[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Linkwood

English | Français

Linkwood

1987, Bourbon hogshead

Age
24 ans
Taux d'alcool
51,4 %
Embouteilleur
Malts of Scotland
Numéro fût
single cask 11008
Dates
Distill: 09/1987 Embout: 09/2011
Bouteille
37 de 315 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2012-03 84/100

Details de la dégustation

Cote maximum 89/100
Cote minimum 72/100
Ecart 17
Moyenne 83,95

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 20
Excellent 0
Très bon 2
Bon 13
Moyen 5
Mauvais 0
Linkwood 1987 MOS

Couleur : Jaune paille
Nez: Assez élégant, sur les agrumes, un peu de noix, maritime et avec une légère tourbe.
Avec l’aération on a de la vanille, des épices et de la pâte d'amande.
Bouche: Plus monolithique que le nez, sur la noix, les épices, les fruits secs et une tourbe fermière.
Quelques agrumes en fond ainsi qu'un peu de noix de pécan et du toffee.
Finale : assez longue sur le chocolat et la noix.
89/100

Le nez est fruité, sur les fruits jaunes, pêche et poire notamment. Chaleureux quoique manquant un peu de tonus, il met aussi en avant de la cire et des épices douces. On aperçoit également une légère trace de tourbe et de la minéralité.
L’attaque en bouche est très fruitée, confirmant le nez. On a beaucoup de fruits jaunes une fois encore, mais aussi des fruits à coque (noisette), et de la cire. L’ensemble est correctement intégré et charpenté, et assez chaleureux. L’aération développe le côté sucré de la chose, avec l’apparition d’une influence pâtissière.
La finale, moyenne à longue, est sur le chocolat, la noisette et les fruits frais (papaye, pêche).

En conclusion, un whisky fruité d’un bon niveau.
87/100

Le premier nez est un étonnant mélange de crème et d’alcool, mettant bien en valeur un joli côté floral avec de l’iris et de la violette, de la gelée de framboise. L’évolution se fait sur boisé dans son aspect vanillé, l’amande fraîche, et un lointain sherry. Le boisé se développe et des éclats métalliques éclatent de temps à autre. En bouche, l’attaque est nette avec épices et pruneau. Puis il y a une évolution sur les épices et la cerise. La finale débute sur la gentiane, le bois. Puis la cannelle, le poivre et la banane se développent et disparaissent progressivement. Une belle longueur.
S’il fallait trouver un défaut à ce whisky, ce serait le manque d’harmonie. Il est néanmoins riche, net et précis.

87/100

Robe : Vin blanc, or pâle.
Nez : 1er nez sur du fruit riche et gourmand, puis bascule assez vite sur des fruits secs, du cuir. Croûte de pain. Pot pourri, fleur séché, très riche, presque lourd. Pâtissier également, galette au sarazin. Plus tard, ce nez finit par se fondre et nous offre alors ces gâteaux façon tartelette à la framboise.
Le nez disparaît complètement dés les premières gouttes d’eau.
Bouche : Riche dense, grasse, c’est encore une de ces bouches tellement fondues qu’elles se livrent difficilement à l’analyse. Elle est assez corsée et épicée. Boisée également, mais d’une jolie façon. A la réflexion, cela fait écho aux notes de croûtes de pain et de fruits secs perçues au nez, même si le pâtissier et le fruit ont disparus.
L’eau fait perdre une grande partie de l’expressivité de la bouche.
Finale : Dans le prolongement des ces dernières notes perçues en bouche.
Après la bouche très affaiblie, la finale apparaît comme désarçonnante car si elle est affaiblie par l’eau, elle l’est moins que la bouche, mais son profil est dénaturé.

Commentaire : Encore un joli whisky, très plaisant, très bien fait, mais qui n’aime pas du tout l’eau.

87/100

Couleur: Vin blanc
Nez: Le premier nez est marqué par l'alcool. Il va falloir laisser le temps aux vapeurs les plus violentes de s'envoler. Ce nez se révèle alors fruité (fruits du verger, agrumes, voire un brin d'exotisme), épicé (muscade, gingembre, poivre blanc) et vanillé. Il est loin d'être désagréable malgré la persistance d'une certaine agressivité. L'ajout d'eau est un vrai plus : le profil ne change pas, mais il se fait plus doux, plus avenant.
Bouche: L'attaque est puissante et vive, l'alcool se faisant bien sentir. On doit bien être à 55 degrés. La texture est plutôt fluide, les saveurs fruitées du nez ressortent, ainsi que les épices, mais celui-ci va nécessiter un peu d'eau. Comme au nez, l'ajout d'un peu d'eau l'adoucit sans modifier le profil de manière sensible.
Finale: De longueur moyenne, mais assez peu expressive malgré une jolie note d'abricot.

