[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Dailuaine

English | Français

Dailuaine

27 years old, 1983

Age
27 ans
Taux d'alcool
53,6 %
Embouteilleur
Master of Malt
Fût
Refill sherry hogshead
Dates
Distill: 2-11-1983 Embout: 14-7-2011
Bouteille
231 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2011-05 85/100

Details de la dégustation

Cote maximum 91/100
Cote minimum 80/100
Ecart 11
Moyenne 85,26

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 19
Excellent 1
Très bon 5
Bon 6
Moyen 6
Mauvais 0
Dailuaine MoM 27

Le nez fait penser à une corbeille de fruits jaunes. Aussi puissant que concentré, il laisse entrevoir des pêches, des nectarines, du sorbet, du sirop… Cette dominante fruitée est extrêmement bien fondue et complexe, même s’il faut patienter un bon moment pour en tirer le plein potentiel. Quelques autres arômes tentent tant bien que mal de se faire une place : on y trouve de la levure, du miel, de la vanille, et une petite pointe végétale (sous-bois). L’aération permet à des épices (paprika, poivre, léger sel) de se révéler ainsi que, pour finir, des saveurs pâtissières (gâteau au moka), les seules à faire véritablement contrepoids à ce très bel ensemble fruitier.

La bouche confirme le nez : c’est extrêmement fruité (poires, nectarines, abricots), après une attaque très chaleureuse sur la noisette et le chocolat, qui se bonifie après aération, où elle virera vers le pâtissier. Suite à cette cascade fruitée excellemment charpentée et intégrée, on a quelques agrumes et juste un peu de fumée en fin de bouche. L’ensemble demeure clairement fruité, aussi linéaire que bien fait.

La finale, longue, reste dans le même registre. On a une belle dominante de fruits jaunes, accompagnée d’un peu de peaux de fruits donnant un aspect râpeux à la chose, ainsi que des épices et de la minéralité pour finir.

En conclusion, un très bon whisky orienté fruité, à qui il faut un peu de temps pour parfaitement s’exprimer.
91/100

Couleur: or

Nez frais. De la poire en guise de fruit qui me fait penser à un Pim's à la poire. Enfin, l'intérieur :). C'est bien gourmand. Un peu de café et de miel aussi, mais léger.
L'odeur du gâteau précédemment cité revient en force suite aux aérations.
Plus loin, je ressens de la poussière de grain de café moulu ainsi qu'une bonne dose de poivre noir. Oui clairement du poivre noir bien plus présent. Le fruit, lui, n'est que vaguement perceptible. Mais quand même là.
C'est bien fait. Avec un peu d'eau on obtient une odeur de noix de coco râpée en sachet et peu de citron et bonbons à l'orange. Comme les petits, en emballage brillant, qui sont souvent donnés dans certains restaurants au moment de l'addition
Ou même à l'odeur que dégage le médicament Exomuc une fois dilué dans un verre d'eau... J'arrête là les comparaisons :)


Bouche piquante en attaque et assez fraîche. Elle devient plus chaude par la suite et toujours aussi piquante, voire même un peu plus.
Un arrière goût assez vert avec une légère amertume. C'est difficile pour moi de tout décrire. En tous cas, on conserve le poivre du nez. Sa texture est un peu rugueuse sur l'intérieur des joues.
Et puis toujours quelques arômes que je n'arrive pas à nommer...


Finale longue et aussi fruité que le nez qui fait un bon rappel de ce dernier. Avec une pointe de miel, tout comme au nez, mais plus prononcé et beaucoup persistante.
Avec aussi la continuité du poivre qui donne un bon retour piquant en bouche.
Elle est bien sympa cette finale mais se casse la figure bien trop brusquement.


Commentaire : Whisky bien charpenté et bien construit. J'aime bien la continuité des arômes. Les retrouver un peu partout et pas forcément dans le même ordre ni avec la même intensité, c'est très sympa :)
Et puis il reste assez riche et bien équilibré. Très bon moment de dégustation.
90/100

Couleur : Or.
Nez : Doux, léger, frais, rond, floral et parfumé. Sent bon le Speyside.
Bouche : Boisé, juteux, riche, légèrement fumé, sur des notes de fruits sucrés, un peu de pêche, goyave et papaye. La structure en bouche est très plaisante, corpulente et intense. La finale est longue, riche, intense, fruitée, relativement corpulente et liquoreuse, avec une légère astringence.
Impression générale : Un whisky riche, corpulent, avec une belle structure et équilibre. Un très bon whisky à partager avec vos amis.
88/100

Couleur: vieil or.
Nez: Lourd sur le nez, picotements de l'alcool, après un moment évolue vers le bois frais et le feu de bois avec des touches fruitées comme la banane et les nectarines.
Goût: goût lourds sur des tons de vanille avec une touche fruitée, cela me surprendrait qu'il ne s'agisse pas d'un cask strength.
Finale: ferme, très poivrée avec des arômes comme la vanille et de caramel. Très longue finale avec de la douceur qui apparaît à la fin.
88/100

Nez : fruité, sirop de pêche, noix, amande, un brin alcooleux, cire d'abeille. Fin.
Vanille et quelques épices. Quelques gouttes d'eau lui permettent de mieux s'exprimer.

