[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Bowmore

English | Français

Bowmore

1989, Bourbon hoghshead

Age
22 ans
Taux d'alcool
51,2 %
Embouteilleur
Malts of Scotland
Fût
Bourbon Hogshead
Numéro fût
single cask 11004
Dates
Distill: 10-1989 Embout: 10-2011
Bouteille
22 de 238 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2012-03 87/100

Details de la dégustation

Cote maximum 91/100
Cote minimum 82/100
Ecart 9
Moyenne 86,8

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 20
Excellent 1
Très bon 7
Bon 12
Moyen 0
Mauvais 0
Bowmore 1989, MOS

Couleur : jaune paille
Nez: jolie tourbe sur la cendre froide, un peu d'iode, des fruits frais sur les agrumes et légèrement exotique.
En fond quelques notes sucrée,
Bouche: Belle tourbe fine et fermière, des fruits frais sur les agrumes et la passion,
Quelques épices et du miel en fond.
Finale : longue sur une balance tourbe, fruit et épice.
91/100

De la tourbe au service. Mais elle disparaît très vite au profit de la minéralité, du vin cuit - vanille girofle cannelle - et d'un léger fruité, beaucoup plus agréable. Avec de l'aération, le whisky part sur le beurre, la gelée de groseille, la minéralité se renforce, avec purée de fraise, jus de tomate. Il devient très plaisant, d'autant plus que l'aération renforce le gras et les épices. En bouche l'attaque est douce et part immédiatement sur les épices, girofle en tête, la menthe. Puis l'olive verte, le fumé, la muscade arrivent. La finale est boisée, sur la cendre et se termine sur l'amertume du bâton de réglisse agrémentée de vanille.
Un whisky magnifique.

90/100

Couleur: Or
Nez: Puissant et tourbé, aux arômes subtilement médicinaux (clou de girofle) se mariant superbement à la fraîcheur acidulé du citron. La vanille vient apporter sa douceur en toile de fond, accompagnée de grenadine et de pelure de pomme verte. L'aération révèle des notes fermières complétant plus qu'agréablement ce tableau.
Bouche: Beaucoup de tourbe, grasse et terreuse, beaucoup de gentiane bien amère, et toujours un brin de grenadine et d'acidité citronnée sur fond de douceur vanillée. Très classique, et tout aussi plaisant.
Finale: Longue, très tourbée et fortement marquée par l'amertume de la gentiane avant de finir sur une note citronnée.

Conclusion : Un malt qui lorgne du côté d'Islay de façon très classique mais diablement efficace. Il me fait penser au Laphroaig 18yo OB, en plus puissant et moins « technologique ».

90/100

Le nez est précis et tranché, sur de la tourbe, des herbes sauvages, de la cendre froide, des agrumes (citron, orange) et des influences marines. Il réalise une belle utilisation de la tourbe, en second plan, bien intégrée avec les autres arômes. L’aération laisse apparaître des fleurs capiteuses, de la fumée et un peu de café.
La bouche, plus puissante que le nez, est sur la tourbe médicinale, la cendre froide et une belle influence fermière. Le tout est bien intégré et complexe. L’aération met en avant de la céréale en attaque et des agrumes puis du sel mêlés à la tourbe. Un peu de viandox et d’algues également. Un bel ensemble.
La finale, longue, est sur le sel, les arômes fermiers, la tourbe et les algues. On a aussi un peu de chocolat amer et de fumée.

En conclusion, un beau whisky a qui il manque peut être un peu de précision.
89/100

Nez tourbé. Une vague d'arômes salés et fruités(bonbons? Fleurs?). Peut-être de la banane mûre. Ce nez me fait penser à un Islay bien connu. Genre un Laphroaig mélangé à un Caol Ila. Je n'affirme rien, c'est juste en comparaison bien sûr. Car ce côté de bonbon/fruité/floral(oui ça fait beaucoup, mais bon...) interpelle... Un peu de poisson fumé? Peut-être .. Il y a aussi une odeur de pain de savon de Marseille juste humide. Puis le côté de fruit et non de bonbon(?), qui revient. Pu***n, voilà ! Il sent la lavande ce whisky... Eau de Cologne diluée. Petit sachet que ma grand mère met dans son placard à linge...
Bouche très discrète en attaque, fraîche. Cendrée. Dommage qu'elle soit plus "plate" que le nez... Quoique non, elle n'est pas pareille... Je retrouve encore cette note de bonbon genre fraise Tagada? Non ça doit être autre chose... Pas évident de le cerner. Peut-être encore la banane du nez.
Finale moyennement longue. Cendrée tout comme le reste. Puis aussi salée. Un arôme d'herbe brûlée,de papier cramé sur les bords.
Voir aussi, bon ok c'est fantaisiste, mais un arôme d'oeufs battus...

