JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Glenlivet

English | Français

Glenlivet

Thirty Six

Collection
W&M Collector's Edition
Age
36 ans
Taux d'alcool
58,3 %
Embouteilleur
Wilson & Morgan
Fût
Sherry butt
Numéro fût
single cask 5748
Dates
Distill: 1975 Embout: 2012
Bouteille
271 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2012-01 87/100

Details de la dégustation

Cote maximum 93/100
Cote minimum 80/100
Ecart 13
Moyenne 86,86

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 22
Excellent 2
Très bon 4
Bon 11
Moyen 5
Mauvais 0
Glenlivet Wilson Morgan

Nez: Un nez gourmand. Présence de fruits secs, de tabac froid, un peu de rancio. L'alcool est assez présent mais se fond bien dans les arômes.
Bouche: Fruits secs, épices. C'est chaud, c'est bien fait. L'alcool est toujours aussi présent mais toujours aussi bien intégré.
Final: Longue, sucrée, chaude. Toujours cet alcool bien présent mais pas du tout dérangeant.

Un whisky assez complexe.
93/100

Couleur: Acajou foncé
Une jolie fraîcheur au nez. D'abord de légers picotements. Voilà un whisky qui a besoin d'un peu de temps pour s'ouvrir. Des épices, du poivre, du sherry. Un nez bien complexe et fort agréable.
Une première impression en bouche des plus agréables. Ensuite, un feu d'artifice de saveurs. Voici un whisky d'une rare complexité. Après une entrée plutôt classique de sherry, de soudaines notes acides apparaissent pour évoluer rapidement vers le moka et redevenir nettement plus sage. Quel whisky étonnant.
Très longue finale. Marquée à la fois par le moka, le sherry et les épices, le poivre. Ce whisky laisse une impressionnante sensation de bonheur derrière lui. Il présente tellement de contrastes offre tellement de variété au palais, qu'il ne fera certainement pas l'unanimité. Mais pour les amateurs de sensations fortes, ce whisky est à graver dans les annales.
92/100

Le nez est marqué par une première phase très sherry, avant un développement minéral et marin d’une grande fraîcheur. Il est très bien construit, même s’il est un peu brutal. On y trouve également de la cire, de la peinture, de l’ananas et du café. L’ensemble, très hétéroclite, est cependant bien intégré. Avec l’aération, l’équilibre entre le sherry et la minéralité se fait encore meilleur. On voit apparaître quelques oléagineux, du maritime et du poivre. Très intéressant.
L’attaque en bouche est marquée par le sherry (caramel, café) avant de virer vers des tons plus minéraux et acidulés. On a de la cire et des fruits jaunes bien murs qui viennent contrebalancer le tout. Comme au nez, ça part un peu dans tous les sens, mais c’est très bien fait, avec une complexité au rendez-vous. Avec l’aération, on trouve un beau développement fermier et du chocolat en attaque.
La finale, longue et rocailleuse, est dominée par le sherry (chocolat fin) et la minéralité. On a aussi un peu de fumée et des agrumes (pamplemousse).

En conclusion, un très beau mariage du sherry et du minéral.
91/100

Couleur : Ambre pâle
Nez : Riche et expressif, à la fois vineux et particulièrement floral, il me fait penser à des fleurs que l'on aurait laisser macérer dans de l'alcool. A défaut de me charmer, ce nez me surprend et m'intrigue. L'aération dévoile des notes gourmandes de tarte aux noix. L'eau renforce le caractère gourmand (noix) et acidulé (mandarine) du sherry, ce qui est confirmé lors de la seconde dégustation, où ce malt s'est révélé moins floral et a révélé de légères notes soufrées.
Bouche : Le caractère floral est ici plus léger, contrairement à l'alcool dont la puissance se fait sentir. La texture, grasse, est très agréable, mais il va me falloir un peu d'eau. L'eau fait ressortir de jolies notes acidulées ainsi que des épices.
Finale : Longue, légèrement acidulée et sucrée, comme un bonbon, mais également poivrée.

