale, d'une belle longueur, est d'abord tourbée puis fruitée. Elle s'éteint lentement sur des épices et de l'iode.
Un whisky plaisant et intéressant.
87/100

Couleur paille avec reflets or
Le nez s'ouvre sur la fumée. celle-ci enveloppe des notes de fruits murs (pêche). L'alcool est présent mais ne gêne pas. Ensuite on passe sur des impressions de fleurs blanches avec par exemple l’odeur lourde du muguet.
La bouche propose une attaque tout en rondeur et en douceur. On est de nouveau sur les fleurs blanches avec cette fois ci des effluves de liseron. le whisky offre une belle structure et se développe ensuite sur la pêche de vigne. La dilution révèle une superbe note mentholée.
La finale est puissante. Elle propose néanmoins une certaine amertume qui vient troubler la chaleur de la rétro-olfaction.

Un whisky charmeur et très original

87/100

Aspect: Riesling clair
Nez: intensité moyenne, alcool bien intégré, tourbe, fumée fine (devient plus présente après aération), thé aromatisé, bonbons haribo, étable à vaches
Bouche: intensité moyenne à forte, alcool bien intégré, la fumée domine en bouche, les arômes d'étable, de fruits (pomme) et de thé complètent l'ensemble
Finale: moyenne

87/100

Nez: Piquant de parfums et de douceur. Après un certain temps, les influences de bourbon sont clairement en vue, ce qui peut être décrit comme malté (pâte à biscuits),  vanille et  fruité. Après encore plus de temps, influence de bois grillé (fumée).
Goût: agréablement doux immédiatement et pétillant, mais aussi des tonalités côtières (salé) et tout comme l'odeur, influencé également par le bois grillé.
Finale: Longue, avec bel arrière-goût de réglisse et un peu d'amertume.
87/100

Nez : De la banane au beurre et du sel (beaucoup) enrobe une tourbe douce, marine, citronnée. Le nez est posé mais peu puissant avec l'aération (tire sur la pâte à tarte). Toutefois, cela demeure très plaisant.
Bouche : Une tourbe bien ronde et salée accompagnée d'un peu de banane, de citron un peu minéral (eau gazeuse citronnée) et d'une bonne dose de chocolat amer.
Finale : La finale est un peu courte sur la tourbe légèrement citronnée. Le chocolat devient évanescent tandis que le sel explose.

Commentaire : Un whisky plutôt dépouillé mais plaisant. La tourbe est très bien intégrée et est bien en accord avec ses composantes sucrées. On regrettera par contre une sur-présence saline.

86/100

Couleur : Or
Nez : A la fois marin (embruns) et délicatement floral (violette), puis se développe un nuage de tourbe fine. Du fruit également (agrumes), apportant une touche acidulée. L'ensemble est vraiment très sympathique.
Bouche : Attaque franche, toujours une sur une tourbe légère même si plus franche qu'au nez, du citron, de l'iode, une touche florale délicate de violette, le tout servi pas une belle puissance et une texture fluide et agréable.
Finale : Longue et tourbée, mais toujours sur cette tourbe sèche et fine. La violette se fait toutefois trop présente.

Conclusion : Un tourbé assez raffiné qui, s'il n'est pas des plus complexes, a le bon goût d'être différent de ce que l'on goûte habituellement. La violette, bien présente, a cependant tendance à sa faire trop présente sur la fin de bouche.

86/100

Nez : minéral, tourbé avec quelques fruits. L’ensemble reste équilibré et sage.
Bouche : Frais (menthe), tabac, moins tourbé qu’au nez et plus complexe. Levure. Melon canari. Un peu vif (non réduit ?).
Finale : En phase avec la bouche et assez long (comme tous les tourbés).
Conclusion : Composition intéressante par une certaine complexité. Mérite que l’on s’y arrête.

86/100

Couleur : Or
Nez : On commence sur de belles notes d'amandes torréfiées. De la fumée, de la tourbe grasse. C'est très iodé et légèrement citronné. Une jolie fraîcheur mentholée. Mangue un peu trop mure. De la cendre, du tabac blond et un peu de poivre blanc.
Bouche : C'est puissant, sur des notes de tabac, de cendre. De l'amande grillée, de la noisette et de la crème de marron. Une légère amertume, ciselée. Un joli fruité exotique.
Finale : Longue, chaude, sur la tourbe et la liqueur d'orange. De l'amande grillée qui reste longtemps. Très jolie finale.

Conclusion : Un joli dram, tourbé et ciselé. Un peu d'exotisme, des fruits secs. Bon choix d'hiver.

86/100

Robe : Or pâle.
Nez : 1er nez moyennement expressif, un peu âcre, accroche un peu, pointe alcooleuse, de la fraîcheur, un peu végétal. Une certaine forme d’austérité. S’adoucit et s’harmonise avec le temps, un peu de fruits (exotiques ?).
Bouche : De texture assez légère, elle gagne en puissance jusqu’à en devenir presque mordante. Epices, fruits, miel avec l’âcreté un peu rugueuse déjà perçue au nez. Boisé assez présent mais sans aller jusqu’à l’excès. De la tourbe également.
Finale : Dans le prolongement de la bouche, chaleureuse. Le boisé évolue progressivement sur de cendre légèrement astringente.

Commentaire : Un whisky avec un certain caractère, un peu trop pour en faire un daily dram, mais sans pour autant avoir assez de complexité pour en faire un whisky de catégorie supérieure.