Conclusion: Un sympathique whisky printanier qui nécessite un filet d'eau pour s'exprimer pleinement. Le nez est un cran au-dessus de la bouche.

86/100

couleur: or pâle
nez: douce vanille moelleuse, légèrement floral, minéral tourbe, quelques fruits comme les pommes
goût:: un peu de vanille, à première vue c'est des pommes sures puis se tourne vers un plus ferme avant-goût de fruits et de vanille avec de la tourbe. finale chaleureuse avec des épices savoureuses, finale de longueur moyenne se terminant avec de la vanille et du bois frais.
86/100

Nez sur les fruits jaunes (bananes justes mûres et sucrées) tout en délicatesse. Il devient savonneux par la suite avec un peu de café. On revient ensuite sur le côté fruité du début (mirabelle, poire). Il y a une odeur assez fraîche aussi... Mais quoi... je ne sais pas !
Bouche sèche. boisée et végétale. Un peu de levure ? Non ce doit être autre chose...
On retrouve un peu le côté fruit du nez. Ainsi qu'un peu de sucre et toujours le même truc frais du nez... (De la menthe?)
Finale un peu amère. Assez longue et chaude (épicée).

Commentaire Je lui colle un 85 surtout pour le nez bien délicat et bien fruité.
Le reste est bon mais un peu en dessous. Dommage.


85/100

Couleur : Or légèrement pâle
Nez : A l'ouverture quelques notes de cuir et de chocolat. Ensuite c'est le fruit qui débarque toujours en puissance. On est sur du fruit frais comme le brugnon, l'abricot mais aussi la banane. Il y a encore des notes de praline qui se découvre ensuite.
Bouche : C'est très ample et puissant avec l'apport chocolaté qui explose avec du céréale et de la noisette. Les fruits se trouvent néanmoins reléguer en seconde zone – une pointe de fruits jaunes -. L'eau le détend assez bien et lui est profitable bien que la palette soit finalement toujours aussi restreinte. On dénote une présence iodée.
Finale : Assez longue, elle retombe sur le céréale, le chocolat et des réminiscences du verger.

Commentaire : Dommage que la bouche ne relaie pas la palette du nez, annonciateur de bien des plaisirs. Il faut tout de même lui accorder une vraie cohérence et il reste assez plaisant. Ca manque peut-être de surprise mais c'est un whisky bien ficelé.

85/100

Couleur : Paille.
Nez : Tarde à s'exprimer. Les arômes semblent corsetés, prisonniers d'un titre alcoométrique sans doute élevé (57% ?). Pourtant, c'est à un distillat de grande qualité que nous avons affaires, semble-t-il. Très propre et très classe à défaut d'être sexy. Ce sont les notes espéridées qui dominent. Bergamote et bigarade. Feuille de verveine. Eau de toilette fraîche (Le Coq de Guerlain ?). Vetiver. Gingembre. Liqueur de myrte.
Bouche : L'attaque est brûlante, piquante. L'alcool ne montre pas la même retenue qu'au nez. Toujours très sophistiqué et élégant. C'est vraiment très propre. Un whisky "cristal", sec et aromatique, dominé par la bergamote et la citronnelle. Une goutte d'eau fait ressortir la douceur vanillée et une touche de réglisse douce à la violette.
Finale : Sèche et courte, étonnamment salée. Loucherait-on du côté de Campbeltown ?

Commentaire : Un grand distillat élevé dans un fût resté très discret ? Pas vraiment le type de malt que j'apprécie habituellement, mais sa pureté et sa propreté me font adhérer à ce whisky atypique.

85/100

Couleur paille
Nez : la première chose qui me vient est une impression de Breakfast Tea avec une touche de sucré qui donne de la rondeur sans être envahissante.
Puis viens l'alcool qui permet de passer sur autre chose. Et là, viennent des notes anisées, des herbes de Provence, de la fleur de thym.
Bouche: La bouche est douce. L'alcool est bien intégré. Les arômes sont ceux des agrumes et surtout l'orange sanguine.
La finale fait que ce whisky est vraiment en mode végétal avec des arômes de liqueur de plantes. Puis en rétro-olfaction on part sur des notes de graines de fenouil, de l'anis frais comme dans l'Ouzo Tyrnavou. La fin de bouche est sapide.

