[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Springbank

English | Français

Springbank

CV

Age
No age statement
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2011-03 84/100

Details de la dégustation

Cote maximum 89/100
Cote minimum 80/100
Ecart 9
Moyenne 84,25

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 24
Excellent 0
Très bon 6
Bon 12
Moyen 6
Mauvais 0
Springbank CV

Couleur: or brillant, jaune paille.
Nez: ferme mais délicate première impression, miel de bruyère et herbe coupée. Une douceur fine subtile soutenu par de très douces, à peine perceptible notes de tabac à pipe doux et de fruits des bois. Très agréable, avec en filigrane un côté doux et le miel, mais rond et bien équilibré.
Bouche: Le taux d'alcool est, à coup sûr plus, de plus 40% (ou est-ce l'heure, au début de l'après-midi, je ne pouvais pas attendre de départ de ma première session dégustation à l'aveugle?), toujours doux et léger avec des fleurs et de la fumée délicate qui restait à l'arrière-plan semble plus présente. Avec un peu d'eau les impressions simples (miel, herbes et de la fumée douce) deviennent plus clairement séparées et sont presque parfaitement équilibrées.
Finition: Agréable, ronde et de longueur moyenne, à la fin une impression plus forte sur la fumée / côté boisé (l'eau aide ici) ce qui laisse une impression d'un très agréable ensemble. Après-midi d'été dans la forêt.
Conclusion: Je pense est que c'est un malt en provenance Highlands / Speyside (Lowlands?) et non des moindres. Très bon whisky toute façon. Peut-être un embouteillage indépendantes ou spécial autour des 46% voire plus. Aucune ingérence avec des fûts de sherry ou de vin (ex bourbon peut-être) ici. Autour de 12 à 14 ans. Enfin, des conjectures ou peut-être à raison tout à fait tort, mais cet exercice est très agréable...

89/100

Le nez offre un beau mélange de saveurs dans une ambiance médicinale et minérale. On y trouve du citron, du goudron, de la cendre froide et des fougères. Le tout est très bien fondu, et complexe à souhait. La puissance est également au rendez-vous. Du très bon travail. L’aération confirme la beauté de ce nez, qui s’enrichit de saveurs marines et épicées (piment), le tout dans une ambiance désormais un peu plus boisée et humide.

La bouche met beaucoup de temps pour dévoiler son plein potentiel. La première rencontre est en effet très décevante : plate, sur les céréales et un goût étrange de carton pâte, elle laisse plus qu’à désirer. L’aération dévoile un tout autre visage. Attaquant sur le goudron, après une petite sensation aigre-douce, cette bouche correctement charpentée évolue ensuite sur des notes d’agrumes (citron) et de céréales, avec de la tourbe discrète. On reste cependant en dessous du nez.

La finale est dominée par la fumée et les épices. Longue, elle laisse après aération apparaître des notes plus fraiches (menthe) et boisées. Un peu de tourbe enfin. On retrouve cette belle harmonie entre les saveurs qu’on a aperçue au nez.

En conclusion, un très bon whisky, fondu et complexe à souhait. Si la bouche avait été du même acabit que le reste, cela aurait été parfait.
88/100

Couleur : Paille claire, jambes fines et régulières.

Nez : Dans un premier temps, le nez se fait très enjôleur, tantôt fruité avec des fruits du verger (pomme, poire), tantôt délicatement floral. Miel de bruyère et léger cireux. Puis très rapidement il fait place à des notes citronnées et à une légère acidité. Ensuite, il nous montre un peu ses muscles mais pas trop, avec une fine tourbe. Un peu de mie de pain. Il se conclue sur un profil très pur, minéral, bien ciselé. Mmmh un galet tout juste trempé par la rosée, voilà c’est ça !

Bouche : Huileuse, très puissante. Fumée. Piquante. Avec de l’aération, il devient beaucoup plus rond et easy drinkable.

