JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Pour améliorer
la convivialité
de ce site, les
publicités Google
et autres ont été
supprimées pendant
quelques mois.
Seul restait le soutien
des quelques sponsors .
Financièrement cette solution
n'est plus viable.
Toute donation est toujours
la bienvenue si vous aimez
ce site et son forum.

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Tamdhu

English | Français

Tamdhu

1990, Liquid Sun

Collection
Liquid Sun
Age
21 ans
Taux d'alcool
48,1 %
Embouteilleur
The Whisky Agency
Fût
Sherry butt
Dates
Distill: 1990 Embout: 2011
Bouteille
312 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2011-04 84/100

Details de la dégustation

Cote maximum 91/100
Cote minimum 50/100
Ecart 41
Moyenne 84,26

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 19
Excellent 0
Très bon 8
Bon 8
Moyen 1
Mauvais 1

Le nez est remarquable de fondu et d’évolution. Débutant sur des saveurs piquantes d’agrumes sur fond de pâte à modeler avec une lointaine influence sherry (oléagineux), il devient rapidement plus doux, avec ce sherry qui s’affirme (chocolat). Ce n’est pourtant pas un sherry gourmand : il est très équilibré par des notes plus terreuses et épicées (citron, piment). L’aération permet à ce nez de devenir franchement pâtissier (café, crème pâtissière, sucre), avec aussi l’apparition de quelques notes fermières.

La bouche confirme les promesses du nez. Dominée par le sherry, elle débute sur le chocolat avant de virer vers des arômes pâtissiers. Puissante, sirupeuse et à l’alcool correctement intégré, elle se développe par la suite sur tout ce que le sherry peut offrir : noisettes, fruits rouges, liqueur de café, le tout s’améliorant encore et encore à la faveur de l’aération. L’ensemble est bien maîtrisé, c’est du très bon travail.

La finale, longue, débute sur des notes de feuilles de tabac, avant de proposer une très belle complexité avec des saveurs de sherry, mais aussi des choses plus fraiches et revigorantes faisant penser au final à un after eight. L’aération met en avant de très belles notes pâtissières et de chocolat noir.

En conclusion, un très bon whisky, aux arômes parfaitement intégrés et maîtrisés, avec un profil sherry qui se démarque par sa fraicheur et sa vigueur.
91/100

Au nez, première impression sur la roche mouillée et le pétard ! Un peu de guimauve, des raisins secs imbibés de rhum, des notes maltées et caramélisées mêlées à un peu de cendre. Des éléments un peu explosifs qui augurent un whisky puissant, au moins en alcool. En demi-teinte, peut-être un peu floral, et un fond pâtissier, entre le caramel, la pâte d’amande et les fruits confits.
A l’aération, le caramel ressort, avec un peu de réglisse. Beaucoup de caractère en tout cas.

L’attaque en bouche est justement explosive, voire pétillante. En quelques mots, du malt un peu amer, de la cendre. Puis des notes fruitées acidulées (pomme) et boisées (chêne), pour continuer sur du sherry bien sec, et du chêne (vanille). Quelques épices en sus viennent parfaire le tout. Une bouche toute en transition, fondue, superbe.
La finale est gourmande, sur le chêne un peu résineux, les céréales torréfiées & la noix (retour du sherry).

Vraiment un très beau dram. La bouche est jouissive, et la finale très belle. Coups de coeur pour ma part.
90/100

Couleur: Brun, acajou
Un nez extrêmement agréable fortement marqué par le sherry. Des notes de chocolat qui se partagent le devant de la scène avec quelques senteurs de boite de cigare. Des notes légèrement boisées donc. Le tout dans une belle complexité et un parfait équilibre. Au bout de quelques instants, des notes de foin apparaissent également.
La première impression en bouche est une amertume assez inattendue et une fraîcheur intimement mêlées. En dehors de l'effet de surprise (parce que le nez ne faisait pas pressentir un tel profil), cette bouche est très agréable, complexe et équilibrée. Le contraste entre les notes chocolatées , le léger boisé et les notes fraîches et acides de prunes pas mûres est très intéressant. Mais au-delà de la première bouchée, ce sont les traditionnelles notes de sherry qui dominent nettement.
Belle finale longue et chaude, résumant parfaitement les impressions de la bouche et du nez.
Un excellent sherry..
90/100

