[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Tomatin

English | Français

Tomatin

1976, Liquid Sun

Collection
Liquid Sun
Age
34 ans
Taux d'alcool
48,7 %
Embouteilleur
The Whisky Agency
Fût
1976
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2011-04 87/100

Details de la dégustation

Cote maximum 92/100
Cote minimum 65/100
Ecart 27
Moyenne 86,68

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 19
Excellent 3
Très bon 6
Bon 9
Moyen 1
Mauvais 0
Tomatin Liquid Sun

Couleur : Ambré.
Nez : Riche et puissant sur le bois précieux et les fruits exotiques (mangue, ananas, banane mûre)le tout recouvert d'un voile de miel et de de vanille. Un nez très séduisant!
Bouche : Waouh! Beaucoup de corps, de prestance en bouche. Avalanche de fruits des tropiques (mangue, papaye, goyave, banane et j'en oubli certainement...) une pointe mentholée. Remarquable!
Finale : Elle se poursuit longuement sur les mêmes tons (pour mon plus grand plaisir).
Impression générale : J'adore! Il n'est pas sans me faire penser certains Tomatin dégustés récemment, en tout cas un excellent malt.
92/100

Couleur : Ambre
Nez: Un joli sherry, avec de belles notes vineuses, du chocolat, des épices, des fruits secs et des dattes.
Un peu d’eau de vie de prune en fond.
Avec l’aération il devient plus floral et fruité.
Bouche: Un sherry fruité très plaisant en bouche, aucune astringence et un alcool très bien intégré.
Les fruits frais sont présents : orange, passion et abricot.
On a aussi des épices, du miel et une pointe végétale en fond.
Finale longue sur le fruit et les épices.
91/100

Nez: Très élégant, des fruits tropicaux, mirabelle, figue, très juteux, confituré aussi. Du miel également, des épices orientales. Devient plus cireux avec le temps, bois nobles, résine. Très beau.
Bouche: Attaque trop faible, dommage. Très fruité, tropical, fruit de la passion, épicés, légèrement végétal. Du miel, acidulé également. Orange aussi. Joli.
La finale est sur le fruit de la passion, orange, avec une élégante rétro sur le bois noble, une touche de fumée?
91/100

Couleur : Feuille morte.
Nez : Cake aux fruits confits 100% pur beurre. Angélique confite. L’alcool pique un peu, mais rien d’éliminatoire (autour de 52% ?). Ensuite, nous avons un peu de caramel, et plus de bois. Un peu poivré, et peut-être le côté fumé du paprika. Se développe délicatement sur les fruits frais. Un peu comme du Fanta (OK, je sais qu’on fait mieux comme fruits frais…) Et des litres d’oranges sanguines. De l’ananas bien mûr, aussi.Ca a pris un peu de temps, mais c’est le côté fruité qui domine à présent. Et ça me plaît nettement plus.
Bouche : Démarre sur lu caramel mou, du jus d’orange, et une touche de café léger. Et après une poignée de secondes, je bascule dans la quatrième dimension. Mon cerveau sort de mon crâne, et mes pensées s’évanouissent. Il ne reste plus au monde que cette énorme explosion exotique. La même que celle que vous vous prenez avec les meilleurs Benriach 75 et 76, marquée par des tonnes de fruit de la passion et de goyave, parfaitement maintenue par l’alcool.
Finale : Longue et savoureuse. Peut-être un peu trop boisée et asséchante maintenant.
Commentaire : Vous l’aurez compris, j’ai adoré celui-ci. Il aurait été stellaire s’il avait été embouteillé un poil plus tôt. A mon avis.
91/100

Couleur: Vieil or à acajou
De très belles notes fruitées et une discrète mais indéniable présence de sherry caractérisent ce nez extrêmement plaisant. Une très légère gêne due à l'alcool s'estompe heureusement très rapidement à l'aération. Un nez très riche et assez complexe où le fruit mûr côtoie des notes de boite de cigare et au bout de quelques instants de belles notes fraîches de fruit vert. Ensuite viennent de douces effluves de cacao. Il semble que ce nez ait besoin de temps pour se développer. Mais avec un peu de patience, quelle récompense!
La bouche est d'abord tout en douceur, notes de café, notes de confiture de prunes, parfaitement équilibrées. Que du plaisir. Le souvenir du sherry plane sur ce whisky qui offre une belle complexité, une belle maîtrise du fût qui laisse se dégager quelques effluves boisées, mais tellement discrètes qu'elles se fondent parfaitement dans le tout.
La finale se développe d'abord sur une légère amertume, les notes de boîte de cigare qui étaient perceptibles au nez, réapparaissent ici. De longueur moyenne, elle prolonge parfaitement le plaisir de la bouche.
91/100

Robe ambrée.
Premier nez très gourmand. Doux. Notes caramélisées, joli boisé. Quelques fruits en arrière plan, joli rondeur (refill sherry ?). Sucré.
Le second nez est bien moins expressif. Léger.
Bouche douce, sucrée, fruitée. Légère amertume boisée.
Finale assez longue, assez intense sur la confiture de fruits (fruits exotiques).
Joli ensemble.
90/100

Toutes mes excuses pour ces notes plus que succinctes…

Sherry rond sur les fruits exotiques en fin de bouche.
Jouerais-je mon cake en annonçant un Tomatin 76 ???
90/100

Couleur : Or
Nez : Alcool très discret. Attaque sur les raisins sec, la noix. De belles notes de sherry.
Bouche : Fidèle au nez. Beau sherry (PX?).
Finale : Longue sur les raisins sec et les noix.
Whisky bien balancé, sherry sans défaut majeur.
89/100

Couleur ambrée, caramel blond.
Le nez est très fortement marqué par le sherry : tarte tatin.
La bouche est un peu aqueuse en entrée de bouche. L’alcool vient ensuite pour donner de la structure. Les arômes rejoignent ceux du nez et cette typicité sherry : chocolat noir, fruits compotés.
La finale est chocolatée avec de belles notes d’épices (cannelle, cardamome, coriandre)

Whisky très agréable malgré ce petit déficit en début de bouche.
88/100

NEZ: attaque sur un sherry sec, légèrement poussiéreux. Un léger fruité apparaît par la suite (notamment de la poire williams mure et juteuse, puis de la pêche au sirop). Joli nez assez gourmand.
BOUCHE: attaque en phase avec le sherry sec du nez. Un poil de soufre qui disparaît au bénéfice d’un beau fruité. Texture grasse agréable. Gagne à l’aération !
FINALE: moyennement longue sur le fruité mais aussi une amertume (fruits verts/pas assez murs). Un peu trop court à mon goût.

Un ensemble vraiment sympa malgré certaines notes que je n’aime pas (sherry soufré/verdeur).
87/100

Couleur: Ambrée
Nez: Liqueur d'orange
Bouche: Cassis, bourgeon de cassis
Final: moyenne
87/100

Le nez débute sur des notes boisées affirmées, qui iront petit à petit vers des saveurs plus florales et pâtissières. C’est doux et d’une puissance convenable. Ces odeurs pâtissières (sucre, génoise, oranges) dominent franchement l’ensemble, sans devenir désagréable. D’autant que du miel dans un premier temps, puis du chocolat, des épices et des fleurs capiteuses dans un second temps viennent balancer cette dominante. L’eau permet l’apparition de sherry (fraise et amandes).

L’attaque en bouche est sirupeuse, sur de l’orange bien mûre. Liquoreuse et ronde, elle évolue rapidement vers un mélange d’oranges et de chocolat, comme des chocolats de noël. Puis, une vague fermière / humide (mousse, sous-bois) vient donner à cette bouche une dimension inattendue. L’ensemble en ressort plus que correct, d’autant que l’eau permet une explosion de fruits rouges en attaque (cerise, mure, fraise), même si, au bout du compte, un manque de complexité s’aperçoit.

La finale reste sur des notes fermières. Moyenne, elle évolue vers des arômes de fruits jaunes bien frais et juteux (poire). L’eau lui ajoute un aspect végétal.

En conclusion, un whisky correct, d’autant que j’apprécie les saveurs dominantes.
86/100

Couleur : Ambré

Nez : Un brin agressif au départ, avec un premier nez sur les raisins secs, il se développe ensuite sur des notes de solvants ou de colle universelle et de sciure de bois fraîche. Il oscille un moment entre ces deux pôles, puis arrivent quelques touches de racine de thuya, et surtout des figues confites au sirop. Beaucoup de douceur dans ce nez, et une complexité qui se révèle au fil de l'aération. L'eau fait ressortir les noix typiques des vieillissements en fût de sherry. Il s'est superbement ouvert lors de la seconde dégustation. On retrouve toujours la douceur des figues confites et les notes de solvant et de sciure, mais mêlées d'herbes aromatiques évoquant une vielle chartreuse, ainsi qu'un je-ne-sais quoi de médicinal.

Bouche : L'attaque est puissante, un peu trop, mais intéressante, sur un fruité mûr presque exotique. Le milieu de bouche perd cependant de cette douceur, avec un boisé qui se fait très présent, et surtout la brûlure de l'alcool qui anesthésie les papilles. Cette bouche nécessite un peu d'eau. Oui, l'eau lui fait effectivement du bien. Elle gomme le piquant de l'alcool, mais elle demeure malgré tout trop boisée à mon goût, malgré une certaine suavité. Il se révèle moins explosif lors de la deuxième dégustation, l'eau n'est alors plus indispensable. Il me paraît également moins boisé, plus équilibré, la suavité du fruit confit (toujours la figue) parvenant à contrebalancer l'amertume du bois.

Finale : Longue, elle est toutefois légèrement astringente.

Conclusion : Le nez est très beau, la bouche très correcte malgré une certaine astringence en finale. Il m'évoque un peu un grain.
86/100

Couleur ambre
Le nez commence par être très gourmand sur le pain grillé du matin tartiné de beurre. De vagues odeurs de sherry sont présentes. Les arômes ne sont pour le moment, pas si simple que ça mettre en avant, laissons lui du temps. Le sherry refait surface. De manière plus perceptible, mais pas pour autant extravagante. Ce qui n'est pas plus mal. On peut dire que c'est un sherry discret et élégant. Avec tout ceci arrivent des notes de chocolat au lait. Fondu avec le sherry c'est bon :)
Bouche douce, et amère (non pas encore par pitié...). Elle devient plus végétale avec un goût de gazon frais mâché et de menthe (mais de la menthe tout juste cueillie du jardin bien sûr). En gros on dirait du jus d'herbes. C'est pas mal et ça lui donne une belle fraîcheur. L'amertume est là, mais n'envahit pas la bouche, et Dieu merci !
Finale boisée et légèrement chaude. Un poil trop courte à mon goût. Elle est par contre dans la continuité de la bouche ce qui n'est pas mal du tout :)


Commentaire : Pas si mal que ça ce whisky ! Bon le nez n'est pas franchement d'une richesse époustouflante de même que la bouche, mais ils en restent bien construits et gourmands. Pour la longueur de la finale par contre, c'est regrettable. Il aurait fallu qu'elle soit plus persistante pour que ce malt prenne bien deux points de plus :)
85/100

Robe : Vieil or, ambrée.
Nez : 1er nez très agréable, pot pourri de fleur, poétique, féminin. Légèrement Marie Brizard. Viennent ensuite de légères notes caoutchoutées. Un peu d’amertume boisée. A ce stade, les belles notes de pot pourri on quasiment disparu. Bonbons à l’anis. Avec le temps, devient pâtissier, sur le financier. Un peu d’âcreté et d’astringence également.
L’eau harmonise grandement ce nez. Il en est du coup très homogène, fondu et équilibré mais perd un peu en personnalité. Devient légèrement herbacé et pommadé.
Bouche : Attaque onctueuse, épicée. Une sorte de miel un peu boisé. Un peu en désaccord avec le nez, mais agréable. Moins complexe que le nez, mais bien fondue et homogène.
Quelques gouttes d’eau l’amène au bord de la surdilution, même si cela reste très agréable.
Finale : Dans le parfait prolongement de la bouche au point qu’il est difficile de savoir quand finit l’une et quand commence l’autre. Agréable, expressive, harmonieuse et d’une belle longueur. On retrouve des notes anisées.
Quelques gouttes d’eau suffisent à annihiler la finale.

Commentaire : Un peu décousu, mais pour autant très agréable. L’eau est à proscrire. Démarre très bien au nez, mais perd assez rapidement un peu de son intérêt
85/100

Aspect: Jaune rougeâtre
Nez: Intensité faible à moyenne, alcool bien intégré, caramel, sherry doux direction oloroso, un peu de fraîcheur alcoolique (c’est un bon contrepoids face aux arômes lourds du sherry)
Bouche: Intensité moyenne, légère amertume, cuir, épices, très typé sherry oloroso doux
Finale: Courte à moyenne
Avec eau: Pas de changement majeur
Conclusion: Un whisky correcte et plaisant pour amateurs de la maturation en fûts de sherry
85/100

Couleur : Joli bronze

Nez : On commence par de jolies notes de pommes de pin, de sapin, d'épices (cannelle). On continue sur la soupe de légumes (citrouille, carotte). On décèle ensuite une belle fraicheur (menthol, eucalyptus). Le nez retombe un peu, on trouve alors des notes viandées, de liqueur d'orange avec les zestes et de beurre. Sur la fin, des notes de noix (vin de noix).

Bouche : Au départ, de l'orange (liqueur) pâtissière (genre crêpe Suzette), crème brûlée, caramel. Dommage que le caramel soit un poil trop brûlé. Pas d'astringence, pas trop de boisé. Amertume végétale (peau de la noix), café.

Finale : Moyenne, sur la crème brûlée (caramel).

Conclusion : Un nez très complexe, évolutif. Une bouche intéressante, mais dont l'amertume gâche un peu le côté gourmand.
85/100

Nez : fruité sur la pomme, du malt et un soupçon de fumée. Une goutte de citron, et parfumé d’épices : réglisse, bois de santal.
Des notes de fond sur le sherry (bois sec). Me rappelle un peu la manzanilla.
Simple et équilibré. A l’aération, le sherry ressort.

Bouche : chauffe un peu. Pomme sucrée, pâte d’amande et malt un peu amer.
Epices et sherry omniprésents. Citron pour finir sur le réglisse et l’anis.
Bouche assez lourde, amère, un peu décevante en regard du nez qui s’annonçait assez fin.
Finale sur le sherry sec.

Un peu déçu par celui-là. L'aération le rend légèrement plus fin, mais ce n'est pas assez. Manque de légèreté et de prestance. Pas le type de profil que j’aime le plus.
83/100

Couleur: acajou, très doux reflets verdâtres.
Nez: Sherry Nifty (raisins et figues), pas trop dominant aux délicates notes de bois, soutenu par une étrange impression de papier journal mouillé (poule?).
Goût: L'alcool dépasse assurément les 46%. Une note étrange et gênante florale, que je n'ai pas sentie au nez domine ici la première impression: Comme une odeur étrange de mauvaises herbes ou de soupe de légumes anciens. Etrange et pas très agréable pour moi. Je vais essayer si un tout petit peu d'eau aide: Toujours un mélange très étrange et déséquilibré des fruits secs et des ou de soupe de légumes anciens trop cuits et très épicés.
Finition: Très poivré, ce qui est bien, mais pas du tout rond et l'harmonisation avec les fruits et la soupe épicée mal. Long et se mêlant entre le poivre noir et le savon parfumé.
Devinettes: Cela pourrait être un whisky très fin, vieux et coûteux mûri dans un tonneau de xérès ou de port. Mais désolé, exactement pas mon dram.
65/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]