Finale : Longue, intense. Sur le fumé, le cuir, le chocolat noir et le moka. Un profil très viril ! Salivation légèrement sucrée.

Commentaires : Une main de fer dans un gant de velours !
88/100

Nez : Agrumes à gogo, poire williams, melon et pain frais. Alcool bien intégré, belle balance. Doux.
Apparition de notes de new make après aération.

Bouche : Sucré/acide. Très fruitée. Citron, épices. Belle balance. Apparition de menthe après aération.

Finale : Vanille, fruits, beaucoup d'épices, du melon. La longueur est moyenne et redescend lentement.

Whisky pas très complexe mais agréable a boire grâce à se belle balance, son fruité et son alcool bien intégré.
Je l'ai trouvé un peu moins bon après aération.
87/100

Couleur or léger
Nez métallique (odeur de métal coupé à la meuleuse) et légèrement fermier. L'alcool est assez présent, pas non plus repoussant, mais c'est la juste limite. Il devient un peu terreux et fruité (fruits sucrés). Le côté métallique est toujours présent et est très agréable. Enfin j'aime bien. Sur les aérations il devient vraiment plus terreux mais sur la terre très sèche et peut-être un peu d'iode. Le café et la paille sèche pointent leur nez vers la fin de la dégustation. Avec le temps, peut-être quelques notes de levure de boulanger.
Bouche boisée (goût de poussière de bois que l'on peut retrouver chez un menuisier) et fruitée. Mais c'est un fruité assez lointain qu'il faut bien chercher. Et d'ailleurs, ça me fait penser aux bonbons à la pomme verte. Elle a une attaque douce. Hum.. Elle ne suit pas le nez en terme de justesse et de richesse, c'est dommage ! Peut-être un peu de résine d'arbre. Quelques notes de pailles sèches sont également présentes. L'ajout d'eau ne lui fait pas du tout de bien par contre. Elle devient plus plate.
Finale douce en attaque. Présente et ronde. dans la continuité de la bouche mais en plus fraîche. Elle devient quand même plus piquante par la suite avec un goût de réglisse.
Commentaire : Bien emballé par le nez. Un peu moins par la bouche, qui reste un peu trop dure à découvrir, et la finale. Mais je trouve que ça reste un très bon whisky au nez très intéressant.
86/100

Couleur : Or pâle
Nez : Puissant, il ne fait pas dans la dentelle. Iodé, citronné, très iodé, très citronné, salé... Des huîtres accompagnées d'une Margarita, d'autant plus que des parfums amers et végétaux pouvant évoquer un Tequila apparaissent. Pas mal d'amande amère et de minéralité (talc) aussi. Tiens, j'ai oublié de parler de la tourbe. Elle est fine et délicate, très en retrait. Il s'est révélé bien moins expressif lors de la seconde dégustation. L'eau lui permet toutefois de retrouver quelque couleur.
Bouche : L'attaque est plus douce que prévue, presque aqueuse, mais cette sensation ne dure pas, et une puissante vague citronnée et salée vient vous frapper le palais. Il développe également une belle minéralité qui se fait dominante en fin de bouche, effaçant les autres aspects.
Finale : Longue, amère et à peine tourbée, agréable et rafraîchissante.
Conclusion : Un malt simple mais efficace. Son manque de complexité est partiellement compensé par l'équilibre de ses arômes et leur fraîcheur. Une attaque un peu plus franche lui permettrait de gagner quelques points supplémentaires.
86/100

Nez : Une très agréable tourbe entrelacé de framboise à peine murs. En lui laissant le temps pour s’ouvrir, un caractère herbacé se révèle accompagné de senteurs de cuir. Le tout relevé d’une pointe d’acidité.
Bouche : Le profil tourbé est bien présent, une tourbe grasse et citronné, légèrement amer. Le caractère herbacé reste présent, mais en second plan. Même réduit ce whisky garde un profil vigoureux, mais un arrière goût new-spirit me gêne un peu. Pour moi sûrement un whisky de batch d’une dizaine d’années au plus, me rappelle un peu les Kilchoman dégusté sur Islay. Whisky un peu jeune mais avec un bon profil qui devrait rendre ses grands frères très séduisants.
86/100