Robe : Vieil or, teck clair.
Nez : 1er nez sur le café et nettement sur l’anis. Boisé, sur le bois sec, le vieux meuble, mais sans encaustique. Crémeux. Fruits secs (noix de cajou, noix de pécan). Du caoutchouc apparaît petit à petit. Des notes de menthe verte. Une très légère âcreté et astringence. Très légèrement caramélisé. Pain grillé, croûte de pain rassis. Le café et l’anis ne cessent d’alterner.
L’eau met en exergue les notes de café au détriment du reste. Café laissé sur le feu, dessert au café. Quelques notes salées, cuivrées, presque animales. L’anis est devenu très léger.
Bouche : Attaque relativement vive, onctueuse, épicée, puis sur des notes semblables aux nez, mais plus fondues ; moins discernables.
Avec de l’eau, l’attaque est un peu moins vive, mais la bouche reste globalement sur les mêmes notes.
Finale : Un gros trou en début de final, puis de la fumée, rien que de la fumée. De la fumée parfumée aux arômes précédemment perçues. Très légèrement astringente.
L’eau a un peu comblé ce trou en début de final. La final gagne nettement en puissance, sur des notes plus proches du nez que de la bouche. Toutefois l’astringence s’en trouve également renforcée et s’accompagne d’amertume.

Commentaire : Très bien fait, un joli sherry. De belles notes anisées qui font penser à un Glenlivet. Il lui manque ce je ne sais quoi pour entrer dans le domaine des grands whiskys, mais c’est fort agréable. Eau ou pas, à choisir selon qu’on privilégie le nez ou la bouche et la finale
88/100

Couleur : cuivré
Nez : Puissant, marqué par le sherry olrosso. Beaucoup de cacao, des dates, du cake aux raisins avec des notes de gingembre et d'épices douces qui se font plus discrètes à l'aération. A noter également une légère présence d'allumette.
Bouche : Ronde, belle richesse aromatique. De la prune, les fruits secs et leur douceur répondent à l'amertume du cacao. Quelques de poivre et de menthe.
Finale : Assez longue sur le cacao sans la moindre agressivité.
Impression générale : Bel équilibre, avec toutefois une légère préférence pour la bouche. Un très bon sherry cask, provenant certainement du Speyside, pour les inconditionnels de ce type de whisky très typé et j'en fait parti.
88/100

Nez: Très fruité tropical, banane et ananas (à la première dégustation). Cependant on retrouve un air de jeune sherry que j'apprécie moins, ces notes étant dominantes à la seconde dégustation. Des touches de souffres également. Avec le temps, café, orange, chocolat.
Bouche: Un début soufré, jeune sherry, léger fruité acidulé (dont des fruits tropicaux en 1rer dégustation), orange amer, café. On retrouve ces notes en finale avec une trace d'alcool que j'apprécie moins. Assez longue sur le café.
87/100

Couleur ambrée.
Le nez révèle dans un premier temps une impression poussiéreuse, puis vient le chocolat noir et les pommes caramélisées typiques des affinage en fûts de sherry.
La bouche est ronde et équilibrée. Le chocolat l’emporte. L’alcool vient en deuxième partie et amène de la fraîcheur.
La finale est puissante très marquée par le chocolat. L’impression de poussière revient comme si la langue était un tout petit peu saupoudrée de Van Houten. Le whisky reste léger et est un peu sapide.
87/100

Toutes mes excuses pour ces notes plus que succinctes…

Sherry sec sur le caramel fort et les épices, bois brûlé.
En bouche, belle présence, longue, avec pas mal de noix.
Un puissant sherry cask dans la lignée des récents Glendronach.
87/100

Couleur: Ambrée
Nez: Vineux. Sherry
Bouche: Sherry, fruits rouge (cerises, fraises des bois)
fruits secs (noix de pecan)
Finale: Vineuse, chocolat amer
87/100

Aspect: Ambre clair
Nez: Intensité moyenne, alcool bien intégré, pâte d’amande, fraîcheur vanillée, fruits compottés, noisette, un petit peu de gomme brûlée.
Bouche: Intensité moyenne, les mêmes arômes qu’au nez mais la gomme brûlée amère domine trop pour mon goût
Finale: moyenne
Avec eau: Perd un peu en intensité au nez, en bouche la gomme brûlée amère devient moins présente, j’aime bien mieux avec quelques gouttes d’eau.
Conclusion: Whisky plaisant au nez et au palais à condition de lui ajouter quelques gouttes d’eau
87/100

