[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Bunnahabhain

English | Français

Bunnahabhain

20 years old

Collection
Single Cask Series
Age
20 ans
Taux d'alcool
54,1 %
Embouteilleur
Master of Malt
Fût
Sherry butt
Dates
Distill: 12-1990 Embout: 7-11-2011
Bouteille
90 de 626 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2012-01 86/100

Details de la dégustation

Cote maximum 91/100
Cote minimum 74/100
Ecart 17
Moyenne 86,23

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 22
Excellent 1
Très bon 9
Bon 7
Moyen 4
Mauvais 1
Bunnahabhain Master of Malt 20

Couleur : Ambré
Nez : Démarre un sherry sec évoquant un Fino ou un Amontillado, accompagné de notes organiques de champignons noirs, de caoutchouc brûlé et de poudre noire se développant sur une trame plus gourmande de caramel, noix fraîches et abricots secs. Nez très sympathique bien que légèrement marqué par l'alcool avant aération.
Bouche : L'attaque est franche et puissante, sur des arômes franchement organiques et soufrés mais sans que cela ne soit désagréable. Champignons noirs, caoutchouc, cacao amer, mais également notes acidulées de mandarine se partagent ici la vedette, avant que l'amertume des cerneaux de noix ne prenne le relais puis que qu'une subtile note exotique ne vous emmène vers la finale.
Finale : Plutôt longue, elle laisse sur le palais le souvenir du soufre mêlé à l'exotisme de la papaye trop mûre et à l'amertume du cacao.

Conclusion : Un excellent sherry cask qui lorgne plus du côté des arômes organiques et soufrés que vers la gourmandise. Ne plaira pas à tout le monde, mais tout à fait à mon goût.
91/100

Couleur: Brun
Un nez respirant à fond l'équilibre. Tout en finesse, ce nez aux allures indiscutables de sherry est agréablement complexe. Des odeurs de chocolat au lait, de sherry, de moka avec une impression de fraîcheur bien agréable en arrière-fond.
Le sherry domine nettement en bouche également. ici aussi un bel équilibre et la fraîcheur du nez fait place à de très discrètes notes de tanins. La bouche aussi est assez complexe, chaude et laisse une excellente impression. Ici aussi quelques notes de chocolat.
La finale est exceptionnellement longue. Toute la chaleur du sherry, ces agréables notes de chocolat et de moka persistent de longues minutes.
91/100

Couleur : Acajou clair
Nez : Crème brûlée, caramel, fruits secs avec quelques notes fumées... On est sur un sherry. L'alcool est très discret, bien intégré. Aucune perte à l'aération.
Bouche : Du bon sherry bien fruité, un peu boisé, très sympa. On retrouve ces notes fumées assez agréable. L'alcool est toujours aussi discret.
Finale: Longue, fruitée, gourmande. L'alcool est un peu plus présent ce qui renforce encore la finale... Vraiment agréable.

Un whisky bien agréable à déguster (par exemple en fin de repas, avec un dessert au chocolat).
91/100

Couleur : très ambrée, qui promet un sherry de caractère ! (on l’espère en tout cas)
Nez : assez puissant, début bref sur le pétard et le soufre. Puis viennent des épices fines et des senteurs rappelant l’assaisonnement asiatique (soja, coriandre en feuille), et cannelle, herbes fines et poivre blanc. Raisins secs et fond caramélisé & beurré. Notes torréfiées de fruit malté et de pain grillé. Un ensemble qui évoque clairement l’oloroso dulce, un nez très élégant, exaltant, avec une certaine ‘pâtine’.
Bouche : après un éphémère passage par le soufre, beaucoup de bois qui installe le sherry avec les raisins secs, le caramel, le sel, des notes sucrées de confiserie, du miel et des fleurs. Par vagues successives, les épices viennent marquer le palais. Vers la fin, fond pâtissier avec le miel & l’amande. Une bouche très fondue et assez jouissive.
Finale : sur le bois sec avec une tendance au soufre, les fleurs et une pointe de réglisse.
Conclusion : Un sherry très gourmand, surement > 50%, avec beaucoup de caractère et assez complexe. Seul défaut : un peu sec et soufré par moment. Néanmoins, j’ai beaucoup aimé !
90/100

