JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

North British

English | Français

North-British

20 years, Master of Malt

Age
20 ans
Taux d'alcool
55,8 %
Embouteilleur
Master of Malt
Fût
First fill bourbon
Dates
Distill: 22-01-1001 Embout: 03-2011
Bouteille
244 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2011-04 81/100

Details de la dégustation

Cote maximum 90/100
Cote minimum 70/100
Ecart 20
Moyenne 80,89

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 19
Excellent 0
Très bon 3
Bon 4
Moyen 10
Mauvais 2
North British 20 MoM

Couleur: Paille
Nez: Abricots, liqueur de fruits à noyaux
Bouche: Ananas, Liqueur de pêches, abricots. Belle densité aromatique
Finale: Belle finale fruitée
90/100

Couleur vin blanc
Nez bien piquant et présent dès les premières effluves. Des odeurs de vernis à ongles mélangées à des arômes de poire. L'alcool est très présent et devient par l'occas', gênant ! Durant les aérations, d'autres arômes se dévoilent comme celui des bombes de peinture Montana 94. Je ne parle pas d'une odeur de peinture quelconque, mais ces bombes ont un arôme particulier et assez plaisant. Par contre, l'alcool est toujours présent, c'est dommage. Après quelques instants à couvert, il se révèle déjà plus ! L'alcool est bien moins agressif et il porté maintenant que la noix de coco râpée. C'est clair que oui, il y en a là ! C'est super que l'alcool est enfin décidé de lever le camp ! Hum ? En fait, la coco râpée devient finalement un Raffaello :) Assez gourmand donc.
Bouche moins puissante que le nez et sèche en texture. Bien boisée et sucrée. Elle devient piquante quand on la laisse se reposer quelques instants. Hum, un goût bizarre de quelque chose de fumé... Genre Knacki fumée, voilà, c'est ça.
Et après un temps de repos elle se révèle pareille que le nez, portée sur l'exotisme de la noix de coco râpée.
La finale restera bien moins puissante que le nez et la bouche. Elle conserve néanmoins une petite sécheresse. . Elle est très courte et pas bien expressive par contre. Ha si, on conserve peut-être le côté coco du nez et de la bouche. Mais c'est plus lointain.


Commentaire : Pas mal pour un premier sample ! Dommage, mais vraiment dommage pour cet alcool bien trop présent au nez ! Alors que les arômes derrière ne demandent qu'a se dévoiler, lui et là, à masquer tout ça... Je reste néanmoins sur une bonne note car certaines saveurs étaient particulièrement intéressantes !
87/100

Couleur : Vin blanc
Nez : Alcool bien présent. Un beau bouquet fruité (melon, poire, quelques agrumes aussi) s'ouvre dès le premier nez. Quelques notes de vanille apparaissent ensuite après quelques minutes d'aération.
Bouche : Alcool bien présent aussi. une bouche chaude et assez complexe avec des fruits sucrés (fruits jaunes). Toujours le soupçon de vanille. Quelques agrumes apparaissent ensuite après aération.
Finale : Moyenne à longue, toujours dans la même lignée (fruits jaunes, agrumes).

Un whisky très plaisant avec une touche de fraîcheur. Je le dégusterais bien lors d'une belle soirée d'été.
87/100

Aspect: Riesling
Nez: Intensité faible à moyenne, au début picotement alcoolique, puis alcool bien intégré, fruits mûres, malt, céréales, douceur sucrée, poussiéreux
Bouche: Intensité faible à moyenne, malt, céréales, écorce de noix, poivre doux
Finale: moyenne
Avec eau: Pas de changement majeur
Conclusion: Whisky sans défaut, bien buvable. A favoriser par ceux qui sont des adeptes de malts plus sucrés
86/100