Couleur : Or pâle.
Nez : D’abord des petits fruits jaunes à noyau (mirabelle), rapidement rattrapés par de doux phénols. Une douce brise marine. Vraisemblablement un petit jeune (12 ans ?), mais pas mal du tout. Plutôt puissant malgré un titre alcoométrique qui ne doit pas dépasser 46%. Puis se fait plus épicé, avec beaucoup de poivre et du gingembre confit. Des tas de gingembre confit et pas mal de vanille provenant du fût. Et quelque chose d’organique maintenant, comme un mélange de pommes à cidre fraîchement coupées et de beurre un peu rance. Bizarrement, il a fallu du temps aux notes végétales pour arriver, mais les voilà à leur tour. Champ de céréales après la pluie, et peut-être même un peu de bière éventée.
Bouche : L’attaque est très propre. Les phénols sont bien présents, mais joliment adoucis par la réglisse douce. Agréablement agrumique. Ecorces d’oranges. Puis la bouche se fait à la fois plus douce et plus puissante, preuve qu’il n’y a pas forcément besoin de forcer sur l’alcool lorsque celui-ci est bien exploité. Bien fondue, elle semble plus mature que le nez.
Finale : Longue, savoureuse, avec une pointe de café inattendue.
Commentaire : Un malt propre et savoureux. Si vous aimez la tourbe délicate et pas entêtante avec de belles notes d’agrumes et une pointe fermière, ce malt est fait pour vous.
86/100

Couleur: Or pâle
Une odeur de cendre avec de vagues soupçons de fruits secs forme la première impression au nez. Plus tard, il évolue vers des notes fruitées légèrement plus marquées, mais cette odeur de fumée froide ou de cendre continue à dominer. Agréable, certes mais assez peu diversifié, ce nez n'est pas très complexe mais reste bien équilibré.
La bouche est plus exubérante d'emblée que le nez. Loin de l'austérité de la cendre froide, on a ici de belles notes fermières, et la fumée semble s'être réveillée. Pas d'exubérance, pas d'explosion en bouche cependant. Un bel équilibre avec des goûts proches les uns des autres, des impressions de chocolat au lait, de légères touches fruitées ainsi que des fruits secs.
La finale est très agréable avec ses notes de boîte de cigare. Elle est longue à souhait et continue sur la lancée de la bouche: à la fois très présente et très délicate. Cette finale se dissipe au bout de quelques minutes, laissant un légère impression de nougat.

86/100

Nez : Beaucoup de tourbe, bien grasse. Après aération apparaissent des notes iodées, marines, mais très légères. L'alcool est assez discret, bien intégré.
Bouche : Fidèle au nez. Tourbe toujours aussi présente, agréable et pas dérangeante.
Finale moyenne sur la tourbe et l'iode.

Un whisky bien balancé, porté sur la tourbe qui domine mais ne dérange pas.
85/100

Au premier abord classique, malté, pâtissier, fruité (fruits blancs), le nez dévoile par la suite des notes presque chocolatées voire fermière (vache propre).
La bouche est loin d’être désagréable mais reste également assez classique, l’attaque est plutôt sucrée et moelleuse. Je n’arrive pas trop à identifier précisément les arômes…
Sympathique, j’aime beaucoup ce soupçon d’étable propre dans un malt somme toute assez classique.
85/100

