JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Undisclosed Islay distilleries

English | Français

__Blended-Malts

12 Years Old Islay

Collection
Secret Bottlings Series
Age
12 ans
Taux d'alcool
40 %
Embouteilleur
Master of Malt
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2012-0386/100

Details de la dégustation

Cote maximum 91/100
Cote minimum 77/100
Ecart 14
Moyenne 85,55

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 20
Excellent 1
Très bon 5
Bon 11
Moyen 3
Mauvais 0
12 years old Islay

Couleur : Ambre clair.

Nez : Du fruit cuit, du Sherry, et de la tourbe. Voilà une affaire qui se présente très bien. Côté fruits, beaucoup de choses. Pomme au four avec une grosse dose de sucre roux et un peu de cannelle. Speculoos. Raisins secs gorgés d’armagnac. Ecorces d’orange. La tourbe est terrestre. Feuilles mortes sous la pluie se transformant en terreau. Et en final, une petite note de citron confit. Très Port-Ellen sherry, tout ça.
Bouche : L’attaque est un peu molle (42% ?). Mais après, wow ! Qu’est-ce que c’est bon ! La douceur de la tourbe envahit la bouche. C’est gras et velouté. A la fois tourbé et biscuité (les speculoos reviennent en force !). Et avec ce petit goût de poussière en deuxième partie de bouche que l’on retrouve parfois sur ce type de malt et qui ne me déplait pas.
Finale : Longue, grasse et savoureuse. Une délicate amertume agrumique nous rappelle le citron confit du nez.

Commentaire : Mince. Je m’aperçois que je n’ai rien recraché. Ca doit plutôt être bon signe, non ?

91/100

Nez Superbe nez, très complexe même si ne se livre pas facilement. Ca sent « le vieux whisky ». Du piment (Espelette ?) ou du poivre. Des fruits, de la fumée délicate, de l’iode (maritime mais aussi médicinale), de la sagesse ! Manque un peu de puissance pour être furieusement envoutant. Pointe métallique également à l’aération. Le meilleur nez que j’ai découvert dans le cadre des WDTS.
Bouche très soyeuse, attaque sur la fumée puis rapide évolution sur les fruits pour revenir sur le feu de cheminée ! Notes poissonneuses également.
Finale Un peu trop sur la fumée, mais une certaine persistance
Conclusion Un très beau malt, peut être un peu passé, avec une bouche en retrait au regard du nez, mais très beau. Trop « easy drinkable ».
91/100

Couleur : Ambre pale
Nez: élégant, sur un sherry fruité, orange et chocolat, un léger fumé, bruyère, miel, noix et quelques notes vineuses.
Bouche: Superbe balance entre une tourbe fine et des fruits frais, pamplemousse, citron vert et poire.
Un peu de vanille en fond, ainsi que des épices.
Finale : Longue sur une belle acidité d'agrume relevée par une tourbe élégante.
90/100

Robe : Or jaune.
Nez : 1er nez Sur une tourbe aigre qui évolue vite sur des notes de citron jaune. Une jolie fraîcheur mentholée. Un peu de végétation, sur le genièvre. Un peu aqueux toutefois. Plus discrètement des notes de fruits rouges et quelques touches pâtissières. Un soupçon de croûte de pain grillée. Avec le temps, devient floral de façon capiteuse. Une fois installée, la puissance reste constante, même si très contrôlée. Le nez évolue entre les différents arômes de façon très équilibrée.
En le laissant s’ouvrir plus longtemps, ce nez se découvre des notes animales assez présentes, sur le cuir et la viande séchée.
L’eau a tendance à affaiblir ce nez, lui faisant perdre beaucoup de sa personnalité.
Bouche : grasse et onctueuse, dense et compact, très homogène, ronde et équilibrée, fondue à un tel point qu’il est très difficile d’en discerner les composantes jusqu’à ce qu’on réalise que c’est la parfaite synthèse de toutes les notes perçues au nez.
Tout comme pour le nez, quelques gouttes d’eau suffisent à frôler la surdilution.
Finale : Dans la parfaite lignée de la bouche, elle évolue progressivement sur du boisé légèrement astringent.
L’eau est encore plus néfaste à la finale qu’au nez et à la bouche, le rendant savonneuse.

Commentaires : Le nez est plaisant dés les premières minutes, mais lui laisser du temps lui permet de dévoiler des facettes insoupçonnées. Jolies bouches et finales qui ne gâchent rien. L’eau est déconseillée

89/100

Nez sur les arachides, le beurre de cacahuète et le café sucré. Peut-être même les gâteaux Bastogne. Assez délicat comme whisky. Et pour le coup, assez gourmand. Puis une odeur de quelque chose qui brûle ou encore incandescent. Rageant, je connais cette foutue odeur mais je n'arrive pas à lui coller un nom ! Ha si voilà ! Il me fait penser à l'Ardbeg Alligator. Enfin au nez qu'il dégage de par son type de fût. Sur le bacon trop grillé (à sec).
Bouche piquante. légèrement grasse. Assez chaude. On retrouvera le côté brûlé du nez. Voir aussi un peu de cendre froide ou du thym brûlé. Bonne continuité
Finale très fluide. Longue sur un retour piquant avec une touche d'amertume pour rehausser le tout.
Je retrouve le goût de cannelle des gâteaux du nez. Avec, je pense, un peu de poivre. Et aussi le côté brûlé de tout l'ensemble. Encore pas mal !