Robe ambrée, reflets orangés.
Nez gourmand, assez puissant sur le sherry. Joli boisé, quelques fruits secs. Légères notes orangées. Ce nez n'est pas très expressif.
Bouche assez puissante. Le bois domine, légère amertume. Fruits secs.
Finale moyennement longue, assez intense marquée par le bois. Légère amertume.
Un sherry assez classique.
86/100

Couleur : Bronze

Nez : On commence avec des notes de figue, de cannelle, de datte, de pruneau au sirop, de lassi et de lait tourné.
Un peu de sel. Très doux et très complexe. Vinaigre balsamique.
Pêche de vigne (liqueur), fruits d'été très mûrs, voire en train de pourrir.
De belles notes florales, de fleurs tropicales.
C'est très vineux, un joli sherry. Légèrement boisé et poivré (poivre blanc).
C'est ample, c'est chaleureux, c'est élégant. En finale, légère fraicheur mentholée.

Bouche : On y retrouve du pruneau, des dattes, du bois.
La bouche est ample et grasse, amère tout en étant fraiche (menthol).
On a l'impression de croquer dans des abricots secs. Goyave trop mure, fruits noirs (mure).

Finale : longue, suave, sucrée, avec une légère amertume boisée.

Conclusion : un dram au deux visages. Un nez très complexe, une bouche au départ un peu monolithique,
un brin en retrait, même si elle est agréable. L'ajout de quelques gouttes d'eau le rend plus léger. Après quelques minutes, c'est onctueux et généreux.
Un peu trop boisé malgré tout.
86/100

Couleur: ambre
Nez très sherry; du raisin, voir même un chocolat au lait fourré aux raisins, des fruits rouges trop mûrs, de la fraise plus particulièrement , c'est gourmand. Et puis clairement ce chocolat qui reste en place.
L'alcool est assez bien maîtrisé. Je dis bien "assez" car après quelques temps il est devenu d'un coup plus alcooleux. C'est dommage.
Bouche légèrement sèche et minérale. Elle est plus puissante que le nez. Elle est peut-être un peu poussiéreuse. Plus en profondeur, un goût de noisettes fraîches tout juste écrasées.
Finale sur une continuité toujours sherry. Elle est très longue. Mais assez joueuse, car elle se casse d'un coup pour revenir par la suite avec un délicieux coulis de fruits rouges. J'aime bien.

Commentaire : Très bon whisky. Mes notes sont courtes, mais cela ne veut pas dire que je n'ai pas aimé. Je m'en tiens donc à l'essentiel pour celui-ci :)Ha si, une déception pour la sensation d'alcool du nez qui m'a vraiment dérangé. Ce qui justifie la baisse de la note.
85/100

Couleur : Ambré

Nez : Agressif, vinaigre balsamique, poudre à canon, allumette fraîchement grattée et champignons noirs. Nous sommes en territoire de sherry. Il se fait progressivement un peu plus vineux et suave, avec des notes de raisin, de vin cuit. Après aération, notes de noix et de moka. Etrangement, il m'a paru très différent lors de la seconde dégustation, avec des notes typiques des sherry sec, type fino ou amontillado, avec ce mélange de fruits secs (amandes pilées, noix) et d'acidité. Très spécial, il m'a presque paru repoussant au premier nez avant que je ne m'y fasse. Pas un nez facile, mais une fois que l'on a accroché, il se révèle très bon.

Bouche : Puissante, la brûlure de l'alcool est perceptible, même si maîtrisable. Dans la ligne du nez, avec des notes organiques, acides et soufrées, du caoutchouc et des raisins secs. Typique d'un certain genre de sherry, non gourmand mais sec. La bouche a par contre peu évolué entre les deux dégustations.

Finale : Assez longue, elle poursuit bien ce qui avait commencé en bouche avant de s'achever sur l'amertume des cerneaux de noix, malheureusement gâchée par un relent de caoutchouc peu agréable.