Aspect: jaune paille, larges jambes qui s'écoulent moyennement vite
Nez: intensité moyenne, alcool présent mais acceptable, fruits indigènes, épices doux, douceur maltée, céréalier
Bouche: intensité faible à moyenne, on retrouve le mélange fruité / épicé tout au long de la bouche, une pointe d'acidité s'ajoute à la fin
Finale: courte à moyenne
Avec eau:
un peu plus de douceur au nez et en bouche, encore plus aisément buvable, l'eau n'est pas reuis mais ne gène pas.
Conclusion: Ce whisky n'est pas très complexe. Son atout majeur est qu'il est dangereusement bien buvable. Attention aux dégâts lors d'une soirée avec des copains.
85/100

Couleur : Jaune paille

Nez : On commence sur une belle odeur de poire mûre, de tourbe et de poivre blanc.
On continue sur une touche de jus d'orange frais. Un joli côté eucalyptus ou bonbon au pin.
On enchaîne sur du citron confit, un peu d'iode et un peu de pralin. On finit sur des touches de savon et de vin blanc liquoreux.
C'est très joli, c'est direct, c'est poivré et pas trop alcooleux. Belles notes de tourbe.

Bouche : C'est gras, onctueux, sur la crème brûlée à la cassonade. C'est crémeux, un peu poivré.
On y retrouve des touches de poire au sirop, de caramel (presque de rhum sirupeux).
En revanche, ça manque un peu de dynamisme à mon goût. Peut-être une dilution trop importante.
On reste sur ce côté pâtissier et crémeux, genre tarte à la praline. Quelques notes de cerises cuites, genre clafoutis.
On retrouve une tourbe un peu fermière en début de bouche, mais ni le sel, ni la fumée.
Avec le temps, on y retrouve quelques notes de vin blanc et de praliné. En finale, un léger boisé se fait ressentir.

Finale : Moyenne, douce, sur les extraits de caramel et de beurre frais. Une légère tourbe et un côté boisé.

Conclusion : Un whisky très agréable, très fin, mais trop dilué à mon goût. On aurait peut-être pu avoir une plus grande complexité sans cette dilution.
Ca reste un joli dram malgré tout.
85/100

Robe : Or jaune, soyeux à reflets légèrement verdâtres.
Nez : 1er nez très végétal, avec une âcreté ‘‘verte’’, genièvre, épices amères. Le nez s’affaiblit un peu sur les mêmes notes puis reste constant.
L’ajout d’eau ajoute une note de citron jaune qui vivifie quelque peu ce nez.
Bouche : Attaque très grasse assez neutre. Très légèrement picotant et acide. Un peu d’amertume aigre, mais légère et contenu. Une bouche plutôt harmonieuse, mais qui se livre assez difficilement. Un peu d’épice, touche de coriandre. Un subtil voile de fumée à peine perceptible.
Tout comme le nez, l’eau améliore sensiblement la bouche en diminuant l’amertume et en laissant percer les épice et du citron.
Finale : Dans le prolongement immédiat de la bouche au point de se fondre avec, elle est assez courte et de faible intensité.
L’ajout d’eau ne change pas le profil de la finale, mais lui confère plus de puissance et de longueur.

Commentaires : Un peu décousu et difficile sec, il devient beaucoup plus agréable dés les premières gouttes d’eau, à la fois plus harmonieux et plus expressif.
84/100

Couleur paille claire.
Nez très agréable sur des notes d’agrumes, pamplemousse et citron très présentes. Je sens poindre une tourbe très fine et fraîche. Après ouverture je note néanmoins un côté végétal un peu dérangeant.
Bouche avec une texture huileuse et une pointe de fumée qui s'évanouit rapidement. Ce whisky est étonnamment doux en bouche avec des notes boisées, de fruits blancs et un peu mentholé. La rondeur l’emporte sur tout.
La finale est moyenne. On est plus sur une impression de texture que sur une palette aromatique précise. La pointe de tourbe revient très légèrement en rétro-olfaction.
84/100

Nez: Au début, du plastique, dérangeant, légèrement végétal. Avec le temps, il s'estompe et laisse apparaître un coté fruité, doux.
En bouche, l'attaque est très douce, jeune, une légère acidité, fruité, devient plus salé avec le temps.
83/100