Bouche : concentrée, fruitée, puissante

Finale : très longue et dans la continuité
87/100

Aspect: Jaune or
Nez: Intensité moyenne, alcool assez bien intégré, crémeux, chocolat blanc, céréales, fruits du verger, légèrement mentholé, relents d'arômes de torréfaction
Bouche: Intensité moyenne, alcool bien intégré, attaque fruitée, puis poivre doux et fraicheur (mélange citron / menthe)
Finale: Moyenne
Avec eau: Nez pratiquement similaire, en bouche plus de poivre qui dérange l'équilibre du whisky. La finale devient plus longue.
Conclusion: Un beau whisky fruité agrémenté par d'autres arômes, nez, bouche et finale me plaisent bien
87/100

Nez : très céréalier, malté. Amandes pilées & crème pâtissière. Pomme cuite, cannelle. Forêt noire : cerise, kirsh, crème. En dehors de ce registre, est aussi un peu médicinal, avec réglisse et thé noir. Un côté minéral se dégage également (cuivre, cendre).
Bouche : assez puissante, mais bien fondue. Les épices ressortent, avec la cerise & des fruits cuits. Légère amertume sur le thé noir. Un voile de fumée et d'encens vers la fin.
Finale : se développe des notes de bois sec avec des accents torréfiés (sherry ?).
Conclusion : Un ensemble plaisant.
86/100

N : pomme blette légumes c'est bon kirsh
B : pomme blette kirsh
F : long pas très précis
86/100

Couleur : Or pale
Nez: fruité, sur le citron, les agrumes et les oranges amères.
Arrivent ensuite la pâte d'amande et les épices.
Assez basique mais agréable.
Au 2ème nez quelques notes cireuses apparaissent.
Bouche: Les agrumes sont bien présents en bouche, mêlés à des fruits très mûrs voire compotés.
Une bonne dose d'épice, cannelle et gingembre ainsi qu'un peu de noix.
Finale: Assez longue sur les bonbons acidulés.
85/100

Robe : Jaune paille, vin blanc.
Nez : 1er nez sur une explosion de coulis de fruits rouges, de sorbet au cassis ou à la framboise. Puis très vite, cette vague s’atténue pour laisser place à des notes pâtissières, l’ensemble évoque une charlotte aux fraises. Cette vague devient progressivement acidulée jusqu’à évoquer certains bonbons chimiques.
Bouche : Attaque grasse, impressions assez désordonnées, de l’âcreté et de l’amertume viennent gâcher l’ensemble.
Finale : Dans le prolongement de la bouche.

Commentaire : Ce ma lt me fait beaucoup penser aux Linkwood : un très joli nez, mais une bouche un déséquilibrée sur un boisé amer. C’est un peu dommage. L’ajout d’eau affaiblit le nez, et bien évidemment, accroît l’amertume en bouche au point d’accroître son déséquilibre.
85/100

Nez : Fruits blancs, céréales, bière, citron vert, menthe. Floral, cireux et puissant.

Bouche : Fruité, cireux, citronné, épices. Plus floral et drinkable avec un peu d'eau.

Finale : Cireux, fruité, bières, floral, pain d'épices. Longue mais un peu faible. Après aération, apparition d'une petite note d'aspirine.

Commentaires : Nez très agréable mais un peu décousu au début (unbalanced). La balance s'équilibre après une minute ou 2 et il devient alors assertif (miel de citronnier). La bouche est puissante sur la citronnade au miel. Finale longue mais qui retombe un peu trop vite sans ajout d'eau (qui fait aussi ressortir l'aspirine et les épices).
89/100

Le premier nez est vineux et dense. Plaisant ? Pas vraiment mais voyons la suite. Le nez évolue sur le cassis, la moisissure ou, plutôt, l'humus, la confiture de melon d'Espagne. Puis il revient sur le vin avec de la térébenthine sur un fond délicatement vanillé. En bouche l'attaque est franche, presque âpre, très sèche. Les tannins côtoient le poivre noir et le minéral. S'y mêlent des fruits noirs, du zan (réglisse synthétique), de la pâte de gingembre. La finale est d'abord sur le minéral, les matières plastiques, du sable, du sel et de rares herbes aromatiques. En toute fin une intéressante pointe de mûre mûre.
84/100

Couleur: Or
Le premier nez est un peu agressif, quelques picotements qui s'estompent heureusement assez vite, faisant en même temps disparaître les quelque discrètes notes médicinales. Ensuite apparaissent de belles notes de miel et de cire, des fruits également.
La bouche est d'abord assez massive, marquée par l'alcool et ici aussi, tout comme pour le nez, ces notes relativement désagréables disparaissent rapidement pour faire place à un beau mélange de fruits, de miel et de cire et d'épices. Une fois la première impression passée, ce whisky devient de plus en plus agréable, avec cependant quelques limitations du plaisir. On sent que les fruits cherchent à 'exprimer, mais ils sont contrés par une espèce d'impression métallique qui met fin à l'escalade dans le plaisir.
La finale est longue et chaude, très agréable et le plaisir qui faisait défaut en bouche est ici bien présent.

84/100

Couleur: Dorée

Nez: La pâte a tarte et les pommes s'insèrent dans des notes de bois vert, de vanille. L'aération ouvre grandement sur la banane cuites, la rose – mei kei lu – donnant l'impression d'être devant un beignet asiatique. Des effluves de vins blancs secs le rendent austère et on retrouve le chocolat au lait. Il dérive même sur des senteurs chimiques – pâte à modeler - Agréable de par son spectre odorant, évolutif mais pas suffisamment enchanteur et dépaysant pour vraiment faire son oeuvre.

Bouche: Ouverture alcooleuse mais assez riche. Une amertume épicée – cannelle mêlée au gingembre – se lie à des arômes chocolatés liés à l'amande et la noisette. On décèle également du menthol. Le fondu en bouche n'est pas exaltant, les notes gourmandes étant amoindries par le trop plein d'épices et l'alcool.

Finale: Beurre salé et des relents de fruits exotiques (banane en dominante) couverts par le chocolat à la cannelle, qui adoucit les moeurs. Des grains de poivre sont aussi présents, donnant beaucoup de piquant (Reste sur le devant de la langue).

En résumé : Un nez caméléon qui ne cesse d'évoluer. Une bouche trop marquée par les épices, ce qui couvre en partie la gourmandise qui se love dans ce whisky. La finale n'est pas impérieuse mais reste agréable si on aime le poivre. Un dram d'une belle complexité mais qui n'est pas toujours un modèle d'équilibre.
83/100

Couleur : Ambre clair.

Nez : Premier nez plutôt flatteur. Une belle concentration aromatique et pas mal de fruits, mais l’ensemble sonne un peu artificiel, quoique sans ostentation (cake aux fruits industriel, sirop d’ananas en boîte, écorces de melon confites…). Petits effluves qui mêlent étrangement le poisson frais et le fruit, comme dans les pommades parfumées pour les soins de bébé (Mitosyl quelqu’un ?).

Bouche : L’attaque est très sage, comme une eau de vie de prune d’ente très douce. Puis la bouche gagne en complexité. Le poisson frais et la compotée de fruit (tatin d’abricot ?) reviennent en même temps que la bouche se fait plus chaude et gagne en puissance. Un mix très Old Pulteney ou Bruichladdich.

Finale : Très cohérente par rapport à la bouche. Rien à ajouter.

Commentaire : Un malt qui aurait sa place dans un sushi bar.
83/100

Nez marqué par une forte présence de noix fraîche et d'amande verte. Je trouve une grande fraîcheur au nez.

Bouche : je trouve la bouche complètement déstructurée. D'abord l'alcool vient comme une piqûre puis arrive une certaine rondeur et enfin les arômes. Les arômes sont comme emprisonnés par l'alcool.

La finale se développe sur la noix fraîche et le tabac froid.
L'ajout d'eau apporte des notes vanillées.
83/100

Nez : Il y a de la pomme, du caramel puis beaucoup d'épices, notamment de la cannelle et du poivre (gris/noir). Il m'évoque la tarte tatin.
Bouche : Sèche et chaleureuse, la bouche confirme l'impression du nez, immédiatement sur les fruits jaunes, un trio pomme, poire, coing et donc pas mal de poivre aussi. L'alcool est bien intégré.
Finale : Belle longueur, toujours sur les mêmes saveurs (et rien d'autre à ajouter).
Impression générale : Un agréable malt apéritif, d'une quinzaine d'années, qui semble provenir d'une distillerie du Speyside... mais laquelle?
83/100

Nez : Tarte aux fruits et pointes de fraicheur (menthe/anis) en arrière plan. Poussière. Davantage sur la colle arabique ensuite (amande). Pointe de grillé.
Bouche attaque grasse et assez délicate puis plus vif et alcooleux. Manque de matière. Décevant au regard du nez. Du mal à discriminer des parfums.
Finale amère et pas plus expressive que la bouche
Conclusion
Ben, pas de défaut car équilibré, mais ne raconte finalement pas grand-chose au global.

82/100

Couleur : Or

Nez : Du miel, de la cire. Un côté acidulé. Un peu de citron. On dirait un jeune Clynelish, plus acidulé. De l'amande douce.
Des odeurs d'alcool blanc, d'eau de vie. Pas très bien intégré à mon goût. Un peu de pomme verte acide. On commence sur de jolies notes mais finalement, c'est assez décevant.
Assez artificiel. Un peu de noix de coco.

Bouche : On reste sur des notes d'amande un peu verte, de cire et de miel. L'alcool reste un peu trop présent et trop "blanc". Ce n'est pas très enjôleur, peut-être un peu jeune.
Un certain arrière-goût de papier, un peu artificiel. Une légère amertume vient en plus gâcher le tout.

Finale : Longue, sur un goût de carton.

Conclusion : Le nez est tout d'abord agréable mais l'ensemble devient assez vite artificiel. Le nez et la bouche sont marqués par des notes d'alcool blanc.
Dommage.
80/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]