Commentaire il m'en aura pris du temps ce sample... Dommage que le flacon soit vide ! Très bon whisky dans l'ensemble. rien de bien négatif à dire.
Le nez est riche, l'alcool n'agresse en rien. un bon moment.
89/100

Robe : Vin blanc, or pâle.
Nez : 1er nez immédiatement très charmeur, fruité, entre fruits jaunes et fruits rouges, peut-être même exotiques, pâtissier sur la génoise. Très rond au démarrage, le nez s’affûte pour devenir plus pointu, plus acéré, plus précis en quelque sorte. Puis du pot pourri, fleurs séchées. On glisse ensuite sur des notes d’amande, de pistache, voir de noisettes vertes. On devine également une note un peu plus âcre, toute en finesse, qui me fait penser à un boisé très léger et délicat. Les notes fruitées ont glissé vers les agrumes, la chair de citron jaune.
L’eau affaiblit nettement ce nez.
Bouche : Tout comme le nez, on démarre sur quelque chose de très charmeur, à la fois doux et gourmand, puis la bouche se développe et se muscle, en quelque sorte. Sur du sucre fruité au démarrage, devient de plus en plus relevé, épicé, mais sans jamais nuire à l’harmonie et à l’équilibre.
Là aussi, l’eau est très destructrice.
Finale : La progression perçue en bouche continue de se développer, et les épices s’enrobent d’une belle fumée et d’un peu de tourbe terreuse. Chaleureux également, et d’une belle longueur.
L’ajout d’eau, en plus d’affaiblir cette finale, lui donne un profil boisé et savonneux.

Commentaire : Un whisky vraiment très plaisant, charmeur et de qualité. L’eau est à éviter.

89/100

Couleur : Paille à reflets or pâle.
Nez : Une très belle tourbe, rustique et gorgée de fruits du soleil comme je l’aime. Etable, purin, oranges, citrons et mélisse. Poussiéreux et un peu sale. Mouton tout juste tondu. Puissant mais pas brûlant (les 60% ne sont pas loin !). J’adore. Est-ce qu’on nous aurait encore dégotté un autre de ces excellents Ardmore 1992 ?
Bouche : Beaucoup plus sec que ce à quoi je m’attendais. Sinon, tous les ingrédients d’un joli malt tourbé et fermier sont là. Des cendres et de la suie, du gibier, et pas mal de réglisse.
Finale : Plus de charbon maintenant, et une pointe d’amertume, comme dans un thé très fort.

Commentaire : Si vous l’aimez tourbé et fermier, ce malt est fait pour vous. Mais attention : ce n’est pas un whisky pour fillette !

89/100

Aspect: jaune paille
Nez: intensité faible à moyenne (monte au cours de l'aération), alcool bien intégré, raisins secs, vernis à meubles, douceur maltée, thé noir aromatisé aux fruits, fumée et tourbe en arrière fond
Bouche: intensité moyenne à forte, alcool bien intégré, base sur la tourbe et la fumée (sans pour autant dominer), antiseptique, air marin, fruité
Finale: moyenne

Conclusion:
Un beau whisky combinant finesse et complexité sur toute la ligne
89/100

Couleur : Or-vieil or
Nez : Sur des belles fines et délicates notes tourbées, quelque peu fermières et viandées, avec un peu d’iode et d’algue.
Bouche : Sec à très sec, tourbé, aromatique, subtile, complexe, avec une légère amertume et un peu de fumée de tabac. La finale est moyenne à longue, tourbée, aromatique, avec un peu de bruyère, réglisse et tabac.
Impression générale : Un agréable whisky moyennement tourbé, raffiné et subtile.

88/100

Couleur: Or
Le nez est d'abord marqué par la tourbe. Au bout de quelques instants, de délicate notes florales apparaissent de façon très subtile. Quelques embruns. Un joli nez nuancé et relativement discret.
La première attaque en bouche est tout en douceur, La bouche se révèle plus complexe que le nez tout en conservant son côté subtil et nuancé. Du cacao, du sel, de la fumée, des fleurs et quelques fruits. Cependant les notes de café, cacao, tourbe dominent nettement.
Une finale d'une très belle longueur. Les notes de cacao de la bouche prolongent le plaisir durant de longues minutes.
88/100

Couleur vin blanc avec des reflets or
Nez : Le nez s'ouvre sur le goudron et la cendre froide. Puis viens une belle impression de sève de pin parasol et de menthol.
Bouche : La texture est plutôt huileuse. Les arômes sont ceux du bonbon au pin des Vosges. Vient ensuite la piqûre de l'alcool qui donne de la fraîcheur et permet d'aller vers la finale. Une belle structure générale.

