JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Pulteney

English | Français

Pulteney

11 years

Collection
Le Puits à Whisky
Age
11 ans
Taux d'alcool
43 %
Embouteilleur
Jean Boyer
Fût
barrel
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2012-03 82/100

Details de la dégustation

Cote maximum 88/100
Cote minimum 70/100
Ecart 18
Moyenne 82,35

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 20
Excellent 0
Très bon 3
Bon 10
Moyen 6
Mauvais 1
Pulteney, Puits à whisky

Nez fruité, jeune. Un peu de tourbe, très légère. Elle me fait penser a celle du Jura Superstition mais en moins grasse.
Un peu de levure? Du pain pas encore cuit? Ouais, pourquoi pas... Quelques bonbons Car-en-Sac, de la fine poussière et du miel.
La tourbe, même light, du début s'est littéralement envolée. Maintenant des notes plus poivrée (poivre moulu) sont présentes avec un boisé bien sympa.
Bouche fluide, épicée, sans nul doute. Un gout très présent des même bonbons du nez. Là j'aime bien. C'est gourmand.
J'ai l'impression d'en avoir pris une bonne poignée. Quelque peu boisée, elle garde son punch avec quelques notes citronnées. Et de menthe.
Finale sucrée, souple. Un léger soupçon d'amertume et de levure. Le bois de l'ensemble est toujours présent.


Commentaire J'ai bien apprécié ce sample ! Assez riche et facile à boire avec quand même un bonne "nervosité" en bouche.
Très plaisant.
88/100

Robe : Vin blanc.
Nez : 1er nez difficile à cerner au démarrage. Cela semble très riche et complexe, mais c’est surtout très fondu. Oscille entre des notes de fruit confit, confiture, pâtes de fruits et des senteurs plus florales et capiteuses. Avec le temps, on évolue sur du parfum, entre patchouli et vétiver, avec un soupçon d’Eau de Cologne. Tout cela contrebalancé par des notes de pralin et de financier qui ne cessent de se renforcer avec le temps.
L’eau fait perdre la majeure partie de l’intérêt de ce nez.
Bouche : Très onctueuse, elle est, comme le nez, très fondue et on a du mal à en détacher les composantes. D’une belle richesse et plutôt dense.
L’eau affaiblit moins la bouche que le nez, mais a toute fois un effet néfaste.
Finale : Dans le prolongement de la bouche, elle évolue sur de plus en plus d’épices.
L’eau détruit cette finale.

Commentaire : Un whisky très agréable, intéressant, mais assez difficile à décrypter tant il est fondu. L’eau est déconseillée.

87/100

Couleur paille claire.
Nez : le nez est puissant et piquant. L'impression générale est vraiment fruitée avec des notes de fleurs blanches (parfum féminin) et une pointe camphrée (arnica) qui apporte de la fraîcheur.
Bouche : Je retiens plus la structure générale que la définition d'arômes précis. Le whisky se déguste par vagues successives. On commence par de la douceur et de l'onctuosité. Puis l'alcool vient donner du peps et de la fraîcheur. Puis arrivent les arômes de pâte d'amande qui donne de la douceur de nouveau.
Finale : La finale est d'intensité moyenne et propose des notes très surprenantes de café expresso.

En conclusion un whisky très intéressant par sa structure plus que par sa palette aromatique.

87/100

Nez : Citron, citronnelle, pomme verte, éthanol, porridge. Avec un peu d'eau, encore plus de porridge et du riz au lait.
Bouche : Aqueux, citronné, céréales, porridge. Avec un peau d'eau, c'est plus léger, aqueux et le lait réapparaît.
Finale : Fruité, menthe, porridge. Longueur moyenne. Avec un peu d'eau, plus de porridge, épices et gagne en longueur.

Commentaires : Un peu bizarre au premier abord, je dois dire que j'ai de plus en plus apprécié au fil de la dégustation. Apprécie une longue aération.