Commentaire Bien bon. Bon mais tout de même en retrait sur la note Par rapport à je ne sais quoi finalement. J'ai aimé, mais bon.. Je ne peux pas aller au dessus. Peut-être une trop grande réduction?
87/100

Nez : Tourbé à très tourbé, maritime, avec un peu de goudron. Relativement propre et avec quelques pommes vertes.
Bouche : Sec à très sec, avec un peu de pomme verte, quelques légères notes de fruits vert, légèrement amer-citrique, sur le goudron et la cendre. La finale est de longueur moyenne, tourbée, aromatique, légèrement minérale et sur le coing. Dilué, il devient plus minéral et sur la tourbe aromatique (bruyère).
Impression générale : Un Whisky agréable, relativement complexe, avec des notes maritimes au nez qui disparaissent en bouche où les notes de tourbe aromatique se dégagent.

87/100

Couleur: Vieil or
Nez: Puissant, marqué par une belle tourbe grasse et médicinale (bétadine, éther) mêlée d'agrumes (citron) et d'un trait d'exotisme et de grenadine couchés sur fond de douceur vanillée. Il se fait plus animal avec l'aération, avec du cuir et des arômes fermiers. Une main de fer dans un gant de velours qui n'est pas sans rappeler les excellents Laphroaigs 10yo CS, sous une forme plus légère.
Bouche: L'attaque est douce, sucrée avant que la déferlante tourbée ne survienne. Beaucoup de cendre froide égayée par un joli soupçon d'exotisme et quelques notes acidulée, le tout sans se départir de sa suavité. Elle manque toutefois un peu de corps et de gras pour tutoyer l'excellence.
Finale: De longueur moyenne, tourbée et avec le retour des notes de grenadine du nez.

Conclusion : Un bon whisky tourbé, relativement complexe mais manquant un peu de gras et de puissance. Dommage.

87/100

Couleur: Vieil or
Des odeurs de barbecue froid, de cendre de charbon de bois, de la tourbe forment les premières impressions olfactives. Jolie complexité, joli équilibre des diverses odeurs qui se mélangent, tout en restant assez homogènes. Au bout de quelques instants, quelques notes amères (gentiane) viennent s'ajouter au tableau.
Une très belle présence en tout cas.
La bouche ne dément pas le nez. Ici aussi une belle présence, d'abord sur ces notes de barbecue froid. Un peu d'amertume vient en suite. Une sorte d'amertume dominante, difficile à définir, un peu entêtante, un peu acide. Ici aussi pas de monotonie, Une bouche très agréable.
La finale est moyennement longue, dans le prolongement de la bouche et du nez. Pas de surprise.
87/100

Aspect: jaune or
Nez: intensité moyenne, alcool bien intégré, solvants au début, miel des bois, massepain, fraicheur mentholée, léger côté sale (vieille graisse) et une tourbe discrète
Bouche: intensité faible à moyenne, alcool bien intégré, bouche en ligne avec le nez mais la tourbe / fumée est plus présente sans devenir dominante
Finale: moyenne

Conclusion:Un whisky complexe et harmonieux, dommage qu'il manque un peu en intensité (surtout en bouche), n'empêche que j'aime bien
87/100

Le premier nez part immédiatement sur les prunes, toutes sortes de prunes, de la mirabelle au pruneau en passant par la quetsche ou la reine-claude. Et puis l'abricot arrive avec du riz - je n'ai pas réussi à déterminer si c'était le riz gluant ou le riz-au-lait - et de la poussière de maison. Avec de l'aération, le camphre, la framboise et le rhum font leur apparition. C'est plaisant et intéressant. En bouche, l'attaque est nette et s'ouvre sur des épices et un léger fruité. De la douceur sucrée, poivre et sel, sole meunière, café. La finale, de longueur moyenne, est marquée par des épices (poivre) dominatrices, et du sel.
Le nez et la finale sont plaisant et intéressants, mais je trouve la bouche un peu creuse.

86/100

Nez : Tourbe citronnée/orangée, mandarine, sel et vin blanc sec.
Bouche : Doux, léger citron, légèrement aqueux.
Finale : Citron, fumée sèche, mandarine, anis, menthe, herbes, bonbon au coca. Jolie balance et longue finale.

Commentaires : M'a fait penser aux HP d'une vingtaine d'années vieilli en fût de bourbon sortis récemment.
C'est bon et agréable mais cela manque un peu de complexité et la bouche de puissance.