Couleur: jaune paille brillant, vin blanc, très clair.
Nez: Belle rondeur, ferme mais douce. Le miel de forêt, des notes de chocolat à la vanille et de chocolat blanc (Toblerone blanc). De la noix et des épices douces (muscade). Belles notes florales à l'arrière (poétiquement parlant: Beau paysage rural dans le soleil de midi ...) Le nez suggère suggère pourcentage assez élevé d'alcool.
Goût: Je pense que le pourcentage semble confirmée. Très alcooleux au début, mais les belles notes de noix sont clairement décelables et sont clairement révélées avec quelques gouttes d'eau .... Mes impressions du nez reviennent ici: vanille fine épicée (glace vanille,la bonne vanille Bourbon), d'épices douces (cannelle?), le trèfle et le chocolat au lait. Libre de toute la tourbe ou de la fumée, mais très enrichissant.
Finition: De longueur moyenne, la vanille cède la place à plus floral et de petites notes aigres, un peu comme quand on mâche les feuilles d'oseille ou de trèfle. Moooh!
Conclusion: Fin et complexe, exactement mon dram quand il s'agit de whisky non tourbé.
Devinettes: Pourrait être un fût ex-bourbon. Certains Speysider fines bouteilles directement du tonneau, ne semble pas être trop vieux, peut-être pas plus de 10 ans.
Note: 84
Date: 27 Juillet 2011
84/100

Un nez assez intense, qui exhale en premier lieu des notes vernissées, des relents de chêne tendre, de vanille, d’amande et de noix de coco. Clairement quelque chose qui m’évoque un whisky de grain. Au-delà, on retrouve des effluves agrumiques (citron, limoncello, orange), vient l’anis, la cannelle et peut-être un peu de menthe poivrée et de muscade.
Semble puissant, au-delà des 55°. Le nez est simple dans son ensemble, mais bien fait. A l’aération, le bois ressort avec des accents secs (copeaux, sciure) et épicés (muscade).

La bouche est brûlante, explosive. Elle s’oriente surtout vers la vanille et l’amande douce, puis le bois s’impose, avec une certaine amertume. Après la déferlante, semblent venir un peu de poivre, et de réglisse, et peut-être un peu de fumée. Un peu de lourdeur dans tout cela.

Finish plutôt amer qui se profile sur l’orange amère et l’amande.

Si le nez était plutôt prometteur, la bouche est un peu courte, lourde, et en retrait.
L'ajout d'eau n'apporte rien, faisant ressortir les épices et le bois, avant que l'alcool ne finisse par s'imposer. On perd le côté gourmand.
83/100

Nez: Très soyeux sur la vanille et un joli boisé. Cire, crémeux. Le coté fortement vanillé prend le dessus avec la cire.
En bouche, l'attaque est épicée, vanillé, boisée, et quelques fruits.
En finale, nous retrouvons fortement ce bois jeune, vanille, et des épices.
83/100

Couleur jaune clair
Nez vanillé avec des touches de bois et un peu de sucre. Vient ensuite l’amande fraîche.
La bouche révèle des notes de fruits secs mais surtout de frangipane. Une sorte de galette des rois liquide. La texture est huileuse, beurrée
L’alcool ne se révèle qu’en finale. La finale est piquante, avec un longueur moyenne.
L’ensemble est marqué par un manque d’équilibre.
83/100

Couleur: Or
Le premier nez est assez agressif, avec des notes d'éther, un ensemble médicinal assez peu engageant. Heureusement cela ne dure que quelques secondes et fait place à un joli nez frais (même si l'éther n'arrive pas à s'évanouir complètement) avec des notes de noix de coco, de jolis fruits mûrs et quelques belles notes épicées.
L'aération lui fait le plus grand bien. Au bout de quelques minutes, les notes médicinales ont complètement disparu.
La première impression en bouche est agréable. Un mélange de noix de coco et de fruits mûrs, peut-être trop mûrs. Cependant, cette bouche est assez linéaire même si divers goûts se bousculent. On ne peut pas vraiment parler de complexité. La fraîcheur fruitée domine au même titre que les évidentes notes de noix de coco.
La finale est nettement dominée par le coco. De longueur moyenne, elle chaude et le souvenir de l'alcool a du mal à s'estomper, même si l'alcool ne gêne pas du tout la dégustation. C'est surtout cette impression de chaleur qui reste, toujours avec le caractère relativement linéaire qui était déjà caractéristique de la bouche.
Un whisky bien fait, facile à boire et qui plaira à beaucoup.
82/100