87/100

Nez : Début sur les céréales, raisin sec, muesli, amande. Devient plus pâtissier, avec des fruits confits, un côté beurré, genre Kouign-Aman… On continue dans le sucré, avec la banane flambée, le caramel fondu, des confiseries. Néanmoins, un côté un peu asséchant se laisse entrevoir, sur le vieux papier. Très gourmand au demeurant !
Bouche : début très doux, sucré, sur les notes pâtissières : pâtisserie chaude, pâte à crêpe, vanille, réglisse, coing, caramel, bonbon… Ensuite, bois sec, papier pour se finir sur le malt et une forte vague de fumée.
Finale : sèche, sur le cuir et la fumée
Conclusion : Extrêmement gourmand au nez, cette impression reste moins longtemps présente en bouche, avec l’arrivée de notes austères de bois sec et de fumée. Cependant, difficile de bouder son plaisir.

86/100

couleur: or pâle
le nez: de la vanille, des notes florales et des fruits confits sucrés
goût:: légère saveur salée, douce vanilleet bonbons doux, la finale est bien équilibré avec quelques notes épicées et de chêne frais
86/100

Aspect: Riesling clair
Nez: intensité faible à moyenne, alcool bien intégré, céréalier, fruits du verger (frais et mûrs), crème anglaise, chocolat blanc
Bouche: intensité faible à moyenne, alcool très bien intégré, crème anglaise, céréales et fruits avec un zeste de citron
Finale: moyenne

Conclusion:
Un whisky qui peut faire office de dessert liquide
86/100

Nez : Jeune à très jeune, floral, sec, sur les gouttes de poire et un peu de tourbe. Immature.
Bouche : Tourbé, goudronneux à très goudronneux, floral, aromatique, légèrement sec et floral, avec quelques gouttes de poire. Plus mature qu’au nez. La finale est de longueur moyenne, légèrement aromatique, goudronneux et tourbé, avec quelques notes jeunes, minérales et amères. Frais.
Impression générale : Le nez n’est pas de plus séduisait, mais je fut agréablement surpris par sa mise en bouche avec ses belles notes subtiles de goudron et de tourbe. Un whisky qui a besoin de temps pour se développer.

85/100

Le premier nez laisse une impression de fraîcheur méditerranéenne, avec un léger fruité, du pin, et puis la calanque : pierre et iode. Puis le fruité se renforce, accompagnés de quelques fruits à coque, d’essence auto, de terre ou d’humus et de tabac. C’est finalement assez séduisant. En bouche, l’attaque est fade. S’expriment en suite du caramel, des épices, de la menthe ; La finale, de longueur moyenne, est dominée par le poivre noir et le café. Un soupçon de girofle. L’amertume domine mais pas d’une grande hauteur.
Un whisky pas déplaisant, aguicheur au nez. L’aération lui fait le plus grand bien.

84/100

Couleur : Or pâle

Nez : Il revêt un caractère piquant – pimenté -. C'est assez gourmand avec du cacao amer - plutôt fugace -, du chocolat au lait et un peu de notes pâtissières – tarte a la poire -. On sent toutefois la présence de l'alcool. L'aération le fait rapidement devenir plus léger avec des notes de crème de marron. L'eau accentue l'aspect frugal.
Bouche : Un peu de salé sur un très beau chocolat noir, le fruit à chair blanche et une pointe de grain sans véritable construction. Pas désagréable mais un peu vague. L'eau à tendance à renforcer ce sentiment sans gain ostensible.
Finale : Courte sur le chocolat noir, la cannelle et à nouveau le piment.

Commentaire : Le nez est intéressant, mieux assorti que la bouche qui brille pas son chocolaté mais qui n'est pas très bien construit autour de celui-ci. La finale est certes courte mais pas désagréable. Un whisky sympa mais qui n'est pas toujours maitrisé.

84/100

Robe paille.
Nez frais, assez puissant. Très marqué par les poires, jeune ? Des céréales. Pâtissier. Légère fumée.
Bouche salée, fumée, un peu boisée. Quelques fruits.
Finale moyennement longue, peu intense dans la continuité de la bouche. Bien fumée.

83/100

Couleur: Or pâle
Nez: Assez austère, végétal (herbe coupée), avec de fraîches notes anisées. L'aération voit se développer de délicats arômes de fruits à chair blanche (poire manquant de maturité) ainsi qu'une touche de citron plus marquée lors de la seconde dégustation. Très belle fraîcheur, augurant d'un malt printanier, voire estival.
Bouche: L'attaque est aqueuse. Ce manque de puissance et d'expressivité perdure en milieu de bouche. Un peu de poire, un peu d'orange, une pincée de poivre blanc et pas grand chose d'autre. Il se révèle plus puissant lors de la seconde dégustation
Finale: De longueur moyenne, elle est peu expressive, plutôt végétale, avec des notes d'herbes coupée et de fruits verts.