Conclusion : Un whisky linéaire, mais bien fait et intéressant. Une sorte d'archétype. L'eau ne le modifie de manière sensible mais le rend plus facilement buvable. Il nage bien.
85/100

Couleur: acajou moyen, de longues jambes dans le verre.
Nez: Fin, fruits secs, dattes, figues, belle et ronde, sherry mais pas trop dominant. Plus tard, le miel et caramel brûlé. (Fleurs de champs au printemps) Doux mais pas sans une belle complexité
Goût: étonnamment fort et très sec, même fumé. Beaucoup moins de sherry et quelques fruits, mais des herbes amères. (travaux jardiniers au printemps, des feuilles et brindilles brûlées.) Fines notes boisées et d'agréables relents de moisi.
Finale: Sèche et agréable et très très longue mêlant les impressions de fruits secs doux et le fin boisé.

Ce wihsky est très difficile à deviner. J'aurais pu placer un gros pari sur un fût de sherry simple après le nez, mais le palais a a éveillé quelques doutes chez moi. Peut-être une finition au porto ou un autre vin liquoreux (Marsala). L'alcool est également difficile à deviner: Semble être plus de 43%, mais la bouche est si belle et ronde, la finition si agréable, je ne peux pas ajouter de l'eau ici ... Macallan? Aberlour? Quelque chose comme ça. Très agréable de toute façon. Je suis très curieux d'apprendre ce qu'elle est, étant toujours à la recherche de mon sherry préféré....
83/100

Couleur : Bronze
Nez : Belle attaque sucrée (rhum, grappa) suivie de sublimes notes de vanille fraîche. Alcool bien intégré.
Bouche : Sur les mêmes notes sucrées de rhum. L'alcool est un peu plus présent qu'au nez mais très bien intégré.
Finale moyenne sur les raisins blanc.
Bonne balance du nez à la finale.
83/100

Nez : semble aqueux rien qu’au nez ! Assez timoré en dehors d’une note de pêche au sirop et de café filtre. Vineux (pineau/Porto). Armagnac. Menthe.
Bouche : attaque grasse, mélange d’armagnac, de porto et de pineau … bizarre ! Du rhum (mélasse) même par la suite … Vraiment troublant.
Finale : un maelstrom de notes surprenantes, comme évoqué pour la bouche. Pas forcément très long.

Pas très fan dans un 1er temps. Un "love it or hate it". Ne laissera pas indifférent. Pour ma part je n’ai pas accroché même si cet embouteillage présente une originalité certaine. Je ne serai pas surpris qu’il y ait un finish.
82/100

Couleur : Feuille morte. Thé infusé.
Nez : Un Sherry jeune et puissant. Quelque chose d'aigre doux, façon cuisine du sud-est asiatique (porc à l'ananas, par exemple). Après quelques temps, devient assez "A'Bunadh-ish" et se développe sur des fruits secs (peaux d'amandes, noisette). Pas désagréable du tout, mais ça reste assez un whisky assez simple, je trouve, un peu trop marqué par le caramel à mon goût.
Bouche : Vraiment chaud maintenant (55% ?), mais assez douceâtre dans le même temps, presque lourd. Même sensation aigre-doux qu'au nez, avec plus d'épices provenant du fût. De la cannelle, et une pointe de girofle. Egalement un peu de cacao. Pas d'amertume, mais pas mal de tannins.
Finale : De longueur moyenne, avec du sucre roux et du chocolat au lait.
Commentaire : Un malt au titre élevé, vraisemblablement d'un batch important plutôt que d'un single cask. Pas mauvais, mais le dialogue avec le sherry est un peu ennuyeux.
79/100

Couleur : Ambre
Nez: Omniprésence du caramel et du sirop pour la toux pour enfant.
Un peu de noix derrière ce voile de caramel cheap.
L’eau atténue un peu le caramel mais n’apporte rien d’autre….
Bouche: En bouche idem, caramel trop cuit cette fois et amertume.
Si on cherche on va trouver un peu de noix mais faut être persévérant.
L’eau n’atténue pas le caramel et renforce l’astringence.
Finale longue et astringente.
Comment sélectionner un fût comme celui-ci ou alors ils ont trop forcé sur l’E150 :)
50/100
Last modified: January 19 2014 13:56:27.
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2014)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close