Nez: Sur le citron, la cire les fruits blancs (la pêche domine), puis le kumquat et le bonbon haribo!
Bouche: On ressent d'abord le grain puis arrive le citron, un léger goudron, épicé. L'alcool est trop présent à mon goût!
Finale: Moyenne, marquée par l'alcool et la tourbe.
83/100

N : floral, intense, une caresse, précis, puis vient le miel, pas d'exubérance
dans un deuxième nez on a des légères notes fruitées (blanc).
B : même profil discret, florale, fruits blancs, puissance alcoolique marquée (trop ?), après un certain temps la bouche se bonifie la longueur augmente et c'est pas mal.
F : très courte au début, sur le sureau, puis comme en bouche belle longueur et équilibré.
Whisky peu complexe mais bien fait.
83/100

Robe paille.
Nez un peu fruité, un peu malté. L'alcool apparaît un peu. Ça semble assez jeune. De la vanille. Très légère fumée.
Bouche dominée par le caramel. Quelques céréales.
Finale moyenne, peu intense. Maltée, un peu épicée. Légère fumée.
82/100

Nez : vanillé et épicé, fruits du verger, un côté gourmand (tarte à l'abricot, pêche melba?). Tourbe légère, fraîcheur végétale, fleure un peu la campagne, le foin.
Pas désagréable mais un peu simple, léger.

Bouche : Plus tourbée que le bouquet, épicée, saline, végétale, appétissante, tonique, légèrement astringente.
Puis s'arrondit, avec des notes boisées vanillées presque pâtissières et une finale sur les agrumes acidulés.

Un malt moyennement tourbé visiblement jeune, sympathique mais manquant de profondeur et de complexité.
81/100

Couleur : Jaune paille
Nez: Très fin, d’abord floral puis évolue sur les fruits mûrs.
Une bonne dose d’épices, de la noix et un peu de poivre.
Bouche: la bouche est moins élégante, plus raide que le nez et dominé par les céréales.
Des notes de pâte d’amande, d’épice et de fruits secs.
L’eau le rend plus équilibré et amène quelques fruits en plus.
Finale moyenne sur les saveurs de la bouche.
80/100

NEZ : un peu sage mais semble complexe (fruit, épices douces ….). Délicatement pâtissier (pâte sablée). Discrète note brûlée (sherry de second remplissage ?).
Bouche: attaque grasse avec un mélange de légère amertume et de sucrosité fruitée. Pointe marine ?
Finale : assez courte et pas plus expressive que la bouche. Un peu alcooleuse.

Ca ne raconte pas assez de choses à mon goût, même si ça se laisse boire et que c’est équilibré ….
80/100

Couleur: or
Nez: Notes d'agrumes, de citron et d'oranges, notes délicates de vanille, odeur de chêne frais, notes florales d'épices fines ... et de beurre.
Bouche: Très bonne, j'ai ajouté plus d'eau, les épices se présentent, un peu de poivre blanc se combine avec la vanille que l'on trouve dans le nez, notes d'agrumes en arrière-plan.
Fin: De longueur moyenne, épicée, des picotements sur les côtés de la langue, des notes de vanille, mais étonnamment plus de notes florales.
80/100

Couleur: Jaune

Nez: Une tourbe discrète, un peu de fumée. Du beurre également. Un rien "métallique". Notes de poulet grillé.
Après aération vient s'ajouter à la fumée quelque chose d'un peu floral (lilas? lavande?) Un islay?

Bouche: Étonnement amère...Toujours de la tourbe et de la fumée. Également des notes d'essence. De la cendre, du cigare. Pour ma part plutôt aqueuse, vraiment trop amère et qui manque de complexité...

Finale: Plutôt chaude, mi-longue, "piquante", sur le cendrier et beaucoup d'amertume...
80/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]