Finale: la finale est fruité avec de belles notes de pêche. Elle est longue et délicate avec un beau fruit.

87/100

Nez : une jolie tourbe, avec de la fumée, de la terre mouillée, des herbes, des épices (poivre, girofle, curcuma, réglisse…). Je retrouve du citron vert, qui tend à s’imposer à l’aération. L’ensemble, quoique plaisant, reste assez acide et piquant (citron + épices).
Bouche : légume (courgette), herbacé (thym) en premier lieu. La tourbe se déroule ensuite, avec un peu de bitume dilué, de fumée, de cendre, de roche, de tabac, de sel et de poivre. Une pointe de citron, au milieu des épices qui marquent le palais.
Finale : sur le pneu & le cuir, avec des accents fleuris (lilas ?)
Conclusion : assez monolithique dans l’ensemble, il manque le petit quelque chose pour animer l’ensemble, lequel avait un certain potentiel. J’ai senti que j’aurais pu aimer bien plus (un peu plus d’âge, de patine ? des degrés en plus ?).

86/100

Couleur : Or pâle
Nez : L'alcool semble bien présent. Un peu de fruit de la passion et du chocolat au lait également. Une ambiance végétale de type bruyère englobe le tout. Une vraie cohésion dans ce nez. L'ajout d'eau libère des arômes de fruits blancs toujours dans des notes légèrement fumées.
Bouche : Pas timoré, il tapisse bien le palais. la bruyère est déjà bien plus réduite – le sel ressort un peu -. Le chocolat noir tient bien la barre. Des notes de céréales fumées l'accompagne. L'eau apaise les notes plus sucrées. Quelques notes d'alcool subsistent en bouche, mais cela reste léger.
Finale : Belle finale sur le chocolat noir avec une pointe d'amertume cacaotée. L'arrière-bouche est plus végétale et frugale.

Commentaire : Un whisky puissant mais finalement assez bien fait. Les saveurs se conservent bien tout au long de la dégustation avec une finale assez réussie. La bouche est légèrement en-deçà.

86/100

Nez Très minéral, légèrement iodé et tourbé. Belle harmonie appétissante via une complexité difficile à discriminer. Crêpe au beurre sucrée (la crêpe de Mars au Witch !).
Bouche attaque en phase avec le nez sur la minéralité et la fumée, puis évolution sur des notes sucrées agréables (tarte amandine). Un peu sec malgré tout.
Finale moyennement longue en phase avec la bouche et le nez.
Conclusion Une belle surprise. Equilibré, atypique, surprenant. On prend un vrai plaisir avec ce whisky. Pas hyper complexe mais honnête et sympathique.
86/100

couleur: or pâle
nez: vanille légère, bonbons et chêne frais, aussi des bananes
goût:: velouté, notes sucrées et un peu de beurre cireux, bois frais, légèrement ferme et floral, vanille et (frais) de chêne complètent la finale
85/100

Or pâle.
Nez assez doux. Fumée froide très présente. Légers agrumes. Sec, austère. Légères notes de fruits jaunes.
Bouche assez douce, tourbe végétale. Un peu simple.
Finale assez longue, peu intense sur la fumée.
Un jeune Islay ? Peu d'originalité.
84/100

Nez : Tourbe terreuse, citron. Avec un peu d'eau, gagne en puissance, apparition de poivre et il y a moins de tourbe.
Bouche : Citron, fumée. C'est léger.
Finale : Orange, fumée grasse, piment. Longueur moyenne.
Avec un peu d'eau, gagne en longueur et apparition de notes anisées.
Avec l'aération, gagne aussi en longueur et c'est plus fruité.

Commentaires : C'est bien fait même si ce n'est pas un style que j'affectionne. C'est très peu complexe et mieux avec un peu de d'eau et de temps devant soi.

84/100

Nez: Confiture d'abricots, noix, bière, un peu minéral.
Bouche: Puissante et boisée. Amertume en fin de bouche.
Finale: Chaude et longue avec des relents de minéralité.

82/100

Couleur : Vin blanc
Nez : Assez minéral, très léger. L'alcool n'est pas très présent. Viennent ensuite quelques notes de plantes médicinales, fraîches, très agréable.
Bouche : Chaude, plus complexe que le nez mais dans la même lignée avec en plus quelques notes poivrées (légèrement mentholées) qui s'intensifie avec un peu d'eau.

Finale assez courte, minérale.

82/100

Couleur: or
Nez: propre, herbeux et sur le grain, floral, de la fumée?
Dégustation: forte, épicée, sorte de fruits exotiques, de raisin.
Finition: moyen, poivré avec une plus grande impression d'herbe
82/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]