Robe paille.
Nez doux, léger, très sucré. Fruits jaunes, fruits exotiques bien mûrs. Malibu, soda pétillant. Grain ?
La bouche confirme mes soupçons, il y a bien du grain. Solvants, noix de coco. Bien plus graineuse que le nez.
Finale moyenne, peu intense.
Je n'accroche pas aux grains... celui-ci a néanmoins un nez intéressant.
81/100

Robe : Pâle, vin blanc.
Nez : 1er Nez très alcooleux, presque agressif. Un peu de fruit tente de percer mais en vin. Amertume. Un peu pâtissier (génoise ?). Eau de toilette bon marché (vétiver ?). Beaucoup de verdure. Les notes végétales, herbacées sont très intenses. Une fraîcheur certaine, sur la menthe glacée, menthe bleue. L’odeur de l’eau du robinet, d’ozone. Amande d’abricot ou de pêche.
Avec quelques gouttes d’eau, le nez s’harmonise grandement. L’ensemble devient très fondu et homogène, mais globalement sur les mêmes notes.
Bouche : Attaque légèrement huileuse. Sucrée, miel, genièvre, Chartreuse. Amertume boisée sans excès. L’alcool est présent, légèrement agressif. Astringente.
Là encore, quelques goûtes d’eau apporte une amélioration très nette. Comme le nez, on reste sur le même notes, mais beaucoup plus fondues et harmonisées. On sent beaucoup moins la morsure de l’alcool.
Finale : Amère, on retrouve l’amande d’abricot.
A l’instar du nez et de la bouche, quelques goûtes améliorent très sensiblement la finale et la développe. A la fois beaucoup plus douce, chaleureuse et beaucoup plus puissante et expressive.

Commentaires : Un whisky avec quelques belles notes mais gâché par des notes plutôt raides, austère. Déséquilibré sans eau. L’eau lui fait perdre ses mauvaises manières, mais sans en faire un grand whisky.
80/100

Toutes mes excuses pour ces notes plus que succintes…

Le breuvage présente d’emblée de flagrantes notes vanillées et de solvant, l’ensemble est limite agressif.
Pour moi c’est un jeune grain un peu dur qui manque de maturité.
80/100

Couleur : Or

Nez : On commence sur des notes de frangipane, de vanille, de crème, un peu d'ananas et de noix de coco. Un nez très léger, très discret. On passe ensuite sur des notes de carton, de papier. Ca sent un peu l'alcool. Pas expressif et trop austère. Un peu de poivre blanc. Avec une goutte d'eau, une légère acidité de citron.

Bouche : On reste sur des notes de crème pâtissière, d'amande amère et de frangipane. On passe ensuite sur de l'abricot sec. La bouche est dense, grasse. C'est à la fois herbacé, sucré et amer. L'amertume est trop présente à mon goût. L'alcool est bien intégré.
L'ajout d'eau fait ressortir l'amertume et le sucre, sans améliorer la qualité du dram.

Finale : Longue, amère, sur l'amande pilée.

Conclusion : un nez incertain et très peu expressif. Une bouche marquée par l'amertume.
80/100

Couleur : Paille.
Nez : Si ce n’est pas un Single Grain, c’est drôlement bien imité. Malibu et vanille. Galak a gogo. Un côté très lacté. Paquet de marshmallow fraîchement ouvert. De la douceur, donc, mais aussi une pointe acétique et piquante, en dépit d’un titre alcoométrique que je jugeais dans le bas de la fourchette. Plutôt jeune et simple, mais agréable : plus de fruit (poire et jus d’ananas) et moins de vernis que dans un embouteillage plus ancien.
Bouche : Toujours aussi simple et agréable. De la vanille, toujours. Et des arômes qui semblent aussi naturels que ceux d’une Fraise Tagada. L’ensemble ne manque pas de punch cependant, et se montre même agréablement épicé (cannelle ?).
Finale : Longue, avec un retour du Marshmallow grillé.
Commentaire : Difficile de noter un flacon qui fait un peu figure d’intrus. Celui-ci ravira les amateurs de grains qui terminent leur adolescence.
79/100