Conclusion : Un whisky surprenant, intéressant, mais pas dans mes goûts.
91/100

Nez : un nez superbe et fondu. Pourrait tromper sur ses origines car ça m'a beaucoup fait penser à un Cognac.
Il y a beaucoup de fruits (rouges et secs). Belle influence d'un fût de sherry. Nécessite une longue aération pour se révéler. Café et cacao. J'ai presque eu l'impression de sentir de la tourbe et de la fumée. Peut être un peu de cuir aussi.
Bouche : concentrée toujours sur le sherry et plein d'autres arômes!
Finale : longue sur les fruits compotés (figue, pruneaux).
91/100

Robe ambrée.
Nez assez puissant. On est sur du sherry, bois précieux, quelques fruits secs. Cacao, légères notes d'oranges. L'eau fait ressortir des fruits.
Bouche puissante, dominée par le sherry. Boisée mais sans astringence.
Finale longue, assez intense. Sherry. Un peu cacaoté. Boisé, astringente
89/100

Robe : Ambrée, vieil or.
Nez : 1er nez immédiat et net, sur des notes de fruit acidulé et légèrement aigre, vinaigre de fruit (framboise ?). Pâtissier, génoise. Assez vif mais sans excès, un soupçon d’alcool ? Évolue enfin sur des notes d’alcool de fruit, comme des cerises à l’eau de vie.
Ce que l’eau fait peut-être légèrement perdre en puissance et en vivacité est largement compensé par une expressivité à la fois plus évidente et plus harmonieuse et équilibrée. Plus fondue également.
Bouche : Attaque onctueuse, mais l’alcool se manifeste très vite, sans devenir agressif toutefois. Alcool de fruit (cerise, framboise). Un peu astringente.
L’eau ne change pas fondamentalement la bouche mais l’adoucit, tout en révélant de belles notes fruitées.
Finale : Dans la lignée de la bouche, chaleureuse, mais la puissance baisse assez vite bien que la longueur soit respectable.
L’eau calme sensiblement la finale, mais sans en bouleverser le profil.

Commentaire : Du fruit gourmand, du caractère sans eau, je le préfère avec quelques gouttes, qui le mettent plus en valeur.
89/100

Nez : Orange et zeste d'orange, agrumes, liqueur d'oranges (vous l'aurez compris, c'est l'orange sous toutes ces formes), apparition de fruits exotiques après un moment.
Bouche : Citron, agrumes, noix après aération.
Finale : Citron, citronnelle. Comme pour la bouche, apparition de noix après aération.

Commentaires : Jolie balance entre le coté citronné et une certaine douceur.
89/100

Couleur : Ambré
Nez: Tout d'abord de belles notes vineuses, sur le rancio, le porto, la moisissure de cave et le fino.
Ensuite on a des figues, des dattes, du chocolat, un peu de miel et des épices.
Bouche: Le fût a marqué ce whisky, on a une légère astringence.
Débute sur des saveurs de noix, de chocolat amer, des épices et se termine sur quelques notes fruitées.
Finale assez longue sur un mélange sucré et acidulé.
88/100

Aspect: ambre clair
Nez: intensité moyenne, alcool bien intégré, solvants (vernis à bois) domine au début pour devenir beaucoup moins présent après 20 minutes d'aération, étable à vaches, sec genre sherry amontillado, un peu de douceur de pâte d'amande
Bouche: intensité moyenne à forte, alcool présent mais acceptable, bouche très axée sur les arômes de sherry amontillado et un peu de solvants
Finale: moyenne
Avec eau: au nez plus de pâte d'amande, en bouche alcool mieux maitrisé et plus de complexité (arômes d'étable bien plus présents), j'aime mieux avec quelques gouttes d'eau
Conclusion: Un whisky qui est beaucoup marqué par le fût sans être tué par le fût. Pour moi c'est un signe que ce whisky a été embouteillé à maturité optimale
88/100

couleur: ambre
nez: vanille, caramel et goût légèrement salé au caramel (butterscotch)
goût: saveur de fruits jaunes et sombres ainsi que la vanille et de caramel, la finition est assez puissante avec un goût de chêne légèrement carbonisé et le café, un petit verre complet avec une longue finale, y compris un peu de poivre
87/100

