[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Caol Ila

English | Français

Caol-Ila

30 years (1980-2010)

Collection
Single Cask Series
Age
30 ans
Taux d'alcool
57,4 %
Embouteilleur
Master of Malt
Fût
Refill Hogshead
Dates
Distill: 1980 Embout: 2010
Bouteille
154 de
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2011-01 86/100

Details de la dégustation

Cote maximum 91/100
Cote minimum 74/100
Ecart 17
Moyenne 85,62

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 21
Excellent 3
Très bon 7
Bon 4
Moyen 3
Mauvais 1
Caol Ila Master of Malt 30

Nez : Puissant, c’est un brut de fût. Assez équilibré, ce qui le rend étonnamment complexe. Thé vert, aromates, mielleux, herbe fraîche, minéral, cuisine méditerranéenne. Le tout s’harmonise et s’entremêle. C’est superbe. Aucune effluve désagréable, on resterait des heures le verres au nez, mais l’envie de le porter en bouche est trop forte.

Bouche : L’alcool est bien là. Les aromates et l’herbe coupée aussi. Le tout accompagné par des aromates poivrés ? Ça reste frais sur le végétal, le thé vient plus tard. Ce n’est pas un whisky pour les dames, quelques gouttes d’eau ajoute un peu de cendre au nez qui fait apparaître une présence tourbé. Le coté végétal se fait plus discret, le sucre en devient presque fruits rouges comme provenant d’un fût de sherry. Ces quelques gouttes lui font du bien, le rendant plus crémeux et plus sucré.

Finale : Sur les aromates, thym frais. Assez longue et assurément très bonne. Gros coup de coeur.
91/100

Au nez, une tourbe marine (algue) s’allie à une fumée discrète. On décèle également une influence minérale (roche humide) ainsi que des notes de foin et de paille mouillée. Il y a également un joli fruité tout en retenue, sur les fruits blancs et les agrumes, façon solutricine. Très joli nez, élégant, complexe et pas trop aguicheur.
La bouche est veloutée avec une attaque acide/sucrée très agréable rappelant le nez (fumée grasse/algue) puis elle vire sur le sel, une pointe fruitée et un quelque chose d’herbacé et minéral relativement difficile à décrire mais qui n’en est pas moins très agréable. En fin de bouche apparait une belle amertume (charbon ?).
La finale est longue, complexe, fidèle au nez et à la bouche avec une pointe saline.
Sans aucun doute le whisky le plus intéressant de la session à mes yeux, le plus complexe, le plus puissant. Je mise sur un IB, brut de fût, d’âge moyen (15-25yo) et d’une distillerie pas nécessairement très prisée. 90-91 pts.
91/100

Couleur : Or moyen
Nez : De la puissance et une certaine sécheresse boisée. Du caoutchouc brûlé et du charbon. En voilà un qui a passé du temps en fût, ou alors celui-ci a été sérieusement bousiné ! Laissons lui le temps de s'ouvrir. Mhhhh... C'est bien mieux maintenant. Pelures de fruits secs (noisettes). Le bois se fait plus vieux. Arômes de cave. J'ai le nez sur le bouchon d'une vieille bouteille. Attendons encore un peu... La bête se fait plus citrique et plus parfumée. Caramel dur à l'orange. Berlingot. Et même des notes de tomates vertes. C'est étonnant : plus le temps passe, et plus il rajeunit... Essayons une goutte d'eau. Oh ! Ca marche bien ! Voilà du jambon fumé qui arrive, maintenant. Et l'orange tourne au citron.
Bouche : Grasse, fruitée et épicée, elle attaque plein pot sur les écorces d'orange séchées. Le bois brûlé est toujours présent, mais n'arrive que dans un deuxième temps. Je préfère ! Sensation crémeuse d'une liqueur de noisette. Très bel équilibre entre la virilité du bois et la gourmandise du fruit. Ou plutôt, très beau déséquilibre entre les deux, tant nos sens sont déchirés entre ces deux mondes. Et un exemple d'intégration alcoolique pour un whisky qui ne doit pas être loin de 57% ou 58%. L'alcool porte parfaitement les arômes d'une bouche jamais ennuyeuse. Avec une goutte d'eau, les notes "charbonneuses" ("sooty") se font plus citriques, "à la" Caol Ila.
Finale : Longue, fruitée, portée par l'âcreté du charbon de bois.
Commentaire : Un malt de grande tenue, multiple et évolutif. A la fois puissant, crémeux, fruité et charbonneux, il mérite toute votre attention. Alors réservez-le pour un soir où vous avez du temps !
90/100

Nez: Waouh! Ludique, attirant, atypique et intriguant. Fruité gourmand évoquant des bonbons, réglisse, pot pourri floral, et surtout des notes originales de légumes (tomate, potiron, poivron, aubergine ?...), de plats cuisinés en sauce, d'herbes et aromates (cerfeuil, paprika...).
Mais dans la cuisine de quel chef se trouve-t-on donc ??...

