JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Linkwood

English | Français

Linkwood

The ultimate single malt collection 1998

Collection
The Ultimate Single Malt selection
Age
12 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
The Ultimate Whisky Company
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2011-02 84/100

Details de la dégustation

Cote maximum 88/100
Cote minimum 74/100
Ecart 14
Moyenne 83,5

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 20
Excellent 0
Très bon 2
Bon 10
Moyen 6
Mauvais 0
Linkwood WDTS Ultimate

Couleur: Or
De légers picotements au nez font deviner un pourcentage d'alcool assez élevé. Une fois ce premier désagrément passé, une belle complexité fruitée s'offre à nous. Un mélange de vanille, de fruits mûrs et de belles notes fraîches et acides. Au bout de quelques minutes d'aération, c'est la fraîcheur qui prend le dessus. Une impression de fruits mûrs au milieu d'une pelouse fraîchement tondue. Voilà un nez très engageant.
La bouche souffre curieusement moins de la présence d'alcool. Elle est douce, avec des notes légèrement poivrées, des notes fruitées et une légère amertume, goût de boîte de cigare. La fraîcheur du nez a disparu pour faire place à un ensemble de goûts assez complexes, même si le nez était plus riche. Aucune gêne due à l'alcool. Un véritable plaisir.
La finale est relativement courte et les notes de boîte de cigare de la bouche dominent nettement. Dommage que le plaisir de ce whisky s'estompe assez rapidement. Pour le reste, aucun défaut.
Une excellente bouteille.
88/100

Nez : On commence avec un peu de vernis pour aller rapidement vers la pomme cuite, la bière, les fruits blancs, le malt, la vanille, la poire, quelques épices.
Après aération, devient plus fruité et floral.
L'ensemble est doux et agréable avec un joli fondu.

Bouche : Doux mais puissant, sucré/acide, très fruité. Arômes de vanille, malt, épices. Alcool bien intégré.

Finale : Très épicé, doux mais puissant, sucré. Devient compoté avec l'aération. Légèrement trop boisé à l'ouverture, cela disparait avec l'aération et l'adjonction d'eau. La finale est longue.

Un single malt très agréable à boire
87/100

N : résineux, menthe, pomme, poire, encaustique, beau boisé, belle équilibre, fraise cela commence bien.
B : aie grosse pointe alcoolique mais, belles salinité, belle persistance sur la pomme et la fraise
F : belle longueur, léger déséquilibre en bouche, pointe de paprika et cumin, le poivre et la pomme reviennent en rétro olfaction. C'est un beau produit sans cette pointe alcoolique il aurait fait 90, beau début.
87/100

Robe : Or jaune.
Nez : 1er nez très agréable, floral, pot pourri, avec un rien de chimique qui se développe sur le bonbon Arlequin. Puis cette première vague s’estompe presque brutalement pour laisser place à des notes pâtissières très gourmandes, sur la génoise, le financier. De nouveau, le nez bascule vers des notes épicées, sur les mélanges d’épices indiennes, avec des notes de pistache et de d’amande. Encore un changement, sur le vinaigre de vin rouge, vinaigre de balsamique, vinaigre de figue. Puis toutes les différentes composantes précédemment ressenties remontent dans un bel ensemble harmonieux, équilibré et fondu.
Après quelques minutes, l’ensemble évoque assez nettement le chewing-gum Malabar, l’original, le rose dans son papier jaune et la confiture de rose.
Un magnifique profil évolutif et la puissance constante.
L’ajout d’eau harmonise encore plus ce nez, au point que c’est presque trop fondu, on ne distingue plus les composantes précédemment ressenties. Devient un peu pommadant. On est maintenant sur le même chewing-gum un peu trop longtemps mâché qui a perdu une grande partie des ses arômes.
Bouche : La bouche est grasse, mais très étonnamment après un tel nez, il n’y a absolument rien au démarrage de cette bouche, juste une vague note oléagineuse. Au bout de quelques secondes, quelques notes très fugaces, sur l’alcool de rose apparaissent, mais, bien que l’alcool ne soit jamais agressif, on devine un taux assez élevé à la façon dont la bouche est écrasée.
L’eau parvient à peine a faiblement réveiller cette bouche sans jamais vraiment la dynamiser.
Finale : Un peu plus expressive que la bouche, mais guère plus.
L’eau a le même faible effet que sur la bouche, mais la finale devient alors beaucoup plus chaleureuse.

Commentaires : Sans eau, un nez vraiment très plaisant, charmeur, gourmand, évocateur de nos souvenirs d’enfance, c’est très beau et puis … rien d’autre, ou peu s’en faut. Bouche et finale sont quasiment absente.
L’ajout d’eau a pour principal effet de gâcher le nez sans arriver à réveiller la bouche et la finale.
Difficile à noter. Le nez, sans eau, mériterait au moins 90/100, mais la bouche et la finale décrocheraient tout juste un 80/100. Mais quel nez, tout de même.
86/100

Le nez est joli, fruité (poire, pomme, pinapple), miel. Frais, un peu esther. Léger patissier, céréales. Devient plus exotique avec le temps. Touche acidulée. Des épices aussi.
En bouche, trop dilué. Fruits comme le nez, épices, léger floral. Miel,
Final beau boisé, vanille.
86/100

Couleur : Or

Nez : Agréablement expressif, bien que légèrement alcooleux. Frais et acidulé, sur le jus de citron et la pomme, l'herbe coupée, les crocodiles Haribo. Peu complexe mais équilibré. Il gagne en douceur à l'aération, avec de la vanille, avant de dévoiler de subtiles notes d'un vin blanc sec et minéral.