Conclusion : Un whisky sans défauts, mais aussi sans grande personnalité. Le nez est toutefois très agréable.

83/100

Couleur: Paille
Un nez fortement marqué par des odeurs de fruit mûr très agréables. Au-delà de la douceur du fruit, quelques discrètes notes légèrement amères mais très fugaces. Sans être très complexe, ce whisky dégage une très bonne odeur fruitée.
Pourvu que le bouche soit à la hauteur de ce nez très engageant.
La bouche est en retrait par rapport au nez, hélas. Aux notes fruitées s'ajoutent quelques légers relents de levure et quelques notes métalliques qui masquent les fruits malheureusement. Quelques épices arrivent difficilement à masquer la probable jeunesse de ce malt.
La finale est fraîche et peu longue. Les notes fruitées réapparaissent et les souvenirs un peu moins agréables de la bouche semblent avoir disparu.

82/100

Nez : Agréable. Doux même si légèrement piquant, sur la céréale sucrée, du fruit également (banane à peine mure, pêche et poire fraîche, pâte de coing). Une pointe de café au lait en filigrane (ou du bois brûlé). Légèrement herbacé. Manque de densité et de puissance quand même. Levure.
Bouche attaque assez soyeuse (voire huileuse), vive mais manquant de densité, encore plus que le nez. Jus de poire williams.
Finale courte et peu expressive également. Petite apparition de crème anglaise malgré tout.
Conclusion Bien fait, pas désagréable, mais laisse un peu trop sur sa faim.
82/100

Nez: Du bois, de la vanille, de la poire et de la menthe
Bouche: Fruitée et épicée
Finale: Longue sur les épices

81/100

Couleur : Vin blanc.
Nez : Aimable mais un peu timoré. Une micro-touche de tourbe rattrapée par un gros paquet de guimauve à la vanille et quelques notes végétales.
Bouche : Vraiment très souple. De la guimauve liquide et peut-être un peu de carambole, un peu comme dans les anciens Littlemill 8 ans. Assez puissant en dépit d’un titre alcoométrique modeste (46% ?). Principale qualité : il n’y a aucun défaut là-dedans. Principal défaut : j’ai du mal à trouver d’autres qualités.
Finale : Longue et… vanillée.

Commentaire : Me fait autant vibrer qu’un paquet de chamallow. En voici un qui ne fera de mal à personne et ne fera grimper personne aux rideaux.

79/100

Le nez offre un beau chocolat au lait très intense et concentré. Ces saveurs sont entourées de très légers arômes de tourbe, d’algue et de carton à papier. C’est bien trop léger, presque vide. Avec l’aération, ce problème de présence se confirme, même si le nez à tendance à se complexifier, avec du soja et une sorte de plastique. Mais qu’est ce qu’il faut aller chercher les arômes.
La bouche, légère voire totalement aqueuse, est sur la tourbe, les céréales et les arômes floraux. On voit après quelques temps dans le verre du chocolat au lait ainsi que de l’orange en attaque. Mais tout cela reste bien trop faible.
La finale, de longueur moyenne, est sur la fumée et les épices. Elle dévoile une face chaleureuse non rencontrée jusque là.

En conclusion, un whisky pas désagréable, mais qui a un déficit de puissance et d’expressivité très important.
76/100

Couleur : Vin blanc
Nez : Alcool discret. Des notes épicées (girofle). Notes qui s'intensifient à l'ajout d'eau.
Bouche : Douce, fraîche, épicée, dans la lignée du nez.

Finale moyenne, chaude et épicée.

76/100

Couleur: jaune paille
Nez: doux, très aromatique , de bonbons de foire de fantaisie, de la mandarine.
Dégustation: très doux vineux, vermouth, comme un certain piquant.
Finition: amertume, bref, pas vraiment ma tasse de thé.
75/100

Couleur : Jaune paille
Nez: très discret, un peu de fruits frais, un peu de noix, quelques notes végétales sur l'anis et la lavande.
Un peu de poivre en fond ainsi que du mil et de la noix.
Bouche: là encore il faut chercher des arômes, de la pâte d'amande, des notes végétales et un peu de caramel en fond.
Finale : courte sur les épices
70/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:41.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close