Bouche: Re-Waouh!! Elle aussi vraiment très spéciale, à la hauteur du bouquet si ce n'est plus. Étrange et fascinant mélange de saveurs, fruits très murs juteux, agrumes cristallisés, des notes de légumes cuisinés avec un accent tantôt méridional tantôt exotique, d'herbes et aromates avec notamment un milieu de bouche qui monte en puissance épicée (paprika/piment doux, curry, gingembre), à la limite de l'excès mais qui retombe au fil des secondes pour se stabiliser à un superbe équilibre.
Un whisky qui donne une franche envie de passer à table, probablement assez âgé, qui sort du lot par son originalité, sa montée en puissance et son équilibre général, sa complexité, sa longueur... BRAVO!
90/100

Le nez débute sur des sensations fraîches, avec des relents médicinaux, ferreux et de cendre froide. Rien de monolithique ni de dérangeant toutefois. Puis, de légères notes de bois et d'oléagineux (noix) viennent orienter ce nez vers des saveurs plus chaleureuses, avant que des fleurs capiteuses et des agrumes (citron) clôturent ce voyage très complexe. Le taux d'alcool permet à tous ces arômes d'être bien fondus entre eux, et offre un bel équilibre ainsi qu'une bonne puissance à ce nez finalement assez peu orthodoxe. L'ajout d'eau permettra à la cendre fumée, accompagnée de fraise, de dominer l'ensemble.

L'attaque en bouche est sirupeuse, douce, sur des notes d'orge maltée. Dans une ambiance assez puissante, cette bouche se développe ensuite sur des arômes fumées et de bacon grillé. Très bien balancée, l'aération permet à des notes très discrètes de chocolat amer de faire leur apparition.

La finale est très longue, grandiose. Une cascade descend littéralement, sur des arômes bien plus marins qu'en bouche : de la tourbe option marine, de l'herbe fraiche, le tout sur une arrière plan très fermier, humide. Asséchante, elle laisse un souvenir salé des plus agréables. L'eau lui apporte plus de douceur, ainsi qu'une pointe sympathique de citron.

En conclusion, un whisky assez peu conventionnel, mais qui permet une visite complète des arômes, le tout avec un rapport puissance / subtilité remarquable.
89/100

Couleur or
Nez fin et délicat. Fruité (fruits exotiques), odeur de chewing-gum à la fraise. Il me semble avoir décelé une note de cendre. Quelques notes d'arachide. Sur l'aération, une note céréalière.
Bouche très chaude et pétillante, tout en douceur. Un goût de perles de coco (dessert cambodgien). Un toujours le côté fruité bien présent.
Finale sur une continuité piquante. Très discrète amertume en fond. Encore des fruits exotiques. Manque un peu de longueur.
89/100

Nez : Tourbée et médicinale avec un peu d'iode et du sel ainsi que des algues. Un peu de fruits et d'agrumes sont à l'arrière plan. La tourbe se fait diaphane avec l'aération alors qu'elle était puissante au début.
Après aération apparaissent des notes de vernis, de vanille, de fruits blancs et exotiques. Elle s'adoucit aussi.

Bouche : Explosion de fruits bien mur et un alcool dans les limites du supportable(s'assagit fortement avec l'aération). Les fruits secs sont entremêlés d'un peu de citron. L'eau fait ressortir les agrumes.

Finale : D'abord tourbée elle fait vite place aux fruits. C'est salé, iodé et citronné avec des agrumes. Un peu courte. L'ajout d'eau amplifie les arômes mais détruit la balance des arômes et assèche. Après longue aération, la finale devient très agrumique et longue.