Bouche : Puissante et suave à la fois. Crocodiles Haribo et jus de citron accompagnés d'une certaine verdeur, comme une pomme manquant de maturité. Guère plus complexe qu'au nez, mais toujours aussi agréable. La texture est à peine grasse, le piquant de l'alcool maîtrisé. Encore meilleur avec une goutte d'eau.

Finale : De longueur moyenne, elle mêle à une amertume végétale dominante (thé vert) la vivacité acidulée d'un zeste d'agrume.

Conclusion : Indéniablement bien réalisé. Simple comme une jolie fille dans une robe printanière.
86/100

Couleur : Jaune paille
Nez: Assez fin, sur de belles notes fruitées de tabac à la pomme, puis quelques touches mentholées et une bonne dose d’épice, cannelle et gingembre.
Évolue sur les agrumes, le citron surtout et un peu de pâte d’amande.
Bouche: La bouche est plus chaleureuse avec du miel, de l’orange ainsi que des notes vineuses et sucrées à la fois.
Finale assez longue sur la noix et la pâte d’amande.
La première dégustation montrait une bouche trop boisée, avec un goût de bouchon, mais la seconde dégustation est bien meilleure, le bois ayant disparu.
85/100

Aspect: jaune or, larges jambes qui s'écoulent moyennement vite
Nez: intensité faible à moyenne, alcool présent (surtout au début) mais acceptable, fruits jaunes, miel, cire
Bouche: attaque en douceur sur les fruits et le miel, devient plus intense à partir du milieu de bouche, du citron s'ajoute également pour devenir plus dominant à la fin
Finale: moyenne
Avec eau: pas de changement majeur
Conclusion: Un vrai whisky plaisir
85/100

Couleur: Or clair

Nez: En premier lieu juste entre discret et légèrement piquant. Il commence par être boisé. Des odeurs de bonbons apparaissent discrètement en fond, mélangées à une note de fruit plus prononcée et de savon. Plus loin, le boisé disparaît et laisse place à une note plus amère et une odeur de café poussiéreux (cendré?). Au second nez, il se fait clairement plus amère et plus céréalier (poussière de céréales mouillée? Muesli?)

Bouche: fraîche et douce. Plus boisée que le nez. Elle évolue vers le carton humide avec une touche de cendre très discrète. Vers la fin, elle se veut plus fruité et plus piquante.

Finale douce. Dans la continuité de la bouche avec un fruité légèrement plus marqué. Un gout de mélange d'arachides écrasées qui donne une texture plus grasse vers la fin. Assez longue.

Whisky sympa. Assez riche malgré sa discrétion. Un bon daily dram
84/100

Couleur: Naturelle, Paille claire ourlée de doré.
Nez: Très doux, floral puis très fruité. Pas besoin de coller son nez dans le verre, il embaume.
Poire juteuse, pomme compotée, pèche au sirop. On croirait humer un jeune calvados.
Un peu de miel, discrète touche de vanille.
Petite touche fraîche avec de l'eucalyptus, de l'herbe. Un peu de pommade.
Nez superbe ultra complexe.
Bouche:Chaude, éthérée, léger picotement.
Finale: Longueur et intensité moyenne. Beaux amers sur le moka puis légère claque fruitée sur la poire.
84/100

Couleur : Paille

Nez : De la fraîcheur. Une attaque délicate et douce sur le fruit blanc (Pomme).
Un peu de pêche blanche également et un peu d'agrume (mandarine).
Vient ensuite un côté infusion, plante.
Enfin après aération, des notes exotiques apparaissent, notamment de l'ananas.

Bouche: Une attaque sucrée, plutôt végétale. De la douceur,un whisky surement réduit autour de 43 ou 46°.
Des notes de chlorophyles, d'anis. Un peu de miel,de la vanille aussi et à nouveau de l'exotisme et quelques fruits secs (amandes).

