[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Glen Scotia

English | Français

Glen-Scotia

Twenty

Collection
Barrel Selection, 20yo & older
Age
20 ans
Taux d'alcool
44,2 %
Embouteilleur
Wilson & Morgan
Fût
sherry wood
Numéro fût
single cask 1
Dates
Distill: 1991 Embout: 2012
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2012-04 85/100

Details de la dégustation

Cote maximum 89/100
Cote minimum 76/100
Ecart 13
Moyenne 84,44

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 16
Excellent 0
Très bon 5
Bon 6
Moyen 5
Mauvais 0
Glen Scotia Wilson & Morgan

Couleur: ambre foncé
Nez: Sherry riche d'abord, puis sur la noix et malté, les dates et un peu de vanille
Bouche: arrondie, le sherry bien équilibré (Oloroso?), Des tanins, prononcés mais pas écrasants
Finale: longue, grande et douce.

89/100

Couleur : Ambre
Nez: assez discret, floral, un peu de solvant, épicé et des fruits confits.
Bouche: un peu plus ouverte que le nez, sur la confiture de fruits, le miel, les épices et les oranges amères.
Finale : assez longue

88/100

Nez : Fruits très mur, légère acidité, pomme verte. Alcool bien intégré.

Bouche : Citronné, un peu aqueux.

Finale : Moyenne à longue, grande amertume, citronnelle, léger boisé.

Commentaires : Ressemble étonnamment au glen ord 1999 MOS 54,4° que l'on aurait réduit. Bref, un bon whisky qui manque de puissance. L'aération et l'ajout d'eau n'apportent pas grand chose à part une meilleure balance et un peu plus de fruité. Cela manque aussi de complexité.
Je l'aime quand même bien.

88/100

Aspect: or rougeâtre
Nez: intensité moyenne, alcool bien intégré, amaretto (du bon sans notes chimiques) combiné à une légère acidité (Limoncello pour rester dans les liqueurs), relents de fruits secs (noix) et séchés (fruits rouges) et de champignons / moisissure s'ajoutent à l'aération
Bouche: intensité faible à moyenne (monte en cours de bouche), alcool bien intégré, linéraire avec le nez mais une amertume de caramel brûlé est présente tout au long (dérangeante pour moi car en parallèle avec les autres arômes et pas mélangé avec ceux-ci)
Finale: moyenne

Conclusion: Un whisky avec un très beau nez et une bouche bien complexe mais l'amertume en bouche lui fait perdre quelques points. Les amateurs de vieux bois vont certainement ajouter quelques points à cause de cette note.

88/100

Un nez dominé par la vanille et révélant un joli fruité. Quoi de plus aguicheur ? Mesdames pomme à couteau et mûre font pendant à Messieurs framboise et mirabelle, le duel étant arbitré par Dr. Cacao. Il se dégage une belle impression de fraicheur et de richesse. En bouche, l’attaque est douce et acidulée. On reste sur la même palette fruitée et chocolatée, avec des touches supplémentaires de cerise à l’eau-de-vie et d’amertume tannique. La finale est encore sur la même gamme : chocolat et Cointreau, citron et poivre.
Ensemble très équilibré et plaisant. Il aurait peut-être mérité quelques degrés de plus.

87/100

Couleur: Ambre
Sans être complexe, le nez présente de très agréables notes de sherry, de confiture de prunes peu sucrée, des quetsches. Assez intense, ce nez est très prometteur.
La première impression en bouche est en retrait par rapport au nez. De nettes notes acides dominent en bouche, donnant une belle fraîcheur à ce whisky. De très légères notes légèrement amères, de café au lait viennent agrémenter la bouche sans cependant lui donner de complexité.
La finale est longue et reste sur le registre de la fraîcheur comme l'était déjà la bouche.
85/100

Pèle-mêle, on a de la noix, terre cuite, datte, alliance rhum/raisin, du cuir, du vernis frais.
Légèrement asséchant en bouche, cela se calme avec l’aération et délivre un malt agréable dans un esprit très sherry (noix/boisé).
Le vernis revient en finale.
Sympathique mais limité au sherry.

85/100

Robe : Vieil or, ambre clair.
Nez : 1er Nez sur une fugace note de banane, des traces de rhum, puis des notes de pâtisserie aux amandes (financier) tirant sur le pralin. Une certaine acidité. Bien que doté d’une certaine présence, il se livre difficilement. Gagne en puissance progressivement mais reste extrêmement fondu, un défi à l’analyse. Déclic : me fait penser à des abricots farcis au foie gras avec des éclats de pistache. Glace rhum-raisin.
Un peu d’eau rend ce nez plus facile.
Bouche : Difficile à cerner. Une présence certaine mais qui ne fait qu’évoquer les notes perçues au nez.
Déjà difficile à cerner sans eau, alors avec …
Finale : Dans le prolongement de la bouche.
L’eau la fait complètement disparaître.

Commentaire : Difficile à cerner à force d’être fondu, manque de précision, de définition. On sent bien que ça aurait pu donner quelque chose de bien, mais ce n’est pas abouti. Rien de déplaisant par contre.