Ce whisky est mieux sans ajout d'eau et une longue aération. Aération qui le révèle, je trouve. Ma note passant de 84pts à 90pts.(j'ai mis 89pts au final)
89/100

Couleur : Or

Nez : Frais, expressif et très agréable de prime abord. Poire juteuse, sucre vanillé, un peu de réglisse. Puis l'ensemble évolue vers un profil plus maritime, embruns et sel de mer, sans se départir de sa douceur originelle. Il se fait aussi très subtilement tourbé. Quelques notes animales font leur apparition lors de la seconde dégustation.

Bouche : Puissante et grasse dès l'attaque, abondamment salée, elle joue sur les épices (poivre blanc) et la réglisse, laissant transparaître une pointe de fruit et de zeste d'orange amère. Elle chauffe le palais mais l'alcool est bien intégré. Peut-être un brin de tourbe ? La seconde dégustation confirme la présence d'une pointe de tourbe.

Finale : Assez longue, elle prolonge les notes fruitées/amères et salées de la bouche.

Conclusion : Un très beau malt, bien fait, équilibré et expressif. Pas le whisky de l'année mais assurément un excellent Daily dram. Il me fait un peu penser à certains Benriach tourbés de Single Malt Of Scotland. De mon point de vue, surclasse de loin les autres malts de cette sélection.
88/100

Couleur: Or
Un nez d'une belle complexité, alliant des odeurs de fruits mûrs, quelques notes amères de fruits secs, un soupçon de fumée, peut-être une touche de miel et des épices. Un nez extrêmement prometteur en tout cas.
La bouche est très complexe. Après une attaque sur le fruit, avec une explosion d'acidité fruitée, une très légère pointe d'amertume boisée il continue d'évoluer sur des notes fruitées. La bouche est très fraîche malgré une présence évidente d'alcool
La finale est relativement longue. Contrairement à la bouche qui se caractérisait surtout par une belle fraîcheur, cette finale est chaude tout en gardant les mêmes arômes dominants.
Une excellente bouteille pleine de surprises.
87/100

Nez: Tourbe douce, agrumes
Bouche: Attaque franche sur le citron. Picotement,herbes aromatiques (thym.Coté Iodé. Belle expression de la tourbe sans agressivité
Finale: Assez courte avec persistance de la tourbe.Saline
87/100

Couleur : Jaune paille
Nez: Assez original, acide et amer sur le zeste de citron, pulco, la vanille, quelques notes sucrées et une légère fumée en fond.
Bouche: Là aussi c’est acide et amer, pulco, sucre et gingembre.
La bouche évolue ensuite sur une discrète tourbe fermière.
Finale longue, acide et épicée.
Un whisky bizarre.
86/100

Robe vieil or, ambrée.
Nez doux, fin, assez riche. Fruits bien murs. Des épices. Légères notes de sherry (café). Un peu de fumée.
Bouche douce, gourmande, sur les fruits. Légèrement sucrée. Évolue sur la fumée. Notes boisées.
Finale assez longue, pas très intense, sur la fumée. Léger boisé.
86/100

Nez: très bizarre, peu engageant, pour autant semble complexe mais très fermé. S’ouvre lentement et devient nettement plus sympathique. Salé. Poissons d’eau douce (malgré le sel !).
Bouche : un peu brûlant, très asséchant. Tourbe légère (ou juste de la fumée), quelques fruits (pomme), céréales/bière.
Finale : finale moyenne, un peu amère, du poivre, davantage marin.

Côté fuyant qui à la fois séduit (car donne envie de le capter) et déconcerte voir décourage autant au nez, qu’en bouche. A peut être besoin de beaucoup, beaucoup d’aération (plus d’une heure dans le verre et/ou dans la bouteille) ? On sent une complexité et une palette aromatique intéressante mais on reste très perturbé par ce côté insaisissable.

85/100

Robe : Vieil or.
Nez : 1er nez sur les épices indiennes et sur le vinaigre de xeres. Évolue très vite sur du vinaigre de fruit avec un peu de solvant, térébenthine. Des notes de chocolat blanc. Du genièvre, peut-être d’infime touches de gingembre. Les notes acides vinaigrées subsistent tout du long. Un peu de mie de pain blanche, infime touche de poudre d’amande, quelques relents de pommade pour douleur musculaire (Voltaren Actygo) ou pour les brûlures (Biaffine). Du café au lait à l’aération. Un peu de colle vinylique. Enfin, jus de viande, voir viandox, très légèrement.
L’eau n’a pas d’influence sur le nez.
Bouche : Attaque douce mais très vite picotante. Onctueuse. L’alcool est présent, mais sans excès. Les notes sont assez proches du nez. Évoque les épices indiennes, les pots pourris.
L’ajout d’eau amenuise la présence de l’alcool, et révèle d’avantage l’expressivité de la bouche, sur des notes assez plaisantes de miel et de fruits rouges.
Finale : Courte et dans le prolongement de la bouche.
A l’instar de la bouche, l’eau développe cette finale.