Couleur sirop d'érable

Nez très puissant en premier abord. Fruité. Sherry (j'espère que cette fois je ne vais pas être leurré !).
Oui, sherry sans nul doute. Mais il est malheureusement masqué par une présence trop forte d'alcool ! Espérons qu'il se calme avec les aérations.. Et heureusement, il s'assagit pas mal. Car derrière l'alcool, arrive une odeur de Malabar tout juste mis en bouche ( ceux à la fraise. Bien entendu).
C'est assez sucré pour le coup et bien plaisant.
Plaisant, mais assez volatile. Au second nez, je le trouve un peu trop lourd. Caramel et café sont un poil trop présents. Mais au fur et à mesure de la dégustation, je ressens comme un parfum de tomates séchées en boîte (qui baignent dans l'huile d'olive) avec un léger trait de curry en poudre. Puis même une odeur de tomates trop vertes (avec les feuilles). En gros je suis sur le registre de la tomate :)J'aime bien, car il reste atypique. Pendant que j'y suis, autant en rajouter une couche: cette odeur de tomate me fait aussi penser aux gâteaux apéro du nom de Pixi ( petite boules soufflées goût tomates) qui partent souvent après les Curly goût cacahuète !

La bouche est puissante, légèrement sèche. Mais moins que le nez. Boisée et dans la continuité sherry. Mais moins exubérante en terme d'arômes. Une pointe d'amertume en fin de parcours avec un goût de grains de café croqués en bouche ainsi qu'une petite touche de miel.

Finale très portée sur le miel. Voir même les bonbons au miel (ceux en forme d'abeille). Mais là ça ne dure pas.. Dommage qu'elle ne soit pas plus longue sur cette saveur ! Elle reste néanmoins très bonne et assez fraîche vers sa fin. Pour renvoyer une bonne dose piquante et chaude en bouche. Sympa. Et finalement elle revient sur le caractère de miel de son tout début. Franchement pas mal.


Commentaire : Très bon whisky. Nez très riche. Même si un peu imprécis de temps à autres avec une présence d'alcool assez dérangeante au tout début. Mais par la suite, ce whisky à bien dévoilé sa large palette d'arômes, pour moi, très sympa.
De même pour la finale. Moins riche mais très plaisante. Un bon moment passé.

Je reste juste un peu moins enthousiaste par la bouche qui sera un cran en-dessous de par ses arômes.
Ce qui lui vaut une légère perte de points.
90/100

Couleur: ambre foncé
Nez: grand, le sherry, le café de chicorée, figues fraîches, des notes florales et une teneur en soufre
Dégustation: doux, gâteau aux fruits, des tanins secs, complexe et intense
Finale: Longue, notes de sherry

Un réel monstre de sherry. Aberlour a'bunadh ou un Glendronach (single cask)?
90/100

Nez : Noix et surtout cerneaux de noix, fruits rouges et exotiques, pruneaux, allumettes(léger au début, plus après aération. Un gros plus pour moi)
Bouche : Chicorée, citron, noix, pamplemousse
Finale : Chicorée, moka, touche citronnée. Longue

Commentaires : Sherry puissant à l'alcool bien intégré (moins après aération). La balance du sherry est magnifique.
90/100

robe orangé
Nez : dense, foin, acajou, huile de moteur, noisette et noix verte, beaux développements, crème beurre, magnifique, bois fraichement coupé, résine de pin, toasté, chocolat magnifique.
Bouche : tabac à pipe, boisé délicat, c'est rond un peu en retrait par rapport au nez
Finale : dense sur le bois le chocolat et le piment