Couleur : Caramel soutenu
Nez : Tiramitsu (chocolat, café et marsala) et de facto un caractère gourmand, crémeux. L'équilibre provient de l'apport alcoolique qui l'empêche d'être écoeurant. Avec l'ouverture le café majoritaire et le cacao s'impose et on y trouve des noyaux de cerise. Un très joli nez qui parvient à être un sherry puissant mais travaillé (a la croisée du sucré et du vinaigré.
Bouche : Puissant, tapissant bien toute la bouche, rentre-dedans. Ultra-gourmand, L'amertume chocolatée (enduite de cannelle) vient stopper l'outrance sucrée du sherry (Fruits rouges). Le café est un peu dans l’étau des saveurs mais on décèle des notes de feutre un peu moins glamour. Il y a également une fraîcheur mentholée qui apparaît juste avant la finale.
Finale : L'amertume des noyaux de cerise, avec toujours beaucoup de sucre. Cela rappelle également les griottes marinées.

Conclusion : Ce gros sherry possède un nez vraiment bien équilibré et charmeur. La bouche est plus unilatérale mais conserve ce joli savoir-faire. Il lui manque par contre un peu de folie et de malléabilité en bouche pour rivaliser avec les cadors du genre. Un whisky cependant très sympathique.
86/100

Robe orangé
Nez : pomme blette, coing, schnapps, pruneaux confit, zan, menthe, groseille,
Bouche : pomme blette, puissant, groseille, chocolat noir, boisé très présent (trop ?) beurre cuit et caramel fondu
Finale : longue mais diffuse, équilibré,
86/100

Nez : vif, légèrement piquant, typé sherry (fruit sec, vinaigre balsamique …) mais avec une structure maltée (un whisky relativement jeune ?). Peu évolutif même si s’arrondit légèrement. Notes de vernis qui pourraient faire penser à un japonais !
Bouche : attaque vive et sucrée. Probablement un brut de fut, en tout cas, alcool présent. Développement en phase avec le nez (fruits sec), en mieux (pas l’acidité du vinaigre). Assez bon in fine même si difficile à cerner.
Finale sur une amertume de qualité (herbacée).
Conclusion Rien d’exceptionnel à mon sens, mais un bon whisky probablement sherry, avec un caractère intéressant. Vaut le détour.
86/100

Le nez est au premier abord boisé avec des notes d'ananas, d'abricot séché et de menthe. Il développe un beau fruité. Avec l'aération, un côté crémeux arrive au premier plan, avec du pruneau et ti'punch (rhum, citron, sucre de canne) de bonne facture. Assez complexe et plaisant. Il devient plus délicat, plus aérien avec le temps. En bouche l'attaque est nette et boisée avec framboise et réglisse. Une légère âpreté est contrebalancée par la crème. Puis on change de registre : caramel, épices et iode, sel de mer. La finale débute sur ces notes marines mâtinées d'amertume (réglisse encore, qui, en outre, exprime sa facette sucrée) et d'anis. La finale est de longueur moyenne.
Je n'ai pas trop accroché à ce whisky mais je le trouve intéressant par l'association sucré-salé.
84/100

Nez : retrouve d’étranges sensations de cire à chaussure, de cuir, de solvants et de colle. S’ouvre ensuite sur la pomme cuite, la citronnelle, le chêne, la noix et l’amande pilée. Légèrement fleuri (lilas ?). L’aération révèle pas mal de caramel.
Bouche : puissante. Cognac, citronnelle & poire. Epices chaudes (curry). Un côté chimique (plastique) très transitoire, puis une gangue boisée & chaude pour finir sur de la noisette grillée et une touche de fumée.
Finale : bois amer, cendre et quelques notes sucrées de bonbon et de caramel
Conclusion : Pas mal. Manque de complexité. Nez moyen avec son côté usine à chaussure, ce qui abaisse sa note.
84/100

Couleur : Vieil or-ambre
Nez : Doux, floral, rond, sur le pain d’épice, la mandarine et l’orange.
Bouche : Doux, juteux, boisé, floral, intense, relativement épicé, sur le pain d’épice et les épices de vin chaud, la mandarine, l’orange et diverses notes florales. La finale est de longueur moyenne, légèrement florale, la cannelle, l’orange et la noix de muscade.
Impression : un bon whisky intense.
84/100