85/100

Couleur : Or pâle.
Nez : Tourbe légère et fruits avec une bouffée de fumée. Plutôt élégant compte tenu du titre alcoométrique élevé (55% ?). Subtiles notes de vanille et de guimauve. Avec le temps, s'ouvre sur des notes de lavande à la Bowmore des années 80, mais relativement tenues. Bureaux fraîchement aménagés. Plastique d'emballage. Mastic frais.
Bouche : Les notes de lavande sont plus envahissantes à présent. Ce type de profil me fait fuir habituellement, mais j'en ai goûté des pires, je dois dire. Là encore, se montre relativement suave compte tenu de son taux alcoométrique élevé. Et agréablement agrumique.
Finale : Evolue sur une note savonneuse et fumée.
Commentaire : Si vous ne supportez pas le profil des Bowmore des années 80, passez votre chemin. En ce qui me concerne, c'est loin d'être ma tasse de thé, mais sa douceur et la formidable intégration de l'alcool méritent l'intérêt, comme dans certains embouteillages SMoS. Indiscutablement.

85/100

couleur: foin lumineux
Nez: douceur intégrale, légèrement parfumée, des copeaux de bois, d'abricot et d'amandes
goût: doux, de la vanille équilibrée avec des notes boisées (noix) la finition est plus parfumée, beaucoup de notes florales
85/100

Couleur : Or pale
Nez : Alcool, foin et fumée. Le coté herbacé prédomine après aération. Plutôt léger et frais.
Bouche : explosif, un brut de fût certainement. Les arômes du nez sont repris dans un feu d'artifice d'herbes relevé par la céréale devenant gourmande peu à peu. La fumée vient mettre sa petite touche après coup. Au coup de la dégustation, des arômes de bonbons apparaissent. Légère amertume.
Finale : En final, l'herbe laisse la place à la céréale, le tout dans un petit nuage de fumée.

84/100

Couleur: Or pâle / clair
Nez: alcool fort, savon pour la vaisselle (dreft), fleuri, anis. Agréable et énergique
Goût: fumé, malt, avec encore des relents de savon, épicé

Après: brûlures épicée, s'évanouit lentement
83/100

Couleur: Or
Le nez est d'abord discret. Une légère tourbe et un léger voile de fumée ainsi que des embruns et quelques soupçons de bruyère. Avec quelques minutes d'aération, ce nez se fait plus présent.
La bouche trahit immédiatement un Bowmore des années 90. Une première attaque sur la violette qui continuera à parfumer de palais tout au long de la dégustation. Un peu dommage, cette violette. Derrière cette dominante, quelques notes douce-amères de moka, du fruit vert.
Le souvenir de la violette hante cette finale. Elle est fraîche et de longueur moyenne.
83/100

Couleur: Jaune paille
Nez: fin et élégant, sur des notes fruitées, de la pâte d'amande, du miel et quelques notes de fumé en fond.
Bouche: moins élégant qu'au nez mais original, avec des notes de bourbon, sur l'eau de rose, les épices mais aussi un aspect chimique sur le bonbon et les arômes de synthèse.
Finale : moyenne et asséchante, comme pour la bouche, trop marqué par le bois.
Commentaire : Un whisky qui a besoin d'aération et pour lequel l'oxydation en bouteille sera bénéfique.
On sent que le fruit n'est pas loin mais il est resté un peu trop longtemps en fût, ou dans un fût un peu trop actif.

82/100

Nez: Notes marines, plastique
Bouche: Plastique, végétal (artichaut), sel
Finale: Saline, âcreté

81/100

Couleur: Or
Nez: Rond, tourbé, légèrement fermier, floral et avec quelques notes florales. Avec l’aération, il devient plus propre, tourbé et jeune.
Bouche : Savonneux, tourbé, floral, jeune, légèrement aromatique, propre, sec, goudronneux à très goudronneux. Relativement rugueux. La finale est de longueur moyenne, tourbée, très goudronneuse, savonneuse, propre, sur des notes florales amères et fermières.
Impression générale : Un whisky jeune, très tourbé et goudronneux avec de fortes notes florales et goudronneuses. L’équilibre des arômes est particulier et pas à mon goût.

71/100

Couleur : Or.
Nez : Le premier nez est concentré sur la tourbe (très tourbé) et la menthe (eucalyptus aussi). Cendré, il fait aussi la part belle au bâton de réglisse. L'aération développe des notes herbacées et même florales (violettes?). Le nez reste très malté.
Bouche : Très (trop ?) porté sur les fruits exotiques (citron, pamplemousse, ananas) avec toujours ces notes florales qui prennent beaucoup d'ampleur (violettes toujours, lavande, gentiane), musque. Fumée de manière presque pétillante et tout en finesse. L'amertume de l'écorce de citron et la citronnelle sont aussi présent par la suite.
Beaucoup plus fumé en bouche mais aussi plus épicé (clou de girofle, poivre blanc surtout) avec un trait d'eau. Toujours ces notes très florales... voire savonneuse.
Finale : Fumé et cendré, sec et poivré.

68/100

Couleur: vieil or.
Nez: parfum et du savon ( Bowmore FWP le style des années 80!), Plus tard, quelques notes fumées aussi.
Dégustation: ceci est très étrange. Savon mêlé à de la tourbe! Des choses dures, mais aussi moelleux. Un peu de citron à l'arrière-plan.
Finale: très longue. Le parfum reste dans la bouche toute la nuit ...

Commentaire: Je n'ai jamais goûté quelque chose comme ça avant. Est-ce un tonneau désastreux ou juste une expérience pour les papilles? Pas vraiment ma tasse de thé, mais intéressante au goût.
65/100

Nez: De la violette à mort!! Un peu de vanille et de tourbe dissimulées derrière cette vague de violette!!
Bouche: Grasse, parfumée. De la lavande et de la violette.
Finale: Longue

60/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:45.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close