Peut être un Glendronach Strathisla ou Glenfarclas, nez superbe mais bouche et finale en retrait, typique de ces whisky.
90 pour le nez

90/100

Couleur : Doré à reflets bronze.
Nez : Opulent, beaucoup de profondeur. Je ressens dans mon verre du miel de pin, de la résine, de la pomme cuite avec de la cannelle et aussi du camphre.
Bouche : Grasse elle offre un bel équilibre. Dans le prolongement du nez auquel s'ajoute un coté animal, du cuir.
Finale : Longue et persistante.
Impression générale : Un malt pas très conventionnel mais qui m'a procuré beaucoup de plaisir. Il doit bien afficher une vingtaine d'années. Je pencherai pour un "Highlander" vieilli dans un sherry cask.
90/100

Robe ambrée.
Nez assez réservé, doux, sur un sherry (pas trop sec). Le bois est présent et apporte de la complexité. Quelque chose d'organique, humus ? Quelques fruits rouges. Gourmand.
Bouche puissante, riche. Bois. Quelques fruits. Bel équilibre.
Finale longue, assez intense. Boisée, légère astringence mais qui gène peu.
89/100

Robe : Ambrée, vieil or.
Nez : 1er nez très caramel et caoutchouc. Le cuir, le tabac, voire quelques touches de torréfaction. Au bout de quelques temps, il revient sur ces notes initiales de caramel caoutchouteux salé. Petit à petit, le caramel évolue vers du chocolat mais toujours avec une composante caoutchouteuse.
L’ajout d’eau apporte à la fois plus de fondu, d’équilibre e t d’harmonie mais en même temps permet à ce nez de s’ouvrir un peu plus.
Bouche : Attaque douce mais très vite picotante, alcooleuse. Beaucoup plus sur le fruit que le nez, et moins sur le caramel.
L’eau n’a qu’une influence légère sur la bouche. Un peu plus easy drinkable, mais toujours un certain caractère.
Finale : Dans le prolongement de la bouche, chaleureuse, très longue et puissante, devient acide.
Tout comme la bouche, l’eau influe peu sur la finale. Plus de rondeur et de progressivité.

Commentaire : Un whisky presque de caractère, avec une certaine puissance. Fort agréable et presque gourmand. Peut-être un tout petit peu agressif sans eau, celle-ci lui est plutôt profitable en le calmant juste ce qu’il faut pour rendre plus perceptible ces belles notes.
88/100

Le nez est clairement marqué par le sherry gourmand. Dans un premier temps assez discret et sec, sur le bois, les amandes et les noisettes, il montre également quelques fleurs capiteuses. Petit à petit, le chocolat noir fait son apparition, accompagné d’une certaine douceur pâtissière. Il faut attendre une longue période d’aération pour que ce nez montre son plein potentiel. Il est alors bien plus ample, avec du chocolat, du vieux cuir et de la cendre.
L’attaque en bouche est sur le chocolat, le café et la torréfaction. De puissance moyenne, cette bouche est marquée par un arôme piquant, presque effervescent au milieu de ces saveurs très sherry. Une fois encore, une aération prolongée permet un développement très intéressant, avec du chocolat au lait, de la cendre, de la noisette, du sel et un peu de poivre.
La finale, moyenne, est sur le sherry oloroso et les fleurs capiteuses. Un peu de menthe ? Avec l’aération, elle se fait plus douce, chocolatée et épicée.
En conclusion, un whisky typé sherry très banal, mais qui est presque transformé par l’aération, où l’on a alors à faire à un bon dram.
87/100

Nez : ça sent fort le sherry! Cuir, bois, soufre. Noix, raisins, prune, figue, fruits rouges, un peu de café. Une dilution fait ressortir le bois et les fruits rouges.
Bouche : puissante et concentrée. Bois, fruits rouges et chocolat. La dilution développe les fruits rouges.
Finale : longue dans la continuité.