Commentaire : Un étrange whisky, sur des notes peu courantes, difficile à cerner, et à apprécier. Parait un peu déséquilibré, manque d’harmonie et de fondu, sans toutefois faire preuve de jeunesse. L’ajout d’eau est conseillé. Un whisky puissant mais difficile à dompter, sans aller jusqu’à la violence.
84/100

Couleur or moyen
Nez : fine tourbe avec une belle fraîcheur.

Bouche : Un whisky puissant avec une attaque marquée par l'alcool. Il s'ouvre ensuite sur des fruits exotiques et notamment la noix de coco fraîche. Il va en s'adoucissant.

Finale : La finale est sèche et piquante et se termine sur des notes d'abricot.
84/100

N : orange amère, liqueur d'artichaut, cardon cuit, viande, cannelle, jus de pomme de terre.
B : Note maritime, cannelle, légère tourbe
F : estragon, sauge, viande
84/100

Le premier nez présente une tourbe manifeste mais pas trop oppressante, du bois, des fruits sur fond de fort caractère méditerranéen : eucalyptus, menthe, lavande. Le fruité se développe progressivement avec le sucre de la tourbe qui gomme bien les aspérités. Mais ce fruité donne aussi un léger caractère acide et frais bien agréable. De rares notes de tabac frais.
En bouche l’attaque est sèche, âpre, râpeuse et part immédiatement sur des notes nettes de caramel mou et un alcool marqué. Une jolie amertume : du café ? non plutôt du cacao donne une très belle amertume que le caramel a, heureusement, du mal à couvrir. Avec une goutte d’eau, un fruité à base de prunes (mirabelle, quetsche) se développe.
La finale est d’abord alcooleuse puis revient sur les citrus, l’eucalyptus avec une astringence boisée et de la tourbe.
Un superbe nez qui laisse présager une belle dégustation mais qui part en quenouille. Et, heureusement une belle amertume pour compenser la tourbe.
83/100

Couleur : or

Nez : au premier nez, superbe dram. On commence avec des touches de pomme acide et de citron puis se développe une jolie fumée. On passe ensuite sur des notes de chocolat au lait et d'amande et de noisette grillée. Alcool bien intégré. Belle finesse très fraiche et citronnée.
Avec trois gouttes d'eau, le dram devient un peu plus rond et sucré (vers le parfum).

Bouche : bouche en peu en retrait par rapport au nez, mais intéressant. Nougatine, citron et fumée. Une certaine acidité en bouche, avec une petite ressemblance avec un vin blanc sec. Petite amertume boisée en fin de bouche.

Finale : longue sur l'acidité du citron. Amertume mais peu prononcée.

Un dram agréable, assez complexe mais qui me semble un peu trop boisé.
82/100

Nez: Doux, fruité (pomme, fruits jaunes), miel, bruyère, un air marin? Touches de vanille. Devient plus citron, acidulé. Plaisant. Un soupçon de tourbet?
Bouche: Commence en douceur, puis explosion amer, âpre, végétale, acidulée.
Finale: Végétale, amer, âpre, très bizarre, tourbe, marin, fumée.
Le nez était beau, le reste décevant.
80/100

Nez: le pamplemousse, légère acidité puis vient le fûmé (discret) et l'alcool.
Bouche: sur l'alcool, le poivre puis le goudron. Trop médicinal à mon goût!
Finale: toujours sur l'alcool et le tabac
79/100

Aspect: jaune clair
Nez: intensité faible, alcool assez bien intégré, voile de fumée, douceur maltée, fruits rouges
Bouche: intensité moyenne, chili, fumée, sécheresse
Finale: courte à moyenne
Conclusion: Whisky basique mais avec personnalité avec son chili catch. Personnellement j'aime pas cet arôme dans le whisky, d'autres adorent
74/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]