NEZ : sympa même si un peu trop artificiel. vif, un étale de bonbons à la fête foraine (sucrosité un peu chimique), orge fraîche, levure. Semble peu évolutif et pas très complexe. Fond de tarte cru fraîchement étalé. Citron chimique. Piquant.
BOUCHE : attaque sucrée et herbacée puis frais, vif, piquant, amer. Peu d’évolution.
FINALE : courte et peu expressive (sur la fraîcheur de la bouche).

Je n’aime pas. Déséquilibré, déplaisant et artificiel. Pas grand-chose à raconter à mon sens.
79/100

Couleur : Paille

Nez : Très puissant, voire alcooleux de prime abord. Il exhale une belle fraîcheur, à la fois légèrement végétale (bruyère ?) et fruitée (poire manquant de maturité), suave (barbe à papa, yaourt). Ce n'est pas déplaisant, mais finalement assez peu expressif et manquant de complexité. Il ne s'est pas sensiblement modifié lors de la seconde dégustation.

Bouche : L'attaque est puissante, sur le sucre d'orge. Le milieu de bouche, gras, ne se dépare pas de cette note sucrée, mais la morsure de l'alcool se fait vive. C'est plus agréable avec un peu d'eau, sans que le profil ne soit sensiblement modifié. La seconde dégustation a révélé des notes végétales supplémentaires après l'ajout d'un filet d'eau nécessaire.

Finale : Longue, elle voit le retour de notes amères et végétales tout en conservant le goût de sucre d'orge de la bouche.

Conclusion : Un malt manquant de complexité.
78/100

Couleur : Jaune paille
Nez: La noix de coco domine, quelques amandes, pas mal de sucre, ensuite arrivent des notes végétales et florales.
Avec un peu d’eau la noix de coco s’atténue alors que le sucre et les notes florales se renforcent.
Bouche: Encore une domination de la noix de coco, mais aussi de la vanille.
Des notes végétales et de céréales.
Avec un peu d’eau, la noix de coco est toujours présente mais fondu au sucre et à la pâte d’amande.
Finale moyenne sur les saveurs de la bouche.
75/100

Le nez est marqué par de forts relents d'alcool. Du soufre, une sensation de chaleur sucrée et du piquant enrobent les narines. Se calmant un peu, on voit apparaître du boisé sec, une pointe de sherry, et des agrumes mélangés à ce sucré, faisant penser à du jus d'orange. Après aération, la pâte d'amande fera son apparition, mais toujours accompagnée de cette désagréable sensation d'alcool qui ne se sera calmée que trop peu.
La bouche est brûlante, montrant comme au nez une mauvaise intégration de l'alcool. On y décèle de la céréale, un peu de vanille, du miel, ce qui fait penser à un bourbon moyen. L'aération calme un peu l'ensemble, avec des notes de sherry et d'agrumes venant s'ajouter à cette dominante céréalière.
La finale, moyenne, est marquée principalement par la vanille et l'alcool. Puis, apparaissent des notes d'amande amère, rapidement brûlantes. Un souvenir amer s'installe enfin.

En conclusion, un whisky très moyen, pour lequel l'alcool mal intégré empêche toute révélation convenable des saveurs.
70/100

Couleur : vin blanc.
Nez : Doux mais très expressif , très parfumé. Floral (pétale de roses), des épices douces, de la vanille et des notes de caramel. J'y perçois une légère présence de sciure de bois. Un whisky qui me paraît assez jeune. A l'aération, il devient plus céréalier.
Bouche : Délicat, beaucoup de vanille, herbacé, miel de châtaigne, avec des notes de poivre. L'alcool est peu présent (embouteillage à 40% ?).
Finale : Plutôt courte, sur le café.
Impression générale : Ça ressemble à un single grain. Dommage, ce n'est pas le profil des whiskies que j'aime!
70/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:36.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close