Finale: Plutôt Courte, sur l'herbe fraîche, la peau de pomme, donnant une légère astringence. On revient également sur l'infusion. (Vervaine).
84/100

Nez: Bonbon acidulé, BubbleGum, Fruit blanc (Pomme) et miel. Puis aromate (Thym) Nez jeune et frais, légèrement salin.
Bouche : En accord avec le nez, bonbon, sucrée et mielleuse. Une petite acidité et amertume accompagne la dégustation.
Finale: Reste douce et sucrée. Un bon whisky d'apéritif, son coté réduit le rend accessible au plus grand nombre. Il devrait séduire les amateur qui recherche un whisky détente.
83/100

Nez : poudré, manque d’expressivité, légèrement piquant, un peu herbacé et fruité.
Bouche : texture soyeuse, évolution lente des arômes mais qui restent cependant trop fondus (ou ténus) pour que j’arrive à les discriminer. L’ensemble est agréable malgré tout. Quelques effluves florales printanières (muguet).
Finale : moyenne, une pointe de pomme verte.
Très facile d’accès, plaira a beaucoup mais pas forcément aux amateurs exigeants.
83/100

Le premier nez est plein de promesses. Dans une ambiance végétale, des saveurs de menthe fraiche, d’agrumes et d’iode s’entremêlent dans une belle amplitude. Très rapidement cependant, ce nez évolue vers un profil davantage marqué par le sherry. On a du chocolat, des feuilles de tabac, du papier mâché et du caramel, le tout dans une ambiance très douce, céréalière et convenablement charpentée.

La bouche est sirupeuse, dominée par la céréale et le chocolat. Le tout manque un peu de puissance, et est relativement linéaire. L’aération permet à des notes de bois humide, d’épices, de sherry et de caramel de faire leur apparition. Des agrumes se montrent également en début de bouche (oranges), pour donner un ensemble certes assez plat, mais relativement agréable.

La finale, moyenne, est douce et chaleureuse, sur du chocolat et des épices. Une pointe de minéralité s’aperçoit suite à l’aération.

En conclusion, un whisky très conventionnel, dans l’ensemble convenable. Aucun défaut rédhibitoire en tout cas.
82/100

Couleur : Or pâle

Nez : on commence sur la pomme fraiche, la poire au sirop et les amandes torréfiées.
On trouve un peu de miel et d'épices (cannelle, cardamome), le tout sous-tendu par une touche de vanille.
C'est agréable. L'alcool ne se fait pas ressentir.
Au fur et à mesure, prend une tonalité herbacée, voire fermière (foin humide).
Après quelques minutes, je lui trouve un côté yaourt à la mirabelle ou crème de pêche blanche (très subtil et fin). Pate de fruits sans sucre, un brin de jus de citron.
On se régale.

Bouche : on reste sur les fruits d'automne (pomme), le miel. Légère amertume de bois, alcool qui pique un peu sans forcément apporter beaucoup d'énergie.
Ca reste assez plat et manque de subtilité (par rapport au nez). Un côté herbacé, mais dominé par le bois.

Finale : relativement longue, sur la pate de fruits et la cire. Amertume de bois.

Conclusion : Le nez est très complexe et évolutif. Il laisse augurer de jolies choses, mais la bouche déçoit un peu. Elle est plate et marquée par le bois.
Dommage.
82/100

Robe or.
Le premier nez est dominé par des notes fruitées. Ca sent bon le verger : pommes, pêches...
Évolue sur des arômes moins exubérants. Légères notes de poires. Doux et relativement léger.
La bouche est un peu boisée, ce qui entraîne une légère amertume. Le fruité du nez se fait plus discret, on retrouve quelques notes de poires. Légère vanille.
Finale moyennement intense, assez longue. Un peu maltée. Légère amertume boisée.
81/100

Couleur : Or pâle.

Nez : Appétissant. Démarre sur de douces notes de fruits du verger avant de basculer sur une belle acidité. Zest d'agrume. Petit bonbon citron. Pommes à cidre (y compris le léger pétillement). Kiwi pas tout à fait mur (ou peut-être de la rhubarbe ?). Petite âpreté boisée. Pointe de sciure et de gingembre confit.

Bouche : Démarre sur de douces notes de jus de pomme frais. Puis la vanille gagne du terrain, avec une pointe de canelle, et une touche de réglisse douce. L'ensemble reste assez sage, et la belle trame acidulée du nez n'a pas résisté à une réduction un peu sévère (43% ?).

Finale : De longueur moyenne. De plus en plus de vanille.

Commentaire : Un jeune adolescent impertinent au nez, mais bien plus sage en bouche...
81/100

Couleur :Paille
Nez boisé et vanillé. Un peu grossier genre jus de bois. Herbacé voire un peu chloré.
A l'aération, le coté astringent semble s'estomper mais le nez garde un côté médicinal.
La bouche est plus agréable que le nez mais on retrouve ses grandes tendances. Retour du coté herbacé : céleri branche. L'aération révèle des notes caramélisées, l'alcool accompagne bien les arômes.
La finale est moyenne avec des notes de céréales, la longueur garde les notes herbacées du nez.

Le whisky a énormément gagné après aération. Ses principaux défauts se sont estompés.
81/100

Le nez, moyennement expressif, est assez doux. Il développe des arômes de céréale, de fruits blancs juteux, de pâtes d’amandes et de miel. On y trouve également une note sèche et poussiéreuse qui rappelle la toile de jute.
La bouche est douce et légère. Elle est dominée par la céréale et des notes pâtissières.
La finale est assez brève.

Un jeune whisky réduit très classique.
81/100

Nez: Fruits compotés
Bouche: Epices douces (cannelle), picotement
Finale: Courte
74/100
> Last modified: May 10 2016 20:38:34.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close