Couleur : Cuivre rouge – Légèrement trouble
Nez : Tarde à se livrer. Un peu brûlant. Les 60% ne doivent pas être loin (57% ?). Au bout d’un moment se développe tout en se débarrassant de toute graisse superflue, devenant du même coup un peu archétypal. Reste beaucoup de fruits secs (amandes rôties à gogo), des pralines, et de la confiture de fraise qui attache au fond de la marmite.
Bouche : Chaude, veloutée, enveloppante. L’alcool est bien là, mais n’agresse pas le palais. C’est bon, mais un peu monolithique, tout de même, et un peu asséchant en fin de bouche. Le fût (de Sherry, sans doute) a beaucoup donné et le temps n’a pas suffi à arrondir les angles. Je ne serais pas étonné que celui-ci n’ait pas tout à fait terminé son adolescence.
Finale : Longue, marquée par l’apparition prononcée de la réglisse ZAN.
Commentaire : Si vous êtes à la recherche d’un sherry un peu bourrin qui vous emballe le palais, cette bouteille fera l’affaire. A condition qu’elle joue sur la bonne gamme de prix. Après, on peut préférer des malts plus raffinés...
84/100

Couleur: ambre
Nez: grand, sherry, boisé, un peu de soufre
Bouche: forte (définitivement cask strength), un immense développement de saveurs, notes de raisin, très épicé, gingembre
Finale: très longue, avec beaucoup de sherry, devenant douceâtre et parfumée

Un joli sherry monster poids lourd . Bien qu'un peu trop épicé pour moi
83/100

Couleur ambre avec des reflets verts (comme un Rivesaltes ambré)
Le nez est marqué par des fruits blancs et de la pomme fraîche. Avec l'aération les notes de pomme se transforment et passent sur la compote.
L'impression générale est sur une certaine douceur mais je note la désagréable impression d'amertume (le nem grillé)
La bouche est piquante. L'alcool est très présent en ouverture puis s'estompe et laisse la place aux arômes. Retour de la compote et la pomme au four. La caramélisation arrive ensuite.
Le tout manque un peu de caractère et de densité. Il y a un petit côté aqueux.
La finale est marquée par de l'amertume telle qu'on l'a dans un caramel trop cuit.

Au total il y a quelque chose de gênant dans ce whisky. D'une part le côté séduisant du sherry, de l'autre un vrai manque de matière en bouche.
83/100

Couleur : Ambré
Nez : Assez curieux et plutôt complexe, avec des champignons, du thé fumé, des herbes, du menthol, de la noisette.
Bouche : Puissante et structurée, mais moins complexe que le nez. D'abord de la pomme granny, puis du noyau de cerise et enfin une avalanche d'épices (poivre, clou de girofle).
Finale : Assez longue et très poivrée.
Impression générale : Un whisky curieux et difficile à appréhender qui m'interpelle mais que je n'apprécie guère. Me fait penser à un malt tel que Glenrothes
83/100

Couleur ambre
Nez parfumé avec une présence d'alcool un peu trop présente :(. Sherry il l'est mais c'est un sherry franc, rude.
Il va falloir du temps pour qu'il s'exprime.. Malheureusement, l'alcool prend le dessus sur tout. Il ne parvient pas à s'assagir, c'est bien dommage.
Bouche piquante, sèche et nerveuse en attaque. Boisée. Astringente et vraiment puissante. Trop même.
Un bon goût de café froid et quelque chose d'amère qui me fait penser a ce goût particulier après avoir croqué, par inadvertance, un pépin de fruit.
Finale très présente, épicée et chaude.
Un arrière goût de café très serré sans sucre bien amené. Cela lui confère une amertume qui lui donnera une longueur non négligeable.
Peut-être quelques arachides...


Commentaire Bien trop puissant. L'alcool masque tout. Au moins, je suis sûr qu'il les 40% requis ! C'est dommage.

80/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:39.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close