84/100

Couleur : Ambre
Nez : Il démarre sur des notes d'alcool de fruit (poire, grappa) qui disparaissent rapidement pour laisser place à un curieux mais intéressant mélange de guimauve, bonbons acidulés, plastique brûlé, viandox, origan. L'énumération peut sembler hétéroclite, mais l'ensemble demeure malgré tout cohérent et surtout plaisant. L'eau fond encore mieux ces différents éléments entre eux.
Bouche: Ne manque pas de puissance mais est relativement peu expressive. Elle est marquée par des notes amères contrebalancées par une certaine acidité, l'ensemble paraissant un peu chimique et artificiel sans pour autant se révéler déplaisant. L'ajout d'eau ne l'améliore pas.
Finale : Assez longue, dans la lignée de la bouche.

Conclusion : Un malt intéressant, pas facile à cerner. Le nez est, de mon point de vue, bien supérieur à la bouche.

84/100

Couleur: Ocre
Nez: vanille, bois, de caramel, «léger» goût de réglisse
Goût: Doux, légèrement fruité ,caramel et un boisé agréable
Finale légèrement poivré
84/100

Nez: Boisé. De la cerise, du sirop de canne à sucre. Figues & pruneaux.
Bouche: Trop diluée à mon sens. Boisée et cacaotée.
Finale assez courte.

Un profil que j'affectionne mais la dilution bride ce malt.

83/100

Couleur : Roux.
Nez : Haha ! Très intéressant et à mon goût je dois dire. D'abord, de beaux arômes de confiture, avec plein de fruits cuits. Des prunes (surtout des quetsches) et de la fraise qui attachent au fond du chaudron. Et quelque chose d'un peu écoeurant, comme si la confiture avait été préparée avec moitié de sucre et moitié de miel. Beaucoup d'épices également. Quelqu'un a jeté tout un bâton de cannelle dans le chaudron, avec une bonne dose d'un vin viril et tannique. Ecorce d'arbre fraîchement arrachée.Et pour finir, quelque chose de délicat, comme des pétales de rose fanées. J'espère que tout cela ne sera pas trop boisé en bouche.
Bouche : Bon, eh bien c'est boisé. Et étonnamment punchy au regard de son faible titre (43% ?). Démarre sur de belles notes d'orange de Séville. Continue sur des notes d'agrumes confits et de pâte d'amandes. J'aime le goût, mais j'ai bien peur que ce cher petit ait passé un peu trop de temps en fût, ou qu'il soit victime d'un fût particulièrement actif, d'où une certaine raideur qui me dérange un peu.
Finale : Se fait franchement asséchant à présent, avec de plus en plus de tannins. Quel dommage !

Commentaire : Un nez succulent et épicé, mais la bouche reste vraiment en retrait, trop marquée par l'âpreté des tannins, malheureusement. On n'était pas loin du coup de coeur...

83/100

Couleur ambre foncé avec des reflets bruns
Nez: Le nez présente à l'ouverture un côté très désagréable, des notes organiques de décomposition. L'aération atténue cette sensation. On passe alors à des notes d'encaustique et de chocolat noir.
Bouche: la bouche est tout en rondeur avec une texture un peu huileuse. L'alcool intervient dans un deuxième temps en soutien. la bouche est brève et laisse rapidement la place à la rétro-olfaction.

Finale : la finale est courte, tannique avec une pointe de fumée et des arômes de chocolat noir Van Houten.

83/100

Couleur: cuivre foncé, rose, nuance plus foncée de brun.
Nez: fruits secs, à l'arrière il ya une belle note de cuir.
Goût: Une entrée bien marquée, plus sur le côté fruité, moins de cuir en bouche, il sera remplacé par des notes délicieuses de réglisse ou même de menthe verte. Très agréable, ronde et ferme.
Finale: Voici la fumée douce qui revient, se combine très bien avec les fruits secs qui changent en une douce et discrète, pas irritante et parfumée note un peu savonneuse.
Conclusion: Un très beau dram, bien équilibré et agréable, la finale n'est pas trop dominante.
Devinettes: n'est pas jeune, peut-être un Highlander bien conçu, fini dans un fût de sherry ou porto.
82/100

Nez : bel équilibre entre la fumée et les fruits murs. Sucre de canne. Doux. Des notes un peu animales au loin. Boisé. Note de pomme verte à l’aération. Un peu piquant.
Bouche attaque douce, huileuse, en phase avec le nez même si la fumée laisse la place à une légère amertume végétale façon rhum. La complexité relative et apparente du nez disparait trop rapidement.
Finale moyennement longue surtout sur l’amertume de la canne à sucre.
Conclusion Le nez est prometteur, la bouche en retrait avec un trop grand manque d’expressivité et de complexité. Bien mais sans plus …

82/100

Nez : ne commence pas de la meilleure des façons : odeur de cuir synthétique neuf « cheap », type chaussures à l’ouverture de la boite en carton... Cette note sourde & amère continue, sur la mélasse. Avec un peu de recul, on retrouve des notes boisées, résineuses, un peu asséchantes (papier, vieux livre), raisin sec & pop-corn, ainsi que mélange médicinal, type préparation pour inhalation…
Bouche : sur le cuir, la fumée & la cendre, registre qui domine toute la première moitié de cette bouche. Ensuite, les choses se précisent, avec de la résine de pin, du cuir, des traces de tourbe, du poivre. Finish sur le sherry (fruits sec, notes de torréfaction).
Finale : sucrée, douce, mais avec quelques notes de pop-corn chaud & de « céréale cramée »
Conclusion : nez rédhibitoire, la bouche n’apporte rien. L’ajout d’eau & une aération prolongée n’ont pas pu changer mon impression. Franchement moyen.

76/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]