85/100

Aspect: jaune paille
Nez: intensité moyenne, alcool bien intégré, fruits indigènes (frais et compotés), thé au jasmin, vanille bourbon
Bouche: intensité moyenne, alcool bien intégré, acidité (fruits pas mures), sécheresse genre thé un peu trop infusé, en fin de bouche un peu de douceur combiné à du poivre doux
Finale: moyenne

Conclusion:
Un whisky avec un nez (assez doux) et une bouche (plus acide et sèche) bien différents, un genre de "deux whiskys en un"
85/100

Nez: De la tourbe mais fine et très bien intégrée. Minérale. Du fruit en fond. Sent le vin de noix.
Bouche puissante dans la continuité.
Finale assez courte.

84/100

Nez : En premier lieu céréalier, sur le porridge & le muesli. Par la suite, plus champêtre, avec de la résine de pin, miel de forêt et quelques senteurs fleuries. Un peu de sel, quelques épices. Pomme fraiche & acide, se prolongeant sur des notes maltées, avec une touche de cuir & de bois sec, de papier. Un nez assez simple, un peu brouillon, avec une tendance asséchante & acide, agréable malgré tout.
Bouche : Assez intense. Épices chauffantes initialement, pour se poursuivre avec la pomme, le malt, le sel, puis le miel de forêt, le sirop d’érable. Après des notes fumées, la 2ème partie est plus sur le cuir, le bois, avec un peu d’astringence.
Finale : Réglisse & bois sec.
Conclusion : un malt simple, sympathique en l’état. Assez classique.

83/100

Nez : Citron, fruits, céréales.
Bouche : Citron, léger piment, épices. Moins de piment après aération et plus de citron.
Finale : Citron, céréales, fruits, piments. Longueur moyenne.

Commentaires : Whisky simple mais agréable. Il est très liquoreux, j'ai trouvé. Mais c'est un plus!

83/100

Nez Très frais (une pointe de menthe) et sur la céréale. Un peu poudré également (voire sur la poussière). Manque clairement de densité. Très printanier sur les fleurs et de frêles notes végétales. Note d’ester qui s’atténuent à l’aération.
Bouche attaque souple, moins fraîche que le nez. Quelques fruits sympathiques malgré tout. Légèrement piquant. Subtilement marin/iodé.
Finale courte et peu expressive. Rétro-olfaction sur la pelure de pomme verte (grany).
Conclusion Bouche sympathique malgré un nez pas très marquant … Pas (si) mal !
83/100

Robe paille.
Nez sur le miel. Un peu sucré. Des fruits jaunes. Un peu d'alcool. L'aération fait ressortir les fruits. Assez fin mais peu causant.
Bouche douce, quelques notes de fruits. Très marquée par le bois.
Finale assez longue, assez intense. Un peu asséchante. Boisée.
82/100

Couleur: Paille
Un délicieux mélange de cire, de fleurs et de fruits mûrs flattent les narines. Le tout semble bien équilibré et présente une jolie complexité. Au bout de quelques minutes, les fruits de détachent de l'ensemble et se mêlent à des notes de vanille.
La première impression en bouche contraste beaucoup avec le nez. Au lieu de fruits mûrs, nous avons affaire ici d'abord à une acidité que ne laissait pas présager le nez. A cette acidité se mêle une autre sensation inattendue, de l'amertume. Du citron et de la gentiane avec au début une réelle sensation d'alcool.
Une bouche d'une grande fraîcheur, mais qui reste en-deça du plaisir du nez
La finale est de longueur moyenne, dominée par la fraîcheur acide qui se trouvait également en bouche. Une pointe d'amertume à la fin.
Le contraste entre le nez et la bouche est fort inattendu et lui fait perdre des points...
82/100

Couleur: or
Nez: délicieux, poussiéreux, les fruits secs
: assez vive, douceur, malté
Finale: citronnée, moelleux, long, peu de sécheresse maltée
82/100

Couleur : Or pale
Nez : Rond, légèrement floral, sur la camomille, l’herbe grasse, la vanille, un peu de caramel et quelques notes fermières. La finale est courte à moyenne, amère, sur la gentiane, l’herbe sèche et un peu de caramel.
Impression générale : Un whisky curieux, difficile à classifier, avec un mélange de notes amères, sèches et herbacées.

81/100

Couleur : Vin blanc
Nez : Minéral et épicé, mais pas très expressif.
Bouche : Dans la lignée du nez, légère.

Finale assez courte, épicée.

72/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]