86/100

Couleur or clair
Nez : le nez s'ouvre sur de la fumée et de la paille humide. Il est frais et présente une certaine dureté. Il s'ouvre ensuite pour proposer une plus grande complexité avec une forte présence de fruits frais (poire).
Bouche : la bouche est fluide avec l'alcool qui est bien présent. Elle est très fruitée (poire encore). La texture évolue ensuite vers un côté plus huileux et sur des notes de chewing-gum malabar.
Finale : La finale est d'intensité moyenne, fruitée mais elle reste fraîche

85/100

Nez : belle tourbe sèche (champignon, cuir, fumée, poivre, herbacé), mêlée au sherry (bois sec, fruits secs, sel). On retrouve une tendance aux agrumes (orange). Belle complémentarité.
Bouche : fumée & bitume, ensemble très écrasant qui peine à se faire oublier. Mieux par la suite : bois salé, fruits confits, fruits sec, plus doux sur la confiserie & la vanille. C’est bien peu, car la finale arrive vite, sur la tourbe.
Finale : rappel de la tourbe (cuir, herbacé & fumé)
Conclusion : déçu par la bouche, c’est fort dommage, car celui-ci s’annonçait bien au nez (tourbe + sherry, une alliance parfois très avantageuse).

84/100

Robe vieil or.
Nez très léger sur des notes de caramel. Pas très expressif. Tourbe. Un peu viandé.
Bouche très légère, un peu aqueuse, dominée par la tourbe. Une tourbe grasse, lourde. Marine. Légères notes de sherry.
Finale peu longue, peu intense. Tourbée, salée. Un peu de bois.
Un whisky très intéressant mais qui semble bien trop dilué.
84/100

Nez: Un peu de tourbe qui se dissipe vite, puis du fruit, de l'orge malté, de la levure et du miel. Nécessite un longue aération pour se révéler.
Bouche: Assez volatile mais agréable. Fruitée, épicée. De la violette en fin de bouche.
Finale; Longue et un brin amère.

Agréable, bien fait mais pas exceptionnel.
M'a rappelé successivement et d'après ses caractéristiques, Cragganmore, Clynelish puis Bowmore.


84/100

couleur: ambre
le nez: caramel, café, bois , miel chaud
Bouche: Très douce et moelleuse, riche d'une saveur boisée délicate et un peu de mocca , la finale est chaude et douce, aussi avec des notes boisées et de la saveur caramel
84/100

Le nez laisse entrevoir une belle influence marine, sur la fumée et le sel, accompagnée de beaucoup d’agrumes (citron, orange) et de sucre. Rapidement, ce côté sucré va prendre le dessus. On a alors énormément d’orange, et quelque chose de chaleureux l’accompagnant. Le tout est relativement convenable, même s’il s’évapore rapidement. Avec l’aération, on aperçoit un peu de gomme et de fruits jaunes.
L’attaque en bouche confirme le nez, elle est fruitée (fraise) et agrumique (orange). C’est relativement doux, avant une apparition discrète de la tourbe et de quelques amandes. Avec l’aération, on a aussi un peu de cendre froide et du pétrole. L’ensemble devient alors aqueux.
La finale, moyenne, est sur les arômes fermiers humides. On a aussi du litchi.

En conclusion, un whisky convenable, qui manque de complexité et de densité pour mériter davantage.
83/100

Couleur : Or
Nez : En premier lieu, il semble gras avec un alcool bien présent. On sent le fruit cuit – pommes - au beurre salé, avec des notes végétales légèrement fumées – tourbe -. Avec l'aération des notes de pâtes à tarte ressortent et le végétal prend des atours potagers – légumes verts -. L'eau ravive un peu plus la pâte a tarte et une pointe d'agrumes.
Bouche : L'amertume épicée est très mesurée sur la noisette et le céréale enveloppés dans une toile végétale – un voile tourbé -. Le sel est très présent, trop même. Une bouche assez simple où l'alcool se manifeste sans vergogne. L'eau n'apporte pas grand chose. L'équilibre est un peu juste.
Finale : Retombe assez vite eu égard à sa puissance en bouche, dans la continuité de cette dernière. L'arrière-bouche retrouve le végétal fumé.

Commentaire : Un whisky végétal, avec un peu de fumée – une tourbe assez discrète –. Le nez est plus complexe que la bouche qui est assez puissante avec une intégration alcoolique moyenne. Elle est néanmoins assez agréable malgré l'iode intrusif. La finale est décevante, les saveurs tombant subitement.

83/100

Couleur: vieil or
Nez: orge malté,  douceur,  fruits verts, miel, un peu de fumée en arrière-plan.
Dégustation: ressemble aux  Aberlour vieux style de 9 ans, gingembre propre, pelure de pomme, un peu de tourbe.
Finition: pas très long
79/100

Couleur : Or
Nez : Léger, l'alcool est bien intégré. Des notes de céréales.
Bouche : Dans la lignée du nez, sur les céréales. L'alcool est plus présent qu'au nez mais s'intègre bien.

Finale moyenne

77/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:41.
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2014)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close