Commentaire : un jeune Speysider sherry brut de fût très agréable et avec un alcool bien maîtrisé. Des défaut? Peut être un poil trop de bois et pas forcément très complexe.
87/100

couleur: ambre
nez: odeur d'amandes et de noix, raisins secs et caramel
la bouche: chaude, goût puissant de raisins secs, chocolat et café, du caramel arrive un peu plus tard, mais vient avec puissance,
la finale est légèrement seche et très longue avec des notes de caramel, café et fruits noirs des bois.
87/100

Couleur : Caramel foncé
Nez : Le cuir, le caoutchouteux des Glendronach, une bonne présence de moka, chocolat noir et un peu de châtaigne. L'aération laisse de la place aux fruits secs (noisettes, cajou) au cappuccino mais toujours dans l'aspect cirage. Puissant et évocateur avec des nuances vinaigrées du plus bel effet (tirant un peu sur le cassis). Pas d'une complexité folle mais c'est bougrement efficace.
Bouche : Epais, compact. La puissance du sherry se fait bien sentir mais se libère se peu à peu. Les fruits secs (noisettes, noix) donnent une légère amertume mais sont associés au chocolat et au café sucrés, nimbés dans l'aspect "chimique" du nez. Dense, bien équilibrée.
Finale : Courte. Il a tendance à redescendre très vite. Caoutchouc et expresso. Des notes salées viennent en arrière-bouche.

Conclusion : La finale qui redescend brutalement enlève du plaisir à ce dram qui reprend allègrement des notes artificielles (cirage, caoutchouc). Le nez est très plaisant, la bouche est dense mais manque un peu de finesse et de longueur. Un big sherry toutefois très agréable.
86/100

Le nez est fortement marqué par le sherry. Et voici un whisky qui annonce clairement qu'il lui faudra du temps pour s'exprimer ! Un peu d'aération et voici le pruneau, le citron confit, le chocolat le poivre gris et une tourbe fine qui arrivent pêle-mêle. Finalement moins riche qu'espéré, ce n'en est pas moins fort plaisant. Des traces de camphre et de lait caillé amorcent une autre étape : l'équilibre avec de l'orange confite du plâtre, un pruneau qui se renforce, de l'eucalyptus des tannins, de la confiture de pêche, de la mangue... En bouche l'attaque est boisée, encore sur le sherry et les fruits jaunes mais s'expriment difficilement sur l'âpreté tannique. Du pain d'épices. La finale, d'une belle longueur, est à base de chocolat net qui laisse deviner le caramel, le camphre, et une légère amertume.
En résumé, le nez est très séducteur mais la bouche et la finale sont à la peine. Quoi qu'il en soit le sherry arrondit les angles et laisse plutôt une bonne impression d'ensemble.
85/100

couleur or avec reflets cuivrés
Le nez est d'une grande finesse avec un pointe d'iode qui apporte de la tension. Les arômes sont sur les agrumes comme le pamplemousse ce qui donne de la fraîcheur.
La bouche est huileuse mais légère. L'alcool s'intègre vite. Les arômes sont floraux avec un côté herbacé (artichaut).
La finale se développe sur des notes de fruits secs avec des noisettes grillées.

Je ne suis pas séduit, mais je ressens un whisky de bonne qualité.
84/100

Couleur : Mordoré.

Nez : Pas mal de caramel mou. Et ceux qui passent souvent par ici doivent savoir que je n’aime pas ça, dans mon whisky, le caramel mou. Bon, soyons honnêtes, on a vu pire dans le genre. Les fruits secs entrent dans la danse. Pralines sur la plage. Raisins secs. L’artillerie standard d’un bon gros Sherry qui ne fait pas dans la dentelle. Un sherry qui se fait très viandé et très concentré maintenant. Vegemite. Viandox. Sauce servie avec le canard de Pékin (à base de sauce hoisin, de sauce de soja noire, et de sucre). Queue de bœuf en daube. C’est dense, mais équilibré par un petit acidulé sympa qui me rappelle ces grosses pommes rouges un peu molles qui ne portent pas très bien leur nom (Red delicious).

Bouche : Les pralines sont toujours là, les fruits secs aussi (« Figolu »). Pas mal de raisins secs et les épices classiques du genre (cannelle, surtout). Thé anglais avec le toast brûlé accompagné de l’amertume de la marmelade d’orange. Pas mal de bois brûlé. Je ne serais pas étonné que le fût ait été violemment bousiné. Et l'alcool me direz-vous ? Eh bien à aucun moment il ne vient nous perturber. Tour de force pour un malt qui doit atteindre 55% !

Finale : Longue, portée par le bois brûlé et une petite pointe anisée et salée. Très « Japonais » dans le style (mis à part le caramel mou du début !)

Commentaire : Un bon gros Sherry bien archétypal mais pas si caricatural que ça en fin de compte qui me rappelle certains anciens embouteillages de Bruichladdich ou d’autres, plus récents, de Bunnahabhain. Un peu massif à mon goût, mais devrait satisfaire les amateurs du genre.
83/100

Aspect: ambre moyen
Nez: intensité moyenne à forte, alcool assez bien intégré (se manifeste surtout par une fraîcheur genre "Tiger Balm"), tourbe, fumée, sherry sur les arômes de prunes, de raisins secs, de cave à vin, de vinaigre balsamique et une touche sale de soufre et de caramel brûlé, j'aime bien ce défaut quand, comme ici, il ne domine pas le nez mais augmente son équilibre et sa complexité
Bouche: intensité moyenne à forte, alcool présent mais acceptable, bouche dominée par de l'amertume sur le caramel brûlé et le soufre, complètement déséquilibrée
Finale: moyenne à longue
Avec eau: Nez également déséquilibré par un excès de "sale", bouche encore plus désagréable
Conclusion: Un whisky extrême qui trouvera certainement ses amateurs. Pour moi le nez est superbe sans eau et vaut bien 90 points, en bouche c'est un autre univers
80/100

Nez Pas ma préférence car sur le côté brûlé du sherry. Semble déjà sec rien qu’au nez ! Évolue sur une verdeur faisant penser à la mélasse. S’arrondit à l’aération et perd un peu des notes déplaisantes pour moi.
Bouche : entrée en matière presque sur le soufre, évolue doucement vers l’amertume de la mélasse, comme le nez le faisait pressentir. Pas du tout mon style de whisky. Banane trop mure.
Finale sur l’amertume de la bouche ….
Conclusion Vraiment pas mon genre de whisky (trop déséquilibré sur l’amertume) même si certains pourront peut être aimer ….
78/100

Couleur: Ambre foncé
Nez: Une bonne dose de caramel puis des épices, des notes de distillation légèrement soufrées et des odeurs de cake brûlé.
Bouche: Un fût un peu trop actif ou une maturation un peu trop longue.
Attaque en bouche assez astringente, sur le caoutchouc puis on a un peu de miel, du chocolat et un peu de réglisse.
Finale moyenne sur des notes vineuses.
76/100

Couleur : Ambre
Nez : Sulfureux, végétal, légèrement viandé et sur l’extrait de levure. Un sherry monster.
Bouche : Riche, juteux, très fruité, sur la mandarine, la mûre, l’orange, la mélasse, les dates, un peu de souffre et d’extrait de levure. La finale est longue, collante, sirupeuse, sur le souffre, l’extrait de levure, de sirop de mais, la mandarine, la mûre et la confiture d’orange amère.
Impression générale : Un sherry monster, avec les notes de levure, maggi et de souffre trop rélévées pour moi. A réserver pour les amateurs de sherry extrêmes.
74/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]