[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Cragganmore

English | Français

Cragganmore

20 years, Master of Malt

Age
20 ans
Taux d'alcool
54,2 %
Embouteilleur
Master of Malt
Fût
Refill Hogshead
Dates
Distill: 8-3-1991 Embout: 03-2011
Bouteille
274 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2011-04 81/100

Details de la dégustation

Cote maximum 87/100
Cote minimum 68/100
Ecart 19
Moyenne 80,74

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 19
Excellent 0
Très bon 2
Bon 7
Moyen 7
Mauvais 2
Cragganmore MoM 20

Couleur : Paille

Nez : On commence sur des notes de pomme acidulée, de nectar d'abricot et de vanille. Un peu d'ananas confit et de jus d'orange. Le nez se développe ensuite sur l'amande fraiche pilée. Ca sent le beurre et les fruits, façon crumble. C'est doux, frais, acidulé. Parfait pour une soirée d'été. Une légère pointe d'alcool et de poivre blanc.

Bouche : On commence sur du jus d'orange frais, une corbeille de fruits jaunes. C'est dynamique, c'est chaleureux. Le sucre présent est très équilibré. Très peu d'amertume, un peu de vanille (sucre vanillé).
L'ajout d'eau le rend plus amer, même si le fruit devient plus exubérant.

Finale : Longue, sucrée, sur les arômes de fruits frais.

Conclusion : Je trouve ce dram excellent. Ce n'est pas d'une grande complexité, mais quel plaisir. C'est frais, estival, porté sur les fruits.
87/100

Le nez débute sur des senteurs de feuille de tabac bien agréables, accompagnées de cire de bougie. Bien équilibré, il s’achève sur des notes citronnées et médicinales. Réconfortant et rafraîchissant à la fois, ce nez, après quelques temps dans le verre, développe des odeurs boisées et vanillées, ainsi que des fruits jaunes et quelques touches de sherry et de chocolat. Cela dénote une belle évolution, le tout étant convenablement équilibré et balancé.

La bouche est douce, bien plus douce que le nez pouvait laisser penser. On y trouve du café, du houblon, de la mélasse et de la tourbe fermière. L’alcool se ressent un peu. L’aération met en avant des saveurs gourmandes de sherry (torréfaction), avant un beau développement fumé en fin de bouche (braise), accompagné d’une tourbe toujours plus présente.

La finale présente une belle alliance de saveurs fruitées (pêche, poire) et fumées. De longueur moyenne, elle apparaît presque collante.

En conclusion, un whisky honnête, qui sort quelque peu des sentiers battus. A découvrir.
86/100

Couleur: Or
Le premier nez est relativement agressif, mais au bout de quelques minutes d'aération la forte présence d'alcool perçue fait largement place à de belles notes fruitées, même si un léger picotement continue à subsister.
Le nez est par ailleurs très frais, mêlant l'herbe coupée au fruit mûr, pêches, bananes.
L'alcool est bien présent en bouche. La complexité annoncée par le nez n'est pas vraiment au rendez-vous ici. Ceci dit, la bouche est très agréable, avec des notes fruitées et une jolie fraîcheur acide en arrière-plan.
Elle n'est cependant pas transcendante.
La finale est longue et chaude, et un mélange de notes fruitées et légèrement amères mêlées de chocolat au lait semble dominer pour quelques minutes.
85/100

Couleur paille.
Le nez n’est pas franchement attractif au premier abord avec des notes herbacée et de poireau, comme de l’eau des fleurs que l’on aurait oubliée de changer.
La bouche commence par une attaque douce puis vient l’alcool qui permet aux arômes de se développer. Ces arômes sont fermentaires : champignons avec un côté âpre et une petite amertume. Je note une certain décalage entre le nez et la bouche. Le whisky y gagne en complexité.
La finale est moyenne, boisée presque vanillée. Je retrouve des notes de bière blanche. Plutôt agréable.
85/100

NEZ : un peu sage, délicatement fruité (poire et pèche). Rond. Un peu piquant. Globalement sympa.
BOUCHE: attaque grasse puis évolution fraîche et sucrée avec une note de kirsh. De la pomme par la suite. Des notes de bières discrètes enfin. Côté végétal aussi (herbes fraîche).
FINALE: moyennement longue, cohérente avec la bouche. D’avantage acidulé sur la fin (citron). Salé.

Pas mauvais, mais pas de coup de coeur. Il ne m’a pas inspiré.
85/100

Robe : Pâle, vin blanc.
Nez : 1er Nez effacé, discret, difficilement perceptible. Herbacé, genièvre très léger. Très légèrement pâtissier. Pâte d’amande. Se développe très lentement. Devient un peu acidulé avec le temps.
L’ajout d’eau réveille grandement ce nez, bien qu’on reste globalement sur les mêmes notes. De la fraîcheur végétale est venu s’ajouter à l’ensemble qui évoque un peu … la laitue iceberg.
Bouche : Attaque légèrement picotante. Presque aérien. On a l’impression que le whisky se vaporise au bout de quelques secondes. On retrouve le côté herbacé qui s’accompagne ici d’une note d’amertume boisée.
L’eau adoucie beaucoup l’attaque et le whisky gagne en matière. Le côté herbacé évolue en miel réglissé. L’amertume boisée s’amenuise sans disparaître.
Finale : Chaleureuse, mais à l’instar de la bouche, on a plus l’impression d’avoir respiré un gaz que d’avoir avalé un liquide. Plus sur le miel que la bouche. Les notes herbacées et boisées on quasiment disparues.
Tout comme en bouche, l’ajout d’eau ajoute de la matière à cette finale et l’harmonise grandement. Cette finale gagne en harmonie et en longueur.

Commentaire : Agréable mais trop discret. C’est d’autant plus dommage que ce qu’on en perçoit est très agréable. Ne pas hésiter à ajouter quelques gouttes d’eau pour que se whisky donne sa pleine mesure. Il devient alors à la fois plus riche et plus easy drinkable.
84/100

Le nez est très fruité, sur la pêche et un peu de pomme. Très frais! Note de vin blanc également, léger malté. Un coté floral aussi.
Bouche: Fruité (pêche essentiellement) et végétal et herbeux, très herbeux avec le temps. Épicé également, wasabi, vin blanc.
Finale: Mêmes notes fruitées et ce coté herbeux. Limite astringent.
84/100

Couleur : Or pâle
Nez : Plutôt frais, il présente un mix de bonbons à la pomme, de notes végétales (noyau de pêche) puis se fait un rien marin et surtout cireux, ''ala jeune Clynelish'', avec de jolies notes poivrées en sus. L'alcool pique un peu les narines, mais rien de bien méchant. L'eau l'apaise sans modifier le profil qui est harmonieusement fondu. Il m'a semblé assez différent lors de la seconde dégustation. Moins cireux, moins fondu, moins séduisant, avec plus de verdeur.
Bouche : L'attaque est très (trop) puissante. Il y a des volts là !!! Derrière l'alcool, que l'on finit par maîtriser après de nombreux tours du liquide dans la bouche, on perçoit un arôme chimique de pomme, de la cire et des notes végétales. Mais il va falloir lui ajouter de l'eau. Oui, il nage bien. L'eau lui réussit, faisant ressortir des notes épicées (poivre, voire piment) sans perdre cet agréable saveur de cire d'abeille. Tout comme la première fois la bouche a nécessité l'ajout d'un filet d'eau lors de la seconde dégustation. Comme au nez, je le trouve moins cireux que la première fois, plus âpre, plus amer.
Finale : Longue, elle développe une belle amertume un peu verte.

Conclusion : Un malt pour le moins fougueux, qui nécessite de l'eau pour être dompté. Heureusement, il nage admirablement et tolère sans aucun problème une importante dilution.
84/100

Couleur: Vin blanc.
Nez: Très fruité, coings, pommes vertes et vanille avec un soupçon de brut de fût... Belles épices orientales comme les graines de cannelle et de coriandre. Aussi fleurs des bois, bois humide et sous-bois. Très joli et agréable.
Goût: plein et avec une attaque forte en mais dans le fond très doux et rond. Fines notes d'épices à la vanille (bourbon naturelle) et de poivre noir!. Moins de fruits qu'au nez. Avec l'eau il n'y a pas de grand changement, mais plus de plaisir.
Finale: Très agréable et avec un bel accent sur ​les notes épicées de bois, devient plus poivré au bout de quelques instants.
Conclusion: un Highlander de haut voltage, la tête haute, peut-être une finition dans un fût de bourbon. J'ai eu un Mortlach Cadenhead il y a longtemps, semblable à celui-ci.
84/100

Toutes mes excuses pour ces notes plus que succinctes…

Au premier abord classique, assez frais, floral, fruité et céréalier.
La bouche présente un joli contraste et me semble bien meilleure.
84/100

Au nez, des notes brûlantes d’alcool de prune. Semble-t-il du bois, voire du cuir et de la fumée ? Extrêmement fort. Demande à s’aérer, et surtout de l'eau.

Bouche pétillante. Semble complexe, sous la puissance de l'alcool.
Difficile d'appréhender les arômes, en vrac :
Amande. Boisé. Prune. Epices brûlantes et poivre.
Un peu de cuir et de fumée pour finir.

Finale sur les raisins secs & la levure, un peu de vernis.

Avec de l'eau : le nez reste sur les fruits et le cuir. La bouche devient un peu amère, astringente, boisée et portée sur la pomme cuite et la prune.

Conclusion : vraiment très alcooleux. Plus ou moins arrangé par l'eau.
Je suis un peu passé à côté de celui-ci, alors qu'il semblait avoir un bon potentiel.
Ma note sur 100 n'est pas très pertinente, du coup.
82/100

Aspect: Riesling
Nez: Intensité moyenne, alcool trop présent et masque les arômes du whisky, surtout des fruits (mirabelles, poires) qui ressortent
Bouche: Intensité moyenne, crémeux et acidulé, étonnamment (au vu de la présence de l’alcool au nez) pas de picotement alcoolique dérangeant
Finale: Courte à moyenne
Avec eau: Même avec de l’eau et du temps supplémentaire d’aération le whisky a des problèmes (ou c’est moi qui suis pas en forme) pour s’ouvrir
Essai un autre jour et avec un autre type de verre (avant bugatti, ce jour Glencairn): Toujours les mêmes impressions Conclusion:
Un whisky “Dr. Jekyll and Mr. Hyde”, Je n’aime pas du tout le nez, la bouche est bien plaisante.
82/100

Couleur: Paille
Nez: Herbes aromatiques (Thym, Basilic)
Bouche: Herbacée, Herbes aromatiques, citron
Final: assez courte
81/100

Robe paille.
Nez assez puissant. Fruits jaunes, fruits blancs (poires). De la vanille. Un peu pâtissier. Semble assez jeune.
Bouche assez chaude, maltée. Légers fruits (pommes).
Finale assez longue, assez intense sur le malt.
Un whisky un peu simple, un peu jeune ?
80/100

Couleur : jaune paille
Nez: Très malté, une bonne dose d’épice, un peu de noix et de sirop pour la toux.
Bouche: On retrouve plein de céréale, beaucoup de noix, des épices, du miel et les bonbons La Vosgienne.
Finale moyenne sur le miel et la noix.
Manque de maturité, assez monolithique.
75/100

Couleur : Paille.
Nez : Démarre sur des fruits du verger. Jus de pomme frais. Avec le temps, devient très végétal et grainy. On est beaucoup plus proche de la matière première à présent. Céréales broyées. Porridge. En fait, plus sur les Corn Flakes que sur le porridge. De toutes façons, pas trop ma tasse de thé, j’ai bien peur. Et puis il y’a ces grosses bouffées d’alcool. Un peu d’eau est nécessaire pour l’amadouer. Avec de l’eau apparaissent des arômes artificiels de bonbon à l’ananas et au citron.
Bouche : Démarre sur des arômes doux (toujours les bonbons au citron). Devient rapidement brûlant. Ca me crame la gorge. Evolue sur des arômes de réglisse, avec une pointe de violette, et peut-être une tourbe discrète en arrière plan.
Finale : Longue et asséchante, marquée par une amertume végétale.
Commentaire : Jeune, grainy, équilibre alcoolique limite… Celui-ci ne m’a pas vraiment inspiré.
74/100

Couleur : Vin blanc
Nez : Un nez végétal mélangé à une pointe de raisin blanc. Alcool bien intégré.
Bouche : Végétale et fruitée, comme au nez.
Finale moyenne.
74/100

Couleur vin blanc
Nez franc, fruité et sucré. Une odeur de vernis à ongle est présente. C'est assez fort et pour le coup assez dérangeant. Du boisé par la suite. Mais pas un boisé trop assommant, non, il reste très sage. Le fruité du nez se confirme en un arôme de poire pas assez mûre. Après un temps à couvert, de la levure de boulanger se balade dans le coin. Tiens, il devient maintenant plus métallique... Super, on ne sait pas sur quel pied danser avec tout ça.. Où est l'équilibre ?
Bouche piquante en attaque. Avec toujours ce gout fruité du nez. Agréable continuité. Elle devient amère vers la fin. Hum ouais ... c'est clairement trop amère même. Je n'aime pas.
Finale longue mais bien trop amère. Dommage, c'est trop présent, assommant ! Elle masque tout les autres arômes de cette amertume. Ha si, un gout de levure de boulanger vient rendre visite à cette dernière. C'est pas terrible... Pourtant la levure ne me dérange pas, mais les deux réunis donnent un résultat vraiment passable.
Commentaire : 70 et encore je suis généreux. Mon verre n'est pas fini à cause de la fin de bouche et la finale vraiment dérangeantes. 70 car le nez moyen et d'un équilibre précaire, se fond bien avec le début de la bouche (il n'y a que ça qui sauve ce whisky honnêtement, d'où la note...). 70 car la suite est franchement pas bonne, j'en ai des frissons. Ma dégustation s'arrête nette au bout de 10 minutes, je ne peux pas faire plus.
70/100

Couleur : Jaune paille.
Nez : D'abord vif et alcooleux, il devient rapidement plus doux avec une jolie présence florale (bouquet de fleurs, pétale de rose), céréales, sucre roux. A l'aération je ressent davantage de résine.
Bouche : Vif et un peu terne, à la fois sucré et sec. Beaucoup de vanille (crème anglaise) puis le coté herbacé prend le dessus (géranium), gentiane.
Finale : Assez longue, astringente sur des saveurs d'un expresso bien serré.
Impression générale : Le nez ne me laisse pas insensible... mais j'avoue ne pas avoir éprouvé de plaisir par la suite. A nouveau un profil très typé "single grain" ou/et un fût qui à rendu l'âme, bref tout ce qui